The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -9%
Nintendo Switch (OLED) avec station d’accueil et ...
Voir le deal
319.99 €

Keep going, keep growing
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Cassidy Jenkins
Cassidy Jenkins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1552
Sujet: Keep going, keep growing   Ven 11 Juin 2021 - 14:07
Je lance un regard sceptique à Dawn qui, pour le moment, fait bien semblant d’être un gentil chien obéissant. Je soupire en secouant la tête, non sans me dire pour la énième fois que j’aurais bien aimé y aller à cheval. Pas que ça fasse une trotte à pied mais quand même… Mais si elle n’a pas peur des grosses bestioles, à l’entraînement, je n’ai pas encore réussi une seule fois à l’empêcher de faire des allers-retours devant la monture. Ce qui est assez dérangeant, surtout alors qu’elle a encore sa laisse. Je devrais m’estimer heureuse, déjà, elle a cessé de vouloir passer sous les pattes alors que le cheval marche… Le pire, c’est que je suis persuadée qu’elle pourrait totalement passer et repasser sans se faire piétiner… Mais pas avec une laisse donc.
Et il n’est pas question que je lui enlève tout le temps pour le moment. Elle obéit bien, elle a déjà eu à faire à des morts, mais j’aurais trop peur de la perdre parce qu’elle a senti un lapin ou pire, parce qu’elle chercherait à me protéger d’un danger… Et je vois très bien l’analogie à la maman poule, mais je la réfute totalement.

Du coup, pour le moment, elle porte un magnifique harnais orange – pas du tout ultra voyant sur son pelage noir – et elle gambade tranquillement devant. On a réussi à trouver une ceinture de canicross, ce qui me laisse les mains libres, et on a (j’ai) piqué une longe aux chevaux, ce qui lui laisse pas mal de marge. Et comme dit, elle est tranquille pour le moment, à renifler et à repérer la piste devant nous. La lâchant du regard, je tourne la tête vers la victime du jour, Rafael de son prénom. Je ne sais pas trop s’il a été commis d’office, puni ou s’il voulait juste se balader à l’extérieur, mais toujours est-il qu’il se retrouve à m’accompagner à la chasse aux plantes. J’ai repoussé à plusieurs reprises, ayant toujours plus important, plus urgent, plus tout court à faire, mais ça reste sur ma liste des choses à améliorer depuis trop longtemps pour que je l’ignore encore longtemps…. Le camp est déjà bien fourni, mais il manque, à mon humble avis – pas si humble quand il s’agit de plantes d’accord – quelques herbes essentielles. Et du sorgho, mais ça ne se trouve pas si facilement ça.

« Merci. De m’accompagner. » Je lui souris, tout en réajustant mon sac à dos. « Et désolée que tu aies dû laisser ton cheval, elle est pas encore… » Je désigne Dawn qui s’est justement arrêtée pour nous regarder, en mode vous allez pas assez vite. « Pas assez habituée. Ça aurait sans doute fini en drame. Et j’entends par là que je serais tombée de cheval en voulant la retenir. » Et je l’imagine très bien revenir en mode toute heureuse, l’air de rien. J’ai une moue et demande à Dawn de ralentir, ce qu’elle fait… 30 secondes. Je secoue la tête en ralentissant volontairement le pas tout en la rappelant de nouveau à l’ordre. « Tu t’habitues à la vie au camp ? » Malgré tout ce qui s’est passé en quelques mois…  « Tu t’en sors avec tout ça ? » Quand je vois l’état de Tom, alors qu’il était bien entouré...




Ohana means family.
Family means nobody gets left behind or forgotten
Revenir en haut Aller en bas  
Rafaël Reyes
Rafaël Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1330
Sujet: Re: Keep going, keep growing   Ven 18 Juin 2021 - 11:19
Son chien était magnifique. Ça lui manquait – il n’en avait jamais vraiment eu lui-même, mais il y en avait toujours, au camp, quand il était petit. Il avait failli se faire mordre plus d’une fois, parce qu’il avait voulu jouer avec eux sans être assez prudent, mais ça ne l’avait jamais refroidi. Ça aurait probablement dû, cela dit. Mais il aimait les animaux des gens de sa famille – au sens très élargi, tous les gitans n’en faisant pas tout à fait parti, même si les liens réels étaient quand même nombreux. Il l’observait donc, allant et venant, comme si tout ça n’était qu’un jeu, pour elle. C’en était peut-être un – s’était-elle confrontée à des rôdeurs ? Était-elle dressée pour les attaquer ? Il imaginait que oui, mais il n’en savait pas grand-chose.

Pas plus qu’il ne connaissait beaucoup de choses sur sa compagne du jour – si ce n’est qu’elle gérait les récoltes, et qu’elle devait donc s’y connaître en plante. Il l’espérait, parce que ce serait vite problématique, sinon : il aurait tôt fait de ramener des herbes qui pouvaient empoisonner tout le monde au camp. Et ça, il n’y tenait pas vraiment. Vraiment pas, même. En tout cas, il était assez impatient de partir – pas qu’il ne se plaise pas, plus, au camp, mais il ne se sentait vraiment bien que quand il était sûr de ne pas pouvoir être enfermé quelque part. Et même si ça n’était le cas à Fort Nisqually… Eh bien, son appréciation de toujours des grands espaces de nature en était quand même renforcée.

Il se retourna, arrêtant d’observer les alentours, pour ne pas ignorer Cassidy. « C’est normal. J’aime bien me rendre utile. Et c’est agréable, d’être à l’air libre. » Elle ne réalisait sûrement pas à quel point ça l’était pour lui, ou en tout cas, il le pensait – parce qu’il ne savait pas ou avait oublié qu’elle était proche de Tomeo. Un sourire sincère orna son visage, alors qu’elle s’excusait pour sa chienne. « Ce n’est pas grave du tout. Ça fait du bien, de marcher, aussi. Et on ne va pas si loin que ça. Quel âge elle a ? Et comment elle s’appelle ? » Il lui sourit légèrement, avant de se faire plus sérieux. « Tomber sans se faire mal s’apprend. Plus ou moins. Si ça t’intéresse. Même si Raina serait sûrement plus douée que moi pour te l’apprendre. Par contre, on peut l’entraîner elle. A appréhender les chevaux, et à ne pas faire n’importe quoi en leur présence. Enfin, tu le fais peut-être déjà ? » Il n’avait pas le souvenir de l’avoir vue le faire mais il n’était pas le seul à apprendre aux autres à monter. Loin de là.

Il ralentit lui aussi, se calquant sur son pas, s’arrêtant légèrement malgré lui à sa deuxième question. Évidemment, ce n’était pas juste concernant son intégration. Il reprit aussitôt sa marche, espérant que son geste était passé inaperçu, sans trop y croire, ne pouvant retenir une grimace. « Je… Les gens sont accueillants, ici, et on ne manque pas de choses à faire. C’est… plutôt bien. D’être occupé. D’être utile. » Même s’il se sentait parfois un peu seul. Mais les choses changeraient progressivement, non ? Il appréciait pas mal de gens ici, et se sentait un peu proches d’eux. « C’est… compliqué. Disons que j’ai du mal dans les espaces clos. » Et qu’il faisait des cauchemars récurrents chaque nuit. Et qu’il était un peu trop sur le qui-vive. Plus qu’il ne devrait l’être, dans un lieu protégé. On le voyait rarement sans son bâton de combat. S’il n’avait pas son flingue en permanence sur lui, c’était pour ne pas faire paniquer tout le monde après ce qu’il s’était passé – et, de toute façon, il était bien plus habile avec son bâton. Mais il avait malgré tout planqué l’arme à feu dans un endroit en hauteur, difficile d’accès si l’on n’était pas doué en escalade comme lui – et, en toute modestie, peu de gens l’étaient.

Haussant les épaules, ne sachant pas trop quoi dire de plus, il revint sur leur mission du jour. « J’espère que tu vas pouvoir me décrire ce qu’on cherche, je serai capable de trouver du poison en pensant avoir la bonne plante ! » Il lui sourit légèrement – ce n’était que de l’humour, même s’il était réellement incapable de reconnaître les différentes plantes. Et qu’il n’aurait pas été contre avoir du poison à donner à leurs prisonniers non repentis. Il avait du mal à pardonner d’avoir été emmuré vivant, et laissé à la mort, même s’il s’en était sorti. Des pulsions haineuses le prenaient parfois, même s’il ne l’appréciait guère. Et il ne les aurait jamais empoisonnés, même s’il en avait à portée de main. Même s’il pensait qu’ils méritaient la mort pour leurs actions – mais une mort rapide, une simple compensation, pas plus.
Revenir en haut Aller en bas  
Cassidy Jenkins
Cassidy Jenkins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1552
Sujet: Re: Keep going, keep growing   Ven 25 Juin 2021 - 8:21
Je croirais presque entendre Tom, que ce soit pour le côté utile ou l’air libre. Et ils ont tous le même besoin de toute manière, les mêmes cauchemars aussi. Il suffit d’avoir traîné à l’infirmerie après leur retour pour s’en être rendu compte. Et comment pourrait-il en être autrement ? Je serais devenue folle moi aussi. Je lui jette un coup d’œil et hoche la tête. « J’ai toujours préféré travailler en extérieur. » Je lève la tête vers les arbres et le ciel. « Je sais pas si j’aime parce que je m’occupe des plantes, ou si je m’occupe des plantes parce que j’ai besoin d’espace… Sans doute les deux. » Je lui souris. « Dawn, et elle va avoir un an bientôt, courant juillet. » La chienne s’arrête évidemment en entendant son nom, remuant la queue en nous regardant, avant de reprendre ses activités. J’ai un ricanement quand il reprend. « Raina est douée oui. Elle m’apprend déjà, si on veut. Enfin, pas à cheval, mais l’idée est là. Et j’ai essayé. Elle n’a pas peur des chevaux, ce qui est une bonne chose, mais oui, elle manque d’entraînement. Je viendrais te voir aussi pour ça à l’occasion. » Ou je lui enverrai Nolan, ça ferait double entraînement.

Et si je ralentis, je note son arrêt sans le relever. On dirait que j’ai tapé juste… Je tourne la tête vers lui, l’observant quand il commence à me répondre et c’est à mon tour de laisser échapper une grimace. « J’ai eu du mal à m’y faire au début, à leur gentillesse et leur attention. » Je souris en secouant la tête. « Et oui, dans un camp de cette taille, il y a effectivement toujours quelque chose à faire. C’est plutôt cool. Si tu sais pas quoi faire un jour, viens me voir, je n’ai jamais assez de main-d’œuvre. » Je lui offre un sourire ultrabright, avant de reprendre mon sérieux. « Je me doute… Je plaisantais à moitié pour le boulot, mais travailler dans les champs, ce n’est pas si mal. Le ciel, la mer et de la terre presque à perte de vue…» Je laisse filer un silence avant de reprendre. « Je sais pas ce qu’il en est pour toi, mais je sais que d’autres ont du mal à dormir… sereinement. J’essaie de trouver un mélange de plantes efficaces pour aider, tu pourrais être mon deuxième cobaye, avec Tom, si tu le désires. » D’autant que tout le monde ne réagit pas pareil… Même si les plantes sont parfois loin d’être assez efficaces. De toute façon, ça ne pouvait guère faire de mal, pas vrai ?

J’ai un rire en l’entendant, et je fais passer mon sac sur le devant pour en sortir une pochette. Lui tendant quelques feuilles froissées, recouvertes de dessins plus ou moins réussis et d’indications, je reprends d’un ton amusé. « C’est encore mieux non ? J’ai essayé de reproduire les plantes ou les fleurs, mais en cas de doute, n’hésite pas à me demander. Dans l’idéal, j’aimerais pouvoir ramener des plants, histoire de pouvoir les replanter et les cultiver au camp. Donc faut les déterrer, et t’en fais pas, j’ai le matos pour. » Je hoche la tête tout en parlant, comme pour valider mon propre plan, et je pointe du doigt deux-trois plantes sur les feuilles. « Marjolaine, mélisse, lavande. Ce sont des plantes qui pourraient aider pour le sommeil… ou l’anxiété, comme le millepertuis. Les autres sont surtout anti-inflammatoires ou anti-infectieuses… Et elles sont quasiment toutes utilisables en cuisine en plus. » Je lève les yeux au ciel d’un air abasourdi. « C’est fou que tout le monde ne sache pas ça. » Un sourire vient relever le coin de mes lèvres alors que je lui jette un coup d’œil. « Et tu faisais quoi toi avant tout ça ? »




Ohana means family.
Family means nobody gets left behind or forgotten
Revenir en haut Aller en bas  
Rafaël Reyes
Rafaël Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1330
Sujet: Re: Keep going, keep growing   Dim 27 Juin 2021 - 16:28
Il ne put s’empêcher de sourire à son tour. « Les deux, peut-être ? J’étais sportif, avant. Je faisais de l’escalade. Des compétitions, aussi. Même si j’ai toujours apprécié l’extérieur, j’ai appris à réellement apprécier la nature grâce à ça. Pas tant grâce aux compétitions qu’aux excursions que je réalisais pour le plaisir, avec mon groupe. Même si nous voyagions de ville en ville avec ma famille, mes proches, et que je découvrais beaucoup de lieux différents en dehors d’elles. » Et il appréciait particulièrement tout ça – ne pas être enchaîné à un endroit, et la liberté qui allait de pair. Même si sa vie un peu plus sédentaire, quand il était à la fac, lui avait aussi plus à sa manière – malgré les expériences pas toujours agréables. Il s’accroupit, alors que la chienne s’approchait après avoir entendu son nom, pour lui tendre la main pour qu’elle la sente puis pour la grattouiller entre les deux oreilles. « Enchanté, Dawn. Tu es un magnifique. » Il sourit en la voyant repartir en gambadant gaiement, avant de se relever. « Tu t’entraînes avec elle ? A quoi ? Il se souvenait vivement de son dernier entraînement avec elle – ni l’un ni l’autre ne s’était limité, et il avait eu des courbatures et des bleus pendant pas mal de temps. Mais il n’en regrettait rien. « Mais c’est une bonne prof. Elle ne lâche rien, et elle pousse à se dépasser. Même si on a juste envie de se rouler en boule par terre parce qu’on a mal. » Il hocha la tête, alors qu’elle acquiesçait. « Pas de problème, ce sera avec plaisir. Comment tu l’as récupérée ? Une chienne du camp a eu des bébés ? » Ce n’était pas totalement improbable. Les animaux domestiques pouvaient aisément survivre ici.

Il soupira doucement, à l’entendre. « J’avais peur du retour de bâton… Ou de ne pas être considéré comme nécessaire, utile, ici, quand je suis arrivé. C’était probablement idiot, mais dans ce monde… On a tous, je suppose, été poussés à commettre des actes qu’on aurait jamais envisagés auparavant. Alors être arrivé ici, et ne pas avoir été jeté dehors séance tenante, c’était surprenant. » Il sourit légèrement, alors qu’elle poursuivait. « Si je peux t’être utile, je le ferai sans hésitation. On voit la mer, depuis les champs ? » Il s’en était brièvement approché, mais pas nécessairement de très près. Pas forcément en étant concentré sur le paysage, non plus. Il grimaça, en entendant sa proposition. Pas qu’il n’en veuille pas mais… était-il si transparent ? « C’est écrit sur mon visage, c’est ça ? Si… si ça peut aider, je suis partant. » Il hésita un instant, avant de poursuivre. « Si ça peut m’aider, autant que les autres. Mais… Enfin, j’ai du mal avec les espaces clos et la peur de leur ombre qui se penche sur moi pour m’étouffer… Je ne suis pas certain qu’on puisse faire quelque chose contre ça. » Il ne savait pas vraiment pourquoi il le lui disait. Sûrement pour qu’elle comprenne ce qu’il en était, si ses tentatives échouaient ? Que ce n’était pas juste dû au sommeil ? Mais en même temps, il n’y connaissait rien. Rien du tout. Peut-être pouvait-elle vraiment faire quelque chose. Ça aurait été bien.

Il plissa les yeux, intrigué, alors qu’elle sortait quelque chose de son sac, avant de lui adresser un grand sourire. « Tu es prévoyante ! C’est parfait, ça va sûrement beaucoup m’aider. Il te faut les racines complètes, du coup ? » Ce n’était peut-être pas son domaine, mais il n’était pas tout à fait ignorant. « Je suppose que tu as des sacs pour les séparer les unes des autres ? » Ça serait plus facile. Même si elle pourrait les reconnaître et les trier après coup, ça évitera un travail fastidieux. Il ne put s’empêcher de prendre un air amusé, en l’entendant. « Je suis d’accord – même si j’y connais rien. Moi je trouve ça assez fou que la plupart des gens ne sache pas différencier une pierre stable qui peut servir de prise ou d’appui d’une pierre friable ou qui menace de rouler sous notre pied. » Il lui adressa un petit clin d’œil. Il plaisantait, évidemment, mais il savait qu’on avait tendance à vouloir que tout le monde connaisse ce qui était important pour nous. « Mais en réalité, plaisanterie à part, si tu m’autorises à faire des copies et des antisèches, c’est vraiment très utile. Et je m’empoisonnerai pas comme un idiot. » Il reprit un air amusé, à sa question. « Je dois choisir une seule chose ? Je ne voudrais pas paraître prétentieux. » Il laissa passer un court instant, avant de répondre. « Plein de choses, en vrai. Mon vrai talent, c’était l’escalade, et j’essayais d’en faire un métier. Mais je travaillais aussi dans le cirque familial – je maniais le bâton, et je crachais du feu. Et sinon, je jouais de la musique. Je crois que je n’oublie rien. Et toi, à part travailler dans les plantes ? Tu faisais quoi, exactement, d’ailleurs ? » Elle pouvait être agricultrice, botaniste, ou plein d’autres choses encore…
Revenir en haut Aller en bas  
Cassidy Jenkins
Cassidy Jenkins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1552
Sujet: Re: Keep going, keep growing   Jeu 1 Juil 2021 - 9:50
Haussant un sourcil, je tourne la tête vers lui. « Ah oui ? En amateur ou en pro ? T’as beaucoup voyagé ? » Je souffle un rire et plisse le nez. « J’ai jamais vraiment quitté le coin. Je le regrette un peu maintenant, mais à l’époque, c’était pas vraiment dans mes priorités. » J’avais pas vraiment la tête à ça au début, et après, je n’avais plus trop le temps. Comme la plupart des gens je suppose. On fera ça plus tard, l’année prochaine, une autre fois… Et paf, la fin du monde avait un peu contrarié les plans de tout à chacun. Je secoue la tête et souris en le voyant faire avec Dawn, avant de grimacer malgré moi en parlant de l’entraînement de Raina. « On entraîne les chiens ensemble. Et elle m’entraîne aussi depuis quelques mois maintenant. A me défendre et à savoir un peu me battre. » Je ricane et acquiesce. « Elle te laisse pas vraiment te rouler en boule… Mais elle est cool, et elle se débrouille super bien. » Je l’aime bien Raina, même si c’était pas forcément gagné au début. Je secoue la tête. « Non, certains sont revenus d’une sortie avec trois boules de poils en août l’année dernière… Des chiens-loups… J’étais là au bon moment et j’ai hérité de la miss. » Je passe ma mains sur sa tête et elle repart gaiement renifler à droite à gauche. « Certains craignaient un peu que le côté sauvage prenne le dessus, mais… Elles sont adorables. » Chacune avec son caractère.

J’ai un mince sourire en l’entendant, ne comprenant que trop bien ce qu’il a pu ressentir. « Surprenant oui. Presque trop bienveillant. Agaçant même. Enfin, je voulais pas être là au début, ça a dû jouer. » Je hausse les épaules en souriant. « Pas de partout, mais maintenant les champs vont jusqu’à la pointe, donc oui. On a une jolie vue en bossant. » Je me tourne un peu vers lui. « Non. Tu as l’air fatigué, comme pas mal de gens…. Mais c’est surtout que j’étais à l’infirmerie, tous les jours, quand vous êtes revenus. Et je sais que Tom prend beaucoup sur lui pour… paraître. Ne lui dis pas que je te l’ai dit hein… Mais oui, je sais qu’il a toujours beaucoup de mal lui aussi. » Je hausse les épaules. « Ça ne fera pas de mal. On peut tenter un mélange pour dormir, et un autre pour l’anxiété… Après, il faudra du temps, et sur ça effectivement, je peux pas faire grand-chose. Mais le travail aux champs, c’est en plein air, c’est super utile et super exténuant. Pour un peu, tu tomberas comme une souche le soir. » Comme moi parfois, souvent, quand je ne fais pas trop attention aux heures qui passent.

« Le talent ! Et l’habitude de sortir avec des gens qui ne s’y connaissent pas vraiment… Si c’est possible. Sinon, je me débrouillerais et j’essayerai de faire des boutures. Et oui, j’ai des sacs. » [/color]Des restes de tissus cousus grossièrement ensemble, ça compte non ? Et plus pour les protéger que les séparer, je serais bien obligée de toutes les retrier de toute manière. J’ai un rire quand il surenchérit, et je hoche la tête d’un air convaincu. « Mais oui, exactement ! C’est incompréhensible de ne pas savoir ça. » Tu parles, la dernière fois que j’avais dû essayer de faire de l’escalade, je devais avoir 16 ans… « Bien sûr ! J’en ai tout un tas à la maison et dans la serre, il suffit de demander. » Je lui jette un coup d’œil amusé, le laissant répondre à la question. « Sérieux, dans un cirque ? C’est cool ! Et… Donc tu craches du feu et tu sais te battre au bâton, tu fais de l’escalade, et tu… chantes, tu joues d’un instrument ? Ça fait pas mal de trucs en effet. Et les chevaux donc, tu as oublié les chevaux. » J’ai un nouveau sourire, continuant de regarder autour de nous, tant pour repérer des plantes que pour vérifier qu’il n’y ait pas de mauvaises surprises. Quoique Dawn aurait déjà flairé les ennuis. « Je travaillais déjà dans les plantes. Je bossais dans une pépinière avec mon oncle. J’ai toujours adoré ça. Planter une graine, un bulbe, et voir une plante ou une fleur en sortir, c’était magique quand j’étais petite. Et c’est un des seuls trucs pour lequel non seulement j’ai de la patience, mais sur lequel j’arrive à… me concentrer assez longtemps. Je suis pas très attentive sinon… Mais ça j’y arrive, et je me débrouille plutôt bien. Et je fais pas d’escalade, mais je me débrouille en sport, en athlétisme. Je cours. Je suis plutôt douée pour ça aussi. Tu sais, en mode Bip-bip… » J’appelle Dawn d’un claquement de langue et indique une direction à Rafaël. « Par là, on quitte le chemin. J’espère que t’as un bon sens de l’orientation, sinon je vais te perdre. »




Ohana means family.
Family means nobody gets left behind or forgotten
Revenir en haut Aller en bas  
Rafaël Reyes
Rafaël Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1330
Sujet: Re: Keep going, keep growing   Dim 11 Juil 2021 - 17:27
Il parlait beaucoup. Trop peut-être. Mais ça ne semblait pas déranger Cassidy. « En pro. J’ai commencé quand j’avais… hum… cinq ans, je crois. Enfin, j’étais tout petit. Pour tout t’avouer, je fatiguais ma famille avec mon trop plein d’énergie. En plus, mon frère avait à peine un an de plus que moi, alors à nous deux... » Bon, ce n’était pas du tout ce qu’elle avait demandé. Mais c’était sorti tout seul. « Je suis descendu dans le Grand Canyon, une fois ! C’était magnifique. J’aurai voulu faire tous les parcs nationaux du pays comme ça mais ça coûte cher, de voyager. Et… pour les compétitions, en dehors du lieu où elle se déroulait, on voyait pas grand-chose. Et on rentrait quasiment aussitôt après. Donc pas vraiment tant que ça. Et puis, ma famille était tout le temps sur les routes, même si on gravitait beaucoup autour de Seattle, mais on roulait pas sur l’or. » Il haussa les épaules. « J’ai quand même découvert beaucoup de choses, sans trop voyager. Et peut-être qu’on aura l’opportunité de le refaire un jour. » Il grimaça, n’y croyant pas trop.

Il sourit d’un air amusé, à la mention de Raina. « Elle nous piétinerait ou nous donnerait plutôt des coups de pieds, jusqu’à ce qu’on se relève. C’est bien que vous puissiez compter l’une sur l’autre pour les chiens. Je serai presque jaloux de vous, j’ai toujours aimé les animaux de ma famille et de mes proches. » Mais bon, ce n’était pas forcément plus mal. Comme pour tout et tout le monde, trop s’attacher à quelque chose… C’était risquer de souffrir beaucoup trop. Même s’il n’était pas du tout du genre à ne pas s’attacher, pourtant. « On a cavalé ensemble, récemment, et elle ne m’a pas du tout ménagé. J’avais des courbatures comme j’en ai rarement eu, et les douleurs liées à la position, mais c’est une excellente cavalière, qui me poussait à me dépasser. Elle croyait que je pouvais le faire, je dirai même qu’elle le savait, et elle a eu raison. On s’est aussi battus, le lendemain, pour nous entraîner mutuellement – si elle me met la pâté sur un cheval, on a un niveau plutôt équivalent, même si on a des styles de combat très différents. » Il était content d’avoir rencontré quelque comme elle, qui ne le jugeait pas sur les apparences – même si ça n’avait plus tellement lieu d’être depuis l’apocalypse – et l’acceptait tel qu’il était. Il était presque sur qu’en dehors de tout ça, ils se seraient bien entendus.

Il sourit doucement, malgré lui. « Et malgré tout ça, malgré mon incrédulité, j’espérais que c’était vrai. Que je n’étais pas dans un rêve, ou dans le coma, et que j’allais découvrir que tout ça était faux en me réveillant. Mon frère dirait plutôt que je suis naïf, mais j’espérais que tout ça soit vrai. Je me suis pincé plusieurs fois, au cas où, quand j’ai été suffisamment rétabli pour le faire, pour voir si je n’hallucinais pas. Et, même si je voulais sortir aussitôt pour aller sur les routes et retrouver Tiago… J’étais soulagé d’avoir trouvé un tel endroit, aussi. » Il hésita un instant. « Tu peux ne pas vouloir me répondre mais pourquoi ne voulais-tu pas être là ? » Il posait peut-être trop de questions, mais elle pouvait lui dire, sans qu’il ne prenne ombrage de sa réponse, que ça ne le concernait pas – si tant est qu’elle, elle ne prenne pas ombrage de sa question. « Oh. » Il n’avait pas réalisé qu’elle était là. Qu’elle avait aidé à leurs soins. Qu’elle avait pu voir, peut-être, qu’il faisait des cauchemars. Était-ce le cas des autres aussi ? Il n’en parlait pas tellement avec eux, par pudeur, par honte aussi, d’être encore enfermé dans ces souterrains. Il se croyait le seul. Grimaçant, il lui fallut un temps avant de reprendre la parole. « Vous avez souffert, ici aussi, et nous n’étions pas là. Pas là pour aider, pas là pour empêcher le mal que vous avez subi… Parce qu’on a pas su déceler le piège qu’on nous tendait. » Les autres s’en voulaient-ils comme lui ? Sa colère était – principalement – dirigée vers leurs agresseurs mais… contre lui-même, aussi. De ne pas avoir mieux su. Et il venait tout juste d’en prendre vraiment conscience. « Nous n’en parlons pas vraiment, entre nous. C’est quelqu’un de bien, Tom. Mais… Peut-être que nous ne sommes pas prêts. En tout cas, même si je sais que je te sers de cobaye, c’est drôlement sympa de ta part, de faire ça. Et même si ça doit ne fonctionner qu’un tout petit peu… Ce sera déjà très bien. » Il lui sourit malicieusement. « Et pour te remercier, je peux m’engager à venir t’aider, quelques jours par mois, dans les champs. Vous êtes beaucoup à y travailler ? J’apprécierai, je crois, les grandes érendues, l’air libre, la vue... » Il avait toujours aimé les beaux paysages.

Il ne put s’empêcher de rire, à sa mention. « Les ignorants comme moi t’en remercient ! » Il se fendit d’une révérence exagérée à son attention, avant de reregarder les dessins qu’elle lui avait donnés. Il espérait réussir à les reconnaître correctement, mais il ferait de son mieux. Il rit à nouveau, amusé de voir qu’elle rentrait dans son jeu. « Je te montrerai, un jour, si tu veux ! Ça peut toujours être utile ! Et savoir faire des nœuds que l’on ne peut pas défaire, aussi. » Principe élémentaire de sécurité, même. « Super ! Tu en as fait beaucoup au cas où tu réussirais à enrôler toute une équipe d’innocents comme moi ? » Il lui adressa un clin d’oeil, avant de poursuivre. « Si tu savais tout ce que j’ai essayé, avant de me faire chasser à coups de pieds au cul parce que j’étais mauvais et que je dérangeais tout le monde. C’est l’avantage, il y avait plein de gens talentueux autour de moi, et je voulais tout essayer. J’ai rapidement été forcé de constater que je ne pouvais pas tout faire. Et je fais tout ça, oui. Je chante un tout petit peu, mais je joue surtout de la guitare. Pour les chevaux… je sais monter, mais je ne suis pas un expert non plus. »

Lui aussi regardait autour d’eux, jetant de temps en temps des coups d’oeil à Dawn, et essayant de repérer les plantes – mais il n’avait pas encore l’oeil. « T’as toujours eu la main verte ? Je crois que, quand on trouve ce qu’on aime bien, on arrive à se concentrer. Sur tous les arts du cirque que j’ai essayé, je finissais par faire des conneries parce que j’y arrivais pas, parce que ça m’ennuyait, parce que je me passionnais pas pour ça. Bon, et parce que je voulais vraiment tout faire et tout découvrir, mais parfois, tout ne nous réussit pas. » Et ces parfois, il les avait beaucoup vécues. « J’essaierai jamais de te concurrencer à la course, sauf à cheval ! Je serai curieux de voir si tu le dépasses ! » C’était une simple boutade. Il observa les alentours, quand elle lui indiqua qu’ils sortaient du chemin, pour essayer de repérer des signes distinctifs. « Je vais faire de mon mieux, en tout cas. » S’il y parvenait. Mais, même si les sentiers étaient indiqués, il fallait faire attention à son environnement et au trajet, en escalade.
Revenir en haut Aller en bas  
Cassidy Jenkins
Cassidy Jenkins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1552
Sujet: Re: Keep going, keep growing   Mer 21 Juil 2021 - 9:59
Je laisse filer un rire en le regardant. « En pro donc. Plutôt cool. Et oui, l’hyperactivité je connais. J’ai fait subir ça à ma famille aussi. Enfin, c’est toujours le cas en fait. Mais j’y peux rien, je souffre de TDAH… » J’ai une grimace. « Bon, j’essaie quand même de bosser dessus, c’est moins pire que quand j’étais gosse, mais c’est toujours pas l’idéal. Je sais toujours pas me concentrer très longtemps et encore moins rester à ne rien faire. » Je hausse une épaule. « T’as quand même pas mal voyagé donc. J’adorerais voir les parcs nationaux. Et le Grand Canyon… Ah mais si, mes parents m’ont emmené à Yellowstone quand j’étais petite ! C’était super cool !… Mais ça change rien, j’aimerais bien y aller. » Je grimace un sourire, avant de lui jeter un coup d’œil et de reprendre avec plus de douceur. « T’as… tu as encore de la famille ? »

Souriant en l’entendant parler de Raina, je suis Dawn du regard. « Oui, c’est chouette qu’on puisse faire ça ensemble… Tu sais que si tu veux les entraîner et les épuiser, moi, je signe ! » Parce que la chienne est encore plus inépuisable que moi, et qu’on ne peut malheureusement pas la faire courir toute la journée. Je ricane et hoche la tête. « Je crois qu’elle sait très bien ce que chacun est capable ou non de faire. Et qu’elle a tendance à pousser un peu dans les retranchements… Mais ça fonctionne plutôt bien avec moi aussi. Et donc tu lui tiens tête… Intéressant. » Je souris. « Mais t’en fais pas, je vais me contenter de continuer à apprendre avec elle, ce sera déjà bien. » Et je suis très très loin de son niveau. Mais je sais que je progresse, que je tiens davantage face à elle. Je crois. Enfin si, elle ne me le dirait pas sinon.

J’ai un sourire pensif en l’écoutant, avant de grimacer. « C’était… compliqué. » Je tourne la tête vers lui et soupire. Il m’a raconté un peu, je peux bien faire de même. Et puis, ça va maintenant. « J’étais avec Tom et Nolan depuis le début, on a tenu ensemble des années et… On a perdu Nolan. Enfin on a été séparés et même si on continuait de le chercher, c’était comme si une part de moi était restée avec lui… J’étais un poids pour Tom. J’ai fini par tomber malade et je crois qu’il a vu le camp comme une opportunité d’être tranquille, de se débarrasser du poids mort que j’étais devenue. » J’ai un mince sourire. « Ce n’était pas le cas, pas tout à fait, mais c’est comme ça que je l’ai ressenti. L’impression d’être rejetée, abandonnée. Je me suis retrouvée ici, seule, sans en avoir envie, avec la sensation d’avoir perdu tout ce que j’étais. J’ai mis du temps à me relever. Encore plus à accepter qu’il avait eu besoin de se retrouver seul, et qu’il avait fait ça pour me sauver aussi accessoirement… Et maintenant je me sens chez moi. En grande partie parce que je les ai retrouvés, mais la vie est plutôt chouette ici. » Quant au reste, je lui laisse le temps d’assimiler, peut-être de se rappeler aussi qu’il n’était pas seul, et qu’il ne l’est toujours pas. Je fronce les sourcils en l’entendant. «T’es sérieusement en train de me sortir un genre d’excuse ? Genre tu vas demander pardon après ? C’est pas plutôt à nous de dire ça ? C’est nous qui n’avons pas pu aller vous aider… Ici c’était… » La folie, qui avait pris le pas sur la confiance et la solidarité. « On a réussi à s’en sortir sans trop de casse. Tout comme vous. Vous avez réussi, à sortir, à revenir. Vous n’auriez pas pu prévoir, pas plus que nous. Parce qu’on était censé être un groupe, avoir confiance et se fier aux autres. » J’ai une grimace et je laisse filer un silence avant de reprendre. « C’est toujours compliqué de parler des moments difficiles, surtout de ceux où l’on a pas été à la hauteur de… notre l’image que l’on se fait de nous-mêmes. Et tu n’as pas à me remercier, j’adore tester les effets des plantes sur des personnes consentantes… » Je lui fais un clin d’œil. « Mais je note ton offre. Et ça dépend des mois, des périodes de chaleur ou de récoltes. Je dirais bien qu’on est jamais assez et que toutes les bonnes volontés sont les bienvenues. » Et peut-être qu’un jour j’arrêterais de travailler jusqu’à tomber d’épuisement. Peut-être…

Je souris de plus belle alors que l’on parle de nos spécialités respectives comme des évidences, soufllant un rire quand il en rajoute. « Ce serait trop cool, d’apprendre à escalader ! Je risque d’avoir du mal avec les nœuds, mais j’essayerai. Nolan pourrait aimer aussi, plus les nœuds que l’escalade, mais bon… » Faut dire que même si j’arrive à le convaincre de faire du sport, l’escalade sera certainement en dernier sur ma liste. « J’en fais beaucoup au cas où les livres disparaîtraient et… Au cas où je ne sois plus là pour expliquer. Ce sont des connaissances qu’on peut plus se permettre de perdre. » Maintenant qu’il était difficile, voire impossible, de se procurer des médicaments autrement. J’ai un nouveau rire quand il parle de sa vie au cirque. « Ça devait être chouette. J’ai fait la même en sport, j’ai tout essayé ou presque. Pour en revenir principalement à la course. » Parce que quand je cours, j’oublie tout. Ou je ne pense à rien. Ce qui revient presque au même.

« J’ai toujours grandi au milieu de plantes, mon oncle a commencé très tôt à m’apprendre, dès qu’il a vu que j’arrivais à l’écouter plus de cinq minutes sans perdre le fil. Et il n’y a jamais eu que ça qui a marché. Ça et le sport, mais c’est différent. Les plantes demandent de l’attention, de la patience, de la douceur, tout ce que je n’avais pas vraiment à l’époque. » J’ai un léger rire et je secoue la tête. « N’exagère pas ! Quoi que ça dépend de la race de chevaux. Non je déconne, même en sprintant, je dois tenir quelques secondes face à eux. » Mais ce serait drôle de tenter tiens. Oh faudra que j’essaie ! « La première fois que je suis sortie seule, j’ai tourné pendant vingt minutes avant de retrouver mon chemin… C’était pas très cool. » Je chasse des bestioles qui pullulent en sous-bois d’un geste de la main et finit par désigner une plante au bout de quelques minutes de marche. « Tiens, ça, ça doit nous intéresser. » Je désigne un petit buisson, avec de longues tiges finissant par de petites fleures roses. De la marjolaine vu d’ici.




Ohana means family.
Family means nobody gets left behind or forgotten
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Keep going, keep growing   
Revenir en haut Aller en bas  
- Keep going, keep growing -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: