The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% sur Nike React Infinity Run Flyknit 2
95.97 € 159.99 €
Voir le deal

Five by five, right ?
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Rick Skins
Rick Skins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 191
Sujet: Re: Five by five, right ?    Ven 28 Mai 2021 - 3:21

five by five, right?  / @axelle muldoon

Les gens changent, oui. Certains en sont même la preuve encore vivante alors que d'autres ne peuvent plaider coupable puisque la terre les a désormais enseveli. Mais il ne reste que les survivants, qui tentent de s'adapter, de trouver leur place, de subvenir à certains besoins...mais au final ils sont tous dans la même galère. Malgré qu'il y aura toujours les plus prometteurs, et puis ceux qui tentent désespérément de s'accrocher à un espoir, ceux qui tentent de reconstruire, ceux qui tentent de prendre le pouvoir.. Alors oui, les gens changent, elle n'a pas tord...

A nouveau dans l'enceinte de l'Hacienda, le pas se fait très vite ralentir par les grognements de l'animal. Il n'est pas farouche, il a très vite comprit que l'homme qui rôde en ce lieu, peut à tout moment débouler sans prévenir et se montrer de plus en plus agressif, surtout verbalement. Le ton monte mais redescend bien vite. Aoutch, il tient encore à ses fesses le Rick. Le pas plus ralentit, le cœur tremblant d'énervement, les mains rivées vers le sol, Rick se veut alors ouvert à la discussion. Et qu'importe la tournure que prendra cette énième conversation, il se résigne à la quitter. Il est tard, mais personne ne l'attend, alors ils peuvent s'offrir toute une nuit pour discuter.. Si discussion il y a, forcément. A défaut de voir des chaises et des tables voler.. Il n'a rien oublié, de tout ce qui c'était dit avant que les pillards ne débarquent pour les diviser. Et la fuite fut des plus dures alors qu'il tentait de sauver sa vie avec l'angoisse au ventre, pour espérer plutôt sauver la sienne. Il n'a rien oublié, non. Le pas cesse, le corps de l'homme se fige alors, ne voulant pas plus s'approcher pour tenter de ne pas attiser davantage l'animal, mais surtout parce que Lex daigne enfin engager la discussion. Il respecte la distance, ne veut pas plus offenser le chien vif qui grogne encore à l'intérieur de lui. Elle n'a rien oublié. Surement pas les mots blessants qu'ils ont pu s'envoyer en pleine gueule, ni surement leurs deux corps nus, collés l'un contre l'autre, ni surement l'errance à deux.. Elle avoue. Elle l'a cherché et s'en ai voulue. Il a merdé, parce qu'il a aussi tenté de la retrouver mais faut croire que l'avenir ne leur appartenait plus.. Y'a rien à faire, non, c'est juste le palpitant qui s'accentue et le cœur qui tombe des nues. Les bras se relâchent, l'échine reste pourtant bien droite pour faire face à ces paroles..mais le regard lui, ne trompe pas. Il prend racine dans le sien, ou bien sur son visage lorsqu'elle ne veut plus l'observer.. La sincérité est encore mise à rude épreuve..puisqu'elle a toujours été présente entre eux. Pas forcément détendu, Rick reste pourtant silencieux, se plonge dans ses paroles, oubliant même la présence du chien qui se tient toujours à ses pieds. La bombe à retardement semble se désamorcer, au fil de son écoute attentive. Il peut la mépriser, mais non, il n'en a pas l'envie, il n'en ressent pas le besoin justement. Ce serait déroger à sa raison de mépriser une personne aimée et s'il venait un jour à le faire, alors une seule solution lui sera offerte, il ne lui restera plus qu'à se tirer une balle dans le crâne. C'est brutal et le sang peut gicler violemment, mais c'est radical..

C'est l'invasion insoupçonnée de cette sensation naissante qui s'étale dans les abysses de ses tripes, la descente à la forte inclinaison qu'il se prend en rafale dans la gueule. Et le regard se détourne loin d'elle. Parce qu'il n'arrive plus à la regarder.. La raison dotée d'intelligence est perquisitionnée, la langue se plaque contre le palais et le silence n'est pas moins délivrant. Consommé par ces paroles, les méninges ne se connectent plus. Il a envie, il a besoin de lui faire part de son ressentit, mais y'a rien qui s'extirpe d'entre ses lippes. La gorge est nouée, les battements de cils tente de chasser cette indifférence. Il brûle de l'intérieur, les braises se consument un instant. Il a pourtant fait des efforts, notamment pour exprimer ce qu'il y a de plus simple. Mais pas pour tout ce qui ce trame au fond de lui. Verbaliser ses propres émotions qui l'effraient, c'est flippant voire même paralysant. Il n'y arrive pas. Alors le regard se repose une dernière fois sur elle.. Le corps hésite. Bordel il ne sait pas quoi faire. C'est la prise de conscience qui se dévoile, parce qu'elle l'a chercher, elle aussi, parce qu'elle ne se fou pas de lui, lui non plus, parce qu'elle s'est autant inquiété que lui de savoir si son cœur battait encore dans ce bas monde, et surement parce qu'il doit avoir faux sur toute la ligne.. Malgré leurs différences, ils se comprennent et ce depuis que la lame ait tranché un crâne face à elle, pour commencer à la protéger. Elle a été l'appui qui l'a aidé à se révéler, à se redresser à chaque fois que son corps se débattait avant de tomber au sol.. Ils ont été ce même soutien. Et même si le temps a défilé sous leurs pieds, rien n'a changé.

Le corps se balance discrètement, veut s'avancer, veut reculer, il oscille presque sur place. Et merde, fais chier.. L'intention est malmenée, et c'est bien la première fois qu'il s'avance aussi vite qu'il peut, devant elle, près d'elle, pour l'enlacer.. Parce que quoiqu'elle fasse, quoiqu'elle dise, ce sera toujours plus fort que lui, il la suivra. Ses bras la recouvre d'une étreinte rassurante qu'il resserre pour l'accueillir, tout contre lui.. Le menton appuyé contre sa petite caboche, les narines inhalent inlassablement le parfum féminin qu'il retrouve et qui adoucie ses pensées. L'énervement s'est échappé aussi vite qu'il est arrivé. Affectueux, il la resserre davantage contre lui, comme si la fusion semblait être imminente. Posant sa respiration contre le rythme donné par la sienne, Rick s'abîme un peu plus de l'intérieur. Il le sait, il en est tout à fait conscient..mais il tient frénétiquement à elle.

...

PAR ZAJA.


repress
Who knows how long ? The shadows on my wall don't sleep and they keep calling me. There's nothing left to say.
Revenir en haut Aller en bas  
Axelle Muldoon
Axelle Muldoon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Reign of Venus
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 128
Sujet: Re: Five by five, right ?    Sam 29 Mai 2021 - 0:01

Le silence à reprit place dans les lieux, alors qu'elle admettait les faits. Mettant des mots sur des pensées qui l'avaient hanté un moment, avouant à demi mots ses fautes et ses regrets. Sans doute était-elle devenue survivante par la force des choses, mais elle restait avant tout humaine.
L'observant sans mot dire, accusant le silence pesant qui s'était crée dès lors qu'elle avait avoué ces choses. A l'affût d'un mouvement, ou d'un mot de sa part, jusqu'à ce qu'il ne se rapproche d'elle. A nouveau muette, avant de sentir l'étreinte qui la force à relâcher toute cette fierté savamment exposée au reste du monde. Dans cette étreinte, elle retrouve une part de son passif, de cette faiblesse que lui seul avait pu se targuer de voir un jour. Sa main relâche Samhain, glisse contre son cou pour lui rendre son étreinte avec force. Enserrant ses deux bras autour de sa nuque en fermant les yeux alors qu'un soupir s'échappe de ses lèvres, venant un bref instant poser son visage contre son cou.

Tu m'as manqué. souffle t-elle comme pour le réaliser de nouveau, une fois la colère et la surprise passées. Un rire nerveux s'échappe de ses lèvres en réalisant de plus belle sa présence contre la sienne, savourant l'instant qui semble se prolonger et leur accorder un peu de répit dans la dureté de leurs réalités respectives. Retrouvant son parfum, sa taille, sa présence rassurante. Son rythme cardiaque s'apaise, la rappelant à cette évidence. Ensemble, ils n'avaient jamais eu besoin de longs discours, pour mieux se comprendre. Parfois, de simples regards ou gestes suffisaient amplement pour se comprendre, et leur retrouvaille signée d'une étreinte ne le lui confirme que d'avantage. Si elle à perdu amis et familles, lui est toujours là. Malgré ce qu'elle à pu penser, et enfermer dans un coin de sa tête pour continuer à avancer.

C'est à contre-coeur qu'elle se dégage, pour mieux venir l'observer. Avisant les passages d'une nouvelle cicatrice, l'année écoulée, avant de lui sourire presque timidement.

J'crois qu'on à beaucoup de choses à se dire. A commencer par cette cicatrice à sa joue qu'elle vient effleurer de son index, l'air de dire qu'il aura la parole le premier.

Viens. La guerre est terminée. Pour le moment, du moins. Lui tendant sa main pour l'inviter à s'asseoir à l'une des tables alentours alors qu'elle vient lui faire face en s'asseyant sur une chaise qu'elle inverse pour appuyer ses coudes contre le dossier. Lui souriant de nouveau en silence, avant de pencher la tête vers le chien venu s'installer non loin d'eux. Tu dis bonjour ? murmure t-elle à Samhain pour l'inciter à se rapprocher de celui qu'il perçoit encore comme un étranger, maintenant qu'il à cessé de gronder. Une main rassurant posée sur son échine, chuchotant les mots rassurants qui confortent l'animal à ne pas craindre quoi que ce soit.
Elle ne doute pas que Rick sait y faire avec les chiens désormais. Voron était bien plus imposant en tant que staff, et il avait su l'adopter au même titre qu'elle. Glissant enfin la fameuse cigarette à ses lèvres, venant allumer la tige d'un coup de briquet pour en aspirer une bouffée, laissant son paquet sur la table avant de reprendre avec une voix plus douce à l'attention de l'homme.

Bon... Tu commences ?

Car il s'en passait des choses, en un an. Bien plus encore dans les terres désolée qu'étaient devenus les états unis d'Amérique. Et elle, elle à toute la nuit pour l'écouter, et apprendre de cette absence prolongée. Et si elle ne le dit pas à voix haute, elle ne doute pas une seule seconde que son regard parle pour elle, quand elle vient ancrer ses yeux dans les siens.



 
 
"It does not matter what kind of vibe you get of a person. Cause nine times out of ten, the face they’re showing you is not the real one" (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas  
Rick Skins
Rick Skins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 191
Sujet: Re: Five by five, right ?    Lun 31 Mai 2021 - 16:38

five by five, right?  / @axelle muldoon

L'étreinte offerte n'est pas si innocente que leurs paroles échangées. Quelles soient désobligeantes, à risque, blessantes ou encore parfois rassurantes, l'étreinte quant à elle, est toujours sincère et se veut apaisante. Si on lui avait dit avant qu'il mette un pied dans l'Hacienda qu'il se retrouvait là, avec Lex contre lui, l'homme intelligent ne l'aurait pas soupçonné. Mais elle est bien réelle, et il la serre un peu plus fort dans ses bras. Il ressent son souffle se poser tout contre son cou et quelques souvenirs refont surface..  Il ne veut plus s'éloigner d'elle, oh non. Il ne pourrait pas le supporter une seconde fois.. Et les mots qu'elle ose prononcer viennent à lui pincer le myocarde. Il lui a manqué. Mais si seulement elle savait à quel point elle lui avait également manqué. Il veut lui dire mais à ce stade encore, Rick est plus doué pour le faire comprendre autrement que par les paroles.. Mais là, y'a rien qui sort de sa gorge, non. Seul un baiser vient orner le front de la jeune femme pour une totale protection de sa part. Et leurs regards se croisent à nouveau..dans un silence qui en dit long..avant que l'étreinte s'écourte et qu'il sent ce doigt caresser sa joue marquée d'une cicatrice bien creusée. Il n'a toujours pas les mots mais ses rétines sont captivées par l'attention qu'elle lui porte à sa manière.. Il louche même un instant sur ses lèvres avant qu'elle ne l'entraine pour prendre place autour d'une table..

Sa main relâche naturellement la sienne alors que RIck daigne enfin poser son cul sur cette chaise. Face à elle, c'est d'abord le chien qui s'avance curieusement pour venir lui renifler la main où surement l'odeur de Lex se libère encore. Son visage se détend, le haut de son corps se penche légèrement en avant pour venir déposer cette main quelque peu abîmée sur le crâne de l'animal. Une caresse qui apprécie la douceur de ces poils pour venir redresser gentiment la tête de l'animal, fixant ses yeux dans les siens. Leur premier contact. Rick est une force tranquille, le chien n'est qu'au début de son ascension mais leur première rencontre se fait à la loyale. Le regard ne trompe pas mais c'est pas pour autant qu'une certaine complicité nait entre les deux êtres vivants. « Et comment tu l'as appelé celui-là ? » Parce qu'il se souvient encore de la force de Voron lorsqu'il s'amusait à l'énerver..

Le bout de cette cigarette s'embrase alors que les yeux assombrit de l'homme observent la fumée s'évaporer. Le paquet est déposé sur la table. Il serait bien tenté mais n'a jamais vraiment été attiré par cette addiction. Il n'en connait d'ailleurs pas vraiment l'intérêt principal.. Mais l'odeur n'est pas si désagréable que ça..
Elle veut savoir tout ce qu'il a bien pu vivre depuis leur séparation et lui offre donc l'opportunité de rentrer dans les détails. Mais Rick n'est pas très à l'aise à l'oral surtout quand il est question de lui. Mais il doit faire des efforts, encore. Alors il se gratte légèrement la nuque d'une main, d'un air pas très rassuré avant de se lancer. « Faut croire que depuis qu'on a été séparé par ces pillards , il m'ait arrivé que des emmerdes. » Faut croire surtout qu'elle lui portait "chance" mais ça, il ne lui avouera pas. « J'ai eu du mal à les semer. Mais tu m'connais, j'peux être assez rusé.. » Loin de lui l'idée de vouloir ressasser toute la peur et l'angoisse profonde qui se logeait en lui alors qu'il avait tenté à plusieurs reprises, de retrouver sa trace.. « Et j'ai décidé d'me rapprocher d'la ville. Etonnant de ma part, hein. Certains endroits sont encore bondés de cadavres ambulants et j'ai bien failli y passer. » Outre le fait qu'il s'est fait prendre au piège plus d'une fois alors qu'il tentait de trouver un abri dans la banlieue de Seattle. S'engouffrer dans un bâtiment n'est pas si compliqué que cela, mais d'en sortir l'est un peu plus, surtout quand un grand nombre de rôdeur vous poursuit et que les issues ne sont pas dégagées. « J'ai réussit à trouver un groupe de survivants, qui logeait dans une grange..et qui voulait surtout bien de moi. » Son visage se détend soudainement alors qu'il détourne son regard à nouveau sur l'animal. « J'ai essayer d'appliquer tes conseils.. » Il replonge ses yeux dans les siens. « ..et j'ai apprit à vivre avec eux..de longs mois avant de sérieusement débarquer en ville, y'a quelques jours. » Il écourte inconsciemment tout ce qu'il a bien pu vivre..à savoir la vraie raison de cette cicatrice.. Ne voulant pas plus s'éterniser sur son cas, il se penche quelque peu en avant, croisant des mains pour les poser sur la table tout en la fixant inlassablement de ses yeux complices. « Mais toi ? comment t'as fais pour te retrouver ici ? » Parce qu'il aura toujours cette même attention envers elle..

...

PAR ZAJA.


repress
Who knows how long ? The shadows on my wall don't sleep and they keep calling me. There's nothing left to say.
Revenir en haut Aller en bas  
Axelle Muldoon
Axelle Muldoon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Reign of Venus
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 128
Sujet: Re: Five by five, right ?    Lun 31 Mai 2021 - 21:05

Elle ne peut s'empêcher de sourire, à cette remarque sur le nom du chien. Venant poser une main sur la tête de l'animal, effleurant brièvement la main de Rick dans le même temps, regard rivé sur le berger allemand.
Samhain. souffle t-elle avec le même air attendri qu'aurait pu avoir une mère en voyant son enfant pour la première fois. Ca lui va bien. confirme t-elle pour elle même en relevant finalement les yeux sur Rick, lui accordant une esquisse de sourire. Venant tirer sur sa tige avec lenteur en écoutant son histoire, et ces emmerdes continuent qui visiblement ne l'ont pas laissé en paix une minute. Un sourire triste naît sur ses lèvres, sa propre histoire en parfait écho de la sienne, sans qu'elle ne relève. Le laissant parler, détailler cette page blanche sur laquelle elle n'a pu que supposer, théoriser ce qu'il s'était passé de son côté. Elle n'avait jamais douté de sa capacité à ruser, en revanche.

Ca te ressemble bien ouais... admet-elle en expirant la fumée, écoutant ce périple en direction de la ville qui pourtant, n'avait rien d'insensé. Les morts avaient eu tendance à s'éparpiller un peu partout, et les grandes zones habitables étaient devenues finalement aussi concentrées de morts que partout ailleurs. Le risque d'y passer était devenu le même, dans tout ce chaos. Elle ne peut s'empêcher de sentir une pointe au coeur, en l'écoutant admettre qu'il avait suivi ses conseils. Son regard ne quitte pas le sien à cette évocation, et malgré sa bonne volonté, elle ne parvient pas à lui sourire autrement qu'avec une certaine mélancolie.
Au final, son périple avait été mieux, à ses côtés. Il avait agi avec elle un peu comme un ange gardien, sans jamais rien exiger d'elle en retour. Canalisant ses sautes d'humeur et ses tendances colériques à sa façon. Mais jamais Rick n'avait été un poids pour elle, loin de là. Il l'avait finalement aidé à s'en sortir mieux que personne. Et au final ? Semble t-il qu'ils en avaient bavé tous les deux... Ils avaient eu beau se déchirer, les faits étaient là. Séparés, les problèmes s'étaient accumulés... Et à aucun moment, cela n'explique cette cicatrice contre sa joue. Elle s'apprêtait même à le mentionner, avant qu'il ne reprenne.

Et elle, dans tout ça ? Elle hausse les épaules, comme s'il n'y avait rien à dire de si exceptionnel. Et à ce regard ancré dans le sien, elle sait qu'elle ne pourra pas y couper. J'ai fait comme d'habitude. J'ai survécu. Et si la phrase est anodine, le vécu lui, est drastiquement différent. J'ai ... traîné dans les parages, à ta recherche. Et quand j'ai crû que tu reviendrai pas, j'ai pris la route. A pied. Avec pour seule compagnie Voron, qui n'avait jamais cessé de la protéger quand ses forces l'abandonnaient. J'ai trouvé un vieux garage à l'abandon. J'me suis récupérer une Harley la-bas, et entre la fatigue du trajet et le manque de bouffe, j'suis tombée malade. Une grippe, un truc dans le genre.

La vérité, c'est qu'elle avait accepté son sort. Uniquement peinée à l'idée que Voron ne doive reprendre la route seule, son sort lui avait convenu. Ca ne la gênait pas à l'instant, de se laisser crever dans ce garage. Mais la vie en avait décidé autrement. Y'a un type qui m'a trouvé. Jeshoa. Il m'a ramené dans son campement. Une vieille safe zone que les militaires avaient désertés, et ils ont appris à se débrouiller seuls. Et j'sais pas... Ca coinçait. Trop gentils, trop ... humains. Tu vois ? Ils n'avaient pas vécu leurs horreurs. Si Rick était toujours resté silencieux sur son passé, elle n'avait jamais douté un instant que seule une personne plus blessée qu'elle ne puisse la comprendre à ce point. J'me suis tirée. Voron... Il se plaisait la-bas. Et il n'aurait pas survécu à un nouveau périple en extérieur. Pas avec l'arrière train affaissé, ou ces heures de sommeil qu'il enchaînait. J'ai souvent été un poison pour les gens autour de moi. Voron méritait une meilleure fin que mourir éventré par des cadavres, ou crever de fatigue sur des routes défoncées. Et si évoquer le staff lui arrache le coeur, elle sait que c'était la meilleure décision à prendre. Revenant tirer nerveusement sur sa cigarette, reprenant. J'suis partie sans me retourner. J'ai fait le trajet inverse à moto, en direction du point de départ de tout ça. Seattle. Elle n'avait jamais cachée être originaire de la ville, après tout. J'ai rejoint le motel un peu par hasard, et je suis tombée sur une vieille connaissance. C'est la grand patronne, elle m'a fait une fleur je pense, en me prenant comme agent de sécu.

Evoquer Oxana lui arrache un léger sourire, avant de reprendre son sérieux. Venant pointer du doigt la cicatrice sur la joue de l'homme, avec un regard suspicieux. Et ça ? Comment tu te l'es fait ? J'doute que ce soit un tatouage improvisé... Et si elle tente de jouer l'humour, son regard lui, ne quitte pas le sien. Dans l'attente d'une réponse.



 
 
"It does not matter what kind of vibe you get of a person. Cause nine times out of ten, the face they’re showing you is not the real one" (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas  
Rick Skins
Rick Skins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 191
Sujet: Re: Five by five, right ?    Lun 31 Mai 2021 - 22:52

five by five, right?  / @axelle muldoon

Le chien est le meilleur ami de l'homme en général. Et la complicité entre Samhain et Lex est déjà bien trop débordante malgré son jeune âge. Il l'a toujours connu comme ça, battante et protectrice à errer avec cet animal. Alors ça ne l'étonne guère que ce chiot là, soit auprès d'elle. Et à entendre l'identité qu'elle lui a donné, Rick se montre un peu plus attentionné à travers son regard pour lui donner une caresse de plus sur le museau. « Oui, ça lui va bien. » Confirmation donnée. Et Samhain s'aura autant protéger Lex, que lui désormais..

La parole lui est dédiée et dans les grandes lignes, il tente au mieux d'expliquer vaguement comment il a fait pour atterrir ici. La jeune femme comprend très vite, de part ses mots, mais aussi de par son regard, que sa route a été parsemée d'obstacles. Il en a toujours chier, comme beaucoup d'ailleurs. Mais seul, la route se fait plus longue, plus monotone. Alors qu'avec elle, et après dans un groupe, elle semble un peu moins emmerdante. Ca lui ressemble, oui. Parce que malgré leurs différences, ils ont apprit à s'apprivoiser et elle sait parfaitement de quoi il est capable. Outre le fait qu'elle a toujours ignoré la mort de sa femme, elle en sait bien plus sur lui que d'autres survivants.. Mais ce qu'il l'intéresse davantage, c'est son chemin à elle, qu'elle a emprunter pour finir dans ce type de motel. Bien qu'il soit certain désormais qu'elle se livre à la protection de cet endroit et de ces filles attrayantes. Mais il la connait aussi, et à aucun moment il ne peut douter qu'elle offre son corps à d'autres hommes. Elle est bien trop énervante pour s'investir dans de telles activités. Et toute son attention est consciemment portée sur elle. L'ouïe n'est retenue que part ses paroles qu'elle découle durement devant lui..

Elle a survécu, tant bien que mal. Et de savoir une nouvelle fois qu'elle a tenté de le retrouver, ça le paralyse encore un peu plus sur cette chaise. Bordel. Il peut paraître parfois un peu trop mystérieux à ne rien dire à chaque fois, mais il veut qu'elle sache que lui aussi, il a tenter de la retrouver. Parce que cette intention là, est importante pour lui, pour elle, pour eux deux. Il aurait pu librement rebondir mais non, il laisse son silence parler pour lui-même et l'écoute.. Elle est tombée malade. Et de s'avoir ça, ça l'achève. Il n'a jamais été souriant et l'est encore moins à ce moment là.. Le corps penché daigne alors reprendre sa place initiale, l'échine se courbe quelque peu pour taper contre le dossier. Il s'en veut, il s'en mordrait bien les doigts devant elle, mais il reste stoïque. Putain, il aurait pu prendre un peu plus soin d'elle, il aurait dû être auprès d'elle à ce moment là..mais leurs chemins se sont éloignés et ça, il n'y pouvait rien. Le périmètre d'errance est bien trop vaste et ne sachant pas prendre de piste, il s'était simplement contenté de revenir sur ses pas, de visiter les alentours, sans aller trop loin. Parce qu'il pensait qu'elle aurait fait de même. Alors peut être qu'ils avaient été pas trop loin, chacun de leur côté, mais le résultat est le même : ils se sont perdu de vu. Et c'est le cœur lourd qui se met à peser dans sa poitrine.. Elle a encore toute son attention, mais au fond de lui, Rick ne peut s'empêcher de se morfondre... Voron a été laissé dans ce camp, surement qu'elle avait prit la meilleure des décisions mais si Rick avait été là, il se serait bien montré convaincant pour le garder avec eux. Découvrir alors ce qu'il lui ait arrivé, le déboussole quelque peu et c'est pas pour autant qu'il lui fait part de son ressentit. Il reste mutique et laisse ses yeux s'ancrer dans les siens.. Mais il est rassuré qu'elle ait pu retrouver une vieille connaissance..

Bien vite, elle désigne sa cicatrice. Il sait, qu'elle ne le lâchera pas avec cette entaille. La jeune femme tente même un brin d'humour, alors il se gratte à nouveau le haut de sa nuque, parce qu'il n'est pas fier de cette histoire. Qui l'a concerne elle, pour tout dire.. « Une erreur de ma part.. j'tentais de nettoyer une maison et j'me suis retrouvé face à un rôdeur. Et j'suis désolé d'te dire ça, mais j'avais l'impression que c'était toi. » Parce que cette femme contaminée lui ressemblait étrangement mais surtout parce que son imagination lui avait joué des tours. Il détourne son regard et les mots se libèrent de certaines chaînes. « Je t'ai aussi cherché Lex, j'ai pas arrêter. Et même quand j'ai rejoint ce groupe.. » Les mots sont pesés et sa propre dignité est mise de côté. « J'ai jamais cessé de penser à toi.. » Le regard endurcit se plonge à nouveau dans le sien. « J'étais tellement obnubilé à te retrouver que j'pense que mon imagination m'a joué des tours.. C'est quand ce rôdeur a foncé sur moi que ma tête à taper sur une fenêtre, j'te passe les détails.. J'suis tombé d'l'autre côté et un morceau de verre s'est planté là.. » Et alors que le verre avait entaillé sa barrière cutanée, le retour à la réalité avait été quelque peu déstabilisant. Il n'aurait jamais pensé un jour être manipulé par sa propre imagination, ou bien par ses pensées voraces qui lui étaient destinées. Ce rôdeur qui lui ressemblait, il n'a jamais pu l'envoyer dans les profondeurs de l'enfer. Non, il s'est raviser à nettoyer la maison pour quitter les lieux et poursuivre sa route.. Gêné, il se pince légèrement les lèvres. « C'est ridicule, je sais. » Bien que cette illusion se soit détournée de la raison, bien que ce rôdeur ne lui ait jamais ressemblé parce que Lex est encore en vie, il gardera cependant toujours cette marque. Lui rappelant alors, que Lex hantait son âme au point d'être le fruit d'une supercherie comme celle-ci et qu'il a été faible, un instant. Pour Rick, il s'est fait avoir, et ç'aurait pu le tuer. Mais en prenant du recul, il ne peut s'empêcher de se résigner, au fait qu'elle a toujours hanté sa réflexion..

...

PAR ZAJA.


repress
Who knows how long ? The shadows on my wall don't sleep and they keep calling me. There's nothing left to say.
Revenir en haut Aller en bas  
Axelle Muldoon
Axelle Muldoon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Reign of Venus
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 128
Sujet: Re: Five by five, right ?    Lun 31 Mai 2021 - 23:52

C'est comme un coup de poing dans le ventre, que de l'entendre évoquer ce rôdeur qu'il à prise pour elle. Elle baisse un instant le regard, coupable des sévices infligés malgré elle. Si certaines répliques pleine d'humour lui viennent à l'esprit, elle n'a pas pour autant le coeur de les sortir. L'ambiance ne s'y prête pas, et elle relève finalement le regard vers Rick, lourd de compréhension. Son coeur se serrant d'avantage quand il parle de ses propres recherches, ou des pensées dirigées vers elle. La brune tient son regard, alors que les souvenirs des mois passés ensemble remontent à la surface. Quand j'te dis que je suis un poison. lâche t-elle sans tentative d'humour aucune. Simple constat de la réalité. Il avait faillit mourir, parce qu'elle avait hanté ses pensées. Je suis désolée que ça se soit terminé comme ça. lâcha t-elle finalement avec sincérité, venant machinalement flatter le dos de Samhain qui finit enfin par s'allonger, vaincu par la fatigue. Au moins, la cicatrice de Rick semble saine. C'est déjà un bon point, finalement. Mieux que certaines infections qu'elle à pu voir courir sur les membres de certains zonards du quartier...

Quand à dire que la confondre avec un rôdeur est stupide... Elle secoue la tête en signe de négation, reprenant d'une voix plus douce. Moi aussi, ça m'arrive. Ce n'est même pas pour lui faire plaisir. C'est un simple constat.

Surtout depuis que je suis revenue. J'avais oublié que j'avais pas mal de mauvais souvenirs dans le coin. lâcha t-elle avec une esquisse de sourire sans joie. Je t'ai confondu aussi, plusieurs fois. La grippe à pas beaucoup aidé à moins halluciner pour être honnête. Jeshoa en avait fait les frais. Elle avait cru le voir lui, quand il était venu la chercher un jour. Qu'il avait compris à quel point son état était grave pour se décider à la ramener dans son campement. Et malgré ses questions bienveillante sur qui pouvait être Rick une fois remise sur pied, elle n'avait jamais consentie à se confier. Trop difficile d'en parler. Comme le lycée, ou ce qui en avait découlé. L'année sur les routes en compagnie de l'homme avaient été un pilier de sa renaissance. Bien plus que de se traîner à moitié morte de faim sur les routes, une fois le lycée rasé.

Ce n'est pas ridicule. C'est humain.

Et c'est bien ce qu'ils étaient, non ? Humain, avant tout. Du moins...Ils essayaient comme ils le pouvaient. Submergée par les émotions, elle prend pourtant sur elle pour ne rien montrer de plus que son soulagement. La décompression peut bien attendre encore quelques heures, pour qu'elle puisse réellement se laisser aller.

Et depuis que tu es ici, ou est-ce que tu vis ? A part les cercueils des pompes funèbres, cette ville n'a plus beaucoup de lieux agréable ou s'installer.

Ah oui. Les cercueils. Ces lits improvisés qu'elle avait pris plaisir à utiliser par temps froids, pour ne pas mourir d'hypothermie. Elle ne put s'empêcher de sourire quand il la regarde bizarrement, haussant les épaules. Quoi ? L'hiver à été sacrément rude cette année. Et y'a beaucoup moins de rôdeurs dans ces endroits que n'importe quel appartement de la ville..

Elle s'est adaptée. Plus ou moins bien en tout cas. Et de toute manière, ce n'est pas ce qui l'intéresse dans l'immédiat. C'est plutôt de savoir ou il vit. S'il est en sécurité. Tu as de quoi te nourrir, dormir ? insiste t-elle un peu plus, incapable de marquer son air soucieux.



 
 
"It does not matter what kind of vibe you get of a person. Cause nine times out of ten, the face they’re showing you is not the real one" (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas  
Rick Skins
Rick Skins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 191
Sujet: Re: Five by five, right ?    Mar 1 Juin 2021 - 1:27

five by five, right?  / @axelle muldoon

L'erreur peut être parfois fatale. Et Rick se ravie d'avoir finalement basculé de l'autre côté de cette fenêtre pour se réveiller d'une illusion qu'il croyait réelle. Mais à cet instant Lex, n'était plus réelle. Elle était devenue un mirage auquel Rick ne pouvait pas effacer de sa mémoire. Une chance pour lui alors, d'avoir laisser ce morceau de verre l'entailler.. Mais là tout de suite, il se sentait quelque peu ridicule d'admettre cette faiblesse mais également de devoir le lui raconter. Parce que faire part de ses émotions, c'est bien un domaine dans lequel il n'y est pas à l'aise et qu'il maitrise pas à la perfection. Mais ça, Lex le sait. Paroles accablantes qu'il rectifie sans attendre. « T'es chiante ça c'est sur, mais t'es loin d'être un poison.. » Petit pique bien emballé et renvoyé avec facilité et en tout sincérité. Elle n'a jamais été néfaste en tout cas pour lui. Sinon il ne serait pas là à garder son sang froid pour ne pas se jeter sur elle. Elle s'excuse, mais elle n'a pas à le faire. Rick n'est pas du genre à prédire ce qu'il peut bien lui arriver. Il se contente simplement de vivre au jour le jour, et ce jour-là il s'est juste fait prendre au piège par cette impression erronée.

Mine de rien, c'était mal parti entre eux et ce depuis le début. Mais ils arrivent tout de même à se confier l'un à l'autre.. Elle l'a également confondu. Interprétation qu'il se fait, il doit également hanter ses pensées. C'est flatteur, même très apaisant à entendre et Rick se retient, de vouloir l'enlacer une énième fois parce qu'il a ce besoin de l'avoir près de lui.. Alors il la regarde fixement soumettant un petit air délicat.. L'humain est doté d'émotions qu'il ne peut parfois pas contrôler. Tout comme le subconscient. Peut être que cette boite noire s'est emparé de lui, d'elle, pour que leurs souvenirs ne cessent d'exister. Au fond, c'est à méditer.. Et si seulement il arrivait à maitriser la totalité de ses émotions, il ne serait pas là, face à elle, non. C'est qu'une partie de lui se veut encore rattachée à sa présence, à son éternel sourire qu'il arrivera toujours à faire paraître.. Parce qu'elle est sublime ainsi, même si son petit démon la préfère féroce..

Les cercueils. Les cimetières. Il a toujours éviter ce genre de lieu. Sans doute parce qu'il n'a jamais pu enterrer sa propre femme, ou encore son fils. Mais le regard ne replonge pas dans ces souvenirs abîmés, non, il la regarde bizarrement tout en arquant un de ses sourcils. Elle arrivera toujours à l'étonner, elle et ses idées un feu loufoques, en l'imaginant bien se planquer dans une tombe. Après tout, ça ne devait pas être une si mauvaise idée de dormir là où les morts prennent racine. Et ce n'est qu'un semblant de sourire qui s'affiche sur le bord de ses lèvres. Un premier sourire qui oblige ses lèvres de s'étirer doucement tout en se réinstallant confortablement sur sa chaise. Ca y est, il commence à avoir la bougeotte. Ses mains viennent à se frotter légèrement sur ses cuisses alors qu'il dépose son pied droit sur son genou, se donnant un air un peu plus décontracté. Mais tout peut encore changé, ils sont bien trop imprévisibles. « Ne t'en fais pas, j'ai de quoi me nourrir et dormir. Si tu veux tout savoir, je loge au Moonshiner. T'as du en entendre parlé.. » La ville est grande mais moins habitée qu'avant, alors entre les différents clans, pour sûr que l'observation voire l'espionnage doit être bien pratiqué. Même s'il n'en sait rien, il le suppose. Et le Moonshiner est de plus en plus visité, par des passants de courte durée, ou encore ceux qui y trouvent également un bon intérêt. « J'aide Ana à rénover l'hôtel. Et j'ai pas à m'plaindre, elle prend soin de moi.. » Surtout quand elle lui prépare de bons repas, son estomac s'émoustille à chaque fois. Mais il a comme une envie soudaine de venir titiller en quelque sorte son petit côté possessif. Du moins, si elle en possède encore un. « J'ai une chambre.. » A lui seul s'il arrive à finaliser les quelques travaux restant bien entendu. Mais Ana lui a fait gentiment sous entendre que cette chambre là, lui appartiendrait s'il comptait bien rester dans l'établissement. Et pour le moment, Rick n'y voit pas d'inconvénient. L'hôtel est sécurisé, agréable même malgré ces visiteurs qu'il tente toujours d'éviter. Alors ses yeux légèrement brillants viennent à se plisser doucement, sous l'effet d'une nouvelle attaque mielleuse. Loin de lui l'idée de la sortir de ses gonds, il tente juste une nouvelle approche.. « Mais rassures-moi, tu crèches pas ici ? » Parce que c'est à double sens et qu'il peut autant pas accepter qu'elle vive dans un tel lieu, où la débauche et la luxure plane sans limite, et que des hommes affamés pourraient bien s'en prendre à elle, outre le fait que Samhain soit toujours à l'affût et à ses pieds.

...

PAR ZAJA.


repress
Who knows how long ? The shadows on my wall don't sleep and they keep calling me. There's nothing left to say.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Five by five, right ?    
Revenir en haut Aller en bas  
- Five by five, right ? -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: