The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -23%
-23% sur Ratchet & Clank: Rift Apart (PS5)
Voir le deal
61.49 €

And life goes on...
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Min-Oh Yeo-Jeong
Min-Oh Yeo-Jeong
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Docteur Minou
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 580
Sujet: Re: And life goes on...    Mer 2 Juin 2021 - 17:51

Définitivement, il y a une sorte de malédiction qui plane sur leur duo. S’ils ne parlent pas des rumeurs qui circulent sur l’un flagellé, ils comptent les morts que l’autre n’a pas été capable de sauver. Ils étaient quatre, dans ses onze-là, pour qui il aurait dû pouvoir faire quelque chose. Mais entre les balles qui sifflent qui l’ont empêché de les rejoindre, un médecin mort n’est plus si utile il parait, et la chaussée craquelée qui fait une très mauvaise salle d’opération improvisée… les onze sont morts, sans possibilité de les aider. Il n’y a bien que Victor sur qui il a pu poser les mains pour le sortir de cet enfer-là. Un, à se demander pourquoi New Eden s’est encombré de lui ce jour-là.

Ils n’ont même pas pu récupérer leurs dépouilles, après tout ça. Surement qu’à présent ils errent comme la plupart des cadavres, au milieu des ruines et des autres que personne n’a sauvé. Autant se concentrer sur Mason, plutôt que de remuer le couteau dans la plaie. Min-Oh ne changera plus leur fin, ne pourra pas mieux les aider plus d’un mois après les faits. « C’est normal dans ton état. » La douleur constante est terrible pour les nerfs autant que le moral. « Ça devrait te soulager, alors n’hésite pas. Je t’en fournirais d’autres si tu as besoin. » Avant qu’il échappe quelques remarques acides devant d’autres, qui eux ne l’ignoreraient pas. Il sera observé de près encore un moment, aucun doute ne subsiste à ce sujet, la douleur ne sera certainement pas là pour l’aider.

Acquiescement prudent, Mason a au moins l’air d’y croire. Ça ira, peut-être d’ici six mois. Le médecin aimerait s’en convaincre tout autant, au moins prétendre, mais pour l’instant l’homme qu’il regarde n’est plus qu’une ombre de ce qu’il a été, il y a encore seulement quelques années. Alors un sourire s’étire timidement à la mention de Ray. « Il est très impliqué. » La volonté de ce jeune homme à aider n’est pas sujet à débat, même lorsque, visiblement, cette aide est borderline légale. « Très bien. » Si Mason a besoin de compagnie, il devrait pouvoir lui offrir, s’installe sur une chaise pour tenter de réfléchir. Des histoires, si possible pas trop tragiques, ça doit se trouver.

« Hm. Je t’ai parlé de notre patient aveugle ? Pas ici, en Corée. » Un regard sur son ami, mieux vaut enchainer. « Je suis donc aux urgences, je ne sais même plus ce que je faisais exactement à ce moment, et je vois arriver notre trieur. En gros aux urgences, les patients sont classés selon la gravité de leur état, et l’urgence de leur situation. Sauf que notre trieur, celui en charge du classement, arrive totalement perdu face à un patient. Comme j’ai deux minutes, je l’accompagne pour voir ça. » Grave erreur, ou meilleure décision de sa vie.

« C’est un homme, environ soixante-dix, qui vient parce qu’il est devenu aveugle soudainement, sans choc, maladie, médicament ou ce que tu veux. Juste comme ça, sans raison. C’est extrêmement urgent. » Un regard à Mason, pas vraiment besoin d’avoir fait médecine pour s’en douter. « Evidemment je lui demande depuis combien de temps. Et là. Depuis 1992. » Autant dire que l’urgence était depuis un bon moment passée. « Ça faisait seize ans qu’il était aveugle, sans savoir pourquoi, et seulement ce jour-là il s’est décidé à consulter. » Franchement c’est dur de se retenir de rire devant un cas comme ça. « Parce que bon ça commence à faire longtemps quand même. Et j’aimerais bien savoir si ça va finir par revenir. » Les deux seules demandent que ce vieux a bien voulu formuler devant un urgentiste de vingt-six ans qui n'avait absolument aucune idée de quel protocole appliquer pour ce genre de cas.



Primum non nocere

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Mason Wentworth
Mason Wentworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 732
Sujet: Re: And life goes on...    Ven 4 Juin 2021 - 18:18
Je retiens un soupir silencieux alors que j’observe Min-Oh. Ne nous leurrons, j’aurais largement préféré le retrouver dans d’autres circonstances. Mais je réalise qu’avant son départ, on ne se voyait pas vraiment souvent. Est-ce que ça fait de moi un mauvais ami ? Probablement. J’ai envie dire que je ne suis plus à ça près mais, au final, j’ai une chance de pouvoir corriger le tir. Il est venu alors qu’il n’était pas obligé et, surtout, il n’est pas là pour me pointer du doigt. Il pourrait. Après tout, il est aussi un modèle pour notre groupe.

… enfin, à voir la boite d’antalgiques, il y a de quoi se poser des questions. Et, comme petit à petit depuis que j’ai entendu Sonia prête à mourir pour des inconnues, tout ce que je pensais acquis sur cette communauté s’effrite un peu plus. J’ai encore du mal à gérer tout ça sans me sentir pris de vertige, sans avoir une peur panique de ce qui va se passer plus tard, quand j’aurais fini par accepter.  

Je grimace un sourire à sa remarque. « Je n’avais pas envie de me plaindre pourtant. » Pas comme si je n’avais pas mérité ce qui m’arrive d’une certaine façon. Enfin, de mon point de vue en tout cas. « A t’entendre, on dirait que je vais vraiment en avoir besoin. » Je sais bien que je suis plus que bordeline avec ce qui s’est passé. Mais jusqu’à quel point ? Difficile à dire. Et Min-Oh, qui me connait depuis près de 5 ans, sait probablement mieux que les autres à quel point j’ai pu vraiment changer. C’est pourquoi j’hésite, l’espace d’un instant, à lui demander comment j’ai pu devenir comme ça. Mais je n’ai pas envie de le mettre au pied du mur.

Alors j’ai un sourire pas vraiment convaincu, préférant évoquer Ray et l’aide providentielle qu’il a été pour moi. « C’est quelqu’un de bien. Et il suit très bien les traces de son professeur en tout cas. » Je fais mine de lever mon verre d’eau à sa santé avant de réfléchir à ce dont j’aurais besoin. Je ne sais pas pourquoi je lui réponds ça, que j’ai juste besoin de sa présence. Mais en réalité, c’est ce qui m’évite le plus de réfléchir à ce qui s’est passé, aux conséquences et à ce que je vais devoir faire de ma vie désormais. Et je m’assois en face de lui, l’écoutant avec attention, comme un gamin à qui on raconte une histoire. J’avoue, le début me surprend un peu, mais j’attends de voir la suite et, surtout, la chute. Et je bats des cils, laissant filer un rire spontanément quand il en finit avec son histoire. Je réalise que je n’ai pas ri depuis… longtemps. Tellement que même le son me surprend et que j’ai un temps d’arrêt avant de souffler un « ça, c’était vraiment pas mal… » Ca vaut bien un merci je crois. Et j’ajoute, pensif, ma posture se redressant sans même que je m’en rende compte. « Je me suis toujours demandé… pourquoi tu as décidé de travailler aux urgences ? » La médecine, ça je peux l’imaginer assez facilement, surtout vu le profil. Mais le reste, je suis curieux.



"Il will walk by faith even when I can not see..." by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas  
Min-Oh Yeo-Jeong
Min-Oh Yeo-Jeong
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Docteur Minou
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 580
Sujet: Re: And life goes on...    Sam 5 Juin 2021 - 18:55

« Si ce n’est pas le cas tant mieux, mais si tu as besoin… » Min-Oh ne se leurre pas. Pour l’instant Mason est en convalescence forcée, mais bientôt il devra reprendre ses activités, ses mouvements quotidiens. Son dos sera sollicité en permanence et les plaies en cours de cicatrisation ne sont jamais très clémentes avec les efforts demandés. Dans l’état de sa réputation, mieux vaut que le médecin ne l’en dispense pas tout entier, ça pourrait lui être reproché, un manque d’implication dans leur communauté. Les antalgiques semblent les mieux indiqués.

Le sourire revient plus naturellement à la mention de Ray, peut-être même un rire discret au compliment qui lui est jeté. « On a besoin de médecins comme lui. » Sa capacité à mettre à l’aise les patients n’est pas feinte, comme l’intérêt qu’il porte à leur bien-être. Avec sa réelle motivation à apprendre et ses capacités, certainement qu’il deviendra vite un pilier de la clinique. D’ailleurs en parlant de clinique, c’est bien là que naissent les seules anecdotes que Min-Oh est capable de sortir. Il faut admettre, sa vie s’est passé entièrement en médecine.

Le rire de Mason fait au moins plaisir à entendre. La question, elle, a une réponse un peu plus gênante. « Officiellement ? Parce que c’est un service difficile, je veux dire, coté personnel médical aussi. On a le plus gros taux de perte de patients, rarement des situations très faciles, toujours sous pression… généralement les médecins ne font pas plus de trois ou quatre ans dedans. On est toujours en manque de personnel réellement spécialisés dedans, et comme il faut bien que quelqu’un le fasse, et que je ne suis visiblement pas prompt au burn-out… » Purement altruiste, à mettre sa vie au service des autres. C’est une jolie histoire à vendre en tous cas.

« En réalité, j’ai toujours du mal avec les consultations. Les patients préfèrent parler de leur vie que des traitements, ce qui est compréhensible mais… » Franchement, il s’en fout de leur chien et de leur fille et de est-ce qu’on peut décaler le traitement jusqu’à après mes vacances ? « En moyenne on ne passe que deux minutes sur un patient aux urgences, ça limite clairement leur capacité à disserter d’autre chose. Et je ne sais pas, j’aime assez travailler sous pression, c’est toujours comme ça que j’ai mes meilleurs résultats. Je dois être un peu étrange. » Si au moins il s’en rend compte, rit presque parce que c’est peut-être la pire raison à donner.

« On a pas le temps de se demander si on a bien diagnostiqué, bien pris en compte les antécédents. Ca m'évite de me prendre la tête pour... rien souvent. En soit, c'est presque plus reposant que les autres services pour moi. » Définitivement il ne doit pas être normal. Alors il prend simplement le verre d’eau qui lui a été donné, une gorgée avant de reposer les yeux sur Mason. « Et toi, la police ? » Comme pour les militaires, Min-Oh n’a jamais vraiment compris ce choix de carrière. Pas qu’il réfute leur utilité mais ça lui a toujours paru légèrement suicidaire.



Primum non nocere

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Mason Wentworth
Mason Wentworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 732
Sujet: Re: And life goes on...    Dim 6 Juin 2021 - 12:29
J’ai une vague grimace quand il me confirme que si j’ai besoin, je sais où trouver des antalgiques. Et je souffle, pince-sans-rire. « La reprise va être aussi horrible que je l’imagine, c’est ça ? » En plus, je vais me retrouver à faire le grouillot pour le reste de la milice. Je n’ai pas à me plaindre, une fois de plus, je m’en sors bien. Je ne suis pas disgracié et j’ai encore la possibilité de bien me faire voir, de me faire pardonner et de rentrer dans le rang. Quelque chose dans ce goût-là en tout cas. Je ne sais pas encore réellement ce que je compte faire, mais je sais pertinemment que je vais devoir faire le dos rond pour ne pas m’enfoncer les prochaines semaines. Alors oui, les antidouleurs de Min-Oh seront plus que bienvenus au final, d’autant que la douleur de fin de journée me rendra probablement moins patient et plus enclin à être… sarcastique.

Parler de Ray est bien plus agréable. Et mon sourire bien plus franc. « C’est certain. Il respire la bienveillance. » Et si je l’ai remercié à plus d’une reprise, je me rends compte que je n’ai pas réussi à traduire ce sentiment d’apaisement qu’il a su me donner, surtout dans les heures qui ont suivi ma flagellation. Sans lui, je ne suis pas sûr que je serais prêt à affronter tout ce qui ne manquera pas d’arriver à l’avenir. Mais dire ce genre de choses est presque aussi dangereux que défier ouvertement notre système. Alors, pour le moment, je préfère le garder pour moi. Un jour peut-être, je pourrais lui en parler.

Et Min-Oh arrive à bien me changer les idées. J’ai presque le sentiment d’avoir une discussion normale, comme si rien n’avait été chamboulé en quelques semaines à peine. « Tu vends bien le service des urgences toi. » J’ai quand même une grimace compatissante, avant de le fixer, plus curieux. Avant de pouffer de rire. « Je viens de tenter de t’imaginer en médecin de campagne, avec une grand-mère qui viendrait te voir tous les matins pour… rien. » Mon regard retrouve un instant un éclat de malice avant de disparaitre. Mais au moins, je me sens moins en mode… automatique. « Je ne pensais pas que tu n’aimais pas… parler aux gens. C’est l’idée ? J’avoue que pour un médecin aussi bienveillant que toi, c’est un peu surprenant. » J’ai un haussement d’épaules au reste. « Pour ce qui est de travailler sous pression, ça, je peux l’entendre sans problèmes en tout cas. » En tout cas, j’avoue que je ne m’attendais pas du tout à ces explications et ça me fait quand même voir Min-Oh sous un nouveau jour. Ce n’est pas une mauvaise chose, bien au contraire. Même si c’est étonnant. « Je ne m’attendais pas à entendre les urgences décrites comme ça. »

Forcément, il me renvoie ma question. Et je bois de nouveau quelques gorgées avant de me lever pour ouvrir le frigo. Et en sortir une moitié de tarte aux pommes. « Cadeau de Tasya et de… je ne sais plus le nom de son amie. Enfin, peu importe. Tu en veux ? » Je prépare deux assiettes avant de reprendre, un léger sourire sur les lèvres. « J’ai toujours rêvé d’être chanteur. Dans un groupe de rock. Absolument pas chrétien. » Je coupe une première part et je continue, comme si de rien était. « Mais la profession n’était pas vraiment… acceptable pour mon père le pasteur. » J’ai une grimace, attrapant un morceau de pommes qui s’est enfui. « Alors j’ai cherché quelque chose où je pourrais me rendre utile. Servir et protéger. La devise de la police. Je ne suis pas porté sur les armes à feu ou la violence, mais je me suis rendu compte qu’avoir des règles et des gens formés pour les faire respecter était nécessaire. » Sans compter qu’avec le départ de Samuel, faire de la musique n’avait plus tout à fait la même saveur. « J’ai été flic pendant deux ans, avant de postuler pour être shérif-adjoint. Je me sentais plus proche des gens comme ça. Et je me sentais… utile. Pas autant qu’un urgentiste mais… » Et mon sourire se fait plus nostalgique. A l’époque, même si la société semblait totalement détraquée, c’était l’espoir qui me portait. Et maintenant ? Aucune idée.



"Il will walk by faith even when I can not see..." by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas  
Min-Oh Yeo-Jeong
Min-Oh Yeo-Jeong
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Docteur Minou
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 580
Sujet: Re: And life goes on...    Lun 7 Juin 2021 - 19:20

Le sourire forcé a répondu mieux que sa voix aurait pu le faire. Oui, reprendre son travail en l’état va être au mieux compliqué sinon difficilement gérable, désolé.

Et le même sourire revient étirer ses lèvres, probablement qu’il tire un portrait assez peu enviable des urgences, il s’en rend à peine compte. Mais le rire fait place. « Tu n’es pas si loin. » Les médecins de campagne ont plus de courage qu’il n’en aura jamais. Leur patientèle est encore un tout autre pedigree. L’était, il y a encore quelques années. A présent ils ne doivent plus que voir des urgences vitales, comme lui. Au moins Min-Oh l’a choisi, devrait s’en réconforter. Beaucoup ont dû subir une reconversion qui leur plait sans doute encore moins que lui en généraliste.

« Ce n’est pas… » Si en fait, un peu. Il n’a aucune envie de discuter de la vie privée d’un parfait inconnu juste parce qu’ils ont échangé leurs noms. La plupart du temps, leur petite vie le dépasse, il est incapable de s’y intéresser autant qu’il le voudrait. Si déjà il avait du mal avec celle de sa famille, qui lui paraissait déjà bien futile, celle de Dylan qu’il ne voit qu’une fois tous les dix-huit mois…
« Quand les gens viennent te parler, surtout quand tu es médecin, ils s’attendent à » de l’empathie, de la compassion, une écoute infinie, peut-être plus encore « ce que tu répondes. » C’est là sa véritable hantise. Certains animaux ultra sociaux, Nell ou Ray, n’ont sans doute jamais rencontré le problème dans lequel il baigne. « Je ne sais pas leur répondre, c’est gênant pour tout le monde. » Qu’on lui demande de ramener les morts à la vie, ça semble plus facile.

Un regard qui se relève, il sourit plus doucement. « Je veux bien merci. » Walla Walla lui a bien manqué sur quelques aspects. La vie y est tellement agréable quand on fait un peu d’efforts pour compartimenter. Mais la surprise le cueille vite. Chanteur. Mason, chanteur. Min-Oh le fixe, même si son visage est hors de sa portée, ça il ne l’aurait jamais cru de la bouche d'autrui. Au moins il comprend bien son dilemme, qui n’en a pas vraiment été un, carrière désapprouvée, aussitôt abandonnée. Lui-même n’a jamais eu le courage de lutter contre ce que ses parents voulaient. Heureusement que sa passion était la médecine, ils étaient ravis, au moins sur le papier.

« Si tu peux empêcher les gens de finir chez moi, crois-moi que tu es plus qu’utile. » Même si New Eden a quelque peu réorienté leur idéal initial. La police protège moins qu’elle est punitive, Mason a subit la pente de la fonction et ce serait bien hypocrite que de tenter de le lui reprocher. Min-Oh a gardé toute sa civilité, mais il est aussi tombé dans le camp des bourreaux. « Tu te sens toujours utile ? » Parce qu’il parle au passé, comme si toutes ses idées étaient dépassées. Loin du médecin l’envie de le juger, ou faire croire qu’il le fait, il s’inquiète juste de son état d’esprit. Ca ne peut pas être bon pour lui de douter, surtout dans la position délicate dans laquelle il est.



Primum non nocere

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Mason Wentworth
Mason Wentworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 732
Sujet: Re: And life goes on...    Mar 8 Juin 2021 - 13:32
Merveilleux. Je ne m’attendais pas à ce que Min-Oh me mente en me disant que tout se passerait bien. Mais son sourire forcé est un peu trop parlant. Je réprime un soupir à l’idée des prochains jours qui m’attendent, d’autant que mon boulot ne sera plus le même non plus et que j’ai comme dans l’idée que certains vont s’en donner à cœur joie pour me rappeler où est ma nouvelle place. Mais, au moins, je serais probablement bien trop occupé pour penser à autre chose. Essayons de voir le positif.

… oui, oui, j’en suis venu à trouver positif de galérer comme pas permis parce que j’aurais mal et que je vais devoir payer pour ce que j’ai fait.

Comme quoi, tout arrive.

En tout cas, maintenant que j’ai cette information en tête, je préfère me focaliser sur autre chose. Et écouter Min-Oh est pour le moins… surprenant. Outre le fait qu’il me dresse un portrait des urgences inattendu, ce qu’il me dit ensuite le concernant est autrement plus important. « Oh… je vois. » J’avoue que je m’attendais encore moins à ça qu’au reste. Et je le fixe, curieux. « Je pensais que le côté… rapports humains était partie intégrante du boulot de médecin. Pas que ça pouvait être… problématique. » Et je vois surtout Min-Oh sous un jour nouveau, réalisant les efforts qu’il a pu faire pour moi, que ce soit au moment où Felicity a été sanctionnée il y a deux ans, ou même… aujourd’hui. « Et les gens ne se rendent pas compte que tu n’es pas à l’aise ? » Ca doit être compliqué à gérer pour lui.

Je dépose une assiette pleine de tarte sous son nez avant d’ajouter, songeur. « Pourtant, cette bienveillance qui se dégage de toi. C’est naturel. » Ce qui rend le reste d’autant plus surprenant. Je finis par lui souffler ce que je voulais vraiment faire de ma vie, l’espace d’un instant, un brin de malice. La musique garde toujours une place essentielle dans ma vie et m’a toujours apporté bien plus de satisfaction que mon emploi. Pour autant, je n’ai pas eu le choix que d’en faire un simple loisir. Je me demande parfois ce qui se serait passé, si j’avais suivi Samuel quand il a claqué la porte. Je sais pertinemment que je n’aurais jamais de réponse à cette question qui m’a traversé l’esprit à plus d’une reprise alors que ça fait des dizaines d’années que c’est arrivé.

Et si je hausse une épaule quand il me parle d’empêcher les gens de finir chez moi, j’ai tout de même un temps d’arrêt à sa question. « Franchement ? Difficile à dire. On est bien loin de notre point de départ. Beaucoup de choses ont changé et… il faut s’adapter. » Je ne peux pas non plus rejeter en bloc New Eden. Malgré tout, malgré les horreurs et les punitions, cet endroit nous a protégés. Maintenus en vie. Certes, le prix à payer est énorme, mais sur la dizaine de milliers de personnes qui vivent ici, sur tous ces enfants qui sont nés, combien seraient vraiment en vie sans cet endroit ? Et je me dis qu’il doit y avoir une option, un juste milieu. Que même si retrouver le monde d’avant n’est pas possible, on peut éviter de sombrer dans l’horreur pour de bon. Je finis par relever les yeux vers Min-Oh, ma fourchette entre les doigts. « Disons que je vais devoir trouver comment l’être réellement. » Avec les moyens que j’ai à ma disposition. Libre à lui de l’interpréter comme il en a envie.



"Il will walk by faith even when I can not see..." by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas  
Min-Oh Yeo-Jeong
Min-Oh Yeo-Jeong
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Docteur Minou
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 580
Sujet: Re: And life goes on...    Jeu 10 Juin 2021 - 10:59

« Ça l’est. » C’est peut-être ça le pire, les médecins ne peuvent pas prétendre échapper à parler avec leurs patients, généralement pas dans leur meilleur état, généralement en proie aux doutes et très prompts à chercher un semblant de réconfort chez le personnel médical. Il aurait peut-être dû se faire chirurgien, ne voir que des gens sous anesthésie générale, mais ça ne l’intéressait pas. A vrai dire s’il devait refaire le choix de sa carrière aujourd’hui, il reprendrait la même sans hésiter. « Ce n’est pas vraiment leur problème. Que je sois à l’aise ou pas, c’est mon travail, ce n’est pas comme si je pouvais l’esquiver. » Les patients n’ont pas à subir ses préférences.

Il souffle un remerciement quand l’assiette se pose devant lui, repose les yeux sur Mason avec un semblant de sourire. Ce n’est pas qu’il manque d’envie d’aider les gens, ne s’est pas coltiné chaque épidémie d’Ebola pendant une décennie par appât du gain, juste… les sentiments le dépassent. Il n’est déjà jamais trop sûr des siens, alors ceux des autres, il ne préfère juste pas y mettre un pied. De très loin il préfère son rôle d’homme en retrait, avec la tête froide et l’esprit clair pour ne jamais se laisser emporter. Ils trouveront toujours quelqu’un pour parler longuement.

Fourchette en main, et tarte vite entamée il faut avouer, ça change clairement des repas pas franchement excitants qu’il est capable de préparer, il revient à Mason. Il acquiesce simplement, la fonction a bien changée durant les dernières années. Les médecins aussi ont subi l’influence du système, moins terrible, certainement. Mais quand les lois mêmes changent, et les conséquences des crimes aussi, il imagine à peine ce que ça fait pour le corps policier. Quand son regard revient se fixer au sien, il a comme l’impression nette que quelque chose a changé en lui.

Il ne saurait pas dire quoi, pas précisément en tous cas, mais l’homme qui avait une confiance absolue en New Eden et son bienfondé semble se dissiper. Seulement la faute à sa punition ? Il en doute. Quelque chose s’est passé en son absence, une forme de réalisation dont il n’a pas eu vent. Ou peut-être juste à l’instant. « C’est toujours possible. Nos lois et nos devoirs sont un avantage, quand on sait les regarder. » Personne ne condamnera un mari violent pour son action, mais s’il en venait à mettre en danger la vie d’un enfant à naître… « Ça demande juste un peu de gymnastique, parfois. Ton métier comme le mien sont parfaits pour ça. »

Une gorgée d’eau, il y a toujours d’autres solutions. « Tu peux aussi participer à d’autres choses, je sais qu’il y a au moins un groupe de femmes qui rendent visite aux personnes âgées isolées. Elles sont surtout là pour leur tenir compagnie » être agréables comme de bonnes jeunes femmes de Walla Walla « mais elles ont peut-être besoin de bras, pour des travaux peut-être. » A vrai dire il ne sait pas exactement, ne s’est pas renseigné plus que ça. « Rendre service aux gens aide. Je te l’assure. » Jamais Min-Oh n’a été aussi impliqué dans l’humanitaire que quand il cherchait à échapper à sa propre vie de famille. De là à parler de tentative de fuite…

« Tu féliciteras Tasya pour sa tarte. » Un sourire plus franc passe.



Primum non nocere

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: And life goes on...    
Revenir en haut Aller en bas  
- And life goes on... -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: