The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -41%
-41% sur le Pack enceintes Home Cinéma JAMO PACK
Voir le deal
649 €

Send me a gun, And I’ll see the sun
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mary-Abigail Gordon
Mary-Abigail Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Reign of Venus
Merida d'Ali Express
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 610
Sujet: Re: Send me a gun, And I’ll see the sun    Ven 4 Juin 2021 - 9:26
Y a une part de moi qui est vraiment triste qu’oncle Raf soit mort. Mais l’autre… bah pour être honnête, je commence à même plus me rappeler à quoi il ressemble. En vrai, à part Johanna, tout le reste de la famille c’est juste des visages de plus en plus flous, auxquels j’arrive plus à donner de consistance tellement ça fait longtemps que je les ai pas vus. Sauf papa du coup, vu que là, d’un coup, sa « nouvelle » image se superpose à l’ancienne. Et j’avoue que j’ai vraiment du mal à tout assimiler.

Je prends une grande inspiration, relevant brusquement la tête quand il nous dit que les jumeaux sont en vie. « Ils… s’en sortent bien ? » Eux aussi, ils nous ont pas vraiment cherchées ? Tout le monde nous a vraiment abandonné en fait, c’était pas que papa. Là, j’ai vraiment du mal à faire comme si j’avais pas envie de pleurer. C’est horriblement égoïste, je sais, mais je peux pas faire autrement que de me dire qu’à part Johanna, je compte pour personne dans la famille.

Parce que ouais, comment il peut fuir la zone et être là ce soir ? C’est un peu facile ça je trouve. Je sais, je suis pas objective ni rien et si je prenais le temps de réfléchir, je me rendrais bien compte qu’il a fait comme il a pu. Sauf que j’ai pas envie de réfléchir. Encore moins quand je vois Johanna qui devient toute pâle à la question de papa.

Alors je me rapproche de ma sœur et je passe mon bras autour de ses épaules, avec un sourire. J’attrape son menton pour relever sa tête et la regarder dans les yeux. « Si quelqu’un doit s’sentir mal, c’est moi. C’est pas toi. » Et je me retourne vers notre père, me mordillant tellement fort l’intérieur de la lèvre que je continue de me faire mal. « J’suis tombée super malade y a deux ans. Enfin j’tombe super malade tous les hivers de toute façon. » Je roule des yeux avant de reprendre, d’une voix neutre pas du tout naturelle. « Johanna a tout fait pour me mettre un toit sur la tête et trouver de quoi me guérir. Elle s’est trainé le petit boulet sans jamais se plaindre. Tout ce qu’elle a pu faire, c’était pour me sauver. Et on a trouvé des gens qui veillent sur nous là-bas. » Alors qu’il essaie même pas de critiquer ce qu’elle a pu faire.


We are all lost stars trying to light up the dark...
Revenir en haut Aller en bas  
Richard C. Gordon
Richard C. Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1231
Sujet: Re: Send me a gun, And I’ll see the sun    Ven 4 Juin 2021 - 16:28
Il renifla et hocha la tête à la question de sa cadette.

Oui ils s'en sortent bien … Mieux que moi. Ils vont être … fous de joie quand ils vous verront.

Un sourire perça à travers l'expression de peine qui tendait les traits de son visage. Qu'on lui en veuille à lui. Qu'on lui jette les pierres et qu'on le fouette sur la place public, ça n'avait plus aucune foutue importance. Ses quatre enfants étaient vivants. En forme. Et cette pensée insuffla une bouffée de dopamine dans tout son organisme. Plus rien d'autre n'avait d'importance. Lui n'avait pas d'importance. Il n'était pas croyant, mais il était prêt à remercier tous les Dieux pour ce miracle.

Deux ans qu'elles étaient dans le coin, et l'ironie ria un peu plus fort dans la tête du Richie. La période où il avait commencé à s'éloigner du fameux coin.

Au motel ?

Le bourdonnement vrillait toujours ses oreilles. Il n'était toujours pas sûr d'être parfaitement éveillé. Et il ne savait pas ce que ça lui faisait que d'apprendre la manière qu'elles avaient dû survivre.
Ses sourcils se froncèrent alors que Mary-Abigail apportait des précisions. Il secoua la tête, regarda le sol, se remémorant sa rencontre avec une certaine Hope il y a plusieurs mois de cela. Il aurait suffi qu'il lui donne le nom de ses filles … c'était idiot, putain.

Vous avez … vous avez survécu.

Et même si son cœur se serrait à la simple mention du business d'Oxana, il n'y avait que ça qui comptait. La rage qui naissait doucement dans ses veines, à imaginer chaque homme qui aurait payé pour toucher sa fille entrait en confrontation avec l'idée qu'elles n'auraient sans doute pas passer un hiver sans ça. Elles avaient survécu, avec tous les malheurs et les sacrifices que ça impliquaient. Et il ne voulait pas qu'elles se sentent honteuses ou qu'elles pensent avoir des comptes à lui rendre. Pas là. Pas sur ça. Si elles avaient fini là-dedans, c'était parce qu'il n'avait pas été là pour elles.

Vous êtes … vous êtes incroyables.

Il essuya ses yeux qui recommençaient à s'humidifier.

J'ai pas les mots pour excuser mon absence … aucune excuse serait suffisante. Mais vous êtes vivante. Jim et Wyatt aussi. On va pouvoir … on va pouvoir se retrouver.

Même s'il oubliait la rancoeur de ses fils, ce qu'il avait fait, comment le monde avait changé. Il n'avait aucune foutue idée de comment se présenter le futur, mais il fallait qu'ils se retrouvent tous.
Ses mains tremblantes se posèrent sur leur épaule, remontant jusqu'à toucher leur joue chaude. Y'avait une légère hostilité, quelque part entre eux, qu'il sentait sans peine et qui lui faisait mal.

Vous ... vous voulez qu'on aille les voir ? Maintenant ? Ils doivent savoir. Que vous êtes vivantes.


"Do you have enough love in your heart,
To go and get your hands dirty ?"

Revenir en haut Aller en bas  
Johanna L. Gordon
Johanna L. Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Reign of Venus | Chasseur de primes
Administratrice
Raiponce du pauvre
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1997
Sujet: Re: Send me a gun, And I’ll see the sun    Ven 4 Juin 2021 - 19:23
Johanna avait un poids énorme sur les épaules, et la confiance de sa sœur eut pour effet au moins de la rassurer. Elle s'était sacrifiée pour elle, et Abigail avait toujours été reconnaissante de ce sacrifice. Il n'empêchait que c'était tout de même un passage dont elle avait honte, et qu'elle n'avait pas envie d'assumer face à son père où à ses frères. Alors que Richard se rapprochait d'elle et plaçait une main sur leurs joues pour exprimer tout le soulagement qu'il ressentait de les savoir en vie, la proposition de l'homme arracha un sursaut à Johanna qui se dégagea de cette prise qu'il avait sur elles.

Non ! Lâcha-t-elle d'un coup d'un seul, sans réfléchir plus loin.

Tout ça pour quoi ? Pour que Jim et Wyatt lui demandent dans la foulée comment elles se sentaient ? Puis ce qu'elles avaient fait durant tout ce temps ? Alors qu'ils avaient vécu à quelques kilomètres les uns des autres pendant des mois sans jamais se croiser ? Et rendre le bâton pour que Jim fasse du grand Jim et se foute d'elle en l'humiliant comme il avait pour habitude de le faire avant ? Ou que Wyatt la regarde avec un air attristé d'apprendre que sa petite sœur n'avait rien trouvé de mieux que vendre son cul au plus offrant pour leur donner du pain ?

Hors de question.

On va rentrer, chez nous, trancha Johanna avec un air ferme. Elle n'était pas en train de négocier, elle se recula même d'un pas. Cette reprise de contact avec sa famille, ça n'était pas une bonne chose. Elle ne voulait pas voir plus loin que ça : elle ne voulait pas les retrouver en fait, pas après tout ce qu'il s'était passé. Et puis, Abigail avait raison : ils ne s'étaient pas donnés trop de mal pour les retrouver de toute façon. On verra plus tard, une autre fois, pour les retrouvailles, fit-elle alors.

Haussant les épaules, Johanna reprit un air ferme. Malgré ses yeux rougis et son teint pâle, la blonde s'affirmait. Elle n'était plus la fille à papa, elle ne le serait plus jamais : elle avait eu quelques années pour changer.

On s'est pas vu pendant cinq ans, alors une semaine de plus ou de moins pour des gens qui ne nous ont même plus cherché, ça ne changera pas grand chose, ajouta-t-elle avec tous les reproches du monde dans la voix.


Ombres chinoises
Je vois tes mains sur mon corps, en ombres chinoises ou à tort, rêverie en multicolore, jette-moi encore des sorts. Sous la mer, sous la vague, on se noie et on divague, je ne peux pas tourner la page, rappelle-moi les voyages
Revenir en haut Aller en bas  
Mary-Abigail Gordon
Mary-Abigail Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Reign of Venus
Merida d'Ali Express
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 610
Sujet: Re: Send me a gun, And I’ll see the sun    Dim 6 Juin 2021 - 18:00
Ils s’en sortent bien. Est-ce qu’il pense vraiment ce qu’il dit ? Est-ce qu’il fait ça pour nous rassurer, qu’on s’inquiète pas pour eux ? Ptet… mais il se rend compte de ce que ça peut nous faire comme effet ? Toute ta famille va bien Abi et ils sont même tellement occupés qu’ils ont plus le temps de te chercher. Je serre les poings, alors que je repense aux heures passées à faire mes fichues affiches. Aux économies que j’ai faites pour avoir de quoi payer des gens pour m’aider à les retrouver. J’ai envie de tout envoyer balader et j’ai de nouveau les larmes aux yeux.

Mais, avant qu’il s’en prenne à Johanna pour le fait qu’il vive au motel, je préfère mettre les points sur les i. Je croise les bras une nouvelle fois, la mine boudeuse. « C’est Johanna qui est incroyable. » Et, alors que je sais pas trop quoi faire avec l’idée de retrouver Jim et Wyatt, le non de ma sœur résonne dans la pièce. Je l’ai jamais entendue parler aussi fermement alors, forcément je me tourne vers elle et je l’écoute avec attention.

Avant de hocher la tête à ses paroles. Et de prendre une grande inspiration, parce que j’aimerais bien que mes lèvres arrêtent de trembler comme ça. « Elle a raison. On nous attend à la maison. Et elles vont nous chercher si on revient pas. » Dit comme ça, ça sonne un peu comme une accusation. Et je saurais pas dire si c’est vraiment le cas ou pas. En tout cas, j’espère vraiment qu’elles nous chercheraient si du jour au lendemain, il nous arrivait un truc.

Et si je pense comme Johanna, je me dis qu’elle, elle va peut-être regretter d’être aussi fâchée. Alors je souffle, d’une voix plus douce. « … il faut qu’on… digère tout ça… papa. Ca fait beaucoup de choses à réaliser et… pour moi, t’étais… j’arrivais même plus à me souvenir de ton visage. » Ouais je me sens coupable, j’avoue, mais ça change pas le reste. « On a vécu sans vous pendant des années. Le coup des retrouvailles autour d’un bon repas, ça va être… difficile. Surtout après tout ce qui s’est passé. » Je me gratte le bras nerveusement, sans trop savoir si j’ai envie de hurler, de pleurer, de m’enfouir et de me cacher pour toujours ou encore d’autre chose. Ptet tout ça à la fois en fait.

Je finis par passer mon bras autour des épaules de Johanna, sans même réaliser que maintenant, on fait la même taille. Et je soupire doucement avant de murmurer. « On est tous en vie. C’est déjà ça. » Plus tard, je suppose que je serais heureuse de cette information. Pour le moment, y a trop de trucs contradictoires qui se bousculent dans ma tête pour ça.


We are all lost stars trying to light up the dark...
Revenir en haut Aller en bas  
Richard C. Gordon
Richard C. Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1231
Sujet: Re: Send me a gun, And I’ll see the sun    Jeu 17 Juin 2021 - 22:05
Vous l'êtes tout autant, approuva-t-il avec vigueur.

Il sentait que la situation lui échappait. Les regards de ses filles changer et l'atmosphère autour d'eux changer du tout au tout, et il était effrayé de ce changement brutal. Alors, quand Johanna prend fermement la parole, que sa voix tonne, Richie a carrément l'impression de perdre pieds.

Il ouvrit la bouche sans que rien ne sorte, et elle enchaîna. Elle voulait partir. Pas de retrouvailles. Déjà, elles voulaient filer entre ses doigts, comme s'ils étaient de nouveau inconnus.
La poitrine du père se soulevait douloureusement. Il secoua la tête, la gorge serrée, et cligna des yeux. Il n'était pas sûr de comprendre.

Je …

La cadette en rajouta une couche, une nouvelle couche de culpabilité et de reproches, décrétant qu'elles allaient les chercher, elles, si elles ne rentraient pas. Avant de s'adoucir, légèrement, pour mieux exprimer leurs pensées et leurs manières de voir les choses.
Des gamines. C'étaient ce qu'elles étaient, et ce depuis cinq ans. Elles l'étaient toujours, de pauvres jeunes filles qui devaient se sentir tellement abandonnées, tellement seules … Richie n'avait pas été là, c'était tout ce qu'elles retenaient. Peu importait ce qu'il ait pu vivre de son côté, les souffrances et les tourments. Pour elles, dans leur esprit emprunt de la fougue de la jeunesse, il n'était juste pas là.

Il prit une lourde inspiration, renifla un coup pour digérer ses émotions et hocha lentement la tête. D'accord. Il acceptait. Qu'attendait-il, de toute manière ? Elles avaient grandi. Elles aussi, elles avaient leur histoire et leurs tourments. Des choses à digérer.

Qu'est-ce que vous voulez faire alors ?

Le choix leur revenait, sans doute.

Je veux pas vous perdre encore.

Son regard se déroba une seconde. À vrai dire, il peinait à les regarder dans les yeux, etouffé par les reproches qu'il pouvait y lire sans mal.

Je comprends que ce soit … que ce soit étrange pour vous. Que vous pensez être face à un presque'inconnu qui bouleverse le quotidien que vous avez … que vous avez créé pour survivre. Je comprends que ce soit dur. Je comprends et je respecte votre choix. Le temps qu'il vous faut pour accepter. Pour en parler. Et peser le pour et le contre …

Son visage oscillait encore de bas en haut, comme s'il tentait de se convaincre lui-même qu'il empruntait la bonne attitude. Elles, d'abord. Peu importait ses ressentis. Il avait déjà trop craqué par rapport à ses propres émotions, et il avait vu que ce n'était pas bon.
Mais à présent qu'elles étaient devant lui, il avait l'impression que c'était impensable de les laisser filer encore. La peur de les perdre refit surface, plus puissante encore qu'avant.

Revoyons-nous bientôt. Quand vous aurez démêler ce qu'il se passe dans vos têtes. S'il vous plaît.

Sa voix s'était brièvement cassée, témoignant de l'émotion qui enivrait son esprit et troublait sa lucidité.


"Do you have enough love in your heart,
To go and get your hands dirty ?"

Revenir en haut Aller en bas  
Johanna L. Gordon
Johanna L. Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Reign of Venus | Chasseur de primes
Administratrice
Raiponce du pauvre
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1997
Sujet: Re: Send me a gun, And I’ll see the sun    Jeu 17 Juin 2021 - 22:38
Tu sais où nous trouver maintenant, fit Johanna d'une petite voix.

Tenir tête à son père, c'était bien la première fois qu'elle y parvenait. En vingt-et-un-an, Johanna avait toujours eu beaucoup de peine à trouver comment s'imposer, comment apporter des solutions aussi. Face à l'autorité, elle s'écrasait parce qu'elle n'avait pas la force de lutter dans tous les cas, elle ne se faisait pas d'illusion. Un soupir lui échappa, elle pinça les lèvres avant de reprendre :

On ne rattrapera pas le temps perdu mais... mais quoi ? Même elle ne savait pas quoi lui dire. Peut-être parce que son père lui faisait de la peine, lui brisait le cœur actuellement, elle voulait lui montrer que ça n'était pas totalement perdu, qu'il y avait peut-être une chance de s'en sortir et de se retrouver. Pour l'instant c'était trop tôt et, la blonde en premier, avait beaucoup de mal à l'idée de retourner à cette place de petite fille à papa. On ne ferme pas la porte, promit-elle.

Elle ne pouvait pas lui promettre mieux que ça d'ailleurs, elle baissa le regard et saisit la main d'Abigail dans la foulée. Hors de question de la lâcher. Pendant cinq ans, ça avait été elles deux contre le monde, et ça n'allait pas changer de si tôt. S'immiscer dans leur binôme, c'était ça qui serait tout bonnement impossible. Les séparer...

On trouvera une solution, ajouta-t-elle.

Pour l'instant, tous devaient digérer ce qu'il venait de se passer.

FIN


Ombres chinoises
Je vois tes mains sur mon corps, en ombres chinoises ou à tort, rêverie en multicolore, jette-moi encore des sorts. Sous la mer, sous la vague, on se noie et on divague, je ne peux pas tourner la page, rappelle-moi les voyages
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Send me a gun, And I’ll see the sun    
Revenir en haut Aller en bas  
- Send me a gun, And I’ll see the sun -
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: