The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-29%
Le deal à ne pas rater :
Les Apple Airpods 2 avec boîtier de recharge en soldes sur Cdiscount
127 € 179 €
Voir le deal

Brotherhood | Tomeo
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nolan Wilson
Nolan Wilson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1648
Sujet: Brotherhood | Tomeo    Mar 25 Mai 2021 - 13:49
Je gare la voiture, jetant un regard à Tomeo alors qu’on a fait le trajet en silence depuis le camp. On aurait pu venir à cheval jusque-là, ça aurait fait une belle balade, mais visiblement, il a pas encore fait assez de séances pour avoir le feu vert d’Isaac. Alors, on y est allés à l’ancienne. Tom va mieux, physiquement tout du moins. Il est même guéri depuis le temps. Il a encore un peu de poids à reprendra, mais vu que je passe mon temps à lui courir après pour le gaver comme une oie, ça devrait le faire assez vite. Pour autant, les ombres dans son regard n’ont pas totalement disparu. Oh, je le connais bien, je vois bien qu’il a repris la vie comme si de rien était. Mais aucun de nous n’est vraiment dupe. Ils ont été profondément marqués par ce qui s’est passé dans le tunnel. Et même si je n’ai pas demandé les détails, c’est comme pour Juliet. Il y a une part d’eux qui n’est jamais totalement revenue ce jour-là.

Alors, vu que je ne peux pas forcément aider tout le monde, je peux me focaliser sur celui qui compte le plus. Et essayer d’exorciser ce qui continue de le hanter. Je coupe le moteur et je finis par sortir de la voiture, attendant qu’il fasse de même alors que je récupère mon sac à dos dans le coffre. Et je prends ma batte, même si j’ai un sérieux doute sur le fait qu’elle me sera vraiment utile. Mais bon, question de principes, tout ça tout ça. Quand je sens la présence de Tom juste à côté de moi, je souffle, d’une voix tranquille, tout en lui tendant son sac à dos. « Tu peux encore changer d’avis. On ira se balader à Tacoma, on fera des conneries et on fera comme si tout allait bien. » En vrai, ça ne va pas si mal que ça. Mais impossible de ne pas le voir pâlir dès qu’on évoque le sujet.

Je finis par m’adosser contre le coffre de la voiture, bras croisés, alors que je regarde mon ami. On a mis du temps à retrouver notre équilibre, ou plutôt à le trouver dans ce nouveau monde. Et je crois qu’on s’en sort pas si mal maintenant. Même si je sais bien qu’il aurait préféré garder le rôle de celui qui nous tient toujours à bout de bras. Sauf que ça n’aurait jamais vraiment marché, pas sur le long terme. Parce qu’il n’est pas totalement infaillible. Et je sais pas trop comment il vit tout ça maintenant. Cette sortie est aussi là pour ça je pense. Alors je souffle, avec une ombre de sourire. « C’est le moment où je te demande comment ça va ou je te laisse décider quand tu voudras en parler ? » J’ai la jambe qui tire un peu depuis quelques jours. Mais ça s’est bien arrangé depuis que j’ai pris un peu de repos. « Tsais quoi ? Je me dis que je vais bientôt finir comme les vieux et prédire le temps qu’il fait juste en touchant mon genou. Un nouveau talent parmi la myriade de trucs inutiles que je peux faire. » Ca, c’est trop la classe. Ou pas, on est d’accord. Sauf que je préfère voir le positif dans tout ça. Ouais, ouais, je sais, venant de moi, ça fait bizarre. A croire qu’il est contagieux ce con et que je me mets à être optimiste, même quand il faut pas.




“You love me. Real or not real?"

Revenir en haut Aller en bas  
Tomeo A. Carrera
Tomeo A. Carrera
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1530
Sujet: Re: Brotherhood | Tomeo    Mer 26 Mai 2021 - 11:31
Je regarde le paysage relativement familier défiler devant mes yeux. C’est une bonne idée. J’essaie de m’en convaincre, mais quelque chose au fond de mes entrailles remue de plus en plus fortement à mesure qu’on se dirige vers notre objectif. Et plus on se rapproche, plus j’ai envie de demander à Nolan de faire demi-tour. Sauf que je résiste. Pendant ces longues semaines, j’ai tenté d’enterrer mes angoisses et de les recouvrir de quelques pelletés de terre. Sans succès. J’en ai discuté avec mes proches, avant de ne plus rien dire. C’est toujours la même chose. Il n’y a aucun progrès de ce côté là. Le corps a guéri et il ne demeure quasiment aucune séquelle. Rien d’handicapant en tous les cas. Encore un peu d’exercice et ce sera comme avant. Le mental en revanche… Non, enterrer ses peurs et mettre un mouchoir dessus ne suffit pas. Pas cette fois.

Alors, avec Nolan, on a décidé de prendre le mal par la racine. De revenir sur les lieux. Et de voir ce qu’il se passerait. A l’abri à Fort Nisqually, bien entouré, je me suis dis que c’était une bonne idée. Mais maintenant que nous arrivons… Je sens l’appréhension vaincre mes bonnes résolutions. Si j’étais plutôt bavard au départ, je suis de plus en plus taciturne et ma main se serre sur la poignée, alors que mon regard est fixe. Nous sommes arrivés. Nolan descend et va jusqu’au coffre et je met bien plus de temps à me décider à bouger et à faire de même, refermant doucement la portière.

Je suspens mon geste de prendre le sac à la proposition de Nolan. C’est tentant. Vraiment. Mais il n’y a aucun courage à fuir ses peurs. Je prends donc le sac à dos, réponse muette à sa proposition. Je ne sais pas si c’était un test ou quelque chose du genre de sa part. Si il aurait essayé de me raisonner si j’avais décidé de partir finalement ou si il aurait respecté ce choix sans éprouver de la… déception ? On ne le saura jamais.

Le silence s’installe, pas forcément inconfortable. Mon regard balaie les alentours et je nous revois très distinctement faire ce chemin à pieds… Ma mâchoire se contracte alors que je me remémore ces petits signes de nervosité captés chez Roman et Vivian. Davantage que sur Albert. Si nous y avions prêté davantage attention… Mais la voix de Nolan me ramène au présent. “Pour être honnête… 90% de mon être a envie de filer d’ici… Mais il y a 10% qui ont envie d’exorciser tout ça. Même si je ne suis pas certain que ce soit aussi simple.” Je soupire. “Je peux te dire exactement où nous nous tenions… Que c’est ici qu’on a remarqué le comportement étrange de… enfin tu vois.” Je fais un signe du menton vers un endroit un peu plus loin. Je retiens un si on avait su, qui ne changera rien.

J’ai une ombre de sourire à sa remarque sur sa jambe. “C’est utile mine de rien. T’es moins sexy que les miss météo, mais ça passe.” Et un peu plus sérieusement : “Tu arrives à rire d’un traumatisme Nolan… J’aimerais pouvoir en faire autant.” Si ma voix est grave, elle est aussi admirative. Je ne suis pas doué pour ça, mais j’espère qu’il le comprend. Je carre les épaules et relève la tête, prenant une grande inspiration et me dirige vers l’entrée du tunnel. Sauf que je ralentis alors que je me retrouve face aux gravats qui nous ont ensevelis et qu’un passage est partiellement dégagé. “Vous vous êtes acharnés…” Cela a du être difficile de creuser là dedans. Et pour le moment, le courage me fait défaut de passer à travers ce trou pour me retrouver de nouveau englouti.


Survivor

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Nolan Wilson
Nolan Wilson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1648
Sujet: Re: Brotherhood | Tomeo    Mer 26 Mai 2021 - 12:45
Perso, je sais que je supporte pas quand on essaie de me brusquer ou de me tirer les vers du nez. Et je me doute que pour Tom, ça doit pas être bien différent. Alors je le l’ai laissé venir, je l’ai laissé réfléchir à tout ça. J’ai pensé à cette idée, qui en valait bien une autre. Et j’ai attendu de voir ce qu’il en pensait réellement. Jusqu’à ce qu’il finisse par accepter de lui-même et qu’il vienne même me proposer une date pour la balade. Un pas après l’autre. C’est important.

Alors, forcément, quand il sort de la voiture et qu’il finit par prendre la parole, je me contente de souffler, dans un premier temps. « Tu sais, t’es déjà arrivé jusque-là. Alors, ce serait pas forcément un échec de faire demi-tour aujourd’hui. » J’ai parlé d’une voix tranquille, comme si on discutait de la pluie et du beau temps. « Et je te confirme, ce sera tout sauf simple. Mais ça, tu le savais déjà. » Je me contente d’un bref hochement de tête quand il continue, laissant filer un silence alors que, dans mon esprit, se dessine déjà une idée pour essayer de l’aider. A vaincre tout ça. A passer au-dessus. Pas dit que ce soit l’idée la plus intelligente du monde, mais on fait avec les cartes qu’on a en main.

Je referme le coffre de la voiture et j’ai un mince sourire avant de reprendre. « On va se contenter des 10%, c’est déjà pas mal. » A sa réaction quand je parle de ma jambe, j’ai un haussement d’épaule et une œillade malicieuse. « Je pourrais être super sexy si j’avais les mêmes tenues, je te le garantis. » Et j’ajoute, brusquement plus pensif. « J’ai passé des semaines à me remémorer ce qui s’était passé. A essayer de vaincre cette peur panique que j’ai ressentie cette nuit-là. En vrai, c’était pas que ma jambe soit en miettes le problème. Mais qu’on m’abandonne. Je les connaissais depuis quelques mois à peine, j’avais pas cette confiance en eux que j’ai aujourd’hui. Et il m’a fallu du temps. Pour accepter tout ça. » On en a pas parlé, ou très peu. Parce que la situation était compliquée entre nous à ce moment-là. Et que lui parler de ça aurait rajouté une couche à ce sentiment d’inutilité que j’avais à cette période. « Je peux pas te garantir que t’arriveras à rire de ce que t’as vécu Tom. Mais je peux te garantir que tu finis par l’intégrer. Comme le reste. Et que ça aide à se sentir… plus fort. » Je lui lance un regard en coin. « Ca prouve que t’es toujours en vie. »

Je le suis d’un pas plus mesuré alors qu’il se rapproche de la grotte, repensant à ce qu’il m’a dit sur le comportement des autres à leur arrivée ici. Et, quand il freine, je me contente de grimacer. « J’étais pas là quand ils l’ont fait. Mais j’ai vu l’état des mains des filles ouais. » Ongles retournés, la peau arrachée. Elles auraient creusé avec les dents si elles avaient pu. Je pose une main sur l’épaule de Tom qui s’est arrêté et je reprends, d’une voix douce. « Donc. Vous étiez là. Quand vous avez tiqué qu’il se passait un truc bizarre. C’est ça ? » On va y aller étape par étape. S’il verbalise tout ça, ce sera déjà un bon début. Je suppose. En tout cas, j’ai rien de plus intelligent qui me vienne à l’esprit de toute façon. Et j’ajoute, non sans me frotte la nuque. « Si à un moment, t’as envie de faire demi-tour, y a pas de souci. D’accord ? Mais je dirais à Cass’ que j’ai fait ma ration d’exercice quand même, je te préviens. Des fois qu’elle ait envie de me faire courir avec Dawn. » Qu’il ne voit pas ça comme un nouvel échec s’il finit par trop flipper.




“You love me. Real or not real?"

Revenir en haut Aller en bas  
Tomeo A. Carrera
Tomeo A. Carrera
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1530
Sujet: Re: Brotherhood | Tomeo    Mer 26 Mai 2021 - 14:10
J’ai un sourire un peu amer à la réponse de Nolan. C’est gentil, mais si, ce serait un échec de repartir. Pour le moment, je me suis laissé emmener. Ce n’est pas moi qui conduisais. Je n’ai fait que ruminer pendant tout le trajet en espérant qu’on ne s’arrêterait jamais. Mais nous y voilà. “Ce n’est pas le moment de reculer.” Sans doute que j’ai encore des choses à me prouver. A leur prouver. Que cette solidité dont je me targue depuis toujours n’est pas illusoire. Que le courage du soldat du feu que j’ai été et suis encore parfois en situation de crise n’est pas de la poudre aux yeux. Me voilà devant un vrai défi. Un combat contre moi-même. Et je n’ai pas l’intention de perdre. Autrefois, sans doute aurais-je effectué cette démarche seul. Que j’aurais tenté de cacher soigneusement tout ça et serais allé de l’avant sans rien dire, tout en gardant une fragilité constante. Mais je ne peux pas me permettre d’être bancal désormais. Trop de gens comptent sur moi. Et si un jour, quelqu’un est enseveli comme je l’ai été, est-ce que je serais incapable de l’aider par peur ? Non. C’est inconcevable. Je hoche simplement la tête quand il confirme que ce sera compliqué. “Mais tu es là.” Pour m’appuyer, me pousser en avant si je faiblis. Aujourd’hui, Nolan n’est rien de moins que ma bouée de sauvetage si je me noie, mon parachute si je tombe.

Je lui avoue qu’une grosse partie de moi n’a pas envie de faire ça, mais que je me concentre sur celle qui veut sortir de ce cercle vicieux. A l’allusion sur sa jambe, je plaisante de prime abord et me fend d’un frisson d’horreur en l’imaginant en tenue sexy et moulante de présentatrice. “Je n’étais pas prêt à avoir cette image en tête…” Cependant, je me fais plus sérieux ensuite et reste con de le voir me parler de sa peur de l’abandon. Parce que cela pulse douloureusement dans mon cerveau et dans mon coeur et qu’une bouffée de culpabilité idiote revient à l’assaut en me souvenant que nous… nous l’avons abandonné. De là à conclure que les deux évènements sont liés, il n’y a qu’un pas et je le franchis allègrement. “Je comprends… J’aurais aimé que tu puisses m’en parler comme j’ai pu le faire dernièrement.” Il y a un peu de regret dans ma voix, beaucoup de nostalgie aussi. Mais pas d’amertume. J’essaie de ne pas trop ressasser. On est bien maintenant.

“Si déjà je pouvais arrêter de faire des cauchemars à ce sujet quasiment toutes les nuits et ressentir une bouffée d’angoisse dés que je me sens oppressé… Ce serait déjà bien tu sais.” Parce que Farah en est témoin, les nuits sont… chaotiques. C’est moins flagrant qu’au début, mais j’ai toujours des réveils nocturnes, le coeur affolé. Mais ils sont davantage silencieux et quand elle ne se réveille pas, je la laisse et attends que ça passe. Je hoche la tête à sa conclusion puis me met en route. Sauf que mon élan de courage s'essouffle. J’imagine Cassidy et Farah et d’autres, qui creusent comme des fous, jusqu’à s’abimer les mains et rentrer ensanglantées, forcées par la venue de la nuit. Et mon coeur se serre de cette épreuve. “Surtout qu’elles devaient s’attendre à trouver des… corps.” Je parle d’une voix atone des signes avant coureurs du piège qui allait se refermer sur nous et sens la main de Nolan. “C’est ça. On aurait du se fier davantage à notre instinct. Mais comment deviner une telle trahison ?” Impossible. Je grimace et secoue négativement la tête. “Ça va aller. Tu vas le faire ton exercice. Pour de vrai. Mais on aurait peut être du emmener Dawn…” Pour qu’elle passe devant et s’assure que c’est safe. “Le trou est étroit…” Je décide de cesser de réfléchir et de profiter que mes jambes me portent encore pour m’élancer. Pour passer ce fichu trou. Pour me retrouver de l’autre côté, encore éclairé par la lumière du jour. Et pourtant, à peine à l’intérieur, je me recule contre les gravats de l’entrée et je sens les murs se resserrer contre moi. Ma respiration s’accélère. J’ai l’impression de sentir l’odeur de poussière et d’humidité de la dernière fois. “Nolan.” Instinctivement, je cherche sa poigne pour ne pas dériver.


Survivor

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Nolan Wilson
Nolan Wilson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1648
Sujet: Re: Brotherhood | Tomeo    Mer 26 Mai 2021 - 23:03
Je vois bien qu’il est pas convaincu par ce que je lui dis. Et qu’à sa place, j’aurais pas envie de faire demi-tour non plus, question de fierté. Mais je devais lui dire, parce que c’est une vérité, qu’elle soit agréable à entendre ou pas. Chaque pas fait dans cette direction sera une bonne chose, même si ça ne va pas assez vite à son goût. « Ouais, je suis là. Tu vas finir par regretter de m’avoir demandé de venir quand j’en serais à ma 45ème connerie, mais pour le moment, je profite que tu sois content de me voir. » J’ai un clin d’œil, plus pour essayer de détendre un peu l’ambiance qu’autre chose, alors qu’on finit de se préparer pour aller en expédition.

J’ai un large sourire à voir sa réaction quand il essaie de m’imaginer en tenue de présentatrice. « Le monde n’est pas prêt pour ça, je te le confirme. » Je lui assène une pichenette sur le bras avant de hausser une épaule au reste. « Ca sert à rien de se torturer l’esprit sur ce qu’on aurait pu faire de mieux ou non. Ce qui compte, c’est ce qu’on fait maintenant. Tu crois pas ? Et … ça va maintenant. Je sais que vous êtes là. On peut se parler sans barrière. Et… ça me suffit largement perso. » Je sais que c’était pas le cas il y a un an, mais il s’est passé tellement de trucs que ça me parait presque idiot de m’être arrêté sur ce genre de choses. J’ai un sourire pour appuyer mes propos avant de hocher la tête quand il continue, le laissant verbaliser ce qui le ronge actuellement.

« Ouais, ce serait pas mal en effet. Mais on va y aller pas à pas d’accord ? » Je vais pas la jouer optimiste béat persuadé que tout va s’arranger juste parce qu’on l’a décidé. Qu’il essaie d’affronter sa peur, c’est un sacré début. On verra quel effet ça aura par la suite. Je lève un sourcil quand il continue et je laisse filer un rire qui doit probablement le surprendre. Surtout que ça contraste sacrément avec son ton atone. « Cass’ et Farah ? Tu crois vraiment qu’elles cherchaient vos corps ? Jusqu’au dernier moment, elles s’attendaient à te retrouver en vie. Pour t’engueuler de les avoir inquiétées. » Le pire ? C’est qu’elles se sont raccrochées à ça jusqu’à la dernière minute. Alors que moi, j’avais lâché l’affaire. J’ai un peu honte maintenant avec le recul, d’avoir baissé les bras aussi vite. Si je peux arriver à me rattraper un peu en l’aidant aujourd’hui, ce sera toujours ça de pris. Même si ça compensera pas réellement. « Vous pouviez pas deviner. Parce qu’ils avaient fait tout ce qu’il fallait pour pas éveiller vos soupçons. T’as pas à … t’en vouloir de pas avoir vu le coup venir. Tu le sais ça ? » Je penche la tête sur le côté en fixant le trou avant de grimacer à sa remarque. « Ouais, on aurait dû. Mais Cass’ était déjà de sortie avec elle ce matin. » J’inspire longuement à le voir hésiter avant de le suivre, pestant intérieurement à l’idée de me balader dans les gravats. C’est clairement pas mon délire ce genre de petite expédition mais je mets ça de côté, plissant des yeux pour m’habituer à la semi-obscurité de l’intérieur.

Et j’entends la respiration de Tom qui s’accélère. Sans réfléchir j’attrape son épaule de nouveau et je la serre de la main. « J’suis là. D’accord ? Tu n’es pas tout seul. Tu n’es pas enfermé. On peut sortir de là quand tu veux. » Je sors la lampe de poche que j’avais dans mon sac à dos et je l’allume pour souffler, d’une voix douce, comme si je racontais une histoire. « Tu sais quoi ? On va s’assoir ici un petit peu, d’accord ? Et tu vas continuer de me raconter ce qui s’est passé. Ou ce que tu veux. Ce qui te passe par la tête. » Si besoin, je m’occuperais de meubler le silence, je sais bien faire ça. Mais j’aimerais autant que ça vienne de lui.  




“You love me. Real or not real?"

Revenir en haut Aller en bas  
Tomeo A. Carrera
Tomeo A. Carrera
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1530
Sujet: Re: Brotherhood | Tomeo    Ven 28 Mai 2021 - 12:43
Je ne pense pas pouvoir regretter qu’il soit là. J’ai sans doute besoin qu’il détende l’atmosphère en racontant n’importe quoi. Parce que je suis tendu à l’extrême et que cela ne peut pas lui échapper. Ce n’est pas dans mes habitudes. Je sais faire preuve de sang froid et me retrancher derrière une attitude professionnelle et détachée pour ne pas subir de plein fouet l’horreur. Et je me suis accroché à cette attitude durant toute notre mésaventure. Jusqu’à ce qu’on arrive au camp. Jusqu’à ce que le corps et l’esprit lâchent. Et j’ai l’impression d’avoir ouvert une brèche dans un barrage et qu’il est impossible de contenir tout ce qui se déverse. Alors qu’il soit là, prêt à endurer mes doutes et à dire des conneries… C’est inestimable. D’ailleurs, à propos de conneries, j’ai quand même un sourire en l’imaginant en miss Météo. Un sourire horrifié, je précise. Mais cette boutade ne parvient pas à oblitérer le fait que Nolan a subi ses propres traumatismes. Et que je n’ai pas été là pour lui. Enfin, si, je suis allé à sa recherche, j’ai aidé pour sa jambe. Mais je n’ai pas su entendre ses vraies peurs. Parce que cela venait faire planer sur notre relation fragile le spectre des évènements passés que je ne me pardonnais pas. Est-ce mieux désormais ? Peut-être… la culpabilité est moins étouffante en tous cas. « Tu as probablement raison. » Mais je suis quand même désolé. « On est là oui. Et pour longtemps. » Je réitère cette information. Que cela s’ancre bien dans nos esprits.

Mais aujourd’hui, la thérapie, elle est pour moi. Pas pour Nolan. Je ne sais pas ce que j’attends de ce traitement un peu particulier. Je me confronte à mes peurs ; mais est-ce que cela va les faire disparaître ? j’en doute. Néanmoins, c’est… symbolique. « Ouais. » Je fixe le trou, avant de le regarder lui, quand il se met à rire. Il n’y a rien d‘amusant pourtant. Mais je bats des paupières, un peu surpris, quand il me répond qu’elles ne cherchaient pas nos corps… Mon corps surtout. « Oh… » J’ai un faible sourire : « Je ne me suis pas fait engueuler. » Ils ont tous été trop flippés pour ça. Et soulagé que je sois en vie. Et je pense que d’être presque mort et affaibli pendant plusieurs jours a douché leurs velléités de m’engueuler, même pour plaisanter. « Ou alors, je n’ai pas entendu. » Ce n’est pas impossible, vu que j’ai pas mal été dans les vapes.

Je replonge dans le passé en évoquant ce jour là. Le pressentiment qui m’a saisi. Et qui a aussi fait tiquer d’autres personnes. Mais avec des si… On referait le monde. « Je sais. Mais tout aurait pu être très différent si on s’était davantage fiés à notre instinct. » Ou pas finalement. Peut-être aurions-nous été simplement abattus pour éviter des soucis au camp. Je fais part de mon regret que la chienne ne soit pas là… Les animaux sentent des choses qui nous échappent, on peut se fier à eux. Mais elle était occupée avec Cassidy alors… Je décide de cesser de tergiverser et je rentre là dedans. Sauf que mon courage se dégonfle aussi vite qu’un ballon qu’on perce alors que la panique me gagne. Bon sang, mais c’est pas vrai ! Jamais je n’ai ressenti ça. JAMAIS. Et c’est terrible d’être ainsi le jouet d’idées stupides, alors que je sais très bien que ce ne sont que des angoisses. Et pourtant, j’ai du mal à respirer, mon cœur s’emballe et les murs se rapprochent. Je sais que c’est une crise de panique, je connais ça, j’en ai géré des dizaines… Et aujourd’hui, je suis incapable de gérer la mienne. Pitoyable. Je ferme les yeux et essaie de me concentrer sur ma respiration, alors que la poigne de Nolan et ses paroles, s’insinuent dans mon esprit. Je hoche la tête mais ne répond pas tout de suite. Je m’assois alors qu’il m’y encourage. De longues minutes s’écoulent avant que je ne parvienne à recouvrer un semblant de sang froid. « OK, OK. » j’inspire et j’expire… Et je jette de fréquents coups d’œil vers la sortie qui est juste à côté. « Que dire ? » Pas grand-chose… Je me saisis d’une lampe torche également et balaie le tunnel avec le faisceau. « Il a fallu avancer en espérant qu’il y aurait une sortie. Et avec presque rien à manger. Je sais pas si ils escomptaient qu’on meurt dans l’effondrement du tunnel ou s’en fichaient en fait. » Je marque une pause. « Je pense pas aller plus loin Nolan… y’a rien là bas… Seulement les vestiges de notre errance. Et ça prends plusieurs jours. »


Survivor

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Nolan Wilson
Nolan Wilson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1648
Sujet: Re: Brotherhood | Tomeo    Dim 30 Mai 2021 - 15:51
La psychologie, ça a jamais été mon fort. J’ai toujours fonctionné à l’instinct, avec plus ou moins d’efficacité. Et, même si j’ai l’air sûr de moi, en réalité, j’ai pas la moindre idée de l’effet que cette petite expédition peut avoir sur Tom. D’un côté, je me dis que ça peut pas vraiment être pire et que, faut soigner le mal par le mal, une connerie du genre. De l’autre, j’ai pas spécialement envie de découvrir que si, justement, ça peut être pire. Mais j’ai envie de l’aider, qu’il aille mieux. Alors, si ça marche pas, bah on trouvera autre chose. J’ai quand même un sourire en coin à sa répartie. « Evidemment que j’ai raison. » Je lui assène un coup d’épaule avant de hocher la tête. « Ouais, j’ai fini par assimiler cette information. Même quand on nous dit que t’es mort, tu reviens quand même. » J’essaie de parler d’un ton léger, même si, en vrai, l’appréhension que je continue d’éprouver à l’idée qu’il disparaisse est bien présente.

Je hoche la tête pour essayer de le rassurer alors qu’on est devant le trou. Et, forcément, il doit pas s’attendre à ce que je me mette à rire quand il me parle d’un truc aussi dramatique. Pourtant, difficile de faire autrement. « Oh si, elles t’on pourri pendant que t’étais dans les vapes. Je me suis même demandé à quel point tu le faisais pas exprès juste pour y échapper. » Je lui tapote l’épaule, laissant filer un nouveau silence alors que j’espère l’avoir détendu suffisamment pour qu’il fasse le premier pas. Ce qu’il fait. Je le suis avec précaution, l’observant avec attention. Avant de souffler, à mi-voix. « Difficile d’écouter son instinct quand il te souffle un truc déplaisant. Surtout ce genre de trucs. Mais au final, s’ils voulaient se … débarrasser de vous, ça aurait peut-être juste aggravé les choses. » Ils auraient pu leur tirer dessus au lieu de se contenter de les enfermer. Et là, ça aurait été une toute autre histoire bien plus dramatique.

Forcément, au premier pas à l’intérieur, Tom commence à craquer. Je le rassure comme je peux, ma voix se faisant assurée pour qu’il évite de perdre son calme. « Tout va bien. Regarde, on voit la sortie d’ici et elle est belle et bien ouverte. D’accord ? » Sans vraiment attendre de réponse, je balaie les alentours avec la lampe torche. Tout en l’écoutant alors qu’il reprend la parole. « Je pense qu’ils n’ont pas… réfléchi. Aux réelles conséquences de leurs actes. Peut-être que s’ils étaient ici, ils comprendraient… » J’ai prononcé ces quelques mots dans un murmure. Avant de grimacer quand il continue. Mais j’acquiesce avant de souffler, d’une voix douce. « Okay, okay. Mais je veux que tu prennes une grande inspiration et que tu regardes autour de toi. Que tu comprennes. Que tu es sorti d’ici. Et que vous l’avez fait sans l’aide de personne. Personne ne peut réussir à t’enfermer Tom. » Et ça, clairement, juste à voir l’entrée de la grotte, ça impressionnerait n’importe qui, moi le premier.




“You love me. Real or not real?"

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Brotherhood | Tomeo    
Revenir en haut Aller en bas  
- Brotherhood | Tomeo -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: