The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-29%
Le deal à ne pas rater :
Les Apple Airpods 2 avec boîtier de recharge en soldes sur Cdiscount
127 € 179 €
Voir le deal

"Discrète" rebellion | Arthur
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ray Dobrowolski
Ray Dobrowolski
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 275
Sujet: "Discrète" rebellion | Arthur   Mar 27 Avr 2021 - 22:57
"Far across the distance, and spaaaaces betweeeeeen us, You have come to show youuuu go ooooooon ! ♪" Ma voix déjà naturellement brisée se casse complètement dans les aiguës. C'est terrible, et j'espère que la distance entre les maisons sera suffisante à épargner ce supplice à mes voisins.

On a à peine entamé le cidre pourtant : pas besoin d'être ivre pour relâcher la pression sur le DVD de "La meilleure compil de KARAOKE 2014". Sur l'écran de ma télévision défilent les paroles, accompagnée d'une musique proche de l'originale, sûrement réenregistrées pour des questions de droits. Avoir l'électricité chez soi, ça tue. C'est sûrement le genre de confort qui m'enchaîne à Walla-Walla. En guise de micros, on est un peu plus rudimentaires : j'ai mis à notre disposition deux petites courgettes. J'en ai déjà une en main, et invite de l'autre mon ami à prendre la sienne pour m'aider dans le refrain.

"Neeeaaaaaar, faaaaaar, whereeeeeeeeeeveer you aaaaare, I beliiiiieve that the heaaart does go ooooooooooon ♪"

Je reviens me caler dans le canapé en y tombant lourdement, plaquant ma paume libre sur l'épaule de mon ami. Le manège continue jusqu'à la fin de la chanson, qui à mon goût, arrive trop vite.

Je relâche Arthur dans un grand sourire hilare, et lui remplis son verre de mon tout nouveau cidre fait maison. Oh, il sent bon le danger, les coups de fouet, surtout avec tout ce que j'ai au cul en ce moment. Je trinque avec mon ami, et lui glisse, "Dis le moi franchement, ça se sent quand tu entres ?" Je parle de la fermentation des pommes. Ca se passe à la cave, dans un placard bien planqué, mais j'ai peur que la moindre petite vapeur remonte jusque là, jusqu'aux nez des potentiels curieux qui pourraient vouloir venir fouiller. "Il est pas mauvais, hein ? Jette pas celui-là dans les fleurs, s'il te plaît." dis-je d'un air taquin à mon pauvre complice. Oh, on a passé quelques jours à nettoyer la ville comme des criminels en réinsertion. Le pire a sans doute été d'inventer des excuses à tous les patients dont j'ai du repousser les rendez-vous. Surtout quand ceux-là qui me croyaient en mission importante Dieu sait où me voyaient ramasser les emballages en bas de leur rue. Enfin, tout ça, c'est du passé. "Bon, tu veux quelle chanson après ?" Et pour l'aider à choisir, je lui refile la boîte du DVD dont tous ses merveilleux titres sont annoncés sur la jaquette.



I tak nikt tego nie przetłumaczy.
x Moodboard x


Best Bromance:
 

Revenir en haut Aller en bas  
Arthur Parrish
Arthur Parrish
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 97
Sujet: Re: "Discrète" rebellion | Arthur   Mer 12 Mai 2021 - 21:55
Affalé dans le canapé, une main soutenant sa tête et un verre de cidre dans l’autre, Arthur se tord de rire. Assurément, Ray est le plus mauvais chanteur qui existe sur Terre, mais il y met tellement d’enthousiasme que ses vocalises deviennent supportables. A peu près. Avec un ou deux verres de cidre. Ou plutôt, quatre ou cinq. D’ailleurs, le jeune homme vide le sien d’une traite. Tant pis pour la dégustation, ce sera pour la prochaine tournée. De toute façon, ils viennent d’ouvrir la bouteille et tout le gaz va s’échapper. Ils seront donc obligés de la terminer aujourd’hui, s’ils ne veulent pas gâcher. Dommage. Lorsque Ray lui tend son micro-courgette, Arthur redouble d’hilarité en saisissant le légume. Il se joint au kiné sur les dernières mesures, sa voix déraillant complétement quand celui-ci se jette sur le canapé pour l’attraper par les épaules. Arthur l’imite et les deux larrons achèvent de massacrer la chanson en chœur.

Se redressant laborieusement, à bout de souffle, Arthur laisse Ray remplir son verre. Cette fois, il va prendre le temps d’en goûter toutes les saveurs. Humant le cidre, il hausse les épaules. J’ai pas trouvé. T’as bien calfeutré la porte du placard, et celle de la cave ? Ils ne sauraient être trop prudents. Vu la catastrophe à côté de laquelle ils sont passés au mariage, il est clair que la fabrication et la distribution d’alcool est sévèrement punie. Trois jours à balayer les rues lui ont largement suffit, et il se maudit encore de son geste malheureux. Esquissant une grimace mesquine à l’adresse de son ami. Hin hin, très drôle. T’aurais trouvé mieux, toi ? Question à laquelle il n’attend pas vraiment de réponse, en vérité. La panique lui a fait faire n’importe quoi, il le reconnaît volontiers. Mais plus encore que la punition décidée par Mason, et le faux congé maladie qu’il a dû demander, c’est la sensation d’avoir été pris en faute comme un gamin qui le vexe. Il a largement dépassé l’âge légal pour boire et s’il comprend que cette règle s’applique encore aux mineurs, cela ne devrait pas être le cas pour les gens comme lui. Les adultes.

Trempant les lèvres, il laisse le goût de l’alcool envahir sa bouche et laisser place à un panel de saveurs… intéressantes. Il est meilleur que celui que je faisais chez moi, en tout cas ! Ce qui n’a rien d’un exploit, certes. Avalant une nouvelle gorgée, il hoche la tête. Ouais, on sent bien la pomme, le gaz et l’alcool piquent pas trop le nez… C’est une réussite, approuve-t-il en tapant le genou de Ray d’un geste paternaliste. Que le kiné soit plus âgé que lui importe peu. Attrapant la boîte qu’il lui tend, il examine les titres, ces derniers le ramenant indéniablement dans une autre époque. Se penchant pour saisir la télécommande, il sélectionne un morceau et appuie sur le bouton pause, attendant l’assentiment de Ray. Ça te va, ça ?



    no saint, no savior / your revelations don't look nothing like the pictures, you read between the lines and don't stick to the scriptures. you only follow rules if others follow with you.
Revenir en haut Aller en bas  
Ray Dobrowolski
Ray Dobrowolski
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 275
Sujet: Re: "Discrète" rebellion | Arthur   Lun 17 Mai 2021 - 11:19
Bon, c'est déjà ça, si les effluves de cidre n'embaument pas toute la baraque. Je souffle, soulagé et passablement déjà un peu allumé, "J'ai tout bien fait comme on a dit." Je repose la bouteille sur la table, une fois nos deux verres bien remplis. Il est désormais établi et consenti que demain sera un calvaire de gueule de bois et de migraines. Alors un peu plus ou un peu moins...

Je pouffe bêtement quand on parle de cette connerie au double mariage. Vraiment, cette image d'Arthur arrosant les fleurs avec de la gnole me fait toujours autant rire. Le pauvre n'a pas eu beaucoup d'autres choix, je lui concède, mais réponds en plaisantant, "Je l'aurais peut-être bue d'un trait... Il aurait suffit de rester en apnée pour que Mason ne s'aperçoive de rien." C'est quoi, s'empêcher de respirer plusieurs minutes quand on te demande de parler ? Un putain de jeu d'enfant. Un poil plus sérieusement - dans le fond en tout cas - j'ajoute, "Merci d'avoir tenté quelque chose, j'étais un peu... paniqué." S'il n'avait pas été là pour m'aider, je n'aurais probablement rien fait du tout. "J'crois que j't'en dois une quand même, pour avoir essayé." Après tout, Arthur aurait pu simplement rester en retrait et me laisser avec cette "bombe" entre les mains. Je lui souris sincèrement, les traits un peu tordus par l'ivresse mais l'intention pleine de gratitude.

Lorsque vient son avis sur ma cuvée, je me suspends à ses mots, sans aucun contrôle sur mes petits sourires gênés et flattés. "Oh, arrête, je vais rougir." C'est déjà le cas, je sens bien la chaleur qui irradie mes joues, mais je ne suis pas certain que les compliments sur le cidre y soient pour grand chose.

Ramenant mon verre à mes lèvres, je suis du coin du l'oeil les gestes de mon ami qui prend le temps de choisir le prochain morceau à massacrer. Un sourire me fend le visage d'une oreille à l'autre lorsque je vois le texte sélectionné à l'écran. "Oh Mr Parrish, vous me gâtez de vos merveilleux goûts musicaux, ce soir !" dis-je en exagérant largement le ton et le gratifiant d'une prise affectueuse sur son bras.

La musique commence et, toujours mu par cet élan tactile, je prends mon ami par les épaules et empoigne ma courgette pour y chanter avec ferveur - il ne s'agit pas d'une métaphore. En fermant les yeux, un peu d'imagination nous emmènerait dans les bars encore intacts de la ville, là où l'on pouvait se briser la voix sur scène avec le réconfort d'un cocktail et de nos amis. Qu'est-ce que j'aimais ces soirées bruyantes et pleines de monde... Il n'était jamais question de se cacher ou de mettre un masque. Et si l'on se faisait emmerder... il suffisait de traverser la rue pour trouver un endroit plus accueillant. La vie nocturne est loin de celle-ci, maintenant.

Les paroles de la Petite Sirène résonnent comme une cruelle métaphore de notre propre cage dorée. New Eden prodigue confort, sécurité et tous les gris-gris qu'on voudra, mais au prix de précieuses libertés : celle de sortir, et surtout... de vivre comme on l'entend.

Sans même prêter garde à la voix d'Arthur qui m'accompagne ou pas, je me laisse balancer avec lui jusqu'à la fin du morceau.

♪ Out of the sea... ♪
♪ Wish I could be... ♪
♪ Part of that world... ♪

Au son des dernières notes en midi mal égalisées, je rouvre les yeux. Pas de scène, pas de public ni de bar ou de cocktail. Juste ce cidre aliénant, et Arthur à mes côtés, toujours. Je le fixe un instant, pensif, l'attention un peu perdue dans ses boucles rebelles et sur sa petite gueule d'ange. Sans trop y réfléchir, je pose une main sur sa nuque et m'approche, rompant la distance amicale sans doute trop brusquement pour l'embrasser.

Je me doute que je n'ai qu'une seconde avant qu'il ne reconnecte ses neurones et me repousse. Alors je fige le temps autant que mon esprit me le permet, puisant une miette de réconfort dans la chaleur de ce baiser volé, priant pour que cette petite rébellion torde au moins un peu les barreaux de la cage.



I tak nikt tego nie przetłumaczy.
x Moodboard x


Best Bromance:
 

Revenir en haut Aller en bas  
Arthur Parrish
Arthur Parrish
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 97
Sujet: Re: "Discrète" rebellion | Arthur   Jeu 20 Mai 2021 - 16:30
L’air un peu fier de lui de Ray n’échappe pas à Arthur lorsque son aîné annonce avoir suivi scrupuleusement leur plan. Du fin fond de son ébriété, le kiné lui fait l’effet d’un petit chiot qui attend sa récompense et spontanément, Arthur lui tapote la tête en ricanant. De toute évidence, il est bien plus atteint qu’il ne le pensait car, s’il est déjà du genre extraverti en temps normal, l’alcool le désinhibe encore plus. Sans les quelques verres qu’il a déjà bus, il ne se serait jamais autorisé à faire cela, malgré la proximité entre eux. Mais l’alcool excuse tout – ou presque – et il ne se soucie pas de savoir si son geste pourrait porter à confusion ou non. De toute façon, Ray est dans le même état et ne s’en formalisera pas.

L’évocation de l’épisode du mariage amène un rire chez les deux hommes. L’idée que Ray aurait pu avaler d’une traite le contenu de la bouteille et ai ainsi été obligé de rester en apnée le temps que Mason s’éloigne le fait redoubler d’hilarité. J’aurais bien aimé te voir faire, dit-il en hoquetant de rire. Pas difficile d’imaginer la tête du brun, congestionnée par la brûlure de l’alcool et le manque d’oxygène, tandis que le regard suspicieux du flic les observaient tour à tour. Arthur s’était déjà senti assez mal comme ça sur le moment mais au fond, il continue à croire qu’il a pris la bonne décision. En se débarrassant de l’alcool – même sous les yeux des forces de l’ordre – il ne pouvait y avoir consommation dudit alcool. Cela valait mieux que de l’avaler, ou de promettre de ne pas le faire circuler. Promesse à laquelle Mason n’aurait probablement pas cru, de toute façon.

Ils reprennent ensuite un semblant de sérieux, en même temps que leur dégustation. Depuis le début de leur petite aventure, Arthur se demande parfois s’ils ne sont pas en train de faire une connerie. Pas le genre de connerie qui pourrait à nouveau les amener à nettoyer les rues de la ville, mais plutôt le genre qui pourrait les amener au pilori. Ce n’est même pas une métaphore, malgré tout l’espoir qu’a le jeune homme. Il a déjà assisté à plusieurs punitions publiques et a chaque fois prié pour ne jamais se retrouver à la place du supplicié. Il ne se leurre pas, pourtant, et sait parfaitement que s’ils se font prendre, les Mason du gouvernement ne seront pas tendres avec eux.

Arthur choisit ensuite une chanson de son enfance – et bientôt, probablement, de celle de ses propres enfants – qui amène un sourire sur le visage de Ray. Le ton moqueur de ce dernier ne lui échappe pas et Arthur lui assène un léger coup de poing sur l’épaule. Te fous pas de moi, ok ? J’avais un crush sur le prince quand j’avais cinq ans ! A cet âge bien sûr, on tombe amoureux trente-six fois par jour, sans aucune considération pour le genre de l’être aimé. Le prince était beau, courageux, il n’en fallait pas plus au gamin qu’il était alors. De concert, les deux amis entament les paroles de la chanson, partagés entre le rire et la volonté de bien faire. De temps en temps, Arthur jette un coup d’œil à Ray, les yeux fermés et visiblement absorbé par ses pensées malgré sa voix jamais défaillante.

Fasciné par les longs cils noirs de son ami – oui, l’alcool le fait focaliser sur des détails – Arthur remarque à peine la fin de la chanson, et la main du kiné qui s’accroche à sa nuque. Avant qu’il n’ai le temps de réagir, les lèvres du brun sont sur les siennes, le goût des pommes envahissant à nouveau sa bouche. Surpris, Arthur a cependant le réflexe d’imiter le trentenaire et de porter une main à sa joue, à la lisière de ses cheveux. C’est la première fois qu’un homme l’embrasse, et malgré son ébriété, il parvient encore à s’étonner de ne trouver aucune différence avec un baiser de femme. Inconsciemment, emporté par l’instant, il entrouvre les lèvres, appuyant le contact. Sans doute qu’il préférerait mettre ça sur le compte de l’alcool, de l’euphorie, mais depuis longtemps, Arthur se demande ce que ça ferait. Eh bien voilà, il a maintenant la réponse… Et elle est loin de lui déplaire.



    no saint, no savior / your revelations don't look nothing like the pictures, you read between the lines and don't stick to the scriptures. you only follow rules if others follow with you.
Revenir en haut Aller en bas  
Ray Dobrowolski
Ray Dobrowolski
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 275
Sujet: Re: "Discrète" rebellion | Arthur   Sam 22 Mai 2021 - 11:02
Les palpitations me frappent le coeur au contact de sa main fine sur ma joue. Ses mâchoires se desserrent pour laisser mes lèvres glisser entre les siennes, qu'on puisse véritablement plonger ensemble dans ce doux interlude. Le goût de sa peau, le parfum sucré de son haleine, le grain à peine perceptible de son menton rasé de près, tout s'imprime avec force dans ce baiser.

Difficile de discerner les secondes des minutes, le temps semble ralenti et passer trop vite à la fois. Le DVD ne crache plus qu'une inaudible vibration dans l'attente du choix de la prochaine chanson. Les petites bulles du cidre claquent patiemment dans nos verres prêts à noyer le malaise.

Mais le malaise n'arrive pas encore. L'alcool agrémente le tourbillon d'émotions d'un vertige maladroit, lequel est parfait prétexte à poser une main ouverte sur sa cuisse pour me hisser davantage vers lui. De l'autre, le bout de mes doigts rencontre ses boucles et enveloppe son crâne pour mieux le guider à moi. Et le désir s'y immiscerait sans mesure, si l'ivresse n'était pas là pour me fendre d'un grand sourire hébété qui interrompt un peu brusquement ce baiser. C'est à la fois la nervosité palpable et le contexte incongru qui m'arrache un petit rire.

Car il s'agit d'Arthur, mon meilleur ami, si bien rangé avec sa femme et ses enfants. Après un air de la petite sirène, et noyé comme moi dans l'alcool de contrebande. Je roule un instant mon front contre le sien, caressant le bout de son nez du mien, peinant à trouver le courage de me confronter à la froide réalité. Le professeur ne semble pas dégoûté de l'expérience, et j'aimerais le remercier de ne pas m'avoir écrasé son poing dans la figure. Mais tout ce qui semble légitime de dire en cet instant, c'est "Désolé."

Désolé de l'entrainer dans mes emmerdes par ce geste égoïstement imposé. Bien sûr, on aura vite fait de le passer sous silence, même si je meurs d'envie de faire durer le plaisir. De me rassasier pour de bon de baisers, de contacts, de chaleur. Tout ce dont cette vie factice me prive en me casant avec une femme pour qui je n'ai pas de désir - qu'une profonde amitié.

Je passe les bras autour de mon ami pour l'enlacer, comme accroché à une bouée au milieu des vagues - et putain que ça tangue. Le menton posé sur son épaule, fuyant volontairement ce que je crains de lire sans son regard, je pose brièvement les lèvres sur son cou, affectueusement. J'espère qu'il restera.




I tak nikt tego nie przetłumaczy.
x Moodboard x


Best Bromance:
 

Revenir en haut Aller en bas  
Arthur Parrish
Arthur Parrish
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 97
Sujet: Re: "Discrète" rebellion | Arthur   Mer 26 Mai 2021 - 23:00

Le monde autour d’eux cesse d’exister, pour un temps. Aucun son, aucune image, aucune odeur. Seul le goût de Ray s’attarde sur ses lèvres, l’ancre à la réalité. Ça, et les mains du kiné, qui s’arriment à son corps. Il a l’habitude de les voir s’agiter, fines et nerveuses, presque des mains de femme et en même temps, capables de délier les tensions d’une carcasse malmenée. Des mains auxquelles il a souvent pensé, des mains qu’il aurait aimé savoir dessiner. Pouvoir figer, pour un bref instant, couchées sur le papier ; immobiles, enfin.

Mais Arthur n’a pas ce don, et il se contente d’aller à leur rencontre, sa main libre se posant sur celle de Ray, effleurant avec lui ses boucles sombres, l’encourageant à aller plus loin. Lui-même n’ose faire le premier pas, par peur de ce qu’il pourrait trouver au bout du chemin.

Lorsque Ray rompt le baiser avec un rire gêné, Arthur se détache comme à regret, et profite, encore un instant, du contact que lui offre son ami. Fermant les yeux, il soupire et laisse ses épaules se détendre, avant de se rejeter contre le dossier du canapé. Une main vient frotter ses yeux rongés par l’alcool, et retombe avec lassitude lorsque les excuses du kiné résonnent dans le silence. Désolé de quoi ? D’être toi ? marmonne-t-il avec une amertume plus destinée à leurs dirigeants qu’à son ami. Sa question n’appelle pas de réponse. Il sait de quoi Ray se sent coupable, et il refuse de le laisser éprouver cette culpabilité seul.

Sans hésiter, Arthur accueille le brun entre ses bras, et pose son menton sur le haut de son crâne. Instinctivement, l’une de ses mains cherche celle de Ray et il fixe pensivement leurs doigts noués. Quelle serait sa vie ici s’il était, lui aussi, contraint de dissimuler sa véritable nature, ses inclinaisons les plus profondes ? Il n’ose pas l’imaginer. Vivre aux côtés d’une femme pour qui, il le sait désormais, il n’éprouve plus qu’une affection tendre, est déjà assez difficile. Voir tous les jours Elliot et la savoir inaccessible le rend dingue. Et pourtant, il devine que sa peine n’est qu’une infime portion de celle éprouvée par le kiné.

Doucement, son pouce commence à effleurer l’épiderme de son comparse, cherchant tant à le rassurer qu’à le réconforter. Arthur sait que cet instant volé ne peut être que cela ; un moment fugace, éphémère, et nécessairement caché aux yeux du monde. Car là dehors, l’inquisition est partout, prête à jeter au bûcher de l’infamie ceux qu’elle juge coupables d’hérésie. Et il n’existe pas de plus grand blasphème, si ce n’est l’infanticide, que l’homosexualité.

Soupirant et fermant à nouveau les yeux, il embrasse les boucles brunes de Ray. C’est moi qui devrait être désolé… De ne pas s’être élevé contre cette dictature quand il en avait l’occasion ; de se taire, chaque jour un peu plus.



    no saint, no savior / your revelations don't look nothing like the pictures, you read between the lines and don't stick to the scriptures. you only follow rules if others follow with you.
Revenir en haut Aller en bas  
Ray Dobrowolski
Ray Dobrowolski
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 275
Sujet: Re: "Discrète" rebellion | Arthur   Sam 29 Mai 2021 - 11:53
Désolé d'être moi, oui. Et de le lui imposer, surtout. J'entends bien l'intention de mon ami, et le sarcasme qui accuse nos détracteurs. Mais... peut-être suis-je juste l'abomination qu'ils décrivent, en long et en large dans leurs sermons. Un détraqué, malade, dont le désir s'est déconnecté de sa seule nature valable. Après tout, c'est une bizarrerie dans le paysage de New Eden. Difficile de ne pas se sentir seul au monde - et donc dans l'erreur - quand tous les autres semblent trouver leur bonheur dans cette petite case pourtant bien trop étroite. Peut-être qu'ils ont raison, que je suis le problème et que je mérite de me morfondre.

L'ébriété n'aide pas à contenir cet afflux de songes destructeurs. Absent, coupable, je me laisse aller contre Arthur qui m'offre son réconfort. Je reste surpris de ne pas me confronter à sa gêne ou à une distance glaciale. Au contraire, la chaleur de son corps irradie le mien, et je n'ose plus bouger d'un millimètre lorsqu'il me prend la main. C'est rassurant. Il n'a pas idée à quel point.

Ainsi à l'abri de son regard, le mien s'embue de larmes, fixant son pouce qui trace de petits cercles sur ma peau. Merde, il y a quelques minutes, on s'amusait bien. Ca semble stupide de tout gâcher à cause de... ça. Je ferme les yeux un instant, abattu par toutes ces interrogations, bercé par sa respiration.

"Non... ne le sois pas." Je souffle doucement, en rouvrant les yeux. Deux larmes me prennent en traitre et s'en échappent - j'essuie rapidement mes joues du bout de ma manche. "Je vais bien, tout va bien." Il ne faut pas qu'il s'inquiète.

Je délie nos mains, prends un léger appui sur son buste et me redresse, rompant un à un tous ces contacts à contrecœur. "C'est rien..." Je n'aurais jamais du faire ça. "C'est juste..." Je soupire. J'aimerais lui expliquer que tout ça me manque, que je me sens seul - tellement seul - et qu'il est un merveilleux ami de m'avoir accordé ce court répit. Mais je n'ose plus vraiment le regarder dans les yeux. Alors parler... "C'est rien." Finis-je par répéter dans un mince sourire désolé.

Alors il vaut mieux faire passer ça pour une maladresse incongrue, tout mettre sur le compte de l'ivresse et espérer qu'on puisse vite en rire. "Le... le cidre tape fort, non ? On a un peu abusé." J'ai vraiment abusé. De l'alcool et de sa gentillesse. Je laisse flotter un court silence, et ne peux que sentir le malaise qui pèse sur mon coeur déjà très agité. Le regard toujours fuyant, je préfère jouer timidement avec mes doigts que l'affronter. "Est-ce que tu... enfin, tu as... bien aimé ?" Je me sens terriblement ridicule de le lui demander. Mais après tout, c'était sa première fois. Et puis... la part de moi que j'aimerais faire taire espère que ce ne sera pas la dernière.



I tak nikt tego nie przetłumaczy.
x Moodboard x


Best Bromance:
 

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: "Discrète" rebellion | Arthur   
Revenir en haut Aller en bas  
- "Discrète" rebellion | Arthur -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: