The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -60%
Lot de 50 stylos billes Bic – Noir à ...
Voir le deal
5.96 €

Dolly Parton's Legacy
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jolene Reed
Jolene Reed
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 87
Sujet: Re: Dolly Parton's Legacy   Lun 19 Avr 2021 - 21:43
C'était fou que des personnes s'accrochent encore à l'idée du rêve américain, la liberté tout ça. L'idée était pas mauvaise, mais c'était pas forcément en restant dans ces principes qu'on survivait. Dans le fond, on voulait tous être libre et maître de nos décisions, mais on l'était rarement. J'avais envie de lui dire que c'était un concept dépassé, mais je me retenais, gardant mon sourire pour réaliser ce que j'avais prévu alors que Zelda m'avertissait de faire attention. C'était marrant qu'elle est décidé de me nommer comme ça, bon un peu déprimant aussi quand on sait que j'ai certainement tué plusieurs personnes accidentellement. Mais ça, elle n'en n'avait aucune idée.

Mon approche l'avait poussé dans ses retranchements, même si ça ne s'était pas passé comme prévu, c'était l'idée. Cette idiote osait me demander si je ne m'appelais pas Lily, ça me démangeait, peut-être trop pour que je puisse le garder en moi, je laissais échapper un grand sourire avec un ton ironique. "Tu crois aux fantômes toi ?" dis-je avant d'ajouter. "Je croyais qu'elle était morte ?" L'adolescente était toujours un peu plus sur la défensive et semblait progressivement chercher une échappatoire, peut-être pour ne pas me faire de mal, ou parce que la situation la perturbait, honnêtement, tant que ça fonctionnait. Je la laissais se moquer, ironiser, bien sûr que j'avais fais un mouvement agressif et qu'elle n'était pas folle, c'est moi qui jouait de la situation.

Zelda donnait une fausse impression de peur, ce qui m'aurait en réalité bien fait rire si mon estomac ne me faisait pas toujours souffrir. Elle avait l'air d'avoir été sacrément ravagée par l'apocalypse elle aussi. Je la regardais lever les points en continuant de sourire de façon crispée. "Tu me demandes la permission, je croyais qu'il fallait s'excuser plutôt que de demander, un truc du genre non ?" Oui je cherchais la merde, mais ça semblait fonctionner vaguement. Je me redressais complètement pour lui répondre simplement. "Épileptique ? Non mais un mauvais coup sur la tête en tombant, ça fait toutes sortes de choses." J'étais un peu plus sérieuse, en vrai, beaucoup de choses pouvaient créer des crises de convulsions, j'en avais vu ici d'ailleurs. Mais ça, j'allais pas lui expliquer.

Elle me proposait un deal, un plan qui me convenait parfaitement, cette fois-ci, j'attendais qu'elle est fini de parler, pour rire sincèrement, d'un son beaucoup plus relâché et joyeux, pas psychotique comme avant. "Deal. Va sous l'escalier de service, je t’amènerai voir ta K" dis-je avec un petit clin d'oeil à son attention. "C'est que tu tapes fort pour une ado, j'espère qu'elle te fait pas chier souvent ta pote." J'avais arrêté de jouer un rôle alors que je lui montrais d'un signe de la tête le couloir au bout duquel un escalier s'enfonçait. "J'attends que t'y sois la lionne, puisque c'est comme ça que tu te vois."

J'attendais fixement, la regardant s'éloigner avant de pousser le chariot de d'ouvrir à la soignante. "Elle est partie je sais pas trop où, surement chercher son amie, elle est où d'ailleurs ?" demandai-je à ma collègue avant un sourire innocent, je sais pas vraiment si elle était dupe, mais Hoku me donna le numéro de chambre avant de s'éloigner en injuriant la demoiselle dans la barbe qu'elle n'avait pas. J'avais pris une ou deux minutes, histoire de faire croire que je remettais la pièce en ordre avant de me diriger vers l'escalier. "Pssht, t'es toujours là ?" soufflais-je. "Je sais où elle est."
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 7041
Sujet: Re: Dolly Parton's Legacy   Mar 20 Avr 2021 - 9:55
« Ah d'accooord ! »
Ca devient plus clair, maintenant : cette fille connaît Max. C'est évident dans la mesure où la mort de Lily, elle ne l'a abordée qu'avec K' et lui. Jolene a entendu parler de cette histoire. Et Zelda se doute bien que ce n'était pas en des termes très élogieux vu la façon dont les choses se sont terminées avec le garçon quelques heures avant son départ du Fort. « J'en ai aucune idée ! » avoue-t-elle en haussant les épaules. « Tout c'que j'sais c'est que Max a meilleur temps d'se préparer au pire... » L'australienne hausse les épaules. L'espoir, c'est pour les fous. Ou ceux qui aiment souffrir. L'ennui c'est que le garçon cumule les deux tares...

Quelque part Zelda n'est pas étonnée que son interlocutrice et son colocataire fraient ensemble. Peut-être même qu'ils ont sérieusement sympathisé en leur absence. Ils ont l'air aussi barrés l'un que l'autre. Et en prime, il ont tout deux quelques lacunes dans la compréhension de l'anglais. « Sans vouloir entrer dans les détails... Y'a quand même une différence entre une question et une demande ! » soupire-t-elle. Mais c'est qui, cette énergumène ? « Y'a aussi c'truc, là ! La rhétorique ! » Mais si elle doit lui apprendre les bases de leur langue natale, elles y sont encore ce soir. « Bref... On verra ça une autre fois ! » L'heure n'est pas à l'instruction mais à l'orage. Et la météo ne risque pas de s'améliorer tant que cette fille s'obstine à lui mettre des bâtons dans les roues.

Et puis l'adolescente, elle sent ses dernières onces de patience se dissiper au fur et à mesure que les secondes avancent. Lorsque l'autre argue qu'un mauvais coup sur la tête à cause d'une chute peut avoir des conséquences désastreuses, elle ne peut pas s'empêcher de ricaner. « Et t'en connais beaucoup, toi, des gens qui tombent d'leurs lits ? Et sur la tête, en plus ?! » s'impatiente-t-elle en écartant les bras. « C'est courant, ça, dans l'merveilleux monde des imbéciles heureux ? » Il faut dire qu'elle n'a pas grand chose à voir avec ces gens-là. En soi Zelda n'a rien contre la folie de cette fille. Mais elle tolère de moins en moins sa bêtise.

Alors elle est presque surprise lorsque l'autre accepte de lui offrir le temps dont elle a besoin. « Mieux vaut tard que jamais... » Bon, en échange, elle a dû accepter que Jolene libère Hoku'. Mais on ne fait pas d'omelettes sans casser des oeufs, non ? « J'ai arrêté l'école pour pouvoir m'entraîner plus souvent ! » explique-t-elle quand l'autre s'étonne de sa force. « Et c'est Arizona qui m'coach... Alors ouais, j'suis balèze ! » Elle bombe un peu la poitrine, là, Zelda. Il faut dire que le compliment lui fait plaisir. Et puis il prouve aussi que ses efforts pour devenir plus forte commencent à porter leurs fruits. Le travail paie !

L'australienne s'abstient cependant de préciser qu'elle ne lèverait jamais la main sur K'. Rien que l'idée lui inspire du dégoût. Mais elle n'a pas le temps, ni l'envie de rentrer dans les détails de la relation privilégiée qui l'unit à sa petite amie. Elle préfère entamer un arc de cercle autours de Jolene pour qu'elles puissent l'une et l'autre mettre le plan en branle. « J'espère qu't'as une parole ! » maugrée-t-elle en la dépassant pour rejoindre les escaliers. L'adolescente estime qu'elle n'a pas vraiment besoin d'expliquer ce qui pourrait arriver si l'autre optait pour la trahison et le camp des adultes...

Et voici donc Zelda immobile, agenouillée sous ces fameux escaliers. Elle tend l'oreille, obtient quelques bribes du bref échange entre son improbable alliée et la sage-femme. Et franchement, elle est soulagée lorsque Jolene vient la chercher après quelques minutes. Elle a respecté sa part du contrat. Et ça, ouais, c'est cool ! « C'est bon, j'suis là ! » indique-t-elle en quittant sa cachette pour rejoindre son ainée. Celle-ci semble avoir obtenu le numéro de chambre de K', donc. « Qu'est-ce qu'on attend ?! » Elle ont déjà assez perdu de temps, là, non ?

Les voici qui s'avance dans le couloir. Une silhouette surgit à l'autre bout et force Zelda à empoigner son étrange camarade pour l'entraîner dans un cagibi rempli de produits d'entretien. L'australienne manque au passage de s'éclater contre une étagère lorsqu'elle se prend les pieds dans l'arbre de son goutte-à-goutte. Il y a un peu de bordel mais lorsqu'elles ferment la porte et que le silence revient, elles entendent les pas dépasser leur position. « C'était pas loin ! » Elle lâche un petit soupir et s'appui, de dos, contre la porte. Il vaut mieux attendre encore quelques secondes ici, à l'abri.

« Et donc, l'Accident ? tu connais Max ? » questionne-t-elle, guidée par une sempiternelle curiosité. « J'imagine qu'il t'a raconté des milliards de saloperies sur moi ? » Elle ne se fait guère d'illusions, Zelda. Elle sait très bien que le garçon ne la porte pas dans son coeur. Elle est visiblement trop franche et lui, sans doute un peu trop susceptible. « Il a déjà essayé d'fourrer sa langue dans ta bouche ou pas encore ? » Ca ne devrait dans tous les cas pas vraiment tarder. Il est un peu obsédé sur les bords, Max. Et au milieu aussi, en fait. Mais bon... c'est un mec !


War means fighting, fighting means killing

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Jolene Reed
Jolene Reed
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 87
Sujet: Re: Dolly Parton's Legacy   Mer 21 Avr 2021 - 15:19
Au moment où Zelda se rendait compte que je connaissais Max par mes paroles, je lui faisais un petit clin d’œil en ajoutant un simple "Pas tout à fait d'accord" quand elle parlait de le préparer au pire. C'est fou comme l'adolescente voulait reprendre tout ce que je disais pour me corriger, est-ce qu'elle était maniaque ? Ou alors elle voulait avoir le dernier mot ? Quoi que c'était possible qu'elle pense juste avoir toujours raison ! Je ne répondais pas ce coup-ci, ça servait à rien du tout, au final, j'avais eu ce que je voulais, laisser sortir Hoku pour qu'elle puisse retourner travailler, y avait assez de blessés comme ça pour monopoliser son attention.

Par contre, les pics sur sa pote lui avait clairement pas plus. J'agitais un peu la main comme pour éloigner la conversation comme une broutille. "Des imbéciles heureux ? Est-ce que tu me dis que tu es malheureuse Zelda ?" dis-je avec un grand sourire alors qu'elle sous-entendait être plus intelligente. "Pas vraiment, mais tout peut arriver, t'en connaissait beaucoup des gens qui bouffent les autres avant ?" ajoutai-je pour la piquer un peu plus, ça m'amusait de la voir craquer.

La lionne comme elle l'avait souligné me parlait de son abandon de l'école pour s'entrainer avec une certaine Arizona, le nom me disait un truc, mais j'étais incapable de mettre une visage dessus. J'irais pas jusqu'à dire qu'elle était balèze, mais j'avais bien compris comment flatter son égo. Pour l'instant, je commençais à comprendre que les adolescents de cet endroit avec un soucis avec le concept de force. Entre ce que m'avait dit Aodhan sur le fait que ces élèves ne pensaient qu'à tuer des rôdeurs, que Max veuille devenir plus fort et maintenant elle. C'était quoi leurs objectifs à tous, se transformer en brutes épaisses ? Je soupirais alors que Zelda s'éloignait. "Oui, tu verras bien de toute façon." lançais-je avant d'aller libérer ma collègue qui avait fini par me donner l'information dont j'avais besoin.

Après mon petit cinéma et mon retour auprès de l'adolescente, celle-ci se montra assez rapidement en me demandant ce qu'on attendait pour aller rejoindre Kassandra. Je souriais un peu, qu'est-ce qu'elle était impatiente. "Tu sais, je déconnais qu'elle tombe au sol et tout, mais elle va pas s'envoler si tu mets cinq minutes de plus à la rejoindre." ajoutai-je alors que je partais dans la direction de la chambre. Il allait falloir marche un peu, mais rien d'insurmontable. C'est surprenant qu'elles soient dans des chambres si éloignées d'ailleurs. Alors qu'on marchait, Zelda attrapa mon bras pour m'attirer dans un placard à balais, je trébuchais un peu, surprise par le mouvement inattendu, apercevant vaguement une personne au loin. "Non mais ça va pas la tête ?!" laissai-je échapper. "Tu te prends vraiment pour une évadée, si t'es avec moi les gens vont pas te questionner ! Par contre si on nous trouve dans un vieux placard si !"

Je penchais ma tête en arrière, désespérée alors que mon crâne venait taper contre le manche d'un balais. Super, j'avais passé l'âge de jouer à cache-cache moi. "Oui la parano, j'connais Max." Je lui souriais, utilisant le même ton qu'elle pour me surnommer. Je trouvais que c'était approprié vu comment elle se planquait tout le temps. Mon sourire venait se placer plutôt en coin ce coup-ci pour répondre à sa question. "Nan, t'inquiète, il m'a dit que t'étais adorable et que tu lui manquais terriblement." C'était pas du tout vrai, je pense qu'il espérait vraiment qu'elle crève dehors, mais bon, c'était leur problème. Par contre sa dernière réponse me tendait, comment ça fourrer sa langue dans ma bouche ? On parlait du même gars là ? Je lui avais proposé un bisou tout mignon et rien que ça il l'avait rejeté... ou alors c'était moi, non ? Je grimaçais immédiatement sans réussir à me retenir. "Non." J'en disais pas vraiment plus, ma fierté venait de prendre un sacré coup.

Je jetais un coup d'oeil dehors pour esquiver le sujet, me rendant compte que deux personnes s'étaient mise à y discuter. "Super, on est coincée là." soupirai-je.
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 7041
Sujet: Re: Dolly Parton's Legacy   Mer 21 Avr 2021 - 16:37
« Non ! C'est pas du tout c'que j'te dis ! »
Est-ce qu'elle a l'air malheureuse ? Elle vient de retrouver le confort de Fort Ward et n'a plus à se préoccuper de sa survie dans l'immédiat. Son plus grand problème, à l'heure actuelle, c'est de rejoindre sa petite amie. C'est loin d'être la fin du monde. « J'm'amuse pas à cacher des messages dans mes insultes, en général ! » Et quand bien même elle serait malheureuse, ce n'est clairement pas à cette Jolene qu'elle se confierait... Alors qu'elle cesse d'interpréter ses propos comme des espèces d'appels à l'aide, l'autre, là !

« Faut arrêter la drogue, hein ! Genre.... Vraiment ! » maugrée-t-elle alors que l'autre tente de dresser un parallèle entre les rôdeurs et les gens qui chutent de leur lit. Comme si l'apparition des uns avait un quelconque rapport avec les autres. « J'commence à croire que t'es une patiente, toi, en fait ! » Et non pas une nouvelle du camp affectée au dispensaire pour aider. Cette fille, elle a l'air plutôt entière physiquement. Mais mentalement, il manque plusieurs pièces du puzzle. Voir le puzzle entier !

Toujours est-il qu'elles finissent par collaborer. Et après envoyé Hoani sur une fausse piste et rejoint l'australienne, Jolene lui indique qu'elle rigolait pour K' et la possibilité qu'elle soit en train de crever. « Non ?! Sans déconner ?! » Elle ne se doutait pas une seule seconde tant la possibilité que sa petite amie tombe de son lit lui semblait importante... « L'prends pas mal, hein ! Mais tes blagues, elles craignent ! » Elle devrait laisser l'humour à ceux qui savent le manier et se contenter de se taire. Il vaut mieux avoir l'air bête que le confirmer à chaque parole, ou presque.

Cela dit leur périple les mènes dans un cagibi. Là, à l'abris des regards indiscrets, Jolene proteste contre le comportement de l'adolescente. Cette dernière lui décoche un regard sombre quand elle lui fait remarquer que personne ne les embêtera si elles se baladent ensemble. « C'était p't-être Hoku' ! Ou quelqu'un qu'elle a djà averti de ma fuite ! » Et elle lui aurait dit quoi, hein, à la sage-femme ? Que tout va bien alors qu'elle était enfermée, il y a encore quelques instants, dans la chambre de l'australienne ? « J'm'occupe de la stratégie, d'accord ? » Vu que de toute évidence elle est la seule à avoir un minimum de jugeote, ici...

N'empêche qu'elles ont maintenant un peu de temps à tuer et Zelda en profite pour la questionner sur les saloperies que Max a pu raconter sur elle. Son aînée lui assure qu'il n'a fait que des éloges sur elle. L'australienne, elle, en doute complètement. « Mais bien sûr... » murmure-t-elle, agacée. « Et plus sérieusement ? » Elle ne compte pas lâcher le morceau. Elle a besoin de savoir ce que le garçon a pu faire pendant son absence. Est-ce qu'il tente de monter d'autres jeunes contre elle ? « J'aurai l'fin mot de l'histoire, d'toute façon ! » assure-t-elle. À elle de voir si elle veut se montrer conciliante ou si elle préfère prendre le parti du colocataire de l'adolescente. « T'inquiètes pas, va ! Ca va venir ! » glisse-t-elle dans la foulée après que son aînée lui ait indiqué qu'il n'avait pas tenté de lui violer la bouche. Ce n'est qu'une question de temps !

Jolene ouvre un peu la porte et la referme vite. Visiblement il y a encore des gens dans le couloir. Et ça n'a pas l'air de l'enchanter, l'idée de rester enfermée ici avec elle. « Arrête d'te plaindre... C'est pas toi qui es enfermée avec une tarée, là ! » Des deux, l'australienne est sans doute la plus à plaindre. Et maintenant elles ont donc un peu de temps devant elle. Du temps qu'il faudra bien meubler autrement qu'avec un silence gênant... « Rassure-moi : Max n't'a pas demandé si tu voulais vivre avec nous, hein ? » Parce que là, la maison, elle est blindée ! Et à ce rythme, elle va davantage ressembler à un zoo qu'à une résidence...


War means fighting, fighting means killing

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Jolene Reed
Jolene Reed
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 87
Sujet: Re: Dolly Parton's Legacy   Mer 21 Avr 2021 - 18:15

Je choisissais de ne pas lui répondre cette fois, pas de message caché dans ses insultes d'après elle. Donc elle faisait juste ça pour le fun quoi, drôle de passe temps. "Ouais, ça fait longtemps que j'ai rien touché pourtant." Zelda qui me disait d'arrêter de me droguer, j'avais trouvé ça marrant de lui répondre comme ça. Encore une partie de mon humour qu'elle n'allait pas apprécié comme elle me le disait si bien à peine quelques minutes plus tard. L'adolescente avait quand même du culot de me dire qu'elle pensait que j'étais patiente ici, bon après, je lui avais pas faciliter la tâche avec ma façon de réagir, mais soit.

C'est quel voulait que je ne prenne pas mal sa remarque, mais ma pauvre, si j'avais voulu prendre mal ce que tu disais je l'aurais fais depuis un moment, si Zelda n'était pas un moulin à vexation, je sais pas ce qu'elle était. "Mes blagues je l'ai trouve très drôle, y a que toi qui les apprécient pas." dis-je en haussant les épaules comme si c'était une nouvelle qui tombait du ciel. Je sais que je suis pas drôle pour tout le monde, surtout que là, j'avais poussé le bouchon.

Bon coincée dans un placard avec la meuf pendant je sais pas combien de temps, ça allait pas être simple. Déjà elle était vraiment persuadée qu'elle allait se faire courir après. Comme si Hoku avait que ça à foutre d'envoyer tout le monde à la poursuite de Zelda, si elle voulait vraiment la retrouver, elle avait qu'à demander à quelqu'un d'attendre devant la porte de Kassandra, je veux dire. T'es conne ? Je soupirais à nouveau alors qu'elle m'envoyait un regard noir. La cohabitation dans ce petit espace n'allait pas être des plus simple. "Ouais si tu veux, la stratégie est tout à toi."

Bon fallait pas être un génie pour comprendre que je lui disais pas la vérité à propos de Max, mais ce qu'il m'avait dit, je n'étais pas obligée de lui transmettre en fait. Puis dans les faits, il n'avait pas été si médisant envers l'adolescente, pas plus qu'elle ne le méritait en tout cas. "Mais je suis très sérieuse voyons." répondais-je alors que Zelda me prévenait qu'elle aurait de toute façon le fin mot de l'histoire. "Pourquoi tu t'intéresses autant à lui si tu es si sûre qu'il t'aime pas ?" demandai-je. Après tout, elle pourrait choisir de l'ignorer, ou alors l'australienne ne savait pas vivre sans les conflits vu qu'elle ne connaissait plus que ça. Dans tous les cas, je plaignais Max.

"De quoi est-ce que tu crois que je m'inquiète ?"
dis-je alors qu'elle m'annonçait qu'il finirait par essayer. Ouais, j'ai de gros doutes là hein, il a pas l'air du tout intéressé quand je lui envoie des signes, donc laisse moi en douter. Qui plus est, pourquoi elle m'avait demandé ça en fait ? "C'est parce qu'il a fourré sa langue dans ta bouche pour que tu me dises ça ? Oh ! Ou bien dans celle de Kassandra ?" supposai-je toujours vexée dans mon honneur. Peut-être que j'étais pas aux goûts des gamins, en tout cas, je sais que je l'étais pour les personnes un peu plus vieilles.

"Pardon ? J'sais pas si je suis la plus folle de nous deux ici, je crois que tu te rends pas compte de comment t'agis. Une vraie paranoïaque."
lui annonçais-je clairement prête à me prendre une droite. Quoi que, peut-être qu'elle n'oserait pas faire de bruit avec le personnel par loin. "Non mais, pourquoi il m'aurait proposé ça ? Et en plus, si c'est pour vivre avec toi, c'est mort. Tu passes ton temps à insulter les autres et à te plaindre toi aussi de ce que je vois !" Sans parler du fait que s'il m'avait proposé de venir vivre avec lui, c'est que j'aurais réussi à faire quelque chose, là on dirait un gay refoulé quand il est avec moi, c'pas possible, Zelda a vraiment pas les yeux en face des trous.
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 7041
Sujet: Re: Dolly Parton's Legacy   Jeu 22 Avr 2021 - 13:13
« Ouais... Moi et tous les gens qui ont un minimum d'bon goût ! »
Cela dit Zelda lui concède volontiers que l'humour est un art délicat, ressenti différemment par chaque personne. Il paraît qu'on peut rire de tout mais pas avec n'importe qui. C'est probablement une question de sensibilité. Et si l'australienne est parfaitement imperméable - voir agacée - par les blagues qui concernent la santé de K', elle suppose que certains imbéciles pourraient trouver ça drôle.

Mais ce n'est qu'un détail parmi les absurdités que Jolene s'acharne à déblatérer depuis qu'elles sont tombées l'une sur l'autre. Et l'essentiel, dans le fond, c'est que cette fille lui apporte son aide. Dès qu'elle n'en aura plus besoin, l'adolescente ne compte pas vraiment s'encombrer d'une partenaire qui n'a pas les idées claires et un curieux don pour la bêtise.

« À la bonne heure ! » répond-t-elle à son aînée lorsque, coincées dans le placard à balais, elle accepte de la laisser gérer la stratégie. Les personnes qui discutent à l'extérieur et les empêchent de retrouver le couloir les oblige cependant à marquer une pause - un peu trop longue au goût de Zelda - dans le recherche de K'. Et c'est alors l'occasion de tout, de rien et de Max.

L'intérêt pour le garçon de l'australienne, Jolene a l'air de le trouver étrange. Elle s'étonne d'ailleurs des questions qu'elle peut poser à son sujet. « Tu sais c'qu'on dit, non ? » relève-t-elle dans un murmure, assurée, en haussant les épaules. « Garde tes amis près de toi et tes ennemis encore plus près ! » Ou quelque chose du genre. Plus le temps passe et plus elle les trouve pertinentes, ces expressions forgées dans le passé et les déceptions.

« J'compte bien diriger Fort Ward, un jour. Et pour ça il me faudra du soutien. Celui de notre génération, surtout. Et Max en fait partie ! » Que cela lui plaise ou non, d'ailleurs. C'est comme ça, il faut parfois composer avec certaines évidences. Ou les faire disparaître. « J'compte pas le laisser m'baver dessus ! S'il a profité de mon absence pour me présenter comme la salope de service auprès des nouveaux, j'dois l'savoir ! » Elle tapote sa tapote sa tempe d'un air entendu, un petit sourire au coin des lèvres. « L'information est une arme ! » Elle suppose que Jolene le comprendra et qu'elle n'affiliera pas sa curiosité à une quelconque forme d'intérêt personnel pour le jeune homme.

Mais les questions de l'héritage de Dolly Parton continuent, affluent. Elles évoquent cette langue que Max finira bien par vouloir glisser dans la bouche de Jolene. Et l'intéressée ne semble pas comprendre pourquoi Zelda a tenté de la rassurer sur le sujet. « De toute évidence, tu l'défends ! C'est p't-être parce qu'il t'a pas cogné dans le plexus, lui. Ou alors parce que tu l'trouves... charmant ? » Elle esquisse une petite grimace. Les goûts et les couleurs ne se discutent pas vraiment. L'australienne ne compte pas l'embêter avec ça. D'autant plus qu'elle s'en fout, dans le fond. Ils font ce qu'ils veulent, ces deux-là !

« Il a essayé, ouais... » soupire-t-elle quand l'autre évoque la possibilité que le garçon ait voulu l'embrasser. « Mais j'me respecte ! » assure-t-elle, un regard entendu à l'appui. « Et K' aussi ! On fait pas ça pour le fun ! » Et puis elles s'aiment, les deux filles. Tellement fort que l'australienne est régulièrement saisie par un agréable vertige. « Et puis on a des standards ! » Max est parfois loin de les attendre.

Les voici qui dissertent finalement sur qui est la plus malchanceuse des deux, ici, enfermée avec l'autre. Jolene a l'air outrée lorsqu'elle se fait taxer de tarée. Zelda, de son côté, se fend d'un petit rire désabusé lorsque l'autre proteste et pointe du doigt ses propres tares. « Confonds pas la paranoïa et la prudence, l'Accident ! » Ces deux mots sont séparés par une grande nuance. Elle espère que l'autre comprendra la différence et qu'elles n'auront pas à perdre trop de temps sur ce sujet qui, de toute façon, ne les mènera pas bien loin.

« Parce que c'est un pervers, un peu ! » Voilà pourquoi il lui aurait proposé de venir habiter avec eux. Dans le fond Max n'est qu'un garçon qui s'éveille à son attirance pour les filles. Et puis Jolene, bien que spéciale, n'en reste pas moins jolie. Suffisamment, en tout cas, pour capter l'attention de ce colocataire un brin turbulent. Ce qui aurait retenu l'intéressée, pourtant, ce serait plutôt Zelda et les défauts dont elle l'affuble. « On a tous nos petits défauts... » fait-elle remarquer, ne cherchant pas à réfuter le fait qu'elle soit vulgaire. « Mais j'suis pas un monstre non plus ! » Elle s'en rendra peut-être compte au fil du temps. « J'suis juste pas douée pour ménager la susceptibilité des gens... » Elle est franche. Peut-être cruelle, parfois.

Mais elle n'entend pas forcément se vendre auprès de Jolene. Max a probablement évoqué ses défauts. Zelda fera de son mieux pour lui montrer ses qualités. Car oui, elle en a ! « Pourquoi t'as rigolé, avant ? Quand j't'ai cognée ? » Car ça, c'est quelque chose que l'australienne ne comprend pas vraiment. Elle associe cette réaction à de la folie. « C'est quoi ton problème ? » La curiosité et l'intérêt pour ce sujet sont sincères. Mais comme souvent, elle ne s'embarrasse pas d'un quelconque tact.


War means fighting, fighting means killing

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Jolene Reed
Jolene Reed
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 87
Sujet: Re: Dolly Parton's Legacy   Ven 23 Avr 2021 - 23:51

J'étais pas vraiment d'accord avec elle quand elle parlait du fait de bon goût, soit j'agitais un peu la main dans la direction de la critique de service avec un "Mouais" distant. Au moins, Zelda se réjouissait du fait que j'ai accepté de lui déléguer sa terrible stratégie d'aller se planquer dans des pièces dès qu'on croisait quelqu'un, ça allait être long d'atteindre sa pote dans cet état. Bon pour le coup, elle disait un truc sur lequel j'étais d'accord pour une fois, garder ses ennemis au plus proche, enfin, j'agissais pas de la même façon qu'elle moi, je les gardais proche et dans ma poche sans agir à l'opposé comme l'adolescente le faisait.

"Ah donc c'est ton ennemi Max ? À ce point ?"
dis-je un peu surprise. Bon Max n'avait pas donné des éloges sur la jeune fille mais il ne semblait pas pour autant la détester ou la considérer comme une ennemie, ou alors j'avais mal compris ? C'était possible aussi. Je lui souriais un peu lorsqu'elle mentionnait le fait d'un jour diriger l'endroit, c'était ambitieux, mais est-ce que c'était faisable, ça c'était autre chose. Par contre, si c'était le cas, j'avais plutôt dans l’intérêt à ce qu'elle m'apprécie un minimum, c'était mal barré. Enfin, si Zelda finissait par me considérer comme un problème, elle adapterait la solution du garder proche.

"Notre génération ? Tu fais la différence ? Les autres servent à rien ?"
lançais-je en haussant les épaules. C'est pour ça qu'elle se permettait de traiter Hoku comme ça et d'insulter tout le monde ou comment ça se passait. Je secouais la tête en rigolant. "Non mais tu délires je crois, il m'a juste dit qu'il aimait pas ce que tu disais sur Lily, je crois que faut tu te calmes hein." Bon, il avait peut-être mentionné d'autres trucs, mais c'était surtout ça le gros soucis, qu'elle soit méchante et que Zelda ne respecte pas ce qu'il lui demandait. En même temps, elle avait l'air de se foutre de tout le monde, ils semblent juste être une marche pour ses projets. Est-ce que c'était pareil pour sa pote là que la parano cherchait partout ? Oui parce que je restais décidée dans mon idée qu'elle est parano.

"Peut-être, mais une arme ça s'agite pas dans tous les sens comme tu fais !"
ajoutai-je alors qu'elle tentait d'obtenir des informations comme levier. "Bof, il est pas moche, il est gentil et je pense que tu le blesses injustement, c'est tout, je le défends peut-être, ça te dérange tant que ça ?" Dans le fond, c'était une logique simple non ? Il avait rien fait de mal dans l'histoire que j'avais eu par contre, Zelda était insensible. Donc si je devais défendre l'un des deux, bah le choix était simple. Surtout que si l'un des deux devait survivre, je parierai pas sur la grande gueule de la fille.

Cette fois, je retenais mon agacement lorsque l'australienne soulevait le fait qu'il avait déjà essayé de se rapprocher d'elle et de son amie. Bon, ça me soulait faut pas mentir, il devait pas être refoulé au final, c'était juste moi le soucis. Tant pis, je roulais des yeux quand elle soulignait le fait d'avoir des standards. "Des standards ? C'est bien méchant ce que tu dis là. Comme tout ce que tu dis en fait." dis-je avec un grand sourire, c'était une peste cette fille. Si vraiment elle devait diriger l'endroit un jour, qui a eu l'idée de proposer ça à une gosse capricieuse ? Non parce que c'est tout ce que je voyais moi, bon elle avait un minimum de répartie, semblait savoir se débrouiller oui. Mais la méchanceté n'est pas bonne pour diriger. J'ai été la première à le voir. Un jour, ça nous rattrape.

Je choisissais de taire à nouveau l'une de ses remarques, la différence entre paranoïa et prudence. On croit tous que la ligne est lointaine, mais elle est bien plus fine qu'on le pense, ça servait à rien de débattre avec elle. J'haussais un sourcil quand Zelda qualifiait l'adolescent de pervers, étant donné que je n'avais pas vu ça du tout. Est-ce qu'elle essayait pas de me baratiner depuis tout à l'heure là ? "Ouais, écoute, il s'est comporté correctement avec moi." Ça m'avait bien fait chier d'ailleurs.

"Ouais bah je veux bien que t'es des défauts tout ça, mais tu te comportes un peu comme une connasse de ce que je vois hein !" dis-je s'en m'en priver. De toute façon, encore une fois, on était dans un placard et si elle voulait brailler et me frapper, les autres allaient venir. "C'est pas une question de ménager les gens là, tu prends des raccourcis et des façons de parler de merde en fait. J'espère vraiment que tu te comportes mieux avec tes amis." soupirais-je. Je me revoyais en elle, y a quelques années. Putain, je comprends pas pourquoi on m'en a pas foutu une vraiment. Honnêtement, si elle me détestait pas déjà entre mes remarques, mon comportement, le fait que je connaisse Max, je pense que là on était dedans. J'aurais peut-être dû avoir une approche plus délicate, ou manipulatrice, mais bon, c'était un peu tard maintenant.

Je la laissais me demander pourquoi j'avais rigolé lorsqu'elle m'avait frappé, soulignant que je devais avoir un problème. J'en profitais que Zelda se taise un instant pour écouter l'extérieur savoir quand je serais libérée de cette torture. J'entendais quelques brides de conversations, ils semblaient avoir bientôt fini de se raconter leur vie, cool. Je me reculais à peine d'un pas à nouveau avant de répondre. "À ton avis ? Un problème de quel type ? Tu me prends vraiment pour un oiseau cassé toi hein." Mon ton était plein d'ironie, c'est fou comment elle pouvait être prompte à juger, enfin, j'étais pas mieux. "J'ai juste fais ça pour te faire réagir, te perturber quel que soit le résultat. Au final tu m'as proposé de laisser sortir Hoku, donc je présume que quoi que tu es pensé, ça a fonctionné, tu vois ?"
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Dolly Parton's Legacy   
Revenir en haut Aller en bas  
- Dolly Parton's Legacy -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: