The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-10%
Le deal à ne pas rater :
Apple TV HD 4K 32Go (2021)
179 € 199 €
Voir le deal

Reality is almost always wrong
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 8444
Sujet: Re: Reality is almost always wrong   Jeu 24 Juin 2021 - 4:20
« C'est pas que j'les aime pas... »
Zelda a l'impression qu'Oakley commence lui aussi à la percevoir comme un monstre, une personne qui n'arrivent plus à apprécier la plupart de ses congénères. Et dans les faits, il n'a pas totalement tort. « C'est plutôt qu'j'arrive pas à les supporter ! » Elle n'a peut-être pas cette fameuse fibre maternelle en fin de compte. Et ce n'est probablement pas une mauvaise chose... « Ca chiale, ça chie, ça boude... Ca sert à rien ! » Enfin non, pas tout à fait : plus tard, ils seront capables de porter des armes et d'aller mourir sur le champ de bataille au nom des Vestiges.

« Mais si t'aimes les enfants, toi, pourquoi t'en as pas ? » lui demande-t-elle en retour, supposant que s'il lui reproche son manque d'empathie pour les enfants c'est qu'il ne la comprend pas réellement. Elle arque un sourcil puis se pince les lèvres. « C'est un sujet sensible ? » Elle imagine le pire. Parce que le mieux n'existe plus vraiment. « Il se sont fait bouffer ? » C'est la fin la plus probable pour un nourrisson depuis que les morts ont décidé de se relever pour dévorer les vivants. « Bon, techniquement... Tu pourras en refaire ! » Il semble encore jeune et il est plutôt séduisant, non ? Une femme voudra bien de lui, un jour ou l'autre, dans sa couche.

Et voici l'australienne qui hausse vaguement les épaules quand le gynécologue lui indique que la stérilisation forcée n'a rien d'humain. « J'sais bien... » souffle-t-elle. Elle en est consciente. « Mais faut être pragmatique, aussi ! » Leurs générations vont devoir lutter et se sacrifier pour que les suivantes puissent vivre et non survivre. « On a pas vraiment l'occasion d'faire dans l'sentiment, là. Si on veut qu'l'humanité s'relève de tout ça, il va bien falloir sacrifier à un moment ou à un autre sa dignité. Tu crois pas ? » Elle a d'ailleurs l'impression que c'est déjà fait. Les vivants s'en prennent aux vivants et elle, à tout juste seize ans, a déjà fait couler le sang de ses congénères. « Pourquoi je n'pourrais pas instaurer c'genre de règles, hein ? » poursuit-elle, un peu hésitante. « Y'a quoi qui m'en empêche ? La morale ? Les principes ? » Les lois n'existent plus. Les seuls qui pourraient contester cette règle, ce sont les principaux concernés. C'est sûr, il faudra se montrer maline pour que la pilule passe...

Finalement elle commence à se rendre compte que le médecin essaie de l'aider quand il lui précise que le fait d'être détestée risque de lui attirer des ennuis. Elle hausse à nouveau les épaules et détourne un peu les yeux. Ce genre d'intérêt, cette chose qu'elle perçoit comme de la sollicitude, elle n'a plus l'habitude d'en recevoir de la part des inconnus. « D'toute façon les ennuis finissent toujours par m'trouver... » Elle expire doucement et vient ancrer son regard dans celui de son aîné. « Et puis faut bien mourir un jour, non ? » L'inconvénient, quand on a passé une grande partie de son existence sur une planète hantée par les cadavres, c'est qu'on accepte plutôt vite l'idée que la mort puisse surgir n'importe quand. Zelda n'est pas tout à fait vivante. Elle se perçoit davantage comme une morte en puissance. Ou plutôt, comme une condamnée à mort bénéficiant d'un vague sursis.

Quoi qu'il en soit, le duo revient bien vite sur le sujet de la castration grâce à l'impulsion de l'australienne. Oakley se montre alors catégorique en lui affirmant qu'il ne l'aidera pas et qu'elle ne risque pas d'avoir beaucoup de supporters. « On verra... » rétorque-t-elle, espiègle. « Avec les bons mots, un peu de chance et une poignée de soldats fidèles, j'suis persuadée qu'on peut faire des miracles ! » Il faudrait ruser. Prétexter. Sans doute même amadouer. Mais si June lui a bien appris quelque chose, c'est que rien n'est impossible pour peu qu'on soit dotée d'un minimum de volonté. « Toi aussi, j'arriverai te convaincre ! Si c'est pas en t'inspirant, ce sera avec le canon d'un flingue posé sur ta tempe... » Ce qu'il y a de bien c'est qu'un objectif peut souvent être atteint de différentes manières. Ca laisse un peu de place à l'improvisation...

L'adolescente laisse passer quelques secondes. Elle les met à profit pour s'assurer une nouvelle fois que ni Hoku', ni Maeve ne traîne dans les environs directes. Et puis elle penche un peu la tête sur le côté en reportant son attention sur son interlocuteur. « Mais bon... On est juste en train de plaisanter d'toute façon, là, pas vrai ? » fait-elle remarquer tandis qu'un sourire vient s'esquisser au coin de ses lèvres. « C'est pas comme si j'envisageais vraiment d'castrer les dégénérés... » Alors pourquoi, dans ce cas, la lueur qui brille dans son regard laisse à penser qu'elle ne croit pas elle-même à ses deux dernières remarques ?


War means fighting, fighting means killing

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Oakley Hopper
Oakley Hopper
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 206
Sujet: Re: Reality is almost always wrong   Jeu 24 Juin 2021 - 9:00
Il arque un sourcil, écoute sagement sa jeune interlocutrice. Oakley se demande évidemment si elle n'aime pas les enfants, mais c'est surtout qu'elle n'arrive pas à les supporter. Ca apporte du bonheur pourtant, néanmoins un bébé, au tout début, le métisse est d'accord. Ca ne sert à rien, et ça ne fait que pleurer et tout ce qu'elle a dit, l'adolescente. Juste, apporter du bonheur. Avoir un bébé, c'est permettre à l'humanité de survivre. D'ailleurs, elle lui demande pourquoi il n'a pas d'enfants. Elle part même dans un délire incroyable qui fait doucement sourire le gynécologue. La raison est simple… Je n'en ai pas car je n'ai pas de compagne. Petit haussement d'épaules. Faut croire qu'il aimerait bien en avoir un de nourrisson, mais il faudrait déjà trouver la femme pour ça.


Elle a du mal à comprendre. Pour elle, la stérilisation forcée est une bonne chose mais pour Oakley, cela ne l'est pas du tout. Comment veux tu que l'humanité se relève si… il n'y a pas de relève derrière ? Lui dit-il, tout simplement. Si l'humanité ne se fait pas une descendance, il n'y en aura tout simplement pas. Mais, Zelda le sait, les lois n'existent plus. Chacun fait ce qu'il décide, visiblement. Pour autant, pour tenir une société, il faut des règles et des lois, c'est important. Tu apprendras que pour tenir une société, il faut des lois. Il y en ici à Fort Ward qu'on respectes tous.

Parfois, elles ne sont pas dites mais respectées, d'autrefois, elles sont marquées dans le marbre et tout autant respectées. Le gynécologue se rend compte que l'adolescente est un peu troublée aux vues de ses paroles, forcément, ça le rend triste. Il note son identité, il en parlera à Maeve et June pour en savoir un peu plus sur elle. Oakley a cette envie de l'aider. On meurt tous, mais j'espère le plus tard possible pour toi, Zelda. Tu es très jeune encore. Seize ans ? Ouais, ce n'est clairement pas un âge pour trépasser, pense-t-il.

Alors, il lui fait comprendre que ses plans risquent de ne pas voir le jour. De son côté, Oakley ne compte pas l'aider dans ses plans. Clairement pas. Ses paroles sont crues, mais il n'arrive pas à déceler si c'est une plaisanterie ou non. Est-elle sérieuse ? Elle parle de le menacer avec une arme à feu pour atteindre ses objectifs, Oakley ne sait pas comment réagir jusqu'à ce que l'adolescente fait la remarque d'une plaisanterie. Hm... Ouais. Il répond en essayant de ne pas montrer qu'elle l'a un peu choqué. Bien, tu ferais mieux d'y aller avant que Maeve ou Hokulani ne te surprenne.
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 8444
Sujet: Re: Reality is almost always wrong   Ven 25 Juin 2021 - 9:24
« Pourquoi ? »
Pourquoi n'a-t-il pas de compagne ? Le regard de l'adolescente glisse sur la silhouette de l'homme et s'attarde quelques instants sur son visage. « T'es quand même pas si moche... » tente-t-elle de le rassurer. À sa façon. « T'es même plutôt mignon ! » précise-t-elle dans son élan, désireuse de ne pas le vexer, consciente que sa précédente remarque pourrait être mal interprétée. L'australienne croise les bras et continue d'observer, curieuse, le gynécologue. « C'est p't-être à cause d'ton métier qu'tu trouves personnes ? J'veux dire... Tu passes quand même ta vie à tripoter des patientes, quand même ! Moi, ça m'refroidirait ! » Ce n'est qu'une hypothèse mais il ferait peut-être mieux de se questionner, non ? Et peut-être même de se reconvertir. « Ou alors, tu préfères les mecs ! » C'est la seule autre option qui pourrait justifier aisément, à ses yeux, pourquoi il n'a pas encore eu la malchance de donner la vie...

Et puis lorsqu'ils en viennent à parler stérilisation de masse, Oak' lui fait remarquer que l'humanité a peu de chance de se relever si l'on empêche la relève de se pointer. « Non ! Parce que derrière, il faudra aussi forcer les bonnes personnes à s'reproduire ! Celles qui sont pas encore complètement tarées ! » Ce qui exclut d'office Maddie, Levi et Misha, donc. L'australienne pousse un petit soupir et hausse les épaules. « Et très franchement... Tu n'te dis jamais que c'est p't-être pas une si mauvaise chose qu'on disparaisse ? On n'peut pas dire qu'on soit la plus cool des espèces... » Le tares de l'humanité ne sont que vaguement compensées par ses qualités. « Si ça s'trouve, on est aux prémices d'la Planète des singes ! » Oui, peut-être que l'heure des primates est arrivée !

Le duo rebondit sur les lois et la nécessité, pour une société, d'en établir. Zelda ne peut pas vraiment s'empêcher de lâcher un petit ricanement. Et même si elle l'avait voulu, elle ne pense pas qu'elle y serait parvenue. « J'suis d'accord ! » commence-t-elle par indiquer. « Il faut bien fixer des limites aux moutons ! Sinon ils s'mettent à croire qu'ils sont libres ! » Elle comprend et accepte le plaisir. Seulement elle estime aussi qu'elle n'appartient pas vraiment à la masse bêlante. « Mais il y a les lois qui sont vraiment utiles et les autres, celles qui n'veulent plus dire grand chose... » Certaines n'ont plus le moindre sens. Mais l'avantage avec les règles, c'est qu'on peut toujours les adapter pour répondre aux véritables défis de la survie. Ou les outrepasser. Il faut juste, avant ça, les dénuer de cette morale à laquelle tant d'adultes semblent être encore attachés. Peut-être parce que ça leur rappelle une époque où il ne fallait pas constamment regarder par dessus son épaule et où il suffisait d'ouvrir la prote de son frigo pour se sustenter ?

« Très jeune, très jeune... » grommelle-t-elle quand son aîné évoque son âge. « J'ai pas vu beaucoup d'printemps, c'est sûr. Mais j'ai l'impression d'avoir déjà vécu plusieurs vies ! » Elle a, comme tant d'autres adolescents, perdu son innocence au fil de ces mois qui ont marqué le début de l'épidémie. « Et puis plus l'temps passe et plus j'me dis qu'la mort, en fait, ça doit être drôlement reposant... » Toutefois elle n'appartient pas à ces gens qui préfèrent abandonner que lutter. Peu importe comment elle doit finir, ce ne sera pas de sa propre main. Seuls les faibles optent pour la solution de facilité...

Et puis pour calmer un peu le jeu, pour ne pas paraître trop cruelle ou pas assez empathique, l'australienne évoque une plaisanterie pour justifier ses idées sur l'eugénisme. Oakley n'a pas l'air très convaincu. Et dans la foulée, il lui indique également qu'elle ferait mieux d'y aller. « Ca y est ? J't'ai déjà saoulé ? » Elle décoche un regard à sa montre. « Un peu moins de dix minutes... » constate-t-elle. « C'est pas mon record mais c'est plutôt pas mal ! » Et pourtant, non, elle ne cherchait pas à l'agacer ou même le dégoûter. Mais elle a compris le message, Zelda : elle ferait mieux d'y aller. « C'était sympa ! On remettra ça ! » Lorsque les pas de l'adulte le mèneront jusqu'au Summer's, par exemple. Confier ses rencontres au hasard, c'est plutôt amusant. « Ciao ! » Elle ponctue ce dernier mot d'un petit geste de la main doublé d'un vague sourire avant de poursuivre, la main sur la poignée de son couteau, sa route jusqu'à l'extérieur du dispensaire. Maintenant, c'est l'heure d'aller s'entraîner !


War means fighting, fighting means killing

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Oakley Hopper
Oakley Hopper
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 206
Sujet: Re: Reality is almost always wrong   Ven 25 Juin 2021 - 23:26

C'est gentil, merci... ? Il n'est pas vraiment sûr que ce soit un compliment ou autre chose, mais il prend quand même et avec plaisir. Bon, Zelda est peut-être un peu trop jeune pour lui, il pourrait être son père et Oakley réfléchit. Ils doivent avoir au moins vingt ans d'écart. Elle a quinze ans, ou plus, il ne sait plus. Elle pense que c'est à cause de son métier que le métisse n'a jamais trouvé chaussure à son pied, non, elle pense même qu'il préfère les hommes. Ce qui fait doucement sourire le gynécologue. Ne t'inquiète pas pour moi, je me débrouille plutôt bien. Décidemment non, car il est toujours seul. Peut-être un jour, il y a encore un peu de temps avant qu'il ne meurt.

Zelda a un plan parfait en tête, enfin, parfait n'est pas la perfection de tout le monde. Oakley pense sincèrement qu'il s'agit là d'un plan voué au total échec. Il ne marchera jamais, personne ne voudrait d'une telle chose. Zelda a en tête de "castrer" les mauvaises personnes et forcer les bonnes personnes à avoir une descendance. Le libre arbitre n'existe pas. Qui décide si une personne est bonne ou mauvaise ? Tu pars dans des extrémités, c'est dingue. Je ne pensais pas que l'on pourrait en arriver là, avoue-t-il, tout de même un peu abasourdi par les propos de la belle.

Oakley se dit qu'il aura un peu de mal à gérer une tête brûlée comme l'Anderson, pourtant, il sent que certains sont plus à même de la rendre plus docile. Il ne fait clairement pas parti de cette catégorie de personnes, néanmoins. Au mieux, il pourrait être une oreille à qui elle pourrait potentiellement se confier. C'est vrai que certaines lois et règles sont devenues caduques avec les temps nouveaux, mais il en faut malgré tout. Un monde sans règle, une communauté sans lois, ce n'est pas possible. Tous l'ont compris, ici, sur le camp.

Zelda a probablement vu bien plus de choses que lui n'en verrait de sa vie. Après tout, il s'agit là d'une aventurière, elle fait parti de ceux qui arpentent les fortifications pour découvrir des choses à l'extérieur. Lui reste dans son nid douillet qu'est le Fort Ward. Légèrement dépassé, le gynécologue essaye de terminer cette légère entrevue en prétextant que l'adolescente devrait s'en aller avant de croiser Maeve ou bien Hokulani. Record à battre, dans ce cas là. Il lui fait un sourire, lève la main en guise d'au revoir avant de tourner les talons et retourner à son travail.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Reality is almost always wrong   
Revenir en haut Aller en bas  
- Reality is almost always wrong -
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: