The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -41%
Tefal Ingenio Poignée Amovible Noire
Voir le deal
9.95 €

Sortie sous haute tension
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras Droit | Expendables
Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 5040
Sujet: Sortie sous haute tension   Mar 8 Juin 2021 - 14:36
Celle qui sait pas faire un pas dehors sans merde



Je ne sors pas beaucoup depuis que Roman nous a amené a l’hôtel, entre mes lubies de ménages, les travaux, Ava et ma grossesse, j’ai de quoi m’occuper et puis, l’ancien tueur est terrible dans son rôle de papa poule. Je suis couvée jusqu’à l’étouffement et j’ai l’impression de ne pas réussir a faire un pas dehors sans qui me tombe dessus pour me ramener « en sécurité ». Je le pense de plus en plus sérieux avec ses menaces de m’attacher a mon lit. Il faut dire que j’ai joué de malchance dans mes trop rares sorties et que j’ai passé le plus clair de ma survie dans un camp sans mettre le nez dehors. J’ai appris a ne pas mourir dans un groupe d’esclavagiste en me rendant utile et doué pour observer, mais pas a gérer la violence directe des survivants dans les ruines de Seattle. Roman me dit naïve et me vois comme un chaton maladroit, moi je me pense juste en apprentissage.

Bon, en attendant, je ne sais pas ou ils sont tous partie aujourd’hui, mais visiblement, me laisser un petit mot est un luxe auquel je n’ai pas le droit. Il faut dire qu’avec Roman qui fait plus que les yeux doux a Ana Lucia, ou le fait qu’il sait, maintenant, que j’ai malmené son frère… il a peut-être besoin de prendre un peu de distance. Sauf que… je suis comme une idiote devant ce panneau solaire sans la bonne fixation. Surement que si j’étais raisonnable, après avoir essuyer des « pas maintenant » « je suis occupé » ou juste ne pas trouvé Roman, quand j’ai cherché des volontaires pour faire ma course, j’aurais sagement attendue. Mais voilà, j’ai tendance a être « un peu » névrosée avec le travail et en plus, ce n’est pas comme si j’allais la chercher dans une zone dangereuse cette pièce, je sais très bien a qui demander et ou trouver la personne qui sait bien chercher ce genre de matériel. Puis merde, je ne suis pas un chaton en détresse, enceinte ou pas, je ne compte pas rester faire la potiche et j’ai passé l’âge d’obéir bien sagement a papa et maman.

Voila comment je suis partie, plutôt discrètement, vers la un endroit que je déteste par-dessus tout. Les pluies fréquentes de cette fin de printemps me permettent de passer un ciré terne et trop large qui cache un peu mon ventre et dont la capuche m’assure un peu d’anonymat. Même si les choses s’arrangent avec les expendables, il y a bien trop de personnes qui sont susceptibles de me vouloir des embrouilles me font réaliser que, finalement, allez fouiller des ruines, c’était peut être pas si mal. Le petit bout de chemin entre ma voiture et l’entrée du royaume de Bill suffit pour que je sois trempée en arrivant. Je prends le temps de regarder ce lieu que j’ai fuit méticuleusement pendant des semaines.

Je n’aime pas être ici, la cage est pourtant un lieu qui a pourtant de quoi plaire. En fait, la première fois que je suis arrivée dans ce vaste entrepôt reconverti en temple du divertissement je me suis demandée si je n’avais pas pris un coup sur la tête ou si je n’avais pas fait un voyage dans le temps. En fait c’est tellement irréel, alors que toute la ville semble en ruine, d’arriver dans un endroit où les survivants se rassemblent autour d’un bar, un vrai, avec un comptoir, des serveuses, certes pas souriantes quand on tombe sur Reese, une carte de cocktails… je vous le jure !! Pour quelques munitions, médicaments, ou choses utiles a troquer, on sait avoir un verre d’alcool produit par une autre faction, les exilés, ou des cigarettes qui viennent de la « savonnerie » des sœurs Dean. On sait aussi se mettre a une table pour boire, comme « avant ». Je ne pensais pas que cela serait possible un jour après 5 ans a vivre dans une tente a manger du gibier qu’on me demande si je veux un zombie on the bitch ou un Bloodykara.

Le point fort de l’endroit qui attire le plus : la piscine désaffectée au centre qui sert de ring pour des combats au corps a corps. C’est l’effervescence a chaque moi et les gens se lancent dans des paris fous avec l’espoir de repartir les poches pleines alors que celui qui aime se balader avec une couronne préside et commente.

Sur le coté il y a un rideau qui conduit à une scène et des sièges comme un vrai cabaret, je n’y suis encore jamais allée, mais je sais qu’il y a tous les soirs des soirées spectacle à thème de ce que j’en sais. Parfois, ce sont les filles du Rov qui viennent animer, d’autres fois se sont les musiciens des Bastards, ceux qui tiennent la Cage, qui font le show quand ce n’est pas des soirées « traditionnelles » pour les fameux NE.

Oh, si vous n’êtes pas d’ici, vous devez croire que je parle une autre langue. Moi aussi j’ai eu du mal a m’y retrouver en arrivant ici. En fait, les survivants de Seattle se sont plus ou moins organisés : si la plupart sont seuls ou en petit groupe, squattant les ruines alentours ou un autre grand entrepôt, le No Mans Land, endroit où s’entassent les étals des troqueurs, les paillasses de ceux dont personne ne veut et ou s’agglutinent tous ceux et celles qui veulent faire du commerce, il y a d’autres rassemblements de vivants. On appelle ça « des factions », comprenez une grosse dizaine de personnes travaillant ensemble.

Les factions sont liées par un système d’alliance ou en tensions entre elles. Chacune a su trouver sa place, en jouant des coudes ou en offrants des services divers. Il y a les Exilés, un des plus gros groupes, chasseur de primes qui font de l’alcool et du bio carburant, il y a le Reigns of Venus, regroupement de femmes vendant leurs charmes dans un motel, il y a les Gentle bastard, qui tiennent cet endroit appelé la Cage comme une famille de mafieux, et puis, parmi encore plein d’autres, comme les Expendables, un groupe exclusivement masculin de mercenaires. Enfin, exclusivement ou presque. Leur bon cœur leur avait fait ramasser deux fillettes et leur règlement leur fait tolérer les lesbiennes du moins une, c’est-à-dire moi. C’est un peu comme ca que je suis arrivée chez eux. Le hic, c’est que je n’étais suis pas gay pour deux sous et que je me suis infiltrée chez eux pour les trahir afin de sauver mon frère et une autre fillette. En effet, un autre groupe, plus secrets, les Divas, des trafiquantes de chair humaine, voulait la tête de Connor, le chef des Expendables, et celle du mystérieux Bob, son ami. Ca c’est mal passé quand ils ont su, mais, au moins, personne de chez eux n’était mort, par contre, mon frère avait été vendu, la fillette perdue et moi j’avais du fuir de peur de représailles.

L’après-midi débute a peine mais il y a déjà du monde dans cet endroit qui semble ne jamais se vider. Je ne fais pas attention aux cris attestant que des combats ont lieu, au moins, j’ai plus de chance de passer inaperçue. Je suis méfiante car cet endroit est le terrain de chasse du fou et de son ami, même si le fait de porté son enfant me donne une certaine immunité, je ne suis jamais a l’abris d’une crise de démence. J’ai beau chercher, je ne trouve pas le vieux pilier de bar que je cherche et cela m’inquiète un peu. Je commence a voir des regards vers moi et je sens que c’est le moment de ne repartir vers l’hôtel, tant pis…

D’un pas vif je vais vers la sortie, avisant que 3 personnes se sont levées et m’emboitent le pas. Merde… surtout quand je reconnais leur tête : c’est les hommes qui ont failli tuer Milou et qui s’en sont déjà pris a moi. Je presse le pas et me fige en voyant un 4e qui vient de se mettre devant la porte et me bloque le passage avec un sourire mauvais.

« On dirait bien notre petite goudoue… on a failli pas te reconnaitre… »


Je m’arrête, cherchant désespérément un visage potentiellement ami dans cette foule qui semble aveugle a ce qui se passe de mon coté avec le combat. Les 3 autres se rapprochent un peu trop et j’ai déjà la main sur mon couteau mais je tente quand même :

« Je pense que vous vous trompez de personne.

- C’est pas parce que tu as été engrossée que tu vas échapper a que petite conversation a trois. Et ne vas pas essayer de nous faire gober que tu n’es pas seule, on t’a vue entrer sale pute. Maintenant, tu vas venir bien gentiment avec nous… »

Il a l’air sur de lui… étrangement, je ne suis pas vraiment d’accord pour les suivre sauf que, a la moindre bagarre on se fera tous sortir donc, que j’obéisse ou non, le final se jouera a 4 contre une, la seule différence sera que j’ai une chance de pas commencer un combat au sol si j’obtempère. Avec mon ventre, sans grue, je ne sais plus me relever.



Codage par Libella sur Graphiorum


La vie n'a rien de magique
Revenir en haut Aller en bas  
Roza Votiakova
Roza Votiakova
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Motherrr Rrrrussia
Graphiste / Codeuse
The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3953
Sujet: Re: Sortie sous haute tension   Mar 22 Juin 2021 - 20:57

Putain mais quel bordel ! Ça devient compliqué de capter quoique ce soit tellement ça gueule à tout va ici bas. Je dois me hisser sur la pointe des pieds pour capter par-dessus les épaules de plusieurs gars ce qui se passe : une baston dans une putain de piscine. On m’avait donné un peu la description du lieu mais je ne m’attendais pas à une telle animation, je suis presque soufflée pour le coup et attirée par ce qui se trame que j’en zappe clairement le bar, la direction que j’étais censée prendre pour trouver un messager.

Finalement, après quelques minutes d’observation, je passe vite à autre chose, les types ne sont vraiment pas impressionnant, ça se bagarre comme dans une cour de recrée, pas de beaux mouvements ou enchaînement à l’horizon, rien que des gestes brouillons de pseudo amateur. Je perds mon temps. Quand je prends la direction du bar, je suis vite coupée dans mon élan par des petits mots clés qui ne m'échappent pas, genre “goudou” par exemple. Je me tourne directement vers les concernés, en général, c’est à moi qu’on cause quand on utilise ce terme là mais contre tout attente, c’est clairement pas à moi qu’on parle mais à une meuf avec un bidon de femme enceinte ! Pour le coup, mon cerveau déraille un peu, genre, elle, lesbienne ? Nan mais c’est quoi ce délire ? Du coup j’observe et j’écoute bien curieuse, je reste juste derrière eux et très vite je comprends que la demoiselle n’a pas vraiment envie de les suivre, que c’est même parti pour se passer contre son gré.

Putain j’ai promis à Dana de ne pas jouer à la conne, autant là, j’ai du mal à rester de marbre. Ils ont clairement la supériorité numérique mais je peux avoir l’avantage de l’effet de surprise, ça se tente quoi. J’hésite, encore un peu, je tente de peser le pour du contre d’aider une inconnue comme ça dans un lieu tout aussi inconnu, mais je vois surtout du contre pas mal peser dans la balance. Bon, j’aurai p’tet la reconnaissance du paternel pour le coup ? Nan plus sérieusement, c’est surtout ma conscience qui prend le dessus, est-ce que j’arriverai à me regarder dans une glace en laissant passer ça ? Pas sûr.

Voilà, je suis décidée, je me pointe dans le dos de deux des types, mon couteau dont le manche fait aussi office de poing américain dans une main, mon 9mm dans l’autre. Je perds pas une seconde, la crosse de mon arme s’écrase rapidement pile où il faut pour assommer un des types juste derrière le crâne. Voilà, un en moins, de ce temps, je tends le bras et ma lame termine sa course sous la gorge du deuxième type juste à côté de moi. Je suis pas du genre pudique de la lame moi, elle est bien collée à sa peau et ça doit même déjà couler un peu, elle est bien aiguisée.

”M’faut rrrramener votrre pote, il est fatigué.” Je parle bien du type qui vient de s’écrouler à mes pieds et qui est pas près de se relever. ”La grrrosse est avec moi.” Et là bien sûr je parle bien de la future maman, à voir si ça passe maintenant. J'ai bien abusé sur l'accent en prime, faut pas faire chier les russes, ils sont sensés le savoir ces Ricains nan ? Mon regard de borgne chelou est caché sous des lunettes de soleil coupe aviateur, ils peuvent même pas voir si je suis sérieuses ou non, ils ont qu'à se fier à mon ton qui en dit long.”Toi, prrrend donc ton pote... et toi aussi, aide-le.” Que je souffle aux deux types les plus proches de la grosse, j'ai dailleurs joint geste à la parole pour les désigner avec ma main qui tient le flingue. ”M'toi, t'attends un peu.” Ça c'est pour celui qui a ma lame sous la gorge, pas envie qu'il bouge tout de suite, c'est notre assurance.


JUST A ROSE, ROOTED IN THE DIRT.



Awards 2019/2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Reese B. Maddox
Reese B. Maddox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2297
Sujet: Re: Sortie sous haute tension   Mer 23 Juin 2021 - 20:56
Je crois qu'il se passe un truc derrière, me souffle la voix d'une personne qui me tire de mes pensées.

J'relève les yeux vers lui et fronce les sourcils. Derrière ? Putain, est-ce que c'est le moment de faire n'importe quoi encore ? En plus, Lucette est garée là-bas et j'jure que si j'retrouve une seule rayure sur elle, j'vais cramer cette ville entière pour leur apprendre les bonnes manières. J'soupire, pose mon verre, mon livre, avise Lucy pour qu'elle prenne le relai ici et saisis sous le comptoir mon fusil à pompe pour faire peser quelques arguments dans la balance. Le temps de contourner la cage et d'entendre quelques voix, quelques trucs que j'identifie pas, le fait de débarquer sur une scène qu'on pourrait trouver grotesque mais qui ressemble plus ou moins à ce qu'on voit tous les jours me fige et me fait aviser longuement.

J'peux vous aider les connards ? que je grogne pour tout le monde.

Y'en a qui vont venir me dire #notallmen mais très honnêtement j'en ai rien à carré, on les met tous dans le même sac et on arrête de me scier les couilles pour changer. Je retire la sécurité de mon arme, vient dans la foulée mettre la balle dans la chambre sans viser quiconque. J'suis cependant en position pour tirer dans le tas si on commence à me chercher des emmerdes, ou si on me parle un peu trop mal pour que ça. Et comme ma tolérance à la connerie est approximativement à zero virgule cinq sur une échelle de cent, ça va partir assez rapidement pour régler la discussion :

Le bordel, c'est plus loin sur l'avenue, certainement pas ici, j'suis claire ? Je fronce les sourcils, l'instant de flottement s'éternise et j'avise le corps à terre : Vous amenez vos cadavres avec vous, je nettoie pas derrière vos conneries.

Non mais on m'a pris pour la boniche avec ça ? Putain mais aujourd'hui, faut tout expliquer aux gens. Leçon numéro un : on laisse pas trainer les corps dans les allés, ça fait mauvais genre. Bon, j'espère néanmoins régler l'histoire rapidement, p't'être que si y'a pas plus de morts à cramer pour faire un feu de joie, Bill me nommera bien employée du mois, ça serait marrant. Après cet instant de flottement, mes yeux dérivent sur une femme, une autre, que je reconnais après un bref temps d'analyse :

Alex ? Oh non, me dites pas qu'elle ramène des emmerdes encore ! Qu'est-ce que tu branles ?


I'll face the night and I'll pretend
I got Something to Believe in

Revenir en haut Aller en bas  
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras Droit | Expendables
Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 5040
Sujet: Re: Sortie sous haute tension   Jeu 24 Juin 2021 - 16:24
Celle qui se sent pas grosse


Dire que la situation est tendue est un euphémisme. J’essaye de trouver une solution autre que de les suivre ou d’être jetée dehors avec eux, mais, la panique et la fatigue ne m’aident pas à avoir les idées claires. En fait, je me sens comme un hérisson face aux phares d’une voiture qui va le percuter A part revoir en boucle ce qui avait failli nous arriver a Milow et moi avec eux, j’ai du mal à me concentrer. J’essaye de donner un air sur de moi, mais je pense qu’entre mon regard de bête traquée et mes mains qui tremblent, c’est pas une grosse réussite.

En parlant de grosse… Avant que je ne comprenne bien ce qui se passe, une femme, enfin, pour moi ca en est une avec sa coupe de garçonne, ses lunettes de soleil et son physique androgyne, intervient. Un des types tombent et un autre se retrouvent avec une lame sous la gorge avant que je n’aie su me décider s’il fallait fuir ou rester l’aider au cas où. Idiotement, je me contente de noter qu’elle a un fort accent de je ne sais qu’elle pays et d’aviser qu’elle a sorti une arme a feu. Avec un signe de tête a son attention je lui souffle :

« Merci… »


Je ne sais pas encore a quoi que je dois cette aide providentielle mais je mesure pleinement a quel point, avec mon ventre, je suis inutile dans ce genre de mêlée. J’ai beau avoir un couteau de lancée entre les doigts, a part les tuer a distance, et risquer les conséquences avec les gens du lieu, je ne trouve pas beaucoup d’option. Essayer d’aller trop près de ces hommes, comme elle vient de le faire, avec la poisse, c’est la garantie que cela se retourne méchamment contre moi.

Je reste a essayer de guetter les gestes des hommes mais aussi du personnel de la cage. Si je suis prête a lancer mon couteau au moindre signe qui tendrait a renverser la pression pour ma sauveuse, je reste méfiante des Bastards. Les bagarres sont monnaies courantes ici mais elles sont gérées rapidement si elles ne sont pas dans la piscine qui sert de ring. Si je me pense concentrée, c’est avant que la femme me traite de grosse. Je me retourne vers elle avec un air choqué qui traduit parfaitement le « pardon ? » qui effleure mes pensées. Comment ca la grosse ??? C’est déjà pas drôle d’être enceinte alors s’il faut en plus se faire insulter ! Il ne faut pas plus d’inattention de ma part pour qu’une voix familière me rappelle que j’étais censée surveiller le personnel de la cage. Et de tout ceux qui pouvaient venir, il a fallu que ca soit ELLE.

Je reste, médusée, a lui tournée le dos pour faire face a mes agresseurs. Reese… celle qui avait signé ma perte, enfin, avec pas mal d’alcool et peut être un peu mon aide, ne mâche pas ses mots. Je ne sais pas si on est incluses dans « les Connards » mais en tout cas, les deux « libres » ne se font pas prier pour se barrer, non sans me lancer un regard plein de promesses qui ne me plaisent pas et en laissant celui au sol comme celui en otage.

Je me risque a un coup d’oeil vers la barmaid et surprends son regard, elle m’a reconnue, ma teinture et mon bidon n’ont pas suffi. Je respire quand elle me demande ce que je fais ici et je me tourne vers elle :

« A tout hasard je dirais que je me faisais agresser par des « redresseurs de lesbiennes» jusqu’à ce que cette personne vienne m’aider et que toi tu arrives aussi. Et avant que tu appelles les autres pour tous nous foutre dehors, ces types ont commencé, alors si des gens doivent être virés, je pense que c’est pas cette jeune femme ni moi…  »


J’essaye de jeter un coup d’œil a la femme aux lunettes de soleils qui tient toujours un type qui n’en même pas large.

« Je vous en dois une… et...»


Je lui adresse un petit sourire.

« Je suis pas si grosse que ca.»



Codage par Libella sur Graphiorum


La vie n'a rien de magique
Revenir en haut Aller en bas  
Roza Votiakova
Roza Votiakova
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Motherrr Rrrrussia
Graphiste / Codeuse
The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3953
Sujet: Re: Sortie sous haute tension   Lun 5 Juil 2021 - 18:46

Voilà, on y est, j’ai encore merdé, ma lame est sous le menton d’un des types et mon flingue passe d’un connard à l’autre. C’est vraiment plus fort que moi, comme si je pouvais pas me contenter de laisser la merde se faire autour de moi, faut toujours que j’y plonge mon bout de piff. Quand j’entends le “merci” de la ballonnée ça me rassure un brin quand même, je n'ai visiblement pas fait ça pour rien. Je lui lance un regard en coin, coup d'œil qu'elle ne peut pas vraiment capter derrière le verre sombre de mes lunettes soit dit en passant. Sans me défaire de ma posture, je tourne lentement la tête vers la dame qui insulte tout le monde de connard, je lui aurais bien grogné dessus pour le coup mais quand je vois le fusil à pompe entre ses mains, je me ravise aussitôt et vient ranger mon flingue dans son holster et mon couteau à ma ceinture bien sagement.

Les types restant sont aussi réactifs que moi pour le coup, ils ne se font pas prier pour s’activer et trimballer leur pote assommé dehors. Je les suis du regard un brin songeuse, la sortie risque d’être moins sympa si ces types sont rancuniers, ils vont gentiment nous attendre dehors. Par la suite, on ne se fait pas plus tirer les oreilles que ça, visiblement l’enrobée est connue du coin et tente de nous sauver un peu la mise pour qu’on soit pas kické en même temps que la bande d’homophobes. ”M’j’veux pas d’emmerrrrdes.” Ouais vu la scène, je pense que ça vaut le coup de le souligner à ce qui semble être une des maîtresses du lieu. Je m’écarte ensuite doucement, laissant “Alex” expliquer la situation et m’arrête quand celle-ci s’adresse finalement à moi. ”Un whisky suffirrra.” Si elle veut vraiment me remercier, y a que ça qui m’irait à l’instant présent. Quant à sa remarque sur son tour de taille, je m’amuse à la regarder à nouveau de haut en bas avant d’étirer un petit sourire fripon. ”Si tu l’dis !” Le ton y est et va de paire avec ma bouille, je suis pas convaincue du tout et vise dans l’ironie pour le coup.

Je m’en retourne vers la serveuse/agent de sécu/boss/j’en sais rien et désigne l’entrée du menton alors que les types disparaissent définitivement du coin. ”À tout hasarrrd, y a une autrrre sorrrtie que celle-ci ou pas ?” Et l’enrobée ferait bien de prêter attention à la réponse, c’est surtout elle que les types vont essayer d’embrocher je pense, quoique, ils doivent pas trop me kiffer non plus maintenant. ”T'as quelqu'un pourr te rracompagner ?” J’espère pour elle qu’elle a quelques collègues de type gros bras pour se débarrasser de ses connards, quelque chose me dit qu'ils ne vont pas lâcher l'affaire aussi facilement.


JUST A ROSE, ROOTED IN THE DIRT.



Awards 2019/2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Reese B. Maddox
Reese B. Maddox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2297
Sujet: Re: Sortie sous haute tension   Lun 5 Juil 2021 - 20:42
Les gueux se cassent avec leur pote et moi j'me retrouve en tête à tête avec les deux meufs qui ont décidé que c'était le bon moment pour s'faire cogner dessus et rendre au passage. J'le fixe l'une et l'autre, reconnais évidemment Alex qui adopte un nouveau look - de merde - avant de froncer les sourcils.

Ouais, personne veut jamais d'emmerdes et ça vous empêche pas d'en ramener à la pelle à chaque fois que vous vous pointez tous ici, j'soupire, je suis déjà agacée. Y'a pas à dire, les gens me font vraiment chier, c'est la seule constante de mon existence. J'apprendrais qu'Alex est de retour dans son groupe de gros bras, et que l'autre fait parti des Exiles que ça changerait pas grand chose à c'que j'pense : ça me pète les couilles. C'est dingue, et pire qu'un putain d'zoo, que j'ajoute dans la foulée.

Un soupir m'échappe, l'fait qu'Alex arrive encore à m'ramener des connards dans le coin - faut croire qu'elle les attire de dingue - m'fait grincer des dents. J'la fixe longuement, baisse mon flingue pour pas avoir l'air trop agressive - même si en fait j'le suis de base, de naissance et pour toujours - avant d'soupirer :

Vous avez pu voir leurs visages, à ces redresseurs de lesbiennes, c'est pas une question, je suis pas en train d'leur demander leur opinion de toute façon : Vous passez voir Pete avant de bouger, j'veux qu'on leur tire le portrait, encore une fois, je propose pas.

Je m'en cogne de si elles ont mieux à faire, on a une affaire à avancer, des connards qui m'ont littéralement péter le crâne la dernière fois qu'j'les ai croisé, et ils sont pas encore mort et enterré.

Et j'le dirais qu'une fois : si vous voulez vous battre c'est dans la piscine, au moins qu'ça nous rapporte quelque chose que vous vous foutiez sur la gueule, qu'j'avertis en les faisant rentrer. Pour l'issue, on verra plus tard.


I'll face the night and I'll pretend
I got Something to Believe in

Revenir en haut Aller en bas  
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras Droit | Expendables
Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 5040
Sujet: Re: Sortie sous haute tension   Mar 6 Juil 2021 - 10:34
Celle qui est juste ronde


Reese était plus aimable quand il fallait me sous tirer des informations. J’’arrive à comprendre qu’avec ce qui lui est arrivée, même si c’est elle qui avait proposé de jouer ma petite amie, parce qu’on la pensait être gay, elle ne soit pas des plus joyeuses de me revoir. En tout cas elle fait bien le videur et ne se cache pas d’être excéder. Les types ne demandent pas leur reste, mais je ne suis pas naïve au point de ne pas comprendre que ce n’est que partie remise et de me rendre compte que Roman avait raison… je ne devrais plus sortir seul alors que je ne suis pas en états de me battre. Enfin, a l’écouter, je ne devrais plus sortir seule du tout, c’es un autre problème que j’ai un peu la poisse a chaque fois que je mets un pied dehors. Comme si je ne savais pas marcher sans tomber…

La femme a lunettes a l’air de ne pas vouloir faire plus de vagues que moi ici et je tique en partie quand elle demande cash sa « gratification ». Mais bon, elle n’a pas tort non plus, je lui dois bien ça et puis, ca va encore, elle ne demande pas la lune surtout que j’avais prévu deux ou trois choses en paiement pour une pièce que je n’aurais, visiblement, pas ici. Pour une fois que j’ai de quoi troquer sur moi.

J’ai les sourcils qui se froncent et ouvre puis ferme plusieurs fois la bouche trop choquée pour savoir quand répondre quand elle me scanne presque pour douter que je ne suis pas grosse. Je ne sais pas si elle sourit pour se moquer ou pas, avec ses lunettes et mes hormones, c’est pas évident de trancher. Dans le doute je réponds avec un peu d’humour :

« Je vous l’accorde pour le ventre mais la grossesse comme les crises d’aérophagies, il parait que ça passe. »


Reese ne nous met pas a la porte mais je sais que je ne couperais pas le passage auprès de Pete. J’évite tellement le NML et la Cage que je ne suis pas au courant de ce qui s’y passe aussi, c’est assez resignée que je lui réponds :

« Tu crois que ca servira a quelque chose ? Que quelqu’un mettra une prime pour des homophobes ? Je ne sais plus mettre un pied dans le NML a cause d’eux… »


Pas qu’a cause d’eux, mais quand même. Je ne me risque plus là-bas depuis des mois. Du coup, le passage a Pete ne me rassure pas. Parce que faire un portait, c’est bien, mais sans prime, ca ne sert a rien. Je la regarde avec un air de « tu m’as regardé ? Sans déconner » quand elle nous rappelle que les combat sont dans la piscine ou ne sont pas et nous invite a y aller. Je note qu’elle se garde bien de donner sa réponse a la femme a lunettes qui m’a sortie de la mouise. D’ailleurs quand elle me demande si j’ai une escorte, je lui fais une petite grimace qui veut tout dire :

« Celui qui est dans mon ventre compte ? Sinon je pense que je vais faire comme vous et miser sur l’autre sortie. Au fait vous vous appelez comment ? Moi c’est Alex.»


Je reporte un peu d’attention a Reese, m’attendant presque a ce qu’elle ponctue cette information des raisons qui font que je suis toute seule.

« D’ailleurs, Reese, je t’en dois une aussi. Tu veux un verre avec nous pour te remercier aussi ? Vous voulez qu’on se trouve une table ?»


Codage par Libella sur Graphiorum


La vie n'a rien de magique
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Sortie sous haute tension   
Revenir en haut Aller en bas  
- Sortie sous haute tension -
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: