The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le deal à ne pas rater :
Forfait Sosh – 100Go à 14,99€ & 40Go à 11,99€ même après un ...
14.99 €
Voir le deal

Dolly Parton's Legacy
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 6957
Sujet: Dolly Parton's Legacy   Lun 19 Avr 2021 - 13:01
« Désolée, Hoku' ! Vraiment désolée ! »
Zelda s'adresse à la sage-femme derrière cette porte fermée qui les sépare. Normalement c'est l'australienne qui aurait dû se retrouver à l'intérieur et pas son interlocutrice. Mais elle n'aime pas être privée de sa liberté, l'adolescente. Et elle n'apprécie pas davantage ce dispensaire qui lui rappelle bien trop de mauvais souvenirs et lui évoque les longues semaines d'attentes passées dans l'un de ses lits. Et c'est pour cette raison qu'elle a décidé de se cacher derrière la porte de sa chambre, d'attendre l'arrivée d'un membre du personnel médical puis de vite s'évader pour bloquer la porte derrière-elle avec ce plateau à roulettes.

Les coups répétés de sa prisonnière n'y changent rien. Zelda ne compte pas libérer l'asiatique. « C'est pas personnel, hein ! » Elles sont rentrées la veille, K' et elle. Et on les a directement conduites à l'hosto pour un bilan médical. Elles ont dû puiser dans leurs réserves pendant de longues semaines et franchement, elles font l'une et l'autre un peu peine à voir. Si elles se sont délestées de cette saleté grâce à une bonne douche, elles restent amaigries. Et ça se voit !

Ainsi, donc, elles n'ont pu revoir que brièvement leurs proches. Et Zelda n'a pas l'intention d'attendre plus longtemps pour rattraper le temps perdu. Il a dû s'en passer, des choses. On parle d'une violente altercation avec New Eden. John a carrément perdu une jambe et il se raconte qu'Arizona aurait perdu un oeil. S'étonnant de l'absence d'Ela à son chevet, l'australienne a également appris que sa mère adoptive avait perdu la vie lors de l'opérations. La tristesse et la colère se mêlent et l'ont donc poussée à se rebeller contre le personnel médical. Il lui faut des réponses ! Aux questions qu'elle se pose déjà et à celles qui ne tarderont pas à suivre.

« Calme toi ! » insiste-t-elle sur un ton calme quoique autoritaire quand elle voit la poignée de la porte s'agiter frénétiquement. À ce rythme elle va attirer ses collègues bien plus vites que prévu ! « Y'a un magazine sur les tanks dans ma table d'chevet ! Profites-en pour t'instruire ! » L'autre pousse un cri de colère, ne semble pas vraiment emballée par l'idée. « Bon ! Et sinon elle est où, Kassandra ? » Elle obtient une réponse grossière, imprégnée d'irritation. Zelda n'en veut pas trop à l'asiatique. Si leurs rôles avaient été échangés...

Bref ! L'australienne est dans le couloir, les fesses à moitié à l'air à cause de cette foutue blouse dont les médecins adorent affubler leurs patients. Un courant d'air lui rappelle cette évidence. Et alors qu'elle se saisit des deux pans de tissus pour les resserrer dans son dos et masquer ce qui devrait rester caché, elle remarque la présence d'une fille qui l'observe. Depuis combien de temps est-elle là, elle ? Et puis surtout... « Mais t'es qui, toi, bordel ?! » Elle ne l'a jamais vue, cette fille qui doit être un peu plus âgée qu'elle. « Depuis quand t'es là ?!  » Ici, à Fort Ward. Mais également dans ce couloir qui lui semblait vide quelques instants plus tôt.

Une main en appui sur le support de son goutte-à-goutte, l'autre s'acharnant à maintenir sa blouse fermée, elle observe à son tour la nouvelle d'un regard sceptique. Les sourcils froncés, elle lui imagine déjà une histoire. Et lorsque la poignée s'agite à nouveau et que la voix d'Hokulani tonne encore, elle se rappelle également que la situation doit sembler pour le moins étrange à cette fille. « Ouais... » souffle-t-elle, un brin ennuyée. « C'est.... Hoku' et moi, on fait une expérience sociale ! T'inquiètes pas, c'est normal ! » L'asiatique proteste à nouveau. Pas assez fort, espère-t-elle, pour que sa remarque parvienne jusqu'aux oreilles de l'inconnue.


War means fighting, fighting means killing

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Jolene Reed
Jolene Reed
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 83
Sujet: Re: Dolly Parton's Legacy   Lun 19 Avr 2021 - 13:44
J'étais arrivée de bonne heure ce matin, on était venu me chercher assez tôt parce que visiblement, il fallait que j'aide Hokulani concernant deux patientes qui revenait de l'extérieur. Avec tout le bordel qui s'était passé ses derniers temps, ça m'étonnait pas qu'ils manquent de bras, surtout pour de la surveillance pour des personnes ayant de petites blessures. Faut pas mentir, j'avais la tête dans le cul et j'étais pas forcément la plus ravie, mais ça devrait pas être difficile de garder un œil sur deux personnes et leur apporter ce dont elles auraient besoin. On m'avait rapidement briefer, c'était deux adolescentes qui s'étaient retrouvées coincée dehors apparemment. J'avais retenue une petite grimace quand on m'avait donné leurs noms Zelda et Kassandra. Adolescente, dehors, Zelda, fallait pas être un génie pour faire le rapprochement avec ce que m'avait raconté Max.

J'avais attendu d'être seule pour pousser un long soupire, ayant fait de mon mieux pour paraitre aussi joviale que d'habitude auprès d'Hoku. Bon, c'est là que j'allais voir comment elle était, est-ce que Max savait qu'elle était revenue ? Au final, on m'avait demandé de l'aide pour transporter un peu de matériel alors que la soignante allait s'occuper de Zelda, elle m'avait dit où elle se trouvait. "J'arrive bientôt." dis-je en soulevant quelques caisses. Ça m'avait pas pris trop longtemps, bon, c'était suffisant pour qu'il se soit passé un truc par contre. J'étais arrivée dans le couloir au moment où une fille poussait un chariot devant une porte, l'endroit où je devais aller justement. J'entendais tambouriner à la porte et la voix de ma collègue du jour s'en échapper. Je retenais un petit sourire.

L'adolescente s'accrochait à ses perfusions, tentant maladroitement de refermer sa tunique médicale. Je présume que c'était la fameuse Zelda. Elle me dévisageait, me parlant sur un ton clairement défensif. J'attendais qu'elle est finit, qui plus est, une drôle d'histoire commençait à sortir de sa bouche. Je finissais par sourire, puis par rire. C'était ça la fille qui disait des trucs horribles ? Bien moins effrayante en vrai. "Zelda c'est ça ?" demandai-je en rigolant par moment. "Moi c'est Jolene et je suis là depuis, hum, que tu as décidé de me montrer tes fesses en poussant le chariot." Je contenais mes rires alors qu'Hokulani continuait à essayer de se libérer. "Vraiment une expérience sociale ? Sur l'isolation ?" rajoutai-je très sérieuse pendant un instant.

Je m'avançais calmement vers elle, montrant bien que je n'étais pas un danger. "T'es pas très douée pour mentir quand t'es prise par surprise. Tu voulais faire quoi là ?" Je m'approchais un peu plus en haussant la voix à l'intention de la femme enfermée. "Je vais m'occuper d'elle, t'en fais pas." Les coups semblaient se calmer légèrement de l'autre côté de la porte. Je dévisageais la demoiselle avec un sourire qui se voulait plus calme. Désignant la porte et le chariot de la main. "Tu veux bien la laisser sortir, elle a du travail. Je t'accompagnerais où tu voulais aller. Je peux refermer ça aussi si tu veux." ajoutai-je avec un petit mouvement du menton pour désigner son attirail.
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 6957
Sujet: Re: Dolly Parton's Legacy   Lun 19 Avr 2021 - 16:20
« Heu... Ouais, c'est ça ! »
Comment l'autre l'a reconnue alors qu'elles ne se sont jamais vues ? Bon, le plus logique c'est qu'elle soit simplement de service et qu'elle ait pu entendre son prénom dans une conversation entre membres du personnel médical. Oui, c'est le plus probable. Mais elle aurait aussi pu la confondre avec K', non ? « Et t'as deviné ça parce que... ? » Il vaut mieux avoir le fin mot de l'histoire ! Parce que tout ça, c'est quand même un peu louche...

L'autre lui explique qu'elle l'observe depuis qu'elle a glissé ce chariot sous la poignée de la porte. En d'autres termes, elle est grillée. Et en prime cette Jolene l'accuse presque d'exhibitionnisme. L'australienne sert un peu plus fort les deux pans de sa tunique, un brin gênée. « T'étais pas obligée de regarder, hein ! » lui reproche-t-elle en détournant le regard. Elles sont obligées de parler de ça ?

Alors Zelda fait ce qu'elle sait faire de mieux : changer de sujet. « Jolene, donc ? Comme dans la chanson ? » Celle que cette vieille chante et qui rend fou les américains. C'est de la country, ça, non ? La danse des consanguins du sud ? « T'étais pas désirée, j'imagine ? » Elle hausse les épaules. Cette remarque, comme bien d'autres, lui a échappée. Mais d'un autre côté... Pourquoi des parents affubleraient-ils d'un prénom du genre s'ils souhaitaient sa naissance, hein ? Là, on peut presque parler de maltraitance...

En tout cas cette intruse n'est pas vraiment dupe quant à la fameuse expérience sociale. Zelda esquisse une petite grimace. En fait elle a toutes les raisons du monde de ne pas être fière de cette situation. Et pourtant elle s'attarde plutôt sur les rires de son interlocutrice. Elle est en train de se moquer, là, non ? Et en plus elle l'accuse de ne pas être très douée pour mentir. Mais c'est qui, cette prétentieuse ?

Aussi lorsque l'autre fait un pas dans sa direction, l'australienne estime que ce mouvement représente une menace. Si Hoku' sort avant qu'elle ait eu le temps de trouver la chambre de K'... Zelda, donc, fait également un pas dans sa direction alors que Jolene précise à haute voix qu'elle va s'occuper de rendre sa liberté à la captive. « Mais bien sûr... » raille-t-elle. « Fais encore un pas et on verra qui s'occupe de qui ! » Des menaces, comme d'habitude. Mais ces dernières ne sont pas balancées en l'air. L'adolescente ne laissera pas cette fille l'empêcher de voir sa petite amie !

Pour l'heure celle-ci propose plutôt un compromis. C'est le signe qu'elle n'est pas vraiment suicidaire, tout compte fait. Et puis ça arrange aussi l'australienne. Elle n'est pas vraiment en état de se battre contre une personne plus âgée qu'elle. Et qui semble en forme, en prime. « Parce que tu crois vraiment qu'Hoku' m'laissera rendre visite à K' si j'la libère ? » Elle risque plutôt de terminer avec une camisole de force, Zelda. Et ce n'est pas exactement acceptable, ça, à ses yeux ! « Tu vas plutôt m'emmener voir ma pote et on discutera du sort de l'otage un peu plus tard ! » Si elle est la terroriste, c'est donc à elle de poser ses exigences. L'autre s'en tire plutôt bien : elle aurait pu demander un hélicoptère et un million de dollars australiens en petites coupures !

En tout cas elle doit agir vite. Parce que plus le temps passe et plus elle prend le risque d'échouer dans cette mission, ce besoin, qui la pousse toujours à retrouver sa meilleure amie. « Vas-y ! J'reviens tout juste de l'extérieur et j'suis pas dans mon meilleur jour ! Décide-toi ! » la presse-t-elle. « J'ai pas trop l'temps d'te péter la gueule, là ! » Mais elle sera bien obligée d'en découdre si l'autre ne la mène pas à K' et s'obstine dans son idée de libérer Hoku'. La fin justifie les moyens !


War means fighting, fighting means killing

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Jolene Reed
Jolene Reed
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 83
Sujet: Re: Dolly Parton's Legacy   Lun 19 Avr 2021 - 17:24

Je la voyais avec son regard un peu choqué, avec le fait qu'elle est dû mal manger, je trouvais qu'elle ressemblait un peu à un merlan frit, mais je lui dirais pas. C'est pas comme si ça se faisait, non ? Je l'a laissé avec sa phrase en suspension pour la continuer : "... on m'a demandé de m'occuper d'une Zelda et d'une Kassandra et que ta charmante prisonnière m'a dit qu'on commençait par aller voir Zelda dans cette chambre." dis-je en désignant la porte. Non mais vraiment, y avait pas quarante possibilité, c'était pas une flèche ? Non, non, c'était pas gentil, c'était sûrement la panique ou je sais pas quoi. Je me raclais un peu la gorge lorsqu'elle me disait que j'aurais pu ne pas regarder. "Écoute, c'était en face de moi." annonçai-je en haussant les épaules avec un sourire.

Elle me demandait si mon prénom venait de la célèbre chanson, ironiquement, j'aurais voulu lui dire non, mais mais mère était fan, je souriais à son autre remarque. "Ouais t'as raison, je l'étais pas à la base, mais ils étaient bien heureux au final mes parents." Je savais très bien où elle voulait en venir, elle aimait pas et elle trouvait ça nul, je l'avais tellement entendu dans ma vie, j'en avais plus rien à faire. Je faisais le choix de tourner ça en dérision, après tout, j'en avais pas grand chose à faire. Puis j'étais vraiment un accident.

C'était que Zelda était bien agressive, comme un chihuahua, ou bien un animal blessé, ce qui semblait assez cohérent vu son état. Je comprenais mieux comment ils en étaient arrivés là avec Max, je roulais des yeux en continuant à me rapprocher. "Vas-y frappe moi et prends le fuite dans ce complexe où tu vas croiser pleins de monde pour t'arrêter sans savoir où est la chambre de ton amie." C'est qu'elle était bien menaçante pour une fille à moitié à poil et désarmée. Même si j'étais nulle, j'étais pas dans une situation où ce genre de menaces m'inquiétaient. "Je suis sûre qu'elle te laissera la voir et qu'elle t'aurait laissé la visité si tu lui avais simplement demandé." dis-je en entendant quelques jurons s'élever de derrière la porte.

J'haussais les épaules et un peu les bras avec avant de dire. "Son but c'est pas que tu te fasses mal en courant partout comme un animal enragé." soupirai-je avant de reprendre un petit sourire. Elle en démordait pas hein, l'adolescente se référait à Hoku comme une otage, je crois qu'elle délirait complètement. Moi quand j'étais arrivée j'étais dans un pire état et quand j'ai demandé à sortir dehors on m'a emmené, elle a un pet au casque c'est pas possible. J'ai pas vraiment de solution pour faire sortir la soignante de là, à part la vérité. "Écoute, laisse la faire son boulot, c'est elle qui connait le numéro de chambre de ta pote, Kassandra je présume ?" dis-je en la fixant. Je m'éloignais un peu d'elle, restant sur mes gardes au cas où elle décide de bondir de façon désespérée.

"Tu sais, j'ai pas de soucis à t'y emmener si tu veux la voir, tu seras à ma charge. Par contre tu la laisses sortir. Et si tu veux pas, je cours plus vite que toi avec ton machin à trainer." ajoutai-je avant de me retourner avec un grand sourire en faisant toujours quelques pas en marche arrière. "On voit toujours tes fesses quand tu t'agites, au passage." C'était clairement de la provocation. J'avais pris assez de distance en reculant pour pouvoir prendre de l'avance si elle cherchait à me courir après. Je rigolais un peu avant d'hausser la voix à l'intention de la gynécologue. "Elle est dans quel chambre son amie ?"
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 6957
Sujet: Re: Dolly Parton's Legacy   Lun 19 Avr 2021 - 18:31
« Mouais... »
Elle doit bien reconnaître que l'explication de Jolene est plausible, Zelda. Et ça l'agace profondément ! Elle aurait voulu la prendre en faute ou obtenir un récit un peu plus épique. Mais que faire sinon se satisfaire de cette triste justification ? « Ca se tient ! » En fait elle aurait dû y penser toute seule. À défaut, elle se contente de hausser les épaules. Et l'autre fait de même en évoquant ses fesses et le fait qu'elle se soit trouvées juste sous son nez, en évidence. « Ben t'avais qu'à détourner l'regard, alors ! Si les yeux peuvent bouger, c'pas pour rien ! » s'irrite-t-elle. Elle a l'impression d'avoir été violée par la curiosité de son interlocutrice. Mais dans le fond l'australienne sent bien qu'elle pourra vivre avec sans trop de problème. Ce n'est qu'une paire de fesses, après tout !

Et puis ce qui ennuie aussi Zelda, c'est la facilité avec laquelle l'autre reconnaît n'avoir été qu'un accident. C'est pas le genre de truc qu'elle est plutôt sensée cacher, ça ? « Ah ? Bon, ok... » Elle voit mal ce qu'elle peut rétorquer sinon qu'elle s'en fout. L'autre, cependant, à l'air de croire que ses parents étaient ravis de l'accueillir au sein de la famille. « Pour les allocations, j'imagine ? » Bon, là, elle exagère un peu. Si ça se trouve ses parents n'étaient pas des bouseux. Ceux qu'ici, on appelle parfois des rednecks. Peut-être qu'ils n'étaient même pas alcooliques. Elle en sait rien, l'australienne, après tout. Et elle n'est pas sûre de vouloir davantage de précisions...

Ce qui intéresse l'adolescente, par contre, c'est l'endroit où K' se trouve et la façon de l'atteindre sans se faire arrêter en chemin par une Hoku' en colère ou une Jolene qui voudrait se la jouer fille modèle. Mais cette dernière reste plutôt calme et l'encourage même à la taper en lui faisant remarquer qu'elle aurait ensuite bien de la peine à retrouver son amie dans le dispensaire. « J'connais les lieux ! J'me faisais torturer ici bien avant qu'tu t'fasses récupérer par j'sais-pas-trop-qui ! » Elle est nouvelle, non ? Zelda n'a pas vraiment la mémoire des prénoms. Mais elle est plutôt physionomiste. Et celle-là, elle ne la jamais vue auparavant. « J'vais la retrouver, K' ! Même si j'dois démonter tout l'dispensaire ! » Et oui, effectivement, elle n'économisera pas ses efforts pour retrouver celle qui est à la fois sa petite et sa meilleure amie ! L'autre peut en douter, si elle le souhaite. Mais ce n'est certainement pas elle qui empêchera les retrouvailles !

Cette fille argue ensuite qu'il lui aurait suffit de demander pour avoir l'autorisation de voir son amie. Zelda en doute un peu. Mais d'un autre côté, il est vrai qu'elle ne s'est pas donné la peine de parler avant d'enfermer Hokulani à sa place... « Tu sais c'qu'on dit, j'imagine ? Qu'il vaut mieux demander pardon que permission ? » Et puis l'australienne n'a rien d'une grande diplomate. C'est pas son truc, c'est tout. Et en général ce qu'on ne lui donne pas spontanément, elle le prend. C'est une mauvaise habitude, une sale manie. Mais c'est comme ça qu'elle fonctionne. C'est qu'elle a le sang chaud avant d'avoir la tête froide, l'adolescente.

« J'vais pas m'faire mal... » soupire-t-elle en levant les yeux au ciel. « Et j'avais pas dans l'idée d'courir partout non plus ! » Surtout avec cette putain de tige à roulettes qu'elle est sensée se trimballer ! Pourquoi faut-il que les gens, passés un certain âge, s'inquiètent pour tout ? « Tu vois ? C'est que ça qu'j'aime pas avec les médecins et leurs sbires : ils peuvent pas s'empêcher d'se comporter comme des baby-sitters ! » Sauf qu'elle n'a plus six ans, Zelda. Et qu'elle sait prendre soin d'elle. Elle a survécu à des semaines à l'extérieur. Alors une pérégrination dans les couloirs du dispensaire, ça ressemble un peu à une balade de santé !

Son aînée se met alors à reculer. L'adolescente perçoit ça comme un signe de faiblesse et suit le mouvement, faisant à son tour un pas en avant pour conserver une distance similaire. Visiblement, elle est en position de force. Et ce n'est pas pour lui déplaire, ça ! L'autre s'obstine cependant dans son délire de libérer Hoku avant d'être menée à K'. « Putain... » maugrée-t-elle. « T'es sourde ou quoi ?! J'viens d'te dire que c'était pas possible ! » Elle va devoir se répéter encore combien de fois ? Cette fille essaie d'exercer un chantage qui ne prend pas.

« Ca, j'veux bien t'croire ! » approuve-t-elle dans la foulée quand l'autre lui indique qu'elle court plus vite qu'elle avec son arbre de goutte-à-goutte et son cathéter. C'est tellement évident qu'elle ne songe même pas à contester. « La vitesse, c'est la seule arme qu'les gazelles ont trouvé face aux lionnes ! » Pour l'australienne elles viennent l'une et l'autre de trouver leur place. La nature a rendu son verdict. Et il s'exprime sous la forme d'une Jolene qui recule et d'une Zelda qui avance...

Elle laisse filer cette nouvelle remarque sur ses fesses. Déjà parce qu'elle voit mal comment l'autre peut les voir alors qu'elle lui fait face. Et ensuite parce qu'elle ne voit pas l'intérêt de s'attarder sur ce postérieur qui semble tant captiver son interlocutrice. « C'est ça, ouais ! Continue d'me provoquer ! » grogne-t-elle. « On verra si tu rigoles toujours quand j't'aurai enfoncé la tête dans la cuvette des chiottes ! » Ce qui, à ses yeux, n'est qu'une question de temps. Elle accorde toutefois un répit à cette fille lorsqu'elle questionne Hoku'. Aucune réponse. L'intéressée ne semble pas vouloir coopérer. « Dommage... » Elle va devoir faire autrement.

Aussi ouvre-t-elle une première porte. Elle reconnaît John alité, visiblement endormi. Ou drogué pour palier à la douleur liée à l'absence de cette jambe qui lui fera sans doute défaut dans le futur. « Pardon ! » s'excuse-t-elle néanmoins avant de refermer. Clairement, à ce rythme, elle va en avoir des heures... « Bon ! J'te propose un truc, l'Accident ! » Ca lui va bien, ça, non, comme surnom ? Elle était pas désirée, tout ça. « Tu t'débrouilles pour me mener à K' et en échange, quand j'te casserai la gueule, j'essaierai d'être un peu délicate ! » Elle souffrira sans doute un peu mais ce sera vite passé. C'est un deal honnête, ça, non ? « T'en dis quoi ? Tout c'que tu dois faire, c'est trouver le registre des patients ! » Et elle, elle s'occupera du reste...


War means fighting, fighting means killing

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Jolene Reed
Jolene Reed
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 83
Sujet: Re: Dolly Parton's Legacy   Lun 19 Avr 2021 - 19:32
Franchement, c'était une grande septique la meuf, elle avait pas l'air convaincue alors que je lui disais la vérité. Elle avait de la répartie au moins, quand je lui parlais de son cul et qu'elle aimait pas. Bon, après, c'était rien de fou non plus. Je lui souriais en balayant le sujet, vu qu'elle semblait pas déterminée à en rire. C'était une adolescente bien dans l'agression, j'avais définitivement pas besoin de plus pour comprendre les paroles de Max. J'avais envie de soupirer et de la laisser dans sa merde, mais ça impliquait de laisser Hoku enfermée comme une tâche, j'aimais pas l'idée de l'empêcher de travailler.

"Pas vraiment"
répondais-je sans intérêt. Si seulement elle savait qu'elle venait d'une famille friquée à plus savoir quoi faire de leur pauvre gamine rebelle. Mais ça, elle avait pas vraiment besoin de le savoir. J'avoue que j'avais pas trop envie de discuter de famille avec elle surtout parce que ça la blesserait plus qu'autre chose et que lui donner des armes psychologiques, peu pour moi. C'est qu'elle était têtue Zelda, déterminée à arpenter les couloirs toute seule à la recherche de sa copine qui était peut-être même pas dans sa chambre. Je sais pas si j'admirais ça ou si c'était de la pure connerie. J'avais envie de rouler les yeux à nouveaux, alors qu'elle tentait de reprendre l'ascendant.

"Ouais, je présume que tu fais aucun des deux vu comment tu te comportes."
Comme une merdeuse, ça me rappelait comment j'étais tiens. Tu peux pas raisonner avec ça. Tout ce qu'une personne comprend dans cet état comprend, c'est le concept de domination. Ça me faisait vraiment chier, j'avais pas prévu de devoir me battre avec quelqu'un aujourd'hui. Puis c'est quoi ce délire d'être agressif avec les autres. "Si les patients se comportaient de façon plus réfléchis, peut-être qu'ils auraient pas à le faire." Alors que j'essayais d'éviter la confrontation et de la raisonner, elle avançait vers moi, dans l'idée de me montrer qu'elle était plus forte, c'était fatiguant.

Pourquoi j'avais accepté de venir ici aujourd'hui déjà ? Ah oui, parce que j'aide trop pour me faire ma place. Si j'avais su, je serais aller me promener. Elle commençait à me courir sur le haricot. Alors qu'elle continuait à avancer, je me figeais, avec un grand sourire. "Très bien, Madame la Lionne." dis-je en riant légèrement. Clairement, je l'avais mise sur les nerfs, après, elle faisait pas plus peur que Warren quand il pétait une durite. Je m'avançais calmement vers elle, les mains bien visibles. "Si tu tiens tant que ça à aller voir ta Kassandra là, au moins rhabille toi." dis-je en continuant de m'approcher doucement pour finalement me placer derrière elle et refermer la veste à l'aide des petits cordons. Mon but n'était pas du tout là.

En vrai, j'avais juste envie de la faire réagir, redescendre sur terre. Y avait un moyen assez simple pour ça, la douleur, si je voulais pas lui faire de mal, le plus simple c'était d'appuyer sur son cathéter, une douleur vive mais passagère et sans séquelles. Au moment où je glissais ma main pour entourer son bras et que mes doigts se resserrait, Zelda fit un écart, visiblement, elle faisait attention à me mouvement. Un petit bon qui se termina en un coup de point se logeant juste sous mes côtes, me coupant vivant le souffle. J'avais peut-être un peu merdé là, la douleur était sèche, le plus problématique c'était mon manque d'air.

Par réflexe, je faisais un petit pas en arrière, si elle voulait jouer ça à la plus violente, j'allais pas gagner, par contre si elle voulait le faire à la plus insensée, je pouvais sans aucun soucis l’imiter. J'en avais vu bien trop des fous dans ma vie, je les avais côtoyer pour survivre. Je relevais la tête vers elle, avec un grand sourire. En réalité, je serrais les dents pour canaliser ma douleur quelque part. Dès que l'air revenait dans mes poumons, je rigolais doucement. "T'as cru quoi, que j'allais te faire du mal ?" dis-je en conservant mon sourire alors que mon ventre me tiraillait. "C'est toi la gazelle qui fuit en fait ! C'est pas normal d'avoir si peur, non ?" dis-je en penchant doucement la tête sur le côté, plaçant mes mains sur mon ventre pour simuler un rire qui servait surtout à soutenir ma douleur, chaque son m'arrachait une crispation.

Je restais là, plantée au milieu du chemin, à la dévisagée. C'est pile ou face. Je faisais un pas vers elle, mettant toute ma confiance dans cette phrase, faisant tout pour la faire sortir lisse. "Alors, tu veux m'en remettre une ? Si ça se trouve Kassandra est entrain de convulser parce qu'elle est tombée de son lit pendant que tu t'amuses à être désagréable ?" Soit elle me chargeait pour m'exploser la tronche, soit elle réalisait que son égoïsme pouvait l'emporter dans la solitude.
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 6957
Sujet: Re: Dolly Parton's Legacy   Lun 19 Avr 2021 - 21:10
« Eh ! C'est l'Amérique, ici ! »
Elle le rappelle avec une certaine insolence à son aînée mais aussi sur le ton de l'évidence. Zelda imagine bien que certains patients sont plutôt difficiles. Elle s'inclut d'ailleurs dans le lot. Mais ça ne change rien à une vérité fondamentale : « Le pays des libertés ! » Notamment, estime-t-elle, celle de pouvoir fuir sa chambre si l'on n'a pas envie d'y rester enfermée. Le choix avant le bons sens... C'est un peu ce qui caractérise les États-Unis, non ?

Toujours est-il que Jolene finit par arrêter de reculer. L'australienne arque un sourcil : aurait-elle retrouvé son courage ? Ce grand sourire que l'intéressée lui adresse l'interloque un peu davantage. Mais puisqu'elle semble aussi disposée à l'aider, elle décide dans la foulée de lui accorder l'ombre d'une chance. Aussi la laisse-t-elle s'approcher pour enfin venir refermer cette tunique qui favorise un peu trop le passage des courants d'air. « Attention, l'Accident ! » menace-t-elle toutefois son interlocutrice. C'est pas le moment de jouer à la plus maline, là !

Et c'est précisément ce qu'elle fait ! L'adolescente perçoit un mouvement brusque et la réaction est immédiate : elle place son bras hors de portée de Jolene puis réplique par un geste réflexe de défense. Le coup dans le plexus solaire de son adversaire la force à reculer mais aussi à se taire. Et Zelda n'y voit pas que des inconvénients. « J't'avais prévenue ! » maugrée-t-elle en jugeant sévèrement son aînée du regard. Elle ne la laissera pas lever la main sur elle ou se mettre entre K' et elle.

Mais Jolene semble trouver ça plutôt drôle. Du moins si l'australienne se fit à ce petit rire qui vole jusqu'à ses oreilles. « J'peux savoir c'qu'il y a d'si drôle ?! » Elle aime se faire cogner ? Tiens, ça lui rappelle quelqu'un... « T'es sûre que tu t'appelles pas Lily ? » Parce que si ça se trouve, Max, c'est son frère. Et ça expliquerait pourquoi elle semble dotée d'un penchant pour le masochisme...

L'autre répond par d'autres questions et lui demande si elle a pensé qu'elle voulait l'attaquer. « À ton avis ?! » réplique l'adolescente sur le ton de la mauvaise humeur. « Quand une personne qu'tu n'connais pas esquisse un geste brusque dans ton espace vital tu réagis comment, toi ? Tu pars du principe qu'elle veut t'faire un câlin ? » Bien sûr qu'elle a directement pensé à une agression. Même si c'est surtout l'instinct qui l'a poussée à réagir. Celui qui, de toute évidence, est lié à la survie... « J'suis encore tombée sur une championne, on dirait... » Mais pourquoi doit-elle se justifier alors qu'elle a le bon sens et l'évidence de son côté ?

Et Jolene fanfaronne, argue qu'elle a eu peur. L'incompréhension se devine aussi bien sur le visage que dans le regard de l'australienne. « Ouais ! J'meurs de trouille... » soupire-t-elle. « Tu m'terrifies ! Vraiment ! » La voici qui lève les yeux au ciel tellement cette conversation lui semble absurde. Mais ce n'est pas encore l'apothéose. Car l'autre s'approche à nouveau et force l'adolescente à armer une nouvelle fois son poing. « T'en veux un autre ? » Elle en a tout un tas en stock, des coups ! Mais elle ne peut pas non plus passer des heures à éduquer cette fille. D'autant plus qu'elle a l'air d'aimer ça, en plus !

« K' ? Convulser ? » C'est quoi ce nouveau délire encore ? « Elle est affaiblie par les privations ! Pas épilaptolique ! » Même si elle n'est plus très sûre du terme, l'autre aura surement compris à quoi elle fait référence. Néanmoins elle se retrouve embêtée, Zelda. Parce qu'elle a maintenant l'impression de s'en prendre à une handicapée mentale et non à une adversaire digne de ce nom. Est-ce qu'elle peut décemment cogner une demeurée ? Une demeurée qui, en plus, ne fait que son travail dans le fond. Qu'est-ce que June dirait en apprenant ça ?

Zelda sert les dents mais relâche son poing. Non, elle ne peut pas vraiment continuer à se battre maintenant. Par manque de temps, de forces et de sens. « Bon ! Vu que j'suis pas pour l'acharnement thérapeutique, voilà c'qu'on va faire ! » Elle marque une pause, s'assure que l'autre est apte à comprendre ce qu'elle lui dit mais aussi qu'elle soit attentive. « Tu peux libérer Hoku' ! » D'autant plus que cette histoire de convulsion ou le bref coup d'oeil dans la chambre de John lui ont rappelé que oui, d'autres patients ont besoin d'aide. « Mais tu m'laisses trente secondes d'avance ! L'temps d'aller m'planquer ! » Tout le monde y trouve son compte, non ? Et puis elle n'aura ensuite qu'à jouer au chat et à la souris avec la sage-femme. Et espérer trouver K' avant que cette dernière la trouve, elle. « Rappelle-toi juste que si tu refuses j'vais être obligée d't'assommer, qu'Hoku' sera toujours enfermée et que ça aidera pas vraiment les gens qui ont vraiment besoin d'vous ! » Ca va la faire cogiter un peu, ça, aussi ! Enfin, normalement... « T'en dis quoi, l'Accident ? Ca t'convient ? » C'est la dernière tentative de conciliation ! Parce qu'au bout d'un moment, faut pas déconner !


War means fighting, fighting means killing

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Dolly Parton's Legacy   
Revenir en haut Aller en bas  
- Dolly Parton's Legacy -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: