The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -57%
Gonfleur électrique Xiaomi Mi Portable Electric ...
Voir le deal
29.99 €

A blessing in disguise
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Arizona S. Winslet
Arizona S. Winslet
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 392
Sujet: Re: A blessing in disguise   Sam 1 Mai - 18:31
C'est un léger rire qui s'échappe d'entre mes lèvres alors qu'un sourire étire le coin de celles-ci. En effet, je n'ai pas eu le temps de suer car étant habituée à un exercice bien plus intense, ces quelques minutes de course – si tant est que l'on puisse réellement appeler cela comme ça – ne m'ont fait l'effet que d'une courte promenade dominicale. Je me contente alors de hausser les épaules d'un air parfaitement innocent, en guise de toute réponse à la remarque de mon amie.

Non, effectivement, je n'oserais jamais faire une chose pareille, dis-je sur le ton de la plaisanterie sans perdre ce sourire sur mes lèvres. Cela me fait du bien, d'être avec Maeve. Car la quarantenaire a toujours été en capacité de m'amener à une détente que je ne parviens que rarement à atteindre autrement. En cet instant, à ses côtés, je ne pense pas à tout le travail qui m'attend lorsque j'aurai repris mes fonctions à temps plein. Ma convalescence me force à déléguer un temps, n'étant pas encore pleinement capable de me débrouiller comme je le faisais auparavant. Avec mes deux pupilles.

Un sentiment de nostalgie me vient lorsque nous parlons de cette époque semblant si lointaine où la formation des civils avait concerné la chirurgienne. A ce moment là, elle n'était pas responsable du dispensaire et je n'étais pas responsable de la sécurité. Prenant une grande inspiration, je relève légèrement le regard vers le ciel sans réellement comprendre pour quelle raison est-ce que je fais une telle chose. Calamity, ça tu sais l'être... Jane, non effectivement, dis-je non sans laisser un petit ricanement m'échapper.

Lorsque la brune à mes côtés m'interroge au sujet de ses envies de nicotine, je me tourne vers elle et viens frapper son front d'une pichenette. Si tu en allumes une, ne sois pas surprise que je me serve d'une partie de ton anatomie n'étant absolument pas faite pour ça en guise de cendrier...

Nous reprenons notre marche, Tank revenant avec son bâton que je garde en main quelques instants afin d'apprendre la patience – plus que je ne l'ai déjà fait – à mon compagnon quadrupède. C'est avec surprise que je tourne la tête vers Maeve lorsqu'elle me remercie. Soufflant par le nez, je prends un instant pour jeter à nouveau son jouet à mon chien avant de reporter mon attention sur ma meilleure amie. Quel que soit le sujet, l'heure ou le jour, tu sais que tu pourras toujours compter sur moi, Maeve. Je t'ai donné ma parole, mes plaques. Cela n'est pas un cadeau que je ferais à n'importe qui. Il s'agit de mon bien le plus précieux. Un gage d'affection et de fidélité.



Grow through what you go through

by Wiise



Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Maeve Wheelan
Maeve Wheelan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 631
Sujet: Re: A blessing in disguise   Dim 2 Mai - 18:32
”Hum hum” Laisse-t-elle s’échapper entre deux gorgées d’eau avant de lui adresser une mine plus que dubitative. Hormis la non appréciation de l’exercice physique et les douleurs qu’elle devine la feront regretter sa décision dès le lendemain, Maeve ne peut nier savourer l’instant à sa juste valeur. Pas pour la forme, mais bien pour le fond. La chirurgienne était ainsi faite, discrète derrière une solide carapace où on lui prêtait des traits de caractère qui ne lui correspondaient pas forcément. Non pas qu’elle s’en plaigne, c’était un choix, un parmi tant d’autres. Mais il était toujours libérateur de laisser tomber l’armure et de se laisser aller à être soi, juste soi, sans méfiance, sans le doute de laisser voir à l’autre ce qui se cache sous la surface. Il n’y avait jamais eu de jeu de masques avec Arizona. Trop franche, trop directe, loin des faux semblants et de la manipulation. Et de cette confiance aveugle mais non moins légitime était née l’abandon. Le vrai, celui qui vous aidait à respirer et encaisser les claques et les coups durs.

Consciente d’être celle qui avait fait souffrir l’autre, qui la faisait possiblement encore souffrir, la quadragénaire en est d’autant plus reconnaissante envers son amie, pilier inébranlable, promesses immuables que cette dernière n’a jamais trahies, et, elle le sait, que Ari ne trahira jamais. Elle aurait aimé lui ouvrir cette porte, mais n’en avait pas été capable.  

Arquant un sourcil quand la pique - bien envoyée - la touche, elle frappe l’épaule de son bourreau d’un léger coup de poing, prenant un air faussement offusqué. “Dis tout de suite que je suis une plaie!” réplique-t-elle dans un rire qui trahit pourtant son amusement.
La respiration revenue à la normale, elle profite simplement de la marche, plus envieuse de la suite de l’entraînement que ce qui vient de précéder. Absorbée par ses pensées et l’enthousiasme naissant de la future séance de tir, elle interrompt sa marche quand les doigts de la jeune femme lui assènent une pichenette sur le front. Ouvrant la bouche pour répliquer, sa mine surprise cède la place à l’interrogation, puis à la réflexion. C’était toujours ainsi. Même dans un second degré évident, il lui fallait trouver réponse à toute question. Quelle partie de son anatomie? Ce n’est pas les hypothèses qui manquaient, mais Maeve n’est pas certaine d’avoir très envie de le découvrir. Se frottant le front, elle lance un regard faussement vexé à la colonel. “J’ai dit que j’en avais envie, pas que j’allais le faire!” Proteste cette dernière en se remettant en marche. “Sadique…” souffle-t-elle dans un sourire en coin.

Les mots qui suivent la touchent plus qu’elle ne le montre et la doc passe un bras sous celui de son amie, sourire aux lèvres. De son autre main, elle extirpe de son pull trop large lesdites plaques, qu’elle ne retire que pour se doucher et pour…certaines autres activités très personnelles voire intimes. Comme une marque de respect dont elle ne parvient pas à se défaire. “Tu n’as pas besoin de le dire, même si c’est toujours agréable à entendre. Tes gestes en disent suffisamment, je peux te l’assurer.” Souffle-t-elle dans une réelle sincérité. “Bon, on va dégommer de la cible en carton? J’ai assez souffert, laisse-moi m’amuser!” Quémande la chirurgienne, retrouvant ce sourire qu’elle n’offre qu’à un cercle plus qu’intime et restreint.


+ Slowly learning that life is OK+
Revenir en haut Aller en bas  
Arizona S. Winslet
Arizona S. Winslet
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 392
Sujet: Re: A blessing in disguise   Dim 2 Mai - 19:02
Un peu de légèreté ne fait pas de mal. En réalité, cela me fait même bien plus de bien que je ne veux bien l'avouer. Habituée à un environnement des plus sérieux, je ne peux qu'apprécier une détente certainement dûment méritée. Il s'agit certainement de la raison qui me pousse à me laisser aller à ce naturel que peu connaissent à mon sujet. Les sourires, la plaisanterie, la douceur. Il me semble que ceux ayant déjà vu cet aspect de ma personne se comptent simplement sur les doigts d'une seule main. Cela n'est pas plus mal. Autrement, il est presque certain que je perdrais de cette autorité naturelle que je semble avoir sur les habitants de ce camp.

Voyons, tu sais bien que je n'oserais jamais dire une chose pareille, soufflais-je alors en réponse à la supposition de mon amie. Dire d'elle qu'elle est une plaie ? Ce serait mentir de dire une telle chose. Une nouvelle fois, Tank revient vers nous à toute vitesse et dépose à mes pieds le morceau de bois que je lui ai déjà lancé à deux reprises. Et bien, jamais deux sans trois, comme le dit l'expression. Alors je me penche, ramasse l'objet recouvert de poussière – et de bave de chien – pour le jeter au loin à nouveau.

Un léger rire s'échappe d'entre mes lèvres et une œillade en coin se pose sur le visage de la chirurgienne. Oui, on me le dit souvent. Il est vrai qu'il n'est pas rare que l'on me qualifie de sadique. Non pas en raison de mes agissements au quotidien, mais plutôt face à la dureté des entraînements que j'impose aux autres. Si cela peut permettre d'améliorer les capacités de ceux que je dois former, alors j'accepte sans mal que l'on me désigne de la sorte.

Un sourire emprunt d'une certaine douceur prend place sur mes lèvres lorsque je perçois ces plaques suspendues à son cou. Bien évidemment, cela me touche. Elle aurait pu les stocker dans un tiroir sans y prêter attention. Mais cela n'est pas le cas. A vrai dire, je ne doutais pas de Maeve sur ce plan. Je ne doute d'ailleurs d'elle sur aucun plan, pour être franche.

C'est finalement un léger ricanement qui m'échappe lorsque mon amie me réclame que nous nous rendions au stand de tir pour passer à la seconde étape de notre entraînement. Elle souhaite « s'amuser », cependant je crois qu'elle n'a pas pleinement conscience du fait que je suis au moins aussi exigeante au tir qu'à l'entraînement physique. Elle finira bien par s'en rendre compte.

Nous arrivons donc enfin à destination après quelques longues minutes de marche à un rythme soutenu – imposé par moi-même évidemment – et je viens rapidement sortir mon Desert Eagle de son holster à ma ceinture. D'un simple claquement de doigt, mon index pointant une direction, j'envoie Tank se mettre en retrait. Ce qu'il fait sans rechigner, s'asseyant patiemment à l'endroit indiqué.

Très bien. On va commencer en douceur alors... Cible immobile à vingt-cinq mètres. La première à faire un carton plein a gagné. Un sourire taquin étire mes lèvres alors que j'observe ma meilleure amie. S'il y a bien une chose que la perte de mon œil ne perturbe pas, c'est ma visée. Ayant l’œil droit comme œil de visée, cela ne change rien. Alors je prends place, laissant Maeve en faire de même. Tendant le bras devant moi, je me mets en place, le corps suivant la ligne tracée par mon bras. Il ne s'agit pas d'une position très protocolaire, mais j'ai passé depuis bien longtemps ces limites.



Grow through what you go through

by Wiise



Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Maeve Wheelan
Maeve Wheelan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 631
Sujet: Re: A blessing in disguise   Dim 2 Mai - 20:24
Un nouveau rire passe ses lèvres et la chirurgienne ne pourrait apprécier plus cette légèreté. C’est exactement ce dont elle a besoin en ce moment. Se couper de la négativité de certaines personnes, de certaines situations, se créer une bulle protectrice où seuls peuvent graviter les êtres choisis. Et Arizona en fait définitivement partie. Depuis leur rencontre et encore pour longtemps.

La marche jusqu’au stand de tir lui est salutaire et au moment où ils arrivent tous les trois à l’endroit désiré la doc a repris ses forces et ne semble plus sortie tout droit d’un marathon. Le fait que ce soit sa meilleure amie qui la coach rend l’instant particulier et d’autant plus savoureux. Ce n’est pas elle qui l’a formée par le passé et bien qu’elles en aient déjà parlé la militaire ignore tout des prédispositions de Maeve pour ce genre d’exercices. Elle, la coincée, plus souvent avec sa blouse blanche à réparer les corps qu’une arme à la main. Ils sont finalement peu à connaître cette facette de son passé. Même Jill ignore tout de cette activité passée et elle ne doute pas que l’ancienne flic s’en amuserait.

S’équipant avec un 9 mm tout ce qu’il y a de plus basique, elle enfile un casque anti-bruit pour préserver ses tympans, acquiesçant aux consignes de la colonel. À vrai dire, Maeve n’est douée que sur cibles statiques, ce qui la pousse à rester dans le camp et ne pas tenter le diable en extérieur, excepté une unique fois sur la demande de June. Consciente d’être désavantagée sur cible mouvante et incertaine quant à ses capacités à tirer de sang froid sur un autre être humain. “Permets-moi de douter de ton usage des mots en douceur ricane-t-elle après le footing douloureux qu’elle vient de subir.

La compétition fait grimper une certaine dose d’adrénaline, sachant pertinemment qu’elle ne gagnera pas et que la défaite sera amère, comme tout ce qu’elle ne réussit pas. Mais difficile de lutter contre une militaire de métier.
Se positionnant, elle retrouve rapidement les réflexes d’antan. Vingt-cinq mètres, rien qu’elle n’a déjà fait par le passé.

Les coups pleuvent, réguliers, et la doc fait de son mieux pour viser le centre de la cible située plusieurs de mètres devant elle. Concentrée sur son objectif, elle apprécie retrouver ce contrôle d’autrefois. Elle, l’arme, la cible, la pression sur la gâchette, la concentration requise, et tout le reste passant aux oubliettes. Seulement ça. Rien d’autre qui compte, rien d’autre qui ne peut la toucher, la rabaisser, la mettre à terre. Juste ça.
Malgré le casque, elle entend bien avant d’avoir terminé le chargeur vidé de son amie mais ne se déconcentre pas, terminant sa salve. Elle a compté les balles, mentalement, comme un décompte salvateur. Chaque balle tirée est un souci en moins projeté contre cette cible. Et force est de constater qu’une fois le chargeur vide, elle se sent déjà mieux, plus légère, plus apaisée.

Faisant glisser le casque de ses oreilles à son cou, elle se tourne vers son amie. “Oui oui je sais, t’as gagné, même pas besoin d’aller vérifier.” Et pourtant la toubib s’avance déjà vers la cible, pas mécontente de son résultat. “Ouuuh pas trop rouillée pour une néophyte” la nargue gentiment la doc, sachant que d’ici peu de temps elle fera probablement moins la maligne.


+ Slowly learning that life is OK+
Revenir en haut Aller en bas  
Arizona S. Winslet
Arizona S. Winslet
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 392
Sujet: Re: A blessing in disguise   Dim 2 Mai - 23:56
Bien que le fait d'avoir perdu l'usage de mon œil gauche ne change pratiquement rien à ma visée en elle-même, je reste encore perturbée par ce changement de perception de la profondeur. La tridimensionnalité a pris un sens nouveau pour moi et je n'ai encore, à l'évidence, pas pris l'habitude de ce paramètre au quotidien. Il s'agit certainement de la raison pour laquelle il me faut un peu plus de temps qu'à l'accoutumée pour être parfaitement assurée de la justesse de mon tir.

Nous commençons à presser la gâchette en même temps, ou à quelques fractions de seconde près. Le trou se formant en plein centre de la cible en carton lorsque ma première balle s'échappe du canon de mon arme me rassure. Je n'ai pas perdu la main. Ou du moins, pas sur ce coup là. Le reste de mon chargeur me permettre d'affirmer ce constat ou non.

Les tirs se suivent, réguliers, rapides, assurés. Accusant le recul important de l'arme, je déplace légèrement mon bras vers la gauche deux fois, puis vers la droite deux fois également. De part et d'autre de cet impact originel au centre de la cible. Puis je vise légèrement plus haut. Une fois excentré vers la gauche, une fois vers la droite. Mon chargeur est vide.

Patientant que Maeve ait également terminé de son côté, je m'appuie contre le rebord sur lequel j'ai posé mon arme déchargée. J'observe sa posture, sa façon de viser, sa concentration. J'en aurais presque oublié les rumeurs datant de la formation de la chirurgienne concernant ses capacités de tir. Jusqu'à présent, je n'avais pourtant jamais été amenée à les constater de mes propres yeux. C'est une très bonne chose. Cependant, la cible est relativement proche, en plus d'être statique. Je verrai bien ce que cela donnera une fois les conditions moins optimales.

Lorsque mon amie termine enfin et retire son casque de protection anti-bruit, je lui souris et hoche légèrement la tête suite à sa remarque. C'est effectivement très prometteur. Quelle cachottière... Quittant un instant les côtés de la brune, je vais récupérer nos deux cibles avant de revenir vers elle, déposant mon carton où les impacts de mes balles ont dessiné un sourire. Je crois malheureusement que j'ai quand même gagné. Prête pour les cinquante mètres ? Ensuite on passera sur les tirs en mouvement.



Grow through what you go through

by Wiise



Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Maeve Wheelan
Maeve Wheelan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 631
Sujet: Re: A blessing in disguise   Lun 3 Mai - 11:30
Ce n’est effectivement pas si mal après tout ce temps sans pratiquer de manière régulière. Pas parfait, et son côté perfectionniste s’en trouve quelque peu écorché, mais, comme le dit si bien son amie, prometteur. La sensation n’en est que plus grisante, et se raccrocher à quelque chose de son ancienne vie qui ne compte ni blouse blanche, ni stéthoscope, mais lui soufflait toujours une sensation de contrôle qui lui permettait de faire le tri là-haut, dans sa caboche trop remplie. Faire le vide, voilà bien une chose que Maeve avait toujours du mal à faire, aujourd’hui encore plus qu’avant. Et puis cette pratique la rapprochait de son père, celui-là même qui lui avait donné le goût des stands et qui n’avait rien trouvé de mieux en cadeau de départ que lui offrir une arme à feu. Une femme seule chez les Yankees… Un sourire se profile sur son visage à la pensée. Comme beaucoup, la chirurgienne n’avait jamais su ce qu’il était advenu de ses parents et la quadragénaire avait fait ce qu’elle savait faire le mieux, aller de l’avant et continuer d’avancer. “Je n’ai jamais caché avoir pratiqué le tir en tant que loisir. Pas à toi en tout cas.” Répond elle alors que sa comparse s’éloigne récupérer leurs cibles. “Et puis c’est bien connu, étaler ses talents fait fuir ces messieurs.” Renchérit la doc avec une pointe de sarcasme. Loin des clichés faciles, il était aisé d’admettre qu’avoir une profession comme la sienne, dans leur ancienne vie, un salaire élevé et une situation stable, plus des connaissances poussées n’avaient pas facilité ses interactions avec la gente masculine. Et si la question ne se posait plus vraiment aujourd’hui, la vérité était toujours vérifiée. Arizona devait le comprendre. Elle avait une personnalité qui devait en impressionner plus d’un.

Louchant sur le carton de sa meilleure amie sur lequel apparaît un sourire, elle lève les yeux au ciel pour la forme mais n’en reste pas moins impressionnée, elle aussi. “Et en plus tu me nargues!” Elle pointe un doigt faussement menaçant dans sa direction, rechargeant son arme dans le même temps. “Va pour les cinquante mètres, ce sera ma dernière chance de me la jouer prétentieuse.” Un trait de caractère qui lui collait un peu trop à la peau, au moins dans le domaine professionnel.

Laissant la militaire tout replacer, les cinquante-mètres lui semblent déjà d’une difficulté supérieure mais le défi la stimule plus qu’elle ne le montre alors qu’elle se positionne et se concentre à nouveau, laissant le vide s’opérer dans son esprit. Elle tente de ne pas trop prendre son temps entre chaque tir, se disant qu’en situation réelle, elle n’aurait pas le temps de viser autant. Les balles fusent, et comme la première fois, Arizona termine bien avant elle. Le résultat n’est pas catastrophique mais quatre de ses balles ont atterri dans la partie blanche. Deux autres en plein cœur, quatre dans le foie. Maeve n’est pas assez convaincue de ses talents pour tenter la tête, pas à cette distance en plus. Son seul autre atout est de connaître précisément les organes soit létaux, soit les plus douloureux une fois touchés. Cette pensée lui arrache un frisson. Il est facile de viser une silhouette noire dessinée sur une feuille cartonnée, un peu moins de s’imaginer tirer sur un autre être humain. “Est-ce qu’on s’habitue? Au fait de tuer?” Ce n’est pas un reproche, bien au contraire. Ari sait que pour la chirurgienne, chaque vie compte et que le serment prêté des années plus tôt fait encore sens aujourd’hui, mais que son pragmatisme légendaire la pousse à accepter certaines idées, certaines décisions.


+ Slowly learning that life is OK+
Revenir en haut Aller en bas  
Arizona S. Winslet
Arizona S. Winslet
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 392
Sujet: Re: A blessing in disguise   Lun 3 Mai - 12:02
Encore une fois, loin de moi cette idée, répondis-je d'une voix détachée alors qu'un sourire amusé étirait le coin de mes lèvres. Effectivement, « dessiner » deux yeux et un sourire à cette cible en carton relevait peut-être en un sens d'une petite provocation. Après tout, bien que la chirurgienne ait de réelles capacités en tir, un fossé nous sépare de par nos expériences passées. Rares sont ceux qui peuvent réellement rivaliser avec mes capacités de tir. Je dis cela sans prétention, ce n'est qu'un constat fait au fil du temps.

Retournant mettre en place les cibles, à cinquante mètres cette fois, je reprends ensuite place aux côtés de mon amie. Remettant méthodiquement les balles dans le chargeur de mon arme, je replace ensuite celui-ci dans mon fidèle Desert Eagle avant de me positionner convenablement pour tirer. Cette fois, il n'est pas question de faire une quelconque expression à ma cible.

Les balles quittent le canon de mon arme avec rapidité, s'enchaînant à une vitesse constante avant de transpercer chaque fois le même point de la cible. Je ne décale que de quelques millimètres mon bras chaque fois pour élargir le trou et ainsi prouver que toutes mes balles ont touché. Sept coups précis avant que mon chargeur ne soit à nouveau vide. Mon arme retrouve le plat du bois de la table devant moi et je me tourne alors vers la chirurgienne.

Sa question est légitime, mais je ne peux retenir un léger soupir alors que mes bras viennent se croiser sous ma poitrine. Oui. Ou du moins, j'imagine que cela dépend des personnes. J'ai passé plus de la moitié de ma vie à ôter la vie de ceux qui étaient désignés comme mes ennemis. Qui, finalement, ne faisaient que défendre leurs idéaux comme je le faisais moi-même. Protégeant une cause, obéissant à des ordres.

Je détourne le regard, observant le résultat de nos tirs avant de me diriger vers les cibles en carton pour les ramener et que l'on puisse observer le résultat. Pourtant, puisque ce sujet a été abordé, mon sourire a disparu. La mort est quelque chose que je côtoie depuis de nombreuses années. Cela n'implique cependant pas que cela n'a plus d'impact sur moi. Les vies que j'ai pris pèsent sur ma conscience depuis deux décennies. Et cela durera certainement jusqu'à ce que je pousse mon dernier soupir.

Ton bras n'est pas assez stable. C'est pour ça que certains de tes tirs dévient et ratent ta cible.



Grow through what you go through

by Wiise



Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: A blessing in disguise   
Revenir en haut Aller en bas  
- A blessing in disguise -
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: