The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
ASOS : -20% sur TOUT dès 30€ d’achat
Voir le deal

No ceiling
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jeremiah S. Bishop
Jeremiah S. Bishop
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 453
Sujet: No ceiling   Dim 9 Mai 2021 - 16:23
Mai 2021.

Son regard se perd au-delà de la vitre passager, regardant sans vraiment le voir le paysage défiler devant lui. C’est une sensation étrange, comme celle de retrouver la liberté après un certain temps enfermé. Non pas qu’il se sente prisonnier à Fort Ward mais depuis son arrivée il n’a pas vraiment eu d’occasion de quitter la sécurité toute relative du camp. Hormis sa sortie en pleine nature avec Ivy, le garde forestier s’est contenté de rester dans une périphérie proche. Cette sortie est donc une excellente occasion de retrouver ce qu’il a quitté en décidant de renouer avec la civilisation. C’est ce qui l’a toujours habité au fond. Les grands espaces, la Nature au sens le plus strict, loin de toute présence humaine. Il ne peut donc contenir le léger sourire qui étire son visage alors que les kilomètres défilent.

C’est donc sans grande hésitation que Jeremiah a accepté la proposition de la conductrice quand elle est venue lui en parler. Leur visite de l’avant-poste d’Agate leur permettra de jongler entre plusieurs projets. D’abord, repérer de nouveaux sites de coupe pour ne pas endommager trop la périphérie proche du camp et épuiser des ressources pourtant vitales. Ensuite, récupérer certaines plantes sauvages et utiles aux plantations et ainsi élargir leur zone de recherche qui commence à ne plus offrir de nouveautés. Pour finir, perfectionner certains apprentissages de part et d’autre.

Délaissant un instant la route qui défile sous ses yeux, le quadragénaire jette un coup d'œil à la jeune femme qui tient les rênes du véhicule, sans grande surprise. La détaillant un instant en toute discrétion, il n’aurait pas parié sur un tel binôme lors de leur rencontre. Mais les mois avaient défilé au compteur et ils avaient fini par se rapprocher. Genre...beaucoup se rapprocher. Après leur première nuit ensemble, Jeremiah avait émis l’hypothèse erronée que la Belle reprendrait ses grands airs et le prendrait de haut en faisant mine d’oublier ce qu’ils avaient partagé. Il n’en avait rien été. Layla n’avait pas enfilé de nouveau son armure et était restée sur la même ligne de conduite, leur permettant à tous deux de réitérer l’expérience au cours du mois qui avait suivi. Et comme Jeremiah n’était pas le genre d’homme à s’accrocher ou à vouloir définir ses relations, leurs petits interludes nocturnes sans promesse lui convenaient très bien.

Reprenant sa contemplation du paysage, il évalue - par le temps déjà écoulé - leur arrivée proche et ne peut que se satisfaire de cet éloignement passager. C’est la première fois en cinq mois qu’il se trouve si loin du camp et retrouver un bout de sa vie d’avant sans la difficulté et la solitude de cette dernière est un mélange plus que salvateur. “Vous tenez la zone depuis combien de temps?” Demande-t-il par simple curiosité. Même après tous ces mois les moyens déployés par les Remnants continuent de l’impressionner.

Par réflexe il jette un coup d'œil à l’arrière et sur le matériel préparé depuis quelques jours pour pouvoir survivre pleinement en extérieur. Ce n’est pas qu’une sortie à titre exceptionnelle à ses yeux. Ça a été son quotidien ces cinq dernières années. Et ce n’est pas rien.


Revenir en haut Aller en bas  
Layla Jones
Layla Jones
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 680
Sujet: Re: No ceiling   Dim 9 Mai 2021 - 17:52

Il y avait un petit moment que Layla n’était pas sorti de Fort Ward, si on oubliait sa petite excursion à Seattle bien entendu. L’intendante appréciait tout de même d’être sur le terrain de temps à autre, mais la dangerosité de certaines des expéditions, l’importance de son travail et de son rôle, le manque de temps même parfois avait fait en sorte que son temps avait été plutôt passé à l’intérieur des murs de leur communauté.

Aujourd’hui serait exception et cela ravissait bien évidemment l’Anglaise. Ils n’iraient pas bien loin, tout prêt de l’avant-poste d’Agathe en fait, mais ce serait plus que suffisant pour les différentes tâches qui les attendaient. Il ne fallait pas épuiser toutes les ressources de l’île et pendant qu’il était encore possible d’en sortir, il fallait mieux en profiter pour aller récupérer du bois par exemple, dans les forêts plus loin au nord. Il était difficile de prévoir ce que New Eden avait en réserve pour eux, il fallait donc profiter au maximum de leur liberté de déplacement actuelle. Il n’était pas poussé de songer à la possibilité d’un siège et c’est ce qui poussait l’intendant à planifier différemment la récupération de certaines ressources.

C’était donc accompagné du garde forestier qu’ils allaient aller faire un peu de repérage pour quelques jours, afin de trouver de nouveaux sites de coupes, repérer de nouvelles plantes sauvages qui avaient été décimées près du Fort, mais également afin d’étayer les connaissances générales de Jones. Quelques jours qui seraient fort instructifs à ses yeux et en bonne compagnie, ce qui n’était pas non plus négligeable. Adieu vêtements tirés à quatre épingles et aux allures professionnelles. La jolie brune avait troqué tout cela pour des vêtements plus pratiques. Un pantalon aux teintes kaki, un pull de couleur terreuse, de bonnes bottes et un coupe-vent sombre. Il fallait ajouter à cela qu’elle ne sortait pas sans défense, ayant à sa ceinture son couteau à cran, un pistolet 9mm et sur la banquette arrière un fusil automatique. Il valait mieux prévenir que guérir non ? Il leur faudrait de quoi tenir à distance les ennemis, le temps d’alerter l’avant-poste.

C’est Jeremiah qui la tirait de ses pensées et de la route un petit instant.

- Nous avions le casino sur l’autre berge en 2020. Nous avons été attaqués par New Eden à ce moment, mais avons réussi à tuer la majorité de nos assaillants. Le bâtiment a brûlé toutefois et a été détruit. Nous avons donc réinstallé l’avant-poste dans un pavillon non loin. Les images lui revenaient en tête, mais la Britannique préférait les repousser rapidement, n'ayant pas envie de repenser à tout cela. Son épaule lui démangeait d'ailleurs, mais ce n'était qu'une réaction mentale face à ses souvenirs douloureux.

Se disant, l’Anglaise ralentissait avant de prendre sur sa droite sur Reitan RD, au lieu de poursuivre la route tout droit sur le pont. Elle allait se garer au pavillon dont elle venait tout juste de parler, avant de couper le moteur.

- Nous y voici d’ailleurs. Ajoutait-elle mutine. Le temps d’aller mettre nos talkies sur leur fréquence et nous pourrons faire le reste de la route à pied, pour traverser le pont et rejoindre les boisés au nord.

Sortant déjà du véhicule, Layla ouvrait la portière arrière pour récupérer ses affaires. Un grand sac à dos bien remplis, son fusil automatique et l’un des fameux talkies dont elle venait de parler. Refermant une fois qu’elle avait tout en main, l’intendant se dirigeait dans le pavillon pour faire les ajustements nécessaires, puis revenir auprès du grand blond.

- Prêt ? Lui demandait-elle avec une pointe d’excitation.


A wolf in sheep's clothing.
Revenir en haut Aller en bas  
Jeremiah S. Bishop
Jeremiah S. Bishop
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 453
Sujet: Re: No ceiling   Mer 12 Mai 2021 - 18:51
Il se contente d’un acquiescement sobre, sans rajouter le moindre mot. Il entendait assez parler de New Eden quand les langues décidaient de se délier et s’il pouvait échapper aux extrémistes religieux quelques instants, le quadragénaire n’était clairement pas contre. Tôt ou tard, il devrait les affronter, il en avait pleinement conscience. Mais plutôt tard que tôt. Procrastinateur dans l’âme pour les conflits et tout chose négative, il préfère focaliser son esprit sur les tenants et aboutissants de cette sortie, et de la compagnie loin d’être désagréable de l’intendante.
Délaissant le paysage du regard il détaille le pavillon désigné par la conductrice, enviant un court instant la quiétude d’un tel endroit. Ici, au milieu de la végétation, reculé de tout et de l’agitation que le camp offre parfois. Il a beau s’y être habitué au cours des derniers mois et l’apprécier même, parfois, il ne peut renier son besoin de solitude et de grands espaces.

Acquiesçant à nouveau aux directives de la jeune femme, il descend à son tour, claquant la portière derrière lui avant de récupérer son grand sac à dos avec les provisions adéquats ainsi que les deux couteaux de chasse desquels il ne se séparait jamais. Ils auraient d’ailleurs besoin d’être affutés de manière plus soigneuse qu’il ne le faisait depuis ces dernières années mais ces derniers faisaient encore ce pour quoi ils étaient conçus.
Une arme à feu complétait sa panoplie de parfait petit soldat mais s’il pouvait éviter de s’en servir, il rendrait service à tout le monde. Sa formation était loin maintenant et Jeremiah n’avait jamais eu à utiliser ce genre d’armes par le passé.

Regardant la brune revenir à ses côtés, ses yeux dérivent sur son corps, un léger sourire aux lèvres. C’est qu’il n’a pas vraiment l’habitude de la voir vêtue ainsi, en tenue de terrain, loin des vêtements impeccables qui la couvrent habituellement. Et, peut-être parce qu’il a toujours préféré le naturel aux excentricités, il la trouve tout aussi attirante aujourd’hui que lorsqu’il l’effeuille occasionnellement. “Prêt!” Répond-il sobrement en la saluant sommairement de façon militaire, la suivant pour cette partie du trajet.

Il repère le pont quelques instants plus tard et ils se mettent en route pour une zone inconnue pour lui. Heureusement c’est son terrain et il s’y adaptera vite, bien plus que dans les grandes métropoles dans lesquelles il se sentait étouffé. Jetant des regards réguliers à sa comparse, il ne peut retenir un nouveau sourire d’étirer ses lèvres. “C’est étrange de te voir sur le terrain. Pas désagréable mais étrange. J’veux pas forcément donner dans le cliché mais… tu m’as habitué à un certain standing. T’as déjà participé à des missions?” Ou peu importe le nom qu’ils donnaient à leurs expéditions en extérieur.


Revenir en haut Aller en bas  
Layla Jones
Layla Jones
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 680
Sujet: Re: No ceiling   Dim 16 Mai 2021 - 16:15

En un rien de temps, Jeremiah et l’Anglaise se dirigeaient vers le pont adjacent pour parvenir sur l’autre rive du Agate Passage. Layla ne détestait pas du tout cet endroit, malgré les événements remontant à une petite année déjà. Si l’on oubliait l’attaque, il s’agissait d’un très bel endroit entouré de forêt, où l’on entendait le courant de l’eau, les animaux et le vent dans les branches des arbres. La Britannique n’avait jamais été d’accord avec ce que les autres qualifiaient de silence. Le monde n’était pas silencieux, bien au contraire, tant qu’il était en vie et même dans la mort désormais. Il n’y avait simplement plus de sons parasites et on pouvait de nouveau entendre la nature. La jolie brune devait l’avouer, elle appréciait cela. Bien plus qu’avant. Tout cela la renvoyait aux étés passés chez sa tante en Irlande. La tranquillité, la nature, la paix. Si elle avait été citadine dans l’âme, tout cela avait changé avec les années de survie. La survie l’avait changé, point.

C’est le garde forestier qui la sortit de ses pensées d’ailleurs et lorsqu’elle tournait le regard vers lui, elle capta ce petit sourire sur ses lèvres. Difficile de ne pas lui rendre, spécialement avec ce qu’il lui disait.

- Oh, tu aurais préféré les escarpins et les tailleurs pour courir les bois ? Lui demandait-elle taquine.

L’image mentale était à la fois comique et pathétique en fait. Certainement qu’autrefois, il y avaient eu de ses femmes trop orgueilleuses ou trop hautaine pour refuser de se vêtir convenablement lors de ce genre de sorties.

- Ravie de savoir susciter ta surprise. Ajoutait-elle malicieusement, avant de reprendre avec un peu plus de sérieux tout en conservant un petit sourire néanmoins. Oui, j’ai participé à quelques missions. Tu ne me connais qu’avec mon calepin et mes prévisions, mais je me débrouille assez bien sur le terrain.

Surtout depuis les entrainements avec Arizona. Déjà l’intendante savait assez bien se débrouiller niveau arme à feu, mais perfectionniste comme l’est Jones, elle avait cherché à s’améliorer, à se perfectionnée. De plus, il avait été nécessaire d’apprendre à se défendre à mains nues. Surtout depuis l’attaque d’Agate, c’est ce qui avait tout déclencher à vrai dire.

- Sans rechercher les situations périlleuses, j’aime beaucoup me retrouver dehors. Depuis qu’elle avait un peu plus confiance en ses capacités et en ses coéquipiers bien entendu. Et toi ? Tu es partie en expédition ou en mission depuis ton arrivée ?

Curieuse elle se permettait de demander, de jauger même, mais en toute neutralité. Leurs pas résonnaient doucement sur le pont métallique, rythmés, accompagner du bruit de l’eau qui filait sous la grande structure qui leur permettait d’atteindre l’autre rive.


A wolf in sheep's clothing.
Revenir en haut Aller en bas  
Jeremiah S. Bishop
Jeremiah S. Bishop
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 453
Sujet: Re: No ceiling   Lun 17 Mai 2021 - 18:11
”Ne me tente pas” plaisante-t-il pour la forme. Mais il n’a jamais été fan de l’hyper féminisation même avant tout ce chaos, aucune chance qu’il se laisse charmer par une telle image, pas plus que la jeune femme le faisait déjà en tout cas. Et quand l’intendante parle de susciter la surprise, il ne peut qu’arquer un sourcil dans sa direction. “Tu en doutais?” demande ce dernier presque par pure rhétorique. Après tout, Layla n’est pas de celles qui dévoilent tout leur jeu dès les premières minutes de paroles et vous laissent pénétrer leur bulle secrète d’un battement de cils. Briser sa carapace et voir au-delà de cette image renvoyée lui avait demandé quelques efforts. Tenter de gratter la pellicule de vernis, devenir curieux sans aller trop loin dans son jardin secret, s’intéresser aux causes de ce caractère bien trempé. Seulement après, Jeremiah avait pu voir une autre personnalité de profiler derrière ses orbes clairs implacables. Mais le quadragénaire reste convaincu qu’il n’a trempé que les pieds dans cet océan de secrets et que des surprises, il allait encore en apprendre.

Savoir qu’elle a été sur le terrain et qu’elle est un bon élément en est d’ailleurs une. Non pas qu’il doute de ses capacités, loin de là, mais il est vrai qu’il ne la connaît pas sous cet angle. Peut-être que ça explique cette cicatrice qu’il redécouvre à chaque moment intime. En toute franchise, l’information le rassure autant qu’elle l’impressionne. Premièrement de savoir que les armes que la trentenaire porte ne sont pas que dissuasives et objets de décoration et deuxièmement parce que chaque fois qu’il pense se rapprocher d’elle la jeune femme redevient insaisissable. Et pour un homme ayant tendance à se lasser rapidement, le renouveau est toujours bon à prendre. “Il y a quelque chose que tu ne maîtrises pas?” Ironise-t-il avec un léger rire. Parce que plus il la côtoie et plus elle semble impressionnante. Sa force mentale, sa capacité d’adaptation, sa pudeur, les épreuves qu’il devine sans poser de questions dans des hypothèses peut-être fausses mais qu’il ne peut effacer, son perfectionnisme, son autorité, le respect qu’elle fait naître.... “Layla Jones, parfait caméléon” commente ce dernier dans un sourire avant de reporter son regard sur l’horizon.

“J’ai participé à une sortie peu après mon arrivée" finit-il par répondre, dès qu’il avait eu l’autorisation de quitter le camp. “J’crois que je voulais m’intégrer et tourner comme un lion en cage finissait par me taper sur les nerfs. Jill en était alors j’ai suivi.” Son regard s’assombrit quelques instants en revivant l’inquiétude qui lui avait vrillé les tripes à la vue de sa meilleure amie en sang et inconsciente, puis ses quatre jours de coma. Puis il repense à l’histoire commune entre les deux femmes et il ne rentre pas plus loin dans le sujet. Il avait fini par apprendre les raisons de la rancœur de l’intendante envers Roza et surtout à cause de qui et la dernière qu’il souhaite présentement est de se retrouver dans les tirs croisés. “Bref...il y a eu un léger incident avec l’intendante du camp et son manteau et faut croire que malgré une mauvaise impression elle a voulu se pencher sur mon cas et m’a trouvé une occupation plus en adéquation avec mes capacités” explique-t-il sans que ce soit nécessaire puisqu’elle en est la principale concernée. “Tu devrais faire attention, elle n’est pas très commode et elle peut effrayer certains esprits.” Un petit sourire narquois étire ses lèvres alors qu’il s’autorise un regard dans sa direction.


Revenir en haut Aller en bas  
Layla Jones
Layla Jones
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 680
Sujet: Re: No ceiling   Mar 18 Mai 2021 - 17:40

L’Anglaise pouffait de rire lorsque Jeremiah lui lançait de ne pas le tenter. Jamais de la vie elle n’aurait eu aux pieds des escarpins pour des sorties. Même au sein de Fort Ward, il fallait choisir les bons moments pour en porter. C’est toutefois un sourire satisfait qui étirait ensuite ses lèvres, tandis que le garde forestier faisait preuve d’une certaine rhétorique, face à la surprise encore possible entre eux. Bien sûr, l’intendante avait dit cela pour plaisanter, mais il était agréable de constater que lui comme elle cherchait encore à découvrir sans se lasser. Ce qui pouvait être plutôt rare en temps normal pour la jolie brune. Jeremiah avait plusieurs facettes intrigantes, parfois même aux antipodes l’une de l’autre. Difficile de résister à cette envie de peler chacune de ses feuilles, chaque couche composant l’homme à ses côtés.

- Oh, bien des choses. Soufflait Layla, lorsque Jeremiah lui demandait sans sérieux, s’il y avait quelque chose qu’elle ne maitrisait pas. La survie dans la nature par exemple. Lançait-elle du tac au tac avec un sourire malicieux.

La jolie brune tendait néanmoins l’oreille lorsque l’Américain lui racontait avoir été de sortie, à son arrivée. Pour s’occuper, pour avoir l’impression de ne pas tourner en cage comme un fauve, chose qu’elle pouvait tout à fait comprendre. Lorsque le prénom de Miss Blair fut mentionné toutefois, Layla se crispa quelque peu. Non pas qu’elle en voulait toujours à cette femme, mais cela la ramenait une fois de plus à la trahison de la Russe. Ne laissant rien paraitre sur ses traits pour autant, la Britannique ne pouvait nier apprécier le changement de sujet.

Un sourire espiègle vint étirer ses lèvres, alors que Jeremiah racontait comment on lui avait plutôt trouvé une occupation dans ses cordes, passant sur leur première rencontre pour le coup, non sans la mettre en garde contre cette ‘’intendante’’.

- Il en faut plus pour m’effrayer. Répondait-elle d’un ton joueur.

Ils arrivaient finalement au bout du grand pont métallique et s’étendaient devant eux les ruines du casino. Tout près cependant, l’on pouvait discerner la station-service, quelques bâtiments, mais surtout un mur d’arbres et de végétations. La vue était particulièrement magnifique aux yeux de l’intendante, malgré les souvenirs de l’attaque des New Eden, un an plus tôt.

- Donc, nous devons inspecter les bois environnants pour y déterminer les meilleurs endroits pour la coupe. Je suppose que des arbres plus matures détermineront la viabilité des futurs sites ? Seul le garde forestier pourrait déterminer les caractéristiques recherchées au niveau de cette ressource. L’intendante elle était présente pour déterminer la faisabilité de tout cela. Ensuite, je compte bien t’utiliser pour en apprendre un peu plus sur ces terrains inconnus pour moi. Ajoutait-elle d’un sérieux feint, mais les yeux pétillants de malice. Mon petit doigt me dit que vous allez offrir de courtes retraites pour nous apprendre à tous à survivre en forêt d’ici peu, Mister Bishop. Cela dit, le guide n’est pas assez déplaisant pour que nous souhaitions nous abstenir d’une telle formation. Elle lui offrit un rapide clin d’œil avant de se remettre en marche vers le boisé droit devant.


A wolf in sheep's clothing.
Revenir en haut Aller en bas  
Jeremiah S. Bishop
Jeremiah S. Bishop
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 453
Sujet: Re: No ceiling   Mar 25 Mai 2021 - 15:55
Ici il  n’y a de hautes palissades qui lui bouchent la vue sur un extérieur qui lui ressemble. Pas de hautes portes qui vous indiquent où vous avez le droit de poser le pied et où votre liberté s’arrête. Partout où Jeremiah porte les yeux, il n’y a que l’immensité de la végétation qui a repris ses droits en cinq années de présence humaine réduite. Il peut respirer à plein poumons et se sent davantage lui-même. Fort Ward reste une bonne surprise pour le garde forestier. Il ne pensait pas pouvoir s’y adapter aussi facilement, aussi rapidement, ne comptait pas sur le fait d’y trouver une place de choix qui l’inciterait à y poser bagages. Même se plier aux règles lui semble ne pas être insurmontable en soi. Mais après autant de temps de non obligation, de vie à la dure en pleine nature, cette escapade prend des allures de planche de salut. Peut-être aussi que ça lui permet de mieux savourer sa chance, ou au moins de relativiser et de prendre du recul sur ses choix récents.

Jetant un coup d’oeil en coin à la jeune femme quand cette dernière minimise ses talents, il évite de surenchérir, pour ne pas être trop brutal. Non, il ne l’imagine pas vraiment survivre dans l’hostilité de Mère Nature. Non pas qu’il la sous-estime, loin de là. Ce n’est simplement pas fait pour tout le monde et même lui y a laissé des plumes alors qu’il était rôdé à ce type de vie. Ce n’est pas personnel : il pense la même chose de la plupart des survivants qui se sont enracinés dans un camp trop longtemps. L’eau chaude, l’électricité, la facilité des gestes quotidiens… ne plus se rappeler de la faim et parfois même de la soif. Nul doute qu’il deviendra comme eux dans un futur plus ou moins lointain s’il n’y prend pas garde. L’être humain est ainsi fait. Il oublie, et passe à autre chose. Il ne vaut pas mieux qu’un autre, de ça au moins il est sûr.

“Je n’en doute pas” souffle le quadragénaire. Layla lui a déjà prouvé avoir assez de caractère et de self control pour ne pas se laisser impressionner si facilement. Finalement, il se demande même s’il n’est pas plus aisé de la déstabiliser dans l’intimité toute relative qu’ils partagent que par la peur brute. Il ignore tout de son passé après tout exceptées les quelques graines que l’intendante a bien voulu semer.

Dépassant le pont métallique, son attention se porte d’abord sur ce qui reste d’anciennes constructions puis rapidement sur la végétation proche. Acquiesçant aux propos de sa partenaire, il prend naturellement la direction de la zone boisée la plus proche. “L’idéal serait de trouver suffisamment de ressources dans les premières rangées d’arbres.” Par manque de matériel et de ressources humaines, inutile de se voir traîner des troncs d’arbres sur des dizaines de mètres pour les débiter et les charger. “Les plus anciens en premier” ajoute-t-il pour confirmer les dires de la trentenaire. Les différentes couches serviraient à des projets différents. “En règle générale, le noyau dur se situe au centre de la zone mais ce serait prendre des risques inutiles pour un résultat qui ne nous intéresse pas vraiment.” Personne ne comptait jouer les ébénistes et leur construire un chalet en bois cinq étoiles de toute façon. “Que ce soit pour des fortifications, des consolidations ou d’autres usages, la périphérie externe fera l’affaire.” Explique le garde forestier en jetant finalement un regard amusé à la jeune femme. “Tu m’utilises autant que tu veux…” souffle ce dernier en reprenant les termes de l’intendante, petit sourire narquois aux lèvres. “Pas assez déplaisant hein? J’imagine que t’es à ton maximum du compliment” lâche-t-il dans un rire, nullement vexé. “Et qui te remettrait à ta place si je m’absente trop souvent? Qui irait titiller et jouer avec la patience de la grande Miss Jones?” Il ne se permet pas d’aller trop dans le sujet dans leur intimité, parce que clairement, ils ne se sont rien promis sur ce terrain-là et qu’il ne doute pas qu’elle trouverait un remplaçant en un claquement de doigts. “J’te manquerai trop” finit-il par lâcher, par pure provocation.

Parce que c’est la base de leur relation, parce qu’il adore la voir lever les yeux au ciel ou arquer un sourcil interrogatif dans sa direction. Parce qu’elle a toujours une façon bien à elle de le remettre à sa place.










Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: No ceiling   
Revenir en haut Aller en bas  
- No ceiling -
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: