The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-48%
Le deal à ne pas rater :
-48% sur SanDisk Carte microSDXC UHS-I pour Nintendo Switch 128 Go
22.49 € 42.99 €
Voir le deal

Dolly Parton's Legacy
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 6939
Sujet: Re: Dolly Parton's Legacy   Sam 24 Avr 2021 - 1:57
« J'sais pas trop... »
Est-ce que Max peut vraiment être considéré comme un ennemi ? La question est étonnement pertinente. Zelda réfléchit quelques instants et finit par hausser les épaules : « C'qui est sûr, en tout cas, c'est qu'il n'est pas exactement un allié ! » Mais ça viendra. Concrètement elle n'a rien contre lui même si leurs rapports sont compliqués. Elle suppose que le temps se chargera de rendre un verdict plus clair.

« Bien sûr que j'fais une différence ! » confirme-t-elle lorsqu'elle évoque leur génération. Elle hoche toutefois la tête de gauche à droite lorsque Jolene semble croire qu'elle considère que les autres ne servent à rien. « Tous les survivants ont une utilité ! » Et ceux qui n'en avaient pas ne sont déjà plus de ce monde. C'est l'une des premières notions que June a réussi à lui inculquer. « Maintenant si nous sommes le futur alors on peut raisonnablement partir du principe que les adultes appartiennent au passé... » précise-t-elle avec une forme d'indifférence. N'est-ce pas évident ? « Nous, on a grandit avec l'épidémie. Pas eux ! » Et cette différence fondamentale permettra à leur génération de composer plus aisément avec les morts lorsqu'elle parviendra au pouvoir.

Elles en reviennent à Max, au fait qu'il n'apprécie pas qu'elle parle mal de sa jumelle ou encore à cette méchanceté qui, selon Jolene, nimbe la plupart de ses propos. « Crois-le ou non mais j'essaie de l'aider ! » répond-t-elle. « C'est la vérité qui le blesse. Pas moi ! » Il y a tout de même une nuance, non ? Mais elle ne s'attend pas exactement à ce que cette fille comprenne ce qu'elle essaie de faire. « Il faut parfois faire du mal aux gens pour leur propre bien... » C'est comme ça ! Ce n'est pas elle qui fixe les règles ! Mais Jolene peut résumer ça à de la simple méchanceté si ça lui chante. « Mais dans l'fond j'suis une grande humaniste ! » conclue-t-elle avec un petit sourire entendu au coin des lèvres.

L'autre, pourtant, continue. Cette fois-ci elle la traite de connasse et pointe du doigt la manière dont elle s'adresse aux autres. Zelda l'observe de la tête aux pieds et la désigne d'un mouvement du menton. « Tu peux parler ! » Qu'est-ce qu'elle veut ? Un deuxième coup pour la ramener à la raison et lui rappeler que le respect peut aussi s'obtenir par la violence et la peur ? « Pousse pas trop l'bouchon, Jo' ! » la prévient-elle en plissant les yeux. « Ici, tu aurais bien d'la peine à m'échapper ! » Elle espère que le menace est claire et que l'autre la prendra aux sérieux. Elles ont réussi à collaborer jusque-là mais la trêve est fragile et Il est dans leur intérêt qu'elle demeure encore un peu.

« J'en sais rien, moi ! J'suis pas psy ! » rétorque-t-elle à son aînée lorsque cette dernière lui demande quel problème elle pourrait bien avoir. Mais Jolene a décidé de répondre à sa question par d'autres questions, visiblement. « Mais bon, comme ça, j'dirais que t'es masochiste. Ou qu'ton instinct d'survie a démissionné ! » Sinon elle lui témoignerait un peu plus de respect, non ? Mais l'intéressée lui avoue qu'elle a réagit de cette manière étrange quand elle l'a cognée pour la faire réagir. Et que visiblement c'était la bonne technique puisque Hoku' est désormais libre. « Mouais... Tu marques un point ! » Elle lui cède volontiers cette petite victoire. D'autant plus que ça ne lui coûte pas grand chose, dans le fond.

Et à partir de cet instant elle s'emploie surtout à essayer de trouver quelque chose dans ce petit local pour réunir les deux pans de tissus dans son dos et éviter d'avoir à poursuivre le périple avec les fesses à l'air. Elle finit par mettre la main sur un rouleau de scotch brun. Et la voici qui l'enroule autours de sa taille. Ce n'est pas très glamour. Mais au moins, c'est décent. « Comment t'es arrivée au Fort, en fait ? » questionne-t-elle dans un murmure. Puis, se rendant compte que le silence est revenu dans le couloir, elle lève la main pour l'inciter à garder le silence. « Non en fait j'm'en fous ! » Le plus important, ça a toujours été de retrouver K'. Et on dirait donc qu'elle peut poursuivre sa quête. « La voie est libre ? » demande-t-elle à son aînée. Mieux vaut que ce soit elle qui jette un coup d'oeil à l'extérieur. Zelda, elle, est sensée être en cavale après tout...


War means fighting, fighting means killing

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Jolene Reed
Jolene Reed
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 83
Sujet: Re: Dolly Parton's Legacy   Dim 25 Avr 2021 - 22:22

Pas vraiment un allié hein, oui elle avait pas faux, vu comment il était ravi de ses commentaires. "Tu l'aides pas à en être un en même temps." dis-je en haussant les épaules. C'est qu'elle avait une raison ou un explication pour tout cette fille hein. Zelda m'expliquait donc qu'une différence expliquait entre les adultes et eux, moi aussi dans le fond, bien que tout le monde soit utile. Au moins, elle avait conscience de ça. Par contre, dire que les plus âgés appartenaient au passé parce qu'ils n'avaient pas grandis pendant tout ce bordel, je suis pas sûre que ce soit très réaliste. "En attendant, ils sont toujours là et eux aussi ont changés avec tout ça, c'pas parce que toi t'étais plus petite que t'es plus légitime qu'eux hein." Je comprendrais jamais ça.

Enfin bref, la meuf se relançait sur le sujet de Max, comme quoi elle essayait de l'aider en se comportant comme une grosse relou qui lui disait des trucs qu'il voulait pas entendre, c'est vraiment qu'elle était butée, ou qu'elle avait un soucis à réaliser que les gens ont des nuances dans leur sentiments. "Tu crois peut-être l'aider avec ta vérité à deux balles, mais en attendant, t'as pas de preuve que sa frangine est morte et donc ta vérité comme tu le dis, elle vaut rien." Puisqu'une chose soit vraie, faut qu'elle soit basée sur des éléments vérifiables en fait. "Et je suis pas sûre que t'es compris ce que c'est d'être humaniste, je pense surtout que tu penses savoir mieux que les autres donc leur opinion et sentiments, tu t'en tapes." Moi, c'est tout ce que je voyais, tout ce qu'elle montrait en tout cas.

"Ouais, ouais, je peux parler, je suis une connasse aussi, j'ai compris."
Quelle répartie, Zelda était entrain de s’essouffler à trouver des réponses c'était ça, la terrible adolescente qui se disait quasiment dirigeante de l'endroit ? Et donc, elle me menaçait à nouveau malgré la situation. "Nan je pourrais pas t'échapper, par contre je peux gueuler pour que tu te fasses chopper, t'en pense quoi de cette stratégie là ?" répondais-je avec un grand sourire. Si elle pensait bien être la seule à avoir des réactions logiques et réfléchie ici, c'est sa paranoïa qui la perdrait. Le pire c'est que la fille plissait les yeux et tout pour se faire menaçante alors qu'on s'était accordé sur le fait qu'on était toutes les deux coincées ensemble.

Visiblement, la réaction que j'avais eu lui évoquait du masochisme ou un manque d'instinct de survie, c'est vrai que c'était marrant comme réflexion. Enfin, si elle savait à quel point mon instinct de survie me guidait la plupart du temps, je doute qu'elle m'aurait sortie ça. Dans le fond, ce n'était qu'un acte, je n'avais aucun de ces problèmes, en tout cas, j'étais pas masochiste à ce que je sache. "Bah écoute, ni l'un ni l'autre hein." annonçais-je simplement. Alors que Zelda admettait tout de même, que comme je l'avais souhaité ma réaction l'avait au moins fait réagir elle aussi. Suite à ça, je la voyais chopper un rouleau d'adhésif fort pour s'entourer et essayer de se rendre un peu de pudeur. Je secouais doucement la tête sans rien dire.

La question qui me faisait plus chier déjà, c'était celle-ci, comment j'étais arrivée ici. Il fallait que je choisisse délicatement mes mots pour ne pas me retrouver dans un bourbier. Toutefois, avant même de pouvoir répondre, l'adolescente m'indiquait de me taire alors que le silence retombait dans le couloir. Clairement, elle voulait que je vois s'il n'y avait plus personne alors que sa question ressortait plutôt comme un ordre. J'ouvrais doucement la porte pour observer qu'en effet, le couloir était vide désormais. Je poussais un peu plus celle-ci pour qu'elle soit complètement ouverte avant de faire une fausse courbette en direction de Zelda. "Après toi Madame la stratège." dis-je avec un sourire en coin et un ton désobligeant, bien heureuse d'être enfin libérer de cette minuscule prison. "Si on arrête de se planquer, on devait arriver à la chambre de ton ami dans même pas cinq minutes."
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 6939
Sujet: Re: Dolly Parton's Legacy   Mar 27 Avr 2021 - 19:44
« Pas plus légitimes, non ! »
Elle le reconnaît volontiers, Zelda, ça, que leur génération n'est plus méritante que celles qui les précèdent. Tous ceux qui vivent encore ont gagné ce droit. Tout le monde a sacrifié quelque chose - ou quelqu'un - pour bénéficier du droit de respirer. C'est ainsi, c'est la vie. L'adolescente ne remet pas ça en question. « Mais pllus adaptés ! » L'apocalypse n'est pas seulement leur quotidien. Elle est également leur enfance, leur adolescence. Ils ont grandis parmi la mort et ses sbires décharnés.

« Ouais, voilà ! C'est à peu près ça ! » soupire-t-elle quand l'autre revient à la charge sur Max et les choses qu'elle lui dit. Elle n'est pas d'humeur à disserter sur un sujet dont Jolene ne sait rien sinon ce que le garçon a pu lui en dire. Elle imagine que sa vision est forcément biaisée. « J'ai aucun compte à t'rendre ! » coupe-t-elle. Elle n'entend pas lui expliquer la vie ni les raisons qui la poussent à agir de la sorte. Elle le sait bien, elle, qu'elle endosse le mauvais rôle pour le bien de son colocataire. Peut-être qu'elle a tort, oui. Mais elle est convaincue de faire au mieux. Et c'est tout ce qui compte à ses yeux. L'avis de cette fille ? Elle s'en contrefout !

Zelda est blasée, pressée de rejoindre K' et de claquer la porte au bec de Jolene. Cette dernière à au moins l'avantage de comprendre certaines choses. Notamment le fait que l'australienne la considère un peu comme la connasse de service. « Mouais... C'est plutôt bien résumé ! » approuve-t-elle en hochant la tête. Elle lui remettrait bien une médaille ou quelque chose du genre pour cette preuve de lucidité. Mais bon, elle n'en pas exactement une sous la main, là !

Cet instant de grâce prend toutefois fin quand l'autre annonce que si elle ne pourrait pas fuir, elle pourrait en revanche gueuler. La menace est évidente. Et le chantage qui l'accompagne, également. « Et combien de temps tu crois qu'il me faudrait pour t'exploser la glotte, exactement, hein ? » Sans doute trop pour éviter d'attirer l'attention. Mais elle aurait au moins la satisfaction d'avoir pu faire vraiment mal à son aînée. « Arrête de faire la gamine, tu veux ? » Plus le temps passe et plus elle a l'impression d'être coincée avec une espèce d'attardée mentale. « J't'offrirai une sucette si t'es sage ! » Peut-être que la carotte fonctionnera mieux que le bâton ?

Jolene cherche tout de même à se défendre. Un brin mollement puisqu'elle se contente de dire qu'elle n'est ni suicidaire, ni masochiste. « Quand tu demandes à un fou s'il est fou, il te répond quoi ? » Elle ne se fie pas à la parole de son interlocutrice. Et puis de toute façon elle a toujours préféré juger les actes. Et ces derniers ne parlent franchement pas en faveur de cette tarée. Oh ça non !

Quoi qu'il en soit la voie finit par se dégager et les deux filles se risquent enfin à l'extérieur du cagibi. Zelda la première puisque l'autre lui fait une courbette ironique en l'invitant à sortir avant elle. « Tu vois quand tu veux ? » Elle préfère répondre comme si elle avait pris ce semblant de marque de politesse au premier degré. Histoire que l'autre ne se mette pas à criser en plein couloir. « Merci, Nestorette ! » C'est un nom de majordome, ça, non ? Adapté au féminin, évidemment. C'est important, les accords !

« Cinq minutes ?! » Elle étouffe son exclamation dans sa main lorsque l'autre prédit le temps qu'il leur faudra pour rejoindre la chambre de K'. « P't-être si on y va à cloche-pied, ouais ! » Le bâtiment n'est pas si grand. Pas assez, en tout cas, pour justifier une marche aussi longue. Traînant son goutte-à-goutte derrière elle, l'australienne laisse prudemment Jolene la guider dans le couloir. « C'est quel numéro de chambre ? » Elle va finir par le lui dire, oui ? Qu'elle puisse enfin se débarrasser d'elle et retrouver un semblant de calme ? Elle est sensée se reposer, après tout. Et cette fille va finir par lui refiler un ulcère si elle doit continuer à se la coltiner, elle et sa bêtise.


War means fighting, fighting means killing

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Jolene Reed
Jolene Reed
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 83
Sujet: Re: Dolly Parton's Legacy   Sam 1 Mai 2021 - 19:04

Elle revenait en boucle sur les mots, je pouvais lui dire rose elle me dirait que c'est plus proche du rouge. Enfin dans l'idée, j'évoquais que les jeunes n'étaient pas plus légitimes et Zelda insistait qu'ils étaient plus adaptés, un cercle sans fin. En fait, décidément, je finissais par la laisser parler bien souvent, non mais sans déconner, c'était comme un chien avec son os, elle voulait pas lâcher quand l'adolescente avait une idée en tête. Je roulais des yeux. Et maintenant, elle me montrait une autre facette, quand elle sentait que le dernier mot ne serait pas pour elle, la blonde coupait la discussion nette, comme à l'instant où son J'ai aucun compte à t'rendre ! avait flotté dans l'air.

Décidément, on était pas sortie de cette discussion gênante, pensant dur comme fer l'lune comme l'autre que l'autre était une connasse, j'avais presque envie de me tirer et de la laisser là toute seule avec son scotch et son machin à rouler. Je me reprenais, finissant par faire un sourire pleins d'ironie "Trop de temps pour que je me sois pas fais remarquée." ajoutais-je juste avant que Zelda m'indique d'arrêter de faire l'enfant. C'était une blague là non ? Je doutais pas que s'en était pas une pour elle, mais de nous deux, c'était elle qui faisait un vieux caprice, qui avait enfermé quelqu'un venu pour l'aider, genre un comportement de gosse quoi. En fait, je commençais à mettre le doigts dessus, beaucoup de son comportement, c'est comme si elle se prenait pour une reine et qu'on était tous ses sujets.

Est-ce qu'elle a déjà entendu parlé de la révolution française la merdeuse là ? Je serre les dents un instant, la situation ne durerait pas trop longtemps et une fois qu'elle aurait rejoint sa pote, au moins, j'aurais la paix. C'est qu'elle se mettait à me poser des questions sur la folie, sur les réponses d'un fou, je voyais où la patiente effrontée voulait en venir, mais j'avais pas envie de suivre son chemin. "Ca dépend quel fou, certains te répondront peut-être qu'ils ont perdus leur chat." Parce que oui, la folie, c'est pas forcément un endroit où tu retrouves du sens. Bien sur certains fous te diront qu'ils ne le sont pas, d'autres ne quitteront pas leur monde pour toi princesse. Voilà ce que je voulais lui dire, mais je me retenais en sentant que tout ça était bientôt terminé.

Ma courbette pour la laisser passer lui laissait l'opportunité d'être bien heureuse et de me trouver un nouveau surnom, je lui souriais tranquillement alors que la demoiselle riait de mon estimation. En fait la chambre de sa copine, c'était celle trois portes plus loin, est-ce que j'avais envie de lui dire parce qu'elle commençait vraiment à me cogner. Putain, je comprenais pourquoi Max se battait avec elle en fait. Je m'arrêtais lorsque Zelda me demandait le numéro de chambre, pointant mon doigt sur la porte derrière elle. "Celle-ci." dis-je simplement. Ce que Zelda avait peut-être pas capté, c'est que Hoku l'avait eu mauvaise et avait décidé de dire à quelqu'un de l'attendre.

La porte s'ouvrait, je pouvais apercevoir sa pote dans le lit derrière alors qu'un bonhomme choppait le bras de Zelda, ce coup-ci, pas assez vive. Je levais la main en tournant les talons. "Voilà tu l'as trouvé, dommage que tu retournes à ta chambre." dis-je en haussant les épaules. J'aurais pu demander au type de lui laisser cinq minutes, mais non, j'avais vraiment plus envie de jouer à la reine et ses sujets là.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Dolly Parton's Legacy   
Revenir en haut Aller en bas  
- Dolly Parton's Legacy -
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: