The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -62%
DODO Oreiller Grand luxe Quallofil Allerban ...
Voir le deal
14.99 €

“God is our refuge and strength, a helper who is always found in times of trouble.”
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mason Wentworth
Mason Wentworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 717
Sujet: “God is our refuge and strength, a helper who is always found in times of trouble.”   Jeu 20 Mai 2021 - 8:46
J’ai un bref soupir alors que je regarde le piano. Je devrais jouer. Je le fais tous les soirs. Mais là, depuis que j’ai eu mon entretien avec Ortega, autant dire que je n’arrive pas à me concentrer sur quoi que ce soit. Oh, je m’attendais à ce résultat. A partir du moment où je lui ai donné mon rapport, je savais que ça n’allait pas lui plaire. Et qu’il serait… mécontent.

Je ne pensais pas que ce serait à ce point-là. Et qu’il irait jusqu’à me proposer de choisir la date de ma sanction. En public donc. L’ironie de la situation est particulièrement mordante. Certains diraient – et ils n’auraient pas tout à fait tort – que c’est le retour de karma. Tout se paie dans la vie, y compris l’inaction. Et à cette pensée, je commence à effleurer les touches du piano, essayant de me vider un peu l’esprit. Ou de remettre les choses à leur place. Difficile à dire.

Il y a eu trop de choses. Tout s’est trop bousculé pour que je fasse comme si de rien était. Il a fallu de de quelques mots, d’un regard, d’une personne que je n’avais encore jamais rencontrée pour que la réalité me heurte de plein fouet. Et la violence de cette prise de conscience continue de se répercuter, de s’insinuer, même quelques jours plus tard. Il va maintenant falloir que j’en parle à Hailey. J’ai repoussé le moment plusieurs fois, lui indiquant que j’en parlerais le moment venu.

Sauf qu’il va bien falloir que je le fasse. Et qu’elle comprenne. J’espère qu’elle comprendra, même si l’appréhension que j’éprouve n’est pas feinte. Je me crispe quand la porte s’ouvre, sans pour autant m’arrêter de jouer et je sens la présence de la jeune femme. Son ventre commence à bien s’arrondir et j’ai un soupir à l’idée du stress que tout cela va générer. Pour autant, je ne peux pas lui cacher ça. Je me concentre tant bien que mal sur le piano alors qu’elle retire sa veste et qu’elle semble clairement attendre quelque chose de moi. J’ai été encore moins bavard que d’habitude depuis mon entretien il y a quelques jours. Parce que je ne sais pas comment trouver les mots.

Et je finis par m’arrêter, par ouvrir et par refermer les poings. « Bonsoir Hailey. Tu as passé une bonne journée ? » J’ajoute, sans vraiment lui laisser le temps de me répondre. « Il faut qu’on discute. J’ai… un petit souci. » Doux euphémisme pour ce qui va se passer dans deux jours n’est-ce pas ? Mais je ne vais pas lui asséner de but en blanc les faits, ça risque de ne pas passer. « On peut s’assoir pour en discuter ou on peut préparer à dîner ensemble, c’est comme tu préfères. » Remarquez, je ne suis pas sûr que lui permettre d’avoir un couteau entre les mains pendant que je lui raconte mon histoire soit l’idée la plus judicieuse du monde. Elle n’est pas du genre violente, mais je me méfie des effets de la grossesse. Ou des prétendus effets derrière lesquels elles s’amuse parfois à se retrancher. Enfin, je vais être rapidement fixé de toute façon.



"Il will walk by faith even when I can not see..." by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas  
Hailey Wentworth
Hailey Wentworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 194
Sujet: Re: “God is our refuge and strength, a helper who is always found in times of trouble.”   Ven 28 Mai 2021 - 18:36
La vague crainte qui est apparue quand il m’a parlé de l’enquête a muée et s’est progressivement transformée en inquiétude alors que les jours passaient. Elle n’est pas apparu de suite, après tout, il avait des accusations et devait simplement trouver les coupables ou démontrer le non lieu de ladite accusation non ? Quelque chose du genre en tout cas.
Evidemment, il fallait que ce soit sur des contraceptifs et autres traitements abortifs, sinon ça n’aurait pas été drôle. Et autant dire qu’ici, on ne pouvait guère faire pire. Une des choses que je me suis efforcée de mettre de côté depuis le début. Je n’approuve pas l’avortement, c’est un crime envers Dieu, mais la contraception n’est pas condamnée. Pas vraiment, pas si les deux parents ne sont pas prêts, pas si le couple n’est pas préparé, pas si la femme, la mère, n’est pas en mesure de supporter une grossesse. Je ne parle même pas du droit des femmes sur leur propre corps, bien que je puisse réciter les discours de Mei-Lin par cœur, mais simplement de ce qu’on m’a enseigné, de ce qui apparait dans la Bible.  

Cette inquiétude s’est donc transformée en angoisse sourde ces derniers jours. Il a été suffisamment ébranlé pour avoir la tête ailleurs depuis plusieurs jours, même si j’ignore ce qui a pu tant le perturber. Il a rendu son rapport, sans désigner de coupable.
Je sais qu’il a vu Ortega et je sais qu’il n’a pas désigné de coupable, ça n’a pas dû plaire… Mais il ne m’a rien dit. Je lui ai posé la question, il s’est contenté de temporiser, comme si encore une fois, il lui fallait du temps pour faire le point. Ce qui ne m’a évidemment rendu que plus inquiète. Ce qui a fait que cette angoisse ne me quitte pas.

J’ai essayé de ne pas être trop envahissante, je lui ai laissé le temps sans insister. J’ai tue le compte-rendu de ma dernière visite chez le gynéco qui – s’il était presque content du poids pris – m’a sermonné et s’est inquiété de ma fatigue visible et de ma tension trop élevée. Il m’a demandé de prendre garde aux maux te tête, gonflement et autres, qui pourraient être des signes de pré-éclampsie. Sans oublier son aimable invitation à amener un homme responsable lors de la prochaine visite. Tout va pour le mieux donc !

Je soupire, changeant le sac de courses de main, pour repositionner ma main libérée sous mon ventre. Il n’est pas bien gros pourtant pour ce stade de la grossesse, mais il me gêne malgré tout. Ou alors c’est totalement psychologique, ce qui n’est pas impossible.
J’esquisse un sourire en le voyant jouer, retirant mes chaussures dans un soupir avant de faire de même avec ma veste. Je pose le sac sur le comptoir non loin, avant de m’approcher en silence de lui. Je suis presque déçue quand il cesse de jouer, mais ces quelques mots me figent sur place. « Bonsoir… Oui tout va bien. » Evitant de lui retourner la question, je le dévisage et hoche la tête. « Préparons le dîner alors. » Je me retourne et commence à sortir les courses. « J’ai trouvé des steaks, j’en ai pris un pour toi et un pour ton père, je lui apporterai demain. Et avant que tu ne râles, j’ai du poulet. Je préfère, la viande rouge ne passe plus vraiment. » Sans compter que le poulet reste plus abordable. « Avec des pommes de terres, des haricots verts, et une sauce aux échalotes, ça t’irait ? » J’attends quand même sa confirmation avant de commencer à tout sortir, lui jetant un coup d’œil en tentant de ne pas paraître trop nerveuse. « C’est un petit souci qui concerne ton enquête ?... De quelle taille le petit souci ? »


Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi
Revenir en haut Aller en bas  
Mason Wentworth
Mason Wentworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 717
Sujet: Re: “God is our refuge and strength, a helper who is always found in times of trouble.”   Sam 29 Mai 2021 - 23:44
Avoir Hailey à la maison ces derniers mois m’a beaucoup aidé. Une présence au quotidien, ça faisait bien longtemps que ce n’était pas arrivé. Et je pense qu’à plus d’une reprise, elle m’a empêché de sombrer dans cette dépression qui me guette depuis que je suis revenu à Walla-Walla. J’en suis bien conscient, même si je n’ai rien fait pour freiner tout ça. Enfin, lui parler à la fin de la journée, avoir quelqu’un avec qui préparer le diner et juste me dire que quelqu’un peut m’attendre, ça m’a permis de tenir quelques semaines, quelques mois de plus. Je sais qu’elle va finir par partir et que le retour à la solitude va être rude. Mais pour le moment, je préfère ne pas y songer.

D’autant que j’ai quelque chose d’autrement plus… problématique. Et qui pourrait précipiter son départ quand j’y pense. A cette pensée, j’ai un profond soupir et j’essaie tant bien que mal d’ordonner tout ce qui se bouscule dans mon esprit avant qu’elle n’arrive. Jouer un peu de piano me fait du bien, j’arrive à me détendre un peu et à ne plus avoir l’impression que je vais étouffer. Et quand j’arrête, les nuages reviennent de plus belle. Juste un mauvais moment à passer. Je vais lui expliquer et elle ne va pas me tourner le dos. J’espère. A dire vrai, je n’en ai pas la moindre idée. Quand j’y pense, ça m’inquiète encore plus que la sentence qui m’attend dans deux jours. « Ce sera parfait comme repas. Et… merci pour mon père. » J’ai un sourire quand elle anticipe avec son poulet je me contente de hocher la tête en signe d’assentiment avant de la suivre dans la cuisine.

J’attrape une première pomme de terre et je commence à l’éplucher, sans lui répondre immédiatement. Je continue de chercher mes mots, sans réussir à trouver comment rendre la nouvelle plus … acceptable. Elle ne l’est pas. Tout simplement. Mais si je garde mon calme, si j’ai l’air de maitriser ce que je peux maitriser, ce sera une bonne chose non ? J’essaie d’ignorer cette angoisse sourde qui va continuer de grandir les prochaines heures à l’idée même de monter sur l’estrade. Parce que je ne pourrais rien y changer.  « Comme je te l’ai dit, l’enquête est terminée. Et… je n’ai pas trouvé de coupable. » Je toussote, prenant une nouvelle pomme de terre. « Ortega n’a… pas apprécié. » Doux euphémisme. « Et mon échec ne peut pas rester impuni. » Je me passe nerveusement la langue sur les lèvres avant de reprendre, dans un souffle. « Ma sanction aura lieu dans deux jours. En public. » Et j’avise les steaks avec une grimace. « Oh et j’ai été dégradé, trouver de la viande va devenir un peu plus compliqué. » C’est un moindre mal, par rapport au reste. Et puis, je continue de mieux gagner ma vie qu’elle ou que toutes les femmes de cette ville, je ne vais pas m’en plaindre. « A toi de me dire à quel niveau tu mets ce… petit souci. » Je ne vais pas mourir ou finir en prison. Comme dit, ça aurait pu être pire.



"Il will walk by faith even when I can not see..." by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas  
Hailey Wentworth
Hailey Wentworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 194
Sujet: Re: “God is our refuge and strength, a helper who is always found in times of trouble.”   Jeu 3 Juin 2021 - 13:25
Quoi que j’ai pu lui dire, je sais que ça se serait bien passé avec Mei. Relativement bien du moins. Mais elle n’en avait pas vraiment besoin, elle aurait probablement été agacée par certaines paroles, certains actes, et réciproquement, je me serais inquiétée pour elle et ce qu’elle peut faire. Et puis… Je ne sais pas si Mei pourrait comprendre, mais ça me fait du bien de… Pas de retrouver quelqu’un le soir, parce que je n’ai jamais vraiment été seule, et surtout, elle a toujours été là, mais d’avoir quelqu’un de qui prendre soin. Et Dieu sait que Mason en a besoin. Que ce soit de quelqu’un qui prenne soin de lui ou simplement de compagnie, que ce soit sa cousine ou non.
Je sais que ma présence à ses côtés l’a aidé. Même si je sais que je suis loin d’être la seule raison, il semblait aller mieux et être un peu moins sombre.

Ce qui n’est plus le cas. Et au final, je m’inquiète bien plus pour lui que je ne l’aurais cru possible. Et toute l’attente, toutes les précautions qu’il prend pour me parler ne font que renforcer cette angoisse qui ne cesse de croître. Je lui lance un regard et lève les yeux au ciel quand il me remercie. « Je devrais de te reprendre vu que ça ne sert à rien, mais c’est aussi ridicule qu’inutile de me remercier pour vouloir m’occuper de ton père, qui est je le rappelle, mon parrain. » Je lui souris légèrement, avant de chercher à occuper mes mains que je sens déjà se mettre à trembler d’appréhension. L’incertitude et l’embarras ne sont pas courants chez lui, ce qui rend tout ça trop étrange. Je l’observe sans rien ajouter avant de commencer à m’occuper des haricots verts. Il ne cherche pas vraiment à détourner la conversation ou à perdre du temps, il semble chercher ses mots. Ce qui est encore plus terrifiant oui.

J’aurais aimé continué d’agir comme si tout allait bien, à hocher la tête quand il dit que son enquête est terminée et qu’il n’a rien trouvé, ou comme si du moins, je parvenais à gérer ses paroles, mais mes mouvements cessent au fur et à mesure qu’il parle. Je cligne des yeux en le dévisageant. « Impuni ? Comment ça impuni ? Et de quelle sanction tu parles ? » Et cette angoisse qui n’avait cessé de grandir se transforme en torrent glacé qui me fige et m’empêche de respirer convenablement. Il va être puni pour ne pas avoir dénoncé des innocents. « Ils ne peuvent pas faire ça. Il n’ont pas le droit de faire ça. C’est injuste. Tu n’as fait que ton travail ! Tu n’as rien fait de… » Je me tais et déglutis. Evidemment qu’il n’a rien fait de mal, pas plus que mon oncle ou Felicity ou tous les autres. Je cille et pose mes mains sur le plan de travail, le regard fixé dessus. « Tu vas… être fouetté. » C’est stupide, d’avoir besoin de mettre des mots sur de telles évidences. « Dans deux jours. » Deux jours. Je relève les yeux vers lui. « Depuis quand le sais-tu ? Depuis que tu as vu Ortega ? Pourquoi tu ne me l’as pas dit avant, j’aurais pu… On aurait pu… » Mon regard se perd dans le vide et si les larmes me montent aux yeux, je me force à inspirer profondément et à garder mon calme. « D’accord. Je m’occuperais de toi. Et je peux prendre plus de cours, ce n’est pas un souci, et je dois pouvoir avoir plus de compléments avec la grossesse, donc je peux me passer de certaines chose, et… » Je le regarde enfin, les yeux un peu trop écarquillés. Je le rejoins et passe mes bras autour de son cou, le serrant contre moi. « Ça ira. Je serais là. Tu ne seras pas tout seul. Tout ira bien. » Je referme la bouche plutôt que de continuer à dire des inepties, même si je reste un peu sans bouger de peur que les larmes ne finissent par couler pour de bon.


Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi
Revenir en haut Aller en bas  
Mason Wentworth
Mason Wentworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 717
Sujet: Re: “God is our refuge and strength, a helper who is always found in times of trouble.”   Dim 6 Juin 2021 - 10:40
J’ai une ombre de sourire alors que, forcément, je n’échappe pas au sermon d’Hailey. Dans sa grande mansuétude, elle n’en rajoute pas trop. « Nous sommes d’accord, ça ne sert à rien. Alors je vais me contenter de te dire merci et toi de dire de rien. Qu’en penses-tu ? » J’arrive presque à paraitre malicieux, même si ça ne dure pas. Parce que trouver les mots pour la suite est bien plus complexe que je l’aurais cru. Le pire ? C’est que plus j’attends, plus elle va angoisser, ce que je ne veux absolument pas.

Je finis pourtant par me lancer, sans être bien sûr du résultat. Et là, je vois toutes les émotions qui passent par le visage d’Hailey quand elle comprend, sans que je n’aie à le formuler à voix haute, tout ce qui va se passer. J’ai un profond soupir alors que je finis par tendre la main et par la poser sur la sienne. « Respire Hailey, s’il te plait. » Je laisse filer un silence avant de reprendre, d’une voix aussi calme que possible. « Je vais être fouetté oui. Je le sais depuis… pour être honnête ? Je savais que si je ne lui rapportais pas un coupable sur un plateau, il y avait de fortes chances que ça se finisse comme ça. » J’ai un sourire sans joie mais je continue, essayant tant bien que mal d’expliquer ce qui lui échappe encore. « Les éléments que j’ai trouvés ne m’ont pas parus suffisants pour accuser quelqu’un. Et… c’est comme ça. » Pas besoin de détailler davantage la façon dont les choses fonctionnent ici. « Il n’y avait rien à faire Hailey. Imagine sa réaction si une femme était venue le voir. » Même si elle est enceinte et intouchable au moins jusqu’à la naissance du bébé, j’ai quand même un frisson d’horreur rien que d’imaginer ce qui aurait pu se passer.

J’ai un profond soupir alors que je vois les larmes dans ses yeux, mais je continue. « Il va juste… falloir que ça passe. Et je ne veux pas que tu t’épuises à la tâche. Il y a des choses dont on peut se passer sans que tu aies en plus besoin de travailler davantage. Sans compter que j’avais gardé pas mal de coupons. Tu dois prendre soin de toi. Et du bébé. S’il te plait. » J’ai un temps d’arrêt quand elle se rapproche de moi pour me serrer dans ses bras et, l’espace d’un instant, j’ai l’impression que je vais craquer, que le fin vernis que j’ai réussi à appliquer pour essayer de traverser tout ça la tête haute ne suffira pas. Je déglutis, passant une main autour de sa taille pour lui rendre son étreinte, serrant mes mâchoires de toutes mes forces pour ne pas perdre pied. « Je… j’aurais besoin que tu me rendes un service Hailey. Pour le jour J. » Elle ne va pas aimer. Encore moins que le reste. « C’est vraiment important pour moi. » Je soupire longuement avant de souffler, dans un murmure. « Je ne veux pas que tu viennes assister à ma punition. Et, avant que tu commences à protester, laisse-moi t’expliquer. » Je me défais doucement de son étreinte et je me relève pour lui laisser ma place sur le tabouret. « Si tu viens, je vais m’inquiéter pour toi. Et j’ai besoin de toute ma concentration pour éviter de… craquer. Je n’ai pas envie non plus que tu me vois dans cet état. Qu’au moins une personne ici n’assiste pas au spectacle, ce serait plutôt bien. » Sans compter le traumatisme que ça pourrait engendrer pour elle. Ou une naissance prématurée. Ou pire encore. Mais déjà, j’imagine sans mal qu’elle ne va pas du tout aimer donc.



"Il will walk by faith even when I can not see..." by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas  
Hailey Wentworth
Hailey Wentworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 194
Sujet: Re: “God is our refuge and strength, a helper who is always found in times of trouble.”   Ven 11 Juin 2021 - 20:13
Je me contente d’un grognement mécontent pour toute réponse. A dire vrai, je secoue aussi la tête en levant les yeux au ciel. Il est agaçant. Il le sait pourtant que la famille est et restera sacrée. Il est normal d’en prendre soin, non ? D’autant qu’ils ont toujours été là pour moi, c’est bien la moindre des choses que je peux faire en retour.

Sauf que j’aurais préféré continuer de me chamailler avec lui concernant ce qui se fait ou non. Comme si tout ce qu’on avait déjà traversé, comme si tout que lui a déjà traversé n’était pas suffisant. Mais là, c’est injuste. Je peux accepter beaucoup de choses, tout ce que Dieu nous donne à affronter, j’en suis capable, mais il ne s’agit pas de Lui en l’occurrence, seulement d’un homme qui s’octroie le droit de juger et punir.  

Je fixe Mason avec des yeux bien trop grands, et j’inspire avec difficulté. Je retourne ma main pour serrer la sienne et je me force à prendre de lentes inspirations. Histoire de céder un peu moins à la panique et à l’horreur. Je détourne un instant le regard alors que j’imagine un instant la réaction d’Ortega à ma venue. « J’aurais juste plaidé ta cause et je… Non, je n’aurais rien fait, ça n’aurait fait qu’empirer la situation. » Je ne sais pas s’ils imaginent pire qu’une femme venant prendre la défense d’un homme. Sans parler des possibles retombées sur moi, ça ne l’aurait fait paraître que plus faible à leurs yeux… Je soupire avant de reposer mon regard sur lui, le scrutant un peu plus. « Les éléments ne t’ont pas parus suffisants pour accuser formellement un coupable ou pour condamner quelqu’un à un châtiment en le faisant ? » C’est un bon flic, un bon enquêteur, je le sais. Alors la nuance est plus qu’importante, que ce soit à ses yeux ou aux miens.

Mais au final, qu’est-ce que cela change ? Il a l’air tellement calme, comment fait-il pour rester aussi serein ? Sauf qu’il ne l’est pas, pas vrai ? Je suis en train de paniquer, alors il essaie de me rassurer. Et il ne peut pas se permettre de craquer, comment le pourrait-il ? Je cille et tente de me reprendre, même si je n’ai plus trop la main sur mes émotions depuis quelques mois. « Je prendrais soin de moi. De nous. De nous trois. Ne t’en fais pas. » Evidemment que je vais travailler davantage, quand bien même a-t-il des coupons de côté. Je compte pour deux après tout. Mais ça ira. J’y arriverai. Et il ne sera pas seul pour affronter ça. Je me doute que je n’ai pas à le lui dire, mais je le fais quand même, le serrant contre moi comme pour lui assurer – m’assurer – que j’en qui capable.

Je hausse un sourcil à sa demande, commençant à hocher la tête en murmurant un « oui bien sûr » avant de me figer quand il finit par annoncer ledit service. Sans savoir comment réagir, je le laisse s’éloigner et m’asseoir à sa place, alors que je le fixe sans comprendre. Sans vouloir comprendre encore une fois. Ma mâchoire se durcit en l’entendant et mon ton se fait plus dur que je ne le voudrais. «Tu vas… t’inquiéter pour moi ? Tu… Tu me demandes de rester ici, toute seule, en sachant qu’ils sont en train de te faire du mal, en sachant que tu risques de t’évanouir ou pire encore ? Et tu sais comment ça se passe ! Si personne ne… Si personne ne prend soin de toi après ? Si personne ne te ramène ? Tu crois vraiment que c’est si important que ça de ne pas craquer ? Que ça vaut que… » Je le dévisage, mon regard ancré dans le sien alors que je reprends ma respiration. Evidemment qu’il ne doit pas craquer, je le sais bien, c’est juste que… « Tu es ma famille Mason. Tu me demandes vraiment de te laisser au moment où tu auras besoin de moi ? Je sais bien que je ne suis pas la personne idéale pour t’aider, mais je suis assez forte pour le faire. » Qu’il le croit ou non. Il ne veut pas. Fort bien. Je me relève et hoche la tête. « Bien. Je n’irais pas. Je resterais enfermée ici, selon ton souhait. Nous sommes sous ton toit après nous, et tu es l’Homme, n’est-ce pas ? » A peine prononcés, ces mots me brûlent les lèvres. Je ferme les yeux. « Je te demande pardon. Je ne voulais pas être méchante. » Je vais attraper de nouveau sa main sans vraiment oser le regarder. « Je ne viendrais pas si tu ne le désires pas. Mais n’oublies pas que tu n’es pas seul Mason. D’accord ? » Ce qui ne veut pas dire non plus que je ne lui en veux pas…. Même si c’est idiot.


Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi
Revenir en haut Aller en bas  
Mason Wentworth
Mason Wentworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 717
Sujet: Re: “God is our refuge and strength, a helper who is always found in times of trouble.”   Dim 13 Juin 2021 - 21:42
Difficile d’ignorer son grognement mécontent ou le fait qu’elle lève les yeux au ciel. Pour autant, ça ne m’empêche pas de penser ce que je lui ai dit et de camper sur mes positions. J’ai assez de problèmes comme ça pour que ce dernier pan s’écroule, je ne suis pas sûr de me relever cette fois. Déjà que là, c’est plutôt compromis. Je réprime un soupir à cette pensée avant de réaliser qu’il est plus que temps de lui annoncer ce qui va se passer.

Forcément, elle ne réagit pas très bien, le contraire aurait été étonnant. Et je serre ses doigts doucement, espérant qu’elle ne va pas accoucher prématurément ou quelque chose dans ce goût-là. Ou pire, que ça l’impacte elle durablement. « Je sais que tu aurais essayé de m’aider. Et que ça nous aurait desservi tous les deux. » Elle en aurait été totalement capable, pour mon bien, pour essayer de m’aider. J’ai un temps d’arrêt avant de souffler, à mi-voix. « A ton avis ? » J’ai un sourire sans joie. « Tu sais quel aurait été le châtiment pour le coupable ? La crucifixion. Pour avoir permis à des femmes de décider quand elles se sentiraient prêtes à être mères. » Elle le sait, notre paroisse avait toujours été très permissive à ce propos, décrétant que les couples devaient enfanter, mais uniquement quand ils seraient prêts.

Il y a une part de moi qui a envie de se mettre à hurler, de fuir cet endroit, cette ville, quitte à me faire fusiller en cours de route. Tout, sauf d’avoir à affronter les prochaines journées. Mais je n’écoute pas cette partie-là, me focalisant sur le reste. Je dois rester calme, je n’ai pas d’autre option viable. J’ai pris une décision, j’ai un choix, je dois l’assumer. « Tu prends déjà soin de moi Hailey. Depuis des mois. Sans toi, je ne suis pas sûr que j’aurais été assez fort pour affronter ce qui va se passer tu sais. » J’ai un pauvre sourire, pas vraiment convaincu que ce que je lui ai dit sera utile.

Surtout quand je lui demande de ne pas venir le jour de la sanction. Et je la laisse vider son sac, sa colère sommes toutes légitime. J’ai un profond soupir avant de froncer les sourcils quand elle se fait … méchante. Je ne suis pas du tout habitué à ça et je prends une grande inspiration, alors que j’ouvre et je referme ma main. Elle tremble tiens. Et je la fixe un instant avant de reprendre, d’une voix plus hésitante. « Ne fais pas ça… s’il te plait. » Je sens mes mâchoires qui se contractent. « Hailey… c’est une demande que je te fais. Pas un ordre. Tu sais très bien que… jamais je ne t’obligerais à quoi que ce soit. » Enfin, j’espère qu’elle le sait. L’espace d’un instant, j’ai un très sérieux doute à ce propos. Et ce serait la goutte d’eau d’un vase beaucoup trop plein. « Je… je ne peux pas craquer. Ce serait les laisser gagner. » Même si, d’une certaine façon, ils ont déjà gagné. « Et je sais que tu es forte… c’est peut-être moi qui ne le suis pas assez justement. » Je ne suis pas sûr qu’elle comprenne ce que je cherche à lui faire comprendre. « Je te l’ai dit. Sans toi, sans ta présence ces dernières semaines, je ne suis pas sûr que… enfin que j’irais aussi bien. Tu ne m’as pas laissé tomber alors que je n’ai pas été un modèle de cousin ces dernières années. » Je finis par me lever et par la serrer contre moi doucement. « Tu sais que tu es une vraie sœur pour moi. Alors ne m’en veux pas trop. S’il te plait. » Quant au fait de ne pas être seul. Je vais tâcher de m’en souvenir les prochains jours, même si ça risque d’être un peu compliqué.



"Il will walk by faith even when I can not see..." by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: “God is our refuge and strength, a helper who is always found in times of trouble.”   
Revenir en haut Aller en bas  
- “God is our refuge and strength, a helper who is always found in times of trouble.” -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: 
L'état de Washington
 :: QG de New Eden :: District 4
-
Sauter vers: