The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le deal à ne pas rater :
Xiaomi Mi True Wireless 2S – Écouteurs intra-auriculaires sans-fil ...
44.79 €
Voir le deal

Together
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Tori H. Watanabe
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1903
Sujet: Together   Ven 21 Mai 2021 - 16:20
Aussi absurde que cela puisse sembler, Tori s'est endormie. Quelques minutes à chaque fois, quelques instants qui sont venus lui ramener un semblant de paix. Sur l'heure entière qu'ils ont mis à rejoindre Fall City, la japonaise a eu l'impression de n'en voir défiler que quelques instants éparses, confus même, elle n'ose pas imaginer l'état dans lequel elle se trouve. Il faut dire aussi qu'elle n'a pas croisé son reflet depuis plusieurs jours, qu'elle a l'impression d'être un affreux pantin qui peine à s'articuler, rouillé douloureusement par les maltraitances qu'elle a subi ces dernières semaines.

La demi-pomme qu'elle a mangé vient lui mettre un poids immense sur le ventre, car à mesure qu'Eli les rapproche de la ferme où les autres attendent - de ce qu'elle en sait - la japonaise a l'impression qu'elle va au-devant d'autres ennuis. Et en fait, elle le sait : elle a peur encore. Peur de ce qu'elle va retrouver, peur de ce qu'elle va vivre, peur de comment elle va se comporter. Parviendra-t-elle à cacher ses marques ? A faire comme si tout ça n'avait plus d'importance ?

Elle aimerait. Elle aimerait tellement. Mais ce n'est plus à elle de décider, car quand elle rassemble toutes les forces qu'il lui reste, c'est au moins - seulement - pour survivre encore un instant supplémentaire. Quand le scooter atteint l'allée qui remonte jusqu'à la ferme, qu'elle sent les vibrations de la route en terre dans ses jambes, venant réveiller chacune de ses douleurs, de la plus évidente à la plus intime, elle a l'impression que la nausée s'invite au bord de ses lèvres asséchées.

Elle sent également l'émotion la gagner. Enfin, le cauchemar se termine. Tout du moins, il est censé se terminer. Eli arrête le scooter, s'active pour l'aider à sortir du side-car. Quand elle arrive sur ses deux jambes, la japonaise a l'impression d'être faite de chiffon. Un pas après l'autre, agrippant la main d'Emily qu'elle n'ose même plus lâcher, elle aperçoit finalement des visages familiers, et son cœur se laisse envahir d'un coup, d'un seul, d'un si vif sentiment qu'elle ne peut plus le contenir.



Us against them
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Keira Holloway
Keira Holloway
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 211
Sujet: Re: Together   Ven 21 Mai 2021 - 16:44
Ce fut le bruit du scooter qui tira Keira de sa rêverie. Elle était occupée à retourner la terre pour chercher des vers de terre. Elle voulait partir pêcher et avait besoin pour cela d'une bonne douzaine de lombrics pour servir d'appâts. Eli ne devait pas tarder à revenir de Sanctuary Point et ils devaient organiser ce grand barbecue dont ils avaient parlé quelques jours plus tôt. L'absence de Tori et d'Emily dont ils n'avaient toujours aucune nouvelle était un déchirement, mais ils devaient aussi ressouder leur petit groupe pour ne pas laisser leur moral flancher. Les beaux jours arrivant, ils s'étaient dit que ce serait sympa de pêcher quelques poissons pour nourrir tout le groupe. Chacun des membres du groupe ne renonçait pas à retrouver leurs deux amies et les recherches leur demandaient beaucoup d'énergie et donnaient un sacré coup à leur moral.

Keira se redressa, hésita à lancer le dernier vers dans le seau où grouillaient déjà quelques-uns de ses petits camarades, avant de se raviser et de le glisser dans sa poche avec un sourire en coin. Eli lui avait dit qu'il n'aimait pas ça, elle comptait bien le lui glisser dans le cou comme.. cadeau de retrouvailles ? Elle partit à la rencontre de son ami. Comme à chaque fois qu'il revenait, Keira était contente de le revoir. Eli était son soutien ici, elle se confiait facilement à lui et ils se remontaient beaucoup le moral. Au début de l'allée, elle s'arrêta net en voyant le scooter arriver. Eli n'était pas seul et elle peina à reconnaitre les deux silhouettes amaigries qui l'accompagnaient.

C'étaient elles. Emily et Tori. Ses yeux s'écarquillèrent. « Elles sont là... » souffla Keira à voix basse, peinant presque à y croire. « Elles sont là... » lâcha-t-elle d'une voix plus forte avant de crier plus franchement, sentant la joie et le soulagement grimper en elle : « Elles sont là ! » Son regard se tourna vers la petite ferme : «  Faith ! Peter ! Elena ! Elles sont là ! » Elle accourut à la rencontre des deux femmes et s'arrêta à un ou deux mètres d'elles, n'osant les prendre dans ses bras même si elle en mourait d'envie. Tori et Emily paraissaient prêtes à s'effondrer, leurs silhouettes étaient amaigries, leurs vêtements sales. Visiblement, elles avaient beaucoup souffert et la photographe avait peur de les brusquer.

Keira sentit les larmes lui monter aux yeux, elle interrogea Eli du regard et une multitude de questions envahit son esprit. Où les avait-il trouver ? Où était-ce qu'elles étaient passées durant tout ce temps ? Qu'est-ce qu'il leur était arrivé ? Les réponses viendraient plus tard. « Vous êtes là.. C'est... Je suis tellement contente... »



Jeux d’enfants
Les amis c’est comme les lunettes, ça donne l’air intelligent, mais ça se raye facilement et puis, ça fatigue. Heureusement, des fois on tombe sur des lunettes vraiment cool !
Revenir en haut Aller en bas  
Emily M. Dawson
Emily M. Dawson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 380
Sujet: Re: Together   Ven 21 Mai 2021 - 17:49
Je crois vraiment que ma notion du temps est plus que relative ces derniers temps. Et chaque fois il me paraît plus long. Je crois que j'ai jamais autant détesté un trajet en véhicule que celui-là. J'essaie de me tenir de toutes mes forces à la carrosserie du scooter sous mes fesses, simplement parce qu'au moment où j'ai essayé de faire passer mes bras autour de Eli j'ai eu de sales flashbacks qui me sont revenus en tête. Alors oui, à chaque bosse, j'ai eu l'impression que j'allais tomber. Et heureusement que le brun a fréquemment mis son bras en arrière pour me tenir en sentant que j'avais du mal, sinon ils m'auraient perdue en chemin. Heureusement, y'a du positif. C'est qu'en jetant de réguliers coups d’œil en direction de Tori, je l'ai vue dormir. Et ça, bah ça met un peu de baume au cœur. Après tout ce qu'on a traversé elle et moi.

Mais nous voilà arrivés. J'observe le corps de ferme qui se tient devant nous, retrouvant la terre ferme sous mes pieds, et j'arrive pas à bouger. Je reste figée là, me mordant les lèvres et arrachant la peau de celles-ci avec mes dents. Comme prisonnière de mes pensées, de mes peurs, de l'angoisse qui me saisit en imaginant ce qui nous attend quand on va enfin revoir les autres, ce n'est que lorsque la main de Tori vient saisir la mienne que je retrouve la réalité.

Mon regard se pose sur elle et je l'interroge silencieusement, comme pour savoir si elle flippe autant que moi. J'ai autant hâte de retrouver tout le monde que la frousse de voir leur réaction. Je sais pas pourquoi, mais je m'attends à ce qu'on prenne un savon. Et un sacré. J'ai peur que Faith en ait marre de moi et décide que finalement elle soit mieux sans m'avoir dans les pattes. En soit, je comprendrais... Enfin j'imagine.

Une voix un peu plus loin me fait tourner la tête à nouveau. Je dois cligner des yeux plusieurs fois pour essayer de rendre ma vue plus nette et reconnaître finalement de qui il s'agit. Comme si sa voix n'avait pas suffi. Comme si j'avais pu oublier après tout ce temps. Keira. Elle se précipite vers nous après avoir appelé les autres et tout mon corps se tend quand elle a l'air de vouloir nous toucher. Je serre plus fort la main de Tori dans la mienne et me recroqueville un peu sans pouvoir m'en empêcher.

Et bizarrement, j'arrive juste à articuler un truc. Un simple mot, d'une voix faible, presque plaintive.

Pardon...

Pour l'inquiétude qu'on leur a imposé. Pour tout ce qu'ils auraient à nous reprocher. En prévention des remontrances qu'on risque d'entendre.



The past stays in the past

by Wiise



Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Peter S. Hayworth
Peter S. Hayworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 140
Sujet: Re: Together   Dim 23 Mai 2021 - 1:34
"Tu es minable... Ce même mec pathétique qu'avant... Tout ça c'est de ta faute et chacun d'entre eux le sais. Tu n'as apporté que le malheur dans cette maison..." Mes mots étaient faibles, de sorte que je sois le seul à les entendre mais mon regard fixais le miroir brisé alors que je sentais le sang s'écouler le long de mes doigts, perlant sur le sol de ma chambre pour tâcher allègrement la pile de vêtements à mes pieds. Mes colères étaient sourdes, sombres, brutales. Dans cette pièce qui avait connu l'intimité et la douceur que je partageais avec Tori, il ne subsistait que le chaos, guide de mes émotions négatives et néfastes. Seul le lit avait été épargné car il s'agissait du seul endroit où je trouvais le réconfort et la sensation de respirer l'odeur de cette femme qui m'étais si chère. Mes yeux glissèrent lentement vers la fenêtre où reposait sagement un épais pot de fleur, contenant le pied de beuh que m'avait offert Emily a Noël. Mon coeur explosait dans ma poitrine et la fatigue prenait le pas sur tout, me forçant à tomber à genoux tandis que le tonnerre de mon amertume disparaissait petit à petit, vidé de toute énergie. A genoux dans les débris de bonheur, j'observais longuement le petit cadre photo qui protégeait le portrait tiré par Keira. Les visages souriants des habitants de la ferme. Il ne manquait que Jesse, Eli et Sawyer dans l'encadrement, venus après ce tirage. Lentement, j'attrapais le carré de bois et le colla contre ma poitrine pendant que des larmes silencieuses s'écoulaient sans que je ne les retienne. Je me sentais merdique. Non... J'étais merdique. Une sombre merde à cause de qui cette douloureuse épreuve était arrivée. Elles devaient me retrouver mais elles avaient disparues et on était incapables de les retrouver. J'étais incapable de les ramener. Me recroquevillant contre cette photographie, je me laissais aller en excuse, les suppliant de me pardonner de mettre autant de temps à les ramener à la maison, de mettre autant de temps à les sortir de leur enfer. Parce que je sentais qu'elles vivaient encore, il fallait qu'elles vivent encore. Notre histoire ne pouvait pas s'arrêter comme ça. Le groupe du bus magique n'aurait plus rien de magique si elles n'étaient plus des nôtres.

Lorsque mes larmes se calmèrent, je respirais calmement, yeux clos, comme pour essayer de sonder mon âme brisée. Mes poumons s'emplissaient si lentement que j'avais la sensation de suffoquer et lorsque je comprenais que ce n'était pas le cas, je me sentais trembler, prêt à déverser un nouveau flot de perles salées sans y parvenir. A cet instant, je remettais tout en question, à commencer par ma propre existence. Et si j'étais pas foutu de rentre à Faith deux des personnes qu'elle aimait ? Si j'étais pas foutu de ramener les amies d'Elena ? Si j'étais pas digne de la confiance de Jeff qui comptait sur moi pour veiller sur notre famille ? Et si je décevais encore plus ces personnes qui m'avaient suivis les yeux fermés durant nos quelques aventures ? Je ne le supporterai pas, de les perdre à nouveau. Ne valait-il pas mieux de me flinguer maintenant pour que ce genre de choses n'arrivent plus, par ma faute ? Allongé sur le flanc, le bras tendu pour tenter de voir les frimousses joyeuses du cliché malgré la pénombre de cette prison de désespoir, je me demandais sérieusement si ce n'était pas encore la meilleure solution. Comme une réponse à ma question, une bonne pression de mon pouce sur le verre du cadre suffit à le briser, m'ouvrant au passage le pouce sans que je ne bronche. Un signe du destin peut-être ? La fissure coupait l'image en plusieurs parties, comme une façon de me complaire dans ma détresse.

Les minutes s'écoulèrent encore et je sentais mon esprit vagabonder tant et si bien que le sommeil venait doucement m'attraper. Cela faisait bien des jours que je ne m'étais pas reposer correctement et je m'y refusais, à vrai dire, le cerveau toujours en train de tourner. Entre les divas, les super-damnés, la disparition des filles et cette difficulté à trouver ne serait-ce qu'un indice pour les retrouver, je devenais fou. J'avais même repris cette sale habitude de boire quand rien n'allait et les bouteilles s'entassaient dans ma piaule, s'entrechoquant ou se brisant lorsque je les balançais à mon opposé une fois vide. Etre l'ombre de soi-même, c'était un sentiment invivable. La dernière fois que ça m'était arrivé, j'avais perdu Hoani et j'étais incapable, là aussi, de la retrouver, elle et notre mère. "Ouais, plus nul a chier, tu meurs..." que je me marmonnais encore en me redressant pour venir ranger la photo près du pot. Doucement, je me raclais la gorge, pour essayer de stabiliser ma voix vibrante à cause des pleurs. Cela faisait des jours que je n'avais pas parler, des jours que j'évitais de le faire, tout en évitant de croiser les autres habitants de la ferme. Comment aurais-je pu leur faire face de toute façon ? Comment est-ce que j'aurais pu aller parler à Faith, par exemple, alors que sa fille était encore dehors, loin d'être à l'abris dans ses bras ? Comment j'aurais pu plaisanter avec Jeff ou Elena ou Keira ou tous les autres qui aimaient Emily et Tori autant que moi ? Ce simple constat suffit à me remettre les nerfs et dans un hurlement de rage je revenais exploser mon poing contre un mur. J'étais déjà bien égratigné mais ça ne m'empêchait pas de continuer à me faire mal pour extérioriser ce trop plein.

C'est le bruit d'un moteur qui mit fin à mon élan de rage, me faisant baisser les bras d'épuisement, comme un dur retour à la réalité. Qui revenait ? Chacun d'entre nous faisait des rondes, des voyages pour retrouver les filles ou avoir plus d'informations pour aller les sauver mais comme bien trop souvent, les nouvelles n'étaient pas bonnes. Débraillé, je me décidais quand même à descendre, finalement. Il fallait que je demande, que je sache si cette fois, au moins, on avait quelque chose, même minime, pour repartir en expédition. Dans l'escalier menant à la salle principale, c'est la voix de Keira qui m'interpella. A vrai dire, elle appelait tout le monde et mes sourcils se froncèrent, d'abord inquiet puis intrigué. Elles sont là ? Mais comment ça "elles" ? Et tout à coup, les connexions se firent sous mon crâne, me forçant à accélérer le pas, finissant par courir pour sortir brusquement de la maison, me cognant plusieurs fois et manquant de tomber. Elles sont là. Elles sont là. Elles sont là. Ces trois mots tournaient en boucle alors que je rejoignais le petit groupe à l'extérieur. Je m'arrêtais enfin à bonne distance, incrédule. Ma respiration saccadée et mes pas lents trahissaient l'incrédulité, la joie et la peine que j'avais de les revoir. Elles étaient en si mauvais état, les traits si loin de leur jovialité ordinaire.

J'approchais prudemment, hésitant par moment alors que je les observais. J'avais l'impression que la gravité profitais de ma crainte pour me rappeler à elle et, tandis que je parvenais enfin en face d'Emily et Tori, je m'écroulais de tout mon poids, ne parvenant plus à supporter mon corps. Tout avait lâché. Je n'avais plus le contrôle. Les sanglots arrivèrent rapidement, s'écoulant sans aucune limite. Ces derniers temps avaient été un supplice mentale, une punition si sévère qu'il en restait que l'espoir de trouver un maigre rayon de soleil dans ces ténèbres. Elles étaient là... "Je suis désolé... Je suis désolé... Je vous aime... Je suis désolé..." A leur pieds, c'était tout ce que je parvenais à dire entre deux hoquets, tout ce que je parvenais à articuler de ma voix cassée par l'émotion. Sans réfléchir, je ne cessais de supplier pour qu'elles me pardonnent de tout, d'être entré dans leur vie jusqu'à leur disparition. Je jurais sur tous les saints que je ferai tout ce qu'elles voudraient et je pleurais, encore et encore. A l'instant, le temps s'était arrêté. Plus rien ne comptait. Je ne pensais plus à Keira, encore moins à Eli qui les avait ramené, plus à ceux qui arrivaient derrière nous. Tout ce qu'il y avait, c'était elles. Mon coeur craquait, se séparant en tant de morceaux qu'il était impossible de les rassembler pour en faire quelque chose, mon âme se déchirait et mon corps devenait de plus en plus lourd à mesure que j'exprimais mes regrets, que je renouvelais mes suppliques et que je m'excusais à chaque fois que je finissais une phrase. Je reprenais conscience que je les aimais d'un amour infini et leur situation venait m'étouffer et malgré ça, je n'arrivais même pas à les regarder en face. Ma tête baissée, mes larmes, toute cette effusion de tristesse, rien ne parvenait à me faire suffisamment exprimer le dégout que je ressentais pour moi-même et mon égoïsme. Elles avaient souffert à cause de ma stupidité, elles avaient payés le prix de mes colères et tout ce que je pouvais faire, c'était ça. Me mettre à genoux pour pleurer en leur demandant de me pardonner.


WHY SO SERIOUS?
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Eli Delgado
Eli Delgado
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1216
Sujet: Re: Together   Dim 23 Mai 2021 - 10:56
La vue de la ferme semble mettre un terme à ce calvaire. Le moteur qui a tout donné pour tracter trois personne jusque là se tait enfin, laissant l'écho de ces heures de vibrations au fond de mes oreilles. Si le bruit constant a empêché toute discussion, j'ai eu toute la liberté de ruminer sur les traitements qu'elles ont potentiellement subi. Impossible de n'pas penser à Juliet, Selene, et toutes ces autres femmes qui sont passées entre les mains de tortionnaires... Ca me donne envie de flamber toute la ville pour voir y crever la vermine.

Je laisse descendre Emily en première, avant de me dégager à mon tour et venir me pencher vers Tori pour l'aider à se sortir du side-car. Je sens bien que chaque contact est forcé. Avec le temps, je commence à tristement connaître ce regard, tant il fut commun à nombre de mes amies.

La voix de Keira se fait entendre. Une fois l'asiatique sur ses deux pieds, je me tourne vers elle, le coeur réchauffé de lire le soulagement dans ses yeux pourtant brillants de larmes. J'esquisse un mince sourire, les picotements me remontant déjà dans le regard. Je fais un simple signe à Keira de s'approcher, pour me remplacer en tant que béquille. Le contact d'une femme leur sera sans aucun doute moins insupportable.

"J'les ai récupérées sur la route. On devrait les mettre au chaud." dis-je doucement, concentré sur ce qu'il faudrait faire pour atténuer leur souffrance immédiate, pour ne pas penser au reste. Si l'air n'est pas aussi froid qu'en hiver, les corps amaigris et épuisés des deux filles ne doivent plus tellement les réchauffer.

Tori pleure, Emily demande pardon, et j'aimerais lui retorquer qu'elle n'a rien à se reprocher, mais ma voix est prise en étau dans ma gorge qui se serre à vouloir contenir mes propres larmes. Peter arrive rapidement à notre hauteur, et je le suis du regard alors qu'il tombe à genoux devant les filles pour se fondre en excuses. Ca n'est pas non plus de sa faute, pourtant. Voir cette figure froide et agressive se briser en mille morceaux dans son malheur, ça m'achève. On a beau n'pas s'entendre... je crois que je le comprends. Je renifle et passe la main sur mon visage pour essuyer tout ce qui m'échappe.



Quien no mira adelante,
atrás se cae.


Awards pour me la péter:
 

Revenir en haut Aller en bas  
Richard C. Gordon
Richard C. Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1181
Sujet: Re: Together   Dim 23 Mai 2021 - 12:56
Richie avait hésité à partir. Plusieurs fois. Parfois au beau milieu de la nuit. Rattrapé par ses démons, accablé par ce qu'il se passait, par la tristesse et l'inquiétude générale, par les disparitions. Il avait beau se tenir à distance des relations de ce groupe, rester neutre, en toute circonstance, et tenter de se convaincre qu'il se moquait de tout, ça ne marchait plus.

La situation lui faisait du mal, et il était en colère de souffrir pour quelque chose qui n'était en rien en lien avec sa vie. Lui avait accepté de rejoindre ce groupe pour, très égoïstement, être tranquille et soigner sa tête. Là, c'était tout l'inverse qui se produisait, et il se rendait compte qu'il voulait faire comme avec sa faction : fuir. Lâchement. Sauf que cette fois-ci, il ne serait jamais réapparu dans l'état, et tant pis pour ses fils, tant pis pour ses quelques proches encore en vie, tant pis pour tout. Juste … fuck off.

En attendant, il restait-là, rattrapé par la culpabilité même d'avoir ce genre de pensées. Et à défaut d'être utile, à défaut de pleurer les disparitions, il se contentait de soutenir, parfois en étant une simple présence, un corps chaud contre lequel se blottir, une oreille attentive et respectueuse. Peut-être qu'ils avaient besoin de ça. De quelqu'un qui pouvait garder la tête froide, qui pouvait soutenir.
Au moins, ça donnait un but à Richie. Tant que personne ne lui reprochait son manque d'empathie ou de réaction, ça lui convenait.

Des éclats de voix le sortirent de sa lecture. Il leva brusquement le nez, redoutant une attaque, et se rua dans la seconde à la fenêtre de sa chambre pour assister en hauteur à cette scène inespérée.

- No way …

Etait-ce seulement possible ?
Son cœur s'emballa au rythme d'une excitation emplie de soulagement qu'il n'aurait pas imaginé pouvoir ressentir. À son tour, il traversa la maison, s'arrêta récupérer une grande gourde d'eau, l'esprit embrouillé, pour s'arrêter à l'extérieur, à plusieurs mètres des arrivants.

Il pinça les lèvres et son estomac se serra. Le jeune de la cage leur avait expliqué, brièvement, quels genres de supplices elles avaient pu vivre. Et Richie refusait de s'imaginer le moindre de ses détails. Malheureusement, son cerveau faisait le travail pour lui. Les images jaillissaient dans sa tête la nuit tombée. Il avait beau ne pas être si proche de ces jeunes filles, il restait un humain doté d'un minimum d'empathie. Et ça faisait un mal de chien.

Doucement, il s'approcha, et tendit la gourde à Eli pour éventuellement qu'il leur donne à elles.

- Venez … on rentre … souffla-t-il en regardant autour de lui, s'attendant presque à voir débarquer une escouade décidée à raser le camp.

Sa main se posa, douce et ferme, sur l'épaule d'un Peter qui n'en menait pas large du tout. Dans un geste tendre qu'il ne devait même pas sentir, il exerça une légère caresse, avant d'affermir légèrement sa prise pour éventuellement l'aider à se lever.

- Elles ont besoin de soins. S'il vous plaît, allons à l'intérieur.

Difficile de garder la face quand on se prenait autant de douleurs et de souffrances en plein visage. Richie déglutit, papillonna des paupières pour refouler un flux d'émotions qu'il ne devait pas montrer. Malgré lui, il se surprit à vouloir rester fort pour les aider, eux. Donner l'illusion d'être un roc auquel ils pouvaient, même inconsciemment, se raccrocher quand tout le monde perdait pieds.
Affectueusement, il engloba la joue d'Eli de sa paume et lui jeta regard empli de compassion et de soutien, une question invisible brillant dans ses prunelles. Il se sentait légitime de rien du tout, à cet instant.


"Do you have enough love in your heart,
To go and get your hands dirty ?"

Revenir en haut Aller en bas  
Faith Williams
Faith Williams
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Medic | Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 275
Sujet: Re: Together   Dim 23 Mai 2021 - 16:11
[tw scarifications.]


La lame glissa le long de sa peau, alors qu'elle observait le sang s'en écouler sans grande émotion. Le regard vide, fixé sur l'hémoglobine qui glissait le long de son poignet, sans être apte à ressentir une quelconque chose, autre que la douleur. Et à défaut d'être apte à exorciser celle qui nécrosait son corps et son coeur, la physique au moins, avait le mérite de lui rappeler qu'elle respirait encore.
Mais cela avait-il encore un sens, avec ces pertes ? Dean, ses parents. John, et maintenant Tori et Emily ? Fermant un bref instant les yeux en refoulant ce vide qui pesait tant dans sa poitrine, enfonçant un peu plus la lame dans sa chaire en grimaçant, y traçant un sillon plus profond que le précédent. Inspirant avec lenteur cet air qu'elle n'arrivait plus à savourer comme avant, enfermée à double tour dans ce bureau en s'interdisant d'observer les meubles au risque de les briser un à un. Refusant toute discussion avec quiconque depuis la disparition, recluse sur elle même. Ne tolérant que la présence du fantôme de John, qui avait repris l'habitude de venir la visiter au milieu de la nuit quand les paralysies du sommeil se faisaient trop intenses. Lui rappelant à chaque fois à quel point elle n'était finalement qu'une épave brisée, voguant au gré des vagues.

Sa tête n'était plus qu'un savant mélange de colère lié à la tristesse, et plus rien ne pouvait l'aider à l'apaiser un tant soi peu. Pas même cette drogue qu'elle finissait parfois à consommer, quand la nuit n'était pas propice à une petite heure de sommeil.

Moins encore, la présence de ses proches à proximité. Un bref regard au miroir en mosaïque qu'elle avait brisé face à son bureau ne l'aida même pas à se reconnaître, alors qu'un rictus naissait sur son visage. Les traits tirés, les joues creusées par ce manque de nourriture qu'elle se refusait à avaler au stade d'en perdre même ses rendez-vous mensuels. Autant dire qu'elle avait connu des jours meilleurs. Se flagellant à coups de regard dans la glace, à défaut d'être apte à trouver sa propre fille en extérieur.

Et pourtant, c'était plus fort qu'elle. Comme une rédemption qu'elle ne s'autoriserait jamais, pour ne pas avoir réussi à les retrouver. Ni Tori, ni Emily. A nouveau, c'était comme si le monde était revenu s'écrouler sous ses pieds, et qu'elle s'était volontairement coupée les ailes avant de se laisser volontiers glisser dans la descente aux enfers.

Le regard trouble, elle ne releva la tête qu'en entendant les éclats de voix de l'extérieur, la sortant brièvement de sa torpeur. Se relevant en chancelant, ramenant la manche noir sur le sang encore frais pour masquer les dégâts volontaires qui ne concernaient qu'elle, glissant une veste en cuir sur son dos pour masquer cette silhouette amaigrie. Incapable de traduire les éclats de voix de Keira, alors que l'air frais et le soleil la firent grimacer en ouvrant la porte, laissant un instant son regard s'adapter à l'extérieur avant de sentir son coeur manquer un battement, pour se remettre à battre bien plus vite qu'à l'accoutumée. Ses yeux se plissèrent alors qu'elle observait les silhouettes qui peinaient à se distinguer sous ses pupilles dilatées par ses derniers excès, comme si son cerveau peinait à emmagasiner la scène qui se profilait sous ses yeux.

Ce fût le sanglot qui déchira sa gorge au même titre qu'un noyé crevant les vagues pour remonter à la surface qu'elle comprit.

Emily ! Tori !

C'était comme recevoir une décharge électrique. Comme si l'air revenait de plein fouet à ses poumons, lui donnant un regain d'énergie alors qu'elle courrait dans la direction du petit groupe. Ignorant la faiblesse de son corps qui l'incitait à ralentir l'allure, rejoignant Peter alors qu'elle tombait à genoux devant les deux silhouettes, venant les enserrer avec force en laissant libre cours à ses sanglots, incapable d'aligner un seul mot. Pour dire quoi ? Pardon, de ne pas avoir été présente ? De ne pas vous avoir retrouvé ? C'était inutile.

Ce fût la voix d'Eli qui la sortit de sa transe, alors qu'il faisait remarquer les soins dont elles avaient besoin. Inspirant profondément pour prendre le contrôle sur ses sanglots, reprenant.

Oui. Emmènes-les... J'arrive. Elle n'aurait de toute manière pas pu aligner plus, au risque de se perdre dans les mots. Aidant Peter à se relever avec douceur, prête à prendre le chemin de l'intérieur à son tour.

Elles étaient de retour. Mais alors, pourquoi se sentait-elle toujours aussi mal...


'Cause my monsters are real
Leave your weapon on the table. Wrapped in burlap, barely able. Don't get angry, don't discourage. Take a shot of liquid courage
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Together   
Revenir en haut Aller en bas  
- Together -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: