The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Breakfast club
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mason Wentworth
Mason Wentworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1451
Sujet: Breakfast club    Mer 30 Juin 2021 - 19:53
J’ai un soupir alors que je regarde le café couler, adossé contre le plan de travail. Je me passe une main dans mes cheveux encore mouillés et je fronce les sourcils, sans même m’en rendre compte. Il est encore très tôt mais je suis déjà allé courir. Il faut dire que, pour ne pas changer, la nuit a été courte. Je n’aime pas cette maison. Je n’aime pas ce qu’elle représente et j’ai encore bien du mal à dormir ici. Au moins, hier soir, la soirée a été plutôt agréable avec la venue de Mei-Lin. A peine arrivée, elle était entourée de Felicity et Hailey. Entre sa cousine qui lui faisait toucher son ventre pour qu’elle sente le bébé et tout ce que Felicity a cuisiné, les discussions se sont enchainées. Etrangement légères, malgré le spectre de l’agression de mon ex… de ma femme il y a quelques jours à peine. Et tout le reste.

Nous avons juste évoqué notre remariage et ses raisons. Autant qu’elles soient au courant vu qu’elles vivent ici. Elles n’ont pas fait de commentaires et ça m’a soulagé de ne pas avoir à trop en parler. C’est un fait, c’est acté et on avisera les différentes étapes à la suite, quand elles se présenteront. Je me suis même mis au piano et j’ai joué un moment jusqu’à ce qu’on aille dormir. C’était… agréable oui. Une petite bulle de paix au milieu de tout ce tumulte.

Mais, forcément, une fois dans ma chambre, tout est revenu aussi sec. Et j’ai fini par abandonner au petit matin pour aller me défouler un peu. La douche m’a aussi fait du bien et j’essaie de rester aussi silencieux que possible pour les laisser dormir. Felicity a du mal à trouver le sommeil elle aussi, à cause de la douleur, mais quand les médicaments arrivent à faire effet, j’aime autant qu’elle dorme autant qu’elle le peut. Et Hailey, au vu du stade avancé de sa grossesse, a toutes les peines du monde à trouver une bonne position. Sans compter que je pense qu’elles sont comme moi, à ne pas se sentir à l’aise ici.

J’entends tout de même du bruit alors que je commence à me préparer mon petit déjeuner. « Mei-Lin ? Je ne te pensais pas si matinale. J’espère que je ne t’ai pas réveillée. » Je l’observe un instant, en silence, avant de lui désigner un des tabourets autour du plan de travail. « Tu veux un petit-déjeuner maison ? Promis, ce sera comestible. » Il y a tellement de non-dits sur ce qui a pu se passer ces derniers temps, que ce soit de son côté ou du mien. Mais je me suis promis de ne pas la questionner si elle n’a pas envie d’en parler. On sait que c’est difficile pour elle, pas la peine de la presser non plus dans tous les sens. Parce que je ne suis moi-même pas sûr que je serais prêt à parler si on me questionnait trop aussi. Elle est au courant de ce qui s’est passé, dans les grandes lignes et elle a pu voir la lueur de colère qui ne quitte pas mon regard depuis que c’est arrivé. Au moins, elles sont toutes à la maison, même si c’est juste pour un weekend.



"Il will walk by faith even when I can not see..." by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas  
Mei-Lin Baldwin
Mei-Lin Baldwin
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 229
Sujet: Re: Breakfast club    Mar 6 Juil 2021 - 13:31
Dire que ses nerfs sont mis à rude épreuve serait un épouvantable euphémisme. Dans la zone blanche, elle n’a globalement droit à rien qu’à se faire pourrir le crâne par des femmes dont le compas moral semble complètement flingué. Ont-elles été forcées à devenir ainsi ou bien faisaient-elles déjà partie de ces nostalgiques d’un mode de vie 100% patriarcale ? Mei-Lin s’en fiche. Ce qu’elle note, c’est qu’elle n’a droit à aucun effet personnel, ni aucune distraction, et que toute preuve d’esprit est réprimandée – ou au mieux ignorée.

Elle s’applique pourtant, à défier l’autorité autant que possible, à assommer les enseignantes de questions, à jouer avec le feu. Ça ne lui a valu que plus de restrictions et on lui a même fait comprendre que le bien être de sa famille dépend de son comportement. Bien sûr. Toujours la même ignoble menace, c’est si facile…

Heureusement, ces idiots n’ont plus les moyens de faire des vérifications officielles, ils ne savent donc pas que Mason et la sino-américaine ne sont pas vraiment cousins. Ils sont liés par le jeu des mariages, leurs vies entrelacées et Hailey, qui sert de glue entre ces deux parties quasiment incompatibles. Mei-Lin se garde bien de les rectifier : c’est sa victoire, et le seul moyen de voir ses proches. Honnêtement, sans eux, elle ne tiendrait pas longtemps.

- Hum… j’arrive pas à dormir, marmonne-t-elle après avoir trouvé la pièce centrale.

Non, elle n’arrive pas. Son esprit ne cesse de cogiter, d’imaginer des plans, de rêver à une évasion. Le sommeil la fuit impitoyablement, les neurones abrutis par les enseignements absurdes qu’elle reçoit à longueur de journée. Chez Mason, elle est plus libre. Libre de portée un pantalon de survêtement et un tee-shirt bien trop grand, libre d’avoir ses interminables cheveux complètement décoiffés, libre d’être pâle et grincheuse.

- Je mangerais tout ce que tu me proposerais, rétorque-t-elle sans chercher la punchline.

Ses prunelles noires observent un moment son aîné qui s’affaire. Ils n’ont pas vraiment eu le temps de parler depuis son arrivée et ces derniers temps, Mei-Lin a la sensation que les choses bougent à 100 à l’heure. Il y a toujours ce terrible ressentiment à l’égard de son cousin, mais… il est aussi la personne la plus à même de veiller sur Hailey quand elle n’est pas là.

- Comment ça se passe par ici ? Demande-t-elle pour doucement amener le sujet difficile : Felicity.


Unfuck the world
I wanna tear it all down ♪ I wanna break some shit ♫ Want you to come right now ? So I can bite your kiss ♫ I'll open up my mouth ♪ So you can read my lips ♫ Want you to come right now ? So I can bite your kiss ♪
Revenir en haut Aller en bas  
Mason Wentworth
Mason Wentworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1451
Sujet: Re: Breakfast club    Mar 6 Juil 2021 - 15:45
Je continue d’observer Mei-Lin avec attention, bien conscient que je suis loin d’être dans ses bonnes grâces. Je suis probablement moins pire que d’autres pour le moment, mais ça ne doit guère voler plus haut. Mais je dois composer avec et je ne m’en plains pas. Elle accepte de discuter, moi aussi et nous savons tous les deux qu’une entente est nécessaire pour survivre à tout ça. Si tant est que ce soit réellement possible. « Bienvenue au club. Thé ou café ? » En ce qui me concerne, je me sers déjà une large tasse de café et je commence à préparer un gros petit déjeuner. Œufs brouillés, bacon et elle a même droit à des pancakes que j’arrive à ne pas brûler. Ca relèverait presque de l’exploit en vérité.

A sa question, j’ai une grimace et je garde le silence quelques instants, cherchant mes mots, alors que je pose une assiette fumante devant elle. Et je m’installe à mon tour, avec la même assiette, laissant filer un soupir. « En théorie, je devrais te dire que tout va aussi bien que possible. Pour que tu ne sois pas inquiète quand tu repartiras. Tu as bien assez à gérer de ton côté pour te rajouter le poids de nos … soucis. » Je commence à manger, sans vraiment avoir d’appétit, avant de reprendre. « Les filles s’inquiètent pour toi. Elles veulent tout faire pour que tu aies un cocon quand tu viens ici. Que tu aies au moins un endroit à toi, même si elles détestent ce que cet endroit représente encore plus que moi. Oh, ça me fait penser… » Je me relève et je quitte la cuisine quelques instants pour revenir et poser ce qui peut ressembler à une boite à bijoux, avec un petit cadenas à numéro. « J’ai récupéré ça l’autre jour. Je me suis dit que ce serait bien que tu aies ça pour ici. Tu pourras y enfermer ce que tu veux, personne ne pourra mettre la main dessus. Et j’ai repéré deux ou trois cachettes dans la maison. »

Je laisse filer un silence, bien conscient que de toute façon, je n’y couperais pas et que je vais devoir parler un peu de ce qui se passe ici. « Felicity a peur de sortir toute seule. Son… enquêteur a dit qu’elle était probablement responsable de ce qui lui arrivait. Hailey est furieuse. Et moi, je ne comprends toujours pas pourquoi elles me font toutes les deux autant confiance. » En ce qui me concerne, j’ai dépassé le stade de la colère depuis longtemps, mais je me raccroche à la promesse que j’ai faite à mon ex-femme. « Ortega a menacé de nous envoyer Hailey et moi à Colville si je fais un pas de travers. Alors je dois ronger mon frein et évite de faire n’importe quoi. » J’ai oublié quelque chose ? Ah oui. « Oh et j’ai atterri dans un bar clandestin avec Ray et Neela. Ils m’ont fait boire comme un trou. » Voilà comment ça se passe donc ici, en ce moment. Tout va merveilleusement bien. « Et toi alors ? Comment tu t’en sors ? »



"Il will walk by faith even when I can not see..." by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas  
Mei-Lin Baldwin
Mei-Lin Baldwin
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 229
Sujet: Re: Breakfast club    Dim 11 Juil 2021 - 15:27
- Thé, s’il te plait.

Pas de café, ça va l’énerver encore plus qu’elle ne l’est déjà. Enfin, Mei-Lin est surtout fatiguée, mais sous le glacis de l’épuisement couve une rage inextinguible. Et avec ce que lui apprend son cousin, ça ne va pas s’arranger. Au contraire, il vient de jeter une pelletée de charbon dans la cheminée de son aversion. Et elle n’est pas faite pour ça : contenir, ronger son frein. Elle l’a fait trop longtemps, et c’était les réserves de toute sa vie.

Alors elle souffle et se fend d’un rire jaune devant l’aberration dépeinte par Mason. Toujours les mêmes menaces et le même genre de culpabilisation. Bien sûr, comment on peut être assez con pour se prétendre flic et dire à une femme que c’est de sa faute si elle s’est fait passer à tabac ? Remarque, c’était déjà le cas avant que les bouffeurs ne viennent tout foutre en l’air. La connerie des Hommes ne fait que s’exacerber ici.

Mei-Lin est trop occupée à serrer les mâchoires pour répondre. Elle n’a adressé qu’un signe de la tête à son aîné en recevant la fameuse boite. C’est gentil de sa part, elle apprécie sincèrement le geste. Mais… qu’y mettra-t-elle au final ? Pour l’instant, elle n’a droit à aucun bien. Tout ce qui n’a pas été saisi est déjà habilement planqué – ou a été donné à d’autres personnes de confiance.

- Un bar clandestin ? Vous avez bu ?!

Elle dévisage son cousin instant, s’attendant à ce qu’il annonce que c’est une blague ou au moins qu’il s’explique. Mais non, il enchaine comme si de rien était, pour lui demander comment elle va. Foutaise ça, il sait très bien comment elle va : on essaye de la dresser à devenir une bonne petite femme docile. Il a vraiment besoin de demander ?! Pas de sa faute, ou peut-être que si, mais il vient d’allumer l’une des nombreuses mèches qui menacent de faire sauter sa montagne de dynamite.

- T’es inconscient ou complètement con, Mason ?! Lui rentre-t-elle sèchement dans le lard, tu viens de me dire qu’on t’a menacé de vous faire déménager, t’as des preuves que les filles risquent gros, et toi tu prends le risque de tout perdre pour… aller boire des coups ?!

Pourtant, c’est une preuve de résistance, elle devrait en être fière ; elle l’est même, de savoir que certains braves les interdits pour ce genre de détail qui rendent à la vie une raison de s’appeler ainsi. Mais son aîné, lui, a un autre devoir, un autre rôle à tenir. Et s’il doit échouer pour le plaisir d’une pinte, elle risque de ne pas pouvoir se retenir de lui encastrer la tête dans un placard.

- Sérieux Mason, je sais pas pourquoi elles te font confiance, ouais ! T’as passé des années à jouer les bons petits soldats en ignorant ce qu’on vivait, et maintenant que t’as ouvert les yeux et que tu peux intelligemment changer les choses, tu vas te mettre des cuites ?!

Et ce, au risque que les deux femmes de sa vie ne soient expédiées loin – et d’après ce qu’a compris Mei-Lin, ce n’est pas pour y planter des légumes. Putain, elle est en rogne ! C’est pas complètement contre lui pourtant, c’est juste son cerveau qui décompresse. Mais c’est plus fort qu’elle, il a marché sur une mine.



Unfuck the world
I wanna tear it all down ♪ I wanna break some shit ♫ Want you to come right now ? So I can bite your kiss ♫ I'll open up my mouth ♪ So you can read my lips ♫ Want you to come right now ? So I can bite your kiss ♪
Revenir en haut Aller en bas  
Mason Wentworth
Mason Wentworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1451
Sujet: Re: Breakfast club    Lun 12 Juil 2021 - 11:32
J’ai un bref hochement de tête, alors que je mets de l’eau à chauffer pour le thé. Et je commence à lui faire un bref topo de la situation. Je laisser filtrer les informations qui me semblent les plus importantes et dont ni Felicity ni Hailey ne sont au courant.

Si j’ai parlé à voix basse, ce n’est pas son cas quand elle réagit à propos du bar clandestin. Et, par réflexe, je regarde en direction des escaliers. « Doucement, elles ne connaissent pas son existence. » Oh, je sais que je vais parler dans le vide, elle est déjà en colère contre moi. Paradoxalement, à mesure que je l’écoute, je suis incapable de me retenir de sourire. Elle est en train de me passer un sacré savon et là, j’ai juste envie d’aller la prendre dans mes bras, comme pour me confirmer qu’elle est bien là. Je sais, c’est ridicule et j’ai comme dans l’idée que me voir sourire ne va que l’agacer un peu plus. Si tant est que la chose est possible.

J’attrape les sachets de thé qu’on a en stock et je me retourne pour récupérer la bouilloire, remplissant un mug que je pose devant elle, en silence, attendant sagement. « C’est bon, tu as fini ? » Sans lui laisser vraiment le temps de répondre, je souffle, à mi-voix. « Avant que tu t’énerves encore plus, laisse-moi t’expliquer pourquoi je… souris. » Je me frotte le visage avant de continuer, la mine plus fatiguée. « On s’inquiète pour toi. De te voir… changée. Qu’ils arrivent à … t’écraser ? Je ne sais pas comment dire. Alors, forcément, t’entendre m’engueuler comme ça, c’est… rassurant. Et là, la seule chose qui me retient de te prendre dans mes bras parce que je suis soulagé c’est que je sais que je vais me prendre une droite. » Mon sourire se fait plus penaud avant que je ne finisse par retrouver mon sérieux.

« Et, je suis totalement con d’accord ? » Au moins, c’est acté. Probablement un peu inconscient, même si, pour le coup, ce serait encore pire. « Je sais que prendre la première cuite de ma vie sous un régime dictatorial dans un bar clandestin doit être dans le top 5 des plus mauvaises idées du monde. Juste après le fait de soutenir le regard de l’Adonaï quand le bon sens te dicterait de baisser les yeux. » Je sais, c’était un peu facile. « Je ne suis pas allé me mettre des cuites Mei-Lin. Ce n’était pas le but de cette rencontre et clairement, je n’ai rien vu venir. Ça ne me dédouane pas pour autant. Je pourrais te faire tout un speech sur le fait que j’ai lâché prise quelques heures, que j’en avais besoin avant d’exploser pour de bon, mais ce serait… » Ridicule ? Inutile ? Difficile à dire. D’autant que ça va encore plus la mettre en rogne, j’en suis persuadé. « J’avais beaucoup de mal à gérer ma colère depuis l’agression de Felicity. Là, ça va un peu mieux. Et je peux avoir assez de bon sens pour éviter d’aller défoncer tous les types qui auraient le malheur d’avoir une marque de morsure sur le bras. » J’ai quand même les mâchoires qui se contractent juste à cette pensée et j’ai un bref soupir avant de boire quelques gorgées de café.

Et je me rends compte de l’importance que Mei-Lin a pris pour moi ces derniers mois. Parce que c’est elle qui me secoue sans le moindre ménagement et que j’en ai besoin. Bien plus que ce que je pensais. J’aurais tendance à rentrer dans le rang sans trop réfléchir sans ça. Mais là, en quelques mots, elle me pousse déjà dans mes retranchements. Et bon sang, qu’est-ce que c’est énervant.



"Il will walk by faith even when I can not see..." by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas  
Mei-Lin Baldwin
Mei-Lin Baldwin
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 229
Sujet: Re: Breakfast club    Mer 14 Juil 2021 - 21:39
- Ouais, bah ne me touche pas ! Lui grogne-t-elle dessus alors que Mason avoue qu’il est à deux doigts de l’étreindre.

Et puis quoi encore, il se prend pour qui là ? Le grand patriarche sauveur de la famille ? Sous prétexte qu’il a fait un méa-culpa, il peut se permettre de faire comme s’ils sont de nouveau proche ? Oh non monsieur ! Mei-Lin n’a pas oublié tout ce qu’il a sur son ardoise. Elle le pousse sur la bonne voie à coups de pieds au cul, parce que c’est ce que lui a demandé Hayley – enfin, les effort, pas les coups de pieds. Mais ça ne signifie pas qu’ils sont amis ou quelque chose comme ça. La sino-américaine lui en veut toujours pour avoir si longtemps laissé sa propre finir dans la merde la plus totale.

- MAIS T’ES SÉRIEUX ?! S’emporte-t-elle.

Son aîné vient vraiment de comparer sa cuite à son regard échangé avec l’Adonaï ? C’est un foutage de gueule de niveau stratosphérique là, franchement ; Mason apprend visiblement à se surpasser en son absence. Elle était punie pour un simple REGARD et c’est à elle qu’il fait les reproches ?! Comme quoi, il a pas encore été complètement purgé de toute la merde qu’on lui a fourré dans le crâne. A quel moment on reproche à une femme de ne pas avoir baissé les yeux devant un homme, putain ?!

- Mason, me prends pas pour une conne : « tu l’as pas vu venir » ? Les verres se sont vidés tout seul dans ton gosier ? Pour de vrai, si on lance une édition des JO de la mauvaise foi à New Eden, il sera sacré champion pendant un paquet d’années, t’es quand même pas croyable… ça fait plus de deux ans qu’on endure des choses invivables Felicity, Hailey et moi, DEUX ANS, dont certaines par sa faute, soi-dit en passant, et toi tu craques déjà au bout de deux mois ? Waw, Mei-Lin ponctue sa phrase d’un applaudissement ironique, c’est en gardant la tête froide que tu vas nous aider. Et si t’as besoin d’extérioriser, trouve un truc je sais pas moi : vas faire un footing, vas au stand de tir, vas au théâtre, je m’en fous.

Les mains de la jeune femme se referment autour du mug remplit d’eau chaude où son thé n’a pas fini d’infuser. Elle en tremble. Ce n’est pas contre lui qu’elle en avait à la base, mais il a quand même le chic pour se faire passer pour la victime quand il n’a pas enduré 10% de ce qu’elle a vécu. Merde, ça lui arracherait la bouche de dire « désolé Mei-Lin, j’ai déconné, t’as raison » ? Ce serait un sacré pas en avant.

- Tu sais quoi ?! On en parle plus, sinon il va recevoir son breuvage dans la tronche.


Unfuck the world
I wanna tear it all down ♪ I wanna break some shit ♫ Want you to come right now ? So I can bite your kiss ♫ I'll open up my mouth ♪ So you can read my lips ♫ Want you to come right now ? So I can bite your kiss ♪
Revenir en haut Aller en bas  
Mason Wentworth
Mason Wentworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1451
Sujet: Re: Breakfast club    Jeu 15 Juil 2021 - 9:21
Je ne saurais pas dire si j’ai envie de sourire ou si elle commence déjà à me porter sur les nerfs. Les deux n’étant absolument pas incompatibles avec elle, je me contente de hausser une épaule quand elle me grogne dessus. « Ce n’était pas mon intention. » Comme si j’étais du genre tactile en plus. « C’était juste une… image. Bref, peu importe. »

Oui peu importe, surtout que là, j’ai déclenché la bombe. Encore plus en tout cas. Je ne pensais quand même pas qu’elle s’emporterait autant et là, forcément, elle commence à taper direct en-dessous de la ceinture comme elle sait bien le faire. Blablabla le gros vilain oppresseur qui ne sait rien gérer, blablabla les victimes en face dont je ne me soucie pas. Et j’en passe. J’ai un profond soupir à son applaudissement ironique avant de souffler, perdant – pour ne pas changer – déjà mon calme avec elle. « Mei-Lin, JE SAIS que j’ai déconné d’accord ? Je me suis déjà excusé platement auprès des deux principales intéressées. Tu veux que je le fasse aussi avec toi ? Je suis désolé d’être un crétin et de ne pas être aussi fort que vous. Désolé aussi de ne jamais avoir bu d’alcool jusque-là et de ne pas avoir tiqué que trois verres pourraient me mettre dans cet état. » Bon, c’était peut-être plus. Probablement. Je ne m’en souviens pas et ça n’a pas vraiment d’importance. De toute façon, je suis encore coupable de tout.

Je repousse mon assiette, toute trace d’appétit coupée et je reprends, sur le même ton. « Tu crois que je ne suis pas conscient de tout ça ? Que tout ça, tout ce que vous avez vécu, c’est ma faute ? » Je secoue la tête. « Et ce n’est pas ça qui m’a fait craquer, même si c’est compliqué de ne pas me laisser engloutir par la culpabilité, c’est… » Je finis par me relever pour aller chercher de nouveau du café. « Laisse tomber. Tu as raison, on n’en parle plus. Je suis désolé. Et tu peux être sûre que ça ne se reproduira plus. » De toute façon, elle n’écoutera pas. J’ai tort et je n’ai aucune excuse. C’était totalement stupide de croire que je pourrais en discuter avec elle aussi. Au moins, elle raison sur un point, je suis vraiment le roi des cons. Je baisse les yeux quand j’entends un petit miaulement et j’attrape le chaton pour le poser devant sa gamelle, la mine fermée. Et je reprends, d’une voix plus neutre. « Ils m’ont donné une liste de ce que tu as le droit de lire ou de faire. C’est totalement ridicule. Il y a d’autres livres dans le bureau, tu peux y aller autant que tu veux. Tant que tu ne les emmènes pas dans ta chambre, histoire que tu ne te fasses pas taper sur les doigts s’ils viennent en visite surprise. » J’ai un temps, me contentant de caresser le chat. « Je ne mettrais pas les pieds dans le bureau le weekend, pour te laisser de l’espace. Tu peux aussi… enfin si tu as des messages à faire passer. Des lettres ou je ne sais quoi. Tu peux les écrire là-bas. Et tu me laisses les enveloppes dans le tiroir. Je m’arrangerais pour les donner à qui de droit. » Je ne peux pas vraiment faire plus dans l’immédiat de toute façon.



"Il will walk by faith even when I can not see..." by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Breakfast club    
Revenir en haut Aller en bas  
- Breakfast club -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: