The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -38%
Aspirateur robot Xiaomi Roborock S7 (version 2021) en ...
Voir le deal
499 €
-30%
Le deal à ne pas rater :
OCEANIC Rafraîchisseur 4 en 1 – Ventilateur – Brumisateur – ...
79.99 € 114.95 €
Voir le deal

We will be fire | Mason
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mason Wentworth
Mason Wentworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 732
Sujet: Re: We will be fire | Mason   Dim 30 Mai 2021 - 15:11
Je crois que je n’arrive même pas à dire ce que je voudrais. Mais est-ce que c’est important ? Est-ce que quoi que ce soit a de l’importance dans l’immédiat ? Difficile à dire. Je laisse filer une quinte de toux, avant de froncer les sourcils à la remarque de Ray. « Oui mais… » Mais quoi ? Ce n’était pas ce qui comptait ? Ce n’était pas grave ? Oui, c’est ça. « … elle n’aurait pas dû payer. Pas comme ça. » Ma voix s’éteint toute seule alors que, d’un coup, sa question me fait paniquer. « Ce que j’ai trouvé ? » Je relève la tête et je déglutis en le fixant. Il est au courant que j’ai caché des informations ? Finalement Ortega n’est pas dupe et essaie de soutirer tout ce que j’aurais pu savoir ? « Rien, rien du tout. » J’ai parlé trop vite pour que ce soit naturel, mais je n’arrive pas à rester stoïque comme je le voudrais. Je ne suis pas en état pour ça. « Il n’y avait qu’elle. Personne d’autre. Personne. » Je ne me rends même pas compte que je suis en train de me griffer nerveusement les bras alors que je continue de secouer la tête. J’ai le cerveau tellement embrumé que je me dis que je ferais mieux de me taire. J’en viens même à me demander s’il n’aurait pas mieux valu que je reste là-bas, sur l’estrade.

Et je sursaute presque quand il reprend la parole. « D’accord. » Désinfecter. Je sais que ça va faire mal. Je grimace, fixant un point dans le vide pour éviter d’en rajouter en plaignant. Mais, si je me mords l’intérieur de la bouche jusqu’au sang pour éviter de gémir de douleur, je peux difficilement retenir mes muscles qui se tendent ou ma mâchoire qui se contractent de plus en plus. Je commence à voir des points noirs danser devant mes yeux. « C’pas grave… » J’arrive à bafouiller quand il me dit qu’il n’a plus d’anesthésiant. « J’sais que… t’feras au mieux. » Et sans que je réfléchisse vraiment, ma main se pose sur la sienne. Je la serre doucement avant de la relâcher, pour le remercier une fois de plus, alors que je me retrouve à court de mots.

Je prends une grande inspiration quand je le vois préparer de quoi suturer et, quand l’aiguille s’enfonce dans ma chair, je sens mon poing se refermer et cette fois, je ne peux pas retenir un grognement de douleur. Et si j’essaie de respirer aussi calmement que possible, ça ne marche pas vraiment. Et j’ai l’impression que la douleur se fait insupportable à chaque seconde qui passe. Jusqu’à ce que mon cerveau décide de tout éteindre, d’un coup.

C’est le trou noir. Et je serais bien incapable de savoir pour combien de temps. Je sais juste que, quand je rouvre les yeux, j’ai l’impression que la journée est bien avancée. Je suis allongé sur le canapé de Ray et si la douleur pulse tout le long de mon dos, c’est bien plus supportable. Je cille, pour essayer de faire la mise au point, pour voir la silhouette du kiné non loin de moi. « Je suis tombé dans les pommes, c’est ça ? » J’ai parlé d’une voix rauque et j’avoue que je suis même étonné d’en être capable.



"Il will walk by faith even when I can not see..." by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas  
Ray Dobrowolski
Ray Dobrowolski
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 188
Sujet: Re: We will be fire | Mason   Dim 30 Mai 2021 - 17:26
Mes questions le braquent. Je suppose que c'est encore raccroché à trop de stress, alors je préfère ne pas insister. Sans doute Ortega a-t-il usé de nombreux moyens de pression pour lui faire cracher le morceau.

Je guette sa main qui se pose sur la mienne et la presse sans force. Il accepte de passer sous l'aiguille sans anesthésie, et c'est même moi qui ressens encore une certaine réticence à passer le pas. Mais... je sais qu'il faudrait retourner la clinique pour trouver un médecin qui accepterait de le faire. Et je n'ai pas le temps pour ça. Le laisser avec des plaies béantes, c'est accroitre dangereusement ses risques d'infection et la taille de ses cicatrices. J'aimerais qu'il soit le moins marqué possible, au moins dans sa chair...

Je pose mon matériel de désinfection et m'équipe de celui de couture. Il me faut puiser dans mes ressources pour ne pas trembler. Surtout pas sous ses yeux. Si je lui parais serein, il le sera un peu plus également. "Je vais piquer." dis-je en me positionnant. Lorsque l'aiguille transperce sa peau, sa réaction est immédiate, douloureuse. Je contiens une grimace désolée. J'aimerais faire mieux. Lui épargner ça.

Après une minute environ, je le sens faiblir. J'ai juste le temps de ranger l'aiguille dans ma main pour le rattraper contre moi quand il bascule. C'est sans doute mieux comme ça. Je l'accompagne pour l'allonger doucement sur le ventre, sa tête tournée vers moi. Son corps semble s'être soudainement détendu - et j'ai moins de remords à continuer ma couture.

J'y travaille avec application, redoutant cependant le moment où il reviendra à lui. Resserrant les chairs sectionnées dans de belles lignes lorsque c'est possible, je dois me débrouiller plus sommairement à d'autres endroits où la peau a été arrachée. Heureusement, la vue du sang et des blessures ne m'a jamais rendu malade, car son dos est un véritable chantier...

Finalement, Mason dort encore lorsque je finis. J'ai le temps de nettoyer quelques résidus et lui appliquer un baume apaisant. Quelques pansements sur les zones recousues lui éviteront d'arracher malencontreusement ses fils. Pour le reste... il vaut mieux que ça respire. Je vais me laver les mains, vider la bassine, jeter tout ce qui a été souillé et remplacer ma chemise tâchée de rouge par un simple T-shirt noir. Dans la commode de ma chambre, je nous dégote quelques bâtonnets d'encens de tilleul que j'embrase dans le salon, à la fois pour atténuer l'odeur du sang et pour le détendre.

Sur mon passage, je vérifie sa respiration, et sa température d'une main sur le front. Rien d'alarmant pour le moment. Mais il a l'air vraiment plongé dans son sommeil, alors... il va falloir que je patiente. De ma cave, je remonte une bouteille de cidre, et en remplis deux verres. Le reste, je le planque dans le frigo. Je reviens m'installer dans un fauteuil près de Mason, et lui pose sa boisson sur la table basse. J'espère qu'il ne posera pas trop de questions...

Il revient à lui peu de temps après, alors que le soir commence à tomber. Je lui réponds simplement, "Oui." dans une esquisse de sourire navré. "C'est la douleur et la fatigue, je pense. Ne t'en fais pas, on a fini le plus dur, et je ne t'embêterai plus aujourd'hui." Il faudra surveiller régulièrement l'état des plaies, mais il ne devrait pas se produire de complications. Je reviens à genoux près de lui pour me remettre à sa hauteur et l'aider à se relever s'il le souhaite. "Tiens, si tu veux te détendre..." Je lui tends son verre et referme délicatement sa main autour en l'aidant à le soutenir. Je sais d'expérience que Mason reconnaîtra l'alcool à son flair. Mais compte tenu des circonstances, j'espère qu'il ne m'en tiendra pas rigueur. C'est un peu une manière de passer un accord de confiance : qu'il comprenne que ceux qui l'ont puni, je ne les porte pas dans mon coeur...



I tak nikt tego nie przetłumaczy.
x Moodboard x


Best Bromance:
 

Revenir en haut Aller en bas  
Mason Wentworth
Mason Wentworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 732
Sujet: Re: We will be fire | Mason   Lun 31 Mai 2021 - 10:29
Quand je finis par ouvrir les yeux, j’ai l’impression que mon dos tout entier me lance. Et pourtant, c’est moins pire qu’à mon arrivé. C’est plus… diffus. Je suppose qu’il a dû apposer un baume ou quelque chose du genre. Ce qu’il n’a pas vraiment le droit de faire avec les personnes qui ont été flagellées. La douleur faire partie de la leçon parait-il. Pourtant, je ne peux que lui en être reconnaissant, même si je n’ai pas envie que cette prise de risque lui retombe dessus.

J’inspire longuement quand il me répond, me rendant compte à quel point je me sens vidé de toute énergie. Je ne sais pas combien de temps j’ai dormi, mais au moins je n’ai plus l’impression que je vais exploser, m’effondrer ou je ne sais quoi du même genre. Oh, je n’ai aucun doute sur le fait que ça reviendra plus tard. Mais pour le moment, je me contente de souffler un peu. Et d’essayer de faire la mise au point. « C’est la catastrophe à quel point mon dos ? » Je ne suis même pas sûr d’avoir vraiment envie d’entendre la réponse.

Je finis par lever un sourcil quand il me tend un verre. Et je renifle, reconnaissant sans mal l’odeur acidulée du cidre. Les bulles me montent au nez directement. J’ai du mal à tenir le verre en main et, sans l’aide de Ray, je pense que je l’aurais lâché directement. Pourtant, je suis secoué d’un rire silencieux. « Y a pas de plantes à arroser hein… » La situation est tellement improbable que je lève les yeux vers lui, le regard pétillant, même si je me mords les lèvres pour contenir le cri de douleur qui a manqué de m’échapper. J’arrive à porter quand même le verre à ma bouche et à boire quelques gorgées. « Il est bon. » Je ne me souviens même pas de la dernière fois où j’ai bu de l’alcool et, à mesure que passent les secondes, je réalise – avec difficulté – à quel point il prend des risques pour moi. Que ce soit en me soignant ou juste avec un simple verre.

C’est pour ça que je relève la tête vers lui, sourcils froncés. « Pourquoi tu… pourquoi tu m’aides autant ? Je n’ai vraiment rien fait pour ça. Je ne le mérite pas. » Et j’ajoute, sans réfléchir, fixant mon verre à moitié plein, me perdant dans la contemplation des bulles. « Pour ce que ça vaut… j’ai falsifié mon rapport. J’ai… essayé de faire croire que Sonia ne savait pas ce qu’elle faisait. Qu’elle utilisait des tisanes contre je ne sais plus quoi. Et j’ai confirmé qu’elle n’avait aucun complice. » Je ferme les yeux et je soupire longuement, buvant une nouvelle gorgée. « Alors qu’on sait très bien que ce n’est pas le cas. » Je ne me suis même pas rendu compte que j’ai dit on au lieu de je. Mais il s’est tellement mouillé pour moi que j’ai du mal à ne pas lui expliquer comment j’en suis arrivé là. « Ortega n’a pas trop aimé… » J’ai de nouveau un rire nerveux, même si j’ai les larmes aux yeux à la pensée de Sonia pendue pas loin de moi, alors que je lui désigne mon verre. « Mais je crois qu’il n’aimerait pas trop ça non plus. » Je crois que je suis un peu, mais alors juste un peu, en train de craquer là.



"Il will walk by faith even when I can not see..." by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas  
Ray Dobrowolski
Ray Dobrowolski
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 188
Sujet: Re: We will be fire | Mason   Lun 31 Mai 2021 - 11:59
"Ton dos est... bien amoché. Vingt coups de fouet, c'est... énorme." et complètement disproportionné par ailleurs. "Tu auras mal quelques jours, le temps que la cicatrisation fasse son oeuvre, puis ça te démangera sans doute, mais il ne faudra surtout pas te gratter. Je pourrai te remettre du baume pour que ce soit plus supportable. Ou, si tu as quelqu'un chez toi qui veut le faire..." A vrai dire, j'ignore si Mason habite seul, s'il fréquente quelqu'un... Je constate juste par l'absence d'alliance à sa main qu'il n'est pas marié.

Il me fait sourire franchement lorsqu'il évoque l'épisode malheureux de l'arrosage des plantes au double mariage. C'est un peu nerveux, je crois. "Celui-là est purement à usage médicinal, bien sûr." Je ne cherche pas à lui faire avaler ce mensonge, juste à rebondir sur sa taquinerie. Je l'avais vraiment mauvaise, car ce jour-là a bien marqué la distinction de nos implications. Il était à craindre. Il l'est beaucoup moins, maintenant. Je soutiens donc ses mains pour mener le verre à ses lèvres, et surveille sa bonne déglutition - ce serait bête qu'il s'étrangle dans du cidre.

Je l'écoute alors me questionner puis s'expliquer dans la foulée. Tout devient nettement plus clair et il me conforte dans mon idée. Aucun complice, c'est ce que je retiens de plus important et qui me soulage. Quand il englobe un "on" dans sa réflexion, en revanche, je sens l'angoisse me pincer le coeur. Qui ça, on ? Lui et moi ? J'espère qu'il parle d'Armand. Ou d'Ortega. Je préfère ne pas relever, pour le coup, et m'efforce un nouveau sourire nerveux quand il désigne son verre. Pour une bouteille cachée dans le réfrigérateur, je risque sans doute quelques coups de fouet. Pour la production au sous-sol, en revanche... Je préfère ne pas y penser. Je suggère donc, avec simplicité, "Ne lui disons rien de tout ça." Lui donner un verre, ça n'est pas lui tendre le bâton pour me battre, c'est le convaincre qu'il n'y a plus de secret entre nous, et qu'il a tout intérêt à me faire donner sa confiance comme je lui donne la mienne.

Je réfléchis un instant, avant d'articuler doucement pour lui répondre, "J'aurais fait la même chose pour Sonia." Si elle avait eu "droit" au même traitement. "Tout le monde mérite des soins, mais... tu ne méritais certainement pas ces coups de fouet. Tu as fait ce qui te semblait juste..." Je repose mes fesses sur mes talons, et le verre de Mason sur la table basse. "De mon temps," Dis-je comme si j'avais le double de mon âge, "On envoyait les gens en procès, en prison ou en travaux d'intérêt général. Tu sais, comme nettoyer les rues de la ville pendant quelques jours." Il a été très conciliant avec Arthur et moi. Rien que pour ça, je lui en devais une. Je hausse vaguement les épaules, pour conclure avec une note d'amertume dans la voix, "Je t'ai amené ici parce que... ça me semblait être la bonne chose à faire."

Ortega, s'il s'intéresse à son état, pourrait lui demander qui a procédé à ses soins, mais... je doute que ce soit le cas. Et je suis convaincu que l'on peut tisser une relation de confiance, lui et moi. Parce qu'il a été puni - et qu'il a goûté à la douleur de ce système. La graine du doute est semée, je la vois et l'entends. Il ne manque plus grand chose pour la faire germer : des soins, des paroles qu'il reconnaîtra justes, et une confiance à toute épreuve.

"Pour en revenir à ton dos... Tu garderas des marques, mais... ça n'est pas le plan physique qui me préoccupe le plus." J'appuie mon regard sur le sien avec compassion. "Ce genre de punition peut créer un traumatisme. J'en vois passer régulièrement à mon cabinet. Et si l'on peut facilement estomper les cicatrices avec des massages et du temps, il est bien plus dur de soigner l'esprit." Il y a bien quelques psychiatres à Walla-Walla, mais ils sont tout aussi biaisés que les autres médecins. "...Mais on pourra essayer, si tu en as envie." Je lui adresse un sourire tendre, sincèrement impacté par le tourbillon de noirceur qui se lit dans ses yeux. "Pour ce soir, est-ce que tu veux que je te raccompagne chez toi ? Tu peux aussi rester dormir ici, ça ne me dérange pas, je n'attends pas de visite." Mei-Lin m'aurait averti de son passage à l'avance. Je pourrai l'installer dans mon lit et prendre sa place ici... Ce sera bien plus confortable pour lui.



I tak nikt tego nie przetłumaczy.
x Moodboard x


Best Bromance:
 

Revenir en haut Aller en bas  
Mason Wentworth
Mason Wentworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 732
Sujet: Re: We will be fire | Mason   Mar 1 Juin 2021 - 16:19
J’ai un bref hochement de tête à sa réponse. Je me sens encore particulièrement vaseux mais j’arrive à avoir –plus ou moins – les idées claires. Ou tout du moins à comprendre ce qu’il me dit. Je crois que j’y arrive, même si je dois faire bien plus d’efforts que d’ordinaire pour maintenir mon attention focalisée sur lui. Parce que mes pensées s’entremêlent dans tous les sens. « Je… si ça ne te dérange pas. De venir. » J’ai un peu honte de lui demander ça. « J’ai Hailey qui vit chez moi. Tu sais, notre cousine avec Mei-Lin. Et j’aimerais éviter de… lui infliger ça. » Et je n’ai personne d’autre à qui demander. C’est pathétique.

Mais j’essaie de ne pas trop me focaliser là-dessus. Je souris plus largement à sa réplique sur le cidre médicinal et je souffle, sans trop réfléchir. « Je suis désolé ». Même si je n’ai fait que les réprimander et qu’ils s’en sont tirés à bon compte, ça n’aurais pas dû arriver. Comme le reste. Et c’est aussi pour ça, pour ce simple verre, que je lui raconte un peu plus pour le reste. Je ne sais pas à quel point c’est stupide, mais c’est un peu trop tard pour faire marche arrière de toute façon. A sa répartie sur Ortega, j’ai de nouveau un rire un peu nerveux. « Si je peux éviter de lui reparler un jour, ça me va. » Et je soupire longuement, alors que j’ouvre et que je referme la main nerveusement. Je sais que je vais ressasser tout ça à de nombreuses reprises au cours des prochaines nuits. Et que je ne pourrais pas y faire grand-chose. Mais au moins, avec la présence de Ray, j’ai l’impression que c’est un peu moins lourd à porter.

Je l’écoute alors qu’il me parle de Sonia, fronçant les sourcils à mesure qu’il parle. « Elle aussi… elle a fait ce qui lui semblait juste. Regarde le résultat. » J’ai une boule dans la gorge alors que sa silhouette pendue danse devant mes yeux et j’inspire. Ce n’est pas le moment de craquer. Plus tard. Voilà. « De ton temps hein… » J’ajoute, d’une voix plus douce, me perdant un peu dans mes pensées. « Je suis devenu flic pour aider les gens. Pour les protéger. Y a un moment, ça a dérapé. » Et pas qu’un peu. De nouveau, j’ai la tête qui tourne alors que je repense à tout ça. Je croyais tellement bien faire au début. Je me suis tellement raccroché à … ça. Je déglutis et j’essuie mes yeux comme si de rien était alors qu’il continue et reparle de mon dos.

Et je bats des cils alors qu’il parle de traumatisme. « C’est vraiment ce qui t’inquiète ? Que je sois marqué par ce qui s’est passé ? » Je le fixe, incrédule, sans être vraiment sûr que j’ai bien compris ce qu’il m’a dit. « C’est… enfin… » Je ne trouve même plus mes mots. « Ce n’est pas si mal non ? Que je sois marqué par ça. » Que je n’oublie pas. Jamais. « Tu es vraiment sûr que ça ne te dérange pas si je reste là ? » Il faudra prévenir Hailey que ça va. Enfin que ça ira.  



"Il will walk by faith even when I can not see..." by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas  
Ray Dobrowolski
Ray Dobrowolski
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 188
Sujet: Re: We will be fire | Mason   Ven 4 Juin 2021 - 13:07
J'acquiesce silencieusement quand il évoque Hailey, qui habite donc avec lui. Je comprends que la rousse ne soit pas à l'aise avec la vue du sang ou des blessures de son cousin. C'est peut-être mieux de lui épargner cette épreuve, effectivement. "Oui, je pourrai passer régulièrement." Pratiquement tous les soirs dans un premier temps, j'imagine.

"Ne le sois pas." - désolé, dis-je dans un mince sourire qui se voudrait rassurant, et qui s'étire un peu plus franchement lorsqu'il confirme ne plus vouloir adresser la parole à Ortega. Cet homme ne m'inspire pas beaucoup de sympathie de toutes façons.

Mason admet que les choses ont dérapé. Qu'elles ne sont pas normales. C'est rassurant, en un sens, de lui savoir cette lucidité. Nombre des gardes ici boivent les paroles des dirigeants sans jamais les remettre en cause, comme s'ils avaient subi un véritable lavage de cerveau.

Mais de toute évidence, il y a encore du travail pour que Mason s'en détache totalement. Car il a l'air de penser sincèrement mériter cette punitions et ses conséquences sur sa santé physique et mentale. C'est... attristant de l'entendre se déconsidérer ainsi. Mais c'est peut-être là qu'il faut lui montrer que la souffrance n'est pas le seul chemin possible.

"Pourquoi ça ne serait "pas si mal" ?" je penche légèrement la tête sur le côté, toujours à genoux devant lui, les yeux accrochés aux siens dans un réel effort d'empathie. "Tu t'en souviendras toujours, oui, et les cicatrices resteront visibles, mais est-ce vraiment juste d'en souffrir au point d'impacter ton mental sur le long terme alors que tu n'avais pas l'intention de nuire ?" Car le trauma installe la peur et si on le laisse en l'état, il influera tout le reste de sa vie. Que ce soit par évitement, vengeance ou répétition inconsciente. Son estime de lui a été durement abimée, aujourd'hui. Entre sa dégradation et le fouet...

"Ca ne me dérange pas, ne t'en fais pas. Tu es le bienvenu ici." J'espère qu'il arrivera à voir ma maison comme un environnement sûr - même si je ne peux pas promettre que personne ne viendra interrompre cette tranquillité. "Je vais t'aider à aller dans la chambre, et puis je passerai prévenir ta cousine, d'accord ?" J'esquisse un mince sourire et me relève enfin pour l'aider à se redresser. Ca a beau être mon quotidien de manipuler les gens sans leur faire mal, c'est plus compliqué ce soir. Car son dos accompagne la plupart de ses gestes et ne restera jamais vraiment statique.

Je l'accompagne donc dans la pièce d'à côté, ouvrant la porte du coude pour pénétrer dans la chambre. Je n'allume pas les lumières, préférant le laisser profiter de l'obscurité coupée par la lumière du couloir. Je le dépose sur le lit double, recouvert d'une couette épaisse très confortable et de deux grands oreillers. Je m'accroupis pour délacer ses chaussures. "Ca me rappelle les grosses soirées étudiantes où je devais mettre ma coloc au lit tellement elle ne tenait plus debout." dis-je dans un rictus amusé. Sam ne se souciait même plus de savoir comment elle se retrouvait dans ses draps chaque dimanche matin. "Tu peux dormir sur le ventre ?" Je l'aide à se défaire de son pantalon avec autant de pudeur que possible et lui ouvre la couette. Attrapant l'une de ses mains avec force, je l'aide à pivoter en s'allongeant pour soulager son effort. Je le relâche alors. "Tu es bien installé ? Dis moi juste ton adresse que j'aille prévenir Hailey." Avant qu'il ne s'endorme, et puis sinon... tant pis.



I tak nikt tego nie przetłumaczy.
x Moodboard x


Best Bromance:
 

Revenir en haut Aller en bas  
Mason Wentworth
Mason Wentworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 732
Sujet: Re: We will be fire | Mason   Dim 6 Juin 2021 - 11:08
J’ai un soupir de soulagement à sa réponse et je hoche la tête, sans savoir comment trouver les bons mots pour le remercier. Il faut dire que la douleur est toujours bien présente, que j’ai du mal à correctement aligner mes pensées et encore plus à les verbaliser. Mais la présence de Ray m’aide à ne pas sombrer totalement. Je ne pensais pas avoir autant besoin de quelqu’un en cet instant et je réalise vaguement que, lors de la punition de Felicity, c’est Min-Oh qui avait été le roc dont nous avions eu besoin. J’ai un mince sourire, soufflant dans un murmure, sans même y réfléchir. « Min-Oh sera fier de toi. Et… merci. Encore. » Je vais finir par perdre le compte des fois où je prononce ce mot à force.

Je lui lance un regard en coin quand il me dit de ne pas être désolé. Et pourtant, je le suis tellement que j’ai l’impression que je vais me noyer. Ce qui vient de se passer m’empêche d’avoir le recul nécessaire pour le moment mais, au final ce n’est pas plus mal. Comme ça, tout restera bien gravé dans mon esprit. A quel point j’ai échoué, à quel point j’aurais dû faire autrement depuis des mois, des années. A quel point je me suis fourvoyé en pensant bien faire.

J’ai un temps d’hésitation alors que mon regard finit par accrocher le sien. Expliquer ce que je peux ressentir est plus compliqué que prévue. « Il… parfois il faut que ça marque vraiment pour comprendre certaines choses. Tu vois ce que je veux dire ? Que je n’aie pas eu l’intention de nuire est limite… accessoire. Ce n’est pas parce qu’on ne fait pas de mal qu’un comportement est acceptable. » Je bats des cils, alors que j’ai du mal à faire la mise au point. Je commence à revoir flou et rester assis devient compliqué. « Mais… j’aurais aimé que ça finisse autrement. » Surtout pour elle. Je sens de nouveau la douleur me nouer l’estomac, sans être capable de distinguer ce qui du physique ou du mental est le plus violent en cet instant précis.

Et je ne devrais pas avoir besoin de me cacher du monde. Pourtant, passer quelques heures de plus ici, loin de mon environnement habituel et bien, je vois ça comme une bénédiction. Non pas que je n’ai pas envie de voir Hailey, même si croiser son regard va être difficile. Mais c’est comme si j’avais le droit à une pause avant de subir de plein fouet les conséquences de cette sanction. « Je vais éviter de te dire encore merci mais… je le pense. » Je grimace de douleur quand il m’aide à me relever et j’ai un vertige alors que tout devient noir l’espace d’un instant. « Okay, okay. Ca va. » Je me suis quand même accroché à son bras comme un naufragé à une bouée et je déglutis difficilement, réalisant à quel point chaque pas que je fais est une torture. Et si j’ai la tête qui tourne en continue, je suis secoué par un rire silencieux à sa remarque. « Tu sais que je n’ai jamais été complètement saoul ? » Pourquoi je dis ça maintenant ? Aucune idée. « C’était toujours moi qui ramenais les gens pendant les soirées étudiantes. » Le bon samaritain. Quand on voit où ça m’a mené. Je réprime un nouveau soupir, essayant de me concentrer sur la suite. Heureusement que Ray est là et qu’il fait en sorte que ce soit le moins douloureux et surtout, le moins humiliant possible. Je me mords pourtant la main pour éviter le cri de douleur qui me vient alors que je m’allonge et j’inspire longuement. « Le ventre, c’est… bien. Oui. » Je hoche la tête à sa question et je fronce les sourcils quand il me demande mon adresse. Que j’arrive à lui souffler, avec grande difficulté. J’espère ne pas avoir juste marmonné des paroles inintelligibles. Et je me dis que ça ne vaut plus le coup de lutter contre le sommeil, ou plutôt l’inconscience, qui m’attend de nouveau.



"Il will walk by faith even when I can not see..." by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: We will be fire | Mason   
Revenir en haut Aller en bas  
- We will be fire | Mason -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: