The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-51%
Le deal à ne pas rater :
Lot de 4 Piles Rechargeables AA / LR6 2500 mAh Duracell en promo
9.38 € 18.95 €
Voir le deal
-36%
Le deal à ne pas rater :
Assassin’s Creed Valhalla PS4 et Xbox à 44,99€
44.99 € 69.99 €
Voir le deal

Sometimes the right path is not the easiest one × Mason ;
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mason Wentworth
Mason Wentworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 682
Sujet: Re: Sometimes the right path is not the easiest one × Mason ;   Mer 9 Juin 2021 - 20:07
Sans trop savoir pourquoi, je lui rends un sourire quand elle dit que c’est dommage que je ne chante plus. « Ca m’arrive encore de temps en temps. En de très rares occasions. » Et surtout, c’est quand je me sens heureux. Ce qui n’est pas vraiment le cas en ce moment. Enfin, peu importe. Un jour, peut-être que ça reviendra, comme lorsque nous avons improvisé cette petite répétition. On ne sait jamais.

J’essaie de lui expliquer sans trop en dire non plus ce qui s’est passé pour que je finisse fouetté. C’est probablement idiot, mais je n’ai pas envie qu’elle s’imagine que c’est arrivé parce que j’ai fait quelque chose de mal. Au sens où nous l’entendons, pas au sens où New Eden peut le condamner. Je grimace à sa question qui n’en est pas vraiment une avant de soupirer doucement. « J’ai essayé plutôt. Ca n’a pas très bien marché. » Doux euphémisme. Je me demande à quel moment j’ai été assez naïf pour croire que ça fonctionnerait. « En gros oui, c’est la conclusion officielle. Et le motif de la sanction. » Au reste, j’ai un bref hochement de tête. « La reprise du travail a été un peu compliquée. Mais… ça va. » Autant que possible en tout cas. Elle est bien placée pour savoir qu’une poignée de semaines n’est pas vraiment suffisante pour que tout cicatrice complètement. Et travailler n’aide pas vraiment. Mais ce n’est pas comme si j’avais le choix.

J’ai un rire à sa remarque. « C’est… rassurant de savoir que certaines choses ne changent pas. » Malgré deux ans sans se voir, il me reste tout de même une poignée de certitudes que rien ne pourra effacer. Je l’espère en tout cas. Et je me rends compte à quel point elle m’a manqué, quel gâchis ça a été entre nous. « C’est quelqu’un de bien. Vraiment. Et… j’ai eu de la chance. » En y repensant. Ces dernières semaines ont été difficiles mais, pourtant, j’ai découvert du bon au milieu de toute cette douleur. J’ai une pensée pour Jacob et notre dernière discussion, alors que les regrets m’assaillent de plus belle concernant celle qui a partagé ma vie pendant près de 15 ans.

A sa réaction, je lève les yeux vers elle, soufflant un « tu crois ? » sans vraiment oser en rajouter pour le moment. Les pensées se bousculent dans mon esprit sans que j’arrive réellement à les formuler. Mais savoir qu’elle va mieux, qu’elle a su s’épanouir malgré tout, c’est un soulagement. Au moins, je n’ai pas réussi à tout détruire. D’un coup, je repense à ma discussion avec Mei-Lin et c’est probablement ce qui m’aide à me lancer. Avec difficultés, mais c’est encore plus difficile que je l’aurais cru. « Je… je suis tellement désolé Felicity. De… de ne pas avoir été le mari dont tu avais besoin. De ne pas avoir été là pour la meilleure amie que je n’ai jamais eue. De t’avoir entrainée ici. De ne pas avoir réussi à te protéger du monde… et de moi. » J’ai la voix qui tremble et je bois une gorgée de mon verre plus pour me donner une contenance qu’autre chose. « Le jour où tu es partie, je n’ai pas réussi à te dire ce que j’avais sur le cœur. La seule chose de bien que j’aie faite, c’est de te laisser partir loin de moi. » J’ai parlé vite je crois. Un peu trop vite. Et je finis par m’adosser contre le plan de travail, la mine penaude en baissant les yeux. J’aurais voulu mieux dire les choses, j’aurais dû trouver des mots qui traduisent mieux ce que je ressens, mais à la réflexion, je ne suis pas sûr que j’y serais arrivé, même en étant préparé depuis des semaines. Je déglutis avant de finir par relever les yeux vers elle. « Je ne te demande pas de me pardonner… mais c’est déjà gentil d'être là. Et de m’avoir écouté. » Je ne me souviens pas avoir été aussi triste depuis longtemps. Très longtemps. La dernière fois, c’est quand elle a passé cette porte. Mais si Mei-Lin a raison – et malheureusement c’est souvent le cas, c’est le premier pas vers quelque chose de mieux non ?



"Il will walk by faith even when I can not see..." by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas  
Felicity W. Cook
Felicity W. Cook
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 17
Sujet: Re: Sometimes the right path is not the easiest one × Mason ;   Jeu 10 Juin 2021 - 16:52
En parlant avec Mason, Felicity a l'impression de sentir ses cicatrices dans le dos la brûler. Pourtant, cela fait bien longtemps qu'elles ont cicatrisé. Elle les oublie la plupart du temps, leur localisation ne l'oblige pas à les avoir sous le nez à longueur de temps mais parfois, elles la tiraillent, quand le temps est humide par exemple. Jamais la brune n'oubliera la douleur qu'elle a ressenti ce jour-là, sentir sa peau se déchirer sous les coups de fouet et le sang couler le long de son dos. Elle n'oubliera également jamais toutes les émotions ressenties : la peur, l'espoir vain de tomber dans l'inconscience alors que son corps résiste et puis, le néant. Felicity se souvient du lâché prise, convaincue qu'elle allait mourir tandis que son bourreau ne s'arrêtait plus. Elle en a un frisson. Si aujourd'hui, les cauchemars se sont fait plus rares, ils sont encore présents, parfois. Elle hoche la tête. « C'est injuste » glisse-t-elle simplement quand il lui parle des raisons de sa sanction, mais elle ne rajoute rien de plus. Il y a longtemps qu'elle a compris qu'ici, la justice n'était pas forcément celle de Dieu.  « Et ça mettra longtemps à cicatriser complètement... » continue-t-elle.

Felicity l'écoute, son regard est plongé dans celui de Mason. Elle encaisse ses paroles, ses excuses et semble ne pas réagir alors que son esprit est en ébullition. Elle réalise qu'il porte encore le poids de toute cette histoire. Felicity reste silencieuse quelques secondes. « Il y a longtemps que je t'ai pardonné Mason... » murmure-t-elle enfin. « Que je nous ai pardonné... » Elle esquisse un petit sourire triste. « Tu devrais te pardonner à toi aussi... » Tout n'a pas été simple et ça ne s'est pas fait du jour au lendemain. En quittant la maison de Mason, elle a perdu sa protection. Elle n'était pas disgraciée mais c'était tout comme aux yeux des autres. Certains la croyaient perdus dans la folie pour avoir osé frappé un membre de la police, beaucoup la fuyaient. Elle a dû faire ses preuves et le temps a beaucoup aidé. Son travail en tant qu'institutrice a permis de regagner la confiance des parents du district et puis, d'autres affaires ont fait oublier son faux pas. Le temps a été son premier allié, mais c'est surtout le pardon qui lui a permis de tourner la page. Felicity n'a jamais été du genre à nourrir des rancœurs. Bien sûre qu'elle a détesté Mason les premiers temps et que penser à lui ne soulevait rien d'autres qu'une profonde colère en elle, mais elle a appris à passer outre. S'éloigner de la maison qu'elle partageait avec Mason a aussi permis de mettre de la distance avec ses douloureux souvenirs. Elle ressentira à vie une impression de vide laissée par l'absence des bébés qu'elle a porté, mais aujourd'hui, elle va mieux.

« Nous avons traversé tellement d'épreuves ensemble... » Beaucoup plus que la plupart des couples lambdas en tout cas. Rien n'a été facile et si leur histoire était belle, la suite ne l'a malheureusement pas été. Les fausses couches, l'apocalypse, les pertes des amis, de la famille, ils ont tenté de surmonter ça ensemble mais ça n'a pas été suffisant. Felicity a toujours été sensible aux émotions des autres et là, elle perçoit la tristesse de Mason. Elle s'en sent déstabilisée. Elle se rapproche de lui et vient s'adosser au plan de travail à ses côtés. « Merci de ne pas m'avoir retenu... C'était la meilleure chose à faire... » souffle-t-elle. « Je n'allais pas bien, j'avais besoin de prendre de la distance, mais ce n'était pas de ta faute. » Ce n'était la faute de personne, ni de Mason, ni d'elle-même. Felicity s'était rendue compte aussi qu'elle n'était pas fautive de la mort de ses bébés.



Mad World

Hide my head I want to drown my sorrow
No tomorrow ; no tomorrow
Revenir en haut Aller en bas  
Mason Wentworth
Mason Wentworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 682
Sujet: Re: Sometimes the right path is not the easiest one × Mason ;   Ven 11 Juin 2021 - 12:28
Je n’essaie même pas de cacher mon sourire amer quand elle dit que c’est injuste. « Ca te surprend encore ? » Je sais, j’aurais mieux fait de me taire. J’ai encore du mal à prendre sur moi et à retrouver cette neutralité nécessaire pour tenir bon dans ce groupe. Ca va bien revenir, ce n’est pas comme si j’avais vraiment le choix. Mais les dernières semaines ont remué bien trop de choses pour moi pour que ce soit facile. Et de toute façon, ça ne doit pas l’être. Enfin, c’est encore pire avec la présence de Felicity. C’est comme si c’était le point d’orgue de tout ce que je dois remettre en question dans ma vie. Remarquez, il reste encore… mon père. A cette pensée, j’ai un froncement de sourcils et je hausse une épaule quand elle parle de cicatrisation sans faire de commentaires. Pas comme si c’était réellement important.

Et je finis par tout lâcher. Un peu dans le désordre, sans savoir si j’arrive à traduire exactement ce que j’ai envie de lui dire. Il faut dire que ça fait tellement longtemps que tout ça tourne dans mon esprit que c’est encore plus compliqué que je l’aurais cru. Le pire ? C’est qu’une fois que j’ai fini, elle garde le silence. Et ces quelques secondes sont parmi les plus longues de ma vie. Je finis par froncer les sourcils alors qu’elle reprend la parole. « Vraiment ? » C’est aussi simple que ça ? Alors, si c’est le cas, pourquoi je ne suis pas soulagé qu’elle m’ait déjà pardonné ? Il suffit juste de l’écouter pour comprendre. Me pardonner à moi aussi. « … ça va être compliqué ça. » J’ai murmuré à mon tour, avec un sourire sans joie. Doux euphémisme parce que je ne vois pas pourquoi je pourrais me pardonner. Pas après toutes ces années passées à fermer les yeux et à accepter l’inacceptable.

J’ai un profond soupir quand elle reprend la parole et, si j’ai un temps d’arrêt quand elle vient juste à mes côtés, je souffle, toujours sur le même ton. « Je pensais qu’on pourrait tout surmonter. J’ai… j’ai été stupide. Et aveugle. » Probablement que c’était trop, même pour nous. Après des années à tout traverser, à croire que nous avions atteint notre point de non-retour et que les serments d’amour éternel n’avaient plus lieu d’être. Parce que l’amour a fini par s’effacer face à toute la colère, la rancœur et… la douleur. Je finis par tourner la tête vers elle alors que mon épaule effleure la sienne et j’ai un sourire un peu plus franc. « Au moins… je n’ai pas tout raté. Même si c’était pour te perdre. » J’ai un temps, perdant de nouveau mon sourire alors que je fixe de nouveau le vide devant moi et que je secoue la tête. « Bien sûr que si, c’était ma faute. J’avais juré de te protéger, de veiller sur toi. Et j’ai juste réussi à rajouter du poids sur tes propres peines parce que j’étais incapable de gérer les miennes. » Les derniers mois passés avec elle me reviennent en mémoire et je sens mes mâchoires qui se contractent. « Je m’étais promis de … toujours tout de dire. Je ne sais plus à quel moment j’ai arrêté de faire ça. » A quel moment la douleur a pris le pas sur le reste. A quel moment tout a vraiment basculé. A dire vrai, je prendrais le temps de la réflexion, je saurais exactement quand c’est arrivé. Quand j’ai perdu Samuel. Cette moitié de moi que j’avais retrouvée et que j’ai été incapable de protéger aussi. Et depuis tout ce temps, je m’efforce de ne pas penser à lui. Parce que je ne sais pas gérer tout ce que ça provoque chez moi. « J’ai l’impression que quelque chose est définitivement cassé chez moi. » Je ne sais même pas pourquoi j’ai dit ça à haute voix. Mais j’ajoute, tournant de nouveau mon regard vers elle, les yeux brillants. « Mais je suis heureux que ce ne soit pas ton cas. Que tu aies échappé à ça. » Elle est entière. Son âme est toujours aussi brillante et elle va bien. C’est bien plus important que mes propres états d’âme non ?  



"Il will walk by faith even when I can not see..." by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas  
Felicity W. Cook
Felicity W. Cook
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 17
Sujet: Re: Sometimes the right path is not the easiest one × Mason ;   Ven 11 Juin 2021 - 15:26
Mason demande si ça la surprend encore une punition aussi injuste et elle secoue tristement la tête. Sa propre punition était surement plus méritée, elle a osé s'attaquer à quelqu'un des forces de l'ordre, mais elle était tellement brisée. Quelqu'un de censé aurait pu comprendre quand tout le monde l'a jugé tout de suite, les coups de fouet n'ont fait que la détruire un peu plus.

Felicity hoche la tête. Elle est sincère dans ses paroles. Elle lui en a énormément voulu et c'était bien plus simple de lui tourner le dos, mais elle a compris que la colère, la rancœur n'aidait pas à avancer. « J'ai mis beaucoup de temps à me pardonner aussi, à comprendre que ce qui s'est passé n'était pas de ma faute, ni de la tienne. » lui répond-elle. « J'ai commencé à aller mieux quand j'ai renoncé à être en colère. » Et c'était un vrai soulagement.

Felicity a un petit sourire triste quand il lui dit qu'il pensait qu'ensemble, ils pourraient toujours tout surmonter. « On a perdu 4 bébés... » 4 grossesses qui n'étaient jamais arrivés à terme. « On est humain, c'était trop difficile. » Son regard se fait plus vague et elle ferme même brièvement les yeux car ça reste toujours douloureux. Il y a certaines dates qui restent compliquées aussi, celles des termes, des naissances qui auraient dû avoir lieu mais qui ne l'ont jamais été. Et plus que ces fausses couches, le monde qui évoluait autour d'eux était compliqué aussi. Ils n'avaient aucun répit entre les pertes des amis, des proches... « On avait déjà surmonté énormément de choses... » Ils devraient déjà être satisfait de ça.

Un petit rire triste s'échappe de ses lèvres. « Je promets de te rester fidèle, dans le bonheur et dans les épreuves, dans la santé et dans la maladie, et de t’aimer tous les jours de ma vie. Je promets de te chérir et de te respecter, de m’occuper de toi et de te protéger. » cite-t-elle en reprenant les voeux de leur mariage, ceux qui resteront probablement gravés en elle pour toujours. « Ces vœux, ces promesses, je les ai faites aussi. » Et ils avaient échoué tous les deux. « J'ai aussi arrêté de te parler, de te confier mes doutes, mes peurs et mes colères. » Ils avaient toujours été un couple très ouvert sur la discussion, ils échangeaient beaucoup et pouvaient compter l'un sur l'autre dans toutes circonstances, comme des meilleurs amis. « Je me suis renfermée sur moi-même au lieu de te demander de l'aide. » La peine doit être partagée. Elle ne dit pas que Mason n'a pas eu tort, qu'il n'a rien à se reprocher, juste qu'il doit se pardonner et que tout n'est pas entièrement de sa faute. Peut-être aurait-il dû effectivement se contenir avant de l'accuser alors qu'elle était déjà fragile mais lui aussi avait le droit de craquer, de douter. Il ne pouvait savoir qu'elle réagirait ainsi et qu'elle allait aussi mal quand elle lui tournait le dos.

Il lui confie que quelque chose s'est cassé en lui. « Tu avais peut-être besoin de tomber pour mieux te relever. » murmure-t-elle. Mason avait besoin de ce déclic pour ouvrir les yeux, et elle sait ô combien ce déclic peut-être douloureux. Felicity se tourne pour lui faire face. Doucement, elle glisse sa main sous son menton et le force à le relever pour plonger son regard dans le sien. « Je m'en suis sortie, tu vas t'en sortir toi aussi. Rien n'est cassé définitivement. Tu peux encore être utile ici à Walla Walla. On a besoin d'hommes comme toi... » souffle-t-elle. Elle aussi a longtemps fermé les yeux sur la condition des femmes ici, elle était à l'abri de toutes ces préoccupations quand elle était mariée à Mason et le choc a été rude quand elle s'est retrouvée seule. Pour autant, elle est persuadée que son ex-mari est quelqu'un de bon et qu'il peut aider à changer les choses ici. « Dans la vie, rien n'est définitivement acté ou perdu... » Mason doit retrouver l'espoir, l'envie de continuer ce qu'il a commencé à toucher du doigt en voulant aider Sonia.




Mad World

Hide my head I want to drown my sorrow
No tomorrow ; no tomorrow
Revenir en haut Aller en bas  
Mason Wentworth
Mason Wentworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 682
Sujet: Re: Sometimes the right path is not the easiest one × Mason ;   Ven 11 Juin 2021 - 17:30
Je me contente de grimacer un sourire quand elle secoue la tête. A quel moment est-ce que c’est devenu normal d’être fouetté parce qu’on a craqué et qu’on a agressé quelqu’un ? Ou quand on a juste raté une enquête ? A peu près au même moment qu’il est devenu illégal d’être homosexuel ou de fournir des contraceptifs. J’essaie encore, de me raccrocher à certaines choses qui nous ont permis de survivre ici. Tout n’est pas forcément à jeter dans ce groupe, mais je n’arrive même pas à visualiser comment modifier ce qui devrait l’être. C’est beaucoup trop gros, beaucoup trop compliqué. Et je n’arrive déjà même pas à mettre ma propre existence en ordre.

Je réprime un nouveau soupir, alors que je me rends bien compte que j’essaie de penser à autre chose pour éviter de me focaliser sur le plus douloureux, sur elle. Mei-Lin avait bien visé juste quand elle m’a demandé de m’excuser auprès d’elle, c’est vraiment ce qui me remue le plus. Et c’est encore pire de l’entendre me dire qu’elle m’a déjà pardonné. « Et… tu as vraiment réussi à comprendre ? » J’ai un temps, avant d’ajouter, penaud. « Je t’en ai voulu. Je sais que c’est totalement irrationnel mais… je t’en ai tellement voulu. » Même si j’en veux bien davantage. Et que cette colère s’est évaporée à peine Felicity avait passé le pas de notre porte.

Je me contente de hocher la tête. 4 bébés. J’essaie de ne pas y penser et je m’en sors plutôt bien, la plupart du temps, mais la douleur revient toujours quand je m’y attends le moins. Mes mâchoires se contractent et je souffle, dans un murmure. « Quand je suis parti à Spokane, on m’a dit de vider la maison, que je ne reviendrais pas ici. J’ai tout mis dans des cartons mais… je n’ai jamais réussi à toucher à la chambre du bébé. » Je ferme les yeux un instant et je reprends, toujours sur le même ton. « Je suis revenu après mon accident et on m’a assigné la même maison. » J’ai un sourire sans joie, alors que je regarde autour de moi. « Même sans décoration, c’était comme si tu étais toujours là. Et la pièce à l’étage est toujours fermée à clé. » Incapable de faire quoi que ce soit, même de m’en approcher. Je ne m’étais plus vraiment autorisé à pleurer nos enfants et pourtant, peut-être que j’aurais dû. Difficile à dire en cet instant précis tellement tout continue de s’entremêler.

Je lève un sourcil quand elle reprend ses vœux de mariage, alors que mon cœur se serre. Et pourtant je souffle, avec un sourire triste. « Tu te souviens de mes promesses quand je t’ai demandé de m’épouser ? » Ou plutôt de cette liste ridicule, comme seuls des personnes de 20 ans sont capables de faire. Je lui avais promis de lui chanter une chanson tous les jours, de lui offrir une rose tous les dimanches, de ne jamais laisser passer une journée sans lui dire que je l’aimais et surtout, de prendre le temps de lui parler de chacune des journées que Dieu nous accorderait ensemble. « On s’est bien ratés sur ce coup-là hein… » J’ai l’estomac qui se noue alors que la peine a définitivement pris le pas, pour l’instant, de la honte ou de la culpabilité. « Je ne suis même pas sûr que j’aurais été en état de t’écouter. Je me suis perdu Felicity et je ne suis pas sûr d’arriver à me retrouver. » Peut-être que nous aurions pu faire autrement, mieux. Surement même. Et que les choses auraient été moins douloureuses. Surtout pour elle. Je lui ai fait tellement de mal alors qu’elle a été la seule personne que je n’ai jamais aimée.

Au reste, je hausse une épaule en soufflant, peu convaincu. « Possible. » Difficile à dire si j’y arriverais ou… si j’en ai envie. Je sais que je dois le faire pour essayer d’expier un peu tous mes péchés. Mais une part de moi a juste envie de lâcher prise. Je me fige quand elle glisse sa main sous mon menton pour m’obliger à la regarder. C’est plus compliqué que je l’aurais cru, mais j’essaie de soutenir tant bien que mal son regard. « Je ne sais pas si cet endroit a besoin d’hommes comme moi mais… j’aimerais… changer les choses. » C’est idiot et profondément naïf mais je le peux dire à quelqu’un, c’est bien à elle non ? Je finis par lever les doigts et par effleurer sa joue du revers de la main. « J’aimerais avoir autant confiance que toi. Mais je t’ai bien perdue toi. » Et j’ai un sourire sans joie avant de laisser retomber ma main.



"Il will walk by faith even when I can not see..." by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas  
Felicity W. Cook
Felicity W. Cook
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 17
Sujet: Re: Sometimes the right path is not the easiest one × Mason ;   Ven 11 Juin 2021 - 22:56
Est-ce qu'elle a réussi à comprendre ? Felicity baisse brièvement le regard. « Je pense... Nous étions.. pareil, en colère, triste, perdu. » Elle hésite avant de continuer toujours d'une voix douce : « Reporter sa colère sur quelqu'un c'est... plus facile que d'affronter la tristesse qu'on peut ressentir. » C'est en tout cas ce qui s'est produit pour elle. Felicity avait besoin de reporter sa colère, sa détresse sur quelqu'un et là où elle aurait dû parler, se confier, elle s'est complètement renfermée sur elle-même. Ils se sont éloignés puis déchirés, c'était l'épreuve de trop.

Ils évoquent le bébé, sa chambre. « Le plus compliqué, c'était l'absence, le vide. » Sa main se pose sur son ventre, ce vide-là, mais aussi le vide dans la maison que son regard englobe. « J'avais tellement rêvé d'entendre des cris d'enfants dans cette maison... » Elle se confie un peu, il est peut-être temps de parler de ce qu'ils n'ont pas pu se dire à l'époque. « J'ai fini par culpabiliser moi aussi, par me persuader que si je n'arrivais pas à donner la vie, c'est que j'avais fauté par le passé, que je ne le méritais pas, que je ne serais pas une bonne mère. » Ses yeux deviennent brillants, mais aucune larme ne coule, elle a tellement pleuré par le passé qu'elle a l'impression de ne plus pouvoir verser une seule goutte d'eau. Son regard se fait plus vague. « Alors quand tu as dit que c'était de ma faute.. T'entendre dire à voix haute ce qui me détruisait, ça a été trop dur. Je n'aurais pas dû me jeter sur ce policier, j'aurais dû me maitriser, mais j'en étais incapable. » Elle se mord la lèvre. Elle avait été puni pour ça et l'ironie c'est qu'elle avait à peine griffé cet homme, elle n'a jamais eu une grande force, son châtiment par contre, a laissé des marques indélébiles dans son dos et dans son esprit.

Mason dit qu'il n'a jamais touché la chambre du bébé. Le regard de Felicity se pose sur l'escalier. Ainsi, là-haut, dans cette petite pièce qu'ils avaient consacré à leur enfant, il y a encore toutes ses affaires, le lit qu'ils avaient choisi, ses vêtements, les jouets. Elle sent son ventre se nouer et lève un regard brillant vers son ex-mari. « On... On devrait vider la chambre. Ensemble. » articule-t-elle péniblement. Parce qu'elle sent qu'elle en a besoin pour, peut-être, aller de l'avant et Mason aussi le doit. Elle le regarde longuement. Quand Felicity et Mason ont divorcé, elle a eu de la chance finalement, on lui a attribué un petit immeuble. Certes, le logement est beaucoup moins grand, moins spacieux et il n'a pas le joli petit jardin qu'elle adorait entretenir, mais elle a pu laisser tous ses fantômes derrière elle. Mason, lui, a dû continuer à vivre ici et affronter chaque jour les vestiges de son passé. Elle n'ose même pas imaginer la douleur en rentrant tous les soirs dans cette maison, en se couchant chaque nuit dans le lit qu'ils avaient partagé et en passant quotidiennement devant la porte de leur enfant. « Le bébé d'Hailey ne doit pas naître dans une maison remplie de fantômes. » souffle-t-elle pour achever de le convaincre. Il faut qu'ils le fassent, elle en est persuadée. Elle a peur, bien entendu, elle est terrifiée même. Rien que l'idée de remettre un pied dans cette chambre lui noue l’estomac et elle a peur de ne pas tenir le choc. Pourtant, elle doit le faire. Il est temps de laisser leurs fantômes derrière eux.

Mason parle de la liste de promesses de mariage qu'il a faite. « On a été heureux ensemble. Tu m'as rendu plus heureuse que n'importe qui. Notre mariage n'a pas été que du malheur. » Des souvenirs d'eux ensemble, heureux, lui reviennent en mémoire et elle préfère se souvenir d'eux comme ça plutôt qu'eux en train de se déchirer. « Tu te retrouveras, j'en suis persuadée. » La brune est confiante. « Quand on s'est rencontré, j'allais mal, tu te souviens ? Tu m'as aidé à remonter la pente, à faire le deuil de mes parents. » Un petit sourire glisse sur ses lèvres. « Tu m'as offert la vie dont je rêvais. » Non, Mason n'est pas quelqu'un de mauvais.

« Je te connais Mason. Tu es quelqu'un de bien, tu l'as toujours été. Je t'assure qu'on a besoin de toi. » Pour le moment, elle tait ce qui lui noue le ventre, sa rencontre avec le médecin quelques semaines plus tôt. Elle doit se trouver un mari lui a-t-il d'une voix stricte. Elle sait que cet aveux risque de culpabiliser encore plus Mason et étrangement, elle veut le préserver. La brune relève le regard quand sa main vient effleurer sa joue. « Je suis là, Mason. » souffle-t-elle. Il ne l'a pas perdu, elle est là. Même si aujourd'hui, tout est différent, elle est là, en vie.


Mad World

Hide my head I want to drown my sorrow
No tomorrow ; no tomorrow
Revenir en haut Aller en bas  
Mason Wentworth
Mason Wentworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 682
Sujet: Re: Sometimes the right path is not the easiest one × Mason ;   Sam 12 Juin 2021 - 16:41
Je l’écoute en silence, essayant tant bien que mal de déblayer tout ce que j’ai pu ressentir au moment où tout a basculé entre nous. C’est un peu flou au final, même si elle met le doigt dessus avec sa justesse habituelle. « Et aucun de nous deux n’a réussi à surmonter tout ça suffisamment pour tendre la main à l’autre. » J’ai un nouveau soupir avant de reprendre, mâchoires contractées. « … ça n’excuse pas ce que j’ai… laissé faire. Ou ce que je t’ai dit. Même si tu m’as pardonné. » C’est loin d’être mon cas et j’ai un sérieux doute sur le fait que ça arrivera un jour.

Je déglutis quand on se met à parler de nos enfants, sentant mon estomac se nouer de plus belle. « Je voulais … je ne sais pas… te faire mal. Je ne sais même pas pourquoi. Peut-être que ça aurait rendu ma propre douleur supportable… je n’en sais rien. » Je ferme les yeux avant de souffler, à mi-voix. « … tu sais ce que j’aurais dû te dire quand tu es partie ? Quand tu m’as dit que je pouvais très bien arguer le fait que je voulais des enfants pour te répudier … » J’essuie la seule larme qui a roulé sur ma joue avant de reprendre, fixant le vide. « J’aurais voulu te dire que… ce n’était pas des enfants que je voulais. Mais les tiens. Que tu as été la seule à me donner envie d’avoir des enfants. Tu aurais été la meilleure mère du monde Felicity. » Et il n’y a pas un jour où je ne me suis pas demandé ce qu’aurait pu être notre vie sans cette apocalypse. Cet enfant tant attendu serait arrivé pour Noël et… et je préfère chasser ça de mon esprit avant que ça ne fasse beaucoup trop mal.

Je ne sais pas trop pourquoi je lui parle de la chambre du bébé dont la présence continuera toujours de flotter entre nous. Et je me fige à ses paroles. « Quoi ? » Je me tourne plus franchement vers elle, sourcils froncés, alors qu’elle enchaine en parlant d’Hailey. « Je ne sais pas si elle restera après la naissance du bébé. Je veux juste lui faire… gagner un peu de temps. Qu’elle n’ait pas à chercher un mari trop vite. Juste parce que c’est… ce qu’il faut faire. » Je sais bien que je ne réponds pas directement à ce qu’elle vient de dire et que j’essaie de gagner du temps. « D’accord. » Peut-être que ça nous fera du bien, peut-être qu’enfin ce poids qui me pèse depuis plus de deux ans sera un peu moins lourd à porter.

Et la voilà qui essaie de se faire rassurante. Je ne mérite définitivement pas sa gentillesse, mais je hoche la tête, esquissant un pauvre sourire. « Oui, nous avons été très heureux. Tellement… » J’aurais aimé que ça dure, mais visiblement, nous n’étions pas destinés à surmonter toutes les épreuves ensemble. Mais je me demande si quelqu’un, à notre place, l’aurait réellement été. J’ai une grimace quand elle me dit être persuadée que je vais me retrouver et je hausse une épaule. « Nous verrons bien. » Je suis bien plus sceptique, mais c’est compliqué. Je ne sais même pas par où commencer. Quand elle continue, je me contente de souffler, dans un murmure. « J’aurais bien dit que tu as eu la vie que tu méritais, mais en réalité, tu méritais encore plus que ce que j’ai pu t’offrir. » J’avais eu une chance folle de tomber sur elle et je ne m’en suis vraiment rendu compte qu’une fois que tout a commencé à s’effriter. « Et là, tu n’as eu besoin de personne. Je savais que tu étais forte. Bien plus que moi. J’avais au moins raison sur un point. » L’espace d’une seconde, j’ai un sourire plus franc avant de secouer la tête quand elle reprend la parole.

« Je ne suis pas sûr de mériter encore ce qualificatif… mais je vais y travailler. » J’ai une hésitation avant de la fixer. « Tu sais que … enfin, si tu as besoin… tu peux compter sur moi. Si je peux t’aider. » Ce serait bien dérisoire par rapport à tout ce que je n’ai pas fait pour elle, mais c’est un début. Et si je continue à m’auto-fustiger, je vais finir par me noyer tout seul. C’est idiot, mais je suis soulagé qu’elle n’ait pas de mouvement de recul quand je viens effleurer sa joue. J’ai souvenir que la dernière fois que je l’avais approché, c’était comme ça qu’elle avait réagi. « J’ai encore du mal à y croire. Que tu sois vraiment là. » J’ai un sourire un peu incertain avant d’ajouter, hésitant. « Tu veux rester encore un peu ? J’ai… Hailey a fait à diner et… enfin… sauf si tu n’as pas envie. » J’avoue que là, tout de suite, je n’ai pas du tout, mais alors pas du tout envie de rester seul.



"Il will walk by faith even when I can not see..." by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Sometimes the right path is not the easiest one × Mason ;   
Revenir en haut Aller en bas  
- Sometimes the right path is not the easiest one × Mason ; -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: 
L'état de Washington
 :: QG de New Eden :: District 4
-
Sauter vers: