The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% Polo Lacoste – imprimé crocodile – 5 couleurs dispo
72 € 120 €
Voir le deal

No ceiling
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jeremiah S. Bishop
Jeremiah S. Bishop
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 451
Sujet: Re: No ceiling   Dim 11 Juil 2021 - 0:02
Il ne peut nier qu'apprécier la réponse de la jeune femme à sa juste valeur. Peu désireux de prolonger l’instant franchise plus longuement au risque de se sentir plus que mal à l’aise, son baiser au profit d’un long discours rend le moment particulier, dans le bon sens du terme. Lui rendant brièvement cette démonstration d’affection, il ne la quitte pas des yeux. C’est étrange. Il éprouve une certaine fierté la concernant. Pour sa combativité, pour son sang-froid face à ces trois connards, pour sa force de caractère même prisonnière des bras de l’un d’eux. Pour sa capacité à rebondir et ne pas se laisser torturer par ce qu’ils avaient vécu. Layla est un roc. Intransigeante, forte, loyale. Oui, il y a ce petit quelque chose au-delà sur lequel le garde forestier ne parvient toujours pas à mettre le doigt mais le temps fera son œuvre.

Ne la lâchant pas du regard quand elle s’éloigne pour ranger la trousse de soins, il abandonne finalement sa contemplation et glisse ses yeux sur l’âtre de la cheminée. S’il n’y avait que ça pour lui faire plaisir…. “Ce que Miss Jones veut….” souffle-t-il dans un sourire en se redressant complètement, le bras quelque peu ankylosé des coups portés précédemment. “Faisons de toi une vraie femme des bois” se moque-t-il gentiment. Son allure générale, plutôt classieuse, ne correspond pas vraiment au cliché qu’il est en train de soumettre mais elle lui a prouvé être très loin du stéréotype de la petite princesse bourgeoise. “Suis-moi” l’invite ce dernier en ressortant de la maison pour s’engouffrer à nouveau dans les bois, dans la périphérie proche cependant, ses deux couteaux toujours avec lui. Inspectant tous les troncs d’arbres qu’il rencontre, il évite de trop s’éloigner de l’habitation. La région étant humide, il devrait trouver son bonheur plutôt aisément. “On va oublier toutes ces conneries de Robinson Crusoé et s’éviter la corvée de frotter deux morceaux de bois ensemble dans l’espoir de faire du feu. On serait encore là demain.” Même si techniquement il avait appris à le faire il y a longtemps, plus pour le fun que par réelle nécessité, d’autres méthodes plus rapides existaient. “Là!” s’exclame le quadragénaire avec enthousiasme en pointant un champignon à mi-hauteur sur l’écorce d’un frêne.

Attendant que l’intendante le rejoigne, il décolle soigneusement le champignon du tronc. “C’est de l’amadouvier. Non comestible mais utilisé comme allume-feu depuis… à peu près la Préhistoire…” explique-t-il en se mettant à genoux et en posant sa trouvaille sur une grosse pierre au sol. “Rassemble des feuilles sèches si tu en trouve et les plus petites brindilles que tu peux trouver” demande-t-il tandis qu’il sort de l’une des nombreuses poches de son pantalon une allumette permanente et un morceau de magnésium. “Normalement, j’utilise ceci” et il désigne la fameuse allumette. “Mais on va corser un peu les choses.” Sourit ce dernier.

Coupant le champignon en deux, il en extirpe le cœur. “Tu vois la partie brune? C’est ce qui peut te permettre de conserver un feu si jamais tu dois bouger en vitesse.” Craquant l’allumette permanente, il place la flamme du morceau de l’amadou jusqu’à voir un léger filet de fumée s’en échapper. “Il se consume lentement. Tu le replaces dans la coque du champignon pour le protéger et tu peux l’utiliser ensuite pour rallumer un feu à un meilleur endroit. Un feu mobile qui peut te sauver la vie en hiver si tu es bloquée en extérieur.” En tout cas ça avait fonctionné pour lui. “Toi, tu vas utiliser du magnésium.” Lui explique Jeremiah en lui tendant le morceau auquel est accrochée une lame avec un côté lisse et un côté dentelé. “Tu frottes d’abord avec avec les dents et tu l’effrites sur les feuilles et les brindilles.” Il arrange un peu le tas avant qu’elle ne commence. “Quand tu auras une quantité suffisante, tu n’as qu’à prendre le côté lisse et frotter sur le silex de ce côté-ci” explique le garde forestier en montrant l’autre côté de la pierre de magnésium. “C’est un peu plus long, surtout quand on n’a pas le coup de main. Le but c’est de créer une étincelle qui embrasera le magnésium et t’aidera à débuter un feu.” La laissant déjà effectuer la première étape, il se place en assistant au besoin, retrouvant ses réflexes pédagogiques avec enthousiasme et plaisir.


Revenir en haut Aller en bas  
Layla Jones
Layla Jones
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 679
Sujet: Re: No ceiling   Dim 11 Juil 2021 - 1:39

Son visage de marbre n’était trahi que les petites rides rieuses qui se formèrent au coin de ses yeux, lorsqu’elle entendit Jeremiah dire que ce qu’elle voulait serait. La jolie brune finit par se retourner lorsqu’il ajoute qu’il va faire d’elle une véritable femme des bois. Elle lui adresse une moue peu convaincue, mais exagérément peu ravie, pour le comique de la chose. Qu’avait-il en tête au juste ? Elle ouvrit la bouche pour lui poser la question, mais il lui coupait l’herbe sur le pied en lui ordonnant de le suivre.

Visiblement c’était un jeu qui pouvait se jouer à deux, songeant l’intendante en arquant un sourcil.

Le grand blond ne semblait pas s’encombrer d’équipement outre ses deux couteaux. Layla attrapait donc seulement le talkie qu’elle posait à sa hanche, puis sortait, pistolet toujours sagement dans son étui. L’air de mai était encore frais à l’ombre des arbres et cela arracha un petit frisson à l’Anglaise lorsque la fraicheur vint mordre sa peau blanche.

S’enfonçant dans les bois entourant la petite maison abandonnée, elle l’observait chercher quelque chose, examiné les troncs aussi étrange cela pouvait être. Normalement, pour faire un feu, ne ramassait-on pas des brindilles et des branches sèches ? Elle se gardait bien d’émettre ses doutes, n’étant pas la professionnelle en charge cette fois-ci. Elle hochait de la tête sans trop s’en rendre compte, alors qu’on la rassurait sur le fait qu’elle n’aurait pas à frotter deux bouts de bois pendant des heures en espérant en détacher une petite étincelle. Cela lui avait toujours paru si absurde… mais bref !

Quelques minutes de silence s’installèrent jusqu’à ce que Jeremiah s’exclame d’un coup en pointant un… champignon.

Un champignon ?

Oui les yeux de la Britannique ne la trompaient pas. Qu’est-ce que… Les sourcils froncés, elle s’approchait afin d’obtenir une explication, n’importe laquelle sur le rapport entre ça… et un feu de cheminée. Le garde forestier attendit qu’elle soit à ses côtés, puis commença à lui désigner la famille de cette protubérance contre le tronc, disant que c’était un allume-feu. Franchement Layla était tentée de le couper dans ses explications abracadabrantes pour lui dire qu’il n’avait pas besoin d’inventer des choses pour qu’ils se retrouvent seuls tous les deux. Ils l’étaient déjà dans la maison et il y faisait meilleur qu’en extérieur… Ridicule…

- Hmm hmm, des brindilles et des feuilles sèches. Rouspétait-elle tout bas pour elle-même. Est-ce qu’il cherchait à se moquer d’elle ?

Elle n’apprécierait pas cette tentative de l’humilier, loin de là. Elle obtempérerait le temps nécessaire jusqu’à ce que les choses deviennent clairement trop idiotes. Tout est à ses pieds, donc elle n’a pas besoin de s’écarter de Jeremiah. Celui-ci en profite pour sortir quelque chose de sa poche, puis coupe le champignon en deux.

L’espace d’un instant, le regard polaire de Layla passait de l’homme, au champignon, pour revenir à l’homme, pas convaincu à nouveau. Sauf force est de constater que l’Américain ne se moquait pas du tout d’elle, alors que le ‘’cœur’’ du champignon semble s’embraser quelque peu au contact de l’allumette. Là franchement, l’Anglaise est complètement bluffée et son attitude change du tout au tout.

- Un champignon, pour allumer un feu, pour en transporter un même… Ça lui semblait tellement absurde et pourtant… pourtant elle le voyait de ses propres yeux.

Jeremiah lui donner un autre instrument tout en lui expliquant comment s’en servir, mais la jolie brune était encore surprise par la découverte précédente.

- J’ai vraiment cru que tu voulais te payer ma tête… Chose que je te déconseille fortement d’ailleurs ! Ajoutait-elle avec malice, avant de se concentrer enfin sur l’exercice qu’on lui demandait d’accomplir.

Elle examinait l’objet en main, repérant aisément le côté dentelé et le côté lisse. Apparemment en frottant l’un contre l’autre, elle obtiendrait une sorte de… poudre ? Qu’elle pourrait ensuite saupoudrer contre les brindilles qu’arrangeait le grand blond. Elle s’appliquait donc à produire cette poudre et se dit qu’il vaudrait mieux en produire plus que nécessaire, si le résultat attendu était la combustion assez longue pour que les brindilles s’en flammes.

L’Anglaise s’accroupissait près du petit tas de végétaux secs et fit exactement comme on lui avait expliqué, puis frotta le côté lisse contre le silex. Une fois, deux fois, puis trois fois.

L’étincelle qu’il fallait jaillis et la seule chose que su faire Layla, fut de souffler tout doucement pour nourrir les flammes qui naissaient à peine devant ses yeux. Si elle n’y connaissait rien au plein air, elle savait au moins comment alimenter un feu… en partie.

Elle tournait la tête vers le garde forestier, avec un air pas peur fière au visage.

- Comme cela ? demandait-elle toujours avec cette pointe de malice dans les mots.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Jeremiah S. Bishop
Jeremiah S. Bishop
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 451
Sujet: Re: No ceiling   Lun 12 Juil 2021 - 18:53
Sans être un fin psychologue le garde forestier peut sentir le scepticisme de sa comparse du jour. Ça ne l’étonne guère. Layla est une femme au pragmatisme certain et avec un sens logique développé. Tout semble pensé, réfléchi, et, s’il ne peut émettre que des hypothèses sur ses attentes, il la devine aisément avoir besoin de concret pour se faire une idée précise d’une chose ou de preuves pour croire. Le quadragénaire ne se démonte pas, gardant ses réflexions pour lui et étant suffisamment dans son élément pour être certain de ce qu’il avance. Les faits parlent de toute façon pour lui, bien plus que de longs discours. Il ne peut cacher une certaine fierté et un léger amusement quand il voit ses prunelles s’embraser en même temps que cet allume-feu naturel. Ici, élève, il découvre une autre facette de sa personnalité. S’il ne doutait pas de son attention et de son perfectionnisme, il n’en est pas moins attendri de le découvrir. Attendri? Merde, c’est qu’il commence très sérieusement à glisser sur cette pente qu’il s’évite depuis déjà trop longtemps….

Se concentrant de nouveau sur les gestes et non sur des pensées qu’il ne veut pas assumer présentement, il lui cède le matériel. Jeremiah est de ceux convaincus qu’on apprend mieux si on expérimente par ses propres moyens. On repérait bien mieux ses erreurs pour les corriger ou enregistrait bien plus vite des gestes qui, en certaines circonstances, pouvaient s’avérer vitaux pour sa survie. Un rire passe sa gorge tandis qu’il relève un instant son regard sur elle. “Si j’avais voulu me payer ta tête je t’aurais fait frotter deux bouts de bois ensemble sans te dire que tu n’y arriverais pas” fait-il remarquer dans une grimace faussement coupable puisqu’il leur a évité une perte de temps inutile. “Mais je ne suis pas à ce point idiot. Je sais qu’on ne se paie pas la tête de Miss Jones impunément…” précise ce dernier dans un sourire en coin. Orgueilleuse? Il avait cru le comprendre depuis qu’ils se fréquentaient.
Il garde pourtant dans un coin de sa tête la menace sous jacente de la jeune femme, conscient que sa confiance n’est peut-être pas totalement acquise. Et puis… La colocation avec Roza lui avait appris que certaines erreurs ne devaient plus être commises.

La regardant tenter à plusieurs reprises de provoquer une étincelle, il hausse des sourcils surpris quand, au bout du troisième essai, une gerbe s’envole et fait s’enflammer les brindilles sèches. “Ok...hum… honnêtement, je pensais que tu galérerais plus que ça” souffle-t-il, plutôt impressionné. “Si tous mes élèves avaient été comme toi, j’aurais gagné un temps précieux” souligne ce dernier, la complimente le garde forestier en se redressant. “Tu veux toujours ton feu de cheminée?” Demande-t-il, se doutant pourtant de la réponse et faisant sonner son interrogation comme s’il n’attendait pas vraiment de réponse. “Il va falloir trouver de bonnes bûches bien sèches. Heureusement, les arbres sont suffisamment épais pour préserver le sol.” Et louchant sur la pierre de magnésium, il inspire un grand coup. “Cadeau, tu peux la garder” consent ce dernier dans un sourire. Ce n’est pas comme s’il n’en avait pas en rab dans le paquetage qu’il a ramené avec lui à son arrivée au camp. Quand il avait compris que les choses n’iraient pas en s’améliorant, Jeremiah s’était réservé un petit stock conséquent de ce genre de petites choses.

Et se détournant, il commence à partir à la recherche de bois assez dur et gros pour qu’ils n’aient pas à alimenter le foyer toute la nuit.


Revenir en haut Aller en bas  
Layla Jones
Layla Jones
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 679
Sujet: Re: No ceiling   Mar 13 Juil 2021 - 16:30

Bien, il semblait que Jeremiah avait un certain instinct de survie plus développé que pour simplement vivre en forêt.

- Vous êtes sage Mister Bishop. Lui répondait-elle avec une pointe d’espièglerie.

Non, il ne valait mieux ne pas s’en prendre à elle d’aucune façon que ce soit. Layla n’avait pas peur de se salir les mains, encore moins qu’auparavant et assez littéralement désormais. Une louve dans un habit d’agneau, voilà ce qu’elle était, ce qu’elle avait toujours été.

Finalement l’étincelle vint embraser quelques brindilles et avec le souffle de la jolie brune quelques flammes s’élevaient rapidement. L’intendante ne cachait pas cette petite fierté qui illuminait son visage aux teintes albâtres et son sourire se fit plus franc tandis que le grand blond lui disait avoir cru qu’elle aurait plus de difficulté. Bien entendu la Britannique ne réussissait pas tout ce qu’elle entreprenait, mais elle s’appliquait toujours à le faire.

Elle se redressait, tout en posant ses yeux clairs sur les petites flammes qui dansaient à leurs pieds, penchant la tête sur le côté en entendant le compliment que lui offrait Jeremiah.

- Un compliment ? Êtes-vous fiévreux Mister Bishop ? Ai-je mal désinfecté vos plaies ?! Lui rétorquait-elle avec une fausse inquiétude pour le taquiner un peu. La vérité, c’est qu’il lui faisait bien plaisir d’entendre ces mots, ce qu’ils sous-entendaient.

La jolie brune hochait doucement de la tête lorsqu’il fut question à nouveau de ce feu de cheminée. Bien sûr qu’elle caressait encore ce désir. Pour se réchauffer un peu, mais aussi pour apprécier simplement l’ambiance que cela apporterait, spécialement après l’attaque qu’ils avaient essuyée.

L’intendant levait les yeux au ciel pour observer la canopée des arbres qui protégeait effectivement bien le sol autour d’eux des intempéries. Il ne serait pas trop difficile en toute logique de trouver du bois sec, comme le lui indiquait l’Américain. D’ailleurs, elle allait lui rendre son allume-feu, mais celui-ci le lui offrait plutôt.

- Merci. Soufflait-elle dans un sourire. Cela serait des plus utiles à n’en point douter lors de prochaines sorties.

Layla s’attelait donc à la tâche et commençait à chercher au sol pour des branches et des brindilles, afin de s’offrir un joli feu de cheminée. Les minutes passaient et le calme de la forêt l’apaisait un peu plus. Le vent, les oiseaux, les mouvements des animaux. Elle tendait l’oreille comme Jeremiah le lui avait appris. Par prudence, mais aussi… parce qu’il était agréable d’entendre toute cette vie.

Les bras chargés, elle revenait vers le grand blond, tout en essayant de faire attention aux endroits où elle poserait les pieds. C’est qu’avec son petit chargement, elle voyait moins bien le sol et préférait faire preuve de précaution.

- Je vais déposer tout cela à la maison. Tu as ce qu’il nous faut aussi ? Demandait-elle ? Après tout, il était l’expert en la matière, c’est lui qui jugerait de leurs stocks pour la duration de leur séjour.


A wolf in sheep's clothing.
Revenir en haut Aller en bas  
Jeremiah S. Bishop
Jeremiah S. Bishop
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 451
Sujet: Re: No ceiling   Mer 14 Juil 2021 - 21:07
Sage? Il en doutait très sincèrement. Sa vie entière tendait à prouver qu’il n’avait presque jamais fait des choix de raison mais de cœur, lui, le solitaire, l’égoïste parti à la recherche de ses rêves en espérant se trouver en chemin. Il avait fini par se poser après presque douze ans à parcourir le monde mais avait toujours vécu pour lui et lui seul.
Pourtant, il parvenait à vivre dans cette communauté, à s’y intégrer même. Ça le surprend toujours et quelque part, Jeremiah attend le jour où il en aura marre et préférera repartir seul dans ses bois. Comme une épée de Damoclès au-dessus de sa tête. Il y en avait des pires en toute honnêteté.

La brimade de la jeune femme sur une possible fièvre le fait sourire largement. “Il est donc possible que tu fasses mal quelque chose?” La nargue-t-il à son tour. Il n’est pas mécontent que leur rapprochement n’ait pas tari ces petites piques lancées ou rattrapées au vol. C’est généralement ce qui se passait quand on devenait intime. On commençait à arrondir les angles, à prendre garde à ses mots, à ses gestes, pour ne pas vexer, ne pas blesser. Le garde forestier est ravi de se rendre compte que leur relation n’a rien perdu de leur mordant. C’est sans doute l’une des raisons qui le pousse à aller un peu plus loin dans cette voie. Tant qu’aucun d’eux ne se lasse, pourquoi chercher des complications jusque-là inexistantes?

Se contentant d’acquiescer face au remerciement de la brune, il commence ses propres recherches, sélectionnant des bûches d’un diamètre suffisant pour ne pas avoir à revenir ici d’ici quelques heures. S’imprégnant des odeurs et des bruits familiers qui lui manquent cruellement dès qu’il est trop longtemps enfermé à Fort Ward, il se sent davantage chez lui ici qu’au camp. Le grand espace, la solitude…
Ce n’est que le retour de l’intendante qui le tire de ses songes. Le terme ”à la maison” le fait tiquer. C’est...étrange, comme s’il s’agissait presque de leur foyer. Il sait que ce n’est qu’une façon de parler, mais c’est précisément dans ces moments-là que Jeremiah se rend compte qu’il n’est absolument pas prêt à s’engager dans une quelconque relation sérieuse. C’est un électron libre et tôt ou tard, il aura besoin de reprendre sa liberté. C’est d’ailleurs peut-être parce qu’aucune règle ni engagement n’ont jamais été établis entre eux qu’il trouve leur relation si… non, il ne trouve pas le mot correct, peu habile pour user d’un beau verbiage. “Bientôt, je te rejoins dans quelques minutes” indique ce dernier à la jolie brune en repartant en quête de bois.

Une fois cinq grosses bûches récoltées, il reprend le chemin de la maison et dépose le tout près de la cheminée à côté de la récolte de la trentenaire. En position accroupie près de l’âtre, il commence à déposer les plus petites brindilles dans le fond en une couche homogène, du moins autant que possible, et dépose deux bûches par-dessus, la plus grosse au fond. Récupérant le morceau d’amadouvier trouvé plus tôt, il le tend à la jeune femme. “À toi l’honneur?” Propose-t-il en lui tendant cette fois-ci l’allumette permanente pour embraser l’allume feu naturel. “Coupes-en plusieurs bouts et dispose-les un peu partout histoire que le feu prenne mieux” conseille ce dernier avant de se décaler légèrement sur le côté. “Une fois qu’il aura gagné en intensité on pourra manger un peu” Il est trop tard pour enseigner les rudiments de la pêche à la jeune femme de toute façon, leurs collations apportées avec eux seront bien suffisantes pour ce soir.

Ce qu’ils ont vécu dans les bois plus tôt lui a, de toute façon, coupé l’appétit.


Revenir en haut Aller en bas  
Layla Jones
Layla Jones
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 679
Sujet: Re: No ceiling   Jeu 15 Juil 2021 - 18:36

Il était toujours aussi plaisant aux yeux de l’Anglaise de pouvoir et de savoir échanger ces petites piques avec Jeremiah. Elle était bien ravie que les choses soient restées aussi… naturelles entre eux. Que le grand blond n’ait pas décidé de se plier et de courber l’échine comme d’autres avant lui, vu ce qu’il partageait. Bien entendu, ils ne s’étaient rien promis outre quelques nuits d’intimité sans attaches, mais par le passé la jolie brune n’avait pas eu d’aussi bonnes expériences.

Tous deux semblaient agréablement trouver leurs comptes pour l’instant et c’était tout à fait plaisant.

Layla le laissait donc continuer sa recherche de bouts de bois, tandis qu’elle rentrait à la petite maison qui leur servait de refuge pour la nuit à venir. Mieux qu’une tente à ses yeux, plus sécuritaire que de dormir à la belle étoile également. Cette décision lui allait tout simplement parfaitement.

Passant la porte, elle se dirigeait vers la cheminée et déposait son petit barda non loin. Revenant sur ses pas, elle inspectait les chambres et décidait d’en ouvrir les fenêtres pour aérer l’endroit. Elle laisserait bien sûr le choix au garde forestier de partager ses draps ou non, cette sortie n’étant pas pour lui imposer une pseudo pression quelconque, mais Layla savait qu’elle allait le trouver pour une partie de la nuit du moins, n’ayant pas envie de se priver du bellâtre.

Attrapant les couvertures poussiéreuses, l’intendante allait les secouer dehors pour en retirer ce film épais de saletés, avant de revenir déposer le tout sur les lits. Entendant le grand blond revenir à l’intérieur, elle sortait d’une des chambres pour aller le rejoindre à la cheminée. Là, elle s’accroupissait à ses côtés, alors qu’il lui tendait une allumette permanente.

- Avec plaisir. Soufflait-elle avec amusement.

Layla écoutait les indications de son spécialiste, puis répétait les gestes qu’on lui avait indiqué de faire. Couper plusieurs bouts, les disposer un peu partout et hop. Les premières flammes, bien que minuscules, jaillissent et comment à consommer les brindilles. Bientôt celles-ci lècheront les branches plus épaisses et le feu prendra à intensité.

Jeremiah mentionne qu’ils pourront manger par la suite, mais en toute honnêteté, Layla n’a pas spécialement faim. Il faudra pourtant se mettre quelque chose sous la dent, pour ne pas perdre d’énergie. Bien qu’elle se sente assez sereine, elle ne fera que grignoter, les événements qu’ils venaient de traverser ayant néanmoins remué trop de choses en elle.

- Nous ne sommes pas obligés de continuer pour aujourd’hui, si jamais tu préfères souffler un petit peu. Une offre toute simple, car elle le voyait bien, le grand blond était encore affecté lui aussi par l’attaque qu’ils avaient subie.


A wolf in sheep's clothing.
Revenir en haut Aller en bas  
Jeremiah S. Bishop
Jeremiah S. Bishop
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 451
Sujet: Re: No ceiling   Ven 16 Juil 2021 - 17:06
La laissant prendre en charge le foyer, il s’assure simplement que les allume-feu se consument de la même façon aux différents coins du feu, laissant le reste suivre son cours. Bientôt, la chaleur se diffuserait dans le reste de la cabane. Les nuits étaient encore fraîches en cette fin de printemps et ça ne serait pas superflu.
Se laissant hypnotiser quelques secondes par les flammes qui commençaient à s’intensifier, il suit leur danse orangée, revenant seulement à la réalité par la voix de la jeune femme à ses côtés. Clignant des yeux à plusieurs reprises, il se dit vraiment qu’il doit passer pour un fragile pour qu’elle prenne ainsi ses sentiments en considération mais il n’a pas vraiment l’envie de la contredire. Parce qu’elle dit vrai. Il a besoin de souffler. Même s’il comprend la nécessité de certains choix, même s’il a dû en faire de douloureux pour survivre ces cinq dernières années, il n’est pas fait de ce bois-là. Ce n’est pas tant le meurtre qui lui pèse sur la conscience mais la facilité avec laquelle il est capable de se laisser emporter. Ce n’est pas un visage que Jeremiah a envie de montrer aux autres, encore moins à la jeune femme même si cette dernière ne le juge pas pour ça.

Jetant un coup d'œil vers l’extérieur, il inspire un grand coup. “Il commencera à faire nuit dans moins de deux heures de toute façon. Tu as raison, on reprendra demain.” C’est une excuse comme une autre, la seule qu’il ait trouvé en tout cas.

Se relevant, le garde forestier va fouiller dans leurs affaires pour en sortir le sac de nourriture et revient prendre place non loin de la cheminée, s’asseyant en tailleur pour profiter de la chaleur des flammes qui gagnent toujours en intensité. Déposant le tout entre eux, le quadragénaire se contente de viande séchée mais après quelques bouchées, l’entreprise lui semble déjà de trop. Non, ça ne passe définitivement pas. Reposant le reste de son dernier morceau dans un linge, il reporte son attention sur sa partenaire de sortie. “S’il y a un point d’eau dans les environs, on peut t’initier à la pêche” propose-t-il, ayant emmené autant d’équipements que nécessaire pour leur périple. “Sinon, on reprendra sur les plantes sauvages comestibles et… comment se créer un abri de fortune en milieu forestier pour se protéger du froid ou de la pluie.” Ils avaient été interrompus aujourd’hui et dans la survie, si ce n’était pas la faim ou la soif qui vous emportait, c’était fatalement l’hypothermie, surtout en plein hiver. Ce n’était pas la pire des morts et… non, la dernière chose qu’il souhaitait présentement était se laisser guider par ce genre d’idées.

Les yeux fixés sur l’intendante, ici, isolés au milieu des bois, seuls, l’endroit revêt un caractère intimiste qui lui fait se rendre compte qu’en dehors de certains moments, il ne connaît finalement pas si bien que ça. Et si son passé avant Fort Ward lui appartient et qu’il ne cherche jamais à viser là où la corde est possiblement la plus sensible, il n’en sait finalement pas beaucoup plus sur sa vie dans l’enceinte du camp. “J’peux te poser une question indiscrète?” Et lui laissant le temps de le stopper, il ose. “Excepté Roza, et loin de moi l’envie de remuer le couteau dans la plaie, tu as eu… enfin… est-ce que tu as… merde pourquoi je regrette déjà d’avoir commencé?” Bougonne-t-il en se sentant soudain très con. “T’as été avec d’autres personnes?” Ouais, putain, ça sonnait carrément mieux au fin fond de sa caboche. Débile!


Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: No ceiling   
Revenir en haut Aller en bas  
- No ceiling -
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: