The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -12%
Nintendo Manette Switch Pro
Voir le deal
52.99 €

Arsonist's lullabye
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Selene Sweetnam
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 9797
Sujet: Arsonist's lullabye   Mer 2 Juin 2021 - 9:33

♫ ♪ ♫ Après l’incident

Elle se sentait encore groggy de ce qui s’était passé avec Hazel. Pourtant, la jeune femme ne s’en souvenait pas complètement. Seulement des bribes, des flashs en clair-obscur qui striaient sa mémoire. A cet instant, elle réalisait à peine la violence dont elle avait fait preuve, son esprit était hermétique à tous les stimuli proches du remord ou de la compassion. Néanmoins, elle avait aussi conscience d’avoir été emportée par une tornade psychotique, un état second, une sensation d’urgence exacerbée où tout le monde lui paraissait hostile. Elle aurait pu tuer la trentenaire cette nuit-là. Si elle avait eu une arme à portée de main, elle l’aurait fait…

Selene aurait pu déroger au rendez-vous, mais ça n’aurait fait que différer un épisode désagréable, pour en faire une confrontation encore plus insurmontable. Sa silhouette gracile perdue dans un sweat trop large, drapée de sa longue crinière qui lui bouffait une partie du visage, elle rejoignit Matias à l’orée du bois. Son regard était différent, bien sûr ; ils avaient recouvert leur aspect naturel, loin des orbes glaçants de son bourreau d’antan. Malgré tout, elle n’était pas à l’aise. Elle n’arrivait pas à ne pas croire cet instinct intérieur, bavard, qui lui murmurait que le chef de famille lui en voulait. Qu’il l’avait attirée ici pour l’abuser à l’abri des regards, pour lui faire vivre l’enfer qu’elle avait fait vivre à Juliet.

Dans la grosse poche ventrale de son vêtement, la pianiste avait caché une large paire de ciseaux pointus, subtilisée dans la maison. Même si on faisait attention à ne pas lui laisser d’arme entre les mains, il était compliqué de tout planquer dans une propriété si grande, surtout quand il y avait autant de monde, autant de passage et autant à faire. Si Matias tentait quelque chose, elle lui planterait dans la gorge.

- Je suis là, lui dit-elle en arrivant à sa hauteur – alors qu’il ne pouvait pas la manquer, qu’est-ce qu’il y a ?

La question feignait l’innocence et frôlait l’impertinence. Comme si inconsciemment, Selene se disait que prétendre ignorer la raison de cette invitation à marcher à deux lui éviterait d’aborder les sujets sensibles. Il faisait beau, le vent chantait dans les feuilles et quelques oiseaux piaillaient avec plaisir. Pourtant, son expression était aussi sombre qu’un ciel orageux…


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.

Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Matias Padilla
Matias Padilla
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | Sanctuary Point
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 612
Sujet: Re: Arsonist's lullabye   Sam 5 Juin 2021 - 1:01
Dans son esprit, tout un tas de questions tournent en boucle. Trop nombreuses pour qu’il puisse toutes les écouter, trop intriquées pour qu’il puisse les démêler. Ce n’est pas faute d’avoir fait son possible pour y être attentif, pour y répondre. Distinguer le vrai du faux, dénouer une situation si complexe qu’il ignore même comment elle a pu se produire. Une situation qui, surtout, lui a été rapportée, et dont il n’a pas été témoin lui-même. Cela n’arrange rien à sa tâche, bien sûr, et il s’efforce de ne pas formuler de conclusions hâtives. Il attend de voir si la principale intéressée va évoquer d’elle-même l’incident, et si oui, dans quelle disposition d’esprit elle se trouve.

Et comme à son habitude, Matias patiente. Les mains dans les poches de sa veste, sous le couvert des arbres, il attend l’arrivée de Selene. Ironiquement, il lui a proposé de se rencontrer seuls avant d’être informé des récents événements, et tenait avant tout à discuter du mois écoulé. De ses impressions, de ses sentiments. Un premier bilan, en somme. L’occasion pour eux de savoir s’ils avaient eu raison de suivre cette voie, ou s’il était temps pour Selene de rentrer chez elle.

Lorsque la jeune femme arrive finalement, le menuisier affiche un sourire rassurant. Son ton ne l’ébranle pas : il a l’habitude de la voir jouer la provocation, consciemment ou non. Il sait qu’elle cherche les limites, comme le premier jour. Sa question n’a eu de cesse de le hanter, et s’ajoute à toutes celles qu’il ne parvient pas à refouler. Merci d’être venue, dit-il en guise de salutation, et pour toute réponse à sa question. D’un geste, il lui indique le sentier creusé entre les arbres, et sur lequel il se perd régulièrement.

Après un instant de marche silencieuse, Matias lance un coup d’œil à Selene. Elle n’a pas l’air à l’aise, mais cela ne change pas vraiment de d’habitude. Il ne l’a encore jamais vue détendue, sans savoir s’il s’agit d’une propension naturelle, d’un effet de la maladie, ou tout simplement du malaise de se trouver chez des inconnus. La réponse, pour l’instant, lui importe peu. Je voudrais qu’on discute un peu des dernières semaines, si tu veux bien. De ce que tu ressens depuis que tu es arrivée, de ce que tu penses de tout ça, dit-il en désignant d’un moulinet du poignet l’ensemble de la propriété. Est-ce que tu regrettes ta décision de venir ?


november rain ☩
DAYS, GONE BY, COME BACK AS THE MORNING LIGHT. A COLOURLESS DEMISE RISES AND THE ONLY SHELTER I USED TO KNOW, IS GONE LOST OUT OF SIGHT.

Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 9797
Sujet: Re: Arsonist's lullabye   Sam 5 Juin 2021 - 22:35
La jeune femme lui emboita le pas. Le calme inébranlable de Matias était aussi agaçant qu’apaisant. Ou non, il la rendait nerveuse aussi. Méfiez-vous de l’eau qui dort comme on dit ; et son aîné, lui, semblait constamment endormi. Alors, quand allait-il exploser ? De quoi sera-t-il capable à ce moment ? Selene ne le regardait pas. Ses yeux clairs restaient focalisés sur ses pieds qui foulaient la terre meuble. Machinalement, elle grattait son bras gauche. Ses ongles s’obstinaient, à travers le tissu de son vêtement sombre, sur la croute d’une vieille plaie qu’elle s’était faite elle-même.

- Qu’on discute ? Répéta-t-elle.

C’était surprenant. Elle s’attendait à des réprimandes, à une mise en garde, à des menaces. La musicienne aurait pu tuer Hazel – elle l’aurait probablement fait, si elle avait été armée. Et malgré tout, Matias jouait le garde-malade patient et compréhensif ? C’était elle qu’on étiquetait comme schizophrène, mais c’était lui le fou dans cette histoire. A cette pensée, la jeune femme laissa échapper un léger rire. Une exclamation sans aucune joie, dont elle garderait le secret, car son visage revint instantanément à son masque de marbre.

- Je regrette pas, elle marqua une pause et précisa : au moins, à Nisqually, ils peuvent se reconstruire sans moi. C’est mieux comme ça.

Ils lui manquaient tous atrocement. Sa famille. Surtout Elizabeth, Hope et Juliet. Il ne se passait pas une journée, pas une seconde, sans que Selene ne pense à cette dernière. C’était une lame chauffée à blanc plantée dans son cœur, un crochet planté dans ses entrailles qui lui saccageait l’estomac. Mais elle y croyait dur comme fer : tous y gagnait en son absence. Ils pouvaient tirer un trait sur elle.

Soudainement, elle s’arrêta. Non… qu’est-ce qu’elle racontait ? Ça venait de la percuter, comme ça. L’évidence était claire. Dans la grande poche de son sweat, ses doigts se serrèrent sur la paire de ciseaux. Au moindre geste brusque, elle le brandirait et viserait les yeux ou la gorge. Il faudrait être rapide, car son aîné était plus massif et plus costaud qu’elle.

- J’ai compris. Tu veux m’emmener avec toi pour m’exécuter loin de la maison, débita-t-elle laconiquement ; et brusquement, elle ne voulait plus mourir, la rage de vivre avait pris le pas sur la dépression, je me laisserai pas faire, prévint-elle, toujours sans bouger ; Matias voulait venger Hazel, c’était évident, je me laisserai pas faire, répéta Selene.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.

Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Matias Padilla
Matias Padilla
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | Sanctuary Point
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 612
Sujet: Re: Arsonist's lullabye   Mer 16 Juin 2021 - 22:38
L’éléphant dans le salon commence à prendre des proportions inquiétantes, mais Matias s’obstine à ne pas en parler.

A la place, il fourre ses poings serrés dans les poches de son jeans, et avance en observant un point invisible, droit devant lui. Sa proposition semble surprendre Selene, et il ne peut que le comprendre. Ils savent tous les deux ce qu’il s’est passé, bien sûr, mais aucun d’eux ne l’évoque. L’ombre menaçante pèse sur eux, lourde et étouffante comme un soir d’orage. Que Matias n’amène pas le sujet sur la table doit profondément déstabiliser la jeune femme. Il veut cependant entendre sa version, son point de vue, avant de l’accuser d’avoir gratuitement blessé sa cadette.

Patient, il attend sagement qu’elle daigne formuler une réponse. Difficile de dire à quoi il s’attendait, mais les mots qui tombent des lèvres de la brune sont brutaux. Pas par leur intonation, mais par le profond mal-être qu’ils cachent. Parce que Selene ne réfléchit pas en je, mais en eux, en vous. Rien ne compte plus à ses yeux que ce ils qu’elle s’efforce à tout prix de protéger ; même à celui de sa vie.

Fronçant les sourcils, Matias s’apprête à répondre, lorsque la jeune femme l’interrompt. Cette fois, il est totalement pris de court et se fige. Q-Quoi ? Non, proteste-t-il aussitôt. Qu’est-ce que c’est que cette histoire ? Le passage du coq à l’âne est brutal et il n’est pas sûr de comprendre comment ils en sont arrivés là. Qu’est-ce que tu racontes, enfin ? Bien sûr que non !

Pris par surprise, son esprit carbure sec. Qu’est-ce qui lui a pris, d’un coup ? Quels drôles de murmures se sont insinués en elle, pour qu’elle échafaude cette fable ? Quelqu’un lui a-t-il suggéré cette idée saugrenue, ou s’est-elle formée seule, comme un embryon difforme, malsain ?

S’efforçant de garder son calme, Matias ne détache pas son regard de Selene. Il cherche, dans ses yeux clairs, la moindre preuve de lucidité, de conscience. D’humanité, peut-être. D’elle. Tout en craignant, évidemment, de trouver quelque chose. Car si elle prononce ces mots sans qu’ils soient dictés par la maladie… Alors quelque chose de grave est en train de se passer.

Est-ce que… est-ce que quelqu’un t’a dit ça ? risque-t-il, se demandant au passage si sa question ne pourrait pas être interprétée comme un signe de culpabilité. Comme un moyen détourner d’avouer la véracité de ce projet. Pourtant, il n’en est rien, et la discussion qu’il imaginait semble avoir pris un tour tout à fait inattendu. Et pour le moins déplaisant.


november rain ☩
DAYS, GONE BY, COME BACK AS THE MORNING LIGHT. A COLOURLESS DEMISE RISES AND THE ONLY SHELTER I USED TO KNOW, IS GONE LOST OUT OF SIGHT.

Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 9797
Sujet: Re: Arsonist's lullabye   Ven 25 Juin 2021 - 13:33
Devait-elle le croire ? Non. Impossible. Elle était capable de lire l’illisible, de comprendre ce qu’il cachait. Matias l’avait attirée chez lui en profitant de la naïveté d’Eli, parce qu’il voulait la prendre encore une fois. Il voulait l’humilier, la blesser, la profaner, pour raffermir l’ascendant qu’il avait perdu. Des années auparavant, Gabriel l’avait sauvée de ce violeur, mais cette fois, il n’y aurait plus personne.

Mais non.

Elle se trompait.

Ce n’était pas lui, n’est-ce pas ? Ce sale type qui lui avait pris son âme, qui l’avait mutilée irrémédiablement à l’intérieur. Il ne ressemblait pas à Matias. C’était évident ! Mais Selene ne savait plus. Les images s’embrouillaient et s’entremêlaient dans son crâne. Elle voyait le danger partout, car il l’encerclait continuellement. Autrefois, elle pensait qu’incarner le Mal en personne lui permettrait d’échapper à la peur qu’il l’agresse, mais elle avait eu tort. Elle ne pouvait pas réussir, elle était trop humaine pour ça…

- Non, mais je sais que vous le pensez tous…, répliqua-t-elle en reculant d’un pas, à me tuer…, la jeune femme regarda brusquement autour d’elle, comme si elle venait d’entendre quelqu’un arriver, c’est pas… Hazel est venue dans ma chambre, elle n’aurait pas dû… elle… elle aurait pas dû ! Elle a voulu s’en prendre à moi, c’est ce qu’elles disent…

Son timbre ne cessait de changer, variant de la vindicte à la supplique. Elle avait si mal, dans la poitrine, dans la tête. Il fallait que ça cesse. Maintenant. La pianiste fit un nouveau pas de recul, pour accroître la distance qui la séparait du patriarche, et sortit la grosse paire de ciseaux de sa poche. Plutôt que de menacer Matias, elle dirigea la pointe de l’objet métallique sur sa propre gorge.

- Je peux en finir maintenant… ça t’arrangera, pas vrai ? Ses lèvres tremblaient, des larmes cristallines affluaient à ses yeux glacier, plus besoin de te préoccuper de moi, plus besoin d’avoir peur que j’en attaque un de vous en pleine nuit, nouveau pas en arrière, ses doigts blanchirent en serrant plus encore les ciseaux, mais sa main vibrait, ce sera mieux pour tout le monde. Tu pourras raconter aux autres que t’as rien pu faire…

Ce qui ne serait pas faux. A ce stade, il ne pouvait rien faire pour elle. Rien.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.

Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Matias Padilla
Matias Padilla
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | Sanctuary Point
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 612
Sujet: Re: Arsonist's lullabye   Mer 30 Juin 2021 - 23:04
Profondément déstabilisé par l’attitude et les mots de la jeune femme, Matias ne sait pas comment réagir. D’un coup, son esprit paraît blanc, vidé de ses pensées, de sa substance. Il reste immobile, paumes tendues en signe de reddition, en signe d’innocence. Mais ses efforts sont vains et les yeux de Selene, de plus en plus fixes. Et ses paroles, elles, font de moins en moins sens. Très vite, malgré tout, Matias comprend qu’elle est probablement en pleine crise. Il ne sait pas vraiment s’il s’agit de la première depuis son arrivée, ou si elle a très bien caché ses symptômes avant cet instant. En tout cas, ce n’est rien de ce qu’il imaginait.

Selene, tu sais que ce n’est pas vrai. Personne ne te veut de mal ici, d’accord ? Ni moi, ni personne, insiste-t-il, pourtant conscient que ses mots n’auront que peu d’impact. Et il s’en rend d’autant plus compte qu’il la voit sortir de sa poche une paire de ciseaux, vraisemblablement empruntée à la maison. Merde, marmonne-t-il dans sa barbe, inaudible. Cette fois, c’est sûr, les choses sont en train de dérailler, et il suffirait d’un rien pour qu’il perde le contrôle de la situation. Ou du moins, le peu qu’il en a encore.

Son regard s’assombrit aux paroles de la jeune femme, et il abaisse les mains, serrant inconsciemment les poings. S’humectant les lèvres alors que sa gorge paraît s’assécher brutalement, Matias cherche les mots qui pourront faire pencher la balance.

Selene… Selene, concentre-toi sur moi, ok ? Regarde-moi, et concentre-toi sur moi… Je ne vais rien raconter à personne, puisqu’il ne va rien se passer, d’accord ? A nouveau, une main s’élève, dans un geste d’apaisement, alors qu’il esquisse quelques pas lents vers elle. Putain, ce qu’il aimerait qu’elle l’écoute, à cet instant. Ce qu’il aimerait que cette lueur froide, déterminée, dans ses yeux clairs, s’éteigne peu à peu. Mais Selene croit dur comme fer à ses mots, et il ne sait pas quoi dire pour la ramener à la réalité. Il ne la connait pas assez, tout simplement.

Serrant les dents, il hésite à lancer un nom, une image… Juliet, cette jeune fille qui semblait à la fois si désespérée et si récalcitrante à l’idée de laisser partir sa compagne, qui n’a pas décroché un mot durant leur rencontre, mais semble avoir soutenu Eli, malgré tout… Non. Elle n’est pas la solution. Peut-être même l’évocation de son nom aggravera-t-elle les choses. Non. Pas Juliet.

Ecoute, ce qui s’est passé avec Hazel est un accident, d’accord ? Je le sais, elle le sait aussi, on le sait tous. Tu n’y es pour rien, et aucun de nous ne t’en veux. Personne ne te veut de mal, répète-t-il en accentuant chaque syllabe. Il continue d’avancer, néanmoins, espérant s’approcher suffisamment d’elle pour la désarmer.

Et, lorsqu’il s’estime assez près de la jeune femme, Matias bondit dans sa direction, tentant de saisir les ciseaux pour les lui arracher des mains.


november rain ☩
DAYS, GONE BY, COME BACK AS THE MORNING LIGHT. A COLOURLESS DEMISE RISES AND THE ONLY SHELTER I USED TO KNOW, IS GONE LOST OUT OF SIGHT.

Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 9797
Sujet: Re: Arsonist's lullabye   Ven 2 Juil 2021 - 15:40
- Pourquoi…

La phrase se suspendit sur le bout de ses lèvres. Ses yeux fous fixaient Matias. Elle paniquait, complètement. Son corps tremblait, fébrile, et la main qui tenait la paire de ciseaux était moite. Se concentrer sur lui ? Et pour quoi faire ? Il ne lui en voulait pas, vraiment ? Elle aurait tué Hazel si elle pouvait, et il prétendait qu’elle était pardonnée ?

- Pourquoi est-ce que tu me mens ? Implora la musicienne.

Pourquoi s’acharnait-il ainsi à la tourmenter ? Pourquoi devenait-elle son jouet ?! Il la torturait avec sa gentillesse absurde, avec son abnégation incroyable. Elle ne méritait pas cette sollicitude. Elle méritait d’être rabaissée, d’être malmenée, d’être assassinée. Sa vision se troubla à nouveau et, encore une fois, les traits brouillons de son agresseur se superposèrent à ceux de Matias.

Drôle de mécanisme de l’esprit. Selene était coupée en deux. D’un côté, elle voulait vivre ; s’échapper de ce carcan qui l’emprisonnait mentalement pour enfin, se sentir libre. Mais de l’autre, la culpabilité l’avait empoisonnée à tel point qu’elle voulait souffrir pour expier ses fautes ; souffrir à mort. Et si elle imaginait que son violeur revenait la hanter, ce n’était pas tant par traumatisme… que parce que son esprit malade fantasmait de vivre ce qu’avait vécu Juliet. Ce serait une façon de payer, pas vrai ? D’être salie et détruite, comme son amie avait été salie et détruite.

- N-NON !! Laisse-moi !

Il s’était jeté sur elle, immobilisant la main qui tenait les ciseaux. La musicienne vit rouge. Elle se débattit férocement, résistant à la force de Matias. Il éloignait son bras de sa gorge et tentait de le tordre, pour lui faire tomber son arme improvisée. Selene tenta tout : lui marcher sur les pieds, lui mettre les doigts dans les yeux, lui enfoncer ses ongles dans la main, mais son aîné était plus solide. Plus costaud, plus ferme sur ses appuis.

Néanmoins, elle n’avait pas dit son dernier mot ! La pianiste se battait, oubliant même qu’elle luttait contre une personne qui voulait l’empêcher de se suicider. Usant ses stratagèmes que lui avait enseigné Duncan, elle trouva moyen d’écraser suffisamment fort son talon sur le genou de Matias pour le déséquilibrer. Ils basculèrent au sol tous les deux, dans une confusion qui lui permit miraculeusement d’arracher les ciseaux de la prise de son adversaire. D’un geste rageur, la jeune femme chercha à le planter dans le torse de son aîné, qui leva in extremis son bras en protection. Les lames percèrent le tissu et entamèrent sa chair, de toute évidence…


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.

Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Arsonist's lullabye   
Revenir en haut Aller en bas  
- Arsonist's lullabye -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: