The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -24%
Purificateur d’air & Ventilateur Dyson TP02 ...
Voir le deal
399 €

C'est pas là le restau du coeur?
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3750
Sujet: C'est pas là le restau du coeur?   Dim 23 Mai 2021 - 12:41
Celle qui a faim




Je regarde dubitative les déchets qui reste dans ce qui devait être la réserve de cette épicerie. J’ai du mal à supporter l’odeur, même si les nausées sont passées, je reste très sensible a trop de choses, les deux cadavres en état de charogne que j’ai achevé, les choses qui ont moisi dans cet endroit depuis des années… rien ne donne envie de manger et pourtant, j’ai faim a un point qu’on ne saurait décrire.

Je ne sais pas chasser, je n’ai pas de quoi me payer de nouveau outils et je ne suis pas sur qu’un seul groupe accepterait de me donner du travail ou que je n’aurais pas peur d’y aller. Qui plus est, je ne suis pas de cette ville que je découvre, je ne suis que peu sorti de mon camp en presque 6 ans de fin du monde et je ne sais pas faire grand-chose de mes 10 doigts en matière de survie. Les seules choses que je me souviens de Men Vs Wild World c’était que le type mangeait du caca d’éléphant pour survivre. Autant dire rien d’utile.

Je ne peux pas prendre le risque d’aller dans le NML ou rodent le fou et son ami avec trop d’homophobe qui connaissent la tête de « la goudoue des Expendables », ni vers la cage ou j’ai déjà été piégée. Même si je pense que les Expendables ne prendront pas la peine de me traquer, je reste méfiante entre la rancune de Connor et la folie d’Alan. Qui plus est, je ne sais pas si Emmie a survécu ni avec qui… bref, on touche le fond là. Sauf que je droit retrouver Mateo, Violet, m’assurer qu’Ava aille bien et aussi trouver comment gérer cette grossesse qui me rend encore plus vulnérable.

J’ai bien essayé de chercher des primes mais il a suffi que les gens regardent vers mon ventre que je ne sais plus cacher pour qu’ils refusent de m’envoyer en mission. Ils se trouvent humain de faire ca peut être ? En attendant, la faim est là, si on a économisé au maximum ce qui a été volé chez les Divas, il ne reste que des miettes. Je fais passer Ava avant moi et je sens qu’il est urgent que je trouve une solution. Je flotte dans mes vêtements et je me découvre des os que je ne voyais pas avant malgré ma grossesse. J’ai peur de la suite, j’ai peur pour le bébé qui, heureusement, me rassure gentiment régulièrement en me gratifiant de petits coups, ou de hoquet, qui font que dormir est compliqué aussi.

Voila pourquoi j’en suis rendu là, a fouiller les décombre a la recherche de quoi manger alors que, visiblement, tout ce qui pouvait l’etre a déjà été pris depuis des mois, voire des années. Je soupire mais continue quand même mes recherches quand je sursaute en entendant un bruit. D’instinct je me cache derrière ce qui a dut être un comptoir, les couteaux en main, le cœur battant, réalisant que si je meurs, Ava sera seule… que personne ne cherchera Mateo… ni Violet…




Codage par Libella sur Graphiorum




La vie n'a rien de magique
Revenir en haut Aller en bas  
Roman Brody
Roman Brody
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 130
Sujet: Re: C'est pas là le restau du coeur?   Dim 23 Mai 2021 - 14:57


Des semaines que je n’ai pas revu mon chaton. Si j’ai été plutôt occupé de mon côté, par les différentes missions que l’on m’a confié. Blessé, plusieurs fois et enfin remis sur pied, j’ai tout de même passé quelques jours à tenter désespérément de la retrouver. Mais soit les informations n’étaient que trop maigres pour m’amener plus loin, soit elles étaient complètement erronées. Si je n’étais pas aussi tenace, nul doute que j’aurais déjà lâché l’affaire. Mais dans un coin de ma tête, de mon esprit tordu à vouloir me racheter une conscience auprès de ma femme morte, je n’ai pas renoncé.

La mission du jour, trouver des provisions. Peu importe la nature de celles-ci. J’ai besoin de me nourrir, de trouver peut être des ressources à échanger.

Je m’aventure alors un peu loin que le NML. Je sais que si je veux trouver encore des bricoles qui traînent, le NML a déjà été vidé de toute part. Je me dirige alors vers Delridge. Je sais qu’il y a quelques entrepôts qui y traine et j’espère en mon fort intérieur que tout n’a pas déjà été mis à sac, même si j’ai peu d’espoir.

Qu’elle ne fut pas ma surprise en voyant une silhouette rentrer dans ce qui ressemblait autrefois à un dépôt, ou un entrepôt de stockage. Je reste d’abord silencieux, là suivant surtout des yeux. Si je ne suis pas quelqu’un de méchant, je suis loin d’être un parfait gentleman et n’hésiterais pas à voler les maigres trouvailles de ce ou cette survivante solitaire.

Je rentre et le suis, mais je dois également avoir fait du bruit car ma cible se cache, pas assez rapidement pour elle malheureusement derrière les restes d’un comptoir. Mon arme est dans ma main et j’ai un petit sourire narquois quand je balance « Je sais que tu es là. Sort les mains en l’air, doucement et peut être qu’on pourra discuter … »

Je suis plus que méfiant car je n’ai aucune idée de ce qui va sortir de derrière sa cachette. J’ai un vague souvenir d’une panthère qui m’aura laissé plus de traces que je ne l’aurais voulu. Je suis paré à toute éventualité, le doigt sur la gâchette prêt à tirer en cas de geste imprévu. Enfin, … je pensais être paré à toute éventualité et je dois dire, que celle là … Je ne l’avais pas vu venir.



The smarter you get
The less you speak

Revenir en haut Aller en bas  
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3750
Sujet: Re: C'est pas là le restau du coeur?   Lun 24 Mai 2021 - 0:19
Celle qui craque


Je suis tremblante a serrer mon couteau derrière le comptoir en priant pour que, quoique que j’ai entendu, la ou les personnes, passent sans s’arrêter. On m’a peut etre pas vue ? C’est peut-être juste un animal et j’en rirais quand je le raconterais a Ava… ca fait quand même beaucoup de peut être. Je me raidis un peu plus en entendant un bruit de pas.

Non, ce n’est pas un animal, non ce n’est pas une personne qui se contente de passer… reste l’espoir de passer inaperçue, qui meurt rapidement quand j’entends qu’on me demande de sortir les mains en l’air. Je n’ai pas le temps de paniquer que je croie reconnaitre la voix de l’homme qui vient de parler… serait ce possible ? D’une toute petite voix hésitante qui me fait presque pitié, je m’entends demander :

« Roman ? »


Je tente de jeter un œil avec prudence derrière le comptoir pour voir si je ne suis pas en train de rêver a force d’avoir faim. C’est bien lui, il n’a pas changé depuis la péniche et je sens, malgré moi un sourire de soulagement sincère se dessiner sur mes lèvres. D’une façon presque irrationnelle, j’ai la conviction que cet homme ne me fera jamais de mal, bien au contraire.

Je me redresse doucement, pas sur qu’il me reconnaisse avec ces vêtements et mes cheveux blonds, autant éviter de me faire tirer dessus et c’est avec un air de chien perdu que j’ajoute un :

« C’est... c'est moi… »

Je ne sais pas si c’est les hormones, ou le fait que j’ai eu très peur, que je suis a la fois soulagée, perdues, honteuse, que je suis au bout de ma vie et que voir un visage amicale d’une rare personne qui n’a eu que des gestes bienveillant pour moi sans que cela soit dans le cadre de son travail… mais, je me retrouve a vouloir parler, a ajouter quelques choses, sauf que… rien ne sort… les larmes inonde mon visage et, sans réfléchir, je lâche mon couteau, qui tombe au sol dans un gong sonore, avant d’avancer a grand pas pour le prendre dans mes bras. Un geste inouï quand on me connait. Je suis incapable d’en dire plus pour le moment, je me contente de pleurer contre lui.



Codage par Libella sur Graphiorum


La vie n'a rien de magique
Revenir en haut Aller en bas  
Roman Brody
Roman Brody
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 130
Sujet: Re: C'est pas là le restau du coeur?   Mar 25 Mai 2021 - 18:23


Roman ? Je suis plus que surpris. La personne qui se cache derrière ce comptoir me connait et surtout, reconnais ma voix. Je crois aussi reconnaitre celle de mon petit chaton que je n’ai pas revu depuis des mois. Notre première et dernière rencontre avait été des plus mouvementées. Je continue cependant de garder en joue la personne qui se cache encore, des fois que je sois trop envieux de la revoir pour que mon cerveau me fasse un tour et me jette dans un piège.

Si au départ, quand elle se décide enfin à se montrer, je ne la reconnais pas, très vite pourtant, les traits de son visage, son regard et surtout sa petite frimousse d’animal blessé me confirme que c’est bien mon petit Phoenix « Alex ? » Je baisse alors mon arme, la vois jeté un couteau à terre et surtout, la sent se jeter contre moi. Elle me saute, littéralement, dessus. C’est un geste qui me surprend, sachant qu’a notre dernière rencontre, elle a plutôt tout fait pour ne pas être trop proche de moi. En même temps, je ne peux clairement pas lui en vouloir.

Elle est donc dans mes bras, je l’entends pleurer à chaude larme. Que fait-elle ici ? S’est-elle encore mise dans des ennuis ? Que s’est-il passé depuis tout ce temps ? Pourquoi est-elle blonde et aussi maigre ? Tant de question qui me viennent directement à l’esprit. Je veux tout savoir. Je me contente durant quelques minutes de la laisser comme elle est, dans mes bras et pleurer. Mes bras se posent tout autour d’elle et ma tête vient se coller à la sienne. Il parait que parfois, ça fait du bien de laisser quelques vannes ouvertes afin de se libéré de ce que l’on a sur le cœur. Je finis par me reculer, délicatement. Ses yeux sont rougis par les larmes, elle est encore plus belle comme ça. Je passe mes deux mains toujours aussi délicatement sur ses joues pour essuyer ses larmes. Je la regarde droit dans les yeux et lui sourit timidement « Est-ce que tu vas bien ? Qu’est-ce qui se passe ? Tu es blessé ? Tu as l’air épuisée et … Tu es toute maigre ! » Facile de le voir quand elle me sert avec aussi peu de force et son visage la trahit. Je commence à craindre le pire pour elle et, inconsciemment, j'ai de la colère qui commence à remplir mon esprit.

Puis, par réflexe, je regarde tout autour de nous. Si j’ai réussi à la suivre, n’importe qui d’autres pourraient l’avoir fait également. Je la prends par la main et l’amène derrière le comptoir d’où elle vient de sortir. Je ramasse son couteau et le lui rend. Une fois que j’ai sécuriser les lieux d’un regard attentif je reprend en plongeant mes prunelles dans les siennes « Qu’est-ce que tu fais ici, toute seule en plus ! C’est dangereux ! » Puis je la reprend dans mes bras. Je suis si content de la revoir enfin et en vie.




The smarter you get
The less you speak

Revenir en haut Aller en bas  
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3750
Sujet: Re: C'est pas là le restau du coeur?   Mar 25 Mai 2021 - 20:36
Celle qui craque


Je ne sais pas ce qui se passe, comme si une digue venait de casser dans ma tête, libérant tout le chagrin et le désespoir qui me noient depuis des semaines. Je m’étouffe dans mon impuissance, dans mes erreurs, dans mes faiblesses, dans le fait qu’a cause de cela, trois enfants sont en danger en espérant que Mateo et Violet soient encore en vie. Je me suis sentie seule, depuis que le monde connait les morts, et que Seth est mort, j’ai ressenti un poids sur mes épaules qui m’obligeait a ne pas craquer et a tenir bon. Savoir que je ne pouvais compter que sur moi-même, que personne ne serait la pour me relever si je tombais…. Être seule est une chose, le savoir rend tout beaucoup plus dur.

Voir Roman, alors même qu’il aurait pu m’agresser, a été, comme un déclic, le petit caillou de trop dans une carapace déjà trop fissurée. Je crois qu’il ne pourra jamais comprendre que, en une nuit, il m’a prodigué plus d’intérêt et de douceur que j’en ai reçu en plusieurs années. Je me sens comme un objet sale, indigne d’attention, qui mérite ce qui lui arrive mais qui est obligée de tenir encore car sinon, les choses seront encore pires pour les enfants… mais je suis a bout, j’ai besoin d’aide, j’ai besoin d’une pause, d’un répit, juste un peu qu’on me dise que je suis plus que cette traitresse épouvantable a qui ont devrait briser tous les os.

Il me garde dans ses bras et me laisse le temps qu’il faut pour vider mes larmes et me reprendre de cette faiblesse que seule sa présence explique. Quand il finit par se reculer, je suis toujours un peu secouée par les restes de sanglots mais mes larmes se commencent a s’arrêter et j’essaye de me reprendre, difficilement, une contenance.

« Excuse moi Roman, je crois que je suis un peu fatiguée… »


L’excuse universelle de toutes les femmes pour masquer leur droit a ne pas être tout le temps fortes, a ne pas rester dans ce carcan rigide ou on veut les enfermer sans accepter qu’elles puissent avoir des moments de faiblesse pure et besoin d’aide plus qu’un « va te reposer ». Je le laisse essuyer les larmes encore sur mon visage et ne détourne pas mes yeux des siens quand il me pose des questions… un peu trop pour mon cerveau encore baigné dans ce surplus d’émotions. J’essaye juste, pour le moment, de répondre a son sourire alors qu’il détache son regard du miens pour observer autour de nous sans trop que je comprenne.

Je crois qu’il me dirait d’aller me jeter dans un fleuve, je suis tellement démunie et épuisée, que j’obéirais sans méfiance. Je ne suis même pas en état de réagir au fait que j’ai confiance en cet homme que je ne connais que peu. Je me laisse docilement mener quand il va ramasser mon couteau, sans lâcher ma main. Je suis au bord d’une nouvelle crise de larmes quand il me demande ce que je fais ici toute seule et me rappelle que c’est dangereux… il doit le deviner car il me reprend dans ses bras et j’accepte ce contact avec reconnaissance. Je mets un peu de temps a arriver a parler, dans la sécurité de ses bras :

« J’ai fait d’énormes erreur… j’ai… je … je n’y arrive pas Roman… je suis incapable de trouver de quoi survivre… je suis… ridicule… faible… je n’arrive a rien… a cause de moi, mon frère a été vendu, Violet a été perdue et Ava va mourir de faim… »

Je sens que les larmes reviennent piquer mes yeux dangereusement. Je prends un nouveau souffle avant d’essayer d’etre plus claire :

« Tu… tu te souviens quand je t’ai parlé de mon groupe ? Je l’ai ai trahis, je… je n’avais pas le choix, j’ai essayé d’arranger les choses, mais… ca a été pire et j’au du fuir… »



Codage par Libella sur Graphiorum


La vie n'a rien de magique
Revenir en haut Aller en bas  
Roman Brody
Roman Brody
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 130
Sujet: Re: C'est pas là le restau du coeur?   Mar 25 Mai 2021 - 22:55


J’écoute ce qu’elle me raconte en essayant comme je peux et avec les informations que j’ai de comprendre ce qu’elle essaie de me dire. Violet et Ava. Des noms que je ne connais pas. Elle me parle aussi de son frère qui a été vendu, je ne crois pas comprendre grand-chose en réalité. Elle enchaine en me parlant de son groupe, qu’elle a trahis, puis qu’elle a fuis. Je caresse doucement ses cheveux, lui lançant de temps en temps des « Shhh, calme-toi » pour tenter comme je peux de la faire se calmer. Mais rien ne semble pour le moment fonctionner.

Je lui me recule à nouveau pour capter son regard. Je la fais s’assoir à mes côtés, je sors de mon sac à dos de quoi boire, et aussi de quoi grignoter, j’ai peur qu’elle finisse par s’évanouir devant moi, et je tente une énième fois de comprendre ce qu’elle me raconte « Arrête de pleurer déjà pour commencer ok ? Ensuite, bois un coup, mange un peu et explique-moi, calmement ce qu’il t’arrive »

Je pense qu’il faut que j’arrive à la faire compartimenter ce qu’elle me raconte, il ne faut pas non plus qu’elle oublie que je ne sais finalement que très peu de chose d’elle. Je me rappelle aussi une fois ou ma femme avait paniqué à l’approche du terme de la grossesse et que j’avais dû la calmer. Je pose mes mains sur ses épaules et la regarde dans les yeux « Prend une grande respiration. Souffle. Ensuite, calmement, tu me réponds ok ? » Un vague souvenir d’une cour prénatale que j’avais suivis avec Flora. Oui, on ne dirait surement pas comme ça, mais depuis le jour où elle est tombée enceinte, jusqu’à sa mort, je ne l’ai plus quitté d’une semelle et je pense honnêtement que je l’ai beaucoup plus stressé et embêté qu’autre chose. Mais, au moins, maintenant je sais comment gérer. Enfin, du moins je l’espère.

Je la regarde faire dans les premières seconde puis, le plus calmement possible je commence à lui poser mes questions « Tu t’es enfuis de ton groupe ? Tu es toute seule ? » Puis je lui laisse le temps de me répondre avant chaque nouvelle question « Qui sont Violet et Ava ? » et je continue « Ton frère a été vendu ? Par qui ? » Et j’essaie de me concentrer afin d’emmagasiner le plus d’informations possibles et de voir ce que je peux faire pour l’aider. Je n’aime absolument pas la voir dans cet état, je suis fâché. Contre qui ? Contre quoi ? Pour le moment je ne le sais pas encore, mais je suis à peu près sûr que des noms vont s’ajouter sur ma liste de mort après avoir entendu l’histoire d’Alex. Et, comme pour tenter de me rassurer moi-même, je lui ajoute sur un ton le plus sérieux possible « Alex, je te promets de veiller sur toi et sur ton bébé. Tu ne ne crains plus rien désormais … » Je m'avance très certainement un peu trop, mais je le pense sincèrement.




The smarter you get
The less you speak

Revenir en haut Aller en bas  
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3750
Sujet: Re: C'est pas là le restau du coeur?   Mer 26 Mai 2021 - 10:23
Celle qui a fait de vilaines choses

J’ai du mal à ordonner mes idées, moi qui ne vit que pour l’organisation, j’ai l’impression de m’effondrer sur moi-même dans un chaos d’émotions tellement entremêlées que je suis incapable de m’y retrouver. Roman est comme une bouée de sauvetage dans la tempête qui semble s’abattre sur moi : je m’y accroche de toute mes forces pour ne pas sombrer. Je fais au mieux pour essayer de me calmer. Mon épuisement et mon besoin de me reposer sur une autre personne, même juste quelques minutes, me rend presque docile et je ne fais aucun geste pour résister quand il me fait m’assoir a côté de lui. Quand il me sort de quoi manger et boire, j’ai l’impression que tout mon œsophage est en feu tellement mon ventre hurle famille. Je dévore presque des yeux les aliments et je crois ne jamais avoir autant eu envie de quelques choses de ma vie. Si je m’autorise une petite gorgée d’eau, je me refuse d’avaler la nourriture, me contentant de l’effleurer avec avidité de mes doigts tremblants. Ava en a plus besoin que moi, elle subit mon impuissance et je me refuse de manger ce que je dois lui rapporter.

« Me… merci… »

Lui expliquer calmement ce qui m’arrive ? Je ne sais pas si j’en ai la force. Tout me semble tellement dramatique et injuste pour les enfants qui payent pour mes erreurs et mes faiblesses. J’ai beau me refaire l’histoire, je me rends compte que les dés étaient pipés d’entrée de jeu et, qu’a part livrer froidement les Expendables, je n’avais pas beaucoup d’autres options pour sauver Mateo et Violet. Les menaces d’Alan, ma rencontre avec le fou, le chantage de Reese, cette grossesse imprévue et le fait que je reste résolument humaine ont fait que la chute me semble inévitable.  Je lui demande en montrant la nourriture que je ne compte pas manger mais ramener à Ava :

« Est… est ce que je peux le garder ? »

J’essaye de respirer comme il me le dit, la tristesse semble reprendre le dessus sur cette crise de nerfs et je retrouve un semblant de maitrise de moi, ou, du moins, j’arrive à donner le change. Je sirote très lentement l’eau de sa gourde, toute petite gorgée par petite gorgée pour tromper mon ventre affamé en essayant de me persuader que mon bébé ne souffre pas là où il est. Je ne récolte que plus de remontés acide douloureuses. Roman essaye de revenir sur toutes les zones d’ombres de mon récit, ce qui revient à dire sur tout mon récit. Je le regarde avec un air désolé :

« Je dois te paraitre folle ? Je te préviens, si tu veux toute l’histoire ca va être long…»


Quand il me promet de veiller sur moi et le bébé je lui serre la main très fort avec un fort sentiment de reconnaissance. Je sais bien que cette promesse fait partie de sa dette, que ses gestes doux et son aide providentielle ne me sont pas vraiment destinés mais sont pour une autre, mais fait besoin de savoir que je peux avoir encore des gestes doux et que je ne suis pas condamnée à n’être que ce morceau de viande que l’on a le droit de malmené et ne mérité pas mieux. Je respire une nouvelle fois avant de me lancer :

« J’étais avec mon petit frère de 7 ans, Mateo, et une fillette du même âge dont le papa a été vendu il y a presque 4 ans, Violet, dans un camp d’esclavagistes tenue par des femmes. Elles m’ont envoyé dans un camp d’hommes pour les espionner et les aider a les attraper en gardant les enfants en otage… »

Pensive, je fais une pause pour reprendre une nouvelle gorgée d’eau tout en la nourriture comme si je pouvais revoir des images de leur fausses promesses et de cette mission qui était une condamnation. J’ai les mains qui tremblent a nouveau et les yeux qui virent aux rouges en pensant aux deux petits pris sous mon aile malgré moi auxquels je me suis tellement attachée dont le sort me semble si incertains.

« je… je ne pouvais pas faire ca. J’ai essayé de donner le change, de gagner du temps pour trouver des solutions, et… ils ont découvert que j’étais une traitresse. Étrangement, ils ne l’ont pas bien pris que j’ai mis en danger leur vie. Ca a failli faire exploser le groupe, j’ai dû faire des choses affreuses pour les sauver d’eux même…  Ils ont attaqué le camp des femmes et gagné, sauf que mon frère avait déjà été vendu depuis des semaines, qu’une partie du lead a pris la fuite avec Violet… »

Une nouvelle pause alors qu’une larme roule sur ma joue a ce constat d’échec. La victoire était amère. Je ne m’étais jamais senti aussi impuissante de toute ma vie. La voix est calme mais mes tremblements et mon regard fuyant montre que je lutte contre mes émotions pour rester factuelle

« Le camp d’hommes m’avait gardé en vie jusqu’à l’attaque, mais le leader a clairement dit qu’il n’en avait plus rien a faire de moi après ca, un des membres, depuis que j’étais arrivé, rêve de me faire du mal, beaucoup, sans raison, alors là, je pense que s’il me retrouve il me brisera vraiment tous les os avant de me laisser agoniser… le second voulait me donner au NE, j’ai pas eu le choix que de profiter du chaos pour fuir avec Ava, une petite de chez eux a qui je me suis attachée… Je n’ai pas le droit de mourir, pas avant d’avoir sauvé Mateo et Violet…»


Je repose mes yeux dans ceux de Roman, un peu honteuse mais au moins, avec ce renouveau de détermination car oui, c’est ca, tout est dis, je n’ai pas le droit d’être faible, je n’ai pas le droit d’abandonnée… comme lui j’ai une dette que je dois payer.

« Voila, tu sais tout, depuis des semaines je me cache avec Ava et je cherche mais… c’est la première fois que je suis pas dans un camp et je ne suis pas sure de savoir m’y prendre. Je n'ai pas mes outils, les primes, personne ne veut faire travailler une femme enceinte et la seule que j'ai reussi a avoir, les types ont refusé de me payer... qu'est ce que je pouvais y faire? J'ai presque dit merci qu'ils ne me frappent pas... Le camp que j’ai fuit a beaucoup d’allié dans les factions du NML, j’ai aussi la réputation d’être… gay… et il y a des groupes de casser d’homo qui trainent… sans compter le lead du camp de femmes qui doivent m’en vouloir assez pour prendre le temps de se venger…»

Je me prends la tête entre les mais alors que j’ai un rire nerveux en faisant cette liste. En fait, la situation est dramatique, partir de Seattle est la seule solution intelligente, mais… sans les enfants, je refuse ?

« Tu devrais me fuir, je suis une mauvais personne qui n'apporte que des problèmes.»



Codage par Libella sur Graphiorum


La vie n'a rien de magique
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: C'est pas là le restau du coeur?   
Revenir en haut Aller en bas  
- C'est pas là le restau du coeur? -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: