The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-24%
Le deal à ne pas rater :
Samsung Galaxy S20FE 6.5″ Double SIM 128 Go (Orange) à 499€
499 € 659 €
Voir le deal

Bunny Therapy | Sasha
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sasha Critchlow
Sasha Critchlow
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 185
Sujet: Re: Bunny Therapy | Sasha   Ven 21 Mai 2021 - 1:11
« Dans la pornogra... »
Elle bug, là, Sasha ! Il faut le temps que l'information remonte au cerveau puis qu'elle l'assimile. Et enfin, qu'elle observe suffisamment longtemps Cesare pour être à peu près certaine qu'il n'est pas en train de lui faire une blague. « Mais nooon ?! » Forcément, la pharmacienne est maintenant obligée d'imaginer des trucs un peu dégoûtant. Des gens qui transpirent en s'emboîtant, simulant des râles puis des orgasmes. Et des trucs qui collent. Partout. Et en arrière plan, la langue à moitié pendue et les yeux injectés de sang, des gens qui se masturbent en observant la scène.

« Mais de la pornographie avec du sexe, donc ? » se hasarde-t-elle à demander, un peu assommée par cette déclaration qu'elle était loin de voir venir. Et puis la logique reprend le dessus et elle écrase doucement sa main contre son front. « Non, oublie ça ! Question conne ! » Elle se sent bien bête. Et tout autant inculte. Bon, d'accord, elle a déjà vu un film érotique. Mais pas du porno. Elle préférait les films d'amour, elle. Les trucs mignons. Avec des chats ou des enfants. Ou alors, la science fiction ! Ouais, Alien, c'était cool ! « Ca devait être... intéressant ? » souffle-t-elle, pressée de ne pas paraître inconvenante ou d'avoir l'air de juger. Elle est surprise, c'est tout. On le serait à moins !

La voici donc qui lâche un petit rire crispé avant de revenir à leurs moutons. Ou plutôt, leurs lapins. Même si leur traque est plutôt devenue une activité annexe, suppléant une conversation qui est devenue plutôt étrange. Cesare lui avoue même, lorsqu'ils évoquent les soins relatifs que Sasha pourrait lui prodiguer, qu'Emi a une dent contre lui. « Emi ? Notre Emi ? » Il parle bien de leur camarade, celle qui vit avec eux ? « C'est sûrement une fausse impression ! Elle est adorable ! » affirme-t-elle sur un ton réconfortant. « Qu'est-ce que t'as bien pu faire ? Tu lui as proposé de tourner dans un de tes films ? » Elle rigole, tente de jouer la carte de l'humour. Et puis elle réfrène son sourire, estimant peut-être que cette blague était de mauvais goût.

Et puis ils finissent par évoquer les groupes que son aîné à rencontré et les raisons qui l'ont poussé à les quitter. Ses camarades ont effectivement disparus. Comme souvent, la faucheuse semble avoir obtenu son dû. « J'suis désolée... » Et elle l'est sincèrement, oui. Quand bien même elle sait qu'au fond elle n'a pas à l'être et qu'elle n'est pas responsable de tout ça. Mais l'empathie a ses raisons que la raison ignore, pas vrai ? « Ben... Tu sais, en fait, c'est mon tout premier groupe ! Le seul compagnon de route que j'ai eu pendant toutes ces années, c'est Valérian ! Et le hasard a voulu que nos routes se séparent. Le hasard et une bonne petite bande de rôdeurs, aussi ! » Elle se risque à sourire. La séparation fut dure. Et elle a toujours de la peine à croire qu'elle a retrouvé le grec. « Et c'est aussi le hasard qui nous a réunis ! Comme quoi, il fait parfois bien les choses ! » conclue-t-elle en haussant les épaules.

Tout ça, donc, c'est un peu nouveau pour elle. Elle doit s'acclimater, apprendre à composer avec différents caractères, avec des gens que l'apocalypse a changés. Dans la foulée les cris de cette femme que leur équipe a laissé se faire violer quelques semaines plus tôt raisonnent à nouveau dans son esprit. Parfois, elle se demande si la solitude n'était pas plus simple à supporter. « Et donc ? Tu faisais quoi dans ton... activité cinématographique, exactement ? » Est-ce qu'elle fait bien de poser la question ? Elle est curieuse, Sasha. Et la dernière chose qu'elle souhaite, c'est encore que Cesare pense qu'elle est la coincée de service. Même si c'est un peu le cas, lorsque ça concerne la sexualité... « Des trucs un peu classiques ou genre... j'sais pas... des partouzes géantes avec... de la crème chantilly ? » Et la voici qui rougit. Mais ça c'était un peu couru d'avance. Elle n'est pas très bonne comédienne, la pharmacienne.


Wherever there is a human being, there is an opportunity for a kindness.
Revenir en haut Aller en bas  
Cesare Acconci
Cesare Acconci
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 533
Sujet: Re: Bunny Therapy | Sasha   Ven 21 Mai 2021 - 1:56

Sur l’éventail des réactions, celle de Sasha est déjà cataloguée. Le choc premier, le doute qui s’installe, la confusion qui plane cinq secondes et renvoie comme seul signal une question complètement débile dans son crâne. Cesare se marre, la laissant réaliser toute seule que la pornographie sans sexe d’une façon ou d’une autre, c’est quand même assez rare.  Oh il va pas le prendre mal, il a déjà vu toute la panoplie de ce que les gens ont à dire sur le sujet, et elle, franchement, a juste l’air gênée. Alors il se contente d’un sourire pour esquiver le sujet.

Qu’on lui fasse pas croire que cette gosse a plus de vingt-cinq ans. A peine vingt, son estimation vient encore un peu plus de tomber. « Bah oui la nôtre, pas celle du groupe à côté. » Adorable, on lui a déjà fait le coup. Isha qui n’a que louange pour sa femme, sa douceur et sa blondeur, quand c’est une harpie qui l’a saisi au vol d’un lendemain de cuite. « Même pas ! » C’est son homme qui l’aurait assassiné. « Quand je suis arrivé Isha s’est fait pourrir la tronche, du coup j’crois qu’elle m’a catalogué mauvaise influence. Mais oh, on est d’accord qu’il a pas besoin de moi pour être ravagé celui-là hein ? » Ce gars-là a clairement des connexions qui se font pas dans son crâne.

« Mais elle a décidé de me foutre ça sur le dos plus que sur le père de son gosse pour une raison ou une autre. » Compréhensible, surtout quand il oublie au passage la moitié des faits. Y a des manières de raconter, et Cesare sait toujours choisir l’angle qui lui plait. Un vague historique plus tard, il hoche la tête au hasard qui a conduit Sasha là. Honnêtement il a du mal à imaginer la petite s’en sortir en solitaire, quand il voit sa propre galère, mais probablement qu’elle a de la ressource sous les sourires. Y a plus grand monde en vie qui peut se permettre d’en manquer ces temps-ci.

Retour de son ancienne profession dans la discussion, et la maladresse absurde lui tire un franc éclat de rire. Ah elle peut rougir, même mal le prendre, Cez peut pas lutter contre l’innocence de petite fille. « Alors, déjà ça dépend ce que t’appelles classique. » Pour la peine il cale ses mains sur le béton derrière lui. « Mais globalement… le but c’est que ce soit rentable, okay ? Donc ouais, on était plutôt généraliste. » C’est vague, il sent bien que les questions vont pas tarder à pleuvoir.

« Y a forcément quelqu’un, quelque part, dont le kiffe ça va être… je sais pas, les lézards. » Ou la farine, ou les moufles en laine, à vrai dire n’importe quoi ferait l’affaire. « A vrai dire, probablement plus d’une personne. Mais la question c’est pas, est-ce qu’y a quelqu’un, c’est est-ce qu’y a assez de gens pour que ça éponge les coups de production. » Cette discussion n’a plus aucun sens maintenant, mais il a les deux pieds dedans. « Tu te doutes que déplacer toute une équipe de tournage, payer les locaux, les acteurs, le crew camera et le matériel, ça a aucun sens si c’est pour pas que ça se vende derrière. Donc désolé pour les amoureux des lézards, mais on faisait pas. »

Un regard sur la gosse, vu la candeur affichée, il a pas trop à se méfier. « Mais globalement, tout ce que t’imagines là tout de suite sans réfléchir, oui on faisait. » Il a franchement des doutes sur le fait qu’elle pense illico aux kinks les plus tordus qu’il lui a fallu deux ans dans le métier pour réaliser que… ouais, ça existait. Et il en a croisé des trucs pour lesquels il s'est longtemps demandé, simplement, mais qui mate ça putain ? En dehors des gars du métier, et encore, pour se marrer.


Bunny Therapy | Sasha - Page 2 Fkb6
Revenir en haut Aller en bas  
Sasha Critchlow
Sasha Critchlow
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 185
Sujet: Re: Bunny Therapy | Sasha   Sam 22 Mai 2021 - 4:49
« Il s'est fait pourrir la tronche ? »
Elle arque l'un de ses sourcils, marquant ainsi le fait qu'elle n'est pas vraiment sûre de comprendre ce que Cesare cherche à lui dire. Mais elle l'écoute néanmoins poliment raconter sa version des faits. La réaction d'Emilie lui semble un peu exagérée si le seul tort du producteur pervers est simplement d'avoir été présent. Et puis elle le sait bien, elle, qu'Isha n'a pas spécialement besoin d'être influencé pour se comporter de manière archaïque.

Toutefois son interlocuteur semble chercher une confirmation. Et la pharmacienne, elle, ne peut pas vraiment la lui offrir. Parce que ça ne se fait pas trop, déjà, de dire du mal de ses petits camarades. Et ensuite parce que la critique n'est pas dans sa nature. « Il est... » commence-t-elle, hésitante. « Disons qu'il a pas dû avoir une vie facile ? » Elle hausse les épaules, ne sachant pas vraiment que dire d'autre. Elle comprend l'opinion de Cesare et y adhère tout de même un peu. Mais ce n'est pas vraiment la faute d'Isha si, par mégarde, il a été bercé trop près du mur...

Quant au fait qu'Emi excuse son mari en rejetant une éventuelle faute sur Cesare... « C'est l'amour, ça ! Ca rend un peu aveugle... » justifie-t-elle un brin maladroitement et sans doute un peu naïvement. Le tout avec un petit air rêveur sur le visage. « Ou les hormones, peut-être ? » Elle n'a jamais été enceinte donc elle ne sait pas trop. « Le prends pas trop personnellement ! » Même s'il devrait peut-être s'inquiéter. Dans le fond elle n'en sait rien mais se sent obligée de le rassurer. Si Isha est une tête de pioche, Emi a au moins l'avantage de gentille. Ca va forcément s'améliorer !

Ce n'est de toute façon pas si grave puisqu'ils se retrouvent très vite à parler de pornographie et de tous ses sujets que Sasha ne pensait pas décemment aborder un jour avec un survivant. Elle manifeste un brin de curiosité. Parce que chaque rencontre est une richesse qui doit être exploitée à son maximum. Mais très vite, elle se retrouve à rougir bêtement tandis que l'homme lui explique la nature de son œuvre. « Généraliste ? » Comme les médecins ? « Les... lézards ?! » répète-t-elle dans la foulée, les yeux ronds comme des soucoupes. « Mais... Y'a des gens qui aiment les lézards ?! » Si elle s'était tue, elle aurait vite compris que l'exemple était volontairement boiteux.

« Ah oui d'accord, je vois ! » confirme-t-elle. « L'offre et la demande, tout ça ! » L'économie, ce n'est pas exactement un sujet qui la passionnait. Mais elle comprend bien l'idée des coûts de production et ces choses-là. Parce qu'elle devait aussi payer ses factures à la fin du mois, elle. « Tout ce que j'imagine, tu le faisais ? » s'étonne-t-elle à nouveau, se demandant d'ailleurs ce qu'elle est en train d'imaginer en cet instant. « Tu faisais des films X sur des lapins ? » Parce qu'elle, maintenant, elle pense surtout à rattraper ces petits évadés qui leur donnent tant de fll à retordre.

Et justement, il se trouve que la relative passivité des deux exilés ont poussé l'un d'eux à se rapprocher de Cesare. « Tchézarè ? Écoute attentivement ce que j'vais t'dire ! » souffle-t-elle, parfaitement sérieuse. « Ne panique pas, d'accord ! Mais il y a un lapin juste derrière toi ! » Elle a l'impression de jouer dans un film d'horreur, là. Et elle accentue forcément un peu la gravité de la situation. Parce que ça l'amuse. « Si tu n'bouges pas, il n'te verra pas ! » Il a la référence ? Oui, bien sûr, tout le monde l'a ! « J'en fait un peu trop, là, non ? » s'amuse-t-elle. N'empêche qu'il a tout de même l'occasion d'attraper l'un de leurs protégés. Il ne faut pas qu'il se foire. « Attrape-le ! » Hop hop hop !


Wherever there is a human being, there is an opportunity for a kindness.
Revenir en haut Aller en bas  
Cesare Acconci
Cesare Acconci
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 533
Sujet: Re: Bunny Therapy | Sasha   Sam 22 Mai 2021 - 20:19

« Ouais c’était un peu le bordel ce jour-là… » Est-ce qu’il devrait rentrer dans les détails ? Probablement pas. Des maigres souvenirs qui subsistent à travers la gueule de bois légendaire de ce matin-là, y a pas grand-chose qu’il se sent de raconter. C’est pas tout à fait pour le baigner d’une lumière héroïque cette histoire d’arrivée. Alors Sasha a le droit à un geste vague et une grimace approximative en guise d’explications. Ce qui en est pas, mais sa réponse sur Isha est pas mieux, alors qu’elle vienne pas râler. Cez se marre doucement. « On va dire ça ouais. » Même pas foutue de se foutre de la gueule de ses collègues quand ils sont pas là. Elle est chou cette gosse.

« J’vais pencher pour les hormones. » Quoique l’amour rend effectivement un peu con sur les angles. « Oh non t’en fais pas, ça lui passera. » Il croit, peut-être. C’est pas la première femme de compère pas très emballée de voir Cesare trainer avec leur mec. Pas vraiment un type calme et rangé, plutôt à se battre, picoler, pas vraiment de quoi rassurer la mère au foyer. Ou peut-être que c’était le cul le problème qui sait, même cinq ans après la fin de son activité, du monde civilisé même, il est toujours à en parler. Alors quelque part, ça doit jouer.

Et la petite a presque l’air choquée, autant que curieuse, mais faut peut-être laisser le temps à Acconci de finir de déballer sa pensée avant de s’exciter. Soudainement ça a l’air de faire du sens pour elle, bah oui, fallait juste le laisser terminer. « Voilà. » Finalement producteur, c’est juste un job de comptable, planeur et ressources humaines tout empaqueté. Nouveau rire qui le terrasse. « Alors ça dépend à quel moment tu considères que c’est un lapin… » Ils ont bien fait quelques trucs avec oreilles et pompons à l’écran. Mais un regard sur Sasha coupe la réflexion.

Elle est sérieuse pendant deux secondes, et ses yeux à lui tentent de se tourner sans le reste de sa tête avec. Pas très efficace comme technique. Le sourire perce sur la tension exagérée face à l’évènement, c’est qu’un lapin merde, mais il décolle une main du béton tout doucement. Retournement éclair. Le tonnerre a pas suivi, ou est tombé sur la cible d’à côté. Cesare se retrouve étalé sur le béton et la boule de poil détale à trois mètres de là. Flottement vague.

« Bon allez. » Passé l’instant de solitude affectée, il est temps de se lever. « On va les chopper ces petits cons. » Regard circulaire. « Faut qu’on les regroupe déjà, on les coince dans un espace gérable et on ramasse. Y a pas des… je sais pas, plaques de tôles, du grillage qui traine quelque part ? » Parce que courir après, définitivement, ça marche pas. Et il a pas plus envie que ça de se fatiguer. « Le tout c'est qu'ils sautent pas du toit. » C'est suicidaire un lapin terrifié ?


Spoiler:
 


Bunny Therapy | Sasha - Page 2 Fkb6
Revenir en haut Aller en bas  
Sasha Critchlow
Sasha Critchlow
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 185
Sujet: Re: Bunny Therapy | Sasha   Lun 24 Mai 2021 - 13:13
« J'espère ! »
Que cette sombre histoire entre Cesare et Emilie finira par se résoudre et que l'ambiance au sein du groupe n'en sera pas affectée. Elle craint un peu que le nouveau ne parvienne pas à se faire accepter, qu'on le prie de dégager au profit de la bonne entente au sein de l'équipe. Même si elle doute qu'une telle chose finisse par se produire. « En tout cas je suis là, s'il y a besoin ! » Elle n'insiste pas davantage et se contente de manifester sa disponibilité. Les tensions sont inévitables. Mais la pharmacienne aime les apaiser. Il y a déjà assez de problèmes comme ça qui se terrent au-delà des murs du Merchant. Ce lieu doit rester un refuge, un lieu où tout le monde parvient à se détendre et à se ressourcer.

Et forcément, un peu plus tard, alors qu'ils évoquent des lapins dans un contexte un peu gênant, la pharmacienne écarquille à nouveau les yeux. « Ben un lapin est un lapin dès l'moment où... c'est un lapin ? » répond-t-elle à sa question. Sans être certaine, tout de fois, d'avoir bien saisi le propos. « Oh ! » fait-elle ensuite, comprenant où il souhaite en venir. « Y'a des films où les gens sont déguisés ? Avec des pompoms ? Et des... oreilles ? » Elle qui pensait que ces fameuses oreilles en plastique que des filles adoraient porter ne servaient que pour les carnavals... « C'est quand même un drôle de boulot, ça ! J'espère que t'étais bien payé ! » Parce qu'il faisait ça pour l'argent, n'est-ce pas ? « T'aimais pas vraiment ça, j'imagine ? » Elle voit mal comme c'est la passion qui aurait pu le mener derrière un bureau pour produire des films destinés aux adultes. A-t-il seulement eu le choix ?

Mais ces discussions peuvent attendre car le principal soucis, en ce moment, se manifeste sous la forme de tous ces lapins en liberté. Sasha tente d'avertir son aîné de la présence de l'un d'eux dans son dos. Mais il ne parvient pas à l'attraper malgré le coeur qu'il met à l'ouvrage. Et la pharmacienne lâche un petit rire amusé dans la foulée. « Trop lent, papy ! » plaisante-t-elle. En espérant, tant qu'à faire, qu'il ne le prenne pas mal. Et la voici qui avise du regard les filets disposés sur les plantations et destiné à les protéger de l'appétit des oiseaux. « On pourrait utiliser ça, non ? » propose-t-elle avant de poser un regard ennuyé sur les évadés. Est-ce qu'ils pourraient sauter du toit. « Je... n'pense pas ? » Dans le fond elle n'en sait rien. Mais elle espère vraiment qu'elle n'aura pas à expliquer aux autres pourquoi ces bestioles ont décidé de faire du saut en parachute sans parachutes... « Après c'est des lapins, quoi ! C'est pas forcément les animaux les plus intelligents qui existent... » Même s'ils sont sacrément mignons !

Quoi qu'il en soit, avec l'aide de Cesare elle parvient à retirer l'un des filets qui recouvre les plantations. Dans un premier temps ils parviennent à regrouper la plupart des fuyards. Et puis la maladresse de Sasha se manifeste : elle se prend le pied dans ledit filet, se retrouve déséquilibré en souhaitant faire un pas supplémentaire puis s'étale de tout son long. Et en tentant de se raccrocher à quelque chose, elle emporte dans son élan l'un des bacs rempli de terre. Cette dernière se déverse sur elle alors qu'elle pousse un petit cri de surprise. Et les lapins, effrayés par le bruit, gambadent à nouveau dans tous les sens... « On va jamais y arriver ! » déplore-t-elle avant de recracher un peu de terreau. Le tout en essayant d'ignorer la façon dont il a été fabriqué... « Tu veux bien ? » demande-t-elle dans la foulée en lui tendant la main. Parce qu'il est plutôt lourd, ce bac qui s'est renversé sur elle...

Spoiler:
 


Wherever there is a human being, there is an opportunity for a kindness.
Revenir en haut Aller en bas  
Cesare Acconci
Cesare Acconci
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 533
Sujet: Re: Bunny Therapy | Sasha   Lun 24 Mai 2021 - 19:51

Un lapin est un lapin à partir du moment où il est un lapin. Ah clairement, les philosophes du dimanche sont de sortie sur le toit du Merchants. Est-ce qu’un plug anal en forme de pompon est suffisant pour considérer représenter l’animal ? C’est sur cette pensée que Cesare est en train de retourner ses neurones quand Sasha vient le couper. « C’est pas la majorité mais on en a fait. A un moment c’était la pleine folie playboy aussi donc du lapin… » Ils savaient plus quoi en foutre tellement y en avait. Peut-être même que dans les ruines du studio ils ont encore des goodies qui trainent, depuis bientôt quinze ans maintenant. Merde ça commence à remonter.

Haussement de sourcils à la question, à vrai dire, la réponse est plus compliquée. « J’ai pas choisi de bosser dans le porn, si c’est la question. En tous cas c’était pas ce que je visais. Mais… » Mais. « Je sais pas, ça a ses moments aussi. Crois-moi c’est moins chiant comme ambiance que pas mal d’autres boulots. » En tous cas il imagine, sa seule comparaison c’est avec la restauration. « J’y ai pas passé quinze ans parce que je détestais chaque minute de ma vie. » Certainement pas. Il lui aurait fallu bien moins que ça pour tout envoyer péter. « Les gens sont beaucoup plus détendus sur pas mal de sujets. » Faut dire que vu ce qu’ils se font filmer, ça serait dur de se prétendre coincés.

Mais une boule de poil vient les interrompre. « Eh oh ! » Il se relève en râlant mais avec un sourire qui reste accroché. « Bonne idée. » Le filet. En trois mouvements la chose est prélevée, il laisse à la petite la première tentative de lancer. Mal lui en prend, visiblement. Il lui faut que quatre secondes pour s’étaler, jardinière en prime, terreau et animaux repartis de tous les côtés. Sérieusement. Elle a vraiment survécu seule dans la nature ou elle le fait marcher ? Il se marre comme un con, poing sur les hanches, devant le spectacle de la gosse écroulée. « J’arrive, bouge pas. »

Le bac sur le côté, il attrape la petite main pour la relever. « Tu t’es fait mal ? » Regard au sol, ils ont des lapins et de la terre à reparquer. Manque plus qu’un déluge de grêle pour finir de leur faire les pieds. « On va y arriver, t’inquiètes pas de ça. » Le soupire passe quand même mais il est déjà tout occupé à récupérer le filet. « On fait la même chose mais c’est moi qui lance. » Ca évitera qu’elle se le prenne dans les pieds. « Et si on demande, on sait pas comment la jardinière est tombée. Surement le vent. » Regard entendu, il est pas prêt de prendre le blâme pour ça, ni Sasha.

Petites bêtes repoussées, un peu, en partie. Les boules de poil s’agglutinent et il se tient prêt. Lancer. Echoué. Le seul qui était dessous arrive à se tirer et laisse Cesare dans un silence contemplatif. Ca dure bien sept longues secondes, à admirer là où en est rendu sa vie. Constat pas terrible. « Bon on va y arriver, mais ça va être vraiment long par contre. » Surtout à ce rythme.


Spoiler:
 


Bunny Therapy | Sasha - Page 2 Fkb6
Revenir en haut Aller en bas  
Sasha Critchlow
Sasha Critchlow
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 185
Sujet: Re: Bunny Therapy | Sasha   Mar 25 Mai 2021 - 9:32
« Ah bah oui ! »
C'est vrai, elle avait oublié que ce magazine rempli de filles dénudées avait un lapin pour symbole. Ca lui semble si loin tout ça... Elle a l'impression d'avoir déjà vécu deux vies. Une où elle pouvait se permettre d'être insouciante, d'être jeune et naïve. Et l'autre, celle-ci, où la survie est une lutte de tous les instants. Ou presque. Et dire que cela fait seulement une poignée d'années que le monde agonise...

« C'est sûrement un peu bateau c'que j'vais t'dire mais l'essentiel, c'est qu'tu y ai trouvé ton compte ! » Que ce soit dans l'industrie pornographique ou tout autre domaine d'activité, chaque personne mérite de s'accomplir. Sasha ne juge pas. Jamais. Elle voit mal pourquoi elle s'autoriserait une telle chose. « C'est pas un peu ennuyant, ça ? » relève-t-elle quand Cesare lui parle des gens qui travaillaient dans son champ d'activité. « D'être détendu quand tu dois... Tu sais ? » Elle déplie son index pour imiter une érection et lâche un petit rire amusé, presque enfantin, avant de déposer sa main sur sa bouche. C'était un peu nul ça, non, comme blague ? N'empêche que ça l'amuse, oui !

La suite se résume à une chasse maladroite au lapin. L'alliance du producteur porno et de la pharmacienne ne fait clairement pas des étincelles. Les évadés ont la belle vie. Et s'ils pouvaient rire, peut-être qu'ils se moqueraient ouvertement de cet improbable duo qui ne menace pas réellement leur liberté.

Sasha pense tenir le bon bout lorsqu'ils commencent à se servir du filet. Et pourtant elle s'emmêle les pieds dedans et se retrouve à moitié écrasée sous un bac de culture. Et avec, en prime, de la terre partout. Fort heureusement son camarade ne tarde pas à saisir sa main et à lui insuffler la force nécessaire pour se dégager de cette mauvaise situation. La voici qui s'époussète, sautille et se secoue pour chasser le terreau qui s'est glissé un peu partout. C'est pas vraiment agréable, on ne va pas se mentir. Mais ça pourrait être pire !

« Non non, ça va ! » assure-t-elle. Elle ne s'est pas fait mal. « Ma fierté aurait pu en prendre un coup, par contre. Mais comme j'en ai pas... » Elle hausse les épaules puis lui décoche un petit sourire. Il est optimiste, Cesare. Il est sûr qu'ils vont parvenir à juguler l'évasion. « Franchement ? Si j'étais uen bookmaker, j'parierais pas sur notre victoire ! » Nouveau rire, nouvel instant de légèreté. Son camarade lui indique dans la foulée qu'il ne la balancera pas pour la jardinière. « Oh non, t'en fais pas ! Pas besoin de mentir pour moi ! » Parce qu'elle déteste ça, Sasha, le mensonge. Et aussi parce qu'elle ne veut pas qu'on lui reproche ses propres erreurs, à Cesare. « Les autres sont à peu près habitués, j'crois. Ils seront pas fâchés ! » Pas trop, en tout cas. En fait elle ne sait pas trop...

Et la chasse reprend. Avec toujours aussi peu d'efficacité. « On est vraiment trop nuls ! » Cette affirmation sonne toutefois avec légéreté, presque sur le ton de l'humour. Parce qu'elle passe un bon moment, là, la pharmacienne. Ses rires réguliers en sont bien la preuve. Elle applaudit lorsque le filet de son camarade capture du vent. Ils sont franchement mauvais, ouais ! « On a qu'à attendre qu'ils aient faim ? » L'ennui c'est qu'elle ne sait pas trop combien de temps il faut pour que ces petites bêtes aient la fringale ni combien de temps ils peuvent tenir sans manger. « Mais oui ! La voilà la solution ! » La bouffe ! Comme toujours !

Elle se précipite vers les autres bacs et en prélève les mauvaises herbes et les salades les moins prometteuse. Puis elle glisse la moitié de son butin entre les bras de son partenaire de galère. « On va acheter leurs estomacs ! » C'est un peu de la corruption, ça, non ? Bon, au pire, ils n'avaient qu'à pas s'évader ! « Ca fonctionne ! » Elle s'étonne toute seule, Sasha. Parce qu'elle ne pensait pas que les lapins seraient attirés si vites par ce repas improvisé. « Finalement on est toujours l'espèce dominante ! » se réjouit-elle en levant ses deux bras en guise de victoire. « Allez, aide-moi à les attirer dans leurs cages ! » Et la voici qui se remet à l'oeuvre. Avec efficacité, en plus. Et sans renverser quoi que ce soit d'autre.

Et puis quelques minutes plus tard, alors que la moitié des lapins a enfin retrouvé sa place et que la satisfaction s'est un peu atténuée, Sasha relève les yeux vers son aîné. « Tu dirais qu't'es quelqu'un d'bien, Tchézaré ? » Elle le sait bien que c'est une interrogation un peu étrange, ça. « Je sais ! C'est un peu bizarre de demander ça mais... Des fois il suffit juste de poser la question pour avoir une réponse. » Les gens préfèrent souvent attendre de voir les actes pour se faire une opinion. Sasha, elle, suppose toujours qu'elle peut se fier aux gens. Et que ces derniers ne se cachent pas toujours derrière une façade.


Wherever there is a human being, there is an opportunity for a kindness.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Bunny Therapy | Sasha   
Revenir en haut Aller en bas  
- Bunny Therapy | Sasha -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: