The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-54%
Le deal à ne pas rater :
Colle Pattex « Ni clou ni vis » – Tube 52 g à 2,91€
2.91 € 6.35 €
Voir le deal

Dans retrouvailles, il y a "aie"
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Roman Brody
Roman Brody
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 300
Sujet: Re: Dans retrouvailles, il y a "aie"   Lun 19 Juil 2021 - 10:25


Je continue d’écouter avec douleur les mots que Daemon me crache au visage. Il a raison dans tout ce qu’il dit, je n’ai aucunes excuses, mais il faut quand même éclaircir certains points. S’il est persuadé que je ne l’ai pas cherché, il n’a pas entièrement tort, mais j’ai demandé, à tout ceux que j’ai pu croiser s’il l’avait déjà vu. J’ai appelé, des centaines de fois au début de l’épidémie. J’ai réellement essayé, même si, j’ai fini par honteusement abandonner.

Alors que j’essaie vainement de dissuader Alex de s’en mêler, Daemon lui au contraire réussi parfaitement bien la mission. Je ne peux rien dire, il a, une nouvelle fois, raison. Elle ne fait pas partie de la famille et si elle assure vouloir uniquement notre bien, elle envenime très souvent la situation, oubliant qu’elle ne peut pas tout gérer. Elle dit que je veux tout contrôler, surtout pour elle, pour sa protection, mais elle est bien pire et elle ne s’en rend même pas compte.

Mon petit frère tourne les talons, lui demande de lui rendre ce qu’il lui appartient. Il commence à partir. Je pose mon regard sur la blonde qui à l’évidence vient de se prendre un coup au moral bien plus douloureux que s’il l’avait simplement giflé. Je hausse les yeux et souffle. Je prends les plaques qu’elle me tend et lui répond à son sourire. Je m’approche, l’embrasse sur le front et murmure simplement « Laisse lui le temps de digérer. Va te reposer » et je finis par emboiter le pas à Daemon.

Je le suis, sans dire un mot. Je crois que mon esprit est trop embrouillé, je ne sais même pas par quoi commencer. Qu’est-ce que je dois lui dire ? M’excuser, le prendre dans mes bras et puis on oublie tout ? Ce serait tellement plus simple. On finit par s’arrêter devant la caravane que je vais occuper les prochains jours. Nous nous faisons face. J’ai mon petit frère devant moi. Enfin, depuis tout ce temps, et je ne sais même pas quoi lui dire. Je me contente alors de tendre ma main vers lui, lui redonnant les plaques militaires auxquelles il tient tant. Bêtement, je lache « T’as une sacrée poigne, je dois l’avouer » en me massant légèrement la mâchoire. On a déjà fait mieux pour lancer la conversation. Je reprends alors après avoir souffler un grand coup « J’ai été sincèrement soulagé quand j’ai appris que tu étais ici. Je ne cherche pas à me trouver des excuses, je suis très loin d’avoir été le frère parfait mais je te promets qu’on n’a pas eu le choix. J’ai tourné comme un lion en cage à l’hôtel en attendant de pouvoir venir te voir. J’ai … Enfin j’ai vécu cette scène un millier de fois, et je ne sais toujours pas quoi te dire. Tu as le droit de m’en vouloir, t’as le droit de me détester. Mais ne dis pas que je n’ai rien fait pour te trouver. Ce n'est pas entièrement vrai. Je sais que tu as vécu des moments difficiles. Très difficile. Je m'en veut de n'avoir pas pu jouer le rôle que tu attendais de moi. Mais je te promet de plus jamais te lâcher. Laisse moi le temps de te le prouver. De faire ce que j'aurais du faire il y a bien longtemps déjà. Laisse moi une seconde chance de te montrer que je peux être le grand frère que tu mérites »

Je me doute bien que mes mots ne suffiront pas à le convaincre. Sa colère gronde à l’intérieur de lui. J’ai déjà connu ce sentiment et je ne sais que trop bien que c’est difficile de vivre avec. De la faire passer. Mais c’est malheureusement tout ce que je vais pouvoir essayer de faire à cet instant. M’excuser. Le temps se chargera de faire le reste.




The smarter you get
The less you speak

Revenir en haut Aller en bas  
Daemon Brody
Daemon Brody
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 395
Sujet: Re: Dans retrouvailles, il y a "aie"   Mar 3 Aoû 2021 - 12:29
A brother will always stand by you... Or not.

Roman
&
Daemon


Lorsqu’il se laissait submerger par cette colère âpre, rude, Daemon n’était plus réellement lui-même. Ou du moins, il n’était plus celui qu’il préférait être. Et pourtant, cette colère faisait partie intégrante de lui. Elle ne l’avait jamais quitté depuis le décès d’Ana. Il s’en voulait terriblement d’être comme ça, c’était sans doute pour cela qu’il aimait à penser qu’il n’était plus « lui-même » ; refusant de voir cette évidence qu’il ne changerait pas. Que c’était lui. Qu’il était comme ça, pas autrement. Il venait sans doute de tout gâcher entre son frère et lui, entre Alex et lui. Tout comme il finissait par toujours tout gâcher. Le problème n’était finalement peut-être pas chez les autres.

Il aurait tout le temps de s’en vouloir, après. Mais à cet instant précis, il n’y pensait pas. Le maçon ne réfléchissait plus clairement. Pour lui, les seuls et uniques responsables de tout ça, c’était Roman, c’était Alex. C’était eux qui l’avaient abandonné. C’était eux qui l’avaient ignoré. C’était eux qui revenaient, comme s’il n’était qu’une simple vieille connaissance. Aveuglé et déstabilisé par ce tourbillon dans lequel il se laissait bien trop aisément emporter, Daemon ne réalisait pas à quel point ces mots et la façon dont il les prononçait pouvaient blesser les deux personnes à qu’il tenait le plus sur cette Terre. Sa volonté n’était pourtant pas de faire mal comme ils lui avaient fait mal, il ne filtrait tout bonnement plus ses pensées. Il aurait dû percevoir ce qui leur infligeait mais rien n’y faisait. Il tourna les talons, sans même voir à quel point Alex était touchée. Ce ne fût qu’après un ultime regard vers son grand frère qu’il s’éloigna.

Et, à chaque pas qu’il faisait, le maçon réalisait que les choses auraient dû se passer différemment. Un soupir de soulagement, presque imperceptible, lui échappa dès lors qu’il entendit Roman derrière lui. Il l’avait suivi, il ne l’avait pas laissé. Pas cette fois. Cette marche, aussi courte soit-elle, fût comme salvatrice pour Daemon. Un peu de répit, suffisant pour mettre un peu d’ordre dans son esprit embrumé par la colère et la déception. Brusquement, il se stoppa et fit volte-face. Pour se retrouver face à ce frère qu’il avait tant espéré revoir. Ses yeux vinrent d’instinct chercher ceux de Roman. Et dans ses iris, on pouvait y lire tout ce qu’il ressentait. Toutes ses émotions, dont certaines étaient contradictoire. L’énervement, la tristesse, la nostalgie et, finalement, cette petite étincelle de joie qui essayait de se frayer un chemin. Il était là. Il était bel et bien là. C’était lui. D’un coup, comme s’il n’en était pas vraiment conscient avant, son cœur se desserra et une étrange chaleur le gagna.

Sans regarder ce que Roman lui tendait, le maçon tendit sa main en retour pour la refermer autour de ces bijoux. Ses doigts glissèrent sur les plaques, puis son alliance, comme pour s’assurer qu’elles étaient encore en bon état. « il en manque… » lâcha-t-il tout bas, pour lui-même. Il n’avait plus sa gourmette ni l’alliance d’Emma Il glissa la bague à son annulaire et attacha les plaques de Jackson à la hâte autour de son cou. Une esquisse de sourire vint étirer ses lèvres, tant parce qu’il était heureux de retrouver ces objets que pour la réflexion de son frère.

- Et encore, j’ai retenu mon coup, lâcha-t-il ironiquement

C’était si étrange, même sa voix lui paraissait différente aujourd’hui. Il était aisé de se rappeler du visage de quelqu'un, il suffisait de fermer les yeux pour revoir les traits d'une personne. Parfois, les souvenirs s'emmêlaient et le visage était magnifié; parfois, c'était le contraire. Mais il était bien plus difficile de se rappeler de la voix de quelqu'un. Avec le temps, on oubliait cette chose si personnelle, le moindre son s'effaçait de notre mémoire. Mais aujourd’hui, alors que Roman s’adressait directement à lui, à lui seul, tous les souvenirs remontaient. Et chaque mot le touchait de manière incompréhensible. C’était tout ce qu’il avait voulu entendre, depuis des années.

Daemon plissa le nez, grimaçant légèrement dans l’espoir de retenir les larmes qui ne demandaient qu’à monter. La gorge nouée, il tenta de répondre.

- Tu sais depuis combien de temps j’attend que tu me dises ça ? Je veux pas me poser en victime, je te jure mais… putain ça fait du bien juste de l’entendre.

L’entendre était une chose. Les preuves, les actions en étaient une autre.

- Je t’en veux ouais, j’avais finalement trouvé un grand frère qui se comportait comme tel, dit-il en touchant machinalement ses plaques j’ai vécu des choses que je souhaite à personne et j’aimerais vraiment pouvoir te détester mais… Tu restes mon frère, t’es celui qui partage mon sang et qui m’a sauvé la mise plusieurs fois à Vegas. Tu veux une seconde chance ? Je suis peut-être con mais tu peux avoir toutes les chances que tu veux avec moi parce que t’es ma famille, parce que c’est la promesse que j’ai faite à Ana et parce que… T’as beau être le roi des cons, j’t’aime putain

La larme qu’il retenait roula finalement sur sa joue et, le regard fuyant, il fît un pas en avant. Après une seconde d’hésitation, il céda à cette envie qu’il réprimait. Il se jeta presque dans les bras de son grand-frère, cherchant inconsciemment cette protection et cet amour qui lui avait fait défaut durant toutes ces années.

Daemon renifla, sans doute un peu trop bruyant et il finit par s’arracher, à contre cœur, de son frère. D’un revers de main, dans une attitude presque enfantine, il essuya les larmes qui perlaient au coin de ses yeux.

- Désolé pour ça, dit-il en désignant la trace du coup porté d’un coup de menton et pour ça, lâcha-t-il en haussant cette fois-ci les épaules.

Il n’était tellement pas habitué à ce genre de chose avec ses frères qu’il en venait à s’excuser de pleurer, à s’excuser de lui faire un câlin.  

camo©️015


The dark is a curse but it only gets worse when they step into the light.
Revenir en haut Aller en bas  
Roman Brody
Roman Brody
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 300
Sujet: Re: Dans retrouvailles, il y a "aie"   Jeu 5 Aoû 2021 - 14:08


J’avais finalement réussi à la balancer, cette longue tirade que je m’étais répété en boucle depuis que je savais que j’allais retrouver ce petit frère perdu, depuis bien trop longtemps à mon gout. Cette tirade, qui ne ressemblait finalement en rien à ce que j’avais pu préparer dans mon esprit. Les mots que j’avais choisis étaient finalement sortit tout seul, comme si, finalement, mon cœur et mon esprit c’était pour une fois mis d’accord.

Des paroles qui semblent faire leur effet. Je vois bien que Daemon se retient de pleurer. Je ne dis rien, ne le relève pas. Je ne jugerais même pas, si c’est dont il a besoin. Je le sais aussi sensible, tout le monde n’arrive pas à contrôler ses sentiments. Moi, ça m’a pris des années et surtout ça m’a pris des souffrances pour y arriver. Et encore, je suis très loin de toujours les maitriser. Mais ici, je me dois de jouer le grand-frère. Je serais fort pour deux s’il le faut.

Le soulagement dans mon cœur fut immédiat après avoir entendu Daemon me dire que j’étais un vrai con, mais que je restais son frère. Que j’avais toutes les chances pour le lui prouver une bonne fois pour toute. Un poids, libérant mes épaules et mon esprit. Si seulement tout pouvait être aussi simple que cette amour indescriptible entre deux frères qui malgré les merdes, les épreuves aussi douloureuses eussent-elles été, les remords, les regrets, les rancœurs. Malgré tout cela est indéfectible. Invincible.

Finalement, c’est dans mes bras que je termine de retrouver l’une des personnes qui m’a le plus manqué depuis le début de cette foutue pandémie. En fait, non, c’est la personne qui m’a le plus manqué. Il n’y aucun doute possible là-dessus. Instinctivement, je referme mes bras autour de lui et le garde précieusement quelques secondes contre moi. Le bruit de son reniflement m’arrache un sourire. Je souffle. Je suis tellement soulagé de le revoir enfin devant moi. Il n’a pas changé. Il est toujours le petit frère qui à besoin qu’on l’aide. Et cette fois-ci je ne faillirais pas à ma mission. Je me passe ma main sur ma mâchoire en souriant « Ouai, enfin … Je pense que c’était mérité après tout » Pour le reste, je ne vois pas en quoi il a besoin de s’excuser. Je n’aurais très certainement pas eu ce geste de moi-même et je suis content que ce soit lui qui soit venu à moi.

On finit par s’installer un peu plus confortablement. Je crois qu’on à pas mal de truc à se dire. Même beaucoup. Mais par où commencer ? Je pense qu’il nous faudra plus qu’une discussion pour tout nous dire. Mais je prends celle-ci comme un don du ciel. Je compte en profiter pleinement « Au fait … Seb est vivant aussi » Directement dans le vif du sujet. Je pense qu’il à le droit aussi de le savoir. C’est un autre frère après tout « Je ne l’ai que croisé … Mais je pense qu’il a envie de nous parler. Je ne crois pas qu’il sache que tu es vivant, je dois t’avouer que le choc de le revoir et enfin tu sais. Cette colère qui ne désemplie pas … Je t’avoue que je n’ai pas pris le temps de rester en sa présence » J’ai dit que je serais un bon frère, je crois que ça commence par être sincère.

Une fois la nouvelle annoncée, j’enchaine « Alors ? … Il parait que t’en as bavé chez les Divas. Comment tu te sens ? »




The smarter you get
The less you speak

Revenir en haut Aller en bas  
Daemon Brody
Daemon Brody
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 395
Sujet: Re: Dans retrouvailles, il y a "aie"   Mar 24 Aoû 2021 - 12:42
A brother will always stand by you... Or not.

Roman
&
Daemon


Depuis qu'il avait été en âge de comprendre ce qui l'entourait, d'avoir une réelle conscience de sa place au sein de la famille; Daemon avait toujours rejeté l'idée que les liens du sang étaient impérissables, plus forts que tout. À ses yeux, ce sang qu'ils partageaient tous ne signifiait rien. Il avait fui cet endroit, ce refuge familial, ce cocon qui n'avait rien de protecteur, pendant bien longtemps. S'éloignant des conflits, de l'ignorance dont on le gratifiait et de cette peine qui rongeait son coeur. Ce ne fût qu'au décès de sa sœur que le maçon avait décidé de finalement honorer la promesse faite à Ana. Mais il avait essayé, en vain. Il était une tare pour cette famille, une tâche dans ce tableau que l'on cherchait à cacher, le cheveu sur la soupe qui faisait naître l'écoeurement.

Il lui avait fallu un début de fin du Monde pour se conforter dans cette idée, pour réaliser que sa place était ailleurs; près d'une famille qu'il avait lui-même choisi et qui l'avait choisi en retour. Le maçon n'avait pour autant jamais cessé de chercher un de ses grand frère. Peut-être était-ce seulement pour Ana ou peut-être était-ce tout bonnement un besoin. La déception et la tristesse brute qu'il avait ressenti devant l'ignorance de Roman l'avait ramené à ses vieux démons. À ce mal-être qui jamais ne l'avait vraiment quitté. Les liens du sang étaient défectibles, labiles et seul le nom Brody les unissait. Du moins, c'était ce à quoi il pensait en frappant ce frère qui ne semblait pas le considérer.

Mais le brouillard dans son esprit avait fini par s'évaporer, presque aussi brusquement que son poing s'était écrasé sur la mâchoire de Roman. Ce qu'il pensait être persuadé se transforma.  La brume s'était envolée et soudainement, alors que ses yeux clairs voyaient pleinement son frère, son inconscient le rattrapa. Daemon voulait être quelqu'un pour lui, il voulait être vu, il voulait être aimé, il voulait être soutenu par son frère. Il l'avait toujours voulu, depuis le début. C'était sans doute stupide de sa part de s'accrocher ainsi, après tant de déception et de rejets mais il n'y pouvait rien. C'était plus fort que lui. Et il n'y avait aucun mot assez puissant pour décrire ce qu'il ressentait alors que les bras de Roman se refermèrent sur lui; l'enveloppant un bref instant dans cette bulle affectueuse et protectrice dont il avait toujours osé rêver. Il redevenait soudainement ce gamin de dix ans, qui cherchait une reconnaissance, n'importe laquelle. Il se moquait bien de passer à nouveau pour le raté qui ne savait retenir ses larmes et qui reniflait un peu trop fort, il avait juste cette sensation d'enfin exister aux yeux de Roman puisque ses bras et sa chaleur le soutenaient. Et c'était tout ce qui importait à cet instant précis. Un maigre sourire vint alors courber le coin de sa bouche.

- Tu l'as mérité ouais. Mais j'aurais dû savoir me contrôler ou au moins... faire preuve de politesse en te disant d'abord bonjour finit-il par dire avant qu'un bref rire nasal ne filtre.

Et, comme pour prolonger ce contact qu'il avait lui-même rompu, Daemon posa une main sur l'épaule de son frère avant de finalement reprendre son pas pour qu'ils ne s'installent. Et, même une fois installé, le maçon ne cessait de scruter Roman. Il le fixait, le détaillait, comme pour s'assurer qu'il était vraiment là. Qu'il n'imaginait pas ce moment, qu'il le vivait. Du moins, jusqu'à ce que ses yeux ne se mettent à cligner frénétiquement aux dires de son frère. Sa bouche s'entrouvrit mais aucun son ne voulait sortir.

- Se... Seb? Sebastian ? bégaya-t-il de surprise

Il secoua nerveusement la tête.

- Le brouillon est... il est en vie ? Il est ici ? Il est où ? Quand est-ce que...

Un large sourire vint prendre d'assaut ses lèvres, dévoilant ses dents.

- J'y crois pas putain ! Il a changé ? s'exclama-t-il, prêt à enchaîner

Daemon s'interrompit, réalisant qu'il posait sans doute bien trop de questions et comprenant bien vite que la situation n'était sans nul doute loin d'être aisée pour Roman. Et celui-ci ne manqua d'ailleurs pas de le lui dire.

- T'as réussi à... rester calme ou tu l'as accueilli comme je t'ai accueilli ? dit il en souriant

En réalité, il tentait d'ironiser la chose, de dédramatiser puisqu'il ne connaissait que trop bien la haine que nourrissait Roman envers Sebastian. Il en avait été le témoin, le spectateur involontaire pendant des années. Mais son sourire s'effaça net dès lors que le mot Divas s'échappa des lèvres de son frère. Sa mine se renfrogna.

- On peut dire ça ouais. Et elles ont fait en sorte que j'oublie pas

Joignant le geste à la parole, le maçon tira sur le col de son t-shirt, glissant le tissu jusqu'à ce que son pectoral droit ne soit visible. Là où le logo de la WWE était marqué au fer rouge sur sa peau.

- Un cadeau parmis tant d'autres de ces salopes et d'Alessandra dit il sèchement

Sa main relâcha finalement son haut, son regard se plantant dans celui de son frère.

- Je sais que je devrais juste être heureux d'être sorti de là mais je me sens juste... plein de haine ? lâcha-t-il, hésitant J'ai envie de toutes les retrouver et de... tu vois... me venger

Il savait qu'il n'y avait qu'à Roman qu'il pouvait librement parler de vengeance. Il savait qu'il comprenait mieux que personne.

camo©️015


The dark is a curse but it only gets worse when they step into the light.
Revenir en haut Aller en bas  
Roman Brody
Roman Brody
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 300
Sujet: Re: Dans retrouvailles, il y a "aie"   Lun 30 Aoû 2021 - 22:34


« Ouai, il est bien vivant. Et au NML en ce moment même. Je l’ai croisé à la Cage après … Après un combat » Et il n’a pas changé cette tête d’ampoule. Toujours aussi tête à claque. Alors que je l’ai pensé mort, une idée qui m’avait plus ou moins vidée l’esprit de toute vengeance, qui m’avait, en quelques sorte apaisé, il était revenu, tel le fils prodigue. Aux coté d’une jolie brune, dans un nouveau camp « Je dois t’avouer que … Si Alex et Elena n’était pas intervenue je l’aurais accueilli comme tu l’as fait avec moi. Mais … Crois le ou non, je suis resté calme. Enfin, … Aussi calme que j’aie pu » et je rigole de concert avec mon frère. Depuis combien d’années j’avais espérer vivre un moment pareil ? Tellement longtemps que je n’y avais plus songé depuis presque aussi longtemps « J’pense pas qu’il ait changé. Mais … Tu connais mon point de vue vis-à-vis de lui. Il restera un gros con pour moi » Et c’était vrai. Aussi vrai que mon désir de vengeance, presque oublié, cette rancœur, presque ravalée avait refais surface, d’un coup. Tout était revenu dans ma mémoire, comme si, la vision de ce frère avait eu l’effet d’un électrochoc.

Je reste un peu pensif par la suite. Je n’ose pas lui poser la question fatidique. Celle dont je redoute la réponse, car elle pourrait bien changer le court des choses pour moi. Pour ce que je prévois de faire, ou justement, de ne pas faire « Est-ce que … Tu voudrais le voir ? » J’aimerais qu’il me réponde que non. Qu’il s’en moque éperdument, que je lui suffis à être heureux comme frère. Mais je sais aussi qu’il est bien plus bienveillant que moi. Moins rancunier certainement sur pas mal de choses. Alors s’il me répond que oui, je n’aurais d’autres choix que de le laisser faire. Mais je serais là. Hors de question de laisser ce brouillon tenter de lui retourner l’esprit. Oui, je suis aussi un peu égoïste sur ce coup, mais me retrouver contre deux frères contre moi, je n’y résisterais pas.

Le sujet devient encore un peu plus sérieux quand on passe aux Divas. Il me montre les stigmates qu’elles ont bien voulu lui laisser. Je me retiens, mais je sens malgré moi une colère monter. Non pas contre ces folles, mais contre moi-même. Moi, ce frère indigne qui n’ai pas été présent pour l’aider. Moi, qui n’ai pas fait assez pour tenter de le retrouver alors que j’avais croisé ces folles par le passé. Elle m’avait d’ailleurs filé une magnifique dérouiller, à mon groupe de hyènes et moi. Trois de mes plus fidèles hommes y avaient trouvé la mort. Une mission suicide de mon ancien chef persuadé que je voulais prendre sa place.

Je tique quand même quand il parle d’Alex en utilisant Alessandra. Ce prénom que lui n’a jamais utilisé. Cette rancœur qu’il nourrit contre elle me mine un peu, mais on ne peut pas aller contre ses sentiments et si j’aimerais que ma jolie blonde soit heureuse, je ne peux en rien forcer mon frère à aller vers elle. Ils sont deux grandes personnes, deux adultes. Ils doivent régler leurs problèmes entre eux. Je me permets quand même juste de dire « On fais tous des erreurs Daemon. Alex aussi, elle s’en mord les doigts crois-moi » Mais je comprends ses sentiments. Mieux que quiconque d’ailleurs car j’ai nourri ce désir de vengeance toute ma vie. Mais je sais également que ce sentiment vous consume de l’intérieur. Il ne faut pas qu’il le nourrisse de trop. Même une fois satisfait, c’est un sentiment qui nous hante, toute notre vie. Je pose une main sur l’épaule de mon frère. Mon petit frère. J’ai encore du mal à me dire qu’il est bien là devant moi « Je sais ce que ça fait. Mais fais attention. Ne te laisse pas consumer par ton désir. Venge-toi oui, et … Si c’est vraiment ce que tu veux faire, je ferais tout pour t’aider. Mais prends le temps aussi de te poser les bonnes questions. Je sais très bien que je suis mal placé pour te dire ça. Je suis la rancœur à l’état pure. Mais c’est justement pour ça que je te le dis. Il y a un temps pour tout. Cette histoire est encore fraiche, tes sentiments sont légitimes »

J’essaie alors de trouver un sujet un peu moins sérieux, mais j’ai l’impression qu’il n’y a que des mauvaises nouvelles à annoncer. Une femme, perdue surement, des amis proches aussi, aux vues des plaques militaires. Je dois avouer que je ne sais pas quoi lui dire, quel sujet abordé qui ne soit pas assez douloureux. Mais je tente quand même « J’ai … J’ai gardé la gourmette d’Ana. Je … J’avais des choses à me faire pardonner. Mais promis. Je te la rendrais »




The smarter you get
The less you speak

Revenir en haut Aller en bas  
Daemon Brody
Daemon Brody
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 395
Sujet: Re: Dans retrouvailles, il y a "aie"   Mar 7 Sep 2021 - 12:29
A brother will always stand by you... Or not.

Roman
&
Daemon


Retrouver ce grand frère tant cherché après de si longues années était improbable. La lumière de l'espoir de Daemon ne s'était jamais réellement éteinte mais elle s'était atténuée jusqu'à devenir une faible lueur qui n'éclairait plus son esprit. C'était comme ces rêves auxquels il refusait de songer, pour ne pas encore vivre une déception, une énième chute dans son Enfer personnel. Et pourtant, Roman était bel et bien là, apportant avec lui une nouvelle encore plus improbable, plus inattendue. Sebastian était en vie. Mieux encore, il était dans la même ville qu'eux. Les trois Brody, vivants à nouveau presque au même endroit, ça, c'était quelque chose que jamais le maçon aurait ne serait-ce qu'oser rêver.

L'espace d'un instant, Daemon se sentit plus léger que jamais. Il ne pensait plus à rien d'autres que cette chaleur qui réchauffait étrangement son cœur, bercé par le rire qu'il partageait son frère. Ce son si personnel qu'il n'avait jamais vraiment oublié.

- J'arrive pas à y croire putain... dit il, amuséEn fait je sais pas ce que j'ai le plus du mal à croire. Que tu sois là devant moi, que Seb soit vivant et dans le coin ou... que tu sois resté calme devant lui

Un nouveau rire, plus bref cette fois ci, lui échappa. Il se souvenait encore de l'état dans lequel il avait retrouvé le brouillon après que l'adopté l'ait passé à tabac il y a des années de cela. Daemon ignorait si cette haine avait finie par s'estomper chez Roman ou s'il avait tout bonnement pris sur lui. Il avait envie de croire que la page avait été tournée mais il connaissait la réponse, au fond de lui. Il n'avait que trop subi cette guerre entre ses deux grands frères pour savoir que jamais cette page ne se tournerait.

Le plus jeune des Brody resta un moment à scruter Roman, le temps que ce silence ne se brise et que la question ne tombe.

- Un peu que je veux le voir ! lâcha-t-il sans réfléchir

Pour lui, l'évidence était telle qu'il ne pourrait ignorer cette nouvelle. La chance était bien trop belle, le destin bien trop charitable pour passer à côté de ces retrouvailles inespérées. Daemon riva ses yeux dans ceux de son frère, avec un peu plus d'intensité.

- Mais je t'infligerais pas de venir avec moi Roman. Dis moi juste où je peux la trouver cette tête de con dit il en esquissant un maigre sourire

Mais bien vite, son regard s'assombrit, par peur de vexer Roman.

- Je... C'est mon frère. Mon putain d'insupportable de frère mais j'ai une promesse à honorer depuis trop d'années pour laisser passer cette chance

Le maçon avait la rancoeur moins tenace face à Sebastian mais surtout, il repensait à cette promesse faite à Ana avant sa mort brutale. Il repensait à ces efforts qu'il n'avait jamais fait pour être dans cette famille, pour être proche de ses frères malgré la demande de sa sœur. C'était peut-être son ultime chance de tenir sa parole envers sa tant regrettée Ana. Il mourait presque d'envie que de se précipiter vers cet autre grand frère, en nourrissant ce fol espoir que les trois Brody pourraient enfin être de vrais frères. Mais il prit sur lui, luttant contre son impatience pour perdurer encore un peu ce moment privilégié avec Roman. Ses traits se renfrognèrent en entendant son grand frère parler d'Alessandra. Il soupira lourdement, tel un adolescent mit le nez dans ses erreurs.

- Ouais, je sais qu'on fait tous des erreurs mais certaines sont beaucoup plus grosses que d'autres, surtout quand ça impacte pas que sa petite personne alors grand bien lui fasse qu'elle s'en morde les doigts. Mais tu sais quoi ? Parlons pas d'elle. J'ai pas envie d'en parler j'ai pas envie de l'entendre. J'veux pas qu'elle arrive à gâcher ça aussi, ça fait trop longtemps que je te cherche pour ça !

Et ce disant, son regard glissa sur la main de son frère qui venait de se poser sur son épaule. C'était un geste si simple et pourtant... Daemon avait l'impression qu'on venait de lui enlever un poid. Cette main, c'était un soutien réconfortant. Une lueur s'alluma dans ses yeux clairs, n'entendant que ce qu'il voulait entendre dans un premier temps.

- C'est vrai, tu m'aiderais ? répéta-t-il comme un gamin

Ce ne serait pas la première fois que son frère l'aiderait mais cette aide sonnait différente à ses oreilles. Il n'était plus question de lui prêter de l'argent ou de lui faire cacher un corps. Il était question de vengeance, il était question d'une proposition d'aide qu'il n'avait même pas eu à demander.

- Je veux plus me poser de questions. J'ai eu onze mois dans une cage de chien pour me poser toutes les questions qu'il fallait. Et je dis pas ça juste de manière égoïste. Elles doivent payer, elles doivent être mises hors d'état de nuire. Quand tu vois ce qu'elles ont été capables de faire, même à un gamin... Elles recommenceront un jour, c'est sûr. J'y pense tout le temps, je vois leurs sales gueules dès que je ferme les yeux. Dis moi que... Une fois mortes, ça s'atténuera forcément? demanda-t-il, presque naïvement.

Daemon avait vu de ses propres yeux la rancœur et l'envie de vengeance briser et renfermer Roman. Mais il avait envie de croire que les choses seraient différentes pour lui.

Par réflexe, il toucha son poignet nu où se trouvait la gourmette de sa soeur depuis sa disparation. Le maçon avait porté ce bijou des années durant et peinait encore à se faire à l'absence de cette gourmette si spéciale à ses yeux. Pourtant, il se contenta de répondre calmement.

- Ça me rassure déjà de savoir que c'est toi qui l'a et pas...

Il ne termina pas sa phrase, se rappelant qu'il ne devait pas laisser Alessandra entacher ce moment entre eux.

- Garde la le temps qu'il te faudra finit il par dire avec sincérité.

Si il était plus qu'impatient de récupérer la gourmette de sa soeur, Daemon ne voulait pas l'arracher à son frère. Les besoins de Roman passaient avant les siens.

Il laissa planer un court silence entre eux. Pas le genre de silence gênant ou lourd, simplement celui qu'il lui fallait pour réfléchir. Pour oser aussi, peut-être, dire ce qu'il voulait.

- Je te l'ai jamais vraiment dit mais je l'ai toujours pensé. C'est pas de ta faute ce qui est arrivé dit il, hésitant

Ce n'était pas de la faute à Roman si Ana avait pris le volant après avoir bu. Et Daemon le pensait sincèrement. Tout comme il pensait avoir sa part de responsabilité, avec ce message envoyé dont tout le monde, excepté lui, ignorait l'existence.


camo©️015


The dark is a curse but it only gets worse when they step into the light.
Revenir en haut Aller en bas  
Roman Brody
Roman Brody
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 300
Sujet: Re: Dans retrouvailles, il y a "aie"   Dim 19 Sep 2021 - 23:24


Je lâche un petit rire à la remarque de mon petit frère « Je sais pas comment j’ai fait non plus … » Ce sont des rires légères que je partage avec ce frère que je pensais perdu à jamais. C’est une scène qui sort presque de mon imaginaire tellement elle me semble irréelle et pourtant nous sommes bien là, l’un en face de l’autre à se parler.

Mon rire s’arrête doucement. Je m’attendais bien à cette réponse de sa part et je serais un bien bel égoïste de lui en vouloir pour ça. La relation que Daemon a eu avec Sebastian est bien différente de celle que j’ai eu. J’ai juste, je dois le dire un peu peur que ce vicieux réussisse à lui retourner le cerveau. Est-ce que j’ai si peu de confiance en moi-même pour douter de ce petit frère tout récemment retrouvé, ou pas assez en lui, pour comprendre si Seb essaiera de la lui faire à l’envers. Je souffle avant de finalement lui répondre, le plus sincèrement possible « Non, t’inquiète pas je comprends. C’est … Normal. Mais … je veux être là. Tu me connais … Juste au cas où » Et surtout oui, pour veiller à ce que tout se passe bien. Pour moi évidemment, de mon côté. De pouvoir contrôler cette peur qui me ronge que de voir partir ce petit frère que je viens tout juste de retrouver. De comprendre finalement que j’ai toujours été seul, que Daemon n’attend que de retrouver l’autre frère en qui il a peut-être moins de rancœur pour ce qu’il lui a fait subir.

Le sujet d’Alex est encore trop frais, évidemment je peux le comprendre. Aussi je décide de respecter son choix que de ne pas avoir envie d’en parler. Je ne cherche pas plus loin.

Ma main toujours posé sur son épaule, je l’écoute me dévoiler ce qu’il ressent. J’aimerais pouvoir le réconforter plus qu’avec une main sur son épaule, mais je sais aussi que la réponse à la question qu’il pose n’est pas celle qu’il veut entendre. Rien ne s’atténuera. Ce sera même parfois pire. Le seul soulagement qu’il retirera de cette vengeance sera le fait qu’elles ne pourront plus jamais faire de mal à autrui. Une petite victoire quand on sait les sacrifices personnels que cela coutera. Mais est-ce que j’ai le droit de lui mentir. De lui donner de l’espoir, même faux. Est-ce que j’ai le droit, au contraire de lui briser ses rêves d’un futur meilleur ? Je reste un moment silencieux avant de finir par simplement lui répondre « Elles méritent effectivement de payer pour leurs crimes, et pour ça, je serais là. A tes côtés, je te le promet. Mais Daemon, n’oublie pas ça, celui qui cherche la vengeance devra commencer par creuser deux tombes. Et l’une d’elle te sera adressé, alors … Méfies toi de ce que tu souhaites vraiment et demande toi quels sacrifices tu seras prêts à faire pour parvenir à tes fins » Un conseil plus qu’avisé, bien qu’hypocrite venant de ma part, mais je sais mieux  que personne ce que c’est que de vivre de cette façon. Et ce n’est pas ce que je veux pour mon petit frère. Il mérite de vivre libre et l’esprit léger. Je suis prêt à prendre sa place s’il le faut, pour lui éviter ça.

Je suis finalement rassuré quand il me dit que je peux encore garder la gourmette d’Ana un moment. J’ai encore des démons auxquels je dois faire face, et je dois le faire seul. Moi et le poids de ma culpabilité. Je suis néanmoins étonné quand il me dit qu’il ne pense pas que je sois coupable de quoi que ce soit. Je ne comprend pas ou il veut en venir. Cette dispute, cette idée à la con de prendre la voiture. Tout est entièrement de ma faute. De mon égoïsme, de mon irrépressible envie de tout contrôler chez elle. De la protéger si bien que je l’ai tué. Je pose simplement et calmement mes iris dans les siens « Tu sais bien que si elle a décidé de partir, c’est entièrement de ma faute. Si j’avais essayer de la comprendre au lieu d’essayer de la contrôler. Comme je fais finalement a chaque fois … » Triste constat et triste réalité. Je ne sais qu’apporter la mort et la tristesse autour de moi. Ce n’est pas la première fois, et ce ne serai surement pas la dernière.






The smarter you get
The less you speak

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Dans retrouvailles, il y a "aie"   
Revenir en haut Aller en bas  
- Dans retrouvailles, il y a "aie" -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: