The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -40%
-40% sur les baskets Nike Court Royale
Voir le deal
33 €

Mad World
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Elena Hortos
Elena Hortos
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras droit | Inglorious Fuckers
Chasseur de primes
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 352
Sujet: Mad World   Dim 23 Mai - 17:27
La colère consumait chaque parcelle de son esprit, tant et si bien qu’elle ne pensait plus qu’à ça. Comme un point d’ancrage en pleine obscurité, incandescent et hypnotisant, elle s’accrochait à l’idée de vengeance qui croupissait entre les parois tendues de son crâne. Son obsession cachait sans doute quelques névroses soigneusement reléguées dans les tréfonds les moins accessibles de sa conscience, à l’abris. Elle ne voulait pas mettre de mots sur ce qui la rongeait, de peur de faire exploser la digue qu’elle s’appliquait à bâtir pour maintenir l’accumulation purulente de tourments des derniers mois. Compartimenter, sceller, et jeter la clé aux oubliettes. Voilà la méthode dont elle usait pour ne pas se laisser emporter par la houle. Faith et Richard s’accorderaient sûrement à dire qu’elle s’embourbait un peu plus dans un dangereux déni, que son attitude était loin d’être saine, mais c’était aussi pour ça qu’elle évitait autant que possible les membres de son groupe. Pour s’épargner les leçons de morale, et pour fuir le sentiment de honte qui lui grippait la gorge lorsqu’elle posait le regard sur les filles.

Elle s’était donc rendue au No Man’s Land pour préparer une opération purement punitive, en accord avec Peter. S’ils n’avaient pas su empêcher le pire pour Tori et Emily, et que le duo s’en voulait énormément, ils pouvaient au moins s’assurer que les monstres qui s’en étaient pris à elles ne pourraient jamais plus leur faire de mal. Ni à elles, ni à personne d’autre. Elena s’en chargerait personnellement s’il le fallait. Elle traversa les portes d’entrée de la Cage, son expression sombre trahissant les épreuves récentes qui l’avaient inévitablement et irréversiblement éprouvée. Elle salua d’un hochement de menton l’une des serveuses régulières, et balaya machinalement du regard la salle à la recherche d’un visage familier. Faute de reconnaître quelqu’un, elle s’approcha du bar, déposa de quoi éponger sa consommation sur le comptoir avant de se hisser sur un des tabourets. « Ce que tu as de plus fort stp » soupira la grecque en croisant le regard de la jeune femme qui récupéra son paiement et s’exécuta sans poser de questions. C’était un peu la mécanique de l’établissement, et ça plaisait à Elena. Le personnel n’était jamais trop intrusif.

Elle remercia à mi-voix la brune et fit glisser son verre vers elle, plongeant ses iris dans l’ambre foncé qui luisait et laissait s’échapper une odeur de vieux cuir. Elle but une première gorgée brûlante avant d’interpeller l’employée de Bill Roth. « Je cherche des gens pour une mission. J’ai besoin de retrouver des esclavagistes qui s’en sont pris à pas mal de monde dans le coin. » Faith et les autres lui avaient parlé de Dany et de son expérience avec le dénommé Luke. Elle ne serait pas étonnée que cet enfoiré soit à l’origine de beaucoup de traumatismes dans le coin. Si elle en parlait à la jeune femme, c’était parce que son poste lui permettait de côtoyer pas mal de monde et que les mercenaires et autres solitaires qui n’avaient pas froid aux yeux venaient souvent ici à la recherche de contrats. « Tu connais du monde que ça peut intéresser ? » questionna franchement la méditerranéenne sans soupçonner qu’elle venait d’hameçonner l’intérêt de son voisin.





what is dead may never die but rises again
- harder and stronger
Revenir en haut Aller en bas  
Sebastian Brody
Sebastian Brody
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 76
Sujet: Re: Mad World   Mar 25 Mai - 1:11
Celui qui sait causer aux dames



Je suis, comme très souvent en ce moment, a la Cage a observer, devant un verre, ce qui s’y passe et à entamer des conversations d’apparences innocentes. Evidemment, la plupart du temps, c’est pour glaner des informations, mais, c’est possible que j’ai, aussi, beaucoup de plaisir a énerver les deux qui me collent comme des mamans poules. Alors s’il faut discuter pendant des heures de la production de navets ou des changements de courant climatique depuis la fin du monde, ma foi, rien que pour le plaisir de voir les deux nigauts penser au suicide et devenir encore plus fous, je n’hésite pas a poser des questions et relancer la conversation. Il faut savoir profiter des petits bonheurs de la vie là où ils le sont.

De toute façon, en attendant que nous nous mettions d’accord avec Ana Lucia, il faut bien faire trainer les choses. J’ai déjà pas mal creusé le sujet NE et je leur ai vendu une version à ma sauce que le Grand Maitre saura apprécier, mais tout est prétexte pour nous attarder et peaufiner nos investigations. Je joue surement avec le feu en leur donnant envie de me tuer avant l’heure, mais les mettre dans cet état contribue à les rendre plus négligents et moins regardants sur mes rapports. Ils seront tellement pressés d’en finir que notre petite mise en scène n’en passera que mieux. Reste aussi le problème, non moins épineux, de trouver de quoi régler nos dépenses, très pressé de les voir risquer leurs fesses dans des missions, je dilapide leur réserve avec un zèle appliqué, arguant que payer des verres et rester à la cage fait parti des attentes de notre Maitre à tous.

Bref, je suis donc nonchalamment au bar quand j’aperçois une charmante jeune femme passer sa commande non loin de moi. Je suis presque frustré que la barmaid ne lui pose pas plus de questions, a croire que les temps ont bien changé depuis 6 ans. Quand la belle se met a dire qu’elle cherche a monté une équipe pour traquer des esclavagistes je vois mes deux compagnons se raidir et moi je m’amuse dans mon verre qu’ils connaissent ce mot. En attendant, le sujet est croustillant… des rivaux du Grand Maitre ? Ou l’impatient a-t-il déjà envoyé un autre convoi que j’ai raté ? Sans les concerter, je fais signe a la femme au bar de resservir un verre a la jeune femme et a moi-même avant d’aborder ma voisine de comptoir. C’est avec amusement que je lui lance :

« Bonsoir, pardonnez-moi, mais je crois avoir entendu malgré moi que vous étiez en recherche pour un contrat ? Est-ce que cela ne ferait pas vieux dragueur de fin de soirée de vous dire ne chercher plus, je crois être intéressé ? »

Avec plus de sérieux mais sans me départir de mon sourire en coin, presque en homme d’affaire, je lui tends la main, après avoir réglé les deux verres à la serveuse, pour me présenter:

« Sebastian Brody, moi et mes camarades cherchions justement des missions sur Seattle digne d’intérêts, et je dois avouer que vous avez capté toute mon attention… peut être pourriez vous nous en dire plus sur ceux que cherchiez et, aussi, la prime prévue pour cette traque. »


J’ai toujours été doué pour avoir l’air professionnel et sur de moi, si, avant, c’était une question de contrat et de survie financière, depuis quelques années, les enjeux sont encore plus motivants.




Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas  
Elena Hortos
Elena Hortos
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras droit | Inglorious Fuckers
Chasseur de primes
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 352
Sujet: Re: Mad World   Mar 25 Mai - 22:48
La voix masculine qui s’éleva à côté d’elle lui fit pivoter le visage pour en découvrir la source. Ses orbes ténébreux coulèrent avec inquisition sur les traits affirmés de son interlocuteur. Barbe de plusieurs jours, sourire presque espiègle épinglé dans le coin des lèvres, et une lueur perçante dans le regard qui la fixait. Difficile aussi de manquer l’imposant duo qui paraissait l’escorter et dont la stature et l’attitude éveillèrent la défiance de la grecque dont les membres de raidirent presque instantanément. Sans rien laisser filtrer, pas même un tressaillement, l’impassible brune s’appliqua à prêter attention à son voisin, s’hasardant à quelques œillades prudentes vers ses drôles de compagnons. Sans avoir la prétention de connaître tous les survivants du No Man’s Land, Elena ne pensait pas avoir déjà croisé cet étonnant trio dans les alentours. Elle jaugea sobrement les deux verres que la barmaid déposa devant eux, réalisant alors la démarche de son vis-à-vis.

Elle eut un haussement de sourcils sceptique alors que le brun prétendait être intéressé par la mission. « Il est vrai que ça pourrait porter à confusion » railla gentiment la grecque, évaluant un instant le verre offert. Sebastian Brody. Elena sembla hésiter avant de tendre à son tour sa main fine. « Elena Hortos » se présenta-t-elle davantage par courtoisie que par réel intérêt. A vrai dire, elle ne croyait pas aux heureuses coïncidences. Elle avait connu son lot de déceptions pour ne pas faire confiance aveuglément aux aléas capricieux du destin. Celui-ci avait la fâcheuse tendance de se montrer farceur avec elle. Mais puisque l’homme posait la question et qu’il avait pris la peine de lui offrir une consommation…

« Et vos camarades ont une identité ou répondez-vous tous au même nom ? » Les bonhommes dégageaient quelque chose d’inexpressif, comme une coquille robuste désespérément vide. Elena enchaîna malgré tout, consciente que le cerveau de l’équipe était celui-là même qui avait initié la conversation. « Des hommes, dont au moins un répondant au prénom de Luke, sévissent dans le coin depuis longtemps. On leur prête notamment des activités d’esclavagisme. » Le visage de la jeune femme s’embruma à l’évocation du tortionnaire de ses amies. « Je veux Luke vivant » affirma froidement la méditerranéenne sans l’ombre d’un scrupule. « Votre prix sera le mien. Sachez seulement que vous ne jouirez d’aucune exclusivité sur ce contrat. Ma faction et moi avons des contacts dans tout Seattle, et nous emploierons tous les moyens nécessaires et possibles pour nous assurer le succès de cette opération ». Si actuellement Elena ne dépêchait pas les services de Connor ou Valérian, c’était uniquement pour respecter la convalescence du premier et laisser du temps au second pour s’installer. Elena porta le verra à ses lèvres pour en boire une gorgée, fixant par-dessus ce dernier Sebastian.





what is dead may never die but rises again
- harder and stronger
Revenir en haut Aller en bas  
Sebastian Brody
Sebastian Brody
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 76
Sujet: Re: Mad World   Mer 26 Mai - 0:58
Celui qui est bien entouré


Un peu de sens de l’humour mais surtout le sens des affaires, voila une femme selon mon cœur. Je ne peux pas m’empêcher de relever un petit détail :

« Elena Hortos, voila qui sonne presque exotique, auriez vous des origines européenne Melle Hortos ? »


Si je brille par ma cordialité, Tom et Jerry sont dans un tout autre registre. Je n’ai pas besoin de me retourner pour deviner leur air de bovin qui regardent le train en s’imaginant que, de ne pas parler, tout en ruminant, leur donne un coté bad boy mystérieux. Personnellement, je me contenterais du mot "consanguin" pour ces deux-là. Je ne suis pas vraiment aidé avec ces deux brutes, mais, au moins, ils ont leur utilité pour leur coté dissuasif, le hic, c’est que, devant une jolie jeune femme, j’aimerais bien qu’ils rangent cette aura de répulsif a tout. Avec sérieux et en sachant pertinemment qu'avec eux, niveau humour, on ne s'entend pas souvent, je tente, sans les regarder un :

« Leur mère, qui doit être certainement leur tante aussi, a eu l’humour de les appeler Tom et Jerry… »


Le pire, c’est que je ne suis même pas sûr qu’ils bouillonnent. Avant qu’ils ne comprennent le concept d’une maman qui est aussi une tante, j’aurais le temps d’être grand père. Mais, je suis sur qu’ils se doutent que j’ai été moqueur, c’est devenu un petit plaisir de les titiller pour tester leur retenu et attiser leur précipitation le moment venu.
C’est avec un quasi professionnalisme que je sors un petit carnet et notre méticuleusement les informations qui me semblent pertinentes dans celles qu’Elena nous donne. Je serais un mécanicien un peu fracassé, je dirais qu’elle est aussi généreuse en détail que son décoté, mais, une chance pour elle, je ne suis pas ce genre d’homme.

« C’est assez vague comme description, je suis prêt a parier qu’il n’y a pas qu’un Luke dans le coin qui a de mauvaises fréquentations. Avez-vous plus d’informations qui nous permettraient de le débusquera ou le reconnaitre ? Oh, et ne vous inquiétez pas, il n’y a que les mauvais qui ont peur de la compétition.»

Je pense a mon frère, Roman, qui avait ce don inouïe de toujours s’agacer de perdre contre moi. Coté tarif, je reste raisonnable, je pars sur ce qui représente deux semaines de survie dans de bonnes conditions, a ajuster en cas de « mauvaise » surprises.

« Plus un petit bonus pour votre homme vivant… qu’en pensez vous ? »




Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas  
Elena Hortos
Elena Hortos
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras droit | Inglorious Fuckers
Chasseur de primes
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 352
Sujet: Re: Mad World   Mer 26 Mai - 9:47

« C’est grec » confirma sommairement la brune sans s’épancher sur le sujet. Elle n’était pas ici pour faire connaissance ou relater avec nostalgie l’enfance bénie qui avait été sienne en plein cœur de la sauvage Méditerranée. C’était une obsession morbide et autrement moins saine qui l’amenait ici aujourd’hui. La vengeance hurlait sous ses mèches sombres, revendiquait son droit de sang avec la fureur d’un combattant insatiable. Si au demeurant elle arborait son éternelle rigueur, figée dans le marbre le plus solide, lovée au sein d’une couche de glace inabordable, c’était un brasier irrépressible qui crépitait sous sa surface. Elle voulait répandre feu et sang comme s’il était possible de calciner les maux invisibles de ses amies par ce biais. Comme si cela suffirait à aseptiser leur cœur des horreurs qu’elles avaient enduré. Comme si elle pouvait encore rattraper leur souffrance, la dompter et la bâillonner. L’étouffer jusqu’à ce qu’elle disparaisse, épargne de son emprise toxique Emily et Tori qui avaient suffisamment été mises à l’épreuve, méritaient la paix désormais. Pour cela, il faudrait se montrer patiente. Plus que jamais. Car Elena en était certaine, Luke et ses complices sauraient se montrer habiles et discrets à présent. La traque serait longue, fastidieuse. Elle monopoliserait son énergie, des mois durant peut-être, mais qu’importait, la louve saurait épuiser sa proie.

Elena esquissa l’ébauche d’un sourire en accrochant du regard les dénommés Tom et Jerry. Des frères donc. Ou cousins. Visiblement les deux. Ils dénotaient franchement avec leur camarade ; ils étaient disgracieux, et semblaient stupéfaits à chacune des syllabes qui captait leur attention. A l’inverse, leur… employeur -Elena ne saurait se résoudre à croire que l’homme qui lui faisait face puisse avoir quelque lien de parenté avec ces deux brutes ou pire, un lien d’amitié – s’illustrait par une personnalité astucieuse. « C’est un choix intéressant » commenta la grecque tant pour l’association grotesque de prénoms que pour celle de ces trois hommes diamétralement opposés. Et si la brune était honnête avec elle-même, elle reconnaîtrait volontiers les aprioris qui campaient dans son esprit. Se voyait-elle sérieusement embaucher ces types pour cette mission d’une importance capitale à ses yeux ? La réponse était aussi évidente que l’absence de mécanisme de réflexion chez le duo.

Ce qui n’échappa évidemment pas à Sebastian qui releva le rachitisme manifeste des informations fournies. De nouveau, un rictus à peine perceptible ourla les lèvres de la trentenaire. Sa motivation semblait réelle. Cela dit… « Ecoutez Monsieur Brody, je ne doute pas de vos intentions et certainement moins encore de vos compétences, soyez en certain. » Elle déposa délicatement son verre sur le comptoir, harponnant les billes bleues de son vis-à-vis de son regard brillant. Elle jeta un coup d’œil équivoque vers ses coéquipiers, sources de son hésitation. « En toute transparence, j’ai assez peu d’indices moi-même à propos de la cible. Cette opération compte pour moi au point où son coût n’en sera pas un frein. Cela dit, je sais par avance que cette enquête s’inscrira dans la durée, et qu’elle nécessitera patience, rigueur et méthode » Elle insistait sur les qualités requises comme pour souligner l’inéligibilité de la drôle de pair qui l’accompagnait. « J’apprécie votre spontanéité ainsi que le verre. » Elle hocha la tête pour appuyer ses dires. « Je peux même vous introduire auprès d’amis pour vous aider à trouver un autre boulot » proposa Elena avec toute la sincérité du monde. Elle était consciente que la survie de certains dépendait de ce genre de contrats, et elle ne souhaitait pas priver l’homme de ses chances. Elle connaissait aussi la difficulté de se lancer quand on débarquait sans réseau. Avec le temps, la brune avait la chance d’en avoir tissé un, elle pouvait donc l’aider à défaut de l’employer.





what is dead may never die but rises again
- harder and stronger
Revenir en haut Aller en bas  
Sebastian Brody
Sebastian Brody
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 76
Sujet: Re: Mad World   Mer 26 Mai - 18:35
Celui qui sait être persuasif



Des origines Grecques ? C’est assez intéressant suffisamment pour piquer ma curiosité, mais l’heure n’est pas aux badinages et au trivialités. Il y a quelques choses de dure et volontaire dans cette descendante des Dieux de l’Olympe. Je l’apparenterais pus facilement a une Athéna qu’a une Aphrodite ou une douce Hestia.

Lorsque j’évoque la généalogie de mes cerbères, je ne manque pas ce début de sourire qui la rend charmante, a priori, elle a plus d’humour que mes comparses. Je vois bien a son regard qu’elle n’a pas échappé aux « charmes fou » de mes nounous qui font tellement d’effet sur tout ceux que nous croisons. Je lui fais une petite grimace avec un discret coup de tête vers eux pour lui faire comprendre que moi aussi, je trouve ce choix « intéressants ». Sur un ton de fausse confidence, j’ajoute :

« Il y a tellement de choses dans la vie qu’on subit plus qu’on ne choisit. »


Je le sens vive d’esprit, plus que Tom et Jerry, et je suis presque certain qu’elle aura parfaitement compris le message. Elena n’a visiblement pas de temps à perdre et enchaine rapidement sur la partie professionnelle de notre entretient. Dans une autre vie, j’aurais surement eu plaisir a parler affaire et travailler avec elle. Je la corrige avec amusement quand elle m’appelle M Brody :

« Je vous en pries, appelez moi Sebastian, sinon je vais me retourner pour voir si le fantôme de mon père est derrière nous. »

C’est totalement faux, elle serait fort vilaine ou plus masculine, je me serais gardé de cette petite correction. Je reste méthodique et attentif a tout ce qu’elle me donne comme informations, autant dire, pas grand-chose de plus, voir pire que ca.

« Vous avez de la chance que je sois un homme qui aime les défis et les jeux de piste dirons-nous. Je ne veux pas me montrer indiscret, le pourquoi du comment vous le chercher ne regarde que vous, mais, si vous aviez au moins quelques précisions quant au physique de ce Luke, même une miette de détail qui me permettrait de vous combler plus rapidement que mes concurrents, je ne dirais pas non. Un homme a parfois besoin d’être un peu guider et j’assume ce fait. »


Mon regard se fait plus incisifs quand elle me parle de me présenter a des amis. Elle ne sait pas encore que les deux derrière moi, si nous nous ratons avec Ana Lucia, pourrait être un souci aussi pour elle. Je n’ai pas envie qu’elle parle de ses connaissances devant eux. Après une petite seconde de silence, je me tourne vers les nounous :

« Oh, si vous alliez nous trouver une table ?  Allez y a deux, c’est plus sûr, avec toutes ces femmes qui sont en pâmoisons devant votre allure, je m’en voudrais que vous vous fassiez agresser sexuellement dans un recoins faute d’être assez nombreux pour vous défendre.»


Je parie qu’ils ne savent pas ce que veut dire pâmoison. J’ai bien essayé de jouer au scrabble avec eux un soir, ca c’est fini comme les parties de Monopoly avec Roman quand il perdait, donc toutes, le plateau a volé rapidement avec un « il est nul ce jeu ». Je les sens hésiter, rouge de colère et je leur fais le regard du « le Grand Maitre a dit » un jeu palpitant qui vaut tous les « Jacques a dit » du monde. Je les vois se crisper, serrer les poings et surement rêver du moment où ils pourront enfin me régler mon compte, puis, de mauvaise grâce, ils nous abandonnent nous sans que je les gratifie d’un petit salut digne de la reine d’Angleterre.

« Enfin seuls.»

Je reporte toute mon attention sur la jolie vestale a mes côtés, presque soulager de ne plus avoir la présence lourdes de ces deux affreux.

« Veuillez les excuser, j’aimerais vous dire qu’ils sot plus bêtes que méchants, mais je pense qu’il y a égalité entre eux. Bref, effectivement je ne suis pas insensible a votre proposition de trouver d’autre boulot par la suite, mais une question me brule les lèvres, au regard de ce que vous demandez et du fait que j’ai le sentiment que vous êtes pressés, ne serait il pas pertinent de constituer une équipe ? Je peux aussi vous aider pour le recrutement si besoin. Et, ne me remercier pas pour le verre, c’est un plaisir de discuter affaire avec vous. »




Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas  
Elena Hortos
Elena Hortos
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras droit | Inglorious Fuckers
Chasseur de primes
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 352
Sujet: Re: Mad World   Mer 26 Mai - 22:28
Cette fois, un sourire plus marqué ourla les lèvres imbibées d’alcool de la brune, amusée tant par la répartie de son interlocuteur que par l’absence notable de réaction de la part du duo. Les connexions n’étaient donc pas que lentes, elles étaient carrément inexistantes chez ces deux là. Elle avait rarement eu l’occasion de croiser le chemin d’êtres humains aussi peu évolués et elle devait admettre qu’ils commençaient à faire naître chez elle une curiosité presque savante. Elle les observa un long moment à tour de rôle avec effarement. Ils paraissaient agresser les passants d’un simple regard et transpiraient d’absurdité. Incroyable. Elle releva la correction de son voisin concernant l’usage de son patronyme, et s’étonna presque de la suite.

Loin de se laisser décourager par l’éviction courtoise de la grecque, l’homme enchaîna plutôt, habile et vif, réclamant même des informations supplémentaires pour l’enquête. Le sourire d’Elena s’agrandit instinctivement derrière son verre, une lueur malicieuse dans le regard, alors qu’elle écoutait sans l’interrompre, admirative devant l’audace de Sebastian. Elle haussa légèrement les sourcils, ouvrant la bouche avant de la refermer. A vrai dire, elle ne s’attendait pas à autant d’insistance de la part de l’homme. Elle notait toutefois la motivation sérieuse dont il faisait preuve. Si son escorte était un désavantage aux yeux de la jeune femme, il semblait pour sa part avoir appris à s’illustrer malgré ça, brillant d’un aplomb incontestable.

Il s’arrangea même sans grande difficulté pour éloigner ses camarades d’infortune qui se traînèrent au loin après une brève hésitation. Elena s’interrogea silencieusement sur la nature de leur étrange collaboration. En plus d’être dépareillés, ils n’avaient pas l’air d’éprouver une franche sympathie les uns pour les autres, ce qui la confortait un peu plus dans son choix premier.

« J’ai comme l’intuition que vous n’êtes pas un homme qui accepte l’échec sans se battre jusqu’au bout » fit-elle remarquer avant de plonger ses lippes dans le breuvage ambré. Elle soupira légèrement, avant de planter ses iris dans ceux du brun. « Je vais être franche avec vous : j’apprécie votre tempérament et il est certain que vous êtes qualifié pour cette mission, cela va sans dire. » Les chasseurs de primes germaient comme des champignons dans Seattle et moins d’un tiers d’entre eux avait la présence d’esprit de son interlocuteur. « J’ai toutefois de sérieuses réserves concernant vos coéquipiers » Et à priori, il ne lui en tiendrait pas rigueur. « Comme je vous l’ai dit, je veux cet homme vivant. Je serai intransigeante sur la sélection des chasseurs. Je ne veux pas d’une brute qui optera pour la facilité le cas échéant. » Et nul besoin de renommer Tom et Jerry pour qu’il comprenne le sous-entendu. Ramener une cible morte était plus simple que de procéder à la capture et à ‘l’acheminement de celle-ci. Mais c’était la condition première de l’opération, et elle était non négociable. « Si vous voulez ce contrat, ce sera sans vos hommes. » trancha la ténébreuse jeune femme avec fermeté. C’était à prendre ou à laisser.





what is dead may never die but rises again
- harder and stronger
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Mad World   
Revenir en haut Aller en bas  
- Mad World -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: