The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -40%
-40% Polo Lacoste – imprimé crocodile ...
Voir le deal
72 €

The grizzly and the fair maiden | Gin
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Cesare Acconci
Cesare Acconci
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1039
Sujet: The grizzly and the fair maiden | Gin   Mar 11 Mai 2021 - 18:31

Trois jours. Trois jours trop longs, trop courts, il saurait pas se décider sur l’instant, peine déjà à se lever. C’est fou ce qu’un lit, un vrai, donne envie de rester couché, juste se retourner et ressombrer. Il doit bien avoir une semaine de coma ininterrompu à rattraper à bien additionner. Mais il peut pas se permettre de trop y trainer pas vrai ? Si le doute avait pu persister un peu, épée de Damoclès au-dessus de sa tronche qu’il regardait pendre et se balancer, ça y est. Il restait, ici, en vie, ça devrait probablement suffire à le contenter pour le moment. Ca et la bouffe à profusion.

Allez. Il sera pas dit que Cesare soit une vieille larve qui glande toute la journée. Alors on renfile son jean et on se motive, souffle de toute la force de ses nasaux aussi. Il fait jour, il ouvrira pas plus les rideaux pour se faire une idée de quelle heure il est. Pas du matin, en tous cas pas avant la joie du sacro-saint café retrouvé. C’est qu’on s’habitue vite aux luxes quand on s’appelle Acconci. Vraie sangsue qui s’invite trop facilement de partout comme chez lui. Il est parti pour rester de toute façon n’est-ce pas ? Alors qu’on vienne pas lui souffler dans la nuque que ce serait un mal.

L’air de rien, sinon de fureter, il remarque personne dans les fauteuils du pallier, un bruit en bas, aucun en haut, alors il s’engage dans l’escalier. Ils ont tous disparus ou quoi ? Sidney au moins doit être en train de pioncer, Cesare a pas eu la foi de l’accompagner sur plus de la moitié de la nuit. Quelque chose comme ça, il avait pas vraiment de montre à regarder à ce moment précis. Alors il trace, si vraiment y a personne, il ira quand même jeter un œil au garage. Ils ont quand même pas pu sortir une voiture merde. Il a pas le sommeil si profond que ça d’habitude.

Salle commune vide, à part un papier abandonné sur la table. Vague froissement de sourcils. Merde, il serait si tard que ça pour qu’il croise pas un chat ? Mais un nouveau bruit lui donne un bout d’espoir. La porte de la cuisine est ouverte, et les cheveux blonds lui tireraient presque un soupir de soulagement. Lui qui pensait représenter une telle menace pour qu’on lui retire jusqu’au pistolet en plastique, il en serait presque vexé. Même pas sous surveillance rapprochée, merde, ils devraient se relayer pour le regarder pioncer. Quoiqu'il y tient pas tant que ça.

Mais déjà il tire la chaise à côté de Gin pour s’y effondrer le fessier. Il fera pas l’affront d’oublier le nom de celle qui offre le café au pauvre hère avec sa gueule de bois et aucune idée d'où il est. Coude déjà sur la table, il relève les sourcils trop grand. « Du coup j’ai pas suivi, c’est quoi ta fonction principale ici ? » Pour la subtilité, faudra repasser.


The grizzly and the fair maiden | Gin Fkb6
Revenir en haut Aller en bas  
Guinevere Weaver
Guinevere Weaver
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 109
Sujet: Re: The grizzly and the fair maiden | Gin   Jeu 13 Mai 2021 - 9:36
Il y a quelques jours, Isha avait recueilli un chien errant au Merchant – bien malgré lui, apparemment. Et il fallait dire que son arrivée n’était pas passée inaperçue, loin de là. C’était une sacré gueule de bois qu’ils leur avaient fait ces deux-là. Cesare qu’il s’appelait, l’ours mal léché. Pendant qu’une discussion houleuse s’était déroulée, Guinevere – en sa qualité de nouvelle recrue, elle aussi – avait préféré servir un café à l’inconnu plutôt que de s’en mêler – qu’aurait-elle pu bien en dire finalement ? Elle n’était pas ici pour décider de qui valait la peine de rester ou non. Non, ça c’était aux autres d’en décider – et de passer un savon à Isha, ce qui n’avait pas manqué de la faire pouffer de rire dans son dos. Depuis lors, les tensions s’étaient quelques peu apaisées et l’inconnu invité à rester. Inconnu qui, visiblement, retrouvait les joies d’un bon lit au chaud après des semaines – des mois ? – à dormir dehors. Difficile de l’en blâmer, Guinevere était restée à dormir presque deux jours durant après son arrivée à la distillerie. Il fallait dire qu’entre dormir sur un vrai matelas et dormir à même le sol d’un conteneur, il n’y avait pas photo. Le lit gagnait à tous les coups.

Elle avait pris le dernier quart de cette nuit, aussi quand elle se leva ce jour-là, les autres étaient déjà tous occupés ailleurs, dans le bâtiment ou en dehors. Même Carlotta avait abandonné sa sacro-sainte cuisine, permettant à la blonde de s’y introduire pour se faire du café. Il n’était pas aussi bon que celui qu’elle buvait dans leur ancienne vie, mais qu’importe. C’n’était pas ça le plus important. Elle allait s’installer à table, avec la carafe pleine et un morceau de pain pour manger quand elle remarqua la présence de l’ours sorti de son hibernement. Elle l’avisa rapidement avant de s’assoir et de se verser une tasse. Elle se ferait plus sociable après sa première gorgée. Lui par contre, fit plus d’efforts – quoique, cela dépendait de la définition d’efforts alors qu’il s’installa à côté d’elle, les coudes sur la table pour lui demander ce qu’elle faisait ici.

Elle haussa un sourcil en le regardant, avant de se servir une tasse du précieux liquide noir. « Si t’en veux, tu prends ta tasse toi-même cette fois. » Argue-t-elle, avec nonchalance. Elle ne répondit à sa question qu’après avoir profité d’une bonne gorgée de café amer. Elle l’avait dit : plus sociable après la première tasse de café. « La même chose que les autres, sauf qu’on m’a d’mandé en plus de m’occuper de cartographier les souterrains sous l’bâtiment. » Elle aussi, les coudes sur la table, enserrant sa tasse des deux mains, elle le regardait sans grande gêne, ni pudeur. C’n’est pas comme s’ils n’avaient pas pu voir presque tout du nouvel arrivant le jour de son intégration. « Et toi, tu t’crois utile ici ? Tu fais autre chose que dormir et t’balader à poil dans les rues d’Seattle ? » Elle le taquine, sans gêne aucune, s’intéresse également. Elle n’est pas là pour lui faire passer d’interrogatoire, ni de test. « Me r’garde pas comme ça, j’suis presqu’aussi nouvelle que toi dans cette joyeuse bande de gais lurons. Si t’as des questions plus précises, faudra attendre que les autres reviennent. » Elle savait que certains étaient repartis à la distillerie pour la piéger, retrouver les autres partis en mission – enfin, suppose-t-elle. Il y en avait sûrement l’un ou l’autre qui trainait dans le coin, mais à cet étage, ils étaient seuls pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas  
Cesare Acconci
Cesare Acconci
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1039
Sujet: Re: The grizzly and the fair maiden | Gin   Jeu 13 Mai 2021 - 11:14

Inspiration qui cherche la motivation, il hésite même un instant à réellement se lever. Il vient juste de s’asseoir mais l’odeur est tentante, et ses neurones patinent dans le reste de sommeil accroché pour prendre leur décision. Alors il se contente de la regarder quand elle répond. Froissement de sourcils, quand on lui a montré l’énorme porte de bois, il ne s’attendait pas vraiment à quelque chose de si grand que ça ait besoin d’être cartographié. Définitivement il faudra qu’il jette un œil sur ça. Ne serait-ce que par curiosité, parce que là il n’arrive pas à s’en faire une idée.

Mais alors que sa décision est sur le point de tomber, non vraiment il lui faut un café, c’est la surprise qui vient prendre possession de ses traits. « Eh oh. » C’est autorisé ce genre d’agressions matinales ? « Alors déjà j’te dirais que oui, je fais des trucs utiles. » Même qu’il décolle ses fesses de la chaise, preuve que c’est un homme terriblement actif le Cesare. Se repenche même vers elle pour bien marquer son argument. « Je déplace des trucs d’un point A à un point B. » C’est à peu près tout ce qu’on lui a demandé de faire jusqu’ici. On a dû le prendre pour un déménageur dans l’histoire, il est pas encore certain de s’il devrait le prendre mal ou pas.

Les explications de la jeune femme tombent dans son oreille sur le trajet jusqu’au placard. Le mauvais, on dirait. Il tente un autre. « Ils sont où d’ailleurs ? Pendant trois secondes j’ai cru que tout le monde avait déserté. » Tasses, victoire. Il en prend une pour mieux revenir se servir à la table, et maintenant qu’il est sur ses pieds, lui vient qu’il a la flemme de se rasseoir. Ah vraiment, le matin c’est pas fait pour lui. Il devrait tenter de se lever en milieu d’après-midi. Le temps d’une gorgée qui le brûle presque, et honnêtement il ira pas s’en plaindre, il revient à la blonde.

« Du coup c’est quand qu’on va me rendre mes armes ? » Ça va, c’est pas ultra précis comme question, elle aussi a bien dû être sous le coup de la confiscation à son arrivée. Enfin il espère, si c’est pas le cas, pour le coup, il pourrait vraiment mal la prendre cette blague-là. « Non parce que pour le coup je me sens encore plus à poil que quand je suis arrivé. » Merde quoi. Il grogne tout seul au-dessus de sa gorgée suivante. « Au moins me laisser le pistolet à eau chais pas. » Pas qu’il saurait pas se démerder avec ses poings mais savoir son fusil loin lui colle des sueurs froides. Il y tient un peu trop pour laisser un autre garder la clé de là où il est planqué.

Allez quand même. Il revient poser ses fesses sur la même chaise une fois la deuxième gorgée actée. Y a pas à dire, six mois sans café c’est terriblement long. Depuis trois jours il se fait systématiquement la réflexion. Mourir de faim okay, mais pas sans caféine dans le bide merde. Y a des limites à ce qu’il veut bien tolérer dans ses conditions de survie.



The grizzly and the fair maiden | Gin Fkb6
Revenir en haut Aller en bas  
Guinevere Weaver
Guinevere Weaver
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 109
Sujet: Re: The grizzly and the fair maiden | Gin   Dim 23 Mai 2021 - 14:54
Piqué au vif, il se relève de sa chaise, ne manquant pas de la faire sourire. « Déplacer des trucs ? Oui, on va dire que c’est pratique. » Elle se moque un peu, c’est vrai. Mais il existait des accueils bien plus froids et plus désagréables que les siens. Suffisait de voir l’accueil que lui avait fait Yulia l’autre jour, au garage. Ou même celui que Dana avait dû lui faire, l’ex-flic n’était peut-être plus responsable de l’intégrité de Guinevere dans cette faction, mais la blonde sentait toujours son regard posé sur elle, peu importe où elle allait. Dans un sens, c’était compréhensible, la navigatrice n’aurait pas fait confiance facilement à une personne avec un caractère aussi volubile que le sien. C’était pour ça qu’elle se tenait aussi tranquille – et sans doute aussi parce que quelque part, elle s’y retrouvait un peu, dans cet endroit. Peut-être que le Merchant deviendrait son refuge ? Ce que lui avait raconté Jaren lui avait vendu du rêve, en tous cas.

« Ils sont là. Pour la plupart. Emilie est sûrement dans l’infirmerie, Isha rase les murs, il y a deux personnes sur les toits et puis il y a les machines à faire tourner en bas. T’en fais pas, ils sont là. Mais c’est vrai qu’ils sont silencieux pour le moment, quand ce s’ra l’heure de manger et qu’ils seront tous dans la même pièce… Ce sera plus bruyant. » Oui parce qu’elle avait bien remarqué qu’ils avaient tous une tendance à parler fort et s’envoyer des vacheries quand ils étaient tous rassemblés au même endroit. « Alors… Profite du silence, temps qu’ils sont encore tous occupés ailleurs. » Lui suggère-t-elle, alors qu’il revient près d’elle avec un tasse qu’elle a même la bonté de lui remplir – faudrait pas que ça devienne une habitude par contre.

« Comme tous ceux qui sont à l’essai : dans un mois. J’y suis passée avant toi, j’te rassure si on sort, on t’arme. Tu ne nous es pas très utile si t’es mort. » Il râlait encore, à ce rythme-là, il pouvait signer sa place auprès des Exilés. Ils étaient tous des râleurs professionnels dans le coin faut dire. « D’ailleurs ça sort d’où ça, ce pistolet à eau ?! Cette arme n’a aucun sens. » Commente-t-elle, en le regardant avec curiosité. Il ne s’est toujours pas décidé à s’assoir, alors elle le suit du regard, tout en amenant sa tasse de café à ses lèvres. Un peu brusque et nerveux. Elle prend note. « Relax, on te l’rendra ton canon. Assieds-toi, tu m’donnes le tournis. » Lui demande-t-elle ensuite. Il s’exécute d’ailleurs, parce qu’elle lui demande ou parce qu’il l’a décidé, elle ne sait pas vraiment mais il se pose.

Guinevere pose son coude sur la table, pour venir soutenir sa tête qui se penche pour le regarder. « Si tu apprécies le café, imagine-toi que dans leur dernier refuge, ils avaient installé l’eau chaude. Avec un peu de chance, on le fera ici bien assez tôt. Ça vaut l’coup de rester un peu, non ? » Elle fait la conversation un peu, s’intéresse. Il faut dire qu’il est à présent le dernier arrivé – et plus elle. Il a la même méfiance, la même nervosité qu’elle-même ressentait quand elle avait débarqué ici. Elle n’avait pas vraiment choisi non plus, mais elle ne regrettait pas – pour le moment du moins. Fallait dire que les options qui s’étaient présentées à elle à l’époque n’étaient pas très nombreuses – ni très envieuse. Tant pis si elle ne pouvait pas piffer Anton, elle dormait en sécurité depuis des semaines… et ce n’était plus arrivé depuis le camp de Bellevue, chez Gabrielle.
Revenir en haut Aller en bas  
Cesare Acconci
Cesare Acconci
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1039
Sujet: Re: The grizzly and the fair maiden | Gin   Dim 23 Mai 2021 - 21:41

Présents mais silencieux pour le moment hein. Cesare acquiesce dans le vide de sa recherche de tasse, étrangement le silence le chagrine plus que la vaisselle qui vole. Question d’éducation, surement. Il revient à elle pour se faire servir, va certainement pas se plaindre de l’être. Un sourire pour la remercier, une gorgée, lui vient quand même que ça fait une grosse minute qu’il s’est pas pris à râler. Faudrait pas détruire une si belle moyenne, quarante ans qui l’entretient, alors c’est sur ses armes qu’il trouve à chouiner, réponse vite expédiée par la blonde. Un mois, ça va être long.

Mais le soupire du nez a pas vraiment le temps de passer, il se marre dans sa barbe à la question qui suit. « Ah ça. » Haussement de sourcils sur un sourire de plus, faut entretenir le mystère cinq secondes de plus. Il accepte de se rasseoir mais c’est bien pour la ménager. Une gorgée de caféine, il a déjà retrouvé ses ressorts le Cesare. « Imagine n’importe quelle situation, tu vois un con avec un pistolet en plastique. On est d’accord, t’as zéro raison de te méfier. » Surtout avec le truc vert fluo qu’il s’est dégotté, il cherchait le pire et il l’a trouvé. « Tu peux être surarmée et sur les nerfs, en vrai tu me laisses approcher. » Pour peu qu’il joue un peu à être plus con qu’il est.

« Bam. » Deux coudes sur la table et la tasse entre les doigts, il la fixe bien droit dans les yeux.
« T’as du spray au poivre dans la tronche, tu vois plus rien et ma grande tu peux avoir un arsenal avec toi, il te servira à rien dans ton état. » Haussement d’épaule vague, il se marre tout seul d’être une vipère à l’air libre, pardon, créatif. « Personne s’y attend jamais à ce coup-là. C’est aussi pratique pour les emmerdeurs que la situation fait que tu peux pas tabasser. » Se prendre une balle sur un coup de sang, bon, il aimerait éviter. Un coup de poivre dans les yeux, c’est jamais vraiment une bonne raison de le buter. Et y a au moins le plaisir de dégainer et de le voir chialer.

« Ah là. Honnêtement tu m’achètes quand tu veux avec une douche chaude. » La dernière fois qu’il en a eu une, ça remonte bien à Renton. Il aurait vraiment du se barrer avec un ingénieur sur le dos plutôt que son sac. « Du coup t’es une des dernières arrivées c’est ça ? T’étais à la…distillerie ? » C’est bien ça que Yulia avait dit ? « Parce qu’Isha me parlait de carburant la dernière fois mais » Il se penche vers elle, parce que vraiment, là, à un moment, faut parler sérieusement. « On est d’accord que le but c’est de faire de l’alcool ? Genre à boire. » La survie à tout prix, ça va un moment. C’est bien de bouffer, la priorité, il niera jamais. Mais une grosse cuite, c’est quand même une autrement meilleure raison pour vouloir rester en vie. Au moins pour lui.


The grizzly and the fair maiden | Gin Fkb6
Revenir en haut Aller en bas  
Guinevere Weaver
Guinevere Weaver
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 109
Sujet: Re: The grizzly and the fair maiden | Gin   Mer 26 Mai 2021 - 20:35
Guinevere se plait à l’observer quelques instants. Elle se sent moins nouvelle, moins ‘dernière arrivée’ et puis il faut dire que l’entrée de Cesare au Merchant a été bien plus remarquée que la sienne et celle de Carlotta. Son histoire à côté parait bien ennuyeuse – enfin, morbide surtout. Pas intéressante du tout. La jeune femme n’avait de toute façon pas très envie de revenir sur ce qu’elle avait vécu là-bas. Ça ne servait à rien, et puis ces crevards étaient morts. Alors elle se concentre plutôt sur l’histoire que va lui raconter Cesare, à propos de ce pistolet à eau qu’ils ont pu retrouver dans les affaires qui trainaient au garage. Si elle avait pensé à un jeu à la con avec Isha, la confiscation de cette arme avait suffisamment outré le quarantenaire pour la faire s’interroger.

Elle a du mal à garder son sérieux devant le scénario qu’il lui décrit concernant le mystère entourant cette histoire de pistolet à eau. Fronçant les sourcils, un sourire difficilement réprimé, elle l’écoute, sa tête reposant toujours contre sa main, coude sur la table. Jusqu’où veut-il l’amener avec cette histoire ? Elle ne l’interrompt pas, curieuse, avant d’éclater de rire quand il conclut son histoire de spray au poivre. Le pire ? C’est qu’elle imagine très bien la situation. « Mais quel piège à con, j’avoue. » Approuve-t-elle enfin. « Va m’en falloir un aussi pour le coup. » Rose fluo peut-être, ça collerait bien à son image de blondie inoffensive qu’elle pouvait avoir quand ça l’arrangeait. Elle ramène sa tasse à ses lèvres, savourant l’amertume du liquide noire dans le fond de sa gorge.

« Ouais, dommage qu’ils aient déjà démonté le système, j’aurai pu t’en faire profiter, entre deux caisses de déménagement. » Ajoute-t-elle, avec un sous-entendu scabreux derrière, totalement assumé. Subtile, Guinevere ? Pas vraiment. Sans gêne, par contre, assurément. Quant à la distillerie. « Oui, je viens de là. Mais je n’en ai pas profité longtemps. Il n’a pas fallu deux mois pour que deux nanas débarquent, à moitié mortes pour nous annoncer que la distillerie était compromise auprès de New Eden. » Lui explique-t-elle avec une certaine nonchalance. Ça ne voulait pas dire qu’elle s’en fichait, mais la blonde avait toujours cette façon de dire les choses, un peu masquée, pour ne pas à avoir à montrer ce qu’elle en pensait réellement. « Ouais, c’est d’alcool qu’on parle, effectivement. Mais avec le déménagement, on va rapidement tomber en rade entre ce qu’on a produit pour le troc, et la vitesse à laquelle on remet les machines en état ici. Je crois que c’est Maes qui s’en occupe, mais il n’est pas encore rentré de leur expédition. Ouais, parce que là, tu vois, il manque la moitié de cette joyeuse bande. Alors j’insiste ; profite de ce calme, temps que ça dure. » Elle lui raconte ce qu’elle sait, ce qu’elle a pu deviner depuis qu’elle est là et qu’elle a appris à les connaitre – pour ceux qu’elle avait rencontré du moins.

« Oh, et pour information : Anton est un connard. » Oui, c’était gratuit. Et vu le regard qu’elle offrit à Cesare en affirmant ces mots, il pouvait être certain qu’elle le pensait. Là-dessus, elle se lève pour aller dans la cuisine, chercher quelque chose à grailler. Carlotta a fait du pain, ça normalement, elle n’a pas dû y mettre trop d’épices, si ? Il y a même un peu de beurre, c’est pour dire. Le confort d’un groupe, cela faisait longtemps qu’elle n’en avait plus profité. Cela faisait plus de deux mois maintenant, mais elle était encore reconnaissante. Même si, goûter aux douches chaudes pour en être aussi rapidement privé c’était bien un crime. Elle revient à table, aux côtés de Cesare pour lui proposer un peu de pain beurré. « Alors, y’a Isha qui raconte à tout le monde que tu faisais du porno avant ? » Délicat et subtil, n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas  
Cesare Acconci
Cesare Acconci
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1039
Sujet: Re: The grizzly and the fair maiden | Gin   Mer 26 Mai 2021 - 21:37

L’éclat de rire le conforte un peu plus sur le fait que son arme la plus pourrie soit un sérieux coup de génie. Pas qu’il soit du genre à se jeter des fleurs, c’est au moins ce qu’il dit avant de s’en faire des pleines brassées, mais les trop rares fois où il a fini par s’en servir, c’était absolument jouissif. L’incompréhension totale entre de grosses larmes dans le regard de l’ennemi, franchement, y a que ça pour le faire bander. Ou l’aval d’une blonde au petit déjeuner. « Ils sont pas beaucoup à s’être jeté sur les flingues en plastique, on arrivera vite à trouver. » Evidemment qu’il s’inclut dans la recherche, c’est presque un coup de pute déposé, propriété intellectuelle de l’Acconci.

Haussement de sourcils sur son sourire qui s’étire, il se ravise de prendre cette gorgée. Est-ce qu’elle vient… ? Oui. Ses doigts se libèrent vite du café, si un cheveu de son attention était détourné jusque-là, il est réorienté. « C’est trop tard pour revenir en arrière et les en empêcher ? » La rhétorique fait son chemin une seconde, assortie de la moue qui se fait à l’idée. « On se contentera d’ici. » La suite est un peu moins joyeuse, deux nanas à moitié mortes, sur le moment Cesare sait pas quoi en penser. Surement des amies de quelqu’un ici, pour qu’elles se donnent la peine. « Hm. Bonne ambiance. » New Eden a vraiment pas l’air de les apprécier, ça s’annonce musclé.

« Tu sais quand ils rentrent ? » Ils sont quand même pas partis sur les routes au petit bonheur la chance. Deux jours, un mois, histoire qu’il ait un ordre d’idée. Il sait bien qu’on est jamais à un jour près dans ce monde chaotique, mais bizarrement il est pressé. « Parce que si ton Maes est le seul à pouvoir ouvrir les vannes… » Ouais. Mieux vaut laisser la fin de sa phrase se noyer dans le café.

Anton, connard. « Bah très bien. » Il est obligé de se marrer, même s’il tente encore de se faire discret. Qui est ce gars ? Qu’est-ce qu’il lui a fait ? Aucune idée. Mais c’est un connard, soit. « C’est ton avis perso ou il est partagé ? » Juste qu’il sache sur quel pied danser. Une dent personnelle de la blonde, un sentiment généralisé, probablement qu’il le saura quand le fameux con sera rentré. En attendant ça le fait sourire, parce que ça parait loin, de bon matin. Et son regard la suit, la regarde à son manège, s’attarde deux secondes de trop sur ce qui pourrait lui valoir une gifle. Pas vu pas pris, quand elle revient à la table il a à nouveau le nez dans sa tasse. Va falloir se resservir.

« Merci. » Serviable en prime, définitivement, elle a de quoi se faire apprécier la fameuse Gin. Mais le rire coupe toutes ses pensées. « Faut vraiment qu’il apprenne à fermer sa gueule celui-là ! » Pas que Cesare se marre pas, il en a plus rien à péter que le monde entier sache, mais ça va vraiment lui attirer des emmerdes. Ca ou tout ce qui a le malheur de passer dans le crâne vide d’Isha.

« J’étais producteur, navré si tu t’étais déjà fait d’autres idées. » Elle hérite quand même du regard qui espère un peu qu’elle se l’était imaginé. Un croc dans son semblant de tartine, il est prêt. « Et je t’accorde même, puisque c’est toi, le droit de me poser toutes les questions cons auxquelles t’as jamais eu de réponse sur comment ça se passe dans l’industrie. » Tout le monde en a. Certains c’est le salaire, d’autres le recrutement, d’autres si les lieux de tournage sont juste des excuses à un baisodrome géant. C’est peut-être moins une fleur qu’une coutume qu’il a, dès que quelqu’un apprend son ancien métier, mais il va garder ce détail pour lui. C'est plus gentleman comme ça.


The grizzly and the fair maiden | Gin Fkb6
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: The grizzly and the fair maiden | Gin   
Revenir en haut Aller en bas  
- The grizzly and the fair maiden | Gin -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: