The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Life doesn't have to be so planned. Just roll with it and let it happen × James
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
James Gray
James Gray
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Devil's Rejects
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 946
Sujet: Re: Life doesn't have to be so planned. Just roll with it and let it happen × James   Mar 6 Juil 2021 - 17:20
Life doesn't have to be so planned. Just roll with it and let it happen

Keira
&
James


Cette journée avait commencé de manière désastreuse. James avait toujours eu des jours avec et des jours sans. Les jours avec, c’était lorsqu’il se sentait pleinement satisfait. Lorsque ses besoins macabres, charnels ou simplement divertissants étaient assouvis. Les jours sans, il se sentait frustré, rongé de l’intérieur. Comme si quelque chose lui manquait, comme si un trou se creusait en lui ; un vide qui en deviendrait presque douloureux. Parce que, durant ces jours, tout son esprit était tourné vers ce manque qu’il n’arrivait pas à combler, moins encore à identifier. Parfois, l’anglais s’endormait avec ce sentiment dévorant d’insatisfaction. Et parfois, quelque chose arrivait à capter son attention, à le détourner de ce vide.

Aujourd’hui, ce quelque chose, c’était ce quelqu’un. C’était cette jeune femme qui l’avait percuté parce qu’elle s’était faite voler son sac. C’était cette jeune femme qui l’avait remercié. C’était cette jeune femme avec qui James se retrouvait à boire un verre. C’était cette jeune femme qui avait, sans le savoir, éveillé l’intérêt du britannique, qui avait détourné son attention ailleurs que sur son humeur massacrante. Si la conversation n’en était qu’à son début, c’était suffisant pour lui faire endosser un rôle. Pour garder son esprit concentré sur autre chose. Comme sur le fait de devenir, une nouvelle fois, ce qu’on attendait de lui.

- J’étais un peu partout et nulle part, répondit-il en souriant Quand tout ça a commencé, j’étais sur un yacht au large de Seattle. On y est resté plusieurs mois avant de regagner la terre ferme. On a vite compris qu’il fallait fuir la ville alors on a fait un peu tout l’Etat en long, en large et en travers. Je me suis jamais vraiment posé avant de revenir à Seattle en fait. Et toi ?

Ce n’était pas un mensonge. Il omettait simplement de préciser pourquoi est-ce qu’il ne pouvait jamais vraiment rester trop longtemps quelque part. Ce n’était qu’en intégrant les Devil’s Rejects que l’ancien garde du corps était parvenu à se stabiliser à un endroit précis et a retrouver ce véritable confort bien trop longtemps perdu. L’écoutant parler, James se pencha légèrement pour fouiller dans son sac, sortant un paquet de cigarettes artisanales déjà bien entamé qu’il déposa sur la table avant de le faire glisser vers la jeune femme.

- Tiens, pour tes gens intéressés. Si ça leur plait, tu sauras où me trouver. Ou alors tu pourras les revendre,  à ta guise, ajouta-t-il l’air malicieux  

Il finit par secouer la tête, l’air faussement gêné.

- Je ne suis pas quelqu’un d’important non. Mais… J’essaie de le devenir, répondit-il sur le même ton taquin qu’elle

James afficha ensuite une mine flattée, un demi sourire au coin des lèvres alors que Keira affirmait que la façon dont il s’habillait lui allait bien. Il le savait mais c’était toujours agréable de l’entendre de la bouche d’une autre. La suite étira encore un peu plus son sourire. L’air presque candide qu’elle affichait en parlant de douche, de robe ne pouvait que le pousser dans cette direction.

- Oui, il y a de vraies douches où je suis. On a même un chimiste qui fabrique du savon. On les vend et bien-sûr, on les utilise.

Il la fixa un court instant, un brin de malice dans les yeux.

- Désolé, je me balade pas avec des robes sur moi mais… Je sais où en trouver si tu veux !

Le yacht qu’il avait retrouvé regorgeait de vêtements de luxe. Il connaissait aussi les quartiers huppés de la ville, il s’y était rendu à plusieurs reprises et étrangement, les énormes dressings demeuraient presque intacts. Peu de personnes partageaient sa vision des choses. Il avala une nouvelle gorgée, lâchant un simple « absolument pas mon ami non » et attendit de se rapprocher un peu pour répondre à la question de Keira, dont les joues semblaient se teinter d’un rouge léger.

- J’étais pas homme d’affaires non. Disons que je travaillais pour ce genre d’hommes ou de femmes. En Angleterre, j’étais garde du corps. J’ai suivi un contrat en Amérique. Officiellement, je suis resté garde du corps mais c’était pas simple de trouver des gens qui faisaient confiance à un anglais. En revanche, il s’est avéré que les américains et les américaines avaient un faible pour l’accent. À défaut d’avoir confiance, j’avais leur convoitise. Alors, je suis devenu escort, lâcha-t-il tout naturellement

Beaucoup jugeait ce sujet et ce métier comme tabou, voir honteux. Mais lui n’en avait pas honte. Il assumait pleinement.

- Pour joindre l’utile à l’agréable, dit-il sans se défaire de son sourire Tu travaillais toi ? Ou tu étudiais peut-être ?

À nouveau, James la scruta ; elle et son regard presque fuyant. Elle avait l’air bien plus jeune que lui.

- Je peux regarder le fond de mon verre si tu préfères, je voudrais pas te mettre mal à l’aise. C'est juste que j'ai toujours le regard attiré par l'agréable, dit-il en se mordillant la lèvre inférieure et en grimaçant légèrement, pour montrer qu’il était d’apparence presque désolé de la faire rougir ou détourner le regard.  

Là encore, ce n'était pas un mensonge. Keira était une belle femme. Il n'était simplement pas réellement désolé de la détailler. Pour lui, les belles choses étaient faites pour être au minimum regardées.



camo©️015



runaway baby
Before I put my spell on you. You better get away, darling because everything you heard is true • sheepirl.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Keira Holloway
Keira Holloway
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 302
Sujet: Re: Life doesn't have to be so planned. Just roll with it and let it happen × James   Mer 7 Juil 2021 - 15:39
Keira l'écoute lui raconter son passé. C'est une partie de la vie des survivants qui l'intéresse toujours. Chacun a voyagé, fait des rencontres et a eu des péripéties pour en arriver là où ils sont aujourd'hui. Personne n'a la même histoire et souvent, elles sont intéressantes, enrichissantes même. « Un yacht ? C'est drôle, j'ai passé quelques temps sur un bateau moi aussi. » Elle lui adresse un grand sourire, la coincidence est rigolotte. « Au début de l'épidémie, j'ai passé quelques mois dans le Parc national des North Cascades, on était installé dans des petits chalets. Puis, une horde de rôdeurs nous a surpris et on a dû fuir. J'ai descendu le fleuve Skagit en bateau pendant presque un an, jusqu'à ce qu'on rejoigne un groupe vers Birch Bay. On s'est séparé et j'ai atterri dans mon groupe actuel. » L'histoire est un peu plus compliquée que ça, elle est ponctuée de pertes plus douloureuses les unes que les autres : ses amis, son petit ami, mais géographiquement, James a un bon résumé de son parcours.

Elle tourne son regard vers lui et l'interroge, curieuse : « Pourquoi revenir maintenant sur Seattle et t'y poser ? » Keira lève les deux mains dans sa direction. « Enfin, je veux pas que mes questions soient indiscrètes bien sûre. » Parfois, le passé pouvait être douloureux. James avait peut-être perdu des proches, de la famille, des amis. Elle ne voulait surtout pas que ses questions le dérangent ou ne ravivent des souvenirs trop compliqués à gérer.

James lui tend un paquet de cigarettes et elle le regarde, surprise. « Attends, t'arrives à arrêter mon voleur et maintenant tu m'offres des cigarettes ? » Visiblement, Keira était tombée sur quelqu'un de très généreux. « Je pense que ça intéressera pas mal de monde chez moi. Je te les enverrais c'est promis. » Il aura ainsi de nouveaux clients. « Merci pour eux ! » Elle range le paquet de cigarettes dans son sac en se promettant de lui ramener quelque chose la prochaine fois qu'elle viendra au No Man's Land, comme des bocaux de légumes non cassés cette fois. La photographe n'aime pas recevoir des cadeaux sans pouvoir les rendre à son tour.

Keira hoche la tête, elle a du mal à voir comment devenir quelqu'un d'important ici. « Je suis curieuse. Comment peux-tu devenir quelqu'un d'important ? Est-ce que tu te bats à la cage ? » Serait-il un champion de la cage ? Elle sait que certains enchainent les combats pour se faire remarquer et obtenir ce titre mais à vrai dire, elle n'en sait pas plus. Jusqu'à présent, ça ne l’intéressait pas vraiment.

« Des douches froides, du savon, t'es dans le groupe parfait ! » Keira laisse échapper un petit rire. Quant aux adresses, elle était intéressée aussi même si elle ne saurait pas vraiment quoi faire de robes de luxe. Ce n'était pas vraiment son style mais l'idée de s'habiller avec des vêtements de haute couture, du genre dont elle n'aurait jamais pu se payer ou même rêver avant l'apocalypse, lui plaisait. « C'est loin d'ici ? » demande-t-elle avec un petit sourire.

« Garde du corps ? Tu veux dire, comme ceux des stars ? Il y a toujours un mec avec un smoking dans son ombre, avec un air sérieux et une oreillette... » C'est typiquement le genre de boulot où elle verrait bien James. La suite est un peu plus surprenante. « Escort ? » Elle le regarde, c'est vrai qu'il a un physique avantageux, nul doute qu'il avait dû avoir beaucoup de clientes. « C'est surprenant. » Elle a un petit sourire. Elle ne juge pas, il faut de tout pour faire un monde et ses anciennes occupations étaient bien moins fréquentables. Un instant, elle repense au cours d'éducation sexuelle que lui a donné Faith avec Eli. Elle songe que cet homme en face d'elle doit être très expérimenté à ce niveau-là et cette pensée la fait immédiatement rougir jusqu'aux oreilles. « Désolée... » souffle-t-elle. Keira sait que lorsqu'elle rougit, elle ne le fait pas à moitié. « Je pensais à autre chose. » Qu'il ne croit pas que c'est de son ancien métier qu'elle rougit.

Qu'est-ce qu'elle faisait ? « J'étais serveuse dans un café. » Et elle dealait à ses heures perdues, la drogue de son ancien petit ami. Elle tait ce détail car elle n'assume pas vraiment. « J'économisais pour faire le tour du monde. J'ai.. Enfin je faisais de la gym à haut niveau mais j'ai dû arrêter à cause d'une mauvaise chute. J'aurais dû faire carrière là-dedans et la reconversion a été assez brutale. » Elle hausse les épaules.

« Non.. » souffle-t-elle quand il dit qu'il peut regarder le fond de son verre au lieu de la regarder elle. Keira se sent rougir un peu plus. Elle a perdu l'habitude d'être séduite. La brune ose le regarder elle aussi. « Ce n'est pas désagréable d'être regardé ainsi... » murmure-t-elle, un petit éclat malicieux dans le regard. Bien au contraire.



Jeux d’enfants
Les amis c’est comme les lunettes, ça donne l’air intelligent, mais ça se raye facilement et puis, ça fatigue. Heureusement, des fois on tombe sur des lunettes vraiment cool !
Revenir en haut Aller en bas  
James Gray
James Gray
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Devil's Rejects
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 946
Sujet: Re: Life doesn't have to be so planned. Just roll with it and let it happen × James   Mer 28 Juil 2021 - 15:57
Life doesn't have to be so planned. Just roll with it and let it happen

Keira
&
James


C’était amusant de voir à quel point les survivants pouvaient se livrer sur une partie de leur passé avec une facilité déconcertante. Avant l’épidémie, certains étaient pudiques sur leur histoire, sur ce qu’ils avaient traversé mais aujourd’hui, les choses étaient bien différentes. Ils racontaient les choses comme s’ils énonçaient simplement ce qu’ils avaient avalé à leur dernier repas. Bien-sûr, ils ne rentraient que très rarement dans les détails. Tout comme venait de le faire James. Il s’était contenté des grandes lignes, omettant soigneusement les histoires de meurtres qui l’avaient forcé à changer de villes, de villages, de groupes encore et encore. Et tout comme le faisait probablement Keira.

L’anglais haussa les sourcils, avec une lueur d’amusement qui dansait dans ses yeux clairs.

- C’est vrai ? demanda-t-il enjoué Tu as fait un sacré périple du coup ! Et tu es bien où tu es maintenant ?

C’était une question à laquelle il aurait lui-même du mal à répondre. James appréciait le confort offert chez les Devil’s Rejects. Il appréciait encore plus le fait de ne pas avoir à cacher sa vraie nature chez eux, chez lui. Mais il devait avouer que quelque chose lui manquait, sans savoir mettre le doigt dessus. Peut-être était-ce simplement le fait qu’il n’était pas aux commandes de ce groupe. Que face aux jumelles, il devait bien souvent courber l’échine pour ne pas se faire massacrer. C’était sans doute ça, qu’il n’était pas pleinement libre. Qu’il avait bien souvent des comptes à rendre.

- C’est pas indiscret, t’inquiète pas. Je suis revenu à Seattle un peu par hasard, à force de tourner en rond. Et la ville avait tellement changé que j’ai voulu y rester. C’est pas partout qu’on trouve des bars par exemple, dit-il en souriant Je crois que j’ai apprécié retrouver un semblant de civilisation. Et puis j’ai rencontré mon groupe actuel, ça a été la dernière pièce ajoutée au puzzle pour me convaincre d’arrêter de bouger partout.

Une fois de plus, ce n’était pas réellement un mensonge. La rencontre avec sa faction l’avait forcé à rester. C’était soit ça, soit la mort. Le choix s’était donc imposé de lui-même. Et tout en parlant, l’ancien garde du corps glissa un paquet de cigarettes entamé à la jeune femme. Il leva les mains en l’air, comme pour attester son innocence.

- Pour le voleur, c’était totalement désintéressé promis. Et pour les cigarettes, je vais être honnête, je vois sur le long terme. Un échange de bon procédé en somme. Un cadeau pour avoir éventuellement de nouveaux clients ! lâcha-t-il toujours le sourire aux lèvres

Il opina doucement du chef aux remerciements de Keira avant d’afficher une mine un peu plus sérieuse à sa question.

- Non, non dit-il en secouant la tête Tu me verras jamais au fond de cette piscine !

C’était inconcevable pour lui de se donner en spectacle devant autant de badauds qui ne méritaient même pas qu’on leur donne l’heure.

- Je suis pas du genre à me battre pour distraire les autres. Au contraire, mon but c’est de lutter contre la violence gratuite. Du coup, j’ai crée une sorte de milice indépendante qui essaie de gérer la sécurité du No man’s land. C’est pour ça que j’essaie de devenir quelqu’un « d’important », pour rallier un maximum de personne à ma cause, tu vois ?

C’était une façon comme une autre de tourner les choses, de les tourner à son avantage. Si le but premier demeurait d’éloigner les soupçons de sa personne, James devait admettre qu’il n’avait rien contre un peu de reconnaissance.

- Oh tu as pas idée, dit-il après qu’un bref rire nasal lui ait échappé un groupe parfait et les douches ne sont même pas froides ! C’est le club med !

Ses coudes vinrent trouver place sur la table, comme s’il s’apprêtait à parler de quelque chose d’important. À dire vrai, c’était un peu le cas. Les vêtements de luxe étaient un sujet très important à ses yeux.

- C’est pas si loin que ça non. En fait il y a deux endroits précisément. Un, un peu plus loin que l’autre. Mais le deuxième c’est au centre de la ville et je suis sûr que tu pourrais y trouver ton bonheur. Robes, chaussures, bijoux! , dit-il alors que son sourire réapparaissait

Le yacht était bien entendu à éviter, il n’était pas encore venu à bout du sang sur le plancher. Un franc rire lui échappa toute fois à la remarque sur les gardes du corps.

- Alors j’avais le costume noir, l'air sérieux et l’oreillette oui mais je me suis jamais occupé de stars en garde du corps. Bizarrement, les stars étaient plus présentes pour l’escort que pour le garde du corps !

Il haussa nonchalamment les épaules, repensant machinalement à Hope qui avait été sa première cliente célèbre.

- C’est surprenant oui, répéta-t-il à voix basse alors que ses yeux continuaient de détailler Keira.

La peau claire de la jeune femme se teinta à nouveau d’un rouge presque vif. Lui, il continuait de sourire en coin alors qu’elle en venait à s’excuser.

- Et j’ai le droit de savoir à quoi tu pensais, si ce n’est pas à mon ancien métier ? dit-il le plus naturellement du monde

James était curieux de connaître la raison de ce rougissement, si l’évocation d’être escort boy n’en était pas la raison. Il avait vu des centaines de fois ce genre de réaction, beaucoup étaient mal à l’aise à l’idée que le sexe soit un travail.

Il écarquilla légèrement les yeux à l’évocation de la carrière qu’aurait dû avoir la jeune femme.

- J’imagine que ça a pas dû être facile a accepter, surtout si ton monde tournait autour de la gym… Mais du coup, ça nous fait une deuxième drôle de coïncidence, j’étais barman et serveur dans un pub à Londres quand j’étais à la fac !

James avala une nouvelle gorgée. Il la regarda rougir à nouveau, alors qu’il lui demandait s’il ne valait mieux pas qu’il détourne le regard. C’était à la fois amusant et mignon, cette façon dont sa peau avait tendance à rapidement se peinturlurer.  Un nouveau sourire vint alors ourler ses lèvres.

- Tant mieux, le fond de mon verre est bien moins intéressant, lâcha-t-il la voix emplie d’espièglerie Tu dois avoir l’habitude, d’être regardée comme ça… Non ?

camo©️015



runaway baby
Before I put my spell on you. You better get away, darling because everything you heard is true • sheepirl.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Keira Holloway
Keira Holloway
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 302
Sujet: Re: Life doesn't have to be so planned. Just roll with it and let it happen × James   Mar 3 Aoû 2021 - 23:58
Keira a un petit sourire en haussant les épaules. « Peut-être pas vraiment un sacré périple, mais disons que c'est original... » Elle ne connait pas beaucoup de survivants qui ont survécu quelques temps dans un bateau. Au moins, elle a le pied marin et si c'était à refaire, elle foncerait sans hésiter. C'est une expérience unique, elle a beaucoup appris. Est-ce qu'elle est bien où elle est maintenant ? Keira hoche la tête. « Oui, mon groupe bouge pas mal, on ne s'ennuie jamais. » Et puis, tous les membres du groupe sont attachant. Elle a un petit pincement au coeur en songeant à Emily et Tori, ses deux amies dont ils n'ont aucune nouvelle. Oui, elle les apprécie tous, même Peter avec son caractère de cochon. « Et je t'avoue que je suis pas du tout faite pour la vie en solitude donc mon groupe me convient bien... » Keira aime la vie en groupe, elle aime être entourée, pouvoir parler, échanger. A ses yeux, il n'y a rien de pire que la solitude.

Keira écoute ses explications concernant Seattle. Son regard se pose autour d'eux, sur le bar et sur les personnages qui y sont présentes. Elle hoche la tête. « C'est agréable de retrouver un semblant de normalité, oui... » souffle-t-elle. Ils ne retrouveront jamais leur vie d'avant mais boire un verre dans un bar est une première étape. Ce n'est pas désagréable. Keira esquisse un petit sourire. Elle ne manquera pas de faire de la pub auprès de ses amis sur la provenance des cigarettes. C'est un produit devenu très rare, nul doute que les fumeurs seront intéréssés.

La brune fronce les sourcils, attentive à son explication. « La milice... » répète-t-elle. Keira n'en a pas encore entendu parler, mais elle trouve que c'est une idée géniale. Elle comprend mieux pourquoi il veut devenir quelqu'un d'important et elle trouve sa cause très noble. La brunette lève son verre en direction de l'ancien escort : « Le monde manque de gens comme toi ! » Un petit rire lui échappe. Son regard se dirige vers la piscine un peu plus loin. « Je pense que certains se battent dans la cage pour survivre, pas seulement pour distraire les autres, mais ça fait partie du jeu... Plus ils ont de public et meilleurs sont les gains... » Elle peut aisément comprendre que ça ne soit pas le truc de James. Elle-même se sentirait très mal à l'aise si elle devait se battre dans la vieille piscine.

A l'évocation du fameux endroit où sont stockés des robes et des bijoux, elle a un petit sourire. « Tu me donneras l'adresse ou tu la gardes pour toi ? » souffle-t-elle, amusée. Des fois, elle pourrait aller y faire un tour. Ce serait drôle d'enfiler de jolies robes et de se prendre pour quelqu'un d'important le temps de quelques heures. « A moins que ça soit ton truc les robes aussi.... » glisse-t-elle avec un petit air taquin. Si habituellement Keira est à l'aise, là, elle l'est encore plus. James a la conversation facile, il est agréable et plutôt charmant, il faut l'avouer.

Keira est surprise que les stars soient plus intéressées par son côté escort que par celui du garde du corps. Bon, il faut dire que James est particulièrement mignon. « Tu as déjà eu des personnes connues parmi tes clientes ? » demande-t-elle, curieuse.

Un petit rire gêné lui échappe. A quoi pensait-elle ? Keira est piètre menteuse. Au moment où les mots franchissent ses lèvres, elle sait que ce n'est pas une bonne idée de tout dévoiler. « On a une ancienne sexologue dans notre groupe et elle nous a donné un petit cours la dernière fois. Et, euh... » Keira bafouille. « Elle nous a conseillé de pratiquer... » Elle plonge le nez dans son verre, rouge écarlate. Keira se rend alors compte de deux choses : un, elle va passer pour une débutante au niveau sexuel et de deux, il va croire qu'elle lui propose de coucher avec lui pour s'expérimenter. Est-ce possible de rougir encore plus quand on est déjà rouge écarlate ? Visiblement oui, elle a les joues en feu. « Enfin, c'est pas une proposition, je, euh... »  Elle esquisse un sourire, un peu mal à l'aise avant de laisser échapper un petit rire et de boire une nouvelle gorgée de sa bière. Mon dieu, elle va mourir de honte.

La suite n'aide pas à diminuer sa rougeur. Est-ce qu'elle a l'habitude d'être regardée comme ça ? « Pas vraiment... » avoue-t-elle. Peut-être parce qu'elle n'est pas attentive aux regards des autres, mais à ses yeux, c'est plus car elle pense être souvent vu comme une bonne copine... Et pourtant, elle soutient son regard, un petit sourire aux lèvres. Il ne faut pas se le cacher, être regardée comme ça n'a absolument rien de désagréable... Elle prête une vague attention à ce qu'il lui dit concernant son ancienne passion mais relève leur deuxième point commun. « On a vécu tous les deux sur un bateau.. On a été serveur/barman tous les deux. On dit jamais deux sans trois, alors... quel est notre troisième point commun ? » souffle-t-elle, amusée.



Jeux d’enfants
Les amis c’est comme les lunettes, ça donne l’air intelligent, mais ça se raye facilement et puis, ça fatigue. Heureusement, des fois on tombe sur des lunettes vraiment cool !
Revenir en haut Aller en bas  
James Gray
James Gray
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Devil's Rejects
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 946
Sujet: Re: Life doesn't have to be so planned. Just roll with it and let it happen × James   Mer 18 Aoû 2021 - 17:00
Life doesn't have to be so planned. Just roll with it and let it happen

Keira
&
James


- C'est pas faux... Alors disons que c'est un sacré périple original ?

Car, après tout, ils ne devaient pas être des plus nombreux à avoir passé une partie de leur vie post-apocalyptique sur un bateau qui naviguait réellement. James avait longtemps mesuré la chance qu'il avait eu d'être sur ce yacht. Il avait évité de subir les premiers mois où tout avait dégénéré. Ces premiers mois, qu'on lui avait conté, où le chaos régnait parmis les vivants encore trop nombreux cette Terre. La sélection naturelle c'était faite, fauchant les faibles et les idiots alors que lui était tranquillement posé dans ce yacht de luxe, au large de Seattle. La seule chose qu'il n'avait pas apprécié, c'était d'avoir été maintenu dans l'ignorance les premières semaines mais sa détermination et sa roublardise l'avait aidé à se faire une place dans cette équipe en charge de la sécurité. À tel point qu'il avait réussi à se faire entraîner au tir et à la survie. Jusqu'à ce qu'il ne décide de les abandonner une fois sur la terre ferme. Pour retrouver un autre groupe meilleur et cacher son vrai visage. Et ainsi de suite.

- Je te rejoins là-dessus. Je ne supporte pas être seul. En fait pour être honnête, je ne l'ai jamais été. Que ce soit avant la fin du monde ou maintenant, j'ai jamais été un adepte de la solitude et j'y ai jamais été habitué.

L'anglais devait admettre que d'avoir grandi dans une famille nombreuse l'avait sans doute poussé à s'habituer d'être entouré. La seule chose qu'il ne pouvait pas dire à Keira, c'était que son masque finissait toujours pas s'effriter, ce qui le forçait toujours à partir une fois le mal fait. Mais la vérité était là, il ne savait pas être seul. Il avait bien trop besoin de divertissement et que l'attention soit tournée vers lui et son ego surdimensionné. Comme à cet instant précis où la jeune femme levait son verre en sa direction, déclarant que le monde avait besoin de plus de personnes comme lui. Un léger sourire vint étirer le coin de ses lèvres.

- J'irais pas jusque là... Je pense que "les gens comme moi" comme tu dis, il y en a plein mais ils sont seuls ou alors ils n'osent pas. Il suffit parfois qu'une personne se lève pour que les autres suivent, tu vois ce que je veux dire?

C'était un fait. Ce qu'il taisait, en revanche, c'est que le Monde se porterait en réalité encore plus mal si "les gens comme lui" pullulaient. Il avait beau aimer la compétition, il ne supporterait pas de voir ses potentielles victimes partir sous les coups de quelqu'un d'autre comme lui; à moins que cette personne ne soit Tyler.

Ses yeux clairs suivirent alors le regard de Keira pour se poser dans le fond de cette piscine désaffectée. Nonchalamment, il haussa les épaules.

- Tu as raison et c'est une façon comme une autre de survivre c'est juste... pas mon truc. J'me dis que quitte à se battre  autant le faire pour une cause. Mais c'est une question de point de vue et j'irais pas juger ce que font les autres pour survivre

Du moins, pas à voix haute. Pour l'ancien garde du corps, le jugement était constant. Pour lui, aucun de ces badauds ne lui arrivait à la cheville et la plupart était soit insigniant soit d'un ridicule sans égal. Et puis, il y avait ces rares personnes qui éveillaient soudainement la curiosité souvent malsaine de James. Comme cette Keira qui s'avérait arracher parfois de vrais sourires ou de vrais rires au britannique. Ses pensées n'en demeuraient pas moins perfides ou perverses mais il arrivait à les mettre de côté un court instant.

- Je sais pas si je te donnerais l'adresse, je suis pas trop chaud à l'idée que tu voles mes robes préférées dit-il avant de rire à son tour. mais je suis d'humeur généreuse alors je ferais un effort finit-il par dire en bombant faussement le torse

Son sourire s'effaça lentement, laissant place à une mine un peu plus sérieuse alors qu'il creusait dans sa mémoire le nombre de personnes célèbres qu'il avait côtoyé.

- Je pourrais pas te dire combien exactement mais j'ai eu plusieurs personnes connues dans mes clientes oui, mes clients aussi

Une lueur d'amusement dansa un court instant dans ses iris, presque impatient de voir le visage qu'afficherait Keira lorsqu'elle comprendrait que sa clientèle n'était pas uniquement féminine. C'était toujours drôle de voir les réactions des personnes en face. Parfois mal à l'aise à cette idée, souvent étonnée.

- Mais souvent c'était des personnes que le public avait délaissé et ils voulaient relancer leurs notoriétés en faisant un petit scandale. Tu te souviens de l'actrice Hope Kanigan ? Elle était mariée et elle s'est affichée avec moi, ça a fait couler de l'encre et elle a eu des nouveaux contrats. C'est le côté un peu malsain du star système, prêt à beaucoup pour un peu de reconnaissance

Et il semblait que dans le fond, c'était indirectement son ancien travail qui fit rougir la jeune femme. Car, forcément, à l'évocation du terme escort boy, c'était l'idée du sexe qui venait en premier. Un  nouveau rire échappa alors à James. Tant pour la réflexion que pour le rouge écarlate qui revenait au galop sur les joues claires de la jeune femme.

- Elle a pas tort cela dit. Comme on dit c'est en forgeant qu'on devient forgeron non ?

Pour lui, tout était une question de pratique. Le sexe n'était pas quelque chose d'inné, quand bien même ça ne s'oubliait pas, la pratique était la meilleure des options. Avec le plus de personne possible, dans l'esprit de James. Un peu comme les meurtres. Les premiers étaient toujours maladroits, rapides. Puis, plus des gorges passaient sous ses lames, plus ses techniques changeaient, s'affinaient.

Il finit par dresser un sourcil interrogateur  à Keira avant de sourire en coin, le regard plein de malice.

- Dommage, c'est le genre de proposition qu'on peut pas refuser pourtant.

Il termina son verre d'une traite, claquant doucement le verre sur la table.

- Désolé, c'est pas pour te mettre mal à l'aise dit-il en secouant la tête

Le regard de Keira finit alors par retrouver les yeux de l'anglais. Son sourire s'élargit légèrement.

- J'ai du mal à y croire lâcha-t-il, amusé

Keira était une belle jeune femme et il était difficile de croire qu'elle n'était pas regardé de cette façon.

James feinta alors la réflexion avant de reprendre la parole.

- Hm... disons que le troisième point commun, c'est qu'on va tous les deux devoir recommander un verre ?

Sans vraiment prendre le temps d'attendre une réponse, bien trop sûr lui, l'ancien garde du corps se leva et se dirigea vers le comptoir. Il paya deux verres et négocia, contre la promesse d'un savon, de récupérer quelque chose qu'avait donné Keira. Il revint ensuite à leur table posant les deux verres.

- Comme promis. Enfin, si tu as le temps et l'envie

De sa poche, il sortit le bracelet qu'il venait de récupérer pour le poser devant elle, un nouveau sourire aux lèvres.


camo©️015



runaway baby
Before I put my spell on you. You better get away, darling because everything you heard is true • sheepirl.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Keira Holloway
Keira Holloway
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 302
Sujet: Re: Life doesn't have to be so planned. Just roll with it and let it happen × James   Lun 23 Aoû 2021 - 14:21
« Un sacré périple original ! » répète-t-elle avec un grand sourire aux lèvres. Quant à la suite, Keira hoche la tête. « Pareil, j'avais 11 frères et soeurs, disons que je ne connaissais jamais la solitude non plus. Et l'apocalypse n'a rien changé, au contraire, survivre seule me fait un peu peur. » Elle avait grandit au sein d'une famille nombreuse. Si certains de ses petits camarades à l'époque la plaignait, elle, elle ne voyait que des avantages à cette petite communauté qu'était leur famille. Et puis, c'était la petite dernière, si elle devait se battre pour ne pas être sans cesse vu comme la "petite", elle avait aussi droit à des privilèges. Sa famille n'était pas parfaite, mais elle ne l'aurait changé pour rien au monde.

« Oui, je vois. » La réflexion de James fait sens. C'est le principe de la foule, souvent les gens se contentent de suivre sans oser intervenir mais si quelqu'un se lève, plusieurs oseront le faire aussi. « Mais ne sois pas trop humble, tu es quelqu'un de bien. » Et elle persiste à croire qu'ils ont besoin de gens comme lui dans ce monde aussi cruel. L'idée de sa milice en tout cas est excellente, ça permettra surement de faire baisser la mortalité, les agressions...

Ils s'entendent sur la piscine. Elle comprend son point de vue une fois de plus. Quand ils abordent le mystérieux endroit où il a trouvé des robes de luxe et qu'il prétend vouloir les garder pour lui, elle laisse échapper un rire plus franc qui résonne un peu trop fort dans la vieille piscine. « Je donnerais beaucoup pour te voir dans une de ces robes... » continue-t-elle amusée. « Je suis sûre que tu serais très sexy... » Un nouveau rire la secoue. Oui, James n'a pas vraiment le gabarit à porter des robes. Cette pensée l'amuse beaucoup en tout cas et rire, se détendre fait du bien.

« Oh... » lâche-t-elle, surprise. Ainsi, il n'a pas eu que des clientes, des clients aussi. Elle ne juge pas du tout, chacun a la sexualité qu'il désire. « Pardon... » s'excuse-t-elle. « Je suis juste surprise, mais je ne juge pas... » Après tout, pourquoi pas ?

« Hope Kanigan ? » Keira réfléchit, ce nom lui dit vaguement quelque chose mais sans pour autant réussir à mettre un visage dessus. « Dans le café où je bossais, on reçevait une tonne de revues et journaux tous les matins, j'ai lu pas mal de potins à l'époque, j'en ai peut-être entendu parler. » Elle creuse encore un peu dans son esprit puis abandonne. Dans tous les cas, elle ne juge pas son ancien métier, tout le monde avait un boulot, il faut ce qu'il faut pour vivre. « Au moins, ton métier ne devait pas être ennuyant. C'est cool de pouvoir allier boulot et plaisir. »  Elle s'arrête. Pourquoi a-t-elle dit ça ? « Enfin, c'est pas ce que je voulais dire... Je suppose que.. enfin pour euh... Pour avoir des relations, tu devais apprécier, enfin... » Elle tente des gestes, se rend compte qu'elle s'enfonce encore plus, rougit une nouvelle fois, bafouille et finit par abandonner. Bon sang, elle se sent tellement ridicule. En tout cas, si ça permettait à James de vivre sur un yacht comme il le disait au début, ça avait forcément des bons côtés.

C'est en forgeant qu'on devient forgeron lui dit-il. « Oui, c'est ce qu'on dit oui. » Keira a clairement envie de disparaitre sous terre. Elle sent ses joues complètement rougir et tente de se cacher derrière son verre en buvant de petites gorgées. Quand il prétend que ce n'est pas le genre de propositions qu'on peut refuser, elle relève un regard surpris vers lui. « Ah oui ? » Elle se reprend presque aussitôt « Enfin, je veux dire... » Qu'est-ce qu'elle voulait dire ? En fait, elle ne sait même plus. La gêne lui fait perdre ses moyens. « J'ai jamais eu recours aux services d'un escort... » souffle-t-elle. Non bien sûre que non. Elle écarte les bras. « Et... Je n'en ai pas les moyens... » Au moins, il ne croira pas qu'elle lui fait des propositions. Pourquoi tenter la marchandise si on a aucun moyen de la monnayer ?

Elle hoche la tête « Va pour le troisième point commun ! » lance-t-elle d'une voix enjouée. Son regard suit l'homme tandis qu'il se dirige vers le comptoir. Elle attrape alors un papier qui traine dans la salle et s'en sert comme d'un éventail. Bon sang, il faut vraiment qu'elle cesse de rougir à la moindre réflexion, c'est gênant ! Il revient avec deux verres, elle le remercie du regard jusqu'à ce que ses yeux tombent sur la gourmette qu'elle avait échangé. « Non...» murmure-t-elle, surprise. Elle est gênée et attrape le bijou du bout des doigts. « Merci, mais il ne fallait pas... » Keira glisse le bracelet autour de son poignet. « Je vais vous être redevable de beaucoup de choses maintenant ! »





Jeux d’enfants
Les amis c’est comme les lunettes, ça donne l’air intelligent, mais ça se raye facilement et puis, ça fatigue. Heureusement, des fois on tombe sur des lunettes vraiment cool !
Revenir en haut Aller en bas  
James Gray
James Gray
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Devil's Rejects
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 946
Sujet: Re: Life doesn't have to be so planned. Just roll with it and let it happen × James   Jeu 2 Sep 2021 - 13:55
Life doesn't have to be so planned. Just roll with it and let it happen

Keira
&
James


Un hochement de tête accompagna les dires de la jeune femme. Si James était étonné d'entendre qu'elle avait onze frères et sœurs, il n'en restait pas moins convaincu que vivre seul n'était pas pour lui. Bien-sûr, à l'époque, il ne supportait pas sa vie, dans ce HLM londonien trop petit pour tant de monde mais peut-être aurait-il encore moins supporté d'être fils unique, en plus d'être pauvre.

- Je comprends, je pense que l'humain n'est pas fait pour vivre seul, à quelques exceptions près bien-sûr

L'anglais haïssait autant qu'il aimait la race humain. Il aimait sa compagnie, il aimait son contact; tout comme il haïssait sa stupidité, sa laideur. Ce qu'il aimait encore plus chez cette race, c'était la façon dont elle s'accrochait à la vie, cette façon dont elle était la seule à supplier ou à tenter de négocier une cause déjà perdue d'avance. Ce qu'il aimait aussi, c'était que tout ça le faisait se sentir supérieur, sur tous les points. L'humilité, il ne connaissait pas. Pourtant, il s'efforçait chaque jour de le faire croire.

- Merci? dit il en semblant presque gêné Mais ma grand-mère me disait toujours qu'en étant humble rien ne pourrait me toucher ni les éloges ni les reproches, parce que je sais qui je suis

L'ancien garde du corps esquissa un bref sourire en repensant à sa grand-mère et à  ses trop nombreuses citations, dont elle essayait de se faire passer pour l'auteure. Cette femme, c'était tout de même la seule personne que James avait réellement porté dans son cœur. Elle était aussi peut-être la seule à avoir déceler bien avant lui-même les problèmes qui régentaient son jeune esprit. Elle n'était pas la plus intelligente des femmes mais elle était clairvoyante.

Le sourire en repensant à sa chère grand-mère s'étira un peu plus, devenant maintenant amusé dès lors que Keira lui parlait de le voir en robe.

- Il me faudrait plus que deux verres pour ça mais tu pourrais être surprise

Il ne put réfréner le rire qui filtra entre ses lèvres à cette réflexion. La dernière fois qu'il s'était grimé en femme, qu'il avait revêtu une robe, c'était lors de l'attaque du camp des Divas et tout ça lui avait plutôt bien réussi. De plus, l'escort boy avait toujours été persuadé qu'un rien ne l'habillait. Doté d'un narcissisme sans limite, il était persuadé de pouvoir porter n'importe quoi sans perdre de sa splendeur.

Par mimétisme et aussi par taquinerie, James ouvrit grand les yeux et la bouche devant le "oh" de surprise de la jolie brune  en apprenant que le genre importait peu pour lui, avant de sourire à nouveau.

- T'inquiète pas, ça surprend toujours même si je comprends pas bien pourquoi... Je pars du principe du "pourquoi se priver"?

Homme, femme... Il s'en moquait éperdument. Un corps était un corps, même anonyme. Et chacun de ces corps pouvait provoquer du plaisir, à sa manière, offrant une palette parfois illimitée. Il avait bien sûr ses préférences mais jamais il ne se fermait à quelque chose, en matière de sexe.

- Sans doute oui, elle était au cœur de beaucoup de scandale

Un sourire un brin nostalgique vint trouver place sur son visage, repensant à cette pluie de flash qui s'était abattue sur lui à chaque fois qu'il était en compagnie de Hope, en repensant aussi car qu'ils passait entre eux dès lors que les portes étaient closes. Il reprit toute fois un air un peu plus sérieux, bien que toujours autant amusé par les réactions de Keira lorsqu'ils parlaient de son ancien métier.

- Ça tu peux le dire, je m'ennuyais jamais. Etre payé pour faire quelque chose qu'on aime, c'est un avantage dit il en riant légèrementmais il y avait pas que du sexe, promis

Et c'était en partie grâce à cet aspect non sexuel de ce travail que James avait appris à jouer la comédie. À prétendre, à devenir ce qu'on attendait de lui, à convaincre.

La gêne, plus que palpable de Keira à l'évocation d'une proposition qu'il ne pouvait refuser, le força à continuer encore un peu plus.

- J'ai le droit de dire que c'est une chance alors que je ne sois plus escort depuis cinq ans et que je ne me fais plus payer pour ça ? dit il innocemment, un sourire au coin des lèvres.

James pourrait être plus clair dans ses mots mais pour lui, c'était suffisant pour faire comprendre qu'il ne serait absolument pas contre de lui rendre ce... service. Gratuitement.

Il revint rapidement à leur table, les verres en main et le bracelet en supplément, avec un sourire qui se voulait à la fois courtois et attendri aux lèvres.

- On repasse au vouvoiement ? demanda-t-il amusé tu m'es redevable de rien, tu as déjà payé ton verre de remerciement

Sur ces mots, il s'assit et leva son verre dans la direction de Keira.

- Et puis tu me disais que c'était la première fois depuis longtemps que tu revenais ici, ça serait bête de rester sur une mauvaise impression à cause de ce voleur

Il ajouta un clin d'oeil avant de boire une longue rasade.


camo©️015



runaway baby
Before I put my spell on you. You better get away, darling because everything you heard is true • sheepirl.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Life doesn't have to be so planned. Just roll with it and let it happen × James   
Revenir en haut Aller en bas  
- Life doesn't have to be so planned. Just roll with it and let it happen × James -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: