The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -30%
WD Blue™ – Disque SSD Interne – ...
Voir le deal
69.99 €

Hustle
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Rafaël Reyes
Rafaël Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1737
Sujet: Re: Hustle   Dim 22 Aoû 2021 - 20:23
Rafaël sourit à la cavalière, malgré lui – sans bien savoir si elle était entièrement sérieuse dans sa réponse ou pas. Elle pouvait l’être, après tout, il avait déjà pu constater qu’elle ne s’arrêtait pas avant d’avoir atteint sa propre limite – ou à moins qu’elle ne prenne conscience que la personne à ses côtés était elle-même à bout de force. Mais ça amusait malgré tout légèrement le gitan, parce qu’elle pouvait donner l’impression d’une certaine arrogance avec cette phrase, qu’il ne percevait pas du tout – Raina savait ce qu’elle valait, mais il ne la pensait pas à même de se vanter comme ça.

Bref, ils n’en avaient pas fini, loin de là, et il ne comptait pas se laisser distraire, alors qu’il se replaçait face à son adversaire, concentré, prêt à esquiver ou parer le prochain coup. Il en souffrirait, il le sentait dans tout son corps, mais c’était de la bonne souffrance – le signe que, malgré son manque de sport flagrant comparé à sa vie d’avant, il était encore capable de faire travailler tout cela, de se dépasser et de s’améliorer. C’était surtout ça, l’important, pour lui. Il ne pouvait pas franchement faire des parcours plus difficiles en escalade et devait se contenter du terrain naturel facile – parce que s’il y avait le moindre problème, il était conscient d’y laisser la vie. Alors il ne pouvait pas réellement décider d’escalader une montagne escarpée sans les précautions nécessaires, sans être assuré, sans avoir quelqu’un capable de l’aider en cas de problème. Pas pour le plaisir. S’il devait fuir… C’était autre chose.

Mais ce genre d’exercice lui faisait retrouver ces sensations, lorsqu’il découvrait un nouveau lieu d’escalade, complexe mais réalisable, pour peu qu’il prenne le temps de bien observer. Il ne stagnait pas, il était confronté à un réel défi. Et Raina, face à lui, lui permettait de retrouver ce sentiment spécifique qui l’habitait pendant les compétitions. C’est pourquoi, sans retenir ses gestes, sans diminuer l’ardeur qu’il mettait dans ses coups de bâton, il l’affrontait, sans faillir. Pas sans faiblir, cependant, alors qu’elle le prenait par surprise en l’obligeant à saisir son propre bâton et à se déséquilibrer – lancé à plein élan comme ça, le poids était plus important qu’il ne le croyait, et il ne s’y attendait pas du tout. Il se retrouva à basculer en arrière, Raina assise sur lui, le haut de son corps bloquant tout mouvement de sa part, alors que sa gorgé était enserrée par son avant-bras. Attendant qu’elle le libère – tant pour économiser ses propres forces que pour lui laisser le temps de prendre conscience qu’elle avait le dessus sur lui et qu’il était piégée – il essaye de décrisper ses mains des deux bâtons, et de se laisser aller, pour ne pas trop se contracter en attendant de pouvoir se relever. Un peu à l’instar de ce qu’il faisait après une chute d’un mur d’escalade, s’il finissait au sol sur le dos.

Alors qu’elle roulait sur sa gauche, il fit glisser les bâtons à sa droite, essayant de reprendre sa respiration – même s’il ne s’était pas senti en danger, ayant pleinement confiance en l’afro-américaine, il avait instinctivement retenu son souffle en sentant son avant-bras posé sur son cou. « Et d’un peu d’eau, aussi. » Il avait déposé deux gourdes non loin d’eux, avant le combat, et se pencha pour les saisir, en lançant une à Raina – elles étaient en plastique solide, même si elle la ratait, elle ne se briserait pas. « C’était ce que je faisais au cirque familial, j’avais intérêt à varier les enchaînements. » Et, surtout, il en avait besoin pour se défouler, en dehors de ses entraînements d’escalade. Il lui adressa un regard surpris, alors qu’elle le questionnait. C’est sûr que la vie itinérante changeait beaucoup de choses : il ne pouvait pas avoir accès à un mur d’escalade quand il le voulait, ni même à des professeurs en permanence. Bien que, selon les périodes, ils restent plusieurs mois au même endroit.

« En réalité, il y a plein de façons de s’entraîner, sans avoir accès aux équipements d’un club ou à des professeurs. Bon, pour le bâton, je regardais majoritairement des vidéos et j’essayais de le reproduire tant bien que mal. Mais pour l’escalade... » Il sourit en se remémorant tout ça. « Le plus évident, je montais une corde nouée, pour ne pas perdre la main. Il faudrait que j’en installe une ici. Mais en vérité, il y a plein d’exercices à faire : ça m’est utile actuellement, même – je ne peux pas vraiment aller escalader une paroi comme ça, malheureusement.

L’important, mais tu es sportive aussi, je ne te l’apprends pas, c’est de continuer à s’échauffer, à s’étirer, à faire travailler ses articulations et ses muscles. Tout est important, en escalade, mais la force dans les poignets et dans les doigts est indispensable. Et, crois le ou non, mais pour tout muscler quand tu ne peux pas monter, le mieux est d’avoir un élastique – parce que tu fais face à une résistance à laquelle tu ne dois pas céder, et contre laquelle tu dois lutter. Ce n’est pas la même chose que quand tu dois hisser ton corps entier sur une paroi, à la force de tes mains et t’y maintenir grâce à tes jambes, mais ça te fait travailler les mêmes muscles.

Et pour les doigts et la main… t’as plein d’outils différents, des sortes d’élastique qui peuvent te forcer à faire travailler tes doigts, des cordes avec des embouts spécifiques, des trucs à presser ou des choses à soulever. J’en avais, avant, mais maintenant, je fais avec les moyens du bord.

J’aimerai bien retrouver une corde à sauter : ça peut sembler absurde, mais ça te demande de travailler beaucoup de choses – pour réussir à sauter à temps, pour sauter assez haut, pour retomber comme il faut, pour faire tourner la corde autour de toi… C’est probablement le meilleur des étirements qui soit.

Et, évidemment, pour garder cette sensation de me soulever et de réussir à hisser mon propre corps, je faisais des tractions. Quand j’avais un mur d’escalade accessible – il y en a quelques fois dans les villes, même si ça peut être très dangereux en vrai – je m’entraînais à garder ma position sur une prise, les jambes au sol ou elles-mêmes sur deux prises.
 » Il sourit d’un air enthousiasmé mais pas franchement convaincu. « Ce serait super d’en avoir un, ici. Mais bon, ce serait compliqué… Je me dis parfois que je pourrais dévaliser un magasin de sport à l’abandon, pour récupérer des choses à installer, pour pas perdre la main. C’est un peu comme un rêve. » Il ne savait pas exactement comment ça s’était passé pour elle, mais elle faisait toujours de l’équitation, elle avait son cheval, elle n’avait pas subitement arrêté.
[/color]
Revenir en haut Aller en bas  
Raina Solo
Raina Solo
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 886
Sujet: Re: Hustle   Lun 23 Aoû 2021 - 20:40
Il y a eu comme, un moment de flottement alors qu’elle se trouvait au-dessus de lui, son bras plaqué contre sa gorge. La pression était minime, mais la férocité dans son regard avait de quoi faire hésiter. D’ailleurs le gitan ne cilla pas, attendant patiemment qu’elle redescende sur terre et le libère. Il lui avait fallu quelques secondes en effet, emportée dans son élan… Elle aurait pu lui faire mal, involontairement. Mais l’amazone n’était pas aussi brute et sauvage que les rumeurs le disaient. Un peu, mais pas totalement.

Le souffle court, assise à côté de lui, elle hocha la tête quand il acquiesça à sa requête en lui intimant de prendre un peu d’eau, dans le même temps. Avec précision, il s’en saisit d’une et la lui lança, chose qu’elle fit à deux mains pour la bien la réceptionner. L’épuisement se faisait sentir jusque dans le bout de ses doigts, et si elle manqua de peu de la lâcher, ce ne fut pas le cas – l’honneur est sauf, comme on dit. Elle le questionna ensuite sur sa vie d’avant, curieuse de connaitre la discipline qu’il s’était imposé par le passé. La sienne était déjà rigoureuse, mais à l’époque, elle n’impliquait aucunement le combat ; juste l’endurance, la force et l’agilité. Le reste elle l’avait appris sur les routes et auprès des Exilés.

L’escalade, alors. Elle le regarda, intéressée. Il parlait avec la passion de ceux qui aiment leur métier, un brin de nostalgie se faisait sentir dans sa voix. Elle l’écouta sans l’interrompre, reprenant doucement son souffle à ses côtés. « L’échauffement est le plus important, en effet… Et plus tu vieillis, plus la souplesse l’est aussi, crois-moi. » Dit-elle, avec une certaine résilience. Elle n’avait plus les vingt ans de Rafaël depuis bien longtemps. Ce qu’il lui expliquait était intéressant ; tester sa force et sa résistance au moyen d’un élastique, elle n’y avait pas pensé. « Nous faisions un métier de passion, c’est certain. C’est dommage que nos deux troupes ne se soient pas croisées sur les routes à l’époque. » Dit-elle, avec… oui ! Un léger sourire un peu nostalgique d’une époque révolue. Les sourires étaient rares chez Raina – et souvent un peu flippant, celui-là ne faisant pas exception. « Tu sais qu’il y a des poutres dans les écuries où tu pourrais faire des tractions, et travailler tes prises ? Il y a d’ailleurs sûrement moyen de transformer l’extérieur de la grande en mur d’escalade. La bâtisse est solide, ça pourrait se faire. Je t’aiderai. » Parce que ce sport l’intéressait, c’était une autre façon de travailler sa force et son agilité, et Raina était toujours partante pour ce qui était de repousser ses limites.

« Allez, debout. Je vais te montrer. » L’invite-t-elle ensuite, en se relevant péniblement. Tout son corps était tendu par l’effort, ils allaient avoir besoin d’une bonne séance d’étirement s’ils voulaient pouvoir marcher demain. Mais comme c’était aussi difficile pour elle que pour lui, elle ne le pressa pas pour se relever. La bouteille d’eau à la main, elle l’invita à la suivre jusqu’aux écuries. La grange était haute de bien quatre mètres et le toit en pente s’il était bien consolidé, pouvait probablement supporter des entrainements. « Il faudrait peut-être demander à Caleb si c’est envisageable, mais… qu’en penses-tu ? Ça peut être un début ? » Lui demande-t-elle, attendant sa réponse. Ce n’est qu’après l’avoir écouté qu’elle l’invita encore plus loin, là où se tenaient les box. A l’entrée des écuries – qui restaient un bâtiment plus bas que la grange qui servaient d’entrepôt – se trouvait une poutre en bois, accessible depuis un petit saut. Le rondin supportait une partie de la structure, et n’était pas aussi fine et accessible qu’une barre de traction mais elle devait probablement permettre à travailler ses points d’accroche. « Tu penses que ça peut le faire ? Sinon, on devrait pouvoir demander à quelqu’un de nous en installer une dans la cour. » Lui souffle-t-elle, pas loin de lui lancer le défi d’essayer pour voir ce qu’il valait.
Revenir en haut Aller en bas  
Rafaël Reyes
Rafaël Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1737
Sujet: Re: Hustle   Sam 28 Aoû 2021 - 23:52
Après avoir pris une grande gorgée d’eau, il avait répondu avec sincérité et passion concernant ce qu’il faisait, se laissant aller et s’emballant peut-être un peu, sans même s’en rendre compte. Peut-être n’aurait-elle pas dû poser la question, en fin de compte. Il sourit en réalisant le monologue qu’il venait de faire. « J’espère que je ne t’ai pas assommée avec mon discours. » Mais, en réalité, elle avait eu l’air très attentive – peut-être même curieuse, s’il ne l’imaginait pas. Il hocha la tête, alors qu’elle approuvait ses dires, et surenchérissait même. « J’aimerai avoir ta forme, quand j’aurai ton âge. » Il n’était pas offensant, plutôt admiratif – elle lui tenait tête, et n’avait pas grand-chose à lui envier. Même si elle devait pour ça s’entraîner deux fois plus dur que lui, sûrement, ou deux fois plus régulièrement. Elle était quand même un exemple pour tous.

Il lui sourit en retour, alors qu’elle évoquait le passé elle aussi, et la possibilité de s’être rencontrés à l’époque. « Ça aurait été bien. Je suis sûre que tu te serais bien entendue avec notre écuyère – c’est elle qui m’a appris à monter. Et sa mère aussi, un peu, vu que c’est une passion qui s’est transmise de mère en fille. Mais je suis heureux de t’avoir rencontré maintenant. » Rafaël était globalement assez heureux de caractère et s’entendait plutôt bien avec les gens – mais en Raina, de par leurs modes de vie, leur façon de fonctionner, et de chercher à se dépasser, il avait trouvé quelqu’un qui partageait de nombreuses choses du passé avec lui, et avec qui il s’entendait réellement.

Ses yeux s’écarquillèrent, alors qu’elle surenchérissait concernant l’escalade, et la possibilité de mettre à profit l’écurie. Depuis huit mois qu’il était ici, il n’y avait pas du tout pensé. « Ce serait vraiment génial. Je crois que c’est la meilleure nouvelle qu’on m’a annoncée, depuis quelques temps. » Il n’exagérait même pas réellement, après tout ce qui s’était passé.

Il n’hésita pas une seconde à se remettre sur ses pieds, peut-être un peu trop vivement du fait de son enthousiasme, oubliant qu’ils venaient de se combattre sans répit, ce que son corps lui rappelait vivement. Buvant une nouvelle gorgée d’eau, il finit par la suivre, sans qu’ils aillent bien vite toutefois. Il observa la paroi de l’écurie, avec ses aspérités, qui pouvait même faire des prises naturelles – qui seraient probablement remplis d’échardes, cela dit. Mais, avec des gants suffisamment épais – et si le mur était en assez bon état – il pourrait s’y tenter. Il aurait de quoi s’attacher solidement pour s’assurer, dans l’écurie, en plus. Jusqu’à ce qu’ils installent un vrai mur d’escalade, ou chacun pourrait apprendre s’ils le souhaitaient. Rafaël serait plus que ravi de partager ça. « Ce serait vraiment fantastique. » Sa voix était beaucoup moins posée que d’habitude : on aurait dit un enfant, qui découvrait ses cadeaux de Noël et avait exactement ce qu’il avait souhaité. « Si Caleb peut nous confirmer que ça ne s’effondrera pas, ce serait parfait ! On pourrait y installer un vrai mur avec des prises – enfin, si on en récupère un, parce que là, on risque de se retrouver avec les mains hérissées d’écharde. C’est pas si lourd que ça, pourvu qu’il y ait la structure pour le maintenir. Tu m’aiderais ? » Ça ne se ferait sûrement pas rapidement mais… Oui, ce serait vraiment génial.

Il la suivit, alors qu’elle voulait lui montrait une autre partie de l’écurie. Elle la connaissait forcément beaucoup mieux que lui, même s’il y passait une grande partie de ses semaines, depuis son arrivée. Les bâtiments étaient grands, et il ne les avait pas observés en détail, mais il appréciait qu’elle y réfléchisse. Levant la tête, il observa un instant la poutre. Ça pouvait le faire, sûrement. Ses mains étaient gantées de cuir – gants faits par Teresa des suites de leur conversation ici-même, peu après le putsch – afin qu’il ne se blesse pas en maniant le bâton. Il pouvait sûrement se maintenir sur la barre – même si ses muscles et tous ses membres criaient grâce. Dans l’idéal, il faudra attacher une barre à la poutre, qui restait épaisse, mais… S’il n’y restait pas trop longtemps, ça pouvait se faire, non ? « Tu as déjà essayé de t’y accrocher ? » Bon, probablement pas, à bien y réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas  
Raina Solo
Raina Solo
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 886
Sujet: Re: Hustle   Sam 18 Sep 2021 - 22:40
« Ne lâche jamais les entrainements, et tu vieilliras comme moi, si pas mieux. » Fit-elle, sérieusement. Elle aussi, elle était persuadée que dans leur autre vie, les deux artistes se seraient entendus. Mais les regrets n’avaient pas leur place dans ce monde-ci. Alors elle se contenta de ce sourire sincère, qu’elle n’offrait pas à tout le monde – seulement à ceux qu’elle estimait. Il restait néanmoins un peu grimaçant, parce que la quarantenaire n’avait jamais eu le sourire très naturel. « J’en suis certaine. » Lui dit-elle, avec sincérité, alors qu’elle embraya ensuite sur cette idée de mur d’escalade improvisé. Il la suivit jusqu’aux écuries et s’enthousiasma rapidement sur le projet. En réalité, cela lui faisait chaud au cœur de voir cette étincelle dans son regard – mais elle serait bien mal à l’aise de l’avouer. Elle peinait à retenir un sourire du coin des lèvres néanmoins. Elle, elle voyait un autre moyen de dépasser ses propres limites. Si Rafaël l’admirait pour la forme qu’elle tenait à son âge, c’était parce que l’amazone ne se reposait pas sur ses acquis – jamais. Ce serait bien mal la connaitre.

« Vu le poids que ça supporte déjà et la résistance que Caleb y a ajouter, ça devrait aller. Il nous confirmera. Et oui… » Dit-elle, en le regardant avec une étincelle dans les yeux. « Je t’aiderai. On trouvera peut-être de quoi faire ou en attendant, on mettra des gants. » Dit-elle, plus pragmatique. Les prises d’escalade n’avaient sûrement pas été la priorité des pilleurs, il suffirait de se renseigner sur les salles de sport qui possédaient ce genre de murs, et il les aurait ses prises. « Il n’y a pas une salle à Seattle ? » Qu’elle hasarde. Il serait toujours temps d’y faire un tour, la prochaine qu’ils iraient à Seattle pour affaire – juste un petit détour ! En vérité, la cavalière était intéressée et un peu impatiente aussi, gagnée qu’elle était par l’excitation du jeune homme.

Puis elle le mena à l’intérieur des écuries, près de la poutre à l’entrée. S’il était rapidement inspiré par le mur d’escalade, la poutre semble le laisser un peu plus dubitatif. Elle le laissa observer, les bras croisés sous sa poitrine. Elle portait elle-même des gantelets en cuir – nécessaire s’ils voulaient s’essayer à l’exercice. « Non, je n’ai jamais essayé, mais c’est l’occasion. » Suggéra-t-elle, ensuite.

La métisse vint se positionner en-dessous de la poutre avant de s’élancer en l’air pour prendre position. La poutre était peut-être un peu trop épaisse pour l’exercice, mais Raina parvint à s’y agripper et placer ses mains correctement. Elle tira ensuite sur ses bras pour se soulever un peu plus. La suite se jouait à l’endurance, mais elle ne savait trop si c’était la prise un peu inhabituelle où l’entrainement qu’elle venait de subir avec le jeune homme, mais elle ne parvint pas à tenir longtemps la position. Elle tira néanmoins sur la corde, avant de se laisser finalement retomber au sol, un peu trop rapidement à son goût. « Ouais, c’est pas pareil qu’avec une barre de traction. » Qu’elle souffle, pour justifier son demi-échec. « Essaye ! » Qu’elle l’invite, ensuite.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Rafaël Reyes
Rafaël Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1737
Sujet: Re: Hustle   Jeu 23 Sep 2021 - 18:15
Rafaël hocha fermement la tête. « Je ne comptais pas arrêter. » Il en avait besoin, et rares étaient les jours où il ne faisait rien du tout. « Je ne sais pas pour toi, mais en fait, ça me manquerait. » Et, en plus d’être malade à leur retour des souterrains dans lesquels ils avaient été enfermés, ça avait été difficile à supporter. Même s’il n’en était pas réellement conscient, de rester alité, d’être incapable de faire quoi que ce soit, tellement il était affaibli, avait été un calvaire. Même s’il n’était pas si malade, n’avait rien de grave et – surtout – était maintenant parfaitement rétabli. Et s’il avait dû y aller doucement, il avait fini par reprendre ses habitudes à ce sujet. Souriant en retour à Raina, d’une manière plus explicite qu’elle, il la suivit sans attendre.

Et l’idée de la cavalière, en plus de l’enthousiasmer, élargit grandement ce sourire, le gitan se sentant plus heureux qu’il ne l’avait été depuis plusieurs semaines. « Tu connais bien Caleb ? Lui, pas tant que ça. Mais elle devait avoir travaillé avec lui au renforcement de l’écurie. Enfin, Rafaël le supposait, en tout cas. Toujours est-il que, s’il parvenait à mettre un simili mur d’escalade en place, il deviendrait son meilleur ami. « Je te prends au mot, tu ne pourras plus te dédouaner maintenant ! » Mais elle ne proposait sûrement pas son aide à la légère, il la taquinait simplement, comme le laissait voir son air amusé. « Tesa m’a fait des gants en cuir. Pour manier mon bâton. Ce sera bien aussi, pour ça – je pense qu’elle pourrait en faire pour toi, si tu lui demandes. » Il pourrait le lui demander lui-même, cela dit. « Il y en a plusieurs, même. Ou des murs, dans des gymnases pas dédiés à ça. Ca ne devrait pas être trop compliqué à trouver, je pense. » Après tout, les gens ne s’aventuraient pas dehors uniquement pour ça… Mais s’ils joignaient ça à autre chose, ils le pourraient sûrement.

En tout cas, il appréciait que Raina lui suggère des alternatives – qu’elle se soucie de sa passion à lui, même si elle y voyait un intérêt, et lui montre des endroits où pratiquer… Oui, ça lui faisait plaisir, et ça le touchait. Même si la poutre semblait épaisse, et qu’il serait difficile à ses yeux de s’y accrocher. « Vas-y, je te regarde. Et je te rattrape si tu tombes. » Une provocation amusée, mais totalement infondée. Il y avait peu de risque pour qu’elle tombe. Au contraire, elle se débrouilla même bien, s’accrochant aussi fermement que possible à la poutre, et sans risquer de se blesser en se positionnant mal. Même si elle ne resta pas attachée à celle-ci bien longtemps. « Allez ! » Se plaçant lui aussi sous la poutre, il prit un peu d’élan et s’y agrippa, plaçant instinctivement ses mains au bon endroit, et se hissant aussi haut que possible. Mais sa prise était malgré tout instable – la taille de la poutre trop grande pour qu’il s’y attache correctement – et s’il força lui aussi un peu, il fut contraint de se laisser retomber. « C’est la poutre qui n’est pas adaptée, c’est évident. » Lui souriant d’un air mi amusé mi frustré, il leva les yeux vers la poutre. « Si on peut mettre des bouts de bois travaillés, arrondis, pour caler correctement nos mains, on aura en réalité moyen de tenir plus longtemps. Ça doit se faire, non ? »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Raina Solo
Raina Solo
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 886
Sujet: Re: Hustle   Mar 28 Sep 2021 - 15:00
« C’est vrai, ça me manquerait aussi. Ca faisait déjà partie de moi avant, ça l’est d’autant plus dans ce monde. » Acquiesça-t-elle à sa remarque. Si elle devait arrêter, c’est que son état ne le lui permettrait plus – ou qu’elle était morte. Dans le premier cas, de toute façon, si sa santé ne le lui permettrait plus, pour elle, c’était comme si elle était morte. Parce que rester sur place, c’était mourir. C’était son mantra du moins. Même si sa vie aujourd’hui, était plus sédentaire qu’autrefois, jamais Raina ne se laisserait aller à sauter le moindre jour d’entrainement. Elle sera toujours, toujours sur le qui-vive.

Son contact avec Caleb était plus professionnel qu’autre chose, finalement. Elle haussa les épaules. « Il est bon dans ce qu’il fait, c’est indéniable. Je sais que si on lui demande un coup de main, il répondra. C’est tout ce qui compte. » Finalement, c’est tout ce qu’on pouvait attendre des gens en général, non ? Qu’ils soient bons dans ce qu’on leur demandait. C’est sûr, Raina n’était pas la première pour réussir à nouer de bonnes relations. Elle restait brute de décoffrage et seuls ceux qui s’accrochaient parvenaient à la comprendre et à l’approcher. Rafaël pouvait se targuer d’y parvenir. Pour sa part, la quarantenaire appréciait l’homme pour ce qu’il était, pour sa force, sa loyauté et son efficacité. Sa compagnie aussi, évidemment. Même si elle n’était pas toujours claire sur l’affection qu’elle pouvait porter aux gens. « Tu peux compter sur moi, tu sais bien. » Lui dit-elle, très (trop) sérieuse.

« Oui, je crois que j’en ai vu quelques-uns dans l’armurerie… C’est vrai que les miens commencent à pas mal s’user. » Dit-elle, en regardant ses gants en cuirs grignoté par l’usure et le temps passé sur les routes ces dernières années. Elle ne les avait pas encore changés, alors qu’il suffisait presque de demander. « On ira faire un tour en ville prochainement si tu veux, on peut s’occuper de ramener ce genre de matériel, avec les chevaux on serait rapide, en fonction de ce que t’as besoin, on peut toujours prendre un cheval de bat pour porter les ressources. » Lui propose-t-elle, ensuite. S’il connaissait des endroits, elle le suivrait sans même réfléchir, sans même hésiter. Un mur d’escalade leur permettrait d’aiguiser leur force et leur agilité, pour les plus aguerris, il n’y avait rien de mieux alors.

Elle se lança la première sur la poutre, mais sa piètre performance la laissa un peu amère. S’accrocher était une chose, tenir en était une autre. L’accroche était mauvaise. Et cela fut rapidement confirmé alors que l’artiste s’élança à son tour et ne parvint pas à tenir bien plus longtemps qu’elle – l’accroche, évidemment. Elle lui rendit néanmoins (légèrement) son sourire un peu frustré et amusé. Les bras croisés, elle sentait ses muscles un peu souffrir de l’entrainement imposé et de l’épreuve de force dont ils venaient tous les deux de lamentablement échouer. « Je suppose, faudra demander à Caleb de nous faire ça. Ou alors, on installe une vraie barre de traction quelque part. » Lui dit-elle, presqu’avec légèreté. « Viens, on devrait aller s’étirer un peu, allons dehors. » L’invite-t-elle, avant de sortir des écuries. Le soleil était un peu plus haut dans le ciel qu’au début de leur entrainement, elle commença alors à s’étirer ; talon droit, main gauche, pour étirer ses cuisses, l’une après l’autre.

« J’imagine que chez toi aussi, vous improvisiez votre salle de sport avec les moyens du bord ? » Lui demanda-t-elle, en l’interrogeant sur son passé d’itinérant. « On vivait six mois sur les routes avec les miens, les barres de traction c’était plutôt la structure du chapiteau, une fois monté. » S’amuse-t-elle à se souvenir, avant de changer de jambe.
Revenir en haut Aller en bas  
Rafaël Reyes
Rafaël Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1737
Sujet: Re: Hustle   Lun 11 Oct 2021 - 0:12
Outre leurs passés respectifs, leurs parcours personnels, ils étaient quand même très similaires l’un de l’autre. Rafaël était plus… doux, si l’on pouvait dire, que Raina et plus affable, mais ils étaient animés par les mêmes convictions, par les mêmes volontés et amour de la liberté, ils avaient une façon de penser très proche. Et leur nécessité de continuer l’entraînement, quoi qu’il en soit, quoi qu’il leur en coûte, quoi qu’il leur en coûterait s’ils y dérogeaient, était la même. Il hocha la tête en souriant, alors qu’elle surenchérissait sur le fait qu’elle ne pourrait se passer de sport, tout comme lui, sans rien ajouter. La perspective de monter un mur d’escalade ici, à Fort Nisqually, l’enthousiasmait bien trop pour qu’il ne s’emballe pas, et ne fasse pas de plans sur la comète. « Dans ce cas, c’est parfait. On aurait qu’à repérer tout ce qu’il faut – et lui fournir ce qu’on peut – et lui demander son aide. On pourrait probablement demander à quelqu’un de l’aide pour les plans. Ludwig ou Ryan, peut-être. » Ils avaient tous les deux un certain talent pour le dessin, ils seraient clairement à même de reproduire ce qu’il faudrait. Avec les conseils de Caleb, peut-être, pour prendre en compte les limites de la… hum, stabilité de la construction ? Quelque chose comme ça. Si Rafaël pouvait aider et suivre des directives pour installer une construction, il était bien incapable de définir lui-même comment construire de A à Z quelque chose. « Oh, ou Saseum ! » Comment avait-il pu ne pas penser au Coréen directement ? De toute évidence, il était encore plus qualifié pour ça. Mais peut-être que Caleb tout seul pouvait faire les plans, il n’en savait rien. « Je sais, Raina. Je te taquinais, sous-entendant que c’était presque comme si tu avais signé un contrat avec le sang ! » Il disait ça d’un air amusé – principalement parce qu’il savait qu’elle passait souvent à côté de ce genre de choses et ne se vexerait pas qu’il le lui fasse remarquer.

« Je suis partant quand tu veux pour ça. On peut aussi tabler sur les anciens magasins de sports : les gens y auront pris tout ce qui peut servir d’armes, mais pas ça. Bon, si on envisage de ramener un mur entier, faudra sûrement prendre une voiture, mais pour des choses d’appoint en attendant de faire un vrai mur, le cheval de bat suffira carrément. » Il s’emballait peut-être un peu, mais sans espoir et enthousiasme, que lui restait-il, finalement ? En attendant, elle l’alpaguait avec un défi auquel il ne pouvait s’empêcher de répondre : parce qu’il aimait se dépasser, aimait tenter des choses, même compliquées, même si elles semblaient difficiles voire impossibles. Et il en fut d’autant plus frustré, quand il échoua. A l’instar de Raina, de toute évidence. « J’ai fait une installation sommaire pour en faire sur le camping-car que j’habite. C’est pas… C’est pas vraiment sensas’, mais ça fait l’affaire. T’es la bienvenue quand tu veux. Mais ouais, on pourrait voir avec Caleb, ça sera sûrement plus stable ! » Il sourit, un peu nostalgique, en l’entendant. « Si tu savais… Je rendais ma mère folle ! Parce que je grimpais n’importe comment sur les roulottes. J’ai cassé le rebord d’une des fenêtres, une fois, elle m’a fait nettoyer les cages des animaux pendant des mois suite à ça. Et quand j’ai été en âge d’avoir la mienne… J’ai installé des sortes de prises à l’extérieur, je crois qu’elle me prenait pour un fou. Mais sinon oui, j’utilisais aussi le chapiteau ! Après, j’allais aussi à l’école et tout, donc on gravitait dans la même zone, même si c’était compliqué de m’y conduire tous les matins, et de suivre mes cours d’escalade, et d’aller à mes compétitions. Ça m’est arrivé aussi de dormir là-bas tout seul, d’installer une tente à des endroits pas forcément autorisés… » Genre sur le campus directement. Et de profiter des douches des vestiaires de sport.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Hustle   
Revenir en haut Aller en bas  
- Hustle -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: