The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% sur Nike React Infinity Run Flyknit 2
95.97 € 159.99 €
Voir le deal

Le paradis ressemble a un jardin japonnais
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4555
Sujet: Re: Le paradis ressemble a un jardin japonnais    Lun 21 Juin 2021 - 22:53
Celle qui tente veut réparer



J’hoche la tête, oui, Emmie est surement la solution la plus simple mais il y a plus qu’un mais. Ce n’est pas comme si je n’avais pas passé déjà plus de nuit qu’il en fallait pour retourner la question dans ma tête dans l’espoir de retrouver mon frère. La vérité est simple, Emmie est, actuellement, en position de force et si j’ai de bonnes idées pour qu’elle sorte de son terrier, j’en ai aucune pour survivre a notre rencontre. La frustration de la situation et mon envie de précipitation auraient tendance a me faire faire des choses stupides, mais je suis obligée de me tempérer. Mateo a besoin que je reste en vie et pas que je me suicide idiotement sans qu’il n’ait plus personne pour veiller sur lui

« Simple je ne sais pas, mais c’est surement la seule solution qui me reste… sauf que, si elle est en vie, elle n’est pas seule et je pense qu’elle voudra se venger… a part me faire attraper je vois mal quoi faire… et je dois aussi le protéger lui. »

Je baisse les yeux et pose ma main sur mon ventre. Je ne suis plus seule aussi, je dois penser a ce bébé qui a déjà été très éprouvé avant même de naitre. Je sais que je dois trouver une idée mais… pour le moment rien ne me vient de viable pour nous deux. Je relève les yeux sur lui quand il semble ne pas comprendre pourquoi je le remercie.

« Tu t’intéresses ca me touche de savoir que même si je meurs des gens pourront peut être aider Mateo… »


J’essaye de le détailler alors que la conversation repart sur Connor. Je note les gestes nerveux dont ses vêtements font les frais, les soupires et je devine dans son ton beaucoup d’aigreur. Je l’écoute avec attention, espérant comprendre et décortiquer ce qui se cache sous son masque a lui. Doucement je le reprends :

« Milow, je veux bien entendre que j’ai ma part de responsabilité dans ce qui t’arrive, et j’en suis désolée, mais tu es sur que c’est de ma faute ? C’est moi qui t’ai forcée dans toutes tes actions et réactions ? Ou j’ai juste été un évènement sur lequel tu as fait tes choix ? »

Milow n’a plus l’âge de Mateo, c’est un grand, et même si c’est plus simple de trouver un coupable, il faut, parfois, savoir regarder en face ses propres erreurs si on veut avancer. Ëtre grand, c’est assumer. J’ai été une ado compliquée, mon père, fantasque a tout laissé sur les épaules de ma mère qui a géré comme elle a pu… c’est étrange de penser a elle alors que je suis devant Milow. Si j’ai appris quelques choses pendant cette période, c’était que me prendre de front quand j’étais sure d’être dans mon bon droit être la pire méthode possible. Aussi, je continue avec toujours cette douceur qui est la mienne :

« Avant d’être ton ami, c’est ton leader, après ca n’empêche pas qu’il voit aussi les Expendables comme ça famille… après… si un des tiens faits des bêtises, tu dois réagir quand tu es le patriarche non ? Toi… tu aurais fait quoi a sa place ? Si tu étais Connor et que tu avais eu un Milow en face ? »

Je lui laisse le temps d’y réfléchir. Se mettre a la place des autres et surement le meilleur moye de nuancer ses propres pensées. Au moins, il n’essaye pas de me mentir sur sa joie a l’idée que je puisse revenir et je réalise que ca va plus loin que la simple animosité qu’il nourrit vis-à-vis de moi.

« Tu n’as pas compris Milow… Connor ne me refera pas confiance, et c’est normal après le mal que j’ai fait, je ne suis pas la pour demander l’absolution, je ne la mérite pas… je veux juste qu’on me donne une petite chance de réparer mes erreurs… »

Je suis comme ca, c'est plus fort que moi, quand je vois quelques choses de casser je veux le réparer... et je crois qu'il y a beaucoup de choses à réparer.




Codage par Libella sur Graphiorum


La vie n'a rien de magique
Revenir en haut Aller en bas  
Milow V. Lewis
Milow V. Lewis
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1727
Sujet: Re: Le paradis ressemble a un jardin japonnais    Mer 23 Juin 2021 - 15:43
T'as peut-être des gens qui peuvent t'aider autour de toi, hasarda-t-il, parce qu'il était évident que seule, elle n'avait aucune chance de récupérer les gamins. Des visages qu'Emmie et les autres ne connaissent pas et qui pourraient les prendre à revers.

Et quant à sa remarque sur Mateo.

Bah … c'est un gamin. C'est pas juste ce qui lui arrive.

Il était honnête. Aussi antipathique et je-m'en-foutiste qu'il était, aussi con et égoïste qu'il pouvait également être, Milow aimait les enfants, comme un grand frère. Même s'il ne montrait pas ce qu'il ressentait, le sort de Mateo l'embêtait. Il ne lui souhaitait pas tout ça.

La conversation dévia sur les histoires au camp. C'était sans doute nécessaire de parler de tout ça, aussi désagréable que ça puisse être.
Fronçant le nez de gêne et d'agacement, il haussa les épaules. Bien sûr, tout n'était pas de la faute d'Alex. Elle n'était qu'un déclencheur. Peu importait la situation, il se serait passé quelque chose dans ce genre.

Il laissa filer un silence qui montrait bien qu'il n'était pas dupe sur le vrai acteur du problème.

J'sais que j'm'emporte parfois, lâcha-t-il du bout des lèvres, comme si ça le tuait de dire ça, et encore plus le dire à Alex.

C'était comme ça : ce qu'il jugeait comme étant une injustice, ça le rendait fou. Ça lui faisait perdre la raison et la réflexion, jusqu'à ce qu'il répare, à sa manière, ce qui le dérangeait.

La nouvelle question d'Alex, qui le mettait directement devant un lui et tout ces défauts, était finement orientée. Une belle manière d'appeler à la vraie réflexion et à mettre devant un fait accompli.

J'en sais rien …

La migraine, qui s'était calmée, reprit de plus belle, creusant une barre d'effort sur son front pour le refouler comme il le pouvait.
Il songea sérieusement à cette question. Comment réagirait-il face à lui-même ?

Je … j'aurais … j'pense que … j'sais pas.

Si, il le savait parfaitement : il se serait tranché la gorge, et depuis bien longtemps. Parce qu'il n'avait pas la patience ni l'empathie de Connor, et qu'il ne supportait pas qu'on aille contre ses pensées. Milow face à Milow, c'était un bain de sang assuré.

Dans un soupir, alors, il laissa son corps se basculer doucement en arrière, jusqu'à s'allonger sur le ponton. Sa main mouillée se glissa sur son front, ramenant ses cheveux en arrière, et il la garda posée sur son visage.

Réparer tes erreurs …

Il lâcha un soufflement de nez amusé.

Tu comptes faire ça comment, hein ?

Entre ses doigts, il l'observa en biais. Parce que lui, il savait pas comment faire, pour réparer ses erreurs. Il avait l'impression que plus rien ne serait jamais comme avant. Et il n'était pas sûr que la présence d'Alex aide pour aller de l'avant.


✖️"I don't Wanna end it but I will" ✖️
Awards <3:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4555
Sujet: Re: Le paradis ressemble a un jardin japonnais    Jeu 24 Juin 2021 - 0:27
Celle qui a de bonnes intentions

Je sens une montée de détresse quand il me demande si j’ai des gens qui peuvent m’aider. Milou !! Tu sais d’où je viens ? Tu sais donc que je suis seule !! Roman est un miracle, mais il fait déjà tellement d’effort pour nous protéger Ava et moi que je n’aurais pas le courage a lui exposer un plan impliquant que je sois en danger, déjà, je sais qu’il dirait non, ensuite… il a déjà été blessé par ma faute… je ne veux plus le mettre en danger dans un plan qui s’apparente plus a du suicide qu’a une vraie stratégie.
Quand Milou me dit que c’est injuste pour Mateo qui n’est qu’un gamin, je sens une larme couler sur ma joue et je mets un certain temps a lui confirmer :

« Oui, c’est injuste… je devais le protéger, lui et Violet…»

Je ne finis pas ma phrase, la situation parle d’elle-même et je n’aurais pas assez d’une vie pour expier tout le mal qu’il doit vivre par la faute. Personne n’a idée du calvaire que je vie a m’imaginer le pire et me sentir aussi impuissante. Un silence s’installe, juste rythmer par le chant des oiseaux qui eux, se fichent bien de nos états d’âme et du bruit du vent dans les arbres. J’arrive un peu a me reprendre alors que la conversation repart sur la situation de Milow chez les Expendables.

Je ne sais pas s’il a compris ce que j’essayais de lui dire, mais, au moins, il a l’air d’y réfléchir ce qui est, en soit, un bon début a mes yeux. Je lui fais un petit sourire quand il dit qu’il s’emporte un peu, comme si le « un peu » était en trop.

« Tu sais, tu n’es pas obligé ni de répondre tout de suite a ces questions, ni le faire avec moi. LE plus important c’est que toi, tu finisses par trouver les réponses. Quand tu sens que tu t’emportes ou que tu ne sais plus, prends le temps de réfléchir ou va discuter avec une personne qui t’aide a prendre du recul avant d’exploser d’accord ? Tu verras que, déjà, si tu arrive a ca, ca ne pourra aller que mieux… »


Je le regarde avec envie s’allonger sur le ponton, j’aimerais bien faire pareil mais si je me laisse aller, il me faudra une grue pour me relever. Je le laisse à ses réflexions pendant que je joue pensivement les pieds dans l’eau, me concentrant sur le jeu de la lumière qui se reflète sur la surface quand Milou me sort de mes pensées en me demandant comment je compte réparer mes erreurs. Oula. C’est une grande question ca. Je sens le poids de son regard sur moi mais essaye de ne pas me raidir alors que pose mes yeux sur lui.

« Je ne sais pas encore exactement comment, mais je compte pas m’arrêter a juste des excuses, ca serait beaucoup trop facile. Déjà, finir les travaux pourrait être un bon début, ensuite on verra comment je pourrais me rendre utile et payer ma dette… tu en penses quoi toi? »

En fait a part des travaux, je me sens inutile et je réalise qu’avec mon état, ca ne va surement pas s’arranger, mais je veux quand même croire que j’arriverais quand même a trouver le moyen de payer ma dette.

« De toute façon, si ca venait a mal se passer ou que Connor ne le sentait pas, je ne vous imposerais pas ma présence et partirais pour te bon, tu as ma parole. »


En admettant qu’elle ait une valeur a ses yeux. J’ai, soudain, un petit sourire en coin et, sans lui demander son avis, dans un geste aussi spontanée qu’irréfléchie, je lui attrape la main pour la main et la pose sur mon ventre, la ou des petites mains ont décidé de venir tapoter. Je le regarde avec un air complice :

« Je crois que lui aussi veut aider… »



Codage par Libella sur Graphiorum


La vie n'a rien de magique
Revenir en haut Aller en bas  
Milow V. Lewis
Milow V. Lewis
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1727
Sujet: Re: Le paradis ressemble a un jardin japonnais    Jeu 24 Juin 2021 - 17:05
Il se tut, presque subitement, quand il constata que parler de Mateo était particulièrement douloureux pour Alex. Mal à l'aise face à sa détresse, il tourna vivement la tête, surpris, également, face à cette démonstration d'émotions, lui qui en parlait d'un air détaché. Il se demanda s'il avait dit quelque chose qui ne fallait pas, mais se rendit compte que la simple mention de son petit frère devait être une torture.
Milow n'avait pas les mots pour consoler les gens, alors il garda un silence respectueux, pinçant les lèvres tandis que son cerveau fonctionnait à vive allure, à la recherche de plans, de possibilités, de suppositions, de théories.

Heureusement, ils arrêtèrent de parler de ça, et Alex choisit de se montrer patiente et bien pédagogue avec son cadet. Au sujet de son comportement, du camp, de ce qu'il s'était passé.
Sa bouche s'entrouvrit, laissant un blanc de latence témoignant de sa réflexion.

On m'a déjà de faire ça … de partir quand ça ...quand ça me prend. Mais j'crois que j'y arrive pas.

Il fronça les sourcils, tourna son regard vers Alex.

Quand ça me prend ça me dépasse. Connor me croit pas. J'arrive plus à me contrôler.

Ça lui coûtait de le dire à haute voix, lui qui n'avait pas les mots, mais c'était sans doute la meilleure manière de résumer tout ce qui se bousculait dans sa tête. Y'avait qu'à se souvenir de cette fois, où sa colère, loin du monde, l'avait poussé à se briser les doigts contre un mur. C'était ridicule, il le savait, digne d'un adolescent en crise qui, selon beaucoup, voudrait se faire remarquer. Mais de son point de vu y'avait pas d'autre solution. Il n'y avait que la douleur, un gros électrochoc, qui le ramenait à la réalité. Que ce soit lui qui souffre, ou quelqu'un face à lui.

Il s'était ensuite allongé sur le dos, une sale migraine commençant à lui chatouiller l'intérieur du crâne. Main posée sur le front, il reprit.

J'le regrette après. Mais les excuses ça suffit pas, tu l'as dis.

Au départ, ça marchait. Les premières fois, Connor avait bien compris que Milow était sincère lorsqu'il présentait ses excuses. Mais bien sûr, ça finissait par être assez. Les excuses, c'étaient du vent. Alex le lui faisait remarquer, d'ailleurs.
Il haussa une épaule en faisant la moue.

J'en sais rien. J'ai l'impression que quoique j'essaie de faire pour me faire racheter ça suffit pas.

Il disait pas ça pour se faire plaindre, c'était seulement un regard qu'il portait à ses efforts.

J'peux rester calme des mois, il suffira d'un coup de colère pour que ça supprime tout le reste. Ou juste d'une idée qui diffère de la sienne. Même avec des arguments. J'veux dire … j'peux pas m'empêcher d'être moi, quand même, non ? Lui aussi a des colères. D'autres du camp aussi.

Un soupir lui échappa. Il ferma les yeux et déglutit. Quand même, il trouvait ça injuste. Certes il était solitaire et taciturne, mais il était l'un des membres du camp les plus actifs. Il aidait pour les travaux, il partait en vadrouille et revenait presque toujours avec des denrées. Il était efficace en mission.

Si tu mets l'électricité toi, t'auras tout le monde de nouveau dans ta poche, hasarda-t-il après une bref silence.

Son visage se tourna vers elle quand elle lui donna sa parole que si ça se passait mal, elle partirait d'elle-même. Cette déclaration fut prise au sérieux. Il hocha la tête, scellant ce pacte de son regard planté dans le sien. Okay, qu'il en soit ainsi. Il était prêt à jouer le jeu si elle était sincère.

Quand elle lui attrapa la main pourtant, il eut le réflexe vif de la retirer de la sienne en durcissant automatiquement ses prunelles claires, comme si elle l'avait brûlé avec ce contact.
Mais il comprit dans la foulée. Après longue hésitation, ses yeux passant d'Alex à son ventre rebondi, il se redressa sur un bras et avança sa main, prudemment, pour la poser sur elle. Son cœur battit un peu plus fort, comme s'il anticipait. Les contacts, il n'aimait pas ça. Mais il lui semblait n'avoir jamais de sa vie touché le ventre d'une femme enceinte.

La chose à l'intérieur remua sous les doigts de l'adolescent, dont toute l'attention fut happée par cette présence pas vraiment là encore mais qui s'imposait d'elle-même. Une vague d'une émotion qu'il ne connaissait pas le submergea alors qu'il lui semblait avoir du mal à trouver son souffle. Entrouvrant la bouche, ses yeux se mirent à pétiller.

Elle bouge, souffla-t-il ensuite, comme si Alex ne le sentait pas.

Pourquoi est-ce qu'il trouvait ça incroyable ? C'était quoi, ces chatouilles qui lui remontaient le long du ventre.
Un sourire étira ses lèvres alors qu'il relevait ses prunelles sur la future maman. Un émerveillement maintenu pouvait s'y lire. Fasciné, il lâcha même un bref rire. Sa main se déplaça doucement, cherchant de nouveau le contact, qui ne tarda pas à se manifester de nouveau.

C'est fou.

Fou que ce truc, qui n'existait pas il y a quelques mois, allait bientôt être là. Que ça avait traversé toutes les tortures avec Alex alors même qu'il semblait à Milow que c'était extrêmement fragile. Si facile de faire une fausse couche. Même s'il y avait encore un risque, bien sûr, à l'accouchement.


✖️"I don't Wanna end it but I will" ✖️
Awards <3:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4555
Sujet: Re: Le paradis ressemble a un jardin japonnais    Dim 27 Juin 2021 - 13:02
Celle qui fait guide

Je reste silencieuse a essayer de l’écouter et de le comprendre. Au-delà de l’énigme qu’il peut représenter, je vois surtout un adolescent qui peine à grandir et qui est en souffrance. Je me souviens que Connor m’avait expliqué les horreurs qu’il avait subis, mais cela n’excuse pas tout… et surtout, cela n’oblige pas les autres a tout lui passer.

Visiblement, d’autres avant moi ont déjà essayé de lui apporter des conseils mais Milow semble avoir du mal a maitriser ses émotions. Problème avec l’autorité ? Souci relationnel avec Connor ? Autre chose ? C’est compliqué a dire en l’état. Une seule chose est sûre, c’est que cela semble être un exercice compliqué pour lui de mettre des mots dessus, aussi, je reste aussi attentive et patiente que possible, essayant de deviner autant ce qui se cache derrière ses phrases que dans ses silences. Quand il me dit que, quoiqu’il fasse, il a le sentiment que cela ne suffit pas, et qu’il ne supporte pas la contradiction ou la frustration je pense que c’est aussi mon devoir d’adulte que de le guider un peu. Avec beaucoup de douceurs et de précaution, j’essaye de lui expliquer ce que je pense comprendre de la situation :

« Personne ne te demande de ne plus être toi, je pense que Connor veut juste que tu grandisses, que tu apprennes ou et comment il faut dire les choses, mais aussi que tu commences à prendre tes responsabilités. Tout actes a des conséquences qu’il faut savoir assumer… »


Je baisse les yeux en pensant a mes tentatives de rebellions chez les Divas et au prix que cela avait couté. Je ne pense pas que cela intéresse Milow de savoir comment ca se passe ailleurs ni que j’appuie sur le fait qu’il a eu beaucoup de chances pour le moment.

« Je n’ai pas de vrais conseils miraculeux a te donner, c’est a toi de trouver comment faire tout seul, c’est aussi ca devenir un adulte, mais quand tu as un doute, essaye toujours de te mettre a la place de la personne en face de toi. Ensuite, reste a l’écoute, montre que tu fais des efforts et, même si ca prends du temps, je suis sur que tu arriveras a regagner la confiance des autres. »

Car c’est bien de ça que l’on parle non ? Je ris un peu quand il me dit que si je mets l’électricité j’aurais les gens « à nouveau » dans « ma poche ».

« Non je ne crois pas, déjà, je pense que tu te trompes sur ma situation d’avant tu sais ? C’est juste que j’aimais bien être avec vous et que je crois que pour certaines personnes c’était réciproque, ensuite, tu n’as pas idée de ce qui s’est passé dans le camp… et je sais que quoique je fasse, Alan ne me laissera pas tranquille, même si je vous apportais un vaccin ou la vie éternelle. »


Mon visage se ferme en évoquant ce déviant. Je n’ai rien a ajouté sur ce monstre et j’ai vraiment peur de me retrouver en face de lui. Même si je sais que Roman sera là et que Connor m’a juré veiller, je le sens assez perfide pour tenter quand même. J’essaye de reprendre avec un peu d’enthousiasme :

« Mais pour toi, ne t’inquiète pas, tu vas revenir avec un plan parfait pour leur prochain camp et ca sera tellement merveilleux que ca sera une belle marche pour toi pour retrouver la confiance de tous. »

Le bébé nous offre une diversion plus légère et heureuse. Je découvre une nouvelle facette de Milow qui, après une hésitation maladroite, semble découvrir cette petite vie bien vigoureuse qui a adoré, visiblement, le bain. Je crois que c’est la première fois que je lui vois cette expression sur son visage. Je souris un peu plus surtout quand il dit « elle ».

« Tu penses a une fille toi aussi ? »

Ca sera la surprise, je n’ai pas pu aller faire d’échographie, me doutant que le dispensaire serait le premier endroit surveillé par ceux qui me cherchent. Je ne peux me fier que sur mon instinct pour me dire que cette grossesse va bien et espérer, très fort, que si c’est un garçon, j’arrive a gérer malgré tout. Je le laisse faire, mon petit locataire n’étant pas timide avec les contacts, bien au contraire. Il est assez friand de signifier, très surement, que sa location commence a devenir un peu étroite et il est pas avare en petit coups avec tout ce qui appuie un peu sur mon ventre.

« La première fois que le bébé a bougé, je t’avoue que ça m’a fait tout drôle aussi. Et je t’explique pas quand il a le hoquet… impossible de dormir… »

Je m’en amuse un peu, mais en vrai, sur le coup, j’étais paniquée. Vivre une grossesse sans aucune connaissance, dont à l’aveugle, est un supplice pour une maniaque du contrôle aussi angoissée que moi.

« En attendant que le bébé repasse faire un coucou… je te fais le croquis et je t’explique tout ce qu’il faudra présenter a Connor ? Je suis sur qu’il sera content de ta trouvaille si tu sais la valoriser ? »


Avec un clin d’œil je commence a lui expliquer mes idées, croquis a l’appuie et, après avoir prévenu Roman qui ne vit, visiblement pas, la meilleur de ses vies dans l’aquarium ou toute la mécanique lui résiste, j’ai montré a Milow les points forts et faibles du lieu avec ce qui pourrait être fait pour que cet endroit devienne un paradis pour les Expendables. Que je sois dedans ou pas, je suis sure qu’ils seront bien ici.


Codage par Libella sur Graphiorum


La vie n'a rien de magique
Revenir en haut Aller en bas  
Milow V. Lewis
Milow V. Lewis
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1727
Sujet: Re: Le paradis ressemble a un jardin japonnais    Mar 29 Juin 2021 - 13:10
Il soupira doucement par le nez. Les responsabilités, il pensait qu'il les prenait. En refusant de laisser passer les choses qui lui déplaisaient, par exemple, ou le fait d'agir sans attendre qu'on lui donne des ordres. C'était pas ça, être responsable ? Savoir s'écouter et écouter ses intuitions ?
Ses lèvres se pincèrent. Se mettre à la place de l'autre. Sur le coup, ça paraissait être la solution la plus parlante pour lui. Il espérait qu'il puisse penser à ça le jour où il se retrouverait de nouveau confronter à ce genre de situation, sans laisser sa part impulsive prendre le dessus.

Son regard se tourna vers elle quand elle mentionna Alan.

Il est parti, souffla-t-il. Depuis un moment maintenant.

Voilà qui devait arranger les affaires de la jeune femme. Kaz avait visiblement souffert de cette séparation, mais apparemment, c'était vraiment pour le mieux. Alan avait laissé paraître une part de lui que personne ne soupçonnait et qui dépassait la confiance que le groupe pouvait avoir en ses talents de négociateur et diplomate.

Avec plus d'enthousiasme, Alex parla du plan qu'elle était en train de lui faire. Milow n'ajouta rien, mais il se demandait bien pourquoi est-ce qu'elle se donnait du mal pour lui. C'était pas comme s'il avait fait parti de ceux qui s'était évertuté à lui pourrir la vie ces derniers mois.

À la place, leur attention fut portée sur le bébé, et l'adolescent eut le plaisir de pouvoir toucher le ventre d'une femme enceinte pour la première fois de sa vie. Son visage exprima, avec timidité, toute l'émotion que cela pouvait susciter en lui. Il haussa une épaule, un fin sourire aux lèvres, à la question d'Alex.

Je sais pas. J'ai dis ça comme ça.

Même lui était un peu pris au dépourvu par le pronom utilisé. En soi, ça ne changeait rien, mais … oui, une fille, pourquoi pas ?
Il écouta les anecdotes de la future maman, pour une fois avec attention et amusement. Pour autant, il était soulagé de ne pas avoir la capacité de tomber enceinte. Ça avait l'air affreux.

Merci, finit-il par lâcher quand elle reprit le sujet du futur-probable-lieu du groupe.

Il se pencha sur son travail et enregistra tout ce qu'elle lui disait, posant des questions, suggérant à son tour, pointant du doigt certaines choses qu'elle avait gribouillé. Pour la première fois depuis qu'ils se connaissaient, ils parvinrent à s'entendre, et à échanger sans animosité, sans méfiance et presque avec bienveillance. Et Milow devait l'admettre … ça faisait du bien.


✖️"I don't Wanna end it but I will" ✖️
Awards <3:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Le paradis ressemble a un jardin japonnais    
Revenir en haut Aller en bas  
- Le paradis ressemble a un jardin japonnais -
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: