The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le deal à ne pas rater :
E-carte cadeau Fnac / Darty : 150€ pour 130€, 60€ pour 50€
Voir le deal

Bunny Therapy | Sasha
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Cesare Acconci
Cesare Acconci
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 533
Sujet: Bunny Therapy | Sasha   Jeu 13 Mai 2021 - 10:59

L’après-midi commence à s’étirer, on a plus besoin de lui à la distillerie. Cesare commence à remonter, pas mécontent de quitter le sous-sol finalement. Ce coin fait flipper, il saurait même pas dire si ça tient du froid ou de l’humidité. Peut-être de la moisissure sur les murs, ou du bruit inexpliqué quand il est descendu. Il espère un peu qu’une fois les cuves relancées, la chaleur saura faire sécher tout le pallier. Franchement en l'état ce serait pas un luxe, ni d'y donner un coup de peinture. Dernier regard avant le tournant des escaliers. Définitivement, ce couloir est terriblement lugubre, surement qu’il faudrait qu’ils se motivent à le nettoyer. Ca pourrait aider.

Mais c’est pas encore dans ses projets de la journée. Remonté à un étage pas mieux éclairé mais au moins plus avenant, il a pas les doigts humides d’avoir osé frôler un mur, il est déjà en mission. Bouche-trou, c’est sa nouvelle fonction. Déplacer des meubles, tenir des tuyaux, ils lui font même passer le balais ces enculés. Ils ont du se trouver inspirés quand ils ont vu son pantalon de plombier débarquer. Pas que ça le ravisse mais un nouveau truc s’est ajouté.

Il tourne au coin pour l’apercevoir sur un siège de leur salle commune. « Sasha ? T’es occupée là ? » Il attend juste sa réponse pour enchainer. « On m’a dit de m’occuper des lapins sur le toit-là. » Vague signe vers le plafond, ou cas où on s’attende à trouver un toit en bas. « Alors je veux bien hein, mais j’ai aucune idée de comment on fait ça. » Et si personne se décide à lui montrer, il est pas prêt d’y arriver. Il veut bien avoir des super pouvoirs mais il est toujours pas magicien.
Au moins pas quand ça concerne les lapins.

Il se décolle du mur en la voyant bouger, se laisse même précéder, des fois qu’il faudrait récupérer autre chose sur le trajet. On lui a bien dit à quoi les portes correspondaient mais il saurait pas encore tout trouver. « Je sais même pas si ça mord ces trucs. » Des fois qu’ils doivent récupérer les gants anti-coupures. De toute façon ils seront bien forcés de passer devant le pallier de sa chambre en grimpant les escaliers. Ca serait pas si cher de s'y arrêter.


Bunny Therapy | Sasha Fkb6
Revenir en haut Aller en bas  
Sasha Critchlow
Sasha Critchlow
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 185
Sujet: Re: Bunny Therapy | Sasha   Dim 16 Mai 2021 - 16:51
« Hein ? »
Elle était un perdue dans ses pensées, Sasha. Les pieds sur la table, le reste du corps affalé sur le canapé et le regard ancré sur ce plafond qui n'a pourtant rien de bien intéressant, elle ressassait le passé. Et plus précisément les événements de Colville. Dévorée par la honte et les regrets, assaillie par cette moralité qu'elle a étouffée au profit d'un vague pragmatisme, elle tente simplement de composer avec des souvenirs qui - elle le sait - viendront lui faire maudire son inaction encore longtemps. Une femme a été violée pratiquement sous ses yeux. Et elle, elle n'a rien fait. Parce que c'est ce qu'il fallait faire. Parce que le monde sombre et qu'il l'entraîne à sa suite...

Alors c'est un regard un peu hagard qu'elle pose sur le niveau. Et il lui faut quelques secondes pour renouer avec le présent et les circonstances. « Non non, j'suis pas occupée ! » confirme-t-elle. « J'étais juste en train de... » De déprimer ? De chercher le moyen de changer le passé ? De se demander si elle est condamnée à maudire son reflet dans le miroir ? « J'cogitais ! » affirme-t-elle sur ce ton si caractéristique, celui qui indique que ce n'est pas important et qu'elle ne compte d'ailleurs pas vraiment s'attarder sur le sujet.

« Ah oui ? » On lui a dit de s'occuper des lapins ? Elle suit la direction que pointe le doigt son interlocuteur par réflexe et se retrouve à nouveau à observer ce plafond qu'elle connaît pas coeur. Le nouveau n'a pas l'air réfractaire à l'idée mais il lui avoue qu'il ne sait pas trop comment s'y prendre. « Tu verras, c'est pas compliqué ! Il faut juste nettoyer un peu leurs cages, préparer leur nourriture et s'assurer qu'ils... » Elle s'interrompt et se rappelle qu'elle n'a jamais été très douée pour les explications. Et aussi, qu'elle a besoin de prendre l'air. « Tu sais quoi ? J'vais t'montrer ! » Et la voici qui se lève et ajuste un peu cette chemise dépareillée qu'elle a maladroitement enfilée ce matin. Elle ne doit pas ressembler à grand chose, aujourd'hui. Et elle suppose que dans la foulée, elle n'offre pas une très bonne impression à son interlocuteur.

L'ennui c'est qu'elle est un peu paumée dans ces nouveaux locaux. Comme les autres membres du groupe qui se trouvaient à Colville, elle les a visités rapidement à son retour. Mais comme elle n'a pas franchement le sens de l'orientation... « Bon ! La première étape, c'est de retrouver le toit ! » Elle esquisse un léger sourire. Ca, c'est plutôt évident. Elle ne sait même pas pourquoi elle s'est sentie obligée de préciser un truc aussi basique. « C'est... par là ! » Elle a un peu hésité avant de pointer son propre doigt dans la direction qui lui semble adéquate. Et fait de son mieux pour paraître crédible.

La voici donc qui ouvre le chemin en espérant qu'elle ne réussira pas à se perdre dans la foulée. Concentrée sur le trajet, croisant les doigts pour ne pas croiser l'un de ces fantômes qui, paraît-il, hanteraient les lieux, elle émet un petit rire quand son aîné lui avoue qu'il ne sait même pas si les lapins sont capables de mordre. « Oui oui, ils mordent ! Et ça peut faire mal, je pense, vu la taille de leurs incisives ! » répond-t-elle un peu distraitement avant de marquer une pause pour se retourner et considérer l'homme. « Mais ils peuvent pas te transformer en rôdeurs, eux, si ça peut te rassurer ? » Elle n'est même pas certaine qu'ils puissent couper un doigt, d'ailleurs. Normalement, il ne risque rien.

« Tu t'appelles César, toi, c'est ça ? » se hasarde-t-elle à demander, un brin gênée de ne pas avoir réellement retenu son prénom ni de s'être intéressée à lui depuis le retour. « Ca va, tu trouves tes marques ? » Quelque part elle est plutôt soulagée de ne plus être la petite dernière de l'équipe. Est-ce que, comme elle, il est un peu gêné à l'idée de se retrouver dans un groupe qui se connaît bien ? « Pour l'instant tu dois un peu te demander où t'as débarqué mais.... Tu verras, ils sont adorables ! » Du moins lorsqu'ils se comportent en êtres humains plutôt qu'en robots perméables à la souffrance humaine. Mais elle va éviter d'aborder ce sujet-là aujourd'hui. Ni un autre jour, d'ailleurs.

Le duo se retrouve à arpenter le dernier étage et Sasha se dirige d'un pas à peu près décidé vers une porte. « Y'a un raccourci ! » indique-t-elle. Pour rejoindre le toit. Elle est tombée dessus un peu par hasard, à vrai dire. C'est l'avantage de ces vieux bâtiments : il y a plein de petits passages partout. Aussi est-elle raisonnablement optimiste lorsqu'elle appuie sur la poignée. Et puis elle esquisse une grimace en découvrant un petit local d'entretien. « C'est pas là ! » Mais bon, ça, c'était déjà évident pour Cesare, sûrement, non ? « Tu... Mmh... J'me demandais... » Elle décoche un petit sourire gêné à son interlocuteur : « Tu sais comment rejoindre le toit ? » Parce qu'elle est un peu paumée, elle, là !


Wherever there is a human being, there is an opportunity for a kindness.
Revenir en haut Aller en bas  
Cesare Acconci
Cesare Acconci
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 533
Sujet: Re: Bunny Therapy | Sasha   Dim 16 Mai 2021 - 17:50

Froissement de sourcils à la tentative d’explications. Nettoyer leur cage, préparer la nourriture… ah clairement, on fait difficilement plus vague que ça. Le flottement doit se refléter dans son regard, parce que la petite se coupe d’elle-même. « Ce serait pas mal ouais. »  Pas qu’il ait particulièrement envie de l’empêcher de… cogiter, quoique ça veuille dire pour elle à l’instant, mais il peut pas vraiment faire sans. « Je viendrais pas t’emmerder les prochaines fois mais au moins la première quoi. » Il a bien tenté de demander à Isha, mais un regard a suffit à le dissuader. Faudra qu’il demande d’où ça vient ça, il a eu l’impression de réveiller un truc eldritchien au fond de son regard.

Pour l’instant il suit juste gentiment, tente au moins, pendant que Sasha a l’air plus paumée que lui dans une planque qu’est encore plus à elle qu’à lui. Vague rire qu’il tente de retenir, elle a peut-être aucun sens de l’orientation mais au moins elle est dynamique. Lui en faut peu ces temps-ci, à croire qu’à force de dormir et se nourrir comme il faut, il a comme rentré un peu les crocs. On dira ce qu’on veut, des fois l’ours a des allures de chat domestique, surtout pour trainer au lit.

« Ah. » Ça mord les boules de poils. Bah bien, parce que son rappel de tétanos est depuis longtemps passé dans l’histoire. Il aimerait autant éviter de se rechopper une saloperie alors qu’il vient de se relever de la dernière. Des mois putain, pour retrouver une forme olympique. Regard à la jeune qui se sent obligée de préciser. « Oh t’inquiètes, j’me suis déjà fait mordre par quelques chiens. » Deux, sur cinq ans, il considère encore que c’est une plutôt bonne moyenne. « Cesare. » Il insistera pas sur la forme du C, y a bien que son père qui était déterminé à le prononcer à l’italienne, mais le E final existe pas qu’à l’écrit. « Ça va, c’est toujours un peu compliqué les premiers temps. » Un vague haussement d'épaule suit, il va pas s'en faire un ulcère tout de suite.

Il a débarqué comme une fleur dans un groupe déjà implanté, pire, sans être invité. Enfin, les circonstances sont toujours pas plus claires pour lui que celui qui l’a conduit ici. « Je m’en fais pas, j’ai l’habitude des groupes, ça s’est toujours bien passé. » Jusqu’à ce qu’ils rejoignent tous le camp des cannibales ou qu’il se tire en pleine nuit après une razzia de tout ce qu’il pouvait porter. Mais le début, même le milieu, il s’est toujours bien intégré.

Un regard sur Sasha. « Oh cool ! » Il adore le concept de passage secret, sourit déjà trop devant la porte qui se présente. Un genre d’escalier de service ? D’ascenseur manuel ? Il s’attend à tout, sauf au balais. Et sa bouche reste ouverte cinq secondes complètes, à fixer le tout petit local puis la jeune femme. Encore deux secondes après sa demande, aucun son ne perce, puis le rire. Cette fois y a pas moyen de lutter pour le retenir. « Allez suis-moi. » L’escalier est juste à côté. « J’passe par ma chambre récupérer des gants si ça te dérange pas. »  Ah sûr que les petits poilus pourront s’amuser à faire leurs dents, y a plus grands qu’eux qui s’y sont essayés avant.

Les quelques marches vont vite, juste un étage, pour passer devant la chambre qu’il a noté comme celle de Sidney, la vide, puis la sienne. Il a pas encore eu la motivation de savoir qui dort où, quoiqu’il devrait au moins s’en faire pour celle de Gin. Ca la foutrait mal de se tromper, si ça devait arriver. Sourire qui passe sur sa face à l’idée, il entre pour fouiller le pauvre tas de fringues, à vrai dire un jean, un t-shirt et quelques chaussettes de rechange, pour en tirer ses gants. Il va peut-être pouvoir augmenter le stock, maintenant qu’il a un endroit où se poser. « On est bon. »

Pas besoin de s’attarder, sinon refermer la porte, Cesare est déjà en piste. « Même escalier, on continue de monter. » Un autre pallier de chambres, une porte solitaire au fond. « C’est là. » Au cas il la pointe du doigt. Derrière elle, juste un cagibit, juste de quoi planquer les dernières marches qui mène à son seul air libre. Encore heureux qu’y est un toit, il se ferait pas à être enfermé comme un rat. Chat de maison mais chat qui aime l'air frais. Il pousse la trappe pour mieux sortir.


Bunny Therapy | Sasha Fkb6
Revenir en haut Aller en bas  
Sasha Critchlow
Sasha Critchlow
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 185
Sujet: Re: Bunny Therapy | Sasha   Lun 17 Mai 2021 - 21:06
« Non non, n'hésite pas ! »
Elle est presque horrifiée, Sasha, quand son interlocuteur lui indique qu'il ne viendra plus l'embêter. Elle compte parmi ces gens qui s'épanouissent en aidant les autres, qui supposent que l'entraide est la plus grande force de l'humanité. Avec l'amour et les carbonaras. « Ca m'fait plaisir ! » Et ça lui change les idées. Les rencontres et les échanges, c'est chouette !

Les voici donc en chemin pour ce fameux toit, papotant de tout, de rien et de la morsure des lapins. L'homme avoue à la pharmacienne qu'il s'est déjà fait mordre par des chiens. « Aïe ! » Elle n'a pas eu cet honneur, elle. Mais elle imagine sans peine que ça doit être plutôt douloureux. Et puis elle se demande aussi ce qu'il a bien pu faire pour mériter ça, son aîné. « Tchézarè ! » répète-t-elle, à la suite, lorsqu'il la corrige sur son prénom, en lui décochant un sourire satisfait. « J'le dis juste ? » Ce qu'elle sait de l'Italie et de son accent se résume à quelques films sur la mafias. Rien qui fasse vraiment office de loi...

Quoi qu'il en soit il lui assure que tout se passe plutôt bientôt pour lui et qu'il a l'habitude des groupes. Sasha arque des sourcils interrogateurs mais ravale sa question puisqu'ils sont maintenant arrivés à ce qu'elle estime être un raccourci et qui se révèle bêtement être un simple placard à balais et autres produits d'entretien. Il y a un flottement puis un rire. Un rire auquel elle se joint bien vite. C'est ces petits moments qu'elle aime, la pharmacienne. Ceux qui naissent de pas grand chose.

« J'suis pas très crédible en guide touristique, hein ? » fait-elle remarquer sur un ton léger avant de le suivre jusqu'à cette chambre où il souhaite récupérer ses gants, donc. « Eh ! On est voisins de chambre ! » s'exclame-t-elle, trouvant la chose plutôt amusante mais sans vraiment savoir pourquoi, d'ailleurs. « Il va falloir qu'on te trouve des vêtements ! » Elle esquisse un petit sourire contrit depuis le pas de cette porte qu'elle n'a pas osé franchir. « Val' pourrait sûrement t'en prêter ! Les autres aussi ! » Ils forment une équipe, après tout. Et les équipes partagent tout. C'est, du moins, sa vision des choses.

Et pouf, ils continuent leur périple jusqu'au Saint-Toit, qu'ils finissent même à trouver grâce au sens de l'orientation de Cesara et à la capacité de Sasha à suivre quelqu'un sans se perdre. Escalier, porte puis air frais et ciel grisailleux. La pharmacienne écarte les bras, ferme les yeux et hume les odeurs qui lui parviennent en faisant un petit tour sur elle-même. « Oh ! Bah merde... » souffle-t-elle quand elle remarque que la cage des lapins est ouverte et que ces derniers se baladent sur la surface du toit. « Ca, c'est pas normal ! » indique-t-elle. Au cas où, bien sur, elle avait besoin de le préciser tant ça semble évident. « Normalement ils sont enfermés... » Et ça, ça pose un sacré problème. Parce qu'il va bien falloir les remettre en cage avant qu'elle se fasse engueuler pour sa maladresse...

« Bon, ben... Première règle : quand les lapins se font la malle, il faut les rattraper ! » Et elle espère qu'il est agile, Cesare. Parce que ces petites bêtes-là, c'est vachement rapide. Peut-être même plus que ce que Sasha pensait puisqu'elle galère sérieusement, au cours des dix minutes suivantes, à en attraper ne serait-ce qu'un seul. « Tu m'parles un peu de toi ? » propose-t-elle en s'installant en tailleur. Histoire de faire une petite pause. Et peut-être, d'attirer les lapins à elle plutôt que de leur courir après. « Tu faisais quoi, avant, Tsèzaré ? » Là elle a prononcé son prénom correctement, non ?


Wherever there is a human being, there is an opportunity for a kindness.
Revenir en haut Aller en bas  
Cesare Acconci
Cesare Acconci
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 533
Sujet: Re: Bunny Therapy | Sasha   Mar 18 Mai 2021 - 10:56

Il est obligé de souffler un rire, elle met au moins les efforts dans la prononciation. « Parfaitement juste. » Mais ils ont autre chose à foutre que discuter accent et origine des prénoms. Un toit qui met trop de temps à se trouver par exemple, en passant par le placard à balais. Juste un arrêt devant la porte de sa chambre, un regard à celle d’à côté. « Ah ouais ? » Bon, c’est pas mal. Il a au moins situé qui squatte ces quatre-là. Y a un début à tout, et vu Sasha, il est pas encore le plus perdu du bâtiment. « Alors sur le principe je veux bien, mais j’suis pas sûr de trouver ma taille. »  

Entre Isha et Valérian, ils jouent à qui est le plus fin. Pas vraiment la taille de guêpe, plutôt les épaules qui débordent, Cesare a d’autres plans. « Ça peut attendre que j’ai la permission de sortie au pire. » Parce que les mecs de son gabarit sont, disons simplement, un peu trop grands. Il aura pas des manches trainantes, ça il peut l’assurer. Six mois qu’il survit sur deux pantalons, ça attendra bien encore deux semaines pour changer de rechange. Il est plus à ça près depuis la fin du monde.

Mais le toit se dessine enfin, après un détour et une trappe soulevée. Petit courant d’air qui semble sonner l’heure d’une relative liberté. Ca, tout chercheur de groupe qu’il était, lui avait pas manqué. Le chiantise d’être surveillé, toujours fliqué, peu importe ce qu’il fait. Comparé à l’alternative proposée, il admettra bien s’en tirer, et un coup d’œil à la petite confirme l’idée. Il aurait franchement pu tomber sur pire gardien de prison pour l’après-midi. Son regard suit le sien, vers les lapins.
« Ah. » Il voit bien la cage ouverte à quelques mètres. « Merde ? »

Haussement de sourcils pas convaincu, il regarde les boules de poils qui ont aucune envie de rentrer. Bon. De toute façon faut s’y coller. Alors c’est pas qu’il tente pas, mais si déjà la gamine de vingt ans y arrive pas, le quarantenaire est vraiment pas fait pour le sprint à quatre pattes. Ca court vite ces machins. « Mais c’est des lapins ou des lièvres ça ?! » Ils vivent vraiment dans une cage ceux-là ? Parce que franchement en dix minutes, ils ont encore l’air en pleine forme, lui, c’est une autre histoire. Nouveau regard en tangente, ça a bien l’air d’être pareil pour la jeune femme.

« Si tu veux. » Et comme la fille en charge décide de s’asseoir, il l’imite bien sagement. Il va pas se fouler plus que sa surveillante le demande. « Hm. » Regard qui s’arrête une fraction de seconde sur Sasha, il va peut-être en laisser un morceau au placard. « J’étais producteur dans le cinéma. » Il sait pas trop quelle tête elle tirerait s’il s’amusait à préciser le secteur, alors il s’abstiendra.

« Avant de te faire des idées, c’est beaucoup moins strass et paillettes que tu l’imagines. » Encore moins dans sa branche. « C’était plutôt rendez-vous de banquiers et planning d’équipes, le tapis rouge c’était réservé à Hollywood. » Et surtout gueuler, par téléphone, par mail, quand vraiment on le faisait chier, se déplacer. Mais toujours pour gueuler. « T’étais parti pour quoi toi ? » Il l’imagine difficilement avoir été plus qu’étudiante. Elle a quoi, vingt-cinq ans à tout péter ? Juste le temps de commencer à bosser, à peine de quoi découvrir le besoin de se réorienter.

Un regard à côté, les lapins se sont apaisés. Ils se baladent, font leur vie. Tentative de tendre un bras, ça refait une envolée. A croire qu’il a un champ de force au bout des doigts, tant pis. Il a pas tout à fait la motivation de courir comme un imbécile, cherche des yeux ce qui pourrait leur faciliter la tâche. S’ils avaient juste de quoi les contenir, deux angles droits, ça pourrait les aider. Le tout c'est de canaliser les bestioles pour plus avoir qu'à se baisser. Franchement, ça se fait.


Bunny Therapy | Sasha Fkb6
Revenir en haut Aller en bas  
Sasha Critchlow
Sasha Critchlow
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 185
Sujet: Re: Bunny Therapy | Sasha   Jeu 20 Mai 2021 - 0:01
« Mais si, tu verras ! Ca t'ira comme un gant ! »
N'empêche qu'elle s'accorde tout de même un instant de réflexion pour observer la carrure du nouveau et la comparer à celle de Valérian. Mouais... C'est vrai qu'il y a quand même une belle différence. « Au pire on fera des trucs et des machins avec des ciseaux et du fil ! » affirme-t-elle sur un ton enthousiaste, haussant les épaules comme pour lui signifier que chaque problème à sa solution. « Ca sera trop cool ! » Et quelque part elle se réjouit quand même un peu de pouvoir délester Valérian de quelques-unes de ses affaires. Juste pour voir sa tête !

Cet interlude terminé, les pas de l'étrange duo les mènent jusqu'au toit. Toit où ils peuvent alors découvrir l'horrible vérité : les lapins se sont fait la malle ! Les deux exilés unissent leurs efforts pour contenir l'évasion avec un succès fort mitigé et au prix d'une bonne dose d'énergie. « J'suis à peu près sûre que c'est des lapins ! » se hasarde à répondre la pharmacienne lorsque son aîné s'interroge sur la véritable race de leurs protégés. « Mais t'en fais pas ! Ils vont s'fatiguer avant nous ! » assure-t-elle en faisant de son mieux pour paraître assurée. « Enfin, j'crois ? » conclue-t-elle en aparté. Et puisque les circonstances lui donne bien vite tort, c'est la première qui s'accorde une petite pause.

Elle est alors rejointe par Cesare et c'est l'occasion d'échanger sur leurs métiers. Et forcément, la future trentenaire écarquille les yeux de surprise lorsqu'il lui avoue qu'il était producteur de films ! « Mais nooon ?! » C'est beaucoup trop classe ! Elle a l'impression de frayer avec Hollywood, là ! « Et t'as produit quels films ? J'passais plus mon temps à faire la fête qu'à m'enfermer des salles obscures, à l'époque ! Mais j'dois bien en connaître un ! » Même si sa culture cinématographique n'a rien d'exceptionnel, elle est pratiquement certaine de connaître au moins l'une des oeuvres produites.

« Ah ouais... Ca vend pas du rêve ! » concède-t-elle lorsque son interlocuteur lui dresse un tableau sombre sur la réalité de son métier. Pas de strasses ni de paillettes, donc. Et des rendez-vous ennuyants et des chiffres partout. C'est sûr, c'est pas vraiment glamour. « Mais t'allais quand même aux Oscars et tout ça ? » Il doit bien y avoir des bons côtés, non ? Et ils avaient l'air de bien s'amuser, à l'époque, tous ces noms du cinéma. « C'est vrai que Brad Pitt sniffait des trucs pendant les tournages ? Et Charlize Theron ? Il paraît qu'elle était vraiment chiante sur les tournages ! Genre diva, tu vois ? » Il doit bien avoir une ou deux anecdotes croustillantes à lui confier, non ?

Et puis comme la politesse et les règles sociales l'exigent, Cesare lui retourne la politesse en lui demandant ce qu'elle faisait, elle, à l'époque. « Pharmacienne ! » répond-t-elle sans hésiter puisque, eh, c'est la vérité. « J'venais de terminer mes études quand tout ça a commencé ! Ballot, hein ? J'ai même pas reçu un seul salaire ! » Elle préfère en rigoler, dans le fond. Et puis les connaissances acquises lui sont bien utiles aujourd'hui. « Donc si tu te plantes une écharde ou qu'tu t'érafles un genou, tu sais qui venir voir ! J'ai de très beaux sparadraps en stock, en plus ! » plaisante-t-elle. Mais elle suppose que si Cesare est parvenu à survivre jusqu'ici, c'est aussi parce qu'un petit bobo ne le fait pas forcément hurler à la mort.

« Eh, Roger ! Tu laisses mes salades tranquilles ! » gronde-t-elle avec douceur l'un des lapins qui s'intéresse d'un peu trop près aux plantations qui recouvrent une bonne partie du toit. « Sinon tu vas finir dedans ! » Ce serait un remix de la salade César, tiens. Ce qui lui fait penser... « Même les lapins n'reconnaissant pas mon autorité... » Elle soupire et se lève pour aller intimider de sa silhouette le réfractaire, qui fuit hors de sa portée. « Avant t'as dit que t'avais déjà appartenu à plusieurs groupes, avant le nôtre ! » fait-elle remarquer tout en vérifiant qu'il n'y a pas de trop de dégâts parmi les plants. « Ils ont tous disparus, c'est ça ? Ou t'es plutôt une sorte de nomade qui n'aime pas trop s'attarder trop longtemps au même endroit ? » Elle n'a rien contre l'idée, hein. Mais elle espère tout de même que ce type qui lui semble sympathique posera ses valises un peu plus longtemps ici, au Merchant. Parce qu'ils sont quand même chouettes les Exilés, pas vrai ?


Wherever there is a human being, there is an opportunity for a kindness.
Revenir en haut Aller en bas  
Cesare Acconci
Cesare Acconci
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 533
Sujet: Re: Bunny Therapy | Sasha   Jeu 20 Mai 2021 - 20:12

Si certains ont cru bon d’un jour qualifier Cesare Acconci de pile électrique, jamais ils n’ont croisé la route de la jeune femme face à lui. Une terreur, niveau énergie. Elle part dans tous les sens avec les freins coupés. A peine le temps d’ouvrir la bouche pour tenter de détourner le sujet, cinq autres questions tombent sans qu’il ait le temps de négocier. De son CV à la quantité de cocaïne dans le métier, il a comme une seconde d’absence en captant qu'absolument tout va y passer, bouche ouverte sur la première réponse qui n’a pas eu le temps d’exister. Non vraiment, il ne s'en sortira pas si facilement. « Sasha. » Mieux vaut la couper dans son élan.

« J’étais dans la pornographie. » Voilà, c'est dit, et ça devrait la calmer. Une grosse seconde passe pour lui laisser digérer le petit changement d’ambiance au niveau plateau de tournage et ses coulisses, il se sent bien de rajouter. « Bon on avait les AVN Awards, en soit. Mais on y a jamais vu Brad Pitt. » Vague moue pas si chagrinée, ils avaient leurs propres stars aussi.

Autant faire filer le sujet, rare que les jeunes filles se trouvent bien aise d’en parler. Disons que c’est comme un instinct éclairé par les années. Et c’est un genre de surprise qui le cueille. Pharmacienne. Il la regarde de haut en bas pendant un nouveau moment de doute prenant. Soit les études sont clairement plus courtes qu’il imaginait, soit il est devenu extrêmement mauvais à jauger l’âge de ceux qui lui font face. « Merde. » Tu parles d’un timing, l’apocalypse est mal tombé. Il a un sourire aux propositions, presque mignonnes s’il en est. « Oh t’en fais pas, je viendrais te voir. J’crois qu’Emi peut pas me piffrer. » Peut-être parce que bourré, il fait des collés-serrés à son homme sur le canapé ? Peut-être parce qu’ils ne sont toujours pas certains de ce qui s’est passé cette nuit terrible qui a conduit à son arrivée? Allez savoir, il a comme oublié de lui demander, aime autant laisser à Isha les joies de la rage hormonale. Après tout c'est sa femme.

Regard qui suit les lapins, pas stressés eux en tous cas, à part quand la petite leur courre après. Et encore, deux mètres plus loin il revient à renifler le béton armé. « Yep. » Le regard de Cesare retombe sur elle. « Disparus. Ça serait que de moi je serais encore dans le premier. Mais quitte à les avoir perdu en route, je me suis dit que j’allais rentrer à la maison. » Son regard ballait bien les immeubles, certains il a cru les reconnaitre, d’autres quartiers il a refusé catégoriquement d’y mettre un pied. Un instant de flottement le prend, il ne peut pas s’empêcher de se demander qui de sa famille est toujours en vie, s’il y en a. Un jour il devrait se faire violence pour les chercher, pas pour le moment. Une seule chose de sûre, il omet bien volontiers son dernier groupe de survivants.

Toujours à l’essai, il semble mal venu de dire qu’il a profité de son dernier temps sans surveillance pour piller les munitions avant de se barrer. Alors il revient à elle, le sourire retrouvé. « Toi aussi t’as l’air de préférer les groupes non ? » Il a bien croisé quelques solitaires dans l’âme, jamais compris comment ils faisaient. Ça rend dingue de tourner en rond avec soi-même et quelques grognements de décédés. En six mois déjà il a eu l'impression de devenir timbré.


Bunny Therapy | Sasha Fkb6
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Bunny Therapy | Sasha   
Revenir en haut Aller en bas  
- Bunny Therapy | Sasha -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: