The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-40%
Le deal à ne pas rater :
Grosse promo sur les Baskets Nike Air Max 2090
89.98 € 149.99 €
Voir le deal

Mist to mist, drops to drops
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jill S. Blair
Jill S. Blair
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1181
Sujet: Re: Mist to mist, drops to drops   Jeu 29 Juil 2021 - 0:42
- exactement, plaisanté-je à propos de Locklan.

On est loin de chez nous, on a plus qu’une poignée de balles, on a rien à manger ni à boire, mais je me sens déjà plus légère d’avoir trouvé Zelda. Cette gamine est toujours aussi bavarde, le stress ne lui paralyse pas la langue visiblement, mais elle me fait sourire. Tout en essayant de me repérer dans la forêt – je n’ai ni carte ni boussole – je réponds à ma cadette.

- Il est blessé, mais il lui manque rien qu’un peu de chair et de whisky.

Je prends ça a la légère, mais la plaie du motard est plus grave qu’il n’y parait. Parce que s’il ne se soigne pas rapidement, il pourrait s’infecter et… s’il s’infecte, on a rien pour sauver sa jambe – ni le sauver tout court. Je ne préfère pas penser à l’idée d’observer un frère d’arme crever à petit feu et me concentre sur les réclamations de l’adolescente.

- J’ai rien, désolée. On a trouvé une ferme, enchainé-je dans la foulée, c’est clean pour le moment, c’est là qu’est censé être Locke.

Et voilà que Zelda remet sur le tapis son « personne ne viendra nous chercher ». Je soupire. Une vraie rancune d’enfant, même si elle essaie de cacher ça derrière une tirade nonchalante. Ralentissant un peu l’allure – j’ai l’impression d’avoir entendu plusieurs voraces – je lui réponds tout en scrutant les environs verdoyants :

- Zelda, considérant notre mission, ils vont envoyé des gens nous chercher. Par contre… le plus probable, c’est que si on les attend, on soit mort avant qu’ils nous retrouvent.

C’est pas une critique, c’est une évidence : on a échoué à des kilomètres de Fort Ward, il n’y aura aucun moyen de savoir où si la marée finit par emporter la carcasse du zodiac et quand bien même, il faudra nous repérer sur la terre ferme. Je me fige net et chope le bras de ma complice pour qu’elle fasse de même. D’un index contre mes lèvres, je lui fais signe de ne rien dire. Ensuite, je lui désigne le rideau putréfié qui se dresse sur notre chemin…

Je dénombre au moins vingt morts, hagards, défigurés par la décomposition et l’étrange végétation qui semble pousser à même leur peau. Ils sont hideux mais pas moins dangereux. Je suppose qu’il s’agit d’une partie de la meute qui nous a pourchassés hier, on en viendra jamais à bout à deux. Inutile de stupidement tenter le diable, on va devoir rebrousser chemin…


Drain the blood
« I walk through the valley of the shadow of death, and I fear no evil because I'm blind to it all. And my mind and my gun they comfort me... because I know I'll kill my enemies when they come. »
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 10260
Sujet: Re: Mist to mist, drops to drops   Jeu 29 Juil 2021 - 5:34
« Super ! »
L'adolescente passe ses mains sales sur son visage marqué par la fatigue et la lassitude. Ce n'est pas vraiment le fait qu'il manque un petit bout à Locklan qui l'inquiète. Mais plutôt le fait qu'il sera bien vite en manque d'alcool. « On va s'retrouver avec un écossais privé d'whisky ! » Il va sûrement se mettre à gigoter dans tous les sens. À transpirer, aussi. Et si elle se fie aux films qu'elle a vus, il y aura forcément un moment où il deviendra violent et insultant. Normalement, ce sera juste après leur avoir assuré qu'il est sevré et que tout ce qu'il veut, c'est une dernière petite gorgée. En souvenir du bon vieux temps. Ou une connerie du style. « Putain, il va s'mettre à pisser partout... » C'est sûr ! Même si pour le coup, ça, c'est plutôt le truc des animaux en chaleur. Et que donc, ça n'a pas grand chose à voir avec le problème...

Et puis pour l'heure, l'australienne a de toute façon d'autres préoccupations en tête. Notamment le manque d'eau et sa gorge sèche, presque douloureuse. Mais au moins, ce soir, elle pourra dormir avec un toit sur la tête. Celui d'une ferme. Celle où Locke est censé se trouver. « T'as pas pensé à l'attacher ? » relève-t-elle en fixant du regard son aînée. « Et on fait quoi, s'il s'est échappé ? » Elle n'a pas envie de courir après l'écossais sur toute l'île. Ces gens-là, il vaut mieux éviter qu'ils retournent à l'état sauvage. Les anglais l'avait bien compris, ça ! Alors elle espère que le motard sera resté bien sagement à la maison en attendant le retour des guerrières !

Et voilà que Jill ne partage pas son avis et semble même lui assurer que Fort Ward enverra des secours. À cause de leur mission, soi-disant. Zelda n'est pas vraiment convaincue. Si June estime que sa vie ne vaut pas queqlues sacrifices alors c'est sûr qu'elle ne bougera pas davantage le petit doigt pour Jill ou Locke. Après tout, c'est elle la chouchou. Non ?

Mais elle s'abstient de commenter. D'autant plus que, comme l'ancienne flic le fait remarquer, ils seront probablement morts avant qu'une équipe les retrouve. Autant se focaliser sur les choses qui ont vraiment de l'importance. « On va gérer ! » lâche-t-elle sobrement, portée par son optimisme et son indécrottable confiance en elle. Et puis c'est l'été ! Ils vont pouvoir en profiter pour bronzer un peu. Il y a pire qu'une île, quand même, pour passer des vacances forcées. Quoique...

Des grognements viennent toutefois interrompre la quiétude de leurs retrouvailles et, entraînée par son aînée, Zelda s'agenouille en grimaçant. Elle masse sa cheville endolorie, gonflée, tout en observant la masse de déglingués qui se rapprochent. « J'te parie qu'j'en bute deux fois plus que toi ! Minimum ! » souffle-t-elle, espiègle, à sa camarade. Tout en lui décochant un petit coup de coude taquin dans les côtes. Non, c'est bon, elle plaisante ! Elle sait bien qu'ils sont trop nombreux. Les combattre, en plus d'être stupide, les forcerait à gaspiller du temps et de l'énergie.

Alors le duo s'éloigne discrètement des morts et les laisse poursuivre tranquillement leur errance. « J'te propose qu'on fixe quelques règles, toi et moi, pendant qu'on est encore entre personnes civilisées. Okay ? » propose l'adolescente tandis que sa camarade la mène vers leur nouveau palace. Rien de trop contraignant, qu'elle se rassure ! « Déjà, j'aimerais éviter d'être réveillée en pleine nuit par des gémissements et c'genre de trucs, si tu vois c'que j'veux dire ? J'ai l'sommeil léger et les oreilles sensibles, moi ! » Et puis si elle n'a rien contre les parties de jambes en l'air, elle préfère quand même éviter de subir celles des autres. « Si la nature devient trop forte, par pitié, trouvez-vous un coin isolé ! Et sombre ! Ou mordez dans un morceau d'bois, j'en sais rien ! » Qu'ils se débrouillent ! C'est à eux de s'assurer que la douce et innocente adolescente qu'elle est ne soit pas perturbée par des choses de ce genre-là, non ?

« Et ensuite... » Le second point est un peu plus délicat. Et Zelda craint un peu de passer pour la psychopathe de service en l'évoquant. Toutefois, il vaut mieux anticiper. C'est comme ça que l'on survit, non ? « On est d'accord qu'si on a pas l'choix et qu'on commence vraiment à trop crever la dalle... C'est Locke qui passera l'premier à la casserole ? » Littéralement ! Autant se mettre d'accord maintenant, non ? Et prendre les devant avant que l'écossais se mette en tête, de son côté, de bouffer la plus jeune du trio. « Moi, d'toute façon, j'suis une milléniale ! Donc j'suis bourrée d'pesticides... » rappelle-t-elle, juste au cas où, avant de ralentir un peu le rythme pour prendre place, en grimaçant, sur un tronc d'arbre déraciné.

Foutue cheville !


The toughest steel is forged in the hottest fire

KoalaVolant
Awards 2020-2021:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Jill S. Blair
Jill S. Blair
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1181
Sujet: Re: Mist to mist, drops to drops   Ven 30 Juil 2021 - 16:15
- Tu sais, j’vais finir par croire que tu piailles autant parce que tu es stressée. Tu es stressée, Zelda ? La taquiné-je.

On a déjà mis de la distance avec les voraces qui nous barraient les routes et elle n’a pas cessé de parler – pas une minute. Remarque, on l’a perdue de vue pendant près de 24h, ce qui signifie qu’elle n’avait personne à qui causer pendant tout ce temps. Ça doit être la première fois qu’elle passe une si longue période éveillée sans avoir quelqu’un à qui bourrer le crâne. La pauvre petite est sûrement en train de rattraper tout ce qu’elle avait contenu depuis hier.

- T’en fais pas, si t’avais pas un peu peur, alors tu serais folle, lui dis-je plus sérieusement tandis qu’elle s’assoir sur un tronc déraciné.

Qui peut prétendre être parfaitement à l’aise dans notre situation ? Suffit de voir nos allures pour se rendre compte qu’on est pas au meilleur de notre état, et ça ne fait même pas deux jours. Personnellement, j’ai vaguement pu récupérer depuis la veille, mais je n’ai fermé les yeux qu’une poignée d’heures et j’ai la dalle. Je renifle fugacement, taquine le bout de mon nez d’une phalange de l’index et fais un signe de menton vers elle.

- Fais voir ta cheville.

Zelda fera trop la fière pour admettre si elle a vraiment mal et je ne suis pas médecin, mais je devrais pouvoir vaguement reconnaître une fracture d’une entorse. Remarque, théoriquement, elle ne pourrait pas marcher si c’était cassé, mais… les gamins de cet âge ont d’étonnante ressources – surtout maintenant. Je m’approche et m’accroupie devant elle, tout en poursuivant l’air de rien :

- J’te conseille de trouver des boules quies, je sais pas baiser en sourdine, je fais exprès de garder un air pince-sans-rire mais intérieurement, je me marre, et puis… t’as la chair plus tendre que Locklan je pense, et largement moins alcoolisée, du coup…, je lève les yeux sur elle et fais claquer ma langue sur mon palais en affichant une moue embêtée, désolée Zelda.

Avec ça, j’ai quand même l’impression qu’on est pas loin de l’orée de la forêt. Les arbres se sont éclaircis et j’ai l’impression d’avoir aperçu des parcelles de champs. On va enfin savoir si les craintes de l’ado sont fondées et si le motard s’est « échappé »…


Drain the blood
« I walk through the valley of the shadow of death, and I fear no evil because I'm blind to it all. And my mind and my gun they comfort me... because I know I'll kill my enemies when they come. »
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 10260
Sujet: Re: Mist to mist, drops to drops   Mar 3 Aoû 2021 - 6:17
« Stressée ? Moi ?! »
Zelda affiche tout d'abord une grimace parfaitement outrée, s'accordant parfaitement avec le ton qu'elle vient d'ailleurs d'employer. Elle réagit comme n'importe qu'elle adolescente que l'on place en position de faiblesse, à qui l'on reproche d'éprouver des sentiments un brin honteux. Et puis elle se rappelle qu'en face d'elle, c'est Jill. Et que personne d'autre ne les écoute. « Un peu, ouais... » finit-elle par concéder, sans enthousiasme. « On s'est échouées sur une île avec des pirates, des rôdeurs et un écossais privé d'whisky ! J'ai d'bonnes raisons d'être tendue, j'trouve... » maugrée-t-elle dans la foulée. Leur situation n'est pas reluisante et bien loin d'évoquer des vacances de rêve. Mais bon, il y a au moins l'ancienne flic pour lui tenir compagnie. C'est toujours ça de pris !

Et effectivement, comme son aînée le fait remarquer, la peur prouve qu'elle est plutôt saine d'esprit. Zelda lâche un petit ricanement. « J'ai dit que j'étais stressée ! Pas que j'avais peur ! » nuance-t-elle en prenant place sur un tronc d'arbre déraciné pour se masser la cheville. « Cela dit, ça risque de changer si on découvre que cette foutue île est en fait un foutu cimetière indien et qu'des démons commencent à nous sucer les pieds en pleine nuit ! » plaisante-t-elle. Il n'y avait pas d'emplumés dans la région, hein ? Qu'est-ce qu'ils seraient venus faire sur une île, en plus ? D'autant plus qu'elle n'a pas vu de bisons, dans le coin ! Elle va tout de même rester attentive...

L'australienne hésite un peu avant de tendre son pied à son aînée. « J'suis chatouilleuse ! » la prévient-elle. Histoire qu'elle ne s'étonne pas de se prendre un coup de genoux par réflexe, si elle lui effleure par mégarde la plante des pieds. En tout cas, tandis que Jill s'affaire, elle lui précise également qu'elle ne compte pas baiser à sourdine. « Ah ouais ?! » s'insurge l'australienne. Par habitude, surtout. « Ben t'apprendras ! Parce que j'te jure que j'hésiterai pas à débarquer pour vous enfoncer mes chaussettes dans la gorge, s'il le faut ! » prévient-elle. Non, franchement... C'est dégueulasse d'entendre ce genre de bruits. « Et puis pense aux rôdeurs, merde ! T'as vraiment envie d'les attirer en gémissant aussi fort qu'une fusée au décollage, hein ? » Un peu de modération, que diable. Elle ne lui demande pas de boire la mer, juste d'étouffer ses hurlements de plaisir.

Mais ça, ce n'est rien. Parce que voilà que Jill lui expliquer carrément, sans pression, qu'elle sera la première à passer à la casserole s'ils doivent avoir recourt au cannibalisme. Et forcément, l'idée ne séduit pas vraiment l'australienne. « Tu boufferais ta pote ?! » Elle observe l'ancienne flic, les yeux ronds. « Comme ça, sans complexes ?! » s'insurge-t-elle. Elle n'arrive pas à dire si son aînée plaisante ou si elle le pense vraiment. D'autant plus que ses arguments se tiennent : elle doit avoir la chair plus tendre et saine que celle de l'écossais. « T'abuses... » soupire-t-elle. Elle espère vraiment que son aînée plaisante. Et dans le doute, elle se débrouillera pour se barricader dans la pièce où elle dormira. Il vaut mieux être prudente que finir en bouillabaisse !

L'adolescente se renfrogne et observe en silence Jill tandis qu'elle palpe sa cheville. Elle grimace de temps à autre puis ose finalement reprendre la parole : « C'est bon ? C'est pas trop grave ? » Ca ne semble pas être le cas puisqu'elles ne tardent pas trop avant de reprendre la route et de quitter enfin les bois pour rejoindre ce qui devait être autrefois des champs. Et en toile de fond, l'australienne devine la présence de la ferme où Locke et sa camarade se sont réfugiées pour la nuit. Et en s'approchant, il semble bien vite évident que l'écossais n'est plus dans les parages. « J'imagine que t'as pas pensé à emporter un sifflet à ultrasons ? » Zelda décoche un sourire espiègle à son aînée. Ce serait super pratique. Même si dans le fond, Locke n'est pas vraiment un chien. Et qu'il aurait bien du mal à entendre leur appel de cette manière...

« On dirait qu'il y a eu des traces de lutte... » suppose-t-elle en découvrant, quelques instants plus tard, les déchets renversés devant la grange. Non, en fait, elle n'en sait rien. Mais elle peine tout de même à croire que l'écossais a juste décidé d'aller survivre en solitaire. Il doit explorer l'île de son côté. Ou alors, oui, il s'est fait enlevé par June-sait-quoi. « Ces hommes au foyer, j'te jure... » gromelle-t-elle. Ce n'est plus ce que c'était ! Maintenant, ils sont épris de liberté ! Et il n'y a qu'à voir le résultat... « On fait quoi ? On l'attend en espérant qu'il soit pas assez bête pour croire qu'il peut survivre sans nous ? » demande-t-elle à l'ancienne flic. Franchement ? Elle n'a pas très envie de courir après le rebelle avec cette cheville qui lui fait mal. Alors il faut peut-être simplement espérer qu'il ne s'est pas perdu ou qu'il n'a pas été enlevé et qu'il va vite revenir ? Et dire qu'elle se réjouissait presque de le revoir...


The toughest steel is forged in the hottest fire

KoalaVolant
Awards 2020-2021:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Locklan Reid
Locklan Reid
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1764
Sujet: Re: Mist to mist, drops to drops   Ven 6 Aoû 2021 - 18:58
Je n’avais pas eu conscience de m’être endormi avant de me réveiller en sursaut quand l’océan m’avait littéralement craché au visage. Je me redressai soudainement pour vérifier que mes distillateurs solaires improvisés n’avaient pas pris l’eau. Ils étaient tous encore en place. Mieux encore, le soleil avait tapé assez fort pour que je puisse récupérer un peu d’une précieuse eau potable. J’en avalai précipitamment les premières gorgées pour me désaltérer avant de prélever le reste dans une seule et même bouteille. Le cumul fait, l’eau prélevée ne représentait pas plus de deux verres d’eau. Je poussai un soupir dépité, à court d’insultes après l’univers entier. Ma main en visière, je plissai le regard pour aviser le ciel. Peut-être qu’on pouvait s’attendre à des averses cette nuit… Peut-être pas. « Un jour de plus. » Je verrais demain, il était temps de rentrer.

Un grognement de douleur m’échappa en me remettant sur mes jambes. A froid, c’était toujours pire. Je me traînai littéralement pour rebrousser chemin jusqu’à la maisonnée où Jill et moi avions trouvé refuge la veille. Les deux cadavres à l’entrée étaient encore là où je les avais laissés, tout comme ceux sur le côté à la fenêtre de la cuisine. La bonne nouvelle ? Il n’y en avait pas de nouveau à dénombrer. Ou peut-être que si. Je me figeai en constatant qu’ils étaient plus nombreux que prévus à manger les graviers. J’avais sorti mon couteau cranté par réflexe, prêt à accueillir un éventuel intrus. Le plus discrètement possible, je revins jusqu’à la porte d’entrée. Une simple pression contre celle-ci m’avertit qu’elle avait été fermée voire barricadée depuis mon dernier passage. « Jill ? » C’était sans doute elle. Personne d’autres ne se serait donné cette peine.

Le raclement au sol m’informa rapidement qu’on déplaçait un meuble pour me laisser le passage libre. Je lançai un coup d’œil par l’interstice formé, avec l’ombre d’un sourire pour ma partenaire. « Je suis content de voir que t’es en vie… Même si ça veut dire que je vais devoir partager mon eau avec toi. Tu t’étais perdue ou quoi ? » Je me figeai ensuite une fois à l’intérieur en reconnaissant la petite blonde qui l’accompagnait. « Zelda ! » Mon sourire se fit plus franc, sincèrement heureux de la voir en vie. « T’as rien ? Tu vas bien ? » J’allais certainement le regretter dans moins de trente secondes, quand elle me casserait à nouveau les couilles.


"It's holding me, morphing me, And forcing me to strive
To be endlessly cold within, And dreaming I'm alive
And I'm not breaking down I'm breaking out

Last chance to lose control"
Revenir en haut Aller en bas  
Jill S. Blair
Jill S. Blair
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1181
Sujet: Re: Mist to mist, drops to drops   Sam 7 Aoû 2021 - 14:33
Je suis morte de rire, rien qu’à voir la tronche de Zelda. Enfin, présentement, je fais de mon mieux pour étouffer mon hilarité. Elle part tellement quart de tour que c’est fabuleux de la titiller, un rien la fait monter au créneau. Entre deux œillades amusée, j’inspecte donc sa cheville avec toute l’inexpérience qui est la mienne. Je peux toutefois voir que c’est gonflé, que ça provoque des douleurs quand je la fais pivoter, mais a priori : pas de bleu ni de forme anomale.

- C’est pas cassé, que je lui réponds en haussant les épaules, t’es bonne pour une entorse je pense. Tu ferais mieux de ménager cette jambe.

Parce que ça peut empirer et surtout, parce qu’une mauvaise entorse peut être largement plus difficile à soigner qu’une fracture. On reprend donc la route et effectivement, on déboule bien vite sur le terrain de la ferme. Tout semble terriblement silencieux et après deux appels, l’écossais ne s’est toujours pas manifesté. Il s’est fait bouffer ce con ? C’est quand même pas dur de rester sans bouger à la maison…

- Pourquoi j’me ferais chier avec un sifflet ? Rétorqué-je à Zelda : je prends une bouteille de wisky vide et je souffle dans le goulot.

Ça me fait rire. Peut-être un peu fort d’ailleurs parce qu’après qu’on ait constaté les traces de luttes et les dépouilles de vorace, deux autres se ramènent en trainant la patte. Toujours la même dégaine, on ne change pas un rôdeur qui erre.

- On va l’attendre. Rentre vérifier l’intérieur de la baraque, je m’occupe de ces deux-là.

Je penche mon cou de droite à gauche pour l’étirer et décroche mon piolet de mon mousqueton. La lassitude pèse lourd sur mes membres, mais je devrais quand même pouvoir tomber deux charognes. J’inspire. J’expire. J’inspire. Je charge. Le premier prend ma lame dans la tempe, propulsée férocement, dans un grognement rageur ; le second reçoit ma semelle dans le plexus et est expédié au sol. J’arrache violemment mon arme du cerveau mou de ma première victime et la laisse tomber mollement pour résolument approcher la prochaine.

Le cadavre est en train de se relever quand je trépane son cervelet. A son tour, il se fige et s’étale comme un pantin. L’acier du piolet chuinte contre l’os crânien, dégoulinant d’un fluide sombre et puant. Par acquis de conscience, je m’assure qu’aucun des deux n’a de la viande fraîche coincée entre les dents, et je rentre rejoindre Zelda.

*

On a attendu longtemps que Locklan se pointe. On a même eu le temps de faire deux fois l’inspection complète de la maison, en sachant pertinemment qu’on ne trouverait rien de bien. J’ai la dalle, j’ai soif. Pour l’instant, la gamine doit se reposer, mais si on a pas de nouvelles de notre partenaire demain, on ira le chercher. Soit il a besoin d’aide, soit il a essayé de déserter. Dans les deux cas, je veux lui mettre la main dessus. Mais finalement, alors que le soleil nous fait signe qu’il entame sa descente vers l’horizon, l’écossaise prodigue est là. Je déblais l’entrée pour lui permettre de s’introduire « chez lui ». La promesse d’un peu d’eau me donne envie de lui rouler une pelle, mais je préfère rétorquer affectueusement :

- C’est toi qu’est parti sans laisser de mot, crétin.

Bien, on est réunis. Pas de morsure, pas de gros bobos, juste des estomacs malmenés et une hygiène à faire pâlir la confrérie des savons de Marseille. Plus qu’à trouver comment rentrer…


Drain the blood
« I walk through the valley of the shadow of death, and I fear no evil because I'm blind to it all. And my mind and my gun they comfort me... because I know I'll kill my enemies when they come. »
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 10260
Sujet: Re: Mist to mist, drops to drops   Lun 9 Aoû 2021 - 16:45
« Dis rien, hein ?! »
Elle veut faire la surprise à Locke, Zelda. Alors tandis que Jill déplace le meuble qui bloque la porte de leur petite planque, l'australienne fait de son mieux pour trouver une pose à peu près classe. Elle finit par prendre appui sur le canon de son fusil et par déposer son poing sur son flanc opposé. Si elle avait un joint, elle l'aurait sans doute allumé. Mais elle peut compter sur le tatouage que Roza lui a fait. Alors elle relève sa manche pour exhiber le splendide kangourou boxeur qui recouvre son bras. Juste à temps. Parce que l'écossais fait maintenant son apparition.

Sauf que Zelda, elle tire bien vite la gueule. Parce que Locke ne semble pas la remarquer immédiatement. En fait, il s'adresse carrément à Jill. Il a le droit, hein. Mais l'adolescente espérait presque qu'il l'ignorerait pour se jeter dans ses bras. Désormais, elle en est convaincue : ces deux-là, ils risquent bien de s'allier pour la bouffer. Elle va devoir faire bien attention !

Bref ! Finalement, le mâle remarque sa présence et exclame son prénom. « Ah ben quand même, putain ! » grogne-t-elle, agacée. L'australienne a du mal à réprimer une grimace et l'irritation qu'elle trahit. Tout comme elle a du mal à rester impassible et à faire croire que le retour de Locke, dans, le fond ne lui fait lui ni chaud ni froid. En fait, elle esquisse bien vite un peu mal assuré dans sa direction. Comme si elle souhaitait se jeter dans ses bras ou du moins, aller l'étreindre un peu plus formellement. Mais la fierté la retient. « Quelle question ! Bien sûr que j'vais bien ! » rétorque-t-elle avec arrogance. « J'suis une pro des naufrages ! Et j'ai déjà buté un mec, depuis que j'suis là ! » se sent-elle obligée de rappeler. Quoi ?! C'est un bel exploit, non ? Elle décoche un petit regard à Jill comme pour lui signifier qu'elle n'a pas intérêt à parler de sa cheville ou du fait qu'elle galérait à trouver de l'eau, par contre. C'est secret, ça !

Et tandis qu'elle lutte toujours contre ce désir de se projeter dans les bras de l'écossais, elle cherche également le moyen de lui demander comment il se porte sans faire transparaître son inquiétude. « Alors comme ça t'en profites pour t'exploser la jambe dès que j'ai l'dos d'tourné ?! » demande-t-elle sur un ton aussi réprobateur qu'inquisiteur. « Tu fais chier, Locke ! Tu sais à quel point j'ai galéré pour trouver un mécano à peu près potable ?! » Oui, elle a décidé de lui faire croire qu'elle se préoccupe de son état parce qu'elle a besoin de lui pour entretenir sa moto. C'est le bon plan, ça, non ? « En tout cas fais gaffe à ta plaie ! Si elle s'infecte, on pourra plus t'bouffer ! » Il ne pourra pas l'accuser de se faire du soucis pour lui, comme ça. Et Zelda, en toute modestie, trouve qu'elle a sacrément bien géré !

Mais c'est à ce moment qu'elle remarque que l'écossais tient ce qui semble être une bouteille avec à l'intérieur, de l'eau. « C'est d'la flotte ou d'la pisse, ça ? » s'exclame-t-elle en faisant un pas dans sa direction. Elle voit mal pourquoi l'écossais se trimballerait avec son urine mais... ce peuple est définitivement bizarre. On parle quand même de mecs qui se baladent en jupette, là, hein ! « Si y'a moyen d'en prendre un peu, j'dis pas non... » Pour peu, donc, que ce soit de l'eau. Elle a soif, Zelda. Mais pas non plus à ce point. Quoique...




Elle le sait bien, au fond, l'australienne. Que tout ceci n'est qu'un rêve, qu'il prendra fin tôt ou tard. Alors elle fait de son mieux pour le savourer tandis que le clavecin et autres instruments de l'orchestre viennent chatouiller ses oreilles. Posée là-haut, sur son trône en or massif, elle pose un regard bienveillant sur ses courtisans. Ces derniers passent un à un déposer leurs offrandes à ses pieds. Et bien sûr, ils n'oublient pas la petite courbette de rigueur. Friedenstein a essayer de l'esquiver. Sa pendaison, espère-t-elle, saura inciter les autres à respecter le protocole.

Il n'y a rien de mieux qu'un bon exemple !

L'impératrice - oui, elle est carrément impératrice ! C'est son rêve, elle fait ce qu'elle veut ! - flatte rapidement le chihuahua qui lui sert d'animal de compagnie. Même si c'est un mâle, elle a décidé de l'appeler Maddie. Parce que la ressemblance est frappante, n'est-ce pas ? « Au suivant ! » beugle-t-elle. Un autre courtisan s'avance et Zelda se fend d'un large sourire. « Oh, Baron Levi ! Quel plaisir de vous revoir ! » minaude-t-elle avant de faire un geste du doigt à l'intention de Locke et Jill. « Veillez à lui faire visiter mes oubliettes, je vous prie ! » Les deux gardes s'exécutent docilement. Comme il se doit. Et le gêneur ne tarde pas à disparaître de sa vue.

« Et maintenant, mes amis, amusons-nous ! » Levi étant le dernier à présenter ses hommages, ils peuvent maintenant songer à faire la fête. « Je vous ai réservé quelques petites surprises pas piquées des hannetons ! » La voici qui tape dans ses mains. On amène des captifs de New Eden et une armada de services de table. « Le premier qui tue un bigot à la petite cuillère a gagné ! » annonce-t-elle, rayonnante. Voilà qui devrait les occuper un petit moment, non ?

Quant à elle, bien vite, elle s'inquiète de l'absence de K' et de June. Où sont-elles encore fourrées, ces deux-là ? L'impératrice se retrouve bien vite à arpenter les lieux du splendide palais qui domine Fort Ward à la recherche de sa mentor et de sa princesse. Et elle les retrouve, l'une et l'autre. Ensemble. Dans la couche royale. « WHAT THE FU... ?! »



Boom, réveil en sursaut ! Et il n'a rien d'agréable puisque dans son mouvement, elle se mange directement la poutre qui la surplombe. Hier soir, avant de s'endormir, elle trouvait que c'était une bonne idée de s'installer à l'étage, sous la mansarde. Pour entendre la pluie, si cette dernière venait à tomber. Et puis pour éviter de se faire bouffer en pleine nuit par des rôdeurs. Ou Jill et Locke. C'était une mauvaise idée. Une très mauvaise idée, même. Qui lui vaudra sans doute une bosse.

La voici qui s'extirpe difficilement de ce rêve devenu cauchemar, donc. Les yeux encore à moitié collés, elle observe autours d'elle avant de se résoudre à quitter son semblant de lit - de la vieille paille sèche et en guise de couette, un manteau puant le renfermé. « Putain... J'ai fais un rêve vraiment trop louche ! » grogne-t-elle, la voix rauque. Mais en fait, non, elle ne va pas le leur raconter. Ils la prendraient pour une folle. Encore plus, quoi. L'adolescente s'en passe volontiers.

Elle grimace lorsque sa cheville se rappelle à son bon vouloir puis récupère le couteau déposé sous le linge qui lui servait d'oreiller et le glisse dans son étui. Et la voici qui s'étire avant d'arpenter la ferme pour retrouver ses deux camarades. « Y'a encore quelqu'un d'vivant, ici ? » Il ne fait pas encore jour mais comme elle, elle est réveillée... Pourquoi continueraient-ils à dormir ? Zelda est un animal sociable. Et en tant que telle, il lui faut de la compagnie. « On va chasser du pirate ? » propose-t-elle. Peut-être qu'il y en a encore un ou deux sur l'île. il faudrait s'en assurer, non ? Et puis qui sait ce qu'ils pourraient découvrir d'autre ?

Mais en fait... Pourquoi personne ne lui répond, là ?!


The toughest steel is forged in the hottest fire

KoalaVolant
Awards 2020-2021:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Mist to mist, drops to drops   
Revenir en haut Aller en bas  
- Mist to mist, drops to drops -
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: