The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -64%
Centrale Vapeur PHILIPS GC8735/80 PerfectCare Performer
Voir le deal
99.99 €

Mist to mist, drops to drops
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Locklan Reid
Locklan Reid
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1898
Sujet: Re: Mist to mist, drops to drops   Mer 11 Aoû 2021 - 22:04
J’offris un sourire franc à Jill en réponse. « Tu t’es inquiétée avoue. » Le crétin dans sa bouche ressemblait drôlement à une marque affectueuse. C’était presque trop mignon… Si on excluait le regard avide qu’elle lança à ma bouteille d’eau à moitié remplie. Je lui mis dans les mains sans me faire prier, lâchant un bref rire vers Zelda. « C’est moi ou tu faisais la pose, gamine ? Partagez à vous deux la bouteille, ça vous fera du bien. » Ca risquait de me coûter cher de leur laisser l’eau, mais elles en avaient autant besoin que moi. Je devrais me contenter des quelques gorgées prises avidement sur la plage un peu plus tôt.

Je ne me départis pour autant pas de mon sourire en attrapant Zelda par les épaules quand elle fit mine de s’approcher. « La balle m’a juste effleuré… » Je minimisais un peu. Je n’avais clairement pas la forme, sauf qu’il en était de même pour l’australienne qui encaissa mal que je reporte mon poids sur elle avec sa jambe en vrac. « Eh… Tu peux parler ! T’es pas dans un meilleur état. Putain la bande d’éclopés… Il y a que Jill qui a deux jambes valides, en fait. » Je relâchai ma prise en lui tapotant la tête, avant de m’écrouler sur le canapé tout proche dans un souffle rauque. Je me sentais mal et étrangement bien à la fois. On était tous les trois dans une merde sans nom mais… Au moins, on était en vie.

~~~~


Je m’étais encore endormi sans m’en rendre compte. Un grognement m’échappa au réveil. Je me sentais encore plus mal que la veille… Une migraine tenace me comprimait le crâne. Je me passai deux mains sur le visage pour tenter de me remettre les esprits en place, réalisant à retardement qu’on m’avait jeté une couverture dessus. Un coup d’œil rapide vers la fenêtre de la cuisine m’informa que le soleil n’était pas encore levé mais… C’était bien ce que je croyais ? « Jill ! » Je me relevai un peu trop soudainement du canapé, si bien que je me rattrapai tout juste au mur d’en face avant de le manger en pleine gueule. « Il pleut ! » Je lâchai un rire joyeux, avant de lui répéter : « Bordel il pleut ! » Elle devait me prendre pour un dément. Je repoussai avec son aide la barricade pour boiter à l’extérieur de la maisonnée. Les bras écartés, le visage présenté au ciel… Je pris une longue inspiration. Putain que ça faisait du bien !

Je remplis autant de bouteilles que possibles avec les seaux délaissés sous les gouttières éventrées. Le système avait plutôt bien réussi. On n’avait toujours rien à se mettre sous la dent, mais on gagnait quelques jours de sursis avec ça. J’en bus avidement une bouteille, ce qui me fit un bien fou. Entre temps, Zelda était sortie de sa cachette à l’étage pour nous rejoindre à l’extérieur. « Tiens c’est maintenant que tu te réveilles toi… » Je lui lançai une des bouteilles entre les mains avant de me glisser de nouveau à l’intérieur pour faire rapidement le point. « J’ai fait le tour du propriétaire hier… C’est infesté de rôdeurs. Il y a sans doute plus âme qui vive ici, ou alors ils se sont tous barrés avec les derniers bateaux en état de marche. » Je grimaçai un peu. « Ils avaient commencé à se bouffer entre eux… Comme quoi t’as pas été la première à avoir eu l’idée, Zelda. » C’était peu encourageant pour la suite. Je dépliai les plans que j’avais trouvés pour les montrer à Jill. « Et regardez ça… On est là. » Je pointai une île du doigt. « Lopez Island. » Je poussai un bref soupir. « J’ai trouvé un fond d’essence, une boîte à outils… Du scotch aussi, mais rien de très probant. On pourra jamais revenir à la nage ou en barque alors… Je vous propose de faire le tour en remontant la côte. Je peux peut-être réparer un truc, mais en attendant… » Je marquai un silence en les regardant tour à tour. « Vous savez chasser ? » Parce que moi, non. Mais j’avais déjà fait ma part en leur trouvant de l’eau, hein ?


"It's holding me, morphing me, And forcing me to strive
To be endlessly cold within, And dreaming I'm alive
And I'm not breaking down I'm breaking out

Last chance to lose control"
Revenir en haut Aller en bas  
Jill S. Blair
Jill S. Blair
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1188
Sujet: Re: Mist to mist, drops to drops   Jeu 12 Aoû 2021 - 14:12
- Putain…, que je grogne, tirée du sommeil par les exclamations de Locklan, c’est vraiment le pire colocataire…

Je me redresse néanmoins, puis quitte le matelas dans lequel j’ai dormi toute habillée. J’ai tellement mal partout que j’ai la sensation que mon corps n’est qu’un seul et même muscle courbaturé. Je soupire, la bouche pâteuse, puis m’étire douloureusement – non sans grimacer. Je m’empare du flingue sur la table de chevet, raccroche mes armes blanches à ma ceinture et m’empresse de rejoindre le biker.

- Bah alors, t’as jamais vu de pluie, plaisanté-je en le retrouvant, y’a pas que en Ecosse ?

Malgré tout, je comprends l’importance du moment. Je l’aide à dégager l’entrée et sors dans la nuit pour prendre ma dose d’H2O. Putain, ça fait du bien ouais. Mon camarade sort des seaux qui serviront à remplir des bouteilles, moi je récupère tout ce qui peut servir de récipient dans les placards : bols, saladiers, casseroles, marmites… parce qu’au-delà de boire, un peu d’hygiène ne fera pas de mal. Ça nous empêchera pas de sentir le bouc, mais si on peut au moins s’épargner des mycoses ou autre saletés cutanées, je dis pas non.

Je suis trempée quand la gamine nous rejoint en boitant et lui adresse un demi-sourire. Elle encaisse bien mine de rien, pour sa deuxième nuit à la sauvage. Plus d’un adulte serait en train de baliser là, surtout avec la faim qui tire sur les estomacs. On se réunit à l’intérieur et on se penche sur la carte que déplie Locklan. Ses nouvelles sont mauvaises mais tandis que je bois comme une mort-de-soif, je médite à ce qu’il nous expose. Ma bouteille vide, je renifle, m’essuie les lèvres du dos de la main et jette dans mon dos mes mèches dégoulinantes.

- Oublie la chasse, tranché-je en examinant le tracé des routes, j’ai que douze balles de pistolets et même avec le fusil de Zelda, même si on arrive à approcher quelque chose, on va devoir trop gaspiller de munition pour l’abattre, les animaux sauvages étaient rarement tués du premier coup avec ce genre de calibre, et je te parle même pas de l’énergie qu’on va y mettre.

Et vu qu’on est tous plus ou moins inexpérimentés en la matière, autant qu’on se focalise sur autre chose. Des fruits au pire – si on a un peu de change, on en trouvera. Je fais une moue dubitative, puis je pointe un espace qui ressemble à une ferme sur la carte.

- J’pense qu’on est là exactement. Du coup si on suit cette route-là, mon doigt désigne un petit tracé, on arrive à la baie Barlow. Y’a l’air d’y avoir plusieurs pontons… donc potentiellement des bateaux, je hausse les épaules, ceux qui mouillent seront foutus, mais les proprios aux alentours en ont peut-être d’autres dans leur garage.

Et alors on le met à l’eau, on navigue jusqu’à Bainbridge, easy-peasy. Ne reste plus qu’à croiser les doigts…


Drain the blood
« I walk through the valley of the shadow of death, and I fear no evil because I'm blind to it all. And my mind and my gun they comfort me... because I know I'll kill my enemies when they come. »
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 10330
Sujet: Re: Mist to mist, drops to drops   Ven 13 Aoû 2021 - 21:54
« Ben... Ouais ? »
Clairement, elle ne va pas inventer une histoire débile pour dire qu'elle était déjà réveillée depuis longtemps et qu'elle attendait simplement le moment propice pour les rejoindre. Oui, elle dormait. Et très bien, même ! De toute façon, elle a encore les yeux collés et l'esprit embrumé. Elle n'avait même pas remarqué qu'il pleuvait, pour dire... Non, Zelda, n'est pas exactement du matin ! Alors ne parlons pas de l'aube...

La bouteille que Locke lui lance rebondit ainsi contre sa poitrine et tombe au sol malgré le semblant d'effort qu'elle a consenti à faire pour la rattraper. Elle se baisse pour la ramasser puis y prélever quelques gorgées. « J'faisais un rêve trop classe ! » reprend-t-elle d'une voix éteinte, toujours aussi enrouée. « J'étais impératrice et j'avais organisé une grande fête dans mon pa... » Elle s'interrompt puisque les deux adultes sont déjà en train de regagner l'intérieur de la ferme. Et 'adolescente ne tarde donc pas avant d'arborer l'une de ses plus beaux airs vexés. « Non mais d'accord, hein ! Ma vie n'vous intéresse pas ! C'est noté ! » grogne-t-elle. C'est la dernière fois qu'elle tente de leur raconter l'un de ses rêves. En plus, pas de chance : ils avaient un beau rôle dans celui-là !

Animée par sa curiosité, l'australienne se rapproche un peu d'eux mais reste à l'extérieur. Elle profite de cette pluie providentielle pour se frotter un peu la peau et en chasser la boue, redevenue liquide, qui s'y était incrustée. C'est une douche parfaitement sommaire. Mais ça reste assez agréable. Et tandis qu'elle se retrouve la bouche ouverte pour récolter de l'eau de pluie, elle garde une oreille plus ou moins attentive sur la discussion de ses deux acolytes.

Il est question de chasse et de cannibalisme. Selon Locke, Zelda n'a donc pas été la première à envisager de manger ses potes. « J'rigolais pour c't'histoire de boustifaille, hein ! » maugrée-t-elle. Surtout depuis qu'elle sait qu'elle serait la première à y passer en cas de pénurie de nourriture. Vraiment, elle n'a pas envie de finir en burger. Même si la viande australienne est probablement l'une des meilleures du monde, puisqu'elle vient de son pays d'origine. Logique !

Quoi qu'il en soit, Jill écarte l'hypothèse de chasser. À cause des efforts que ça leur demanderait. Et des maigres munitions qu'il leur reste. L'adolescente hoche la tête. Elle préfère garder ses balles pour les prédateurs plutôt que pour les proies, elle aussi. Mais l'idée que l'ancienne flic propose à la place ne lui plaît pas davantage! « Sérieusement ?! » Ils veulent reprendre le bateau ? « Moi c'est mort, j'remonte plus à bord d'un d'ces trucs ! J'ai donné, merci ! » indique-t-elle catégorique. À coup sûr, cette fois, elle va se retrouver au Canada. Ou pire : en Russie !

Bon, après... Le truc, c'est qu'ils se trouvent sur une île. Donc à moins de se taper le trajet à la nage... « Vous faites chier... » grogne-t-elle, pourtant consciente que ses camarades n'y sont pour rien. Elle retire son t-shirt et le frotte un peu sous la pluie. Et puis par pudeur, même en soutien-gorge, elle préfère tourner le dos à ses deux aînés. Histoire que la vue de sa chair ne leur donne pas trop l'eau à la bouche, quoi. « Okay, c'est parti pour l'remake du Titanic ! Ce n'sera toujours qu'le troisième ! » Au point où elle en est...

Et la voici qui continue à se frotter comme elle peut. Elle pousserait bien la chansonnette mais ce ne serait pas trop discret. Ni bien adapté. Elle ne veut pas donner l'impression à ses camarades qu'elle prend les choses trop légèrement. D'ailleurs, c'est exactement l'inverse. « Cela dit on n'peut pas rentrer sans avoir trouvé ces pirates ! Quitte à revenir comme des pouilleux, autant qu'ce soit avec des informations vraiment utiles ! » Et puis la dernière fois qu'elle a pu en fournir à June, elle a été promue éclaireuse. Cette fois-ci, si elle parvient à trouver la base de ces bandits des mers, elle pourrait peut-être carrément obtenir la place de Maddie. « Et en plus, ils doivent sûrement avoir un stock monumental de whisky ! » Parce que les pirates, de ce qu'elle en sait, ils adorent l'alcool. Ca fait partie du métier !

Après si elle dit ça, Zelda, c'est surtout pour motiver Locke à la soutenir...


ZELDA ANDERSON

Revenir en haut Aller en bas  
Locklan Reid
Locklan Reid
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1898
Sujet: Re: Mist to mist, drops to drops   Mar 17 Aoû 2021 - 11:12
Après la pluie providentielle, il était temps de faire le point sur nos prochains objectifs. Malgré la situation catastrophique, je commençais à voir une issue plus favorable à tout ce merdier. Jill ne manqua pas l’occasion pour me charrier un peu. Je lui adressai un sourire narquois en réponse. « Ouais… Jamais été aussi content d’avoir que de la flotte à boire. » Et de voir de la pluie tomber. Je l’avais arraché du lit pour une bonne cause. « C’est pour toutes les fois où tu m’as empêché de dormir avec tes conquêtes du moment. » Et putain qu’elles avaient été nombreuses les semaines passées !

J’avais bu avec avidité une bouteille d’eau entière avant d’en attraper une seconde. La migraine avait commencé à perdre un peu de terrain, ce qui me laissait les idées claires. Penché sur les plans de la région, Jill et moi échangions sur la suite à donner quand Zelda s’en mêla. « Arrête de râler un peu ! On est sur une île, tu veux qu’on reparte comment si c’est pas en navire ? » J’ouvris les mains, l’air déconcerté. « En dauphin peut-être ? » Je comprenais ses appréhensions si la gamine était une naufragée chronique mais… On n’avait pas vraiment le choix.

L’ancienne flic m’avertit aussitôt qu’on ferait mieux d’oublier la chasse. J’haussai les épaules en réponse. « Si déjà tu songes à chasser au fusil… Alors oui, on peut oublier. » Ça signifiait qu’elle n’avait pas plus de techniques de chasse que moi. Je ne parierais donc pas sur sa fine gâchette pour nous sortir d’affaires, sauf si on croisait un animal qui ne nous avait pas vu au préalable. Ce serait un beau coup de chance… « Il faudra cueillir tout ce qu’on trouve en chemin. » J’étais plutôt d’accord avec elle : Autant se concentrer sur ce qu’on savait faire de mieux à ce moment-là. Et, dans mon cas, je me sentais plus à l’aise avec l’idée de retaper vite fait un bateau qui pourrait nous transporter jusqu’à destination. On finirait le reste du chemin à pied ou… Elle le ferait pour moi ensuite. Je n’étais pas certain que ma jambe droite me porterait jusqu’à Fort Ward. « Alors on s’y met ? » Un pas après l’autre.

Je venais à peine d’enrouler la carte pour le départ que Zelda nous cassait déjà la tête avec son histoire de pirates à débusquer. « Ça manque d’action pour toi, c’est ça ? » Et voilà qu’elle me parlait d’un stock monumental de whisky que les pirates détiendraient… Parce que, c’était bien connu, tous les pirates buvaient du whisky. « Tu t’es crue dans une chasse aux trésors ou quoi ? » Si ce n’était que ça… On allait bien trouver un moyen d’occuper la gamine hyperactive. Je dépliai de nouveau la carte pour tracer au stylo une ligne pointillée avec une croix au bout du chemin. « Voilà ta carte aux trésors, exploratrice ! Le trésor des pirates est là. » Je lui confiai ensuite la carte et la boussole pour qu’on se mette en chemin. Je pris personnellement la boîte à outils qui me serait bien utile une fois sur place. On avait surtout l’air con à boîter tous les deux en rythme derrière Jill. Putain le trajet allait être long.

Je m’étais déjà approché de la baie Outer la veille pour distiller un peu d’eau de mer. Les pontons aperçus par Jill n’étaient pas visibles encore d’ici, dissimulés en partie par la forêt. Par contre, il y avait une rangée d’une dizaine d’habitations qui en étaient toute proche. « Ils ont peut-être des navires encore en état de marche dans leurs garages. On les ouvre un à un pour voir ? »


"It's holding me, morphing me, And forcing me to strive
To be endlessly cold within, And dreaming I'm alive
And I'm not breaking down I'm breaking out

Last chance to lose control"
Revenir en haut Aller en bas  
Jill S. Blair
Jill S. Blair
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1188
Sujet: Re: Mist to mist, drops to drops   Ven 20 Aoû 2021 - 21:40
- Zelda… l’objectif de la mission a changé au moment où on s’est fait plomber le cul jusqu’à atterrir sur une île, lui rappelé-je alors qu’elle remet sur le tapis le fait de débusquer les « pirates », maintenant, notre but c’est de rentrer en vie. Et tu ferais mieux d’espérer qu’on ne croise pas ces mecs.

Parce que même si ces truffes n’ont pas l’air d’être des « pros », ça n’empêche qu’on n’est pas dans les meilleurs dispositions pour une confrontation. Deux blessés, trois affamés et quasi pas de munitions. Si on veut se sortir de là, faut éviter les conflits frontaux avec d’autres vivants – et avec les morts aussi d’ailleurs. Parce que vaccin ou pas, on sera pas rentré assez vite pour se faire soigner en cas de morsure.

Je ricane en voyant le coup que Locklan fait à notre enfant surexcitée et prend les devants dehors. Une fois les horizons scrutés, on quitte ce refuge pour prendre la direction de la baie. L’averse s’arrête en cours de route, ça ne nous empêche pas d’être trempés jusqu’aux sous-vêtements – en ce qui me concerne en tout cas. J’ai déjà du plomb dans les jambes et un couteau qui s’enfonce à intervalles réguliers dans mon estomac. Malgré ça, je reste concentré ; il faut bien…

- Ouais, on y va…

*

Plusieurs garages forcés, quelques voraces abattues et un espoir tué dans l’œuf plus tard – on a trouvé des conserves qui étaient toutes gonflées de moisissures – on arrive à hauteur des pontons. Le soleil nous nargue sans chauffer l’atmosphère. J’ai la sensation que la température stagne autour de 12°C, ou bien c’est à cause de mes vêtements humides.

- Vous allez vous en sortir si j’vous demander d’aller checker les bateaux pour voir si y’a de quoi manger ?

C’est l’espoir qui parle, mais les gens qui ont eu assez de pognon pour se payer un yacht et pas assez de chance pour se barrer de cette île ont peut-être des trucs planqués dans leur cave. Peu probable sachant que le motard a signalé plus tôt que les locaux avaient déjà opté pour le cannibalisme, mais… peut-être qu’ils aimaient juste la viande ?

- Je m’occupe des garages là, je désigne les baraques qui s’alignent aléatoirement le long de la côte – il y en a quatre ou cinq.


Drain the blood
« I walk through the valley of the shadow of death, and I fear no evil because I'm blind to it all. And my mind and my gun they comfort me... because I know I'll kill my enemies when they come. »
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 10330
Sujet: Re: Mist to mist, drops to drops   Sam 21 Aoû 2021 - 8:15
« Non ! En dauphin, c'pas possible ! »
Il faudrait déjà en trouver. Et puis également, les dresser. Maintenant Locke marque évidemment un point lorsqu'il argue qu'ils sont sur une île et que le beau semble être la solution la plus avisée pour quitter les lieux. Ce qui n'empêche pas l'adolescente d'envisager déjà une autre alternative : « Mais j'me disais qu'on pourrait p't-être essayer avec des tortues d'mer ? » Comme Jack Sparrow ! Ils ont la référence, hein, les deux boomers ? L'australienne adopte brièvement un air sérieux avant d'afficher l'un de ces sourires qui stipule clairement qu'elle plaisante.

Par contre là où elle ne rigole pas, c'est lorsqu'elle propose à ses camarades de poursuivre leur mission initiale et d'en profiter pour faire la peau à tous ces pirates qui leur ont offert un séjour désagréable sur cette fameuse Lopez Island. Jill balaie aussitôt l'idée. Selon elle, la mission a changé dès l'instant où leur équipe de reconnaissance s'est muée en trio de naufragés. « Ah bon ? J'ai pas l'impression qu'nos ordres aient changé, moi ! » rétorque-t-elle tout d'abord, toujours aussi décidée à atteindre leur objectif. « Mais si on parvient à rentrer et tant qu'vous précisez au débriefing que j'ai insisté pour poursuivre la mission, ben... Ça me va ! » L'essentiel, c'est de prouver à Stan' - et puis surtout, à June - qu'elle est parfaitement déterminée à accomplir les taches qu'on lui confie. Même lorsque ça peut sembler parfaitement déraisonnable. Luke Skywalker et les rebelles n'auraient pas réussi à détruire l'Étoile Noire s'ils avaient fait preuve de bon sens, non ?

Quant au fait qu'elle ferait mieux d'espérer qu'ils ne croisent pas ces mecs... « Ce serait plutôt à eux d'prier pour n'pas nous croiser ! » assure-t-elle avec, sur les lèvres, un sourire carnassier. « Une Terminator, un écossais privé d'whisky et la future reine de Fort Ward... S'ils ont un peu d'jugeote ils doivent avoir quitté l'île depuis longtemps, ces cons ! » Et c'est maintenant à leur tour de les imiter. Cette pluie est bienvenue et leur offrira de quoi boire pendant quelques temps. Mais la situation n'est pas viable s'ils restent tributaires de la météo.

« Un p'tit peu... » confie-t-elle ensuite à Locke, une petite moue boudeuse à l'appui, lorsqu'il lui demande si tout ça manque d'action pour elle. Cela dit, non, elle ne se croit pas pour autant dans une chasse au trésor. Ce qui ne l'empêche pas de se rhabiller et de rejoindre ses deux camarades lorsque l'écossais se met à tracer une ligne et une destination sur leur carte. « Pour de vrai ? » s'étonne-t-il lorsqu'il la lui remet. Le regard de l'australienne glisse sur le mécano puis sur Jill, à la recherche d'une quelconque trace de duperie. Et puis elle bombe un peu la poitrine lorsqu'elle se rend compte qu'ils ont confiance en elle pour les guider. La voici donc qui s'attarde sur la boussole avant de pointer son bras dans une direction, puis une autre. « Du coup c'est... » hésite-t-elle avant de finalement pointer son doigt sur une troisième direction plus ou moins précise : « ... par là ! » Et la voici qui s'avance déjà en boitillant avec la carte entre les dents, la boussole dans une main et le fusil qui lui sert de béquille dans l'autre. « En avant mouchaillons ! » L'aventure n'attend pas ! Et June non plus !



Leur périple se résume à une difficile progression à  travers les vestiges de l'île, quelques garages forcés, une poignée de rôdeurs abattus et, finalement, une arrivée en vue des pontons qu'ils cherchaient à attendre. Quant à leur butin, il se résume à... rien. Mais ils sont toujours en vie. Et puis surtout, ils sont arrivés à destination. Ce que ne manque évidemment pas de faire remarquer Zelda : « Vous noterez que j'ne nous ai pas perdus ! » claironne-t-elle, ne ménageant jamais ses efforts pour obtenir la reconnaissance de ses aînés. « Et que Locke est toujours vivant ! » Cette remarque n'a aucune réelle utilité si ce n'est d'embêter un peu son écossais préféré. Même si c'est aussi le seul qu'elle connaisse, oui, c'est vrai.

L'adolescente frissonne tandis que le vent frais qui règne sur la côte lui rappelle que ses vêtements sont toujours trempés. Et puis elle se penche un peu pour masser sa cheville récalcitrante tandis que Jill leur demande si Locke et elle se sentent capables de fouiller les navires à la recherche de nourriture. « J'en sais rien... » souffle-t-elle en levant le regard en direction du mécano : « On en est capables ? » Ca dépendra surtout de lui à vrai dire. Parce que l'australienne, bien sûr, ne doute pas une seule seconde qu'une mission aussi simple soit à portée. Mais ce n'est pas elle, après tout, le maillon faible de leur duo... « Imite trois fois l'cri du kangourou si t'as b'soin d'aide ! » indique-t-elle à  l'ancienne flic avant de s'avancer vers les pontons en compagnie du motard.

Et la fouille commence ! Ils trouvent une paire de fusées de détresse ainsi que de quoi les lancer dans la première embarcation. La seconde leur offre la satisfaction de mettre la main sur des couvertures un brin moisies mais néanmoins utilisables. Le troisième, quant à lui, ne leur accorde rien d'autre qu'une perte de temps. « Tu t'es déjà d'mandé si t'avais l'mauvais oeil, Locke ? » Parce qu'il ne semble pas exactement être un porte-bonheur, ce mec. « T'aurais pas énervé un farfadet ou une connerie du genre dans ta jeunesse ? » Il y a de quoi se poser des questions, là, non ?

Quoi qu'il en soit Zelda en a plutôt marre de devoir descendre de chaque navire et de faire un détour par le ponton pour monter sur le suivant. Elle estime que c'est une perte de temps. Alors elle décide simplement de sauter sur l'embarcation adjacente à celle sur laquelle ils se trouvent. Elle tente de se réceptionner sur sa jambe valide mais le pont rendu glissant par l'averse matinale la fait déraper. Oh, elle tente bien de s'accrocher au cordage mais sa main se referme sur le vide et elle, elle tombe en arrière. Et la voici qui chute entre les deux coques, non sans s'être éclatée le coccyx au passage.

Et c'est là qu'elle le voit !

Un cadavre empêtré dans les algues qui ont joyeusement prospéré dans le fond du port. La surprise la pousse à esquisser un cri étonné et son oxygène s'évade sous la forme de petites bulles furieuses. De sa jambe préservée, elle bat l'eau par réflexe pour remonter à la surface. Elle y parvient quelques infimes instants. Le temps de lâcher un « Looocke ! » presque apeuré. Et puis quelque chose se referme sur sa cheville et l'entraîne à nouveau au fond de l'eau...

Spoiler:
 


ZELDA ANDERSON

Revenir en haut Aller en bas  
Locklan Reid
Locklan Reid
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1898
Sujet: Re: Mist to mist, drops to drops   Dim 29 Aoû 2021 - 22:04
Marcher jusque là m’avait déjà prélevé une précieuse énergie. Ma blessure avait peut-être fini par arrêter de saigner, mais mon estomac était uniquement rempli de flotte depuis ces derniers jours. Je me sentais à bout, tout en restant conscient que les filles ne devaient pas en mener plus large. J’hochai la tête quand Jill répartit les tâches, néanmoins peu convaincu de trouver quoi que ce soit de comestible sur les navires qui prenaient l’eau. « T’en as juste marre de faire du baby-sitting, avoue. »

J’attrapai la gosse par les épaules pour qu’on bifurque vers le ponton. Elle n’arrêtait jamais de déblatérer des conneries, celle-là ? Je lui avais déjà confirmé mollement qu’on n’oublierait pas de mentionner sa détermination au briefing. Elle avait conscience que ça lui porterait préjudice plus qu’autre chose ou… ? Non, certainement pas. Mais c’était bien qu’elle ne lâche jamais rien, même dans une situation qui paraissait inextricable. Elle n’en conservait pas moins une âme juvénile. Je n’aurais pas pensé que ma stratégie de la carte aux trésors aurait eu un quelconque effet encore à son âge.

« Ouais, c’est bien Zelda. On est arrivé à destination. Maintenant… Le trésor est là, dans un de ces navires. Je te laisse passer devant. » J’étais peut-être toujours vivant, comme elle aimait le souligner, mais j’étais complètement rincé. Je ne répondis même pas quand elle me demanda si on était capable de mener à bien la mission qui nous était confiée. Putain… Les deux-là, elles me cherchaient continuellement. Et moins j’avais la force de râler contre elles, plus c’était évident que je ne tenais plus la longueur.

Chaque bateau visité me déprimait un peu plus. Quand ils n’étaient pas à moitié inondés – et donc impraticables – ce que nous trouvions n’avait pas un intérêt réel. Les fusées de détresse pourraient toujours nous être utiles si un de nos hélicoptères survolaient la zone, mais sinon… Je rigolai un peu quand Zelda me demanda si je n’avais pas énervé un farfadet. « J’aurais bien voulu lui piquer son trésor, ouais… On n’en serait pas là. » Je m’adossai au bastingage du navire qu’on venait de fouiller pour prendre une gorgée d’eau. Ce fut le moment que Zelda choisit pour faire le petit singe, l’escaladant à côté de moi pour sauter sur le navire d’en face. Je vis la catastrophe arriver en direct quand elle se fracassa en beauté à l’arrivée, sans aucun moyen de se rattraper. « Putain mais c’est pas possible… » Elle ne pouvait pas tenir en place, cette gamine ?

Je levai les yeux au ciel quand un long cri me parvint d’en bas. « Imite le cri des tortues de mer, elles vont peut-être venir comme ça ! » Je cherchais du regard ce qui pouvait faire l’affaire sur le navire où je me trouvais pour lui venir en aide. Car, non, je n’avais pas prévu de me jeter à l’eau. Avec ma blessure, on serait juste deux imbéciles prêts à se noyer. Je détachai une bouée du bastingage pour lui envoyer rapidement. « Tiens, accroche-toi à ça ! » Je mis ensuite la main sur une gaffe, plutôt satisfait de ma trouvaille. « Et ben ça, c’est parfait… » J’avisai ensuite le rôdeur en contrebas, empêtré dans les algues non loin, qui représentait encore un danger pour l’adolescente… Mais plus pour longtemps.

La gaffe l’embrocha par la bouche. Je la retirai péniblement pour en remettre un autre coup, puis un autre… L’opération était fastidieuse avec une arme pareille, mais le rôdeur finit bel et bien par s’immobiliser pour se mettre simplement à flotter à la surface. « Et voilà le travail ! » Je rendis un sourire satisfait à… Personne. « Zelda ? Et merde... » Elle ne remontait pas. Je me débarrassai précipitamment de mon cuir pour plonger à sa suite la tête la première, ma main solidement cramponnée à mon couteau. Je faillis aussitôt rendre tout mon oxygène à sentir la brûlure violente du sel dans ma plaie. J’ouvris les yeux dans l’eau pour distinguer deux formes floues qui se débattaient. Je ne cherchais même pas réellement à nager, c’était peine perdue. Je me cramponnai plutôt à Zelda qui était encore à ma hauteur, la tirant dans le sens contraire pour l’aider à remonter, en même temps que ça m’aidait à descendre plus profondément jusqu’à atteindre le bras décharné qui tentait de l’emmener par le fond. Je me sentais tellement lent et lourd à marteler des coups de poignards dans l’eau. Je continuais pourtant, avec l’énergie du désespoir, jusqu’à ce qu’il finisse par lâcher Zelda. Je le dégageai d’un coup de pied en pleine tête en espérant me donner l’impulsion suffisante pour remonter à mon tour à la surface… Sauf que je n’avais pas assez de force pour lutter contre le courant. Mon dos percuta avec force la coque d’un navire. Je lâchai mon couteau en cherchant dans un pur réflexe de survie à remonter à la surface. Je réussis à prélever une précieuse goulée d’air avant qu’un rouleau ne m’emporte plus loin. Je cessais de me débattre pour me laisser entraîner par le courant jusqu’à la plage, rampant quelques mètres sur le sable avant que ce soit le noir complet.


"It's holding me, morphing me, And forcing me to strive
To be endlessly cold within, And dreaming I'm alive
And I'm not breaking down I'm breaking out

Last chance to lose control"
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Mist to mist, drops to drops   
Revenir en haut Aller en bas  
- Mist to mist, drops to drops -
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: