The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-49%
Le deal à ne pas rater :
Roborock S5 max
274 € 542 €
Voir le deal

Doremi Butterfly
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Daniel N. Iacobo
Daniel N. Iacobo
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 530
Sujet: Doremi Butterfly   Jeu 3 Juin 2021 - 15:15
Doremi Butterfly



Tori, Emily & Dany


C'est étrange, de quitter l'ORB. Depuis plusieurs mois, mon quotidien ne ressemble plus qu'à ça. Cette routine rassurante ORB à Cage, Cage à ORB. Les deux lieux sont assez grands et je m'occupe assez pour me contenter de cette vie. Après tout, avant ça, je vivais bientôt dans une pièce, dans une cave. C'est plutôt difficile de m'ouvrir à un monde plus grand, et je crois que j'ai gardé une phobie de l'extérieur tenace.

Mais j'ai décidé d'essayer, aujourd'hui. Curtis m'a accompagné, et la route en voiture s'est bien passée. On a mis de la musique, on a fumé, ça m'a fait un bien fou, j'ai même cru, pendant un court moment, qu'on partait en vacances en amoureux.

La ferme est grande et relativement bien entretenue. De toute façon, je serais incapable de dire les choses à faire pour qu'elle soit en meilleure état, et ce n'est pas mon rôle.
On a été bien accueilli, avec politesse. J'me trouve un peu timide, un peu bête face à ces visages que je connais pas, surtout que je me doute qu'ils savent tous la vraie raison de notre venue. C'est comme si j'avais une étiquette posée sur mon front.

Mais aujourd'hui, je l'assume. Péniblement, mais je l'assume.
Alors que je me retrouve dans le salon, à gratter distraitement les cordes de ma guitare acoustique, les effets de la fumette m'aidant à rester détendu, j'assume, mais pas pour moi. Et quand je relève les yeux vers Tori qui approche, quand je lui souris, sans laisser la compassion teinter mes traits, je sais pour qui. Mes doigts, aussitôt, s'activent sur la guitare, reproduisant machinalement la toute première mélodie qu'on a performé à deux sur scène.

Tu m'as manqué Tori ! Que j'lance en enchaînant des accords plus simples, avant d'arrêter mon jeu.

Ma main s'accroche un peu à mon instrument, pour m'empêcher de me lever pour la prendre dans mes bras. J'sais pas trop comment réagir. Je sais que j'ai été du genre tactile quand j'ai été libéré, même si c'était assez aléatoire. Je pouvais toucher les gens. Eux ne m'approchaient pas.

Tu veux t'asseoir ?

Finalement, je pose ma guitare à côté de moi, contre le canapé, et j'essuie mes paumes moites sur mon jean noir, anticipant un peu la suite. J'ai dis à Curtis que je préférais qu'il ne soit pas là. En attendant, je sais qu'il saura se rendre utile.

À mes pieds, j'attrape mon sac à dos et en sors le nécessaire pour rouler, attendant patiemment que mon amie s'installe et ne se sente pas brusquer.

Tu fumes ?

Je suis pas psy. Je suis pas formé pour parler des problèmes des autres, et encore moins pour rassuré. Maladroit et direct, j'ai peur de faire des erreurs, d'enfoncer le clou toujours plus, jusqu'au point de non-retour. Mais je sais qu'à sa place, j'aurais aimé … non j'aurais tué pour pouvoir me sentir connecté à quelqu'un, après qu'on m'est sorti des Enfers. Pas que je souhaitais qu'on ait vécu comme moi. Juste … Pour avoir l'impression d'être compris. Réellement compris.

Est-ce qu'Emily va venir ?




   
Why not Me ?
Revenir en haut Aller en bas  
Tori H. Watanabe
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1921
Sujet: Re: Doremi Butterfly   Jeu 3 Juin 2021 - 16:44
Elle n'a probablement pas suivi les discussions avec les autres. De fait, quand Curtis et Dany sont arrivés à la ferme, elle n'a pas compris ce qu'ils faisaient là. Peter n'a pas pris non plus le temps de lui expliquer, et alors que Dany se trouve sur le canapé du salon, elle arrive en face de lui, nerveuse, et dans l'incompréhension la plus totale. Elle aimerait vraiment comprendre ce qu'il se passe, ont-ils quelque chose à amener avec eux ? Elle ne sait pas trop, sans doute qu'ils savent faire un truc dont ils ont besoin ici...

Naïvement, elle vient se placer en face de Dany et alors qu'il se lève pour la prendre dans ses bras, Tori a un mouvement de recul si visible et si empressé que le mexicain se stoppe avant de la toucher. Il ne pense pas à mal, mais elle est bien incapable de se laisser approcher par qui que ce soit, elle ne tolère le contact que de certaines personnes, des femmes en priorité, et Peter qui l'apprivoise encore. Elle a le regard fuyant après ça, craintif aussi, comme un animal qu'on vient d'acculer et qui ne saurait plus s'en défendre.

Non, fait-elle en réponse à sa question sur le fait de fumer. Eli lui a "appris" à rouler par contre, elle sait encore comment faire même si là, elle préfère éviter tout contact. Dany a l'air tellement libre d'agir comme il veut actuellement, ça l'intimide beaucoup. Elle ne s'est plus sentie aussi à l'aise depuis un moment, et surtout elle remarque que depuis son retour, elle n'a pas osé touché le violon qu'Edwin lui a pourtant trouvé. Quant à Emily : Je ne sais pas, fait-elle en haussant les épaules.

Elle n'a pas mieux en stock, elle ne sait pas trop pourquoi sa jeune amie et elle devraient se retrouver en face de Dany en fait.

Je peux aller la chercher, fait-elle dans un langage qu'elle maitrise, tentant d'être le plus clair possible pour lui. Qu'est-ce que tu fais ici ?



Us against them
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Daniel N. Iacobo
Daniel N. Iacobo
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 530
Sujet: Re: Doremi Butterfly   Jeu 3 Juin 2021 - 17:43
Éteinte. C'est le mot qui fuse dans ma tête quand elle s'installe, mal à l'aise, et que je n'arrive pas à trouver de pétillement malicieux dans ses prunelles. C'est à ça que je ressemble, aussi, quand mes démons reprennent le dessus ? Je crois mieux comprendre les regards pétris de pitié toujours portés sur moi, parce que j'ai mal pour Tori, actuellement.

Non … t'en fais pas. Elle viendra si elle en a envie.

Je renifle un peu distraitement, laissant un instant mes pensées vagabonder à travers la fenêtre. Emily a dû être mise au courant déjà. C'est son souhait, de venir, ou pas. J'suis personne pour la forcer, personne même pour obliger Tori à m'écouter. Peut-être que ça lui fera pas du bien. Peut-être qu'elle voudra que je me taise, j'en sais rien. J'agis juste, très égoïstement, comme j'aurais eu envie qu'on agisse pour moi.

Le vert de mes yeux l'observe quand elle signe assez doucement et clairement pour que je la comprenne. J'ai un instant où je reste à me mordiller l'intérieur des joues, et je finis par porter mon attention sur mon attirail de fumette. Mes doigts s'activent alors, gestes précis, fins et minutieux, pour attraper ma dose, l'égrener, mettre dans le greender … tout ça alors que je prends enfin la parole.

J'voulais te parler. Enfin vous parler, à la base, mais c'est pas grave si elle vient pas. Tu pourras lui dire, si t'en as envie. Ou j'lui parlerai plus tard. Ou pas. J'impose rien.

Mes poumons se gonflent d'air. Par où commencer ? Est-ce qu'il y a vraiment une manière de commencer ce genre de récit ? Je choisis d'être direct, parce que de toute façon, je sais pas tourner autour du pot.

Avant d'arriver chez les Bastards … j'ai été coincé deux ans dans un marché d'humains. D'esclaves. Sexuels.

Je lui jette un p'tit coup d'oeil par en-dessous, alors que je fais une pause dans mes manipulations pour coincer une cigarette normale entre mes lèvres. Toujours plus. Mais le fait de m'occuper m'aide à trouver mes mots et surtout, ça me donne l'impression de m'enfermer dans une bulle confortable, loin de la réalité.

J'ai tourné de groupes tordus en groupes tordus. Avec toujours plus d'idées claquées au sol pour satisfaire leurs besoins dégueulasses. On me faisait payer le fait d'être un homme et qu'ils soient forcés de baiser un homme parce qu'ils arrivaient pas à trouver de femmes… en m'baisant plus salement encore. En m'faisant plus mal. J'sais pas ce qu'ont vécu les femmes et j'pense pas morfler plus qu'elles, t'vois. Mais j'ai regretté d'pas en être une à des moments.

Petit à petit, je sens que je suis de moins en moins sûr de moi, à lui raconter tout ça. Dans ma voix s'entend un léger tremblement. Mais c'est dans ma tête que les choses se mélangent. Est-ce que je vais pas plutôt la traumatiser plus qu'autre chose ?

Ma clope se consume tranquillement alors que la fumée s'échappe de mes lèvres et accompagne mon récit. Alors que je parle, je lui montre, sans les mentionner, les plaies qui couvrent mon corps. Je lève mon t-shirt, dévoile les brûlures de cigarettes, me tourne partiellement pour exhiber mon dos constellé de traces en tout genre dont on peut facilement deviner les provenances et la puissance des coups.

J'me souviens de certains noms. Des visages, beaucoup. Mais tout est … genre tordus. Déformés. Comme des cauchemars. Parfois j'sais même plus si c'est des trucs que j'ai vécu ou si c'est mon cerveau qui m'invente des trucs.

Doucement, j'écrase ma clope pour la garder pour plus tard, et le joint prend sa place.

Le dernier groupe où j'suis resté coincé … s'est fait abattre par des rivaux. Moi, j'étais attaché, dans une cave ou un truc comme ça, bloqué par un putain de radiateur. J'suis resté des jours à moitié à poil, à crever à p'tit feu en entendant les rôdeurs geindre à côté. Mon voisin de malchance est mort avant moi. J'ai dû faire avec sa carcasse, aussi. Si Vaughn ... le profil type du survivant galérien et solitaire, m'avait pas trouvé, j's'rais mort aujourd'hui.

La première taff m'arrache un soupir de soulagement. Mon corps s'enfonce un peu dans le canapé et mon visage bascule légèrement vers le plafond. J'ai pas regardé Tori. J'ose pas. J'ai les doigts qui tremblent et l'émotion me noue la gorge.

Je sais pas ce que t'as vécu … mais j'le devine. Et à ta place, j'aurais aimé tomber sur un autre survivant comme moi, même si c'est une pensée égoïste.

J'ai l'impression que ma présence ici, face à elle, n'a pas vraiment de sens. En quoi j'peux l'aider, là, sincérement, à part réveiller ses angoisses une nouvelle fois ?

Tu veux que je me taise ? Ou que je parle d'autre chose ?



   
Why not Me ?
Revenir en haut Aller en bas  
Tori H. Watanabe
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1921
Sujet: Re: Doremi Butterfly   Jeu 3 Juin 2021 - 21:09
Dany lui explique les raisons de sa présence ici, et nerveusement, Tori tire sur les manches de son haut, celui qui cache ses nombreuses cicatrices. Elle écoute et reconnait entre les lignes les signes de ce qu'elle a subi. Moins longtemps que lui, honteusement, la japonaise songe qu'elle a sans doute moins souffert en fin de compte, et qu'elle n'est pas tant à plaindre que ça. Il se pourrait même qu'au son de sa voix chevrotante, elle ait un peu pitié de lui, qu'elle le prenne en peine. Mais qui est-elle pour penser tout ça ? Comme s'il y avait une échelle de la douleur, et qu'il fallait causer des petites cases pour être considérer comme la bonne victime parfaite.

Immédiatement, une vague de culpabilité l'envahit si fort qu'elle a l'impression de se noyer. Sa respiration se coupe et elle baisse immédiatement les yeux vers ses pieds et ses mains serrées devant elle. Elle écoute - elle ne doit qu'écouter - en laissant ses pensées et ses souvenirs très loin d'elle. Elle ne veut pas avoir l'air de le juger, elle voudrait compatir, mais Tori se sent si vide et à la fois si chargée en mauvaises ondes qu'elle ne voit pas comment elle pourrait faire. Ces émotions sont déchirantes, comme des couteaux qui lui écharpent le crâne et le cœur, elle souffre constamment en hurlant silencieusement sa douleur. Et ce calme est si assourdissant qu'il lui apparait comme mortifère.

Alors, la question de Daniel écope du même silence pesant, elle relève les yeux vers lui et hausse les épaules. Parler d'autres choses ? Ce n'est pas ce qu'on attend d'elle, n'est-ce pas ? Dany n'a pas fait le déplacement jusqu'ici pour qu'ils commentent la pluie et le beau temps, ça serait perdre du temps, elle ne veut pas être un poids pour les autres. Alors, elle doit aller mieux, et elle doit le faire vite car sinon, ils ne voudront plus d'elle. Tori ne peut plus se laisser le loisir de s'effriter.

Je n'en sais rien, admet-elle finalement en relevant les yeux, les mâchoires si serrées que ses lèvres disparaissent dans un pincement étroit. Comment tu survis ? Demande-t-elle.

La question a plusieurs sens, et elle choisit justement ses mots. Elle ne parle plus de vivre ; car elle-même est juste dans un état constant de survie, comme si une mort imminente comptait la happer. Elle se doute que Dany doit vivre la même chose.

Est-ce que les choses redeviennent normales un jour ? Questionne-t-elle ensuite. Elle voudrait savoir, si elle doit prendre juste son mal en patience.



Us against them
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Daniel N. Iacobo
Daniel N. Iacobo
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 530
Sujet: Re: Doremi Butterfly   Jeu 3 Juin 2021 - 22:29
J'observe la tête de mon joint se consumer lentement avant de porter mon attention sur Tori. Ses signes sont pas toujours simples à comprendre, mais j'crois capter l'idée principale. De toute manière, je parle assez, je suppose, pour répondre à ses questions, et elle est assez expressive pour m'aider sans le savoir.

Je souffle du nez et hausse une épaule, prenant une seconde pour réfléchir à ce que je peux bien lui répondre.

Je sais pas comment je fais, j'avoue, parce que je veux être totalement honnête avec elle.

C'est la deuxième partie que je voulais aborder. La survie post-traumatique. J'mentirais si j'disais que je m'en suis sorti. C'est putain de faux. Je galère, tous les jours, comme un con, et tous les jours je lutte pour pas me foutre en l'air.

Flashbacks, hallucinations, anxiété, cauchemars éveillés, délires, je te laisse imaginer tout ça et je te passe les détails parce que franchement c'est chiant. Le pire … c'est le désespoir.

Mon visage se ferme partiellement alors que mon cœur accélère à la simple mention de ce mot. Un mot tout simple, si basique, qu'on entend sans cesse depuis toujours mais qui raisonne, raisonne si fort dans un esprit ravagé par le vide et la peine.

C'est se réveiller tous les matins et s'dire « pfff … pourquoi j'essaie ? », c'est voir qu'on fait du mal autour de soi parce qu'on arrive pas, simplement pas à aller mieux. C'est lutter tout le temps putain d'merde, tout le temps pour trouver un intérêt, un but, un truc, une carotte, pour pas juste rester, là, et attendre que ça s'arrête.

De ce qu'on m'a dit, Tori est semblable à un fantôme depuis leur retour. Je me reprends, lève un doigt devant moi et secoue la tête.

Même pas attendre que ça s'arrête. Le vouloir. Et ça … et c'est tellement dur.

Je souris tristement, ravale la boule qui me remonte dans la gorge et détourne un instant les yeux. Pour sûr, c'est pas l'échelle de la souffrance. J'suis assez lucide pour savoir que chaque cerveau peut réagir différemment.

Je te dis pas tout ça pour te faire culpabiliser ou te faire du mal, guapa … Je … t'es pas seule. Je te comprends. Je sais.

Ma main amorce un mouvement dans sa direction, que j'arrête une seconde dans les airs avant de ranger sagement sur mon genoux.

Normal ça existe pas. Disons que … qu'il y a des étincelles. Un moment suspendu. Parfois c'est rien, juste un sourire, un regard, ou un instant un peu débile qui t'ancre à la réalité. Un moment où tu te dis pas « rien n'a de sens ». Ou t'as pas l'impression que t'as un truc de brisé dans ta tête, que t'as pas l'impression d'être hors de ton corps.
J'ai … j'y croyais pas, moi. Et encore aujourd'hui, très souvent, j'y arrive pas. J'crois que c'est un combat de toute une vie. Et j'suis … j'suis tellement désolé, Tori.


Je passe ma main sur mon visage, soupire longuement.

Y'en a qui disent que la Lumière est plus forte que les Ténèbres. Dans mes bons jours, j'y crois, et j'm'accroche à cette idée, même si c'est qu'une idée. Tu sais, la force de la persuasion, parfois …



   
Why not Me ?
Revenir en haut Aller en bas  
Tori H. Watanabe
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1921
Sujet: Re: Doremi Butterfly   Dim 6 Juin 2021 - 13:04
Les réponses que lui offrent Dany ne sont pas du tout pour la rassurer. Tori l'écoute et sent son cœur s'emballer, se tordre finalement dans une douleur qui lui coupe le souffle. Le combat d'une vie ? Alors, va-t-elle être comme ça jusqu'à la fin de ses jours ? Elle a l'impression d'être face à une montagne immense et infranchissable, si haute et si raide qu'elle ne parviendra jamais à atteindre le sommet. Elle qui comptait se rassurer, tenter en tout cas de le faire, a le sentiment désormais que ça n'arrivera jamais. Elle ne se sauvera jamais de cet endroit, elle sera toujours la petite chose de Luke, jusqu'à la fin de ses jours.

La brûlure à son bras la relance dans la foulée et elle vient plaquer sa main par-dessus sa manche pour essayer de faire taire cette douleur qui s'impose à elle comme un rappel sordide de ce qu'elle est désormais. C'est éprouvant, physiquement et psychologiquement. Elle ne s'en sortira jamais. Elle sera toujours un poids pour ses amis, et ils n'ont pas besoin de ça. Son menton en tremble, les excuses de Dany ne changent rien à la donne, d'autant qu'il n'y est pour rien et qu'il n'y peut rien. Au moins, il est honnête avec elle : peut-être a-t-elle besoin d'entendre cette vérité, cette réalité. Pour autant, parviendra-t-elle à la dire à Emily ?

Plus rien ne sera comme avant alors ? Demande-t-elle du bout des doigts, comme pour être sûre.

Elle n'a plus que des regrets et de la honte pour s'étouffer avec. Elle se sent détruite de l'intérieur, à marcher sur des cendres et des gravats. Elle ferme les yeux, une larme lui échappe, un sanglot. Elle vient essuyer sa joue rapidement parce qu'elle ne peut plus pleurer, elle ne s'en accorde plus le droit. Sauf que cette fois, c'est pour elle qu'elle pleure, et ça fait depuis deux mois qu'elle ne s'y est pas autorisée.

Mais Curtis et toi, vous... Elle s'interrompt. Il lui semble évident qu'ils sont ensemble, qu'ils s'aiment, ne va-t-il pas mieux avec l'homme à ses côtés ? Est-ce que ça ne change pas quelque chose pour lui, ce genre de relation ?

Sauf que c'est un sujet sensible pour tout le monde, elle aimerait savoir à quel point Peter souffrira par sa faute. Est-ce que ça peut être quantifiable ? Est-ce qu'il y a une chance qu'il puisse ne pas se détruire à cause d'elle ?

Les hommes qui t'ont fait ça, ceux sont les mêmes que moi ? Questionne-t-elle, la gorge serrée.



Us against them
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Daniel N. Iacobo
Daniel N. Iacobo
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 530
Sujet: Re: Doremi Butterfly   Sam 12 Juin 2021 - 16:49
Je comprends pas sa langue des signes, et ça m'embête vraiment de devoir lui tendre un carnet pour qu'elle écrive ce qu'elle n'arrive pas à articuler. Pour autant, je garde mon attention portée sur mon joint, que je déguste avec amour, même si la première taff a été longue et lourde, comme si j'en avais eu besoin.

J'ai un instant de flottement quand je lis son mot, partagé entre l'envie de la rassurer, de lui faire du bien, que celle d'être honnête. Mes lèvres s'entrouvrent, se referment, s'entrouvrent encore.

Je … je suppose que chacun réagit de manière différente, je hasarde en fuyant son regard.

Les traumatismes, on doit tous les gérer comme on peut. Certains usent de l'humour, certains ont besoin de parler. Certains ont un peu de tout à la fois, selon l'humeur, selon la journée et ce qu'ils peuvent vivre après.

On … on apprend à s'appréhender. Enfin, j'apprends. Une fois que j'ai été libéré, il m'a fallu un temps pour fou pour comprendre que j'avais encore de l'importance en tant qu'humain. Des fois encore, c'est dur. J'oublie que j'ai le droit. J'oublie que je vaux le coup, comme un autre.

Mon visage oscille distraitement de bas en haut alors que, le joint coincé entre mon pouce et mon indexe, je me grignote la peau des ongles.

En fait j'crois que je peine plus à croire qu'on croit en moi et qu'on peut … m'aimer, vraiment, que je n'ai honte d'avoir mes cauchemars. Tu vois ce que je veux dire ? Je … j'ai toujours l'impression d'abuser. D'exagérer. Tout ce que je ressens, c'est ... c'est si fort. Mais … mais les gens sont encore bons. Y'a encore des gens bons. On me répète tout le temps de pas m'en faire, qu'ils sont là pour m'aider, et j'crois qu'il me faudrait un bon lavage de cerveau pour y croire réellement.

Je lui tends quand même mon pétard, au cas où l'odeur lui donne envie. D'un côté, ça peut pas lui faire de mal. Et vu la discussion qu'on a, j'pense que c'est mieux pour parler sans fondre en larmes.

Mes prunelles se relèvent vers elle à sa dernière question. Je laisse un petit soupir de fumée s'échapper de mes lèvres pincées en me redressant sur le canapé.

Exactement j'sais pas. Mais … mais Luke. Je le connais. À l'époque … t'sais que je croyais qu'il existait même plus de femmes ? Je croisais que des pauvres types comme moi.

J'ai un soufflement de nez. Quelle bonne blague. J'étais vraiment persuadé de cette connerie tant les mecs paraissaient frustrés de devoir se taper d'autres mecs.

Il s'agit d'un gros trafic, je reprends après un silence. Des groupes qui s'échangent la marchandise, parfois des particuliers. Luke est l'un des mecs qui gèrent les transitions. Ma route croisait la sienne presque à chaque fois.

C'est peut-être pas à elle que je devrais dire tout ça, mais peut-être que le fait d'expliquer un peu ce monde-là allait lui permettre de le rendre plus … concrêt ? Je sais pas trop comment me l'expliquer. Il m'a fallu du temps avant d'accepter le fait qu'il puisse y avoir des failles dans ce trafic. Du temps, aussi, pour ne plus voir ces souvenirs comme un Croquemitaine.



   
Why not Me ?
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Doremi Butterfly   
Revenir en haut Aller en bas  
- Doremi Butterfly -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: