The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -30%
NVIDIA Passerelle multimédia SHIELD TV 2019
Voir le deal
149.99 €

Add insult to injury
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Rick Skins
Rick Skins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 213
Sujet: Re: Add insult to injury   Dim 13 Juin 2021 - 16:54

Add insult to injury  / @Axelle Muldoon

Du charabia. C'est pas la première fois que Rick entend une personne lui dire cela. Et ça le fait ricaner alors qu'il détourne le regard. Il est vrai que quand on ne connait rien de ce domaine là, c'est assez compliqué d'en saisir le sens. Mais en l'admirant à nouveau, il ne peut s'empêcher d'élargir son sourire. « Avec plaisir.. » Bien qu'il se doute qu'ils passeront des heures à discuter de tels programmes informatiques, et que Rick tenterait de lui imager ses paroles en trouvant quelques métaphores. Pas sûr qu'elle comprenne plus, il risque simplement de l'embrouiller plus qu'autre chose mais ce sera donc l'occasion pour lui de rebondir et d'apprendre davantage sur ce qu'elle a bien pu vivre avant que le virus se soit propagé.

Depuis qu'ils se sont perdu de vue. Ces mots résonnent encore dans sa caboche et viennent à faire pression sur sa poitrine. Bien qu'ils se soient désormais retrouvé, il n'empêche qu'il ne peut éviter de penser à tout ce qu'elle a pu subir, seule ou non.. Et ça, en plus de son absence, c'est bien ce qu'il le fait souffrir intérieurement. Nul doute, elle n'a jamais été laxiste à attendre un miracle les bras croisés. Pour ça, il lui donne entièrement raison en hochant subtilement la tête. Mais il ne daigne pas encore ricocher sur ces paroles.. Il est bien trop têtu pour ça mais son regard n'en pense pas moins..

Cinq rôdeurs de plus qui retrouvent les bas fonds d'un enfer qui leur est destiné. Ils ont toujours fonctionné de la sorte, attaquer, défendre et se surveiller dans cette même intention bienveillante, l'un pour l'autre. Le binôme réduit la distance qui les sépare et Rick observe attentivement la nouvelle attaque de Lex, portée contre ce dernier rôdeur. Un doux rictus se fond dans le creux de ses lèvres, fier de voir également qu'elle n'avait pas perdu la main. « Je crois qu'il n'y en a plus.. » Le regard plissé, il scrute les alentours afin de vérifier par lui-même que les environs soient désertés bien qu'ils restent encore à découvert.

Fouiller les corps de ces cadavres empestant. Durant les derniers mois passés, Rick avait cessé de s'atteler à cette tâche puisque de toute évidence, les rôdeurs avaient le plus souvent les poches vides et que la fuite avait été parfois inévitable. Alors l'échine se penche, les jambes se fléchissent face à l'un des rôdeurs et les mains tâtent les poches du pantalon souillé de sang. Le regard scrute l'absence du tronc cérébral qu'il avait retiré il y'a quelques secondes. C'est bien à ça qu'ils étaient obligés de faire, depuis toutes ces années. Tuer, abattre ou encore décapiter pour rester en sécurité. Il ne trouve rien sur ce premier corps et s'empresse alors de rejoindre le second, déjà pour récupérer sa lame si bien lancée et de fouiller à l'intérieur des poches arrières de ce jean. Un portefeuille est dégagé de cette poche et Rick ne tarde pas à l'ouvrir après avoir replacé sa lame dans le creux de sa ceinture. Il ricane brièvement en entendant le compliment de la jeune femme avant de la regarder. « Ca risque de te surprendre, mais j'me suis amélioré en attaque depuis qu'on s'est perdu de vue... et ça me rassure que tu n'ai pas perdu la main.. » Les yeux la provoquent quelque peu, alors qu'il sourit en rabaissant son regard sur le portefeuille. C'était le bon moment pour rebondir sur ses anciennes paroles, juste pour lui renvoyer gentiment la patate chaude. Il n'a jamais cessé de se battre, alors oui, il a finit par anticiper et gagner en précision dans ses gestes. Les doigts s'agitent à fouiller le portefeuille en cuir et daignent à mettre en évidence une carte d'identité. Les pupilles fixent l'identité imprimée : "Rick Hawks". Aucune utilité à garder le portefeuille, il le laisse retomber sur le cadavre tout en se redressant. « Désolé mon gars. » Lame rangée à sa place, il garde pourtant sa batte dans l'une de ses mains tout en s'approchant de Lex. Elle est aussi têtue que lui et si elle veut prendre les devants, il se ravise alors pour ne pas la contredire. « Ok, on reste sur ton plan. » La démarche se veut silencieuse alors qu'il s'approche un peu plus d'elle, plongeant son regard dans le sien. Proche, il ne tarde pas à sentir son parfum qu'elle émane toujours avec une telle facilité. Ou alors c'est que cette odeur là, il la connait mieux que personne et que son odorat la reconnaitrait parmi d'autres. Un bref instant de silence, alors qu'il admire les traits de son visage avant de désigner de sa batte la caravane encore non visitée. « Alors, honneur aux dames.. » Attendrit dans son regard, il la regarde passer devant tout en louchant sur ses fessiers.. Délicatement, sa langue vient à humidifier sa lèvre inférieure.. Alors qu'il se rend compte subitement qu'elle s'éloigne un peu trop de lui, il presse le pas pour la rejoindre.

Arrivés face à la caravane, Rick rôde autour du véhicule et tente de retirer les quelques branches bien posées contre la carrosserie. En revanche, il garde un œil méfiant et attentif sur Lex.

...

PAR ZAJA.


repress
Who knows how long ? The shadows on my wall don't sleep and they keep calling me. There's nothing left to say.
Revenir en haut Aller en bas  
Axelle Muldoon
Axelle Muldoon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Reign of Venus
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 128
Sujet: Re: Add insult to injury   Dim 13 Juin 2021 - 20:25

Il n'y en avait plus. Hochant la tête à cette remarque alors qu'elle s'affairait déjà à faire les poches du premier corps pour en ressortir un briquet inutilisable, et quelques dollars en poche qui la firent grimacer. Sans aucun doute un des premiers infectés, et son état cadavérique le lui confirmait tout aussi bien. Venant néanmoins ranger dans la poche de son jean les boutons de manchettes et le couteau suisse encore utilisable qu'elle pourrait toujours utiliser en revente au no man's land, relevant les yeux à la remarque que Rick lui lança.

Les chiens enragés dans mon genre, on à du mal à les crever. sans doute était-ce dit un peu sombrement, mais ... Il n'empêchait. Il y avait eu trop de fois ou elle avait bravé la mort pour ne pas avoir cette sensation. Puis t'es toujours aussi passionné, aussi. Qu'elle lance comme si de rien n'était, comme si le combat était toujours la discussion centrale. Il n'empêchait qu'elle n'avait pas oublié ce baiser échangé. Mais en reparler ? C'était toujours plus facile de faire comme si de rien n'était. Comme bon nombre de choses qui la travaillait et qu'elle mettait dans un coin de sa tête pour se promettre d'y repenser un jour sans jamais le faire. Restant silencieuse avant qu'il n'accepte de rester sur son plan et qu'elle ne lui offre un sourire mutin.

Ravie d'entendre que tu prends les bonnes décisions. survivre seule aidait grandement à ce genre de plan. Samhain était un bonus inestimable, bien qu'elle se refuse à le mettre en danger pour le moment. Le remerciant d'un signe de tête alors qu'il lui laissait l'honneur et qu'elle passait la première, venant saisir entre ses doigts le poignard alors qu'ils s'approchaient, veillant sur les réactions de Samhain. Si au début l'animal se contentait d'avancer tranquillement, se retrouver à quelques mètres de la porte de la caravane le fit drastiquement changer d'avis. Grondant alors que son poil s'hérissait, et qu'elle faisait signe à Rick de stopper tout mouvement.
Si il agissait de la sorte, c'est qu'il y avait forcément des morts la dedans. Pour leur plus grand bonheur. Faisant signe à Samhain de rester couché dans les hautes herbes alors qu'elle continuait d'avancer, s'adressant dans un chuchotement à Rick.

J'vais les attirer contre une des fenêtres. Toi, essaie de voir l'intérieur. Si y'a des trucs intéressant on se les fait. Il suffirait de les accueillir à la sortie, un par un. Ca pouvait largement se faire à deux.

Il ne lui fallut pas longtemps pour aviser l'une des fenêtres suffisamment en hauteur pour éviter qu'ils ne parviennent à sortir avec facilité. Profitant d'une table de camping à l'abandon pour se hisser dessus, et venir cogner au carreau trois fois. Suffisamment fort pour que les morts à l'intérieur sortent de leur phase de veille qu'ils avaient parfois quand ils ne trouvaient plus rien à bouffer dans leur secteur. Ses phalanges blanchies sur le manche de l'arme, alors qu'elle devinait déjà deux visages en décomposition qui se pressaient, avant de plisser les sourcils en comprenant qu'il y en avait au moins deux de plus. Deux petites mains qui se contentaient de frôler le haut de la fenêtre faute d'être plus grand.

C'est des mômes. Ca lui faisait toujours l'effet d'une gifle, de tomber sur eux. La ramenait à des années plus tôt au lycée, quand elle en voyait encore courir partout entre les barricades. Fermant un bref instant les yeux en supposant qu'ils n'avaient pas eu le coeur de tuer les plus jeunes infectés, ne cherchant pas à en savoir plus avant de reprendre à l'attention de Rick.

Tu vois des trucs intéressants ? Sinon on laisse tomber. Pas uniquement pour le sentimental. Mais également pour la logique. Les gosses atteignaient plus facilement les membres pour les mordre. Et en revoir la ramenait inlassablement à ce gamin qu'elle n'avait pas pu sauver aux côtés d'Emerson..



 
 
"It does not matter what kind of vibe you get of a person. Cause nine times out of ten, the face they’re showing you is not the real one" (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas  
Rick Skins
Rick Skins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 213
Sujet: Re: Add insult to injury   Dim 13 Juin 2021 - 22:29

Add insult to injury  / @Axelle Muldoon

Les chiens enragés dans son genre, on a du mal à les crever. Pour sûr que Lex est bien assez forte pour décrocher plus d'un crâne afin de les planter sur chacun de ses piquets. Il n'en a jamais douter, oh non, mais en revanche, pour ce qui est de la dompter...ça, Rick pourrait être le premier homme sur Terre à être aussi taré pour l'affronter. Même s'il n'est pas vraiment question de domptage mais d'amadouer le chien qu'elle prétend être, Rick détient ses propres armes face à elle. Une caresse bien placée, des piques joliment envoyés, des sous entendus, un regard révélateur, il a les atouts en main et il sait parfaitement comment se comporter avec la jeune femme. Un souffle échaudé pour un baiser voler. D'ailleurs en parlant de baiser, il est vrai qu'ils n'ont pas encore conversé autour de ce point là..mais Rick refoule tant de chose que ça ne lui viendrait pas à l'esprit.. Oh non, il serait plutôt du genre à remettre ses lèvres en action contre les siennes pour lui voler toute sa respiration et la rendre irrégulière...

La réflexion est mise en jeu. Il n'y a jamais de bonnes décisions à prendre, il n'y a que des hypothèses qui se forment dans les suites de leurs intentions. Voilà sa propre vision. Alors si elle veut prendre les devants, il la laisse découvrir si cette décision là, est bonne ou non. C'est à se rappeler que dans leur périple, chacun son tour, ils avaient prit des initiatives, productives ou non. Ils s'en étaient bien vite rendu compte et les mots blessants n'avaient quant à eux, pas hésité à leur faire remarquer. La passion oui, le feu naissant et alimenté par leurs deux caractères bien trempés..
Proche de la caravane, à jeter ces quelques branches sur le sol, Rick redresse son regard sur Samhain. Les poils hérissés sont bien le signe distinctif d'une profonde méfiance. Scrutant le signe de la jeune femme, Rick se fige. La mort est toujours omniprésente, dans ces sous bois, dans les ruines, dans les maisons et même dans cette caravane. Il lui en faut peu à Rick pour assimiler le comportement de Samhain. Lex propose son plan : les attirer dans un coin de la caravane pour lui laisser le champ libre afin de s'y engouffrer et d'inspecter l'intérieur. Il hoche la tête pour lui donner son accord et valoriser le silence tout en rangeant sa batte dans son étui dorsal. Rapidement en place face à la porte de la caravane, la main posée sur la poignée, Rick attend son signal. Trois coups résonnent autour d'eux et les rôdeurs ne tardent pas à être attirés. Quelques secondes d'attente avant que Rick décide d'ouvrir délicatement la porte. Il la fait glisser sur quelques centimètres, le temps d'insérer son regard endurcit et de constater que la voix est libre. Concentré, il n'entend pas les mots de la jeune femme et pose silencieusement le pied sur la première marche avant de grimper à l'intérieur de la caravane. L'état des lieux est rapidement réalisé : quelques provisions notamment alimentaires qui sont formellement bien protégées, mais pas l'ombre d'une arme. Le regard ne peut alors s'empêcher de se poser sur ces rôdeurs de petite taille..

Quatre enfants dont le dernier à atteindre la fenêtre se retourne face à lui.. Les raisons du comment et du pourquoi ils sont enfermés ici sont rapidement détournées. Et ce sont ses pupilles qui se dilatent alors qu'elles visualisent ce petit être râlant et se dirigeant vers lui. L'instinct de survie est alors modifié par le visage de cet enfant. Puisqu'aux yeux de Rick, ce n'est qu'un petit garçon qui tente surement de retrouver les traces de son père. Chamboulement intérieur qui se propage dans le fond de ses tripes, venant écarter tout raisonnement lucide et adéquat. Et pourtant ses pas le guide à reculons pour gagner la sortie et se retrouver de nouveau à l'extérieur. La porte de la caravane se referme, obligeant le loquet de la serrure à s'enclencher. Mais c'est trop tard, le petit garçon à suivit la présence de son père et s'en approche dangereusement. Prostré devant ce visage qui n'est malheureusement plus aussi doux qu'il a du l'être, Rick recule d'un pas lent mais à distance du rôdeur. Ce n'est qu'un cauchemar qui prend vit sous ses yeux, ce n'est qu'une supercherie drôlement bien maitrisée qui se trame devant lui. Non. NON. Ce n'est que la réalité Rick. Tu as perdu ce gosse, tu ne le verras jamais grandir, et tu ne lui apprendras rien de la vie. Le pied heurtant l'un des cadavres, l'homme qui aurait dû être père se laisse tomber, le dos frappant l'herbe écrasée par son poids. Les herbes sont hautes, mais elles ne parviennent pas à camoufler ce petit garçon qui en réalité, ne veut que de sa chair et de son sang. Alors qu'il se jette sur Rick, ce dernier le rattrape par les épaules comme si l'envie d'amortir sa chute le prenait. Et pourtant, bordel Rick il veut ta mort ! Les mains resserrent ces fines épaules ce qui l'empêche d'avancer et de gagner son repas. Les yeux écarquillés se soucient de ce petit rôdeur alors que le corps de l'homme se tétanise involontairement. Blocage intérieur qui l'empêche de prendre conscience de ce qui est en train de se passer-- y'a plus de rythme cardiaque.

Et le coup est porté. Non par lui.
Le sang gicle de cette petite boite crânienne, il dégouline le long de sa joue en même temps que Rick daigne enfin relâcher une larme dans le coin secret de son œil. Lex la tué. Il voit rouge. Son fils est mort. L'amalgame s'établit sans aucune raison valable. La prise de conscience est directement atteinte alors que Rick se redresse, tout en laissant à ses pieds, le cadavre de son propre fils. Son regard se perfuse de sang et sa voix est semblable à un exorcisme. « Pourquoi t'as fais ça Lex ? Hein, POURQUOI ? » La faute est rejetée, alors qu'elle ne devrait pas. Lex n'y est pour rien Rick, tu le sais, oui, au fond de toi. Mais tu as vu ce gosse mourir devant tes yeux, pour la deuxième fois. La posture de son corps se veut attaquante face à la jeune femme. Il explose. Alors qu'elle tente de poser l'une de ses mains sur son bras, Rick manque de la blesser tout en la repoussant. « LACHES-MOI ! » Le doigt innocent se point pourtant face à ce visage féminin. « Ne me touches pas ! C'est finit ! » Qu'est-ce qui est finit Rick ? Il n'a aucune réponse à apporter. Ce n'est qu'un dégout profond qu'il ressent à ce moment là alors qu'il se perd dans le temps et l'espace. Désorienté, il s'arrache les cheveux tout en gémissant de douleur..

Sa force doit être délivrée, sa haine doit s'extérioriser. Alors d'un pas décidé, il regagne la caravane pour ouvrir en grand la porte. Quelques pas pour reculer à une certaine distance, la main se saisie de son arme. Peu importe tous les rôdeurs qu'il attire, il va s'acharner...
Les trois autres rôdeurs de cette caravane ne tardent pas à sortir, affamés de voir deux repas qu'ils se partageront. Le colt est maintenu par ses deux mains, aucun tremblement de sa part, il scrute les trois rôdeurs et tire. Un coup, deux coups, trois, il les aligne sans hésitation cette fois-ci. La conscience saigne d'un rouge vif qui submerge la totalité d'une raison pourtant si bien établie. Les balles fusent, les tires résonnent et les cadavres se couchent à ses pieds. Le canon fume délicatement et l'arme tombe, au rythme de sa descente sur Terre. Ses genoux tapent le sol souillé, l'homme égaré se recroqueville sur lui-même. Il n'est plus apte à penser. Alors ses mains se crispent et il lâche un cri de désespoir qui grésille autour de lui... Il est à nouveau seul, comme il l'a toujours été. La décision n'avait donc pas été la bonne.

...

PAR ZAJA.


repress
Who knows how long ? The shadows on my wall don't sleep and they keep calling me. There's nothing left to say.
Revenir en haut Aller en bas  
Axelle Muldoon
Axelle Muldoon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Reign of Venus
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 128
Sujet: Re: Add insult to injury   Dim 13 Juin 2021 - 23:57

Les choses ne se déroulaient pas comme prévu. Son sang n'avait fait qu'un tour en entendant la porte claquer suivi d'un râle, alors que Rick sortait de la caravane complètement paniqué avec un garçonnet à sa suite qui n'avait désormais d'humain que les vêtements enfantins qu'il portait sur le dos.

Rick ! Sautant de la table pour rejoindre la fuite de son partenaire alors que les râles venaient se mêler à sa course, le coeur battant à tout rompre. Elle avait couru dans leur direction, Samhain sur ses talons alors que le petit rôdeur se jetait déjà contre Rick et qu'elle sentait sa vue virer à l'écarlate. Elle n'avait pas réfléchi quand elle s'était jetée sur le gosse, venant enfoncer sa lame dans le crâne du petit être. Elle n'avait pas le temps de réfléchir à l'horreur de la situation alors que l'idée de voir Rick se faire mordre avait relancé son adrénaline au même titre qu'un shoot de drogue dure. Mais elle n'eut pas le temps de s'inquiéter de son état, que c'était désormais à lui de voir rouge. De l'accuser d'avoir fait ça, alors qu'elle n'arrive pas à comprendre ce qu'il lui reproche, allant jusqu'à la repousser presque violemment. Mais qu'est-ce qui te prends ?! qu'elle lâche sur le ton de la colère. Qu'avait-elle fait ? La question lui renvoie l'écho de Clive, murmuré pendant cette fièvre meurtrière, suite a la chute du lycée. Qu'avait-elle fait. Si l'homme n'avait jamais évoqué sa décision de tirer une balle dans le leader du camp ennemi, sa remarque avait finalement parlé pour lui devant les portes de la mort. Même à ses yeux, elle était une meurtrière. Celle qui avait mis le feu aux poudres, et détruit le havre de paix qu'ils avaient mis tant de temps à construire tous ensembles.

La tête lui tourne désagréablement, alors que les cris de colères de Rick bourdonnent à ses oreilles, la forçant à se taire une seconde pour ne pas exploser. Pour ne pas lui jeter au visage ses propres rancoeurs personnelles qu'elle pensait pourtant avoir conclu depuis longtemps.

Je t'ai protégé, voilà ce que j'ai fais. C'est mon taff ! réplique t-elle sur le même ton alors qu'il semble déjà oublier son existence en refusant qu'elle ne s'approche d'avantage et que tout est fini. Quoi ? La remarque la laisse coite, venant agripper le collier de Samhain tous crocs dehors face à l'élan d'agressivité de Rick. Intimant au chien de rester immobile alors que le blond part déjà en direction de la caravane, et qu'elle ne peut pas s'empêcher de jurer entre ses dents serrées. Tout est fini. Si elle n'arrive pas à en comprendre le sens, il n'empêche. La situation ne lui permet pas de s'y attarder comme elle l'aurait voulu.

Attends ! Peine perdue, il ne l'écoute pas. Faisant demi-tour pour rejoindre à son tour l'ultime demeure des gamins alors que trois coups de feux résonnent à nouveau dans l'habitacle, rapidement suivi d'un cri qui lui tord les tripes. RICK ! Heurtant la porte de l'épaule pour l'enfoncer quand elle lui résiste de trop, pénétrant dans les lieux pour y trouver l'horreur de la scène. L'instant la laisse muette alors qu'elle avise les corps des rôdeurs, et la silhouette de l'ex informaticien.

Dévasté.

Elle sent ses épaules s'affaisser, baissant un instant le regard au sol. Si il n'a jamais été très bavard sur son passé, quelque chose dans cette histoire laisse à entendre qu'un enfant à dû jouer un rôle sans doute trop important pour que la vision d'horreur des dernières minutes ne le laisse pas de marbre. Arrivant avec lenteur dans son dos, hésitant avant de venir poser une main contre son épaule pour lui indiquer sa présence. Et tant pis, s'il devait la repousser une fois encore. Elle pourrait l'encaisser d'avantage que le laisser dans cet état. On ne peut pas rester ici. Les aboiements de Samhain le lui confirment quelques secondes après, alors qu'elle vient se saisir du colt tombé au sol, tirant avec douceur sur l'épaule de son coéquipier pour le forcer à se relever. Rick... on bouge. qu'elle rajoute fermement, sifflant Samhain pour qu'il soit prêt à son prochain mouvement.

Peut-être que tout est fini. Que quelque chose à été brisé, avec la mise à mort de cet enfant. Mais qu'importe. Dans l'immédiat, elle se refusait à accepter cette éventualité. Pas tant qu'ils n'étaient pas un minimum en sécurité.Passe devant avec Samhain. qu'elle insiste à nouveau, se détestant de ne pas pouvoir lui laisser le temps de s'épancher d'avantage sur le sujet. Le lac n'a de toute manière plus grand chose d'apaisant, maintenant qu'elle arrive à deviner une dizaine de silhouettes qui errent dans leur direction surgies de toute part, une fois sortie de la caravane. Un sifflement s'échappe de ses lèvres, avisant Samhain. Un bref claquement de doigt pour indiquer au chien la fuite, alors que les premiers morts arrivent déjà vers vers eux.

Suis-le. On prends ma moto. qu'elle lâche au blond en le poussant vers la direction du chien, esquivant de justesse la main pendante du premier mort en venant enfoncer son arme dans son orbite, repoussant le cadavre sur celui qui suit pour gagner du temps et se mettre à courir à son tour.



 
 
"It does not matter what kind of vibe you get of a person. Cause nine times out of ten, the face they’re showing you is not the real one" (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas  
Rick Skins
Rick Skins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 213
Sujet: Re: Add insult to injury   Lun 14 Juin 2021 - 1:51

Add insult to injury  / @Axelle Muldoon

Il n'y avait aucune arme dans cette caravane. Sans doute que les parents avaient décidé de s'enfuir avec pour consolider leur propre sérénité. Bien que ces enfants infectés n'en avait plus vraiment l'utilité. Les armes, c'est bien ce à quoi tous les survivants espèrent trouver par hasard pour faciliter leur sécurité. Il est vrai qu'on ne peut cracher dessus. Mais Lex et Rick ont tenté d'exploiter cette caravane. Bien que cette idée là, venait de Rick. Il faut vérifier..pour ne plus être balancer dans le doute.

Berné par ses propres pensées néfastes, dupé par un raisonnement détourné, dispersé par ses propres souvenirs qui n'appartiennent qu'aux ténèbres, l'homme doté d'un quotient intellectuel élevé, n'est que le fruit de toute cette comédie inconsciente. Il ignore totalement la réalité puisqu'il se renferme dans cette belle supercherie, créée par lui-même et qu'il subit sans pouvoir y trouver une issue. Lex est bien là, elle tente de le reconnecter à la réalité, mais y'a rien à faire. L'homme s'est égaré et les chaines se resserrent autour de ses chevilles. Il n'entend plus rien, pas même ses appels. C'est la haine qui le ronge intrépidement et qui veut s'extirper de ses viscères. Le bras tendu, l'autre venant le soutenir, l'arme vise, l'arme tire pendant que le regard noir de Rick fixe ces cibles en mouvement..

Penché sur ces trois cadavres enfantins, le cri se déploie assurément mais la tristesse n'a pas sa place. Rick a bien trop mal dans les profondeurs d'un espoir perdu, d'un jour, revoir le regard innocent de son fils meurtrit. Le fruit de ses entrailles a été dévoré et le sang qu'il visualise encore devant lui le renvoie plus bas que terre. Recroquevillé sur lui-même, la raison n'arrive pas à se rétablir. Bien qu'il sent la présence de Lex près de lui, il lui laisse l'occasion de récupérer son arme et sent la douceur de sa main se poser contre son épaule. Il n'entend toujours pas ses paroles, non, ce n'est que les aboiements de Samhain qui le fait se redresser. Ils ne peuvent plus rester dans ce campement, ils doivent prendre la fuite pour allié et déguerpir au plus vite. De nouveaux râlements daignent attiser encore le feu brûlant de sa dignité. Et Rick se lève, récupérant son colt, prêt à chatouiller la détente une seconde fois. L'ordre de Lex est donné : il n'est plus apte à quoique ce soit, il doit suivre Samhain jusqu'à son Harley. Mais Rick refuse, oh oui, il resserre sa mâchoire sous l'effet de cet ordre et tient sa position. Pas question qu'elle affronte cette merde toute seule. Mais elle le pousse et prit de court, Rick se ravise en gardant l'arme en main pour suivre Samhain. Le chien connait le chemin, il a du flair et l'ancien informaticien suit rapidement ses enjambées. Mais le regard reste inquiet alors qu'il scrute Lex qui ne tarde pas à les suivre..

L'Harley est bien vite retrouvée, l'arme retrouve sa place dans le creux de ses reins avant de dégager les branches qui dissimulent la bécane. Lex n'a pas eut de mal à les rejoindre et s'empresse de monter sur l'assise de sa moto. Acte manqué pour Rick qui la regarde d'un air hésitant. Elle lui ordonne de monter sur le champ et Rick s'installe derrière elle, prenant sa taille pour seul appui en l'entourant de ses bras. Le moteur gronde et les pneus viennent à déraper sur la terre quelque peu humide. La route est rejoint et l'Harley file à toute vitesse, laissant derrière eux, un certain nombre de rôdeur ambulants..

Le soleil se couche et laisse ses rayons orangés se dissoudre dans le paysage. Ca pourrait être magnifique, oui, si tout ce bordel n'existait pas. Agrippé à la taille de la jeune femme, Rick se fait piqué par cette couleur orangée. Il prend alors conscience de son état et laisse le désespoir s'évaporer au fil de leur périple. Les minutes paraissent des heures, et la fraîcheur de la nuit ne tarde pas à effleurer cette cicatrice creusée dans le recoin de sa joue. A pleine vitesse, Rick décide de tendre le bras pour pointer du doigt un refuge : une ferme. Surement abandonnée, du moins il l'espère grandement. Les champs sont vastes et désertés. Et dans un grondement apprécié par sa cochlée, l'Harley s'arrête non loin de cette grange..

Reprenant son arme, Rick quitte l'assise et sans un mot, il se dirige vers la grange d'un pas assuré. Lex a beau lui demander ce qu'il peut bien faire, il ne se contente même plus de la regarder. « Faire du ménage. Tu m'attends dehors. » A lui de donner les ordres maintenant. Blague à part, ce n'est pas un balai qu'il tient entre ses doigts, non, mais bien une arme à feu. Et c'est un risque d'y aller seul et aussi déterminé mais il s'en fiche royalement. Sans difficulté et surtout sans obstacle, il débarque en plein cœur de la grange en visualisant les environs, l'arme tendue. Il en fait rapidement le tour sans oublier l'étage qui n'est occupé que par du foin entassé.. De retour à l'extérieur, il peut finalement ranger son arme. « Tu peux venir. » Le visage crispé, il laisse Lex et Samhain s'engouffrer à l'intérieur de la grange avant de refermer les grandes portes en bois et de les bloquer avec la barre en fer. Cette grange est parfaite pour y rester toute une nuit..

...

PAR ZAJA.


repress
Who knows how long ? The shadows on my wall don't sleep and they keep calling me. There's nothing left to say.
Revenir en haut Aller en bas  
Axelle Muldoon
Axelle Muldoon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Reign of Venus
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 128
Sujet: Re: Add insult to injury   Lun 14 Juin 2021 - 18:40

Elle rejoignit la moto sans se retourner sur le cadavre du gosse laissé à l'abandon. S'assurant que Samhain tenait sur le side car avant de démarrer une fois les mains de Rick contre ses hanches, sans un ultime regard pour le lac, dont la journée avait pourtant bien démarré. Le trajet se fit dans un silence mortuaire, jusqu'à ce que le blond ne lui indique une vieille ferme à l'abandon qu'elle consentit à visiter, faisant ralentir le moteur. Sur les nerfs, encore sous le coup de cette réaction qu'il avait pu avoir sans comprendre d'ou venait le réel problème, alors qu'il ignorait ses demandes insistantes pour se contenter de prétexter un nettoyage.

Putain. lâche t-elle entre ses dents serrées, récupérant une cigarette au fond de son paquet et détachant dans le même mouvement sa veste de cuir à la taille encore humide pour la fourrer dans le side car désormais libéré par Samhain. Quelque chose n'allait définitivement pas, et si Rick lui fit signe que la voie était libre, son regard lui, restait toujours aussi sombre.

C'est quoi le problème ? Attaqua t-elle abruptement sitôt que la barre de fer fût mise en place, venant lui faire face non sans tirer une nouvelle fois sur sa tige. T'as faillit t'faire bouffer la-bas, et me hurler dessus sans m'expliquer les raisons ou m'assurer qu'tout est fini va pas m'aider à supposer qu'tu vas bien !

Peut-être était-elle trop direct, trop franche, aussi. Le problème concernait un gosse, c'était un fait. Mais avec toutes les horreurs qui découlaient des dernières années... Elle n'avait pas la moindre idée de ce qui avait pu choquer Rick à un tel point pour lui faire perdre tout moyens.

J'voudrais que tu me parles. Que tu m'expliques. Les parts de noirceur, elle y connaissait quelques chose. Sans doute mieux que personne ici bas, pour avoir appris à vivre avec. Appris à accepter le poids de la culpabilité, sans jamais réussir à s'en foutre autant qu'elle l'aurait voulu, fautive d'avoir une conscience qui la rapprochait encore plus d'une humaine que d'une survivante. Le silence se fit dans la grande à l'abandon alors qu'elle reprenait son souffle, passant une main dans ses cheveux en cherchant quelque chose de plus à rajouter.

J'prétend pas être la meilleure en tout. Mais j'pense être assez calée sur les mauvaises expériences pour être capable de t'écouter ou de te comprendre. Parce qu'après la fureur, il y avait eu ce désespoir. Dans sa posture, dans ses réactions qui avaient manqué de les tuer. Ce même désespoir qui l'avait si souvent amenée à tomber dans le vide, et accepter les noirceurs qui étaient venues ancrer son esprit. Enfin, son regard croisa le sien, avant de reprendre plus fermement.

Je ne peux pas te forcer. Mais tu peux pas me laisser dans un flou après ce qu'il vient de se passer.



 
 
"It does not matter what kind of vibe you get of a person. Cause nine times out of ten, the face they’re showing you is not the real one" (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas  
Rick Skins
Rick Skins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 213
Sujet: Re: Add insult to injury   Lun 14 Juin 2021 - 19:50

Add insult to injury  / @Axelle Muldoon

Les portes fermées, la force est sciemment exploitée pour placer cette grande barre en fer afin de sécuriser la grange. Les sourcils se froncent et ce visage semble renfermé. Pas un mot de plus, le silence est roi juste un instant. Avant que la jeune femme ne l'accable de paroles insensées et incomprises par l'homme qui pourtant, est doté d'une grande intelligence. Mais cette intelligence là, se veut restreinte. Conscient de son état, il ignore pourtant tout ce qui a bien pu se passer dans les alentours de cette caravane. Oui, il se souvient d'être entré dans cet espace confiné avec pour seul but, trouver des armes, des provisions et tout autre équipement. Ils ne voulaient pas rentrer les mains vides, bien que les siennes soient dorénavant quelque peu tremblantes. Rick n'est sans doute pas assez intelligent pour gérer ses propres émotions, lui qui ne se souciait que des statistiques. Mais ce qu'il ignore, c'est que la gestion de ses propres émotions ne relève pas de l'intelligence. Et pourtant, Rick se sent mal, il a mal. Le cœur tente de ralentir pour se ressaisir après un tel traumatisme, et si sa poitrine n'avait pas été aussi solide, le muscle palpitant serait déjà tomber au sol. Mais y'a ce flux sanguin qui l'oppresse et qui le maintient en vie..

Lex veut connaitre le problème. Lui aussi. Alors il lui fait face, lui prêtant toute son attention en essayant d'assimiler au mieux ses paroles. Il a faillit se faire bouffer ; il lui a hurlé dessus ; elle veut qu'il lui parle, qu'il lui explique ; les mauvaises expériences ; comprendre ; elle ne peut pas le forcer ; il peut pas la laisser dans un flou après tout ce qu'il vient de se passer : voilà ce qu'il retient de ses paroles. Il manque des pièces au puzzle. Et pourtant, il la fixe alors qu'elle déballe tous ces mots et Rick tente de raccrocher les morceaux. Mais que c'est-il passé ? Qu'as tu fais Rick ? Le brouillon est noir, il n'y a plus aucune surface blanche. Les pieds bien encrés au sol, Rick ne démord pas de sa position. Il laisse le doute l'envahir, chose qu'il n'a jamais apprécié. Mais ce doute là, il est bien trop fort pour lui. Que faire ? Quoi dire ? Comment s'expliquer ? Et c'est là que le raisonnement intervient pour prendre en grippe sa gestuelle..

Affligé, Rick s'accroupit un instant. Le temps pour lui de passer ses mains sur son propre visage, de réfléchir à tout ça, de glisser ses doigts dans ses cheveux, de tirer dessus légèrement avant de repasser ses mains souillées sur son visage. Il soupire en fixant le sol. Moment suspendu. T'as merdé Rick, tu t'es laissé manipuler. Tu n'es qu'un détail parmi les autres. Alors souviens toi et redresses toi. La conscience a parlé. L'homme se relève sans croiser le regard de la jeune femme. La caboche reprend de sa hauteur au même rythme que cette colère. Alors il fait demi-tour pour se retrouver devant ces deux grandes portes et donne un coup de poing dans l'une des planches en bois. Tu t'es fais avoir, Rick, alors reprend tes esprits. Le poing donné est délivrant et pourtant, il largue face à ses pupilles le visage de ce fils qu'il n'a jamais pu sauver. Et c'est la culpabilisation. Le coup résonne avant qu'il ne se retourne rapidement face à Lex. Le ton monte fermement. « Les mauvaises expériences tu dis ? Parce que perdre un enfant s'en est une peut être ? J'sais pas comment j'dois l'prendre Lex ! Mais ça tu peux pas le comprendre ! » Il avoue, détache les chaines qui tenaient jusqu'à maintenant ce souvenir qui le hantera jusqu'à la fin de sa vie. « Oses me dire que perdre un être cher ce n'est qu'une mauvaise expérience et que tu l'as déjà vécu ! » Le regard noir se creuse dans le sien, il se rapproche un peu plus d'elle et recrache encore ses propres mots. « Tu n'as jamais eut d'enfant Lex, alors non, tu peux vraiment pas comprendre c'que ça fait. » Ses mots déliés l'assassinent profondément. Et pourtant son rythme cardiaque se ralentit étrangement, manquant un battement dont cette absence n'a été que le dernier battement de son fils. Il détourne le regard, se reculant de quelques pas, et sa voix grésille dans l'émotion d'une prise de conscience soudaine. Il n'arrive plus à lui faire face. « C'est ma femme ! ... qui l'a bouffer ! »

...

PAR ZAJA.


repress
Who knows how long ? The shadows on my wall don't sleep and they keep calling me. There's nothing left to say.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Add insult to injury   
Revenir en haut Aller en bas  
- Add insult to injury -
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: