The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
Xiaomi Mi Days sur eBay : 15% de réduction
Voir le deal

Les lasagnes, c'est comme les emmerdes, si tu vas pas a eux, ils viennent a toi
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4571
Sujet: Les lasagnes, c'est comme les emmerdes, si tu vas pas a eux, ils viennent a toi   Dim 4 Juil 2021 - 11:12
Celle qui fait des livraisons




La soirée a été plus que mouvementée, les retrouvailles avec Daemon aussi. J’avoue que, malgré mes appréhensions, j’étais bien en dessous de la vérité quant à notre retour chez les Expendables. En fait, ca a été tellement pire que mon scenario le plus affreux : l’attaque des super Z, la mort de Chester, les retrouvailles violente avec Daemon et aussi la culpabilité vis-à-vis de Derek…. Je n’ai même pas osé défaire mes valises. A la place de Connor je nous renverrais tout de suite d’où on vient. Ava a mis beaucoup de temps a s’endormir, elle aussi a été secouée par notre arrivée. Moi, entre les contractions de nervosité et mon états moral, je n’ai même pas essayé.

Retrouver la cuisine e fait tout drôle mais, de toute façon, dormir n’est pas une option. Bruce tient parfaitement l’endroit mais, grossesse oblige, tout reste perfectible. Sans demander la permission, comme si je n’avais pas trahi et fuit, c’est dans les fourneaux que j’ai épongé mon chagrin et mes larmes. Penser à ma mère et a sa façon de se libérer avec la cuisine arrive a me faire retrouver un début de sourire.

Si je laisse de quoi manger pour ceux qui pourraient avoir faim ce soir, il y en a un qui a gagné le droit d’avoir une livraison de repas. Un coup d’œil a la lumière de sa caravane me fait dire qu’il est la et ne dort pas. En fait, je le connais assez pour imaginer qu’il est en train de se torturer. Je prends les assiettes et couvre ce que j’ai besoin dans une serviette avant de traverser le camp.

Je traverse le camping étrangement silencieux malgré la nervosité des tours de garde et la crainte d’une nouvelle attaque pour aller frapper a la porte de la caravane de Connor, en essayant de ne pas loucher sur la patte de Garry et Archie coté déco. Ils se sont lâchés en mon absence, peut etre trop… d’ailleurs… je ne les ai pas encore vues tous les deux.

« Room service !  Et avant que tu me dises que tu n’as pas fait, sache que c’est des lasagnes, qu'elle sont parfaitement gratinées et qu’il y a aussi les restes pour Kahn. »

J’entends le chien trépigner derrière la porte comme s’il avait senti que j’avais pensé a lui aussi. Quand la porte s’ouvre j’offre un maigre sourire a Connor :

« Je me suis dit qu’un peu de compagnie et un bon repas te ferais du bien… »



Codage par Libella sur Graphiorum


La vie n'a rien de magique
Revenir en haut Aller en bas  
Connor G. Shepard
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | Expendables
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4163
Sujet: Re: Les lasagnes, c'est comme les emmerdes, si tu vas pas a eux, ils viennent a toi   Dim 4 Juil 2021 - 13:23
Il avait encore les épaules qui chauffaient d'avoir creuser pour la tombe de Chester. Le cœur lourd, Connor n'avait cependant pas versé une larme, peut-être parce qu'il en avait déjà trop versé dans sa vie, et parce qu'il avait l'impression qu'il ne méritait pas de pleurer pour ça. Sans doute que ça aurait été plus sain plutôt que garder tout ça pour lui, mais l'homme pouvait s'avérer têtu sur des sujets pourtant idiot. A la place, sans dire un mot, il était revenu s'enfermer dans sa caravane avec Khan, qui était bien le seul à avoir le droit de lui remonter le moral sur l'instant.

Incapable de fermer l’œil - et peut-être pour se punir d'avoir failli - il s'était concentré sur les notes de Milow au sujet de ce nouvel endroit où ils voulaient s'installer. Il les parcourrait sans vraiment les lire, se disant qu'il pouvait bien faire confiance au jeune homme pour l'occasion, d'autant qu'il avait mis du cœur dans ses recherches et qu'il semblait véritablement convaincu que ça pourrait être un super endroit où passer au moins le reste de l'été. L'urgence était de toute façon de mettre le large. Sur les morts pouvaient venir jusqu'à eux, et qu'Emmie n'était toujours pas mise hors d'état de nuire, séjourner trop longtemps ici n'était pas une grande idée.

Lui-même ne savait pas pourquoi il tardait autant à prendre cette décision. Avec les divas quasiment installées chez elle, le campement remonté correctement, ils n'avaient honnêtement plus besoin de s'éterniser. Mais les pensées de Connor furent couper lorsqu'on frappa à la porte, et Khan se détourna de lui rapidement pour venir trépigner de l'autre côté. La voix d'Alex. Le blond se redressa en soupirant, venant lui ouvrir. Avec son énorme ventre de femme enceinte jusqu'aux yeux, elle tenait dans ses mains un plat de lasagne comme annoncé, et cette attitude presque confiante de mère en devenir.

Tu ne devrais pas te reposer ? Rétorqua Connor comme salutation, lui laissant néanmoins la place de rentrer. Il avait entendu d'autres histoires depuis son arrivée, une dispute surtout, mais le blond ne s'y était pas attardé : avec la mort de Chester, il n'en avait strictement rien à faire. Merci pour le plat Alex, mais c'était pas nécessaire, ajouta-t-il alors en haussant les épaules.

Le cœur n'y était clairement pas.


Si vient l'orage, le tonnerre et la foudre, le cœur solide
reste en vie, mon amour

Revenir en haut Aller en bas  
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4571
Sujet: Re: Les lasagnes, c'est comme les emmerdes, si tu vas pas a eux, ils viennent a toi   Dim 4 Juil 2021 - 15:16
Celle qui fait aussi room service



Parfois, j’aimerais avoir tort, souvent même, mais, dès que la porte s’ouvre, je sens que je ne me suis, malheureusement, pas trompée sur son état d’esprit. Même je ne fais que deviner et supposer, je mise souvent juste avec le sportif qui veut a tout prix être un leader parfait sans se rendre compte que les Expendables ont juste besoin de lui tel qu’il est. Je fais une petite grimace quand il dit que je devrais me reposer. Gentiment je lui réponds :

« Tu ne vas pas t’y mettre toi aussi. J’ai déjà Papa Roman sur le dos, alors laisse moi profiter qu’il est en train de gérer ses retrouvailles avec Daemon. »

Et quelles retrouvailles. Je les ai laissés 5 minutes et Roman a réussi a se prendre une droite avant que ca ne soit la fête des reproches. Moi qui pensais qu’ils auraient été heureux de se retrouver…. Quand j’ai voulu intervenu, le plus jeune des Brody a su me dire tout ce que je ne voulais pas entendre. C’est aussi pour ça que je me suis réfugiée dans la cuisine en les laissant vider leur sac entre eux. Je sais que je suis coupable, je suis rongée de remords autant que de regrets, mais, dans l’immédiat, a pars encaisser, il n’ a rien que je sache faire d’autre pour réparer mes erreurs. Connor fait l’erreur de se pousser pour me laisser entrer et, tel un vampire qui se sent invité, je ne me suis pas fait prier. Je lui souris pour lui répondre :

« Ma mère disait toujours que le monde semble meilleur quand on a le ventre plein, tu vas me servir de cobaye pour savoir si elle disait vrai. »

D’autorité je pose le plat a table et installe les couverts comme si je n’étais jamais partie. Surement un autre toc pour essayer d’exorciser mes angoisses et ma nervosité d’être la. Kahn me colle pour que je m’occupe de lui sans vraiment se rendre compte de tout ce qui s’est passé, quelque part, j’envie sa façon simple de gérer les choses.

« Moi aussi je suis contente de te retrouver toi !»

J’avise les notes qui trainent sur la table et que je reconnais et c’est presque joyeusement que je demande à Connor, tout en m’affairant pour remplir la gamelle de celui qui n’a pas eu l’appétit coupé par les événements :

« Alors, tu as signé pour le jardin japonais ? Je suis retournée là-bas et je pense que nous pourrions avoir un semblant d’eau courante avec les lacs si Daemon m’aide pour la tuyauterie. Il y a une pompe dans l’aquarium qui peut être réparée. Tu as été voir sur place ? »

J’ai du mal a me redresser entre Kahn qui me témoigne joyeusement ses remerciement et me déséquilibre comme j’ai du mal a ne pas loucher sur les poils qu’il y a et pas mal de petite chose qui me donne envie de lui dire que je vais chercher le balais. Si pour le commun des mortels le ménage est plus que suffisant ici, comme le rangement, pour moi qui est très obnubilée par ca, je sais déjà que je vais repasser briquer l’endroit a la moindre occasion. En fait, je crois que moi aussi je ne vais pas bien, mais je suis surement plus douée que les autres pour le cacher aux yeux de tous, y compris les miens.

«Khan.. tu vas me faire tomber!! Laisse moi mettre de l'eau a chauffer et promis je te papouille.»




Codage par Libella sur Graphiorum


La vie n'a rien de magique
Revenir en haut Aller en bas  
Connor G. Shepard
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | Expendables
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4163
Sujet: Re: Les lasagnes, c'est comme les emmerdes, si tu vas pas a eux, ils viennent a toi   Dim 4 Juil 2021 - 16:28
Ce qui est dingue c'est que même avec cinquante personnes qui te disent d'aller te reposer, tu ne le fais pas quand même, soupira Connor en appuyant sur elle un regard sérieux.

Il n'était pas son père, ni son mec, et visiblement même être son leader n'était pas vraiment suffisant pour l'apaiser. A la voir aller et venir comme ça pour préparer le repas, le faire se rasseoir, lui servir à manger, s'occuper du chien, Connor eut un soupir de circonstances. Déjà qu'il n'était pas spécialement de bonne humeur, le fait d'avoir Alex dans les pattes qui tentait de lui remonter visiblement le moral, ou de s'échapper d'une situation plus laborieuse dehors encore, n'était pas pour le rendre plus énergique et conciliant.

Peut-être que si tu nous écoutais, tu ne nous aurais pas sur le dos, suggéra-t-il.

Elle jeta un coup d’œil à ses notes - enfin surtout celles de Milow du coup - et il haussa les épaules. L'endroit avait l'air vraiment bien, il ne pouvait pas le nier. De ce qu'il en avait lu en tout cas, il y avait du potentiel et maintenant qu'Alex y rajoutait son opinion, il était à peu près conscient qu'ils y seraient bien :

Je n'ai pas vraiment eu le temps de le faire, j'irai y jeter un coup d’œil avant qu'on s'y installe, ajouta-t-il simplement, d'un air détaché et fatigué. Mais vous avez l'air tellement convaincu déjà que je vais aussi vous faire confiance, autant dire qu'il n'allait pas rediscuter de tout ça en fin de compte, c'était suffisamment documenté.

Connor attrapa Alex par les épaules, l'obligeant à s'arrêter deux secondes :

Tu ne veux pas t'asseoir ? Tu me donnes le tournis, lui fit-il avant de la relâcher, venant éloigner les bols de Khan pour qu'il ait un peu plus de place proche des sièges avant : Qu'est-ce qu'il se passe dehors ? Demanda l'homme alors qu'il se redressait : Quelque chose dont je dois être au courant ou je peux m'en dispenser ?


Si vient l'orage, le tonnerre et la foudre, le cœur solide
reste en vie, mon amour

Revenir en haut Aller en bas  
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4571
Sujet: Re: Les lasagnes, c'est comme les emmerdes, si tu vas pas a eux, ils viennent a toi   Dim 4 Juil 2021 - 21:01
Celle qui essaye d'etre moins fatigante


« Cinquante personnes qui ne savent pas ce que c’est vraiment qu’être enceinte. »

Je lui réponds avec un brin de malice mais le problème est loin d’être seulement là. Je trompe ma nervosité et ma peine avec une suractivité qui m’aide à accepter mon inutilité la plus crasse alors que Mateo manque à l’appel. Qui plus est j’ai aussi le sentiment que les autres ne vont pas mieux et que j’arrive au moins a aider un peu comme ça. Enfin, je l’espère …

Je me contente de le regarder, amusée, quand il me dit que si j’écoutais je n’aurais pas tout le monde sur le dos. Il ne connait pas encore Roman qui me semble être parti pour me mettre dans du papier bulles jusqu’à la fin de mes jours, que je l’écoute ou pas. Je n’ai pas l’impression que le sujet du nouveau terrain ne sera pas la bonne diversion pour le sportif. J’évite de le relancer sur le sujet sentant bien que cela le fatigue… enfin… il n’y a pas peut être pas que ca qui le saoule et l’épuise. Je me raidis quand il m’attrape par les épaules mais opine du chef et obtempère en comprenant que, quelques soient mes intentions, je n’arrange surement rien. Je prends un air de gosse coupable et essaye de lui offrir un sourire contrit :

« Ex… excuses moi… je crois qu’on a tous nos méthodes pour exorciser les choses quand ca ne va pas bien et… j’ai tendance a avoir besoin de gérer beaucoup de choses… je sais que je dois être épuisante et que tu n’as surement pas besoin de ça… »

Kahn se fait éloigner mais ne semble pas s’en offusquer. Je m’assoie tranquillement en attendant que Connor fasse de même et en guettant, du coin de l’œil, l’eau qui chauffe autant pour éviter un débordement que l’espoir qu’une tisane nous ferait du bien a tous les deux. Je n’ai toujours pas compris que boire, passé une certaine heure, ne faisait qu’aggraver mes montées acides mais, en même temps, si on ne le sait pas, c’est difficile de l’inventer. Il y a un soulagement immédiat de courte durée qui laisse a pensée que c’est plus une solution que le problème. Je laisse un petit silence avant de répondre a sa question avec un soupire :

« Tu as deux frères qui s’aiment mais qui ont besoin de vider leur sac à leur façon avant d’arriver au moment des accolades après 6 ans à se chercher. Je pense que tu peux te dispenser de creuser plus ce qu’ils vont régler tous les deux.»


Au moins, il sait leur lien de parenté et aussi ce qui se passe sans s’encombrer des détails. Je pense que c’est important qu’il sache au moins les grandes lignes de ce qui se passe chez lui. Je me sens épuisée maintenant que je suis assise et me retiens difficilement d’aller éponger l’eau que Khan est en train de répondre en buvant avec trop enthousiasme j’essaye de reporter toute mon attention sur Connor.

«J’ai l’impression de vous porter la poisse, déjà les Divas, maintenant ca quand je reviens… j’ai presque envie de te dire que je comprendrais que tu veuilles que je reparte. Je… je ne sais pas d’où sortent ces morts, je me demandais même si je n’avais pas inventé leur existence chez les divas… enfin, j’imagine que tu n’as peut être pas envie d’en parler maintenant… »

Il a tout le temps pour être le leader, le chef qui sait où aller face au danger et assumer des décisions. Là, il a le droit de manger et de se poser. J’ai une liste de sujets qui fâchent bien trop longue a mon gout, je ne suis pas pressée de nous engouffrer dedans, surtout au regard du contexte. Hey, Connor, j’ai coupé des doigts de Derek, Daemon m’en veut terriblement pour Mateo et moi aussi, j’ai le cœur brisé de ce qui s’est passé a notre arrivée et ca me fait terriblement bizarre d’être ici, je ne sais pas si je devrais rester ou partir. Aussi, ca t’embête si demain de je décrasse ta caravane ? Timidement, j’ose un autre sujet, plus léger, pour lui comme pour moi :

« Tu vas comment toi ? Et ta femme ça se passe bien ? Elle est plus raisonnable que moi ? Tu sais si ca sera une petite Halley ou un Elliot ? »




Codage par Libella sur Graphiorum


La vie n'a rien de magique
Revenir en haut Aller en bas  
Connor G. Shepard
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | Expendables
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4163
Sujet: Re: Les lasagnes, c'est comme les emmerdes, si tu vas pas a eux, ils viennent a toi   Dim 4 Juil 2021 - 22:19
Plus bornée qu'elle, ça ne devait pas exister. Pourtant, Connor n'était pas à plaindre à ce niveau-là, il eut néanmoins l'impression que l'amener à s'asseoir fut comme une petite victoire à célébrer. Il n'en dit rien, de peur que ça relance la locomotive pour au moins quinze heures de suite, et posa un regard long sur elle alors qu'elle expliquait les tenants et les aboutissants de l'engueulade entre les deux frères. Un soupir échappa au blond, qui tâcha de ne pas donner son opinion là-dessus. Il ne connaissait pas suffisamment Daemon et encore moins Roman pour ça :

Les histoires de famille, c'est jamais simple, fit-il simplement. Phrase pré-faite et passe partout pour ne pas s'attirer d'ennuis, à l'évidence tout ce dont il avait besoin actuellement dans sa vie : Ils règleront ça ensemble, il faut pas qu'on s'en mêle, on ferait qu'aggraver les choses de toute façon. S'ils ont besoin d'un médiateur, ils sauront nous trouver, ajouta-t-il.

Quant aux nouveaux morts, ceux plus endurants, forts et malins, le sportif préféra ne rien dire. Il savait que ça n'était pas du tout du fait d'Alex, elle ne les avait ni créé, ni fait venir jusqu'à eux. Difficile de savoir ce qu'il en pensait mais évidemment, ça lui prenait sérieusement la tête. Avec tout ça, c'était un danger supplémentaire dont il se passait bien, surtout vu l'agressivité de ces choses.

Leur existence est vraiment pas une bonne nouvelle, mais on aurait dû se douter que ça finirait par arriver, je sais pas à quoi c'est dû par contre, et je pense que comme cette épidémie à la base, on saura jamais... Et il ne pouvait pas l'empêcher. La nature avait peut-être repris ses droits, peut-être même qu'on avait joué à nouveau avec quelque chose, des tubes à essai et des expériences pour créer ces choses. T'y es pour rien, ils étaient déjà là quand vous êtes arrivés, Anatole les avait vu rôdeur autour de la caravane de Ch- Il s'interrompit avant de pousser un soupir : Enfin, ils étaient déjà là, fit-il finalement.

Il n'eut qu'un bref sourire à la mention de sa compagne et de son enfant à naitre :

Joey est alitée pour quelques semaines, l'accouchement est pour bientôt, et c'est un garçon, boudant un peu son plat, il ne savait pas vraiment sur quoi se concentrer actuellement. Elliot donc, Ses yeux se baissèrent vers son rentre dangereusement rond : Et toi, tu sais ?


Si vient l'orage, le tonnerre et la foudre, le cœur solide
reste en vie, mon amour

Revenir en haut Aller en bas  
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4571
Sujet: Re: Les lasagnes, c'est comme les emmerdes, si tu vas pas a eux, ils viennent a toi   Lun 5 Juil 2021 - 12:30
Celle qui va pas lacher l'affaire

Je sens bien que lui annoncer la guéguerre des frères Brody ne lui plait pas. J’essaye de ne pas lui montrer a quel point, moi, ça me bouleverse ce qui se passe entre Daemon et Roman. Déjà, j’étais mal a l’aise lors de la rencontre avec l’ainé, Sebastian… mais, ne le connaissant que de ce que m’avait raconté Daemon, j’étais moins impliquée et m’y attendais. Je ne peux que sourire a ce que me dit Connor sur la famille, même si ce n’était pas forcement mon cas, pour les Brody, ça a l’air compliqué. Avec un peu d’humour je lâche quand même :

« Est-ce le moment de te parler du 3e Brody ? Mais oui, tu as raison, surtout que Daemon me l’a bien fait comprendre, ils ont besoin de régler ca sans nous, enfin, surtout sans moi. Au moins, on ne les entend plus, j’imagine que c’est en bonne voie… ou qu’on a deux hommes a moitié mort dehors. »

Je dis ca en plaisantant car je sais que les deux s’aiment trop pour en arriver la… enfin.. j’espère… d’un coup, je me dis que je passerais quand même voir en sortant. Le sujet de ces nouveaux zombies semble autant préoccupé Connor que moi, enfin, lui surement plus, car c’est lui qui doit organiser notre sécurité et prendre les décisions, moi, comme les autres, on ne peut que proposer et ca sera a lui endosser la responsabilité de décider. Aussi injuste que cela soit. … Il me parait un peu resigné sur le pourquoi du comment. C’est aussi le travers de cet homme d’action : il est capable de réagir mieux que personne dans le feu de l’action mais il n’est pas de ceux qui aiment forcement creuser trop par la suite.

« Cela vaudrait peut-être le coup d’essayer de se renseigner. Pour le moment, ils sont suffisamment rares pour qu’on est un espoir de les circoncire avant qu’ils ne deviennent la norme… »

Je le remercie d’un geste de tête et d’un maigre sourire quand il me dit que je n’y suis pour rien. J’aimerais être aussi persuadée que lui, mais, ce qui est sûr, c’est que notre arrivée sera marquée par cette attaque sinistre et la mort de Chester, une drôle d’ironie quand on connaissait les croyances du jeune homme. Je note que Connor a du mal a prononcer son prénom sans bien arriver a deviner si c’est la culpabilité, la souffrance ou autre chose qui le bloque.

« Tu… as envie d’en parler… ? De lui…  Tu sais que si ce n’est pas de ma faute, ca n’est pas de la tienne non plus. Personne ne pouvait prévoir ce que c’est passé et on en saura jamais si on aurait pu le sauver… par contre, ce que je suis sure, c’est que tous les autres sont en vie parce que vous avez tous bien réagis et… et moi et Ava on l’est parce que tu nous a sauvée. Je ne sais pas si j’aurais réussi a avoir a temps celui qui entrait dans la voiture Connor… et… et s’il m’avait mordue alors qu’Ava était dans la voiture… »

J’ai un frisson rien que d’y penser. Non, la situation aurait pu être vraiment plus dramatique et sans son sang-froid je ne serais plus là. C’est un fait. Même si c'est plus facile de pointer les ratés que les réussites, cela reste un miracle qu’il n'y ait pas eu d'autres pertes. Je scrute son visage en disant cela, guettant le moindre doute qu’il pourrait y avoir dans ses traits et bien prête a lui répéter autant de fois qu’il le faudra. Je me sens obligée d’ajouter :

« Au prochain camp on va prévoir des palissades plus hautes et des tranchés plus larges qui prendront en compte ces nouvelles aptitudes. On mettra aussi des portes que l’on pourra verrouiller…»

Maigre consolation que cette projection mais je pense qu’il en a autant besoin que moi. Savoir qu’on va anticiper, apprendre de ce qui s’est passé et préparer le pire pour que ce qui s’est passé, mais je préfère penser qu’on apprend de ses erreurs et que l’on sait évoluer pour anticiper les prochaines. Daemon et moi avions fait celles du camp des Divas. Sans être extraordinaire, elles n’en restaient pas moins efficace. Il y avait moyen de le repenser pour se terrain qui avait l’avantage d’avoir déjà quelques constructions en dure d’exploitable. Restait le mystères de savoir si les super Z savaient nager.

L’atmosphère se détend un peu quand il me parle de sa femme. Je vois enfin un début de sourire sur ses lèvres, c’est un bon début. L’eau boue et, avant qu’il ne se lève, je suis déjà en train de m’aider de mes bras pour me redresser et aller chercher des tasses pour les remplir d’eau chaude.

« Un garçon ! Est-ce que le monde est prêt a avoir un mini Connor ? J’espère que tu nous le présenteras, lui et aussi ta femme, même si on doit attendre un petit peu aussi. Ce n’est pas trop dur pour elle de rester allongée ? Et toi ? Tu te sens prêt a devenir un papa gâteau ? »


Je connais les lieux et fait un peu comme chez moi pour mettre les plantes à infuser tout en revenant a la table. J’ai du mal a ne pas imaginer Connor complétement fondre devant un petit bébé et je pense que ca ne pourra que lui faire du bien d’être enfin confronté a un événement heureux et positifs. A force de gérer des morts et des problèmes, ont oublie vite les belles choses qui existent encore.  Je m’installe laborieusement pour être le plus confortable et note qu’il n’a pas touché a ce que je lui ai apporté.

« Je me doute que ca ne te dit rien, mais mange au moins un petit peu. C’est des lasagnes comme tu les aimes en plus. Et tu me connais, si tu n’y touche pas je vais me dire que c’est mon plat qui ne va pas et je vais revenir avec autre chose dans pas longtemps…»


Je lui fais une mimique de sale gosse comme si c’était de l’humour.. sauf que je sais que je vais vraiment le faire. Je ne peux pas lui apporter la paix de l’esprits ni faire grand-chose d’autre pour lui autre que veiller a ce qu’il ne se laisse pas noyer par les soucis et s’oublie dedans. Je touille doucement ma tasse avant de répondre a sa question. Il n’a pas besoin de préciser beaucoup plus, j’ai senti son regard couler son ventre.

« En fait… le seul endroit ou ils savent faire des échographies c’est le dispensaire, je ne sais pas si Emmie a survécu, mais il n’y a pas qu’elle qui me cherche et je pense que c’est le premier endroit ou on va me faire guetter. »

Je passe une main protectrice sur mon ventre, pensant a Emmie, a l’amie du fou a ses tarés qui pensent toujours que je suis une lesbienne qui ne mérite pas la vie… J’essaye de me forcer a voir le bon coté des choses, de toute façon, c’est pas comme si j’avais le choix.

« Du coup, ca sera la surprise. D’ailleurs… de ton coté… tu.. enfin… elle ne s’est pas manifestée ? Si ca se trouve elle est morte avec les super Zombies… »

Je me ferme a cette idée, même si cela serait un soulagement, cela voudrait aussi dire que Violet est morte et que je ne reverrais jamais Mateo.




Codage par Libella sur Graphiorum


La vie n'a rien de magique
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Les lasagnes, c'est comme les emmerdes, si tu vas pas a eux, ils viennent a toi   
Revenir en haut Aller en bas  
- Les lasagnes, c'est comme les emmerdes, si tu vas pas a eux, ils viennent a toi -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: