The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
Légendes Pokémon: Arceus Nintendo Switch ...
Voir le deal
49.99 €

And everything will be alright
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Matias Padilla
Matias Padilla
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | Sanctuary Point
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 641
Sujet: Re: And everything will be alright   Mer 1 Sep 2021 - 9:03
Impressionné, Matias jette un coup d’œil vers Lisandro, sourcils levés. Deux cents personnes ? Wow… Je ne crois pas que j’arriverais à vivre avec autant de monde. Comme le souligne le médecin, ce serait probablement trop bruyant pour lui. Trop remuant, trop mouvant. Matias est un ours qui aime sa tranquillité, qui aime sa routine. Les habitudes le rassurent, et l’empêchent de devenir tout à fait fou dans ce nouveau monde qui est le leur. Vivre dans ce camp – ce village, oui – le cubain ne peut l’imaginer. Probablement aussi parce qu’inconsciemment, il voudrait se charger de tout, s’assurer que chacun ne manque de rien, est à son aise. Comme il le fait ici, en vérité. La différence, c’est que prendre ainsi soin de deux cents personnes ruinerait son sommeil. Et, faisant passer les autres avant lui, Matias se mènerait seul à la mort.

La discussion roule ensuite vers Eli, puis passe sur la maison. Le médecin ne l’interrompt pas, le laissant revisiter en paix ses vieux souvenirs. Pensivement, Matias hoche la tête pour toute réponse, écoutant à son tour le récit de Lisandro. De fait, sa survie jusqu’ici semble avoir été plutôt chaotique, et pour leur plus grand malheur, cela ne semble pas prêt de s’arrêter. New Eden… Il n’a eu que peu d’informations sur ce groupe, celles qu’Eli lui a transmis n’étant probablement pas de première fraîcheur. Non, on a été épargné jusqu’à maintenant. Peut-être qu’ils ont commencé à s’approcher d’Olympia, et qu’on les croise sans le savoir au mall. Mais ici, on est suffisamment isolés pour qu’ils ne viennent pas nous chercher. Combien de temps cet éloignement les préservera de ce fléau ? Il l’ignore, mais prie pour que cela les protège le plus longtemps possible.

Après une nouvelle gorgée de café, et un instant de silence, Matias reprend la parole. Ce groupe… New Eden – il laisse ce nom, cette promesse, rouler sur sa langue – qu’est-ce qu’ils promettent, exactement ? Il se tourne vers Lisandro, soudain plus sérieux. S’ils plaisantaient à demi-mot jusqu’à maintenant, c’est désormais l’heure de se comporter en leader. D’assumer les fonctions dont il s’est chargé lui-même ; de répondre à la confiance que les autres ont placé en lui. Subtilement, des changements s’opèrent. Matias paraît plus grand, ses épaules se carrent et son regard est plus assuré. Je comprends bien, au vu de ce qui est arrivé à Selene, qu’il ne faut pas jouer au plus malin avec eux. C’est un euphémisme. Mais qu’est-ce qui justifie cette méfiance à leur égard ? Il n’est pas en train de jouer à l’avocat du diable. Il veut simplement apprendre, comprendre, pour se préparer au jour où ils seront, à leur tour, confronté aux émissaires de New Eden.


november rain ☩
DAYS, GONE BY, COME BACK AS THE MORNING LIGHT. A COLOURLESS DEMISE RISES AND THE ONLY SHELTER I USED TO KNOW, IS GONE LOST OUT OF SIGHT.

Revenir en haut Aller en bas  
Lisandro Sedillo
Lisandro Sedillo
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1273
Sujet: Re: And everything will be alright   Sam 18 Sep 2021 - 22:28
Jusqu’ici, Sanctuary Point semblait avoir évité les visites des prophètes de New Eden, et c’était temps mieux. Peut-être resteraient-ils encore un moment à l’abri, mais le chilien avait des doutes. Ils étaient de plus en plus partout, et de plus en plus nombreux. Depuis que cet Armand avait débarqué, à la suite de la perte de leur hélicoptère, la vie à Seattle avait considérablement changé. Les promesses qu’ils leur avaient faites étaient peut-être tenues, dans les faits. Mais l’envers du décor qu’ils avaient découvert ne valait pas la peine – selon lui – de retrouver ce genre de quotidien. Certes, le chilien – comme tous les hommes ici – seraient dans le bon rôle, mais il ne souhaitait pour rien au monde mêler sa famille – ses filles – à cette vie-là.

Mais les questions de Matias sont légitimes. Cela dit, il ne se permettrait pas de lui dire ce qu’il convenait de choisir ou non, aussi essayerait-il de nuancer ses propos. « New Eden fait de belles promesses. Et je pense qu’ils les tiennent. » Commença-t-il, après avoir longuement mesuré ses paroles. « Je les ai rencontré quand ils sont arrivés la première fois, à Seattle. Un hélicoptère s’était écrasé en ville. » Dit-il, en relevant le regard vers le cubain. Rien que cette information, le fait qu’un hélicoptère ait traversé la ville avait été un événement pour eux. Plus rien ne volait dans le ciel depuis le début de l’épidémie. « J’ai tenté de sauver le pilote, avec d’autres membres du dispensaire, et on a essayé de communiquer avec lui mais… Il était délirant. Le lendemain, un groupe est arrivé pour réclamer leur ami. » Expliqua-t-il. « C’était la première fois que nous rencontrions un émissaire de New Eden, ils étaient une dizaine… et ils se sont dit des milliers, chez eux. » Là, il laissa le temps à l’homme à ses côtés à prendre la mesure de ce que New Eden était. Si deux cents personnes lui semblaient beaucoup, un millier était difficile à imaginer – même pour lui.

« Ils nous ont montré des photos, la maison, le chien, la barrière blanche. Ils vivent… comme avant là-bas. Chacun a un métier, un rôle dans cette nouvelle société et ils ne connaissent pas les dangers que nous vivons au quotidien. » Explique-t-il, à nouveau. « Mais si je pense que tout ça est vrai, on a de bonnes raisons de penser que la contrepartie ne vaut pas le coup. Eli a été capturé par l’un de leurs groupes, alors qu’il était au départ volontaire pour aller visiter l’un de leurs avant-postes, il a bien failli ne jamais revenir. » Lui raconte-t-il, avec gravité. « Nous avons également eu des photos, qui nous font penser que leur société est tournée autour… d’un culte, où la femme n’a aucun autre rôle que celui de procréer. Les personnes qui ne suivent pas les règles sont… sévèrement punies. » Continue-t-il, avant de détourner le regard sur l’étendue d’eau, pour le laisser réfléchir un peu à ces mots. « Je ne me permettrais pas de te dire ce que tu dois faire de ces informations. Je peux comprendre qu’on ait envie de les rejoindre, vu leur activité à Seattle, ils ont les médicaments, les technologies pour assurer la sécurité et la santé de tous. L’attrait d’une vie normale, ça donne envie c’est sûr. Mais, personnellement, je ne suis pas certain d’avoir envie de… perdre ce que j’ai, et de prendre le risque de ce que ça signifierait pour mes filles. » Là, il parlait avec le cœur. Il savait qu’il n’aurait plus le même rôle dans une société pareille ; de par son handicap, et le fait qu’il n’avait jamais été réellement médecin. Et ça, c’était sans compter ce qu’ils infligeraient à Soo, et à Annabella si elles vivaient là-bas. Encore moins, à Andrea.




tout le monde a peur d'être soi même, de ses erreurs, et pourtant il faut vivre, ça vaut le coup. plonger, avancer, trébucher, hésiter, trembler, c'est ça qui est beau... devenir soi même.


Revenir en haut Aller en bas  
Matias Padilla
Matias Padilla
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | Sanctuary Point
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 641
Sujet: Re: And everything will be alright   Sam 25 Sep 2021 - 12:40
Attentif, Matias écoute Lisandro sans l’interrompre. Ses informations ne sont pas, comme toutes celles qu’on lui a rapporté jusqu’à maintenant, de première main – dans le sens où le chilien, comme beaucoup des autres survivants, n’a pas vécu lui-même la vie promise par New Eden. Il les a côtoyés, a, de toute évidence, des proches qui se sont heurtés à leur volonté. Mais il n’est qu’un témoin distant, indirect, de ce qui se trame au sein de ce groupe. Néanmoins, ce sont les seules informations dont Matias dispose pour se forger une opinion, et il écoute religieusement le médecin. Sans lui, sans tous ces intermédiaires venus de Seattle pour leur parler de New Eden, il n’aurait même pas connaissance de leur existence, et du danger qu’ils représentent.

Et de toute évidence, Lisandro lui donne du grain à moudre. Cette image idyllique que lui dépeint le chilien, Matias en a longtemps rêvé. A sa manière, évidemment. Sa barrière blanche a des allures de forêt isolée, mais pour le reste, c’est l’un de ses vœux les plus chers qu’il touche du doigt. Mais la suite l’immobilise complètement, alors qu’il assimile les propos du médecin. Tout cela fait froid dans le dos, et c’est un euphémisme. A nouveau, cela touche à l’un des désirs du cubain. Des enfants, il en a toujours voulu. Il sait que cela lui a coûté son couple, par le passé. Est-il prêt à sacrifier ce qu’il a construit ici pour réaliser au moins ce rêve ? Il n’en est pas sûr. Car il n’est pas seul, d’autres comptent sur lui, sur le refuge qu’il leur assure. Sans parler du fait qu’il ne pourrait pas abandonner la maison… Elle fait partie de son identité, de cette chimère devenue réalité.

Un profond soupir agite ses épaules, et il se voûte à nouveau, jusqu’à appuyer ses avant-bras sur la rambarde. Entre ses mains, la tasse de café refroidit peu à peu, et il baisse le nez sur elle, sans la voir. Le silence s’étire entre eux, alors que Matias réfléchit à la suite. Ils ne peuvent pas attendre sagement que New Eden parviennent jusqu’à eux, et ne leur laisse qu’un choix fictif. Il ne peut pas rester dans son fauteuil, à méditer sur des on-dit, même les plus objectifs. C’est la sécurité des siens qui est en jeu, et s’il y a bien une chose sur laquelle Matias n’est pas prêt à parier, c’est bien cela. Je crois que j’ai besoin de voir par moi-même, dit-il à mi-voix. Pas de s’y rendre, bien sûr. C’est absolument hors de question. Je vais être trop occupé pour les prochains mois, mais dès que je le pourrais… J’irais à Seattle. Pour les rencontrer. Il n’attend pas vraiment de réponse de la part de Lisandro ; se parle presque à lui-même, en vérité. Mais si le chilien souhaite lui prodiguer des conseils, ils seront plus que bienvenus. Sinon… eh bien la journée s’annonce chargée, et la maison commence doucement à s’agiter.


november rain ☩
DAYS, GONE BY, COME BACK AS THE MORNING LIGHT. A COLOURLESS DEMISE RISES AND THE ONLY SHELTER I USED TO KNOW, IS GONE LOST OUT OF SIGHT.

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: And everything will be alright   
Revenir en haut Aller en bas  
- And everything will be alright -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: