The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -45%
Logitech G402 Hyperion Fury – Souris gamer ...
Voir le deal
38.43 €
Le Deal du moment :
Légendes Pokémon: Arceus Nintendo Switch ...
Voir le deal
49.99 €

Raise your glass
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Connor G. Shepard
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | Expendables
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4269
Sujet: Raise your glass   Jeu 27 Mai 2021 - 14:22
S'extirper de la Camaro fut toute une épreuve pour Connor qui avait l'impression d'être tellement raide et fatigué qu'il peinait à faire des mouvements pourtant simples. Ses blessures se remettaient progressivement - il ne se rouvrait plus les plaies, c'était un bon début - mais la convalescence était encore longue pour lui et il avait du mal à se dire qu'il en viendrait à bout. Chose frustrante à bien des égards puisqu'il avait la bougeotte depuis un moment, et tellement à faire et à penser qu'il lui était sincèrement laborieux de ne rien faire du tout pour son bien.

Alex aurait été dans le coin, probablement se serait-elle arrangée pour l'immobiliser à l'aide de chaine, de sangles, pour s'assurer qu'il ne bouge pas d'un pouce. Le tout en le grondant comme un gosse. Mais la brune s'était enfuie malgré le deal entre eux qui n'était pas réglé, et Connor ne s'était pas gardé d'annoncer aux autres que sa priorité absolue en étant remis était de retrouver le frère de la régisseuse et de le ramener en vie à sa dernière famille.

Gagnant l'intérieur de la cage, il ne mit pas longtemps - pas trop même si à son échelle ça pouvait durer une vie entière - à gagner le fond de la salle où Valérian et Elena l'attendaient déjà. Connor se figea et soupira :

Je vous promets que je ne me fais pas désirer, leur fit-il en grimaçant un peu, tirant une chaise pour venir s'asseoir en face d'eux : C'est juste sortir de la voiture qui est compliqué, comme un peu toutes les petites choses du quotidien qu'il avait pris pour acquis.

Il eut besoin de l'aide d'Elena d'ailleurs pour rattacher l'attelle qui immobilisait son épaule jusqu'ici. Ses tendons avaient besoin de se remettre, et moins il sollicitait ses muscles et son bras, mieux c'était pour se remettre totalement de la blessure qu'Emmie lui avait infligé.

Je vois que vous avez déjà commencé, vous m'attendez depuis longtemps ? S'enquit-il en fronçant les sourcils. Au moins avaient-ils pris pour lui un soda, tout bêtement. Qui n'avait plus de bulles, mais qu'importait : Dites moi que vous êtes venus à pied... Parce qu'une chose est sûre, je ne vous laisse pas rentrer si vous êtes ivres morts, prévint-il ensuite sèchement.


Si vient l'orage, le tonnerre et la foudre, le cœur solide
reste en vie, mon amour

Revenir en haut Aller en bas  
Elena Hortos
Elena Hortos
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras droit | Inglorious Fuckers
Chasseur de primes
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 452
Sujet: Re: Raise your glass   Jeu 27 Mai 2021 - 22:45
A peine avait-elle discerné la silhouette familière de son ami qu’elle avait avalé à grandes enjambées la distance pour venir enrouler ses bras fins autour de son cou. Valérian lui avait terriblement manqué. Ils avaient pourtant partagé plusieurs semaines de cohabitation durant leur mission à Colville, mais les terribles évènements survenus là-bas étaient restés lovés dans sa mémoire, s’imposant comme un inlassable refrain dont elle ne parvenait plus à s’arracher l’écho. Et avec Jesse qui lui vouait une rancœur éternelle en plus de ne pas cacher tout le mépris qu’elle lui inspirait à présent, et Jeff qui semblait aussi traumatisé, la grecque n’avait bien que son compatriote pour comprendre les affres qui la secouaient. Sauf qu’entre son retour tumultueux à Seattle qui l’avait menée dans une bataille contre les ennemies de Connor et la nouvelle de la disparition d’Emily et Tori chez elle, elle n’avait pas pu le retrouver plus tôt. Ces retrouvailles avaient donc une saveur particulière. Elle embrassa la joue de l’homme avant de sentir déjà l’émotion lui étrangler la gorge. Elle souffla alors pour retrouver contenance, ravalant les larmes qui menaçaient de poindre à la lisière de ses orbes brillants. « C’est bon de te voir » assura-t-elle dans leur langue natale, un large sourire lui étirant les lèvres.

Le duo s’était rapidement installé, prenant ses marques dans l’établissement qu’ils fréquentaient avec assiduité. « Tu la trouves comment ? » s’enquit la brune, le nez dans son verre, à propos de Roza après que son ami lui ait annoncé la nouvelle de son arrivée chez lui. Elle peinait encore à y croire : ils avaient réussi. La russe dont la présence avait cruellement manqué à beaucoup de monde avait finalement retrouvé sa liberté et rejoint les rangs de Valérian. Elena se souvenait encore de son départ du ranch et de l’investissement inlassable de l’aîné Shepard pour la retrouver. Il n’avait jamais cessé d’y croire et savoir que tous ses efforts et ses sacrifices étaient enfin récompensés : c’était un réconfort bienvenu en ce moment. Connor fit d’ailleurs son apparition, dérobant l’attention des deux compatriotes. « Quelle idée de se faire tirer dessus aussi ! » répliqua la jeune femme avant de venir prêter main forte au sportif en difficulté. Debout derrière lui, elle réajusta soigneusement l’attèle avant de presser sa main sur son épaule valide pour le saluer.

Elle vint se rasseoir, consultant machinalement Valérian à côté d’elle. « Non, un quart d’heure tout au plus. » à vrai dire, elle n’y avait pas prêté attention. Son regard s’arrondit toutefois sur la dernière remarque du blond « Si j’étais venue à pied j’aurais une semaine de retard. On est installé à Fall City en ce moment. » précisa-t-elle. Elle oubliait toujours que le parcours du bus n’était pas évident pour tout le monde et qu’il était difficile de les suivre. « Comment tu te sens toi ? Tu ne devrais pas rester au repos ? » s’inquiéta-t-elle en examinant longuement son ami.


She was two sides of the same coin
You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two girls : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
Revenir en haut Aller en bas  
Valérian Zacharias
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | The Exiles
Pipou ♥
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2327
Sujet: Re: Raise your glass   Lun 31 Mai 2021 - 21:24
Le visage de Valérian, si sévère depuis son retour de Colville, s’éclaira d’un faible sourire à la vue d’Elena. Et si ce sourire fut à peine perceptible, il fit néanmoins briller d’une indéfectible affection ses orbes noirs ; comme des obsidiennes dont l’éclat se ferait tout à coup moins tranchant, poli par le soulagement qu’éprouvait Valérian à revoir la grecque. Elle était l’une des rares personnes qui avait eu un aperçu des tréfonds que cachait son attitude autoritaire, cassante ; et à connaître les méandres de son intimité. Aussi se détendait-il considérablement en sa compagnie.

Le coeur gonflé par l'émotion, il serra la jeune femme contre lui lorsqu’elle enroula ses bras graciles autour de son cou. « Elena. » souffla-t-il alors d’une voix légèrement rauque. Ils étaient, semblait-il, les rescapés d’un cauchemar qu’ils avaient traversé pendant des jours et des nuits, sans toutefois ployer l’échine ni se résigner face à la déception, la colère et la rancoeur des leurs. Par cette étreinte fébrile, Valérian réalisa que l’angoisse consumait également Elena, et qu’elle cherchait, tout comme lui avec elle, un certain réconfort dans sa présence. « Toi aussi. » lui répondit-il, le regard empreint de cette indicible affection. « Allons nous installer. Connor ne devrait pas tarder. »

Ils s’installèrent au fond de la salle et passèrent rapidement commande. Les yeux sombres du grec parcoururent alors attentivement la Cage, en quête de sa silhouette. Il l’aperçut soudain, occupée à servir des clients au bar et, un peu nigaud, se perdit un instant dans sa contemplation. « Je la trouve très bien… » répondit-il d’un ton rêveur à Elena avant de se heurter à son regard surpris et de recouvrer ses esprits. « Je veux dire... je n’ai pas encore eu l’occasion de faire plus ample connaissance avec elle. Mais elle est déterminée à ce que les New Eden ne s’installent pas dans les parages. Elle est dynamique, forte en gueule, vulgaire… en somme, tout ce que j’attendais de la part d’une amie de Yulia et Dana. » ajouta-t-il avec un brin de malice. « Nous la gardons toutefois à l’oeil. Yulia craint que son séjour forcé chez les Remnants n’ait affecté Roza plus profondément encore qu’elle ne l’imagine. Et qu’elle ne soit, malgré elle, devenue un pantin à la solde de June. » Ce qui était en effet une possibilité.

C’est à ce moment-là que Connor fit son apparition, un bras en écharpe. « Et, qui plus est, deux fois ! Comme si la première balle n’avait pas été suffisante. » renchérit Valérian en contemplant le sportif d’un air faussement réprobateur. « Ces dames ont dû être rudement déçues de constater que les muscles prodigieux de Connor Shepard n’étaient pas à l’épreuve des balles, d'ailleurs. » S’il plaisantait, le grec couvrit néanmoins son ami d’un regard soucieux lorsque Elena l’aida à réajuster son attèle. Il était soulagé de voir que Connor se rétablissait peu à peu, mais regrettait profondément ne pas avoir pu être présent pour lui lors de l’attaque menée par son groupe contre les Divas. S'il lui avait prêté main forte, son ami aurait-il été si sévèrement blessé ?   

Après avoir bu une gorgée de whisky, le grec pouffa à la remarque sèche de Connor. « Je n’attends que ça figure-toi : que tu me portes comme ta dulcinée jusqu’à ton lit lorsque je serai trop saoul pour marcher par mes propres moyens. »

À la question d’Elena, une certaine gravité gagna cependant le regard de Valérian qui dévisagea alors attentivement le sportif, conscient que celui-ci avait plus que jamais frôlé la mort ces derniers temps...



- Oh boy, your eyes betray what burns inside you -

Awards 2020/21:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Connor G. Shepard
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | Expendables
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4269
Sujet: Re: Raise your glass   Lun 31 Mai 2021 - 22:11
Et louper un rendez-vous avec mes deux meilleurs amis ? rétorqua Connor en passant de l'un à l'autre en esquissant une grimace. Évidemment qu'ils s'inquiétaient pour lui. Arrêtez de me regarder comme ça : je vais bien, j'ai juste une ex-copine tarée qui veut ma mort, fit-il.

Ce qui était déjà un gros problème en soi, mais l'homme préférait ironisé un peu pour ne pas sombrer dans la déprime. Il allait sans dire qu'évidemment que la survie d'Emmie lui pesait énormément sur la conscience, qu'il savait qu'à la moindre faille, la brune allait s'en prendre à Joséphine et à son bébé, peut-être même à Gemma. Qu'Elena ne serait pas mieux lotie si elle comprenait qu'ils avaient été ensemble. Cette fixation malsaine, toxique, pouvait avoir des conséquences dramatiques mais Connor préférait passer à autre chose et se contenta de secouer la tête alors qu'ils se moquaient doucement de lui :

Ménagez-moi un peu, plaisanta l'homme avant de prendre une mine sérieuse : Je suis blessé, je vous rappelle, fit-il mine de se plaindre.

Un éclat de rire lui échappa, brièvement douloureux alors que Valérian s'amusait de lui avec une lueur malicieuse dans le regard :

Tu n'en as aucun souvenir, Val, mais c'est déjà arrivé, fit Connor avant de se tourner vers la grecque : Laisse-moi te raconter, Elena, la deuxième fois où j'ai croisé Valérian, souffla l'homme en prenant une posture plus droite et invariablement plus sérieuse : Il était ivre mort, à un bar, en train de ruminer son désespoir. L'histoire se termine en une bagarre générale où ce grand crétin a rien trouvé de mieux de provoquer trois mecs bien moins imbibés que lui, j'ai du couvrir son cul avec Donovan avant de le ramener chez moi, il n'avait pas besoin d'en raconter beaucoup pour que tout lui revienne en mémoire : Attend, attend, c'est même pas le pire : je sais pas trop ce qu'il s'est passé dans sa tête, entre son incapacité de penser et de marcher droit, puisqu'à peine dans le camping-car, il a commencé à se déshabiller tout seul en me regardant fixement avant de s'évanouir sur mon plumard... Le lendemain, il m'a demandé si on avait couché ensemble, soupira-t-il.

S'en était suivi - pour lui surtout - une sacrée tranche de rire. Il en avait eu mal au ventre, aux côtes, au point de ne plus avoir de souffle d'ailleurs. Mais l'homme passa à autre chose, calmé peut-être, et serein à l'idée d'être avec ces deux personnes ce soir. Ses yeux passèrent de l'un à l'autre. Ils s'inquiétaient tous les deux pour lui, et ça lui faisait plaisir de voir qu'il pouvait compter sur eux mais... Il n'était pas le seul à avoir traversé un moment grave.

Et vous... Comment vous vous remettez ? Demanda-t-il.

Connor ne lui demandait pas s'ils allaient bien. Il ne leur demandait pas comment ça s'était passé là-bas. Il se doutait que le poids qui voûtait leurs épaules n'était pas métaphorique.


Si vient l'orage, le tonnerre et la foudre, le cœur solide
reste en vie, mon amour

Revenir en haut Aller en bas  
Elena Hortos
Elena Hortos
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras droit | Inglorious Fuckers
Chasseur de primes
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 452
Sujet: Re: Raise your glass   Mar 1 Juin 2021 - 10:15
La surprise gagna les traits de la grecque alors que Valérian lui faisait part de ses premières impressions au sujet de Roza. Elena avait beaucoup de mal à imaginer la russe dans le rôle que Yulia et lui craignaient qu’elle ne tienne malgré elle. Elle l’avait connue si forte, si loyale et obstinée. Dès son arrivée au ranch elle n’avait fait que manifester son impatience à repartir sur les routes pour mener une vendetta sanglante contre les Remnants qui lui avaient tout pris. Elena avait longtemps craint que cette obsession pour leurs ennemis ne conduise la tatouée à sa perte, qu’elle l’attire vers une spirale de violence de laquelle elle ne sortirait pas indemne. Elle n’aurait jamais songé qu’elle en soit affectée jusque dans ses plus intimes convictions au point de renier la rancœur viscérale qui l’avait si longtemps animée . Mais la brune n’était pas du genre à juger les siens sans avoir tous les éléments, sans les écouter. N’avait-elle pas vécu sous le même toit que son ennemi ? N’avait-elle pas toléré son existence au sein même de son cercle proche ? Les gens changeaient parce que la vie les y forçait. Elle était loin d’arborer la tranquillité sereine d’un long fleuve, elle s’apparentait davantage à une mer déchaînée, éprouvée par les caprices du temps. Si quelqu’un était apte à comprendre l’ancienne boxeuse, c’était bien celle qui avait su respecter une trêve avec Zack Atkins. Aussi, elle inclina silencieusement le visage, se promettant de tout mettre en œuvre pour écourter le délais jusqu’à ses retrouvailles avec son amie.

La réflexion de Connor qui s’installait eut le don de balayer d’un revers les élucubrations qui germaient dans sa tête. Un sourire tendre fit ployer l’incarnat sanguin de ses lèvres alors qu’elle couvait l’homme d’un regard affectueux et une ardente satisfaction lui emplit le cœur, comblée par la compagnie des deux hommes de sa vie. Cette réunion était une première, mais malgré les circonstances, malgré le passif houleux entre le trio, rien n’aurait su choyer davantage la brune qui s’estimait bien fortunée de compter ces deux là dans sa vie. Elle avait la ferme intention de préserver cette amitié si chère à ses yeux. « Déçues ? Tu es bien naïf Val. Connor affronte les balles pour hameçonner ces dames tu veux dire. N’était-ce pas la technique redoutable dont tu avais usé avec moi ? » se remémora avec humour la grecque échangeant une œillade complice avec les deux. Si elle en parlait avec légèreté aujourd’hui, elle avait bel et bien cru perdre le sportif à l’époque. « ça lui permet de se faire dorloter ensuite. Et avec une pompier pour compagne, ça ne m’étonne pas qu’il en ait pris deux. » renchérit-elle, trop heureuse d’avoir l’occasion de taquiner de nouveau le blond.

Elena leva les paumes de ses mains, faisant mine d’être désolée, mais la risette qui creusait sa joue trahissait sa résolution à récidiver plus tard. Elle avait trop souffert de leur absence pour rater l’opportunité de s’amuser d’eux. Et Connor semblait décidé à lui en servir une toute brûlante. La jeune femme écouta avec un grand intérêt les péripéties de ses anciens amants qui donnaient l’impression de se connaître depuis si longtemps. C’était quelque peu troublant d’une certaine façon, elle ne pouvait pas le nier. Mais voir ces deux individus qu’elle avait si sincèrement aimé et pour lesquels elle éprouverait toujours d’impétueux sentiments, ensemble et complices, c’était presque inespéré et cela faisait naître en elle une fierté inexplicable. Elle manqua de s’étouffer avec son whisky suite à la dernière confession du blond, une franche et rare hilarité l’envahissant, empourprant ses joues et inondant ses yeux d’une pellicule aqueuse qui menaçait de se déverser le long de ses joues. « Att…. Attend quoi ? » Le rire cristallin de la méditerranéenne retentissait sans discontinuer, tout juste étouffé entre ses doigts. Il y avait des mois qu’il ne s’était pas manifesté, et il paraissait éclater pour la première fois. « Tu as vraiment cru que… » C’était absurde, et Elena ne pouvait s’empêcher d’imaginer l’expression épouvantée du grec avec une limpidité parfaite. Vraiment, elle aurait donné cher pour assister à cette scène. Elle parvint à se calmer au terme de longues minutes euphoriques, cueillant les larmes sur la surface de son index. « Je suis sûre que ta déception a dû être immense quand tu as réalisé qu’il ne s’était rien passé entre vous. » insista-t-elle à l’adresse de Valérian dont le dépit et la honte nourrissaient son allégresse.

Elle perdit peu à peu l’éclat amusé qui faisait briller son regard quand Connor s’inquiéta à leur sujet. Ses lèvres s’étirèrent avec acidité alors qu’elle plongeait le nez dans son verre l’amputant dangereusement de la moitié de son contenu. Elle haussa les épaules, blasée.

« Je crois qu’il y a un alignement cosmique qui semble s’amuser en notre défaveur en ce moment. » Tout s’était entremêlé en un laps de temps réduit, provoquant un maelström chaotique vers lequel ils chutaient désespérément. « Emily et Tori sont revenues mais… Je ne sais pas ce qu’il s’est passé, ce qu’on leur a fait subir, elles se sont murées dans le silence. Peter perd pied, Faith sombre aussi et j’ai le sentiment qu’il n’y a rien que je puisse faire pour empêcher ça. » C’était terriblement frustrant. Elena réalisa alors que si elle avait eu l’occasion de parler des filles à Connor avant l’attaque des Divas, Valérian n’était pas au courant. Elle se tourna vers lui pour le mettre à la page. « Elles ont été kidnappées et séquestrées par un esclavagiste pendant qu’on était à Colville. Emi n’a que quinze ans putain. » Comment pouvait-on s’en prendre à des gamins ? Comment pouvait-on s’enfoncer aussi bas dans la médiocrité ? « Le pire, c’est qu’elle a déjà été torturée par une folle l’hiver dernier, mais là, c’est différent. Ce qu’on lui a fait, ça l’a détruite. » expliqua avec effroi la grecque. Les garçons sauraient interpréter ce qu’elle ne faisait que soupçonner. « Je dois retrouver ceux qui ont fait ça. Qui qu’ils soient. » Elle ne pouvait pas laisser passer ça, pas après Colville.


She was two sides of the same coin
You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two girls : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
Revenir en haut Aller en bas  
Valérian Zacharias
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | The Exiles
Pipou ♥
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2327
Sujet: Re: Raise your glass   Mar 15 Juin 2021 - 21:29
Amusé, Valérian laissa échapper un petit gloussement à la rebuffade de Connor qui s’impatientait des regards inquiets de ses amis. « Tout homme qui se respecte a d’anciennes copines qui souhaitent sa mort ; mais je dois admettre que la tienne est particulièrement déterminée. Dis-moi, qu’as-tu fait pour la mettre à ce point en rogne ? » demanda-t-il au sportif en plissant ses orbes noirs d’un air inquisiteur. L’alcool de son verre affutait d’ores et déjà son espièglerie habituelle, si bien qu’il ouvrit tout à coup deux yeux ronds et s’esclaffa : « ne me dis pas que tu as couché avec sa soeur ? Ou (ses yeux s’écarquillèrent davantage) avec sa mère ? Bon sang… (D’un geste habile, fit tournoyer la robe ambrée de son whisky dans son verre et dit d’un ton dégagé) Voilà qui serait parfaitement inconvenant. »  

S’il ressentait une vive inquiétude pour son ami et ne prenait certainement pas à la légère la menace que faisait planer cette femme sur lui, le grec préférait en cet instant tourner en dérision le danger qu’elle représentait ; et ainsi ne pas accabler davantage Connor qui, en dépit de ses protestations agacées, paraissait particulièrement usé par cette situation.

À la réflexion de Elena qui renchérissait après lui, Valérian se fendit d’un sourire carnassier et hocha la tête. « Je vois. » dit-il en dévisageant attentivement le sportif, tandis que miroitait dans son regard un profond amusement : « c’est donc sur la pitié de ces dames que repose toute ta stratégie, Connor. Je pensais effectivement que ton succès n’avait strictement rien à voir avec tout ceci. » ajouta-t-il en désignant d’un geste désinvolte la carrure épaisse de son ami. Amusé par sa propre plaisanterie, le grec s’esclaffa, et son visage se débarrassa momentanément des rides qu’avaient creusé dans son front de profondes angoisses ces derniers temps. En compagnie de ces deux personnes qui lui étaient si chères, il paraissait ainsi rajeunir de quelques années et s’affranchir du poids conséquent qui écrasait habituellement ses épaules.

S’il souriait jusque-là d’un air goguenard, le grec fronça les sourcils, perplexe, lorsque Connor se lança dans le récit de leur seconde rencontre. Il n’avait, à vrai dire, que peu de souvenirs de cette soirée-là, l’alcool ayant de toute évidence inhibé ses sens. Seules quelques images subsistaient dans son esprit, comme de minces flammes qui résistent tant bien que mal au coeur d’une étouffante obscurité. La ride sur son front se creusa au fil du récit de Connor et il secoua la tête : « Je suis sûr que tu exagères. » rétorqua-t-il d'un air mécontent, avant de se figer lorsque le sportif acheva son récit. « Je… » décontenancé, Valérian s'empourpra et fut incapable de se défendre des révélations de Connor qui l’enlisèrent dans un profond embarras. « Je… il était en petite tenue à mon chevet ! J’ai cru que… »

Les balbutiements du grec furent étouffés par le rire cristallin d’Elena ; éthéré, il inspira à Valérian le joyeux babillage d’une source d’eau claire. C’était la première fois qu’il entendait la jeune femme rire aux éclats depuis bien longtemps ; aussi fut-il incapable de réprimer une risette de naître au coin de ses lèvres. Complice, il échangea une oeillade amusée avec Connor et afficha une expression faussement navrée : « ça m’a brisé le coeur, oui. Moi qui rêvais de palper cette virile musculature, j’ai été profondément déçu de réaliser que je n’étais pas son genre de brune. » dit-il avec malice.

L’amusement déserta complètement son regard lorsque Elena leur fit part des malheurs qui avaient frappé son groupe. Le grec sentit un mélange d’effroi et de colère croître en lui à mesure que s’exprimait son amie. Les monstres comme ceux qui avaient enlevé Emily et Tori se propageaient comme de la gangrène parmi les ruines de ce monde, et semblaient peu à peu pervertir l'entourage de Valérian sur lequel leurs griffes se refermaient inexorablement : d’abord sur Dana, Reese, Gin’, puis à présent les amies d’Elena... « Que peut-on faire pour t’aider ? » demanda-t-il sans détour à la jeune femme, les yeux plongés dans les siens. « Est-ce que tu as déjà des pistes au sujet de cet esclavagiste ? »

Il fronça les sourcils et ajouta alors : « J'y pense, mais il y a quelques mois, j’ai infiltré un groupe de salopards qui menaçaient la Distillerie. Ils étaient en contact avec plusieurs autres communautés, dont une baignant dans la traite d’esclaves. J’ai appris la position de quelques-unes de leurs planques pendant mon infiltration, mais il est fort possible que la donne ait depuis changé. »

Il se frotta le menton puis regarda à tour de rôle Connor puis Elena. « ce n’est pas tout : pendant mon absence à Colville, les miens ont démantelé un repère de pillards qui trempaient aussi dans ce trafic. L’un de ces enfoirés a avoué que son groupe s’occupait de livrer la marchandise à la frontière canadienne ; et que leurs clients recherchaient de la main-d’oeuvre pour une tâche dont ils ignoraient la nature, mais suffisamment dangereuse pour qu’ils aient régulièrement besoin de nouveaux bras. »                

Valérian secoua la tête. « C’est tout ce que les miens ont appris de cet homme. Mais il semble que ces différents groupes soient liés, et que les fils de ce réseau se rejoignent d’une manière ou d’une autre à la frontière du Canada. »



- Oh boy, your eyes betray what burns inside you -

Awards 2020/21:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Connor G. Shepard
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | Expendables
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4269
Sujet: Re: Raise your glass   Mar 15 Juin 2021 - 22:03
Je sais même plus, admit Connor en secouant la tête, désemparé par la situation. Il ne pouvait pas dire mieux que ça à dire vrai parce que ça résumait totalement toutes ces dernières semaines. L'incompréhension complète du pourquoi de cette rage contre lui. Il n'avait probablement pas été un bon compagnon - surtout à l'époque, mais... Merde, elle lui avait tiré deux fois dessus quand même ! Ta chance à toi, c'est que celles qui pourraient vraiment te causer du tort se trouvent sur un tout autre continent, plaisanta-t-il en avisant Valérian : J'aurais du partir en Australie ou un truc du genre, y'aurait pas eu toutes ces emmerdes !

Dans tous les cas, ses deux voisins en étaient encore à se moquer de lui, et ça allait qu'il ne s'en formalisait pas du tout. Il voulut en rire même mais la douleur à son ventre se rappela à lui et il serra les mâchoires en relevant la tête. Bordel, pourquoi fallait-il que ses deux grands potes soient des clowns comme ça ? Il glissa un regard sur sa voisine, la mention de Joséphine lui arracha un sourire, mais c'était le fait que ça vienne d'elle qui lui remuait un peu le cœur. Il n'en montra rien :

Tu devrais t'en inspirer, le syndrome de l'infirmière fonctionne chez beaucoup de monde, fit-il à Valérian. Et il retroussa la manche de son haut pour dévoiler son biceps et le contracter : Allez, tiens, tu me fais de la peine, admit-il en l'invitant à lui tripoter le bras - et s'il était sage, aussi les pectoraux : Tu peux tâter, mais pas trop fort s'il te plait...

Le tour de la conversation devint plus sérieux - de son fait. En posant cette question, Connor se doutait qu'il obtiendrait des réponses mitigées, et l'intervention d'Elena le força à poser les yeux sur elle. Un air soucieux plus tard, il l'écouta et hocha la tête à la réponse que lui donna Valérian. Ils pouvaient se targuer d'être au moins des bons amis avec elle, à défaut d'avoir été de bons compagnons. Mais le grec et lui avaient de toute façon la même tendresse à l'égard de cette femme.

Si tu as des noms, je peux voir avec les filles qui sont au camp en ce moment, elles ont eu pour habitude de revendre des esclaves justement, et ça serait pas si étonnant qu'elles connaissent la concurrence, ajouta-t-il dans la continuité de ce que lui disait Valérian. Je suis désolé pour tes amies, Elena, fit-il en venant poser une main sur celle de la jeune femme. Tu peux compter sur nous si tu as besoin d'aide évidemment, on vous laissera pas tomber, ajouta-t-il rapidement.

Ses yeux sondèrent autant l'un que l'autre. Il aurait aimé avoir de meilleures nouvelles à leurs offrir, de quoi se changer les idées peut-être, ou tout simplement de retrouver le sourire. Le temps des rires n'étaient pas révolus, il se faisait juste attendre :

Je vois que vous êtes pas rentrés pour les bonnes nouvelles, ni l'un ni l'autre, releva Connor : Seattle est en plein changement, en pleine évolution. Entre New Eden et ces groupuscules-là, on va vite être dépassé par ce qu'il se passe dans tous les cas, et c'était bien la dernière chose acceptable pour eux. Vous savez que c'est pas vraiment le contenu de ma question, hein ? Il les regarda longuement : Resservez-vous un verre si vous en avez besoin, ajouta-t-il rapidement, se gardant de le faire pour lui-même quand bien même il en avait évidemment envie : On sait très bien que je vous tiens les cheveux ce soir, à tous les deux, souffla l'homme en secouant la tête.


Si vient l'orage, le tonnerre et la foudre, le cœur solide
reste en vie, mon amour

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Raise your glass   
Revenir en haut Aller en bas  
- Raise your glass -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: