The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
XIAOMI Redmi Note 8 Pro Vert 64 Go
Voir le deal
149.91 €

Slow days | Selene
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Selene Sweetnam
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 9548
Sujet: Re: Slow days | Selene    Sam 15 Mai 2021 - 19:48
- Hum… ok.

Des amis, hein ? La pianiste se pinça les lèvres. Elle ne le croyait qu’à moitié. Enfin, elle n’avait aucun doute à ce que les gens de son « autre groupe » aient des ennuis – c’était le cas de tout le mone désormais. Toutefois, elle savait comment il fonctionnait. C’était un passionné, un impulsif. Il avait besoin que son cœur soit engagé pour agir et s’il plantait la musicienne dans un moment aussi crucial, c’était parce qu’il avait une personne qui justifiait ce sacrifice. Selene pouvait se targuer de le connaître assez pour affirmer ça… en tout cas, c’était ce qu’elle pensait.

- Non, je serais pas jalouse, tu fais ce que tu veux, répliqua-t-elle sèchement, un peu agacée.

Hors de question qu’elle reconnaisse que ça lui faisait quelque chose d’imaginer Eli avec une autre. C’était absolument et fondamentalement égoïste, car elle-même n’avait eu de cesse d’enchainer les relations – et même sous son nez, quand on pensait à Simon. Mais elle n’arrivait étrangement pas à s’enlever de la tête que le graffeur était « à elle », qu’il n’existait pas un monde où il refaisait sa vie ailleurs, avec quelqu’un d’autre. Alors fatalement, quand il lui parla d’une fille qui lui plaisait, Selene se sentit piquée en plein cœur. Comme quoi, elle avait vu juste.

- Comment elle s’appelle ? Demanda-t-elle de façon plus abrupte qu’elle ne l’aurait voulu.

Un instant, elle s’était renfrognée, puis son visage s’était détendu. Il ne fallait pas que son ami s’aperçoive de ce trouble. Surtout pas. A ce stade, elle ne saurait dire si elle agissait par pure possessivité, ou parce qu’elle était réellement apeurée à l’idée qu’Eli ne la laisse tomber pour une autre. La jeune femme se fit pensive un instant, prunelles dans le vague, le vent dans les cheveux. Ensuite, elle se tourna pour faire face à son complice de toujours.

- Tu es libre ? Répéta Selene, comme pour obtenir une confirmation, je… j’ai…, elle ne savait pas comment lui dire, j’ai rompu avec Juliet… je crois.

La musicienne ne se souvenait plus très bien des mots employés, des gestes manifestés, des regards jetés. Étaient-elles séparées physiquement ou intimement ? Son cœur voulait croire qu’un jour, elles se trouveraient ; sa tête lui assurait que pour leur bien commun, mieux valait que ça reste comme ça. Et dans ces deux organes, Eli venait bouleverser les algorithmes. Comme un virus bien ancré dans le système, indissociable du programme mère, au risque de le dénaturer irrémédiablement.

- Tu penses que… tu penses que toi et moi… tu crois que ce serait encore possible ? En théorie, précisa-t-elle rapidement, pour qu’il ne se fasse pas trop d’idées.

Pourtant, elle lui accorda ce regard. Un éclat mutin dans ses orbes glacier, un esquisse de sourire au coin de ses lèvres fraîches. Selene avait conscience du pouvoir qu’elle avait sur Eli, elle en jouait probablement consciemment, sans aucune forme de culpabilité.


Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en bas  
Eli Delgado
Eli Delgado
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1213
Sujet: Re: Slow days | Selene    Dim 16 Mai 2021 - 11:28

Je perçois l'agacement tirer ses traits, même s'il ne persiste pas longtemps. C'est égoïste de m'en réjouir, mais... C'est de la jalousie, non ? A moins que ce n'soit que de la possessivité - la nuance a son importance. Dans tous les cas, ça me réchauffe le coeur. Lorsqu'elle me demande le nom de la malheureuse élue, j'hésite une seconde, et tourne le les deux syllabes quelques fois dans ma bouche avant de les lui céder.

"Keira. Mais il n'y a rien, vraiment." Une précision rapidement ajoutée, car en effet, aucune rivale ne pourrait vraiment l'inquiéter.

La toute petite brune n'est pas comme Selene. Au fil de ces derniers mois, je me suis efforcé d'être un soutien pour elle, mais au final... elle l'a été bien plus pour moi. A écouter mes histoires, sans jamais me juger ou m'accuser de mauvaise foi, à soigner mes petits bobos et à égayer mes journées de ses grands sourires et drôles d'idées. Elle n'est pas aussi abîmée, pas aussi torturée que la pianiste, qui traîne cette lourde froideur où qu'elle aille. Keira m'affectionne et pourrait m'aimer, et certainement qu'on serait heureux. Mais...

...mais elle n'est pas Selene.

"Oui." Je hoche la tête un peu timidement à sa question, sans vraiment comprendre où elle veut en venir. Jusqu'à ce qu'elle me révèle ce que je pensais impossible.

"Hein ?" J'me sens secoué, bêtement, comme si on venait de me ramener subitement dans une réalité jusque là éteinte. Elle a rompu avec Juliet ? Les mots ont du mal à se frayer un chemin jusqu'à ma raison. Je la scrute, alternant entre ses deux yeux glacés et insondables. Qu'elle en soit elle-même incertaine, ça me passe au dessus. Elle ne dit pas cela pour rien. Mes lèvres s'entrouvrent sous le poids de l'étonnement qui m'en décroche la mâchoire. Merde. J'sens mon coeur tambouriner bien trop vite. J'suis certain qu'elle voit mon T-shirt battre le rythme avec ma poitrine. Des picotements remontent dans tout mon corps jusque dans mes joues et étirent ce sourire sans doute inapproprié mais impossible à contenir.

C'est horrible. Qu'elle ait rompu avec elle en ce moment, juste après tout ça, mais... Ce serait mentir de dire que ça m'importe vraiment, maintenant.

J'me tords les lèvres à essayer de n'pas paraître trop heureux, mais je sais bien que ça ne fonctionnera pas. Je détourne les yeux une seconde, mais les replante immédiatement dans les siens lorsqu'elle évoque... nous.

J'ouvre la bouche, sans qu'aucun son n'en sorte. C'est pas que j'hésite sur ma réponse, c'est juste que je me repasse la question plusieurs fois pour être certain d'avoir bien compris. Finalement, ça sort un peu brusquement, "Oui !" Comme une évidence qui s'impatientait de se faire entendre. Mais c'était peut-être trop fort. Avec trop d'entrain, pour une simple "théorie". "Hm, pardon." que j'ajoute dans un sourire embarrassé, en me grattant nerveusement l'arrière du crâne. Comment n'pas être enthousiaste à cette idée ? Bordel, c'est ce qui m'obsède depuis des années, c'est ce qui m'a fait tenir sur la route depuis Okanogan et ce qui m'a rendu dingue à Nisqually. Cette putain de théorie, j'y joue toute ma foutue vie.

"Bien sûr que c'est possible." Dis-je un peu plus doucement, les lèvres tremblant une seconde de ce nouvel afflux de vie trop soudain. Maladroitement, je prends l'une de ses mains dans la mienne. Retrouver ce contact me donne davantage de courage.

"Je sais qu'on est très différents, mais... on se complète plutôt bien, non ? Quand on était ensemble, ça fonctionnait. C'est juste qu'à l'époque, j'étais... j'étais un sale petit con qui venait de perdre sa mère, et... J'aurais dû ravaler ma fierté pour te retenir au lieu de m'persuader que tu reviendrais." Je referme doucement mes doigts sur les siens, et y glisse le regard pour y attirer son attention. "J'suis certain que ce qu'on a, là, ça ne meurt pas." Ces menottes, ce fil, peu importe l'image qu'on y calque. Le lien qui nous unit est plus ancien que toutes ces galères, il est ce qui nous rattache encore au réel, à ce monde où les morts dorment dans leurs tombes. C'est un repère, un refuge précieux et inaltérable.

"Ca dépend seulement de c'que tu ressens, non ?" C'est toujours elle qui a les cartes en main, et ce qui se trame dans son esprit et son coeur, je n'y pourrai malheureusement jamais rien. "C'est ce que tu voudrais ?" Pour cette fois, je n'veux pas remettre en question sa pleine conscience des choses, je n'veux rien faire peser sur sa maladie. Je sais bien que Juliet me fait confiance, mais putain... J'enverrais chier le monde entier pour qu'elle m'articule un simple "oui".




Quien no mira adelante,
atrás se cae.


Awards pour me la péter:
 

Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 9548
Sujet: Re: Slow days | Selene    Lun 17 Mai 2021 - 23:41
- Je ne sais pas ce que je ressens…, répliqua-t-elle avec une authentique sincérité.

L’enthousiasme d’Eli à les imaginer se remettre ensemble l’avait effrayée, comme un animal farouche, alors elle avait fui en portant son regard vers l’horizon. Si à l’époque, il l’avait retenue au lieu de la laisser filer, bien des choses auraient été différentes. Elle ne savait pas si ça aurait été mieux ou moins bien, c’était ça le pire. Ce qui était sûr, c’était qu’il avait probablement eu raison de ne pas s’accrocher à ce moment-là ; c’était maintenant qu’il faisait une erreur, on s’acharnant sur une fille qui n’avait plus toute sa tête.

- Je sais pas non plus ce que je veux…, elle se pinça les lèvres, poussée par une soudaine envie de transparence, je suis détraquée, Eli… à un instant j’aime tout le monde, et juste après je déteste tous ceux qui me parlent… ça peut me prendre d’avoir juste envie de me jeter sur le premier homme qui passe pour baiser, puis j’ai juste envie de mourir…

Son regard bleu échoua dans celui du mexicain. Selene ne pensait déjà plus à ce qu’elle venait d’avorter : un potentiel aveu de reprise. Ou bien en avait-elle parfaitement conscience mais se refusait à s’exprimer. Une partie d’elle avait peur d’être seule maintenant qu’elle avait perdu avec Juliet, l’autre ne s’imaginait pas être touchée par quelqu’un d’autre. Quelque chose était profondément brisé dans son rapport à l’autre – plus qu’avant en tout cas.

- Je parie que ta « Keira » est plus facile à vivre que moi, lança-t-elle subitement, probablement pour le pousser à dire le contraire.

Elle avait envie d’être rassurée et d’entendre ses vérités, d’être adorée et détestée, d’être choyée et rabaissée. Tout et son contraire. La musicienne avait envie de rire et de pleurer. De l’embrasser et de le frapper. De ne pas bouger et de partir en courant. De vivre et de s’ouvrir le crâne. Machinalement, elle se mit à gratter l’une de ses bras à travers le tissu de ses manches longues, non sans grimacer ; l’une de ses blessures la démangeait.


Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en bas  
Eli Delgado
Eli Delgado
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1213
Sujet: Re: Slow days | Selene    Mar 18 Mai 2021 - 14:50
Elle ne sait pas ce qu'elle ressent. Et je suis à peu près certain de lui avoir fait peur.

Quel putain d'abruti. J'aurais du en parler autrement, plus posément, peut-être sans être aussi tranché, en lui laissant flotter un doute ou en lui fermant des portes, peut-être qu'elle aurait réagi autrement, ou est-ce que ce sont les mots que j'ai choisi, peut-être que ce que je vois n'existe plus pour elle, je... j'suis vraiment une merde pour réussir à m'saboter moi-même.

Je tâche de garder mon calme, mais lorsqu'elle exprime ses doutes, j'ôte ma main de la sienne. Je sens bien que ce contact n'est pas désiré. Alors à la place, je saisis l'une des planches qui constitue la barrière, histoire d'enfoncer les ongles dans quelque chose. J'articule doucement, avec un pointe de dépit, "... J'comprends." A peu près. Qu'elle ne soit pas au point sur ses propres émotions, que la maladie l'empêche de voir clair. Quand elle dit qu'il pourrait lui arriver de baiser le premier venu, je me crispe un peu plus. Imagine deux secondes que ça tombe sur un type de ce camp... Julian, Matias, Tariq... Est-ce qu'ils sauraient lui dire non ? Comment ne pas lui céder, en même temps ? Selene sait particulièrement bien obtenir ce qu'elle veut.

Mon regard se teinte d'une profonde tristesse quand elle parle de son envie de mourir. Je capte le sien, m'y réfugie tout entier. "Je n'veux pas que tu meurs..." C'est une évidence, et personne ne pourrait affirmer le contraire, mais j'espère qu'elle y lira toute la douleur que sa perte me causerait. Je peux survivre sans être avec elle, mais il me faut la savoir en vie. Sinon, à quoi bon... mon existence n'aurait plus aucun sens.

Je me pince les lèvres, bien obligé d'encaisser sa remarque sur Keira. J'n'aurais jamais du lui parler d'elle. Mais cette fois encore, c'est trop tard pour rembobiner. Bien sûr, qu'elle est plus facile à vivre. Pas de sautes d'humeurs, pas de crises de folie, de disputes violentes et d'incertitudes permanentes. Keira ne me malmène pas, bien au contraire. "C'est plus simple, oui." Que je concède, avec une pointe d'amertume. "Mais moi, je sais ce que je ressens. Et je sais ce que je veux." Je la désigne du regard, brillant d'une détermination maladive. La balle est toujours dans son camp, depuis tout ce temps.

"Quand tu sauras, dis le moi. Peu importe l'issue." J'en ai besoin, même si je n'accepterais jamais vraiment un refus. Il le faudrait. Il faudrait que je quitte cet îlot, un jour. "Ca fait des années que je patiente, alors je peux bien attendre que tu ailles mieux. J'veux pas te foutre la pression, d'toutes façons." je m'efforce un sourire affectueux. Je suis persuadé qu'elle finira par retrouver ses esprits. Elle va déjà un peu mieux, non ? On arrive à tenir une discussion cohérente, c'est... un bon début.

"En attendant, j'reste ton ami." Que je conclue en essayant de rester positif - d'en donner l'impression en tout cas. J'ajoute, en exagérant volontairement le trait dans l'espoir perpétuel de la faire sourire, "Tu veux aller marcher un peu ? Il paraît que la rive est très agréable en cette saison."



Quien no mira adelante,
atrás se cae.


Awards pour me la péter:
 

Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 9548
Sujet: Re: Slow days | Selene    Jeu 20 Mai 2021 - 13:24
Il ne voulait pas qu’elle meurt. C’était terriblement banal, car n’importe qui pourrait prononcer cette phrase – c’était même LA phrase qu’on affirmait par réflexe quand quelqu’un confiait ses idées noires. Mais venant d’Eli, la musicienne se sentit profondément touchée. Peut-être parce que c’était « lui », parce qu’ils s’étaient trop de fois déchirés, parce qu’elle-même lui avait craché au visage qu’elle aurait préféré le voir mort. Elle ne le pensait pas, bien sûr – elle ne l’avait jamais pensé.

Selene hocha la tête à chaque de ses demandes, muette pour quelques instants. Elle ramassa son livre et lui emboîta le pas pour marcher, une bourrasque de vent soulevant ses cheveux. Cette sensation de liberté était rafraichissante. Ici, elle était loin de tout. Et une partie d’elle, peut-être trompeuse, peut-être venimeuse, se prenait à imaginer une nouvelle vie avec le graffeur. Couper les ponts, sectionner ce qui la rendait mal, accepter de s’amouracher encore et de lui appartenir toute entière.

- Pourquoi tu m’aimes ? Demanda-t-elle subitement – ça devenait une habitude de formuler des questions telles qu’elles émergeaient dans son crâne, je veux dire…, elle haussa les épaules, qu’est-ce que je t’ai apporté de bien ? J’ai… depuis qu’on a 15 ans, j’ai fait que te faire vivre des choses impossibles…

Elle n’avait rien oublié, ou très peu, de cette adolescence fracassée où elle débarquait chez lui, parfois sans prévenir, pour exiger sous soutien ou son affection. Indirectement, bien sûr, elle était cette jeune fille torturée, profondément blessée, qui avait décidé unilatéralement qu’Eli serait son phare et sa bouée. Et lui, trop gentil, trop sensible, se laissait prendre au filet, quitte à entacher sa relation avec ses amis ou avec Kate. La fameuse Kathlyn, pour qui Selene avait été une éternelle menace. Mais c’était elle qu’il avait choisi, jusqu’au bout. La pianiste n’était que l’option par défaut, elle ne pouvait rien contre ça.

- Tu peux être le père d’Effy sans être avec moi… tu n’es pas obligé je veux dire…

Qu’attendait-elle ? Elle n’en savait rien. Tantôt elle voulait le magnétiser, tantôt elle voulait qu’il lâche prise. La jeune femme était un courant alternatif et probablement qu’à trop jouer avec ses câbles, le mexicain allait s’électrocuter. Elle voulait partir et rester, oublier et se souvenir, recommencer et continuer. Perdue à une croisée des chemins, la pianiste n’avait plus de boussole. Les aiguilles étaient folles et avaient perdu le nord…


Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en bas  
Eli Delgado
Eli Delgado
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1213
Sujet: Re: Slow days | Selene    Sam 22 Mai 2021 - 15:40
Comment ça, pourquoi ? C'est juste là. Depuis mon coeur qui s'emballe lorsque je m'apprête à la retrouver, jusqu'à ma cervelle noyée par les hormones lorsque je parviens à lui subtiliser un contact. J'entrouvre les lèvres sans qu'aucun son ne les franchisse, et les précisions de la brune sont nécessaires à éclaircir sa question.

Mais je doute que l'on tombe amoureux d'une personne parce qu'elle a une influence positive sur notre vie. C'est ce qui devrait construire les fondations d'une relation heureuse et durable, sans doute, mais la passion, elle, se fiche de ce genre de considérations.

Enfin, je me doute qu'elle voudrait se rassurer, dans ce sens. Qu'elle n'envisagera rien avec moi si elle pense qu'on ne s'apporte rien de bon. Juliet est sans doute bien plus douée que moi pour tout ça... "Tu m'as fait ressentir des choses... extraordinaires." finis-je par souffler, peinant à y mettre le mot juste. Des rebondissements, de la frustration à l'extase en passant par la colère - voire la haine. Aujourd'hui encore, c'est un mélange unique de sentiments que je n'ai connus qu'avec elle. Kate m'a épargné cette dose de souffrance. J'ignore pourquoi j'ai tellement pris goût aux griffes acérées de la brune, mais... c'est comme ça. Je continue, tout en avançant à ses côtés, "Et tu m'as poussé à changer, un peu. En mieux. A être moins naïf, plus réaliste, plus responsable aussi." Ca n'est sans doute pas ce qui transparaît le plus. Mais de nos disputes sur les personnes que j'ai intégrées à la prison jusqu'à l'éducation d'Effy, Selene m'a aidé à trouver la bonne mesure pour passer définitivement - et prématurément - à l'âge adulte... Ces années ont été charnière, pour tout le reste de mon existence.

"Et puis, Effy." que j'ajoute comme une évidence. Notre fille est un peu d'elle, un peu de moi. Physiquement comme mentalement. Et Selene est passée par tant de souffrances pour mener à terme cette grossesse... C'est de loin le plus beau cadeau qu'elle ait pu me faire.

Je sors de ma poche une petite cigarette roulée un peu écrasée, vite embrasée d'un coup de briquet. J'évite de fumer de l'herbe devant la pianiste - pour ne pas la tenter à ce aggraverait son cas - mais je m'accorde parfois un peu de tabac. Dans une volute grise, j'écoute sa question non sans une certaine contrariété.

Ma façon de faire avec Effy, d'être présent ou non, l'influence que j'aurai sur elle, tout ça est une putain de torture depuis... depuis notre rupture. Je tends toujours à fuir le sujet, parce que je sais bien que mes choix ne sont jamais les bons, et que tout ce qui s'est déjà déroulé, cette distance... je vais juste le regretter. Je ne suis pas un bon père, sans elle.

"Ouais, je sais, mais..." Mais ça ne colle pas du tout à cette idée que j'ai de la famille. Celles-ci ne sont maintenant plus que des agrégats d'âmes perdues aux intérêts plus ou moins communs. Des liens de père, de mère et d'enfants se tissent dans tous les sens sans qu'il ne soit même question de sang, et... et ça ne veut plus rien dire. Ca me désole d'être condamné à ce schéma. Alors que celui que je visais était infiniment plus simple...

"C'est déjà le cas maintenant, non ?" dis-je un peu sèchement. J'inspire une nouvelle taffe sur la cigarette pour essayer de retrouver un ton plus... neutre, à défaut d'être enjoué. "Ca n'me convient pas. Pas entièrement, en tout cas." Je baisse les yeux vers mes pieds, guettant le chemin emprunté. Bien sûr, si elle me répète qu'elle ne veut pas de moi, je ne tournerais pas le dos à ma fille. Ca restera juste la frustration étouffante d'un rêve inachevé.



Quien no mira adelante,
atrás se cae.


Awards pour me la péter:
 

Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 9548
Sujet: Re: Slow days | Selene    Mar 25 Mai 2021 - 21:29
- C’est vrai…, dit-elle pensivement.

Ils n’étaient déjà plus ensemble – ça faisait un moment d’ailleurs. Est-ce que ce n’était pas la raison du chaos de leurs vies respectives d’ailleurs ? Comme s’ils avaient rompu un équilibre et qu’ils payaient quotidiennement le prix de leur audace. Car selon la manière de voir les choses, ils pouvaient penser que le destin s’obstinait à les écorcher, ou bien que la fatalité s’acharnait à les voir se retrouver. Après tout, combien d’autres amis d’enfance pouvaient aujourd’hui se venter de s’être recroisés dans ce monde en ruine ? Ils avaient survécu tous les deux, ils avaient eu une vie après les frasques du lycée et le silence radio de la période étudiante. Eli était l’ultime point de jonction de la jeune femme entre son « avant » et son « après ».

- Tu m’as fait ressentir des choses extraordinaires aussi.

Ce n’était pas un mensonge. Eli lui avait fait redécouvrir l’amour quand elle pensait que son cœur serait froid à jamais. Comme si c’était hier, elle revisionnait leurs retrouvailles dans ce centre commercial délabré, puis la nuit qui avait suivi. Ils s’étaient jeté l’un sur l’autre, avec la passion désespérée de deux âmes ravagées. Ils s’étaient unis avec une affection immense, pure, avec cette sensation intense que plus rien d’autre n’existait que leurs deux corps fébriles et une infinité de souvenirs. Marchant aux côtés du graffeur qui expirait un air empoisonné à la nicotine, Selene se prit à sourire tendrement. Ses prunelles azurés se portèrent sur son ami.

- Je sais pas grand-chose, mais… je crois que y’a un truc de sûr, c’est qu’on a besoin l’un de l’autre, ses lèvres se plièrent d’une moue résignée et elle haussa les épaules, alors… on va devoir trouver un moyen de s’entendre, tu crois pas ?

La pianiste se montra volontairement obscure sur la nature de la relation qu’elle imaginait. Devraient-ils se remettre ensemble ? Devraient-ils se soutenir pendant qu’ils refaisaient chacun leur vie ? Une fois de plus, elle voulait tout et son contraire. Elle espérait qu’Eli lui appartienne mais qu’il la laisse vivre la vie qu’elle souhaitait ; elle voulait le passé et le présent en même temps. Selene se languissait qu’il l’embrasse maintenant, et qu’il ne la touche plus jamais.


Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Slow days | Selene    
Revenir en haut Aller en bas  
- Slow days | Selene -
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: