The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-60%
Le deal à ne pas rater :
GETGO Set 6 boules de pétanque acier chromé
15.99 € 39.99 €
Voir le deal

Wenn die Göttin vom Olymp herabsteigt
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
June D. Phelbs
June D. Phelbs
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | Remnants
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2310
Sujet: Re: Wenn die Göttin vom Olymp herabsteigt   Ven 30 Avr 2021 - 12:08

June la fixa longuement. Cette adolescente brisée, déterminée et endeuillée à la fois. Plus une enfant mais pas encore complètement femme. Un terrible entre deux. L’avocate la dévisagea presque sans ciller, alors que Zelda exprimait son désir d’être tirée vers le haut ; d’avoir « une échelle, pas un support », « une tutrice plutôt qu’une mère ». Bien sûr que la rouquine comprenait et bien sûr qu’elle préférait cette réaction à une régression vers l’enfance. La jeune fille voulait continuer de grandir plutôt que de se réfugier dans des bras affectueux, c’était tout à son honneur. Mais comme toujours, June ne faisait pas ce genre de promesse.

- Commence par sortir d’ici.

C’était un détail, mais sa voix était moins froide que jusqu’à lors. A défaut d’être douce ou chaleureuse, elle est plus neutre et moins dure. La quarantenaire pris une grande inspiration et ajouta finalement :

- Je ne préfère pas te jurer d’être ce que tu demandes. Je pense que ce serait contre-productif, pas toi ? Pendant les quelques secondes laissée à la concernée pour y réfléchir, elle s’assit sur le bord de son lit, c’est évident que si je te propose de venir m’aider, c’est pour t’apprendre des choses. Je voudrais que ça t’enrichisse, que tu assimiles tout ça, et que plus tard, tu sois capable de prendre de vraies responsabilités, et elle était certaine que Zelda serait une femme remarquablement incisive d’ici quelques années, mais si tu n’as pas besoin d’un « support », alors tu n’as spas besoin que je te promette de prendre ce rôle, sinon, cela voulait dire qu’elle avait besoin d’être rassurée et si elle avait besoin d’être rassurée, alors elle avait besoin d’une mère, et puis qui sait : je serais peut-être décevante, et tu regretteras d’avoir signé ce contrat, même tacitement.

Enfin, pour la première fois depuis qu’elle était entrée dans la pièce, l’avocate esquissa un sourire. Celui-ci s’estompa bien vite de ses lèvres pâles, mais ses yeux ne quittaient pas l’adolescente, adossée au mur. Celle-ci l’intriguait réellement : elle incarnait l’héritage de ce monde violent, des êtres forgés pour survivre.

- Je me contenterai d’agir comme d’habitude. C’est à toi de définir à quel point tu t’investis et si je peux te faire confiance, autrement dit : tout dépendait de son comportement désormais, la perche était tendue.


Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy and plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Titres:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 6939
Sujet: Re: Wenn die Göttin vom Olymp herabsteigt   Lun 3 Mai 2021 - 6:56
« Ce serait effectivement un bon début, oui... »
Il lui faut avant tout sortir de ce lit et de ce dispensaire qui lui a toujours évoqué une forme de prison. Si elle veut un jour égaler June alors il lui faut apprendre à être méthodique, à résoudre les problèmes dans l'ordre le plus adéquat pour atteindre ses objectifs. C'est une question de bon sens. Et pour Zelda, il s'agit surtout de museler cette impatience qui l'enjoint constamment à se projeter dans l'avenir et à dédaigner les impératifs du présent.

Elle ne peut cependant pas masquer sa déception alors que cette femme qu'elle admire tant lui refuse l'honneur de devenir officiellement sa pupille. Les raisons évoquées par l'intéressée semblent pertinentes mais ne parviennent pas à chasser le goût amer du refus. C'est que l'adolescente essaie maintenant de lire entre les lignes, de voir les vérités ou les évidences qui se devinent derrière les mots mais aussi les excuses qui peuvent s'y terrer. « Ca, c'est une façon polie d'me dire que tu n'veux pas ! » l'accuse-t-elle avec une certaine douceur tandis qu'elle retire ses jambes pour laisser de la place, sur son lit, à la rouquine. « Et puis je n't'ai pas demandé de me faire des promesses... » Elle arque un sourcil. Cette drôle d'idée, pour une fois, ce n'est pas d'elle qu'elle vient.

L'australienne ne devine pas réellement ce qui retient June de lui faire cet honneur. Ou même ce que ça lui coûterait. Toutefois Zelda se rend aussi bien compte qu'une bête signature sur un bout de papier sans réelle valeur officielle ne changerait pas grand chose à sa vie. Et que, peut-être, elle est en train de faire l'un de ces caprices qui ne sont pas dignes de la jeune femme qu'elle entend être. « Il n'y a aucune chance que tu sois décevante... » souffle-t-elle quand son aînée évoque cette idée. Elle a bien noté ce sourire qui accompagne la déclaration. Il est aussi rare que précieux. Mais l'adolescente n'a pas le coeur à rire au vue des circonstances. Et bien sûr, elle n'arrive pas à savourer cette preuve d'humanité de la part de June à sa juste valeur. « Mais tu t'attends à c'que je le sois, moi, c'est ça ? » Elle suppose que c'est une possibilité. Et que cette raison pourrait expliquer les raisons de ce refus enrobé de belles paroles.

La Boss argue qu'elle se contentera donc de rester telle qu'elle est et que les limites seront définies par l'investissement de l'adolescente mais aussi par sa capacité à gagner sa confiance. Zelda lâche un petit soupir agacé. Et pas réellement malgré elle. « J'ai versé mon sang et celui des autres pour toi ! J'ai préféré m'prendre une balle dans l'épaule que de vous trahir, le groupe et toi ! » rappelle-t-elle. « J'ai toujours privilégié ma loyauté envers toi que l'amitié que j'éprouve pour certaines personnes ! » A-t-elle déjà oublié les noms qu'elle lui a fournis et ceux dont elle continue de l'abreuver ? « Je t'ai déjà prouvé que tu pouvais m'faire confiance. Et j'ai apporté toutes les preuves de mon investissement ! Les dernières se trouvent d'ailleurs sur cette carte ! » Celle qu'elle vient de lui remettre et qui prouve que même à des dizaines et des dizaines de kilomètres de Bainbridge Island, elle pouvait concilier survie et allégeance.

Zelda suppose que sa frustration est légitime. Quelque part elle sent bien qu'elle a atteint la limite qui sépare la retenue avisée des attentes légitimes. « Qu'est-ce que je suis sensée faire de plus ? » questionne-t-elle. L'australienne souhaite plus. Pas par simple ambition et encore moins par caprice. Mais parce que c'est sincèrement, au fond d'elle, ce qu'elle estime mériter. « La seule chose que tu m'as prouvée, toi, c'est qu'tu n'aurais aucun scrupule à m'abandonner ou à m'tirer une balle dans la tête ! » glisse-t-elle, amère. Le pire, dans tout ça ? C'est qu'elle comprend ce qui peut motiver un tel comportement. Et au final l'adolescente ne sait pas trop si elle condamne son interlocutrice ou si elle lui envie cette facilité avec laquelle elle peut prendre les meilleures décisions. « T'es pas facile à contenter, June ! Vraiment pas ! » Elle se renfrogne et hoche la tête de gauche à droite. De dépit mais aussi de résignation. « Et j'peux pas m'empêcher d'me demander... Si nos rôles étaient inversés tu réagirais comment, là, à ma place ? » Comment était-elle, autrefois, à son âge ? Qu'est-ce qui sépare l'australienne de l'adolescente que fut un jour June ?


War means fighting, fighting means killing

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
June D. Phelbs
June D. Phelbs
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | Remnants
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2310
Sujet: Re: Wenn die Göttin vom Olymp herabsteigt   Mar 4 Mai 2021 - 9:59
- Ne joue pas à ce petit jeu là avec moi, Zelda, trancha calmement June, mais non moins fermement, tu sais très bien que tu as apporté autant de preuves de ta loyauté que d’une dangereuse immaturité, et je ne serai à ma place aujourd’hui si je choisissais d’occulter 50% de ton palmarès pour que tu te sentes chaudement gratifiée.

Et les mots n’étaient pas à prendre à la légère : certaines des frasques de l’adolescente avaient littéralement mis la vie d’autres personnes en danger. C’était peut-être dans le passé, mais ça n’était pas encore assez vieux pour la prescription. Il y avait une autre personne qui avait voulu s’acheter de bonnes faveurs en l’échange d’une coopération : c’était Clyde. Et tous ici savaient comme ça s’était fini. Alors si la jeune australienne n’avait rien d’une terroriste, elle n’était pas épargnée par les pulsions qui la conduiraient à faire quelque chose de stupide.

- Je crois t’avoir toujours félicitée quand j’étais effectivement fière de toi, et je viens de te proposer d’occuper une « vraie » place dans la communauté Zelda, d’être considérée comme une adulte et de m’assister dans le quotidien, l’avait-elle déjà oublié ? C’était il y avait deux minutes pourtant, à mes yeux, c’est déjà une preuve de satisfaction et de confiance. Si tu as besoin de plus, malheureusement, je ne suis pas la personne qu’il te faut.

Ces derniers mots étaient plus froids que les précédents. L’avocate détestait la mendicité de lauriers. On avait ce qu’on méritait, on progressait avec le labeur et l’opiniâtreté. Oui, l’adolescente avait donné des noms, oui, elle avait annoté une carte, oui, elle avait pris une balle. Mais elle ne devait pas oublier non plus qu’ils étaient des dizaines – et même plus – à prendre des balles pour le camp en ce moment. Sa propre « mère » était décédée parce qu’elle était allée se battre pour Fort Ward. Qu’elle ne se croit pas spéciale : elle était simplement enfin dans le monde des grandes personnes.

- D’ailleurs, je n’ai jamais dit supposer ne pas pouvoir te faire confiance, c’est toi qui a insinué ça toute seule, c’était la vérité : Zelda s’était emportée sur une critique qu’elle s’était faite à elle-même, au contraire, je crois plutôt t’avoir dit un jour que tu étais terriblement intelligente, mais que tu ne savais pas en tirer profit, est-ce qu’elle voulait continuer sur ce terrain là ? Parce que June avait encore de quoi la renvoyer dans les cordes.


Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy and plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Titres:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 6939
Sujet: Re: Wenn die Göttin vom Olymp herabsteigt   Mar 4 Mai 2021 - 13:40
« La moitié de mon palmarès ? »
Il a suffit que June évoque son immaturité pour que Zelda l'exprime à nouveau. Cette fois-ci, en s'offusquant du constat pourtant objectif que la Boss vient d'exposer. L'adolescente fronce les sourcils, exprime sa frustration dans ce regard désapprobateur qu'elle peine pourtant à ancrer sur son aînée. Sa fierté et sa raison se livrent un duel violent. La colère se heurte à cette admiration sans cesse renouvelée, rarement prise à défaut, qu'elle voue à la rouquine. « Ouais... » finit-elle par concéder. « J'imagine que c'n'est pas si éloigné qu'ça de la réalité... » Difficile d'arguer le contraire. Spécialement lorsque l'on se trouve face à une personne qui possède, contrairement à elle, une perspective parfaite sur les nombreuses situations auxquelles elle est confrontée...

Et au fur et à mesure que la rouquine s'exprime, Zelda se sent bête. Elle comprend qu'elle est encore une fois tombée dans ses vieux travers, ceux que la Boss a toujours condamnés et qui la poussent régulièrement à sacrifier les efforts consentis sur l'autel de la vanité ou de l'ambition. « C'est vrai ! » reconnaît-elle. « J'dois t'sembler un peu ingrate, là, j'imagine ? » Elle n'attend pas vraiment de réponse. Car même si June venait à lui affirmer le contraire, l'australienne éprouve bel et bien cette impression. Et cette évidence illustre parfaitement le sens de la demande qu'elle a adressée à sa supérieure quelques minutes plus tôt. « Tu vois ? C'est pour ça que j'veux qu'tu deviennes ma tutrice ! » reprend-t-elle, drapée dans cet étrange sentiment d'impuissance. « Quand j'vais trop loin et que j'm'égare, il te suffit de faire ces... trucs pour m'faire rentrer dans l'rang ! » De lui adresser l'un de ses regards perçants et d'aligner quelques mots judicieusement choisi spour la forcer au silence et l'obliger à se noyer dans la honte. « T'es la seule qui sache faire ça ! » Et quelque part ça l'ennuie un peu, Zelda, qu'une personne différente de K' puisse lire aussi aisément en elle que dans un livre ouvert...

« Je m'excuse... » murmure-t-elle en lâchant un long soupir. Parce que c'est de toute façon la seule chose qu'elle soit décemment en droit de faire en cet instant. Ce n'est pas feint, c'est simplement... logique. June évoque son intelligence et la façon dont elle l'emploie. C'est à dire à mauvais escient. Zelda aimerait se satisfaire du compliment mais ce serait bien trop facile. Et peu constructif, en prime. « Si j'étais si intelligente que ça j'arriverais au moins te manipuler de temps en temps pour obtenir c'que j'veux... » maugrée-t-elle. Elle doute franchement qu'elle parviendra un jour à obtenir une victoire sur cette femme. « Après j'dis pas que j'ai essayé d'le faire, hein ! » corrige-t-elle aussitôt, se rendant compte que ses propos peuvent être mal interprétés. Et pire encore : retournés contre elle. « Ou alors si ? J'ai essayé ? » Elle est un peu perdue, là, Zelda. Parce qu'elle ne sait pas vraiment ce que la Boss souhaiterait entendre. Tenter d'imposer sa volonté aux autres grâce à de simples mots, est-ce vraiment le genre de chose que la rouquine condamne ? Même si elle en est la cible ?

Finalement Zelda se résout à garder le silence et hausse vaguement les épaules en hochant la tête. Elle l'avait presque oublié, ce sentiment d'impuissance. Tout comme elle a, l'espace d'un instant, réussi à éclipser la mort d'Ela. Il lui suffit de penser à l'israélienne pour sentir ce poids venir harasser ses épaules fatiguées. « J'ai encore une question à te poser au sujet d'Ela... » annonce-t-elle, hésitante. Il y a beaucoup de réponses qui lui feront toujours défauts. Mais il y en a une qu'elle peut obtenir, là, maintenant. June ne l'a jamais protégée de la réalité et s'est toujours montrée honnête avec elle. C'est ce qui encourage l'adolescente à l'être, en retour, avec elle. « On sait toutes les deux qu'elle était meilleure administratrice que guerrière, alors... Si elle s'est retrouvée sur le terrain, c'est parce qu'elle était sacrifiable ou parce qu'elle était gênante ? » Quelques longs mois plus tôt - une éternité aux yeux de l'adolescente - elles ont évoqué la façon dont l'on peut considérer les gens. Qu'incarne la mort d'Ela ? Une perte regrettable ou un sacrifice nécessaire ? Pour peu qu'il y ait une différence, évidemment...


War means fighting, fighting means killing

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
June D. Phelbs
June D. Phelbs
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | Remnants
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2310
Sujet: Re: Wenn die Göttin vom Olymp herabsteigt   Mar 4 Mai 2021 - 14:19
La rouquine ne répondit pas alors que sa cadette demandait confirmation à son ingratitude. Elle l’était, c’était un fait. Pour autant, June ne s’en formalisa pas : le simple fait que la concernée le reconnaisse immédiatement était une preuve que les leçons avaient fini par entrer. Fut un temps où Zelda serait restée braquée sur ses positions et se serait fait un plaisir de bouder. Comme une autre récompense, l’avocate s’autorisa même une autre esquisse de sourire à l’évocation de « ces trucs là » qu’elle savait faire. Autrement dit : tout simplement énoncer la vérité, sans chercher à prendre des pincettes ?

- Si tu arrivais à me manipuler, je serai sincèrement admirative, commenta laconiquement la rouquine.

Ça ne signifiait pas que, dans le cas où ça arriverait, June ne lui en tiendrait pas rigueur, ou ne lui ferait pas regretter son geste selon la gravité de la faute, mais… ce n’était pas prétentieux de dire qu’elle n’était pas facile à prendre en défaut. Si une adolescente parvenait à entrer dans sa tête, ce serait une preuve d’intellect assez exceptionnelle. Pour l’instant, Zelda était bien trop impulsive pour ça.

La nouvelle question qui arrive, la quarantenaire l’avait anticipée. N’était-ce pas elle qui avait appris à la jeune fille que quand on voulait se débarrasser de quelqu’un, il fallait le faire intelligemment ? Bien sûr que le doute serait, objectivement, permis. Ela était une femme brillante, elle avait géré le camp à ses côtés, et ses fonctions de négociatrices lui donnaient une force diplomatique non-négligeable. Elle aurait pu être une menace pour sa position. Mais… l’avocate avait eu suffisamment de raison de croire qu’elles jouaient dans le même camp. L’israélienne était une de ses plus proches alliées.

- Ela n’en était pas à sa premier mission à risque sur le terrain, elle s’est retrouvée à Seattle de son plein gré.

Certes, elle était une excellente « administrative », mais elle avait aussi fait en sorte d’être utile avec une arme dans les mains et ça, June ne lui enlèverait pas. Sa cadette était une recrue dans la moyenne acceptable pour les opérations extérieures, ce n’était que la vérité. Elle était partie de l’île en soldat et était décédée en soldat. Comme des dizaines d’autres survivants de Fort Ward avant elle.

- Je suis navrée, il n’y a rien de secret à apprendre sur sa mort, ses prunelles d’émeraude étudièrent encore un instant le visage de Zelda, puis elle se releva, je vais te laisser te reposer maintenant.


Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy and plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Titres:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 6939
Sujet: Re: Wenn die Göttin vom Olymp herabsteigt   Hier à 8:26
« Ca ressemble à un défi, ça, un peu ! »
Le sourire de l'adolescente s'exprime avec retenue. Ce geste d'ordinaire si simple lui coûte beaucoup en cet instant. Comme si ses lèvres elles-mêmes refusaient d'exprimer une quelconque forme de satisfaction après la douloureuse annonce de la mort d'Ela. Dans le fond elle le sait bien, Zelda, que la rouquine est trop intelligente pour trouver un quelconque intérêt à des défis de ce genre-là. Tout comme elle est consciente qu'elle n'a que peu de chances de parvenir à ses fins et de pouvoir prendre l'ascendant par la ruse et l'astuce sur son aînée.

« Challenge accepté ! » plaisante-t-elle simplement en dardant sur la rouquine un regard où, l'espace d'un bref instant, l'espièglerie se manifeste au détriment de la tristesse. L'australienne a l'avantage d'être ambitieuse. Et avec le temps, elle accepte l'idée que la fin justifie les moyens. Si la manipulation peut lui permettre, un jour, d'obtenir l'admiration de la Boss alors pourquoi devrait-elle hésiter ? Si cette insolence lui apporte des ennuis alors elle pourra malgré tout se consoler en apprenant de son erreur...

Bien sûr, cet échange ne marque qu'un étrange interlude. Une parenthèse irréaliste qui se referme dès l'instant où Ela se fraie à nouveau un passage jusqu'au coeur de l'adolescente. Mais aussi jusqu'à ses pensées, celles qui l'enjoignent à faire davantage preuve de pragmatisme. Zelda questionne sa visiteuse sur les éventuelles raisons qui ont permis à l'israélienne de se retrouver sur le champ de bataille et, par extension, face à la faucheuse.

La réponse a le mérite d'être claire. Et décevante. Sa mère adoptive lui avait promis d'être là pour elle et s'est malgré tout précipitée face au danger. Pourquoi ? Est-ce qu'elle la considérait comme perdue ? Est-ce que son absence le désolait au point de la pousser à affronter la mort dans le blanc des yeux ? Et si tout ça, dans le fond, n'était qu'une réaction désespérée ? L'idée qu'elle puisse être la cause indirecte de la mort d'Ela arrache une grimace douloureuse à l'australienne. Le doute s'insinue en elle. Et avec lui, l'assurance qu'elle n'obtiendra probablement jamais de réponse à cette difficile question.

Ce n'est pourtant pas l'empathie qui pousse June à se retirer. Ca, Zelda, en est bien consciente. Son temps est précieux et l'essentiel a sans doute été dit. Une amie insisterait pour rester, pour l'épauler. Mais une dirigeante ne peut pas s'accorder le luxe de la compassion. « Merci d'être passée ! » répond-t-elle sobrement à son aînée tout en la suivant, du regard, rejoindre cette porte qui la condamnera bientôt à la solitude. « Nous nous reverrons bientôt ! » Aussitôt qu'elle aura repris des forces et que les médecins lui permettront de reprendre ses activités habituelles. Et les nouvelles, celles qui lui permettront de côtoyer son idole au quotidien et de s'en inspirer pleinement.


War means fighting, fighting means killing

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Wenn die Göttin vom Olymp herabsteigt   
Revenir en haut Aller en bas  
- Wenn die Göttin vom Olymp herabsteigt -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: