The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -60%
POWERADD Batterie externe 26800mAh – 3 Sorties / ...
Voir le deal
15.99 €

Even angels deserve to die
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2836
Sujet: Re: Even angels deserve to die   Mer 21 Avr 2021 - 11:13
Celle qui sait que c'est pas logique


Je lance un regard entendu au type inconnu quand Bruce lui demande d’aller fumer ailleurs. Mesquinement, j’espère que non, car l’odeur du tabac et le stress ne m’aide pas avec les nausées et je commence a être pas mauvaise quand il faut viser avec le vomis. Par contre je fais moins la maligne quand mon ancien ami reporte son attention sur moi.

Je me sens me ratatiner dans le fauteuil sous son regard. Certain prenne Bruce pour un idiot, au départ, j’ai surement fait cette erreur aussi, mais il reste un intuitif qui sait avoir une vision bien a lui du monde. Au delà de son coté adorable et bienveillant, c’est aussi sa capacité a voir les choses les plus simples, celles qui, noyés dans un ensemble, échappent aux autres. Il y aussi le fait qu’a force d’avoir passé du temps ensemble a cuisiner ou travailler, on a appris a bien se connaitre. Ca ne fait qu’aggraver la douleur d’avoir du lui infliger cela et je baisse les yeux avec une attitude coupable quand il fait ressortir toutes les incohérences de cette mise en scène dont la seule vocation était d’offrir aux autres le visage que Connor voyait de moi. Je me contente de bredouiller, presque dans un souffle, un :

« je sais… »

Oui ce n’est pas logique… mais comme je n’allais nulle part de toute façon, ca n’a jamais été le vrai but. J’élude complétement la question sur Mathéo, je suis incapable de mentir a nouveau en disant que c’est une ruse ca m’a trop déchiré le cœur et si Connor décide de ne pas le sauver, cela voudra dire que personne s’en inquiètera quand ils m’auront tuée.

Je redresse vivement la tête avec, a nouveau, cette petite flamme au fond des prunelles quand il me parle de Connor. C’est et reste mon problème de ne pas savoir ni me taire ni garder la tête baissée. Je sais qu’ils sont sincères a vouloir m’aider comme moi je le suis, mais en fait ils ne voient pas les chosent comme elles le sont.  :

« Bruce…. Vous ne vous concentrez pas sur le bon problème… vous avez les divas qui vont vous attaquer, faire de vous des esclaves ou des souffres douleurs juste parce qu’elles ont des soucis avec Connor et Bob. Connor va partir parce que vous ne l’écoutez pas… je sais que vous voulez m’aider, mais si vous le voulez vraiment… »

Les hormones, la fatigue, le fait que je ne veux pas qu’ils s’obstinent, qu’ils jouent un jeu que je ne voulais pas, que la faction explose, trop de choses, trop d’émotions, j’ai les yeux qui piquent.

« Soutenez Connor et ne vous divisez pas a cause de moi, je suis rien. Vous jouez un jeu, mais le leur…  »


Je me raidi vivement quand il me parle de ma caravane, ce qui me ramène ce qui s’est passé avec Alan. Tout signe de passion est effacé immédiatement sous un masque ou j’essaye de ne pas montrer l’horreur que m’inspire ce moment. avec Prudence, je me contente de dire, avec un regard inquiet vers Kaz :

« Merci pour le nettoyage et… Alan a raconté quoi sur ce qui s’est passé ? »



Codage par Libella sur Graphiorum


La vie n'a rien de magique
Revenir en haut Aller en bas  
Bruce Marksman
Bruce Marksman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras Droit | Expendables
All Mighty Bruce
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 296
Sujet: Re: Even angels deserve to die   Mer 21 Avr 2021 - 14:35
J’écoute Alex et j’ai envie de m’énerver, de lui dire beaucoup de choses méchantes, elle raconte encore des trucs horribles, mais je ne sais pas si c’est la vérité ou un mensonge alors je lui dis ce que je pense : « T’es qu’une sale ingrate, on t’aide et toi tu nous dis qu’on fait mal les choses. » J’vais rester calme car maman m’a toujours dis de ne pas m’énerver et puis j’aime pas ça être en colère, mais bon :

« En plus tu réponds pas à ma question, t’as menti sur Mathéo ou pas ? » Elle a rien dit à ce sujet, préférant couiner sur Connor encore et zut que j’aime pas ça ! Je vais répondre aussi à un truc avant de poser les bases pour qu’elle puisse parler en bonne forme : « Alan a dit que tu allais pas bien et qu’il t’a aidé mais il ment et toi tu ne veux rien dire. » Elle aurait pu dire la vérité mais non, elle a rien dit et du coup Alan il a raconté des bêtises à Connor et Connor il est persuadé qu’elle fait des bêtises pour rien et que nous on est idiot.

Je me penche sur le canapé et je prends ma tête de quand je ne suis pas content, pas content du tout, j’ai même rarement été aussi en colère et je lui dit d’un ton très très très méchant : « Alex, je suis peut être un sale nègre idiot, mais je voulais t’aider. Alors c’est mon seul avertissement. Tu parles, tu dis tout et tu arrêtes de cacher des trucs, sinon je te livre à New Eden et puis tant pis pour toi. » Voilà, c’est la pire des punitions qu’on puisse faire à une femme, c’est encore pire que la mort car là bas elle pourra regretter tout le mal qu’elle nous a fait et nous on aura les mains propres, on ne l’aura pas tuer, car je ne veux toujours pas la tuer.

Je dis aussi aux autres, pour qu’on soit tous d’accord : « Au moins elle sera vivante et le bébé en sécurité et on aura plus de problèmes avec elle. Si quelqu’un est pas d’accord, qu’il le dise, je lui remet les idées en place et on passera à la suite. » Car oui, c’est ma décision finale et personne va me faire changer d’avis.



Parfois on est amené à faire des choses contre nos principes. Vaut mieux oublier qu'on en a.
Revenir en haut Aller en bas  
Kaz H. Hargraves
Kaz H. Hargraves
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 312
Sujet: Re: Even angels deserve to die   Mer 21 Avr 2021 - 17:58

Le plan d'Alex me semble valable, ce serait un atout d'entrer dans le campement des Divas avec elle. Pour ce qui est de suivre l'avis de Connor ça me chiffonne. Pas parce que je mets en doute son jugement un seul instant, j'ai confiance en lui il n'y a aucun doute là-dessus, mais j'ai été élevé pour réfléchir par moi-même. Pour me faire mes propres idées et jamais je ne suivrais quelqu'un aveuglement sans remettre quoi que ce soit en cause. Perde mon jugement, ce serait une des pires choses pour moi qui me fie à mon propre instinct avant tout. Ne pas être d'accord ne reviens pas pour moi à être contre Connor, pas le moins du monde. Même un leader doit pouvoir entendre les avis et les divergences, je sais qu'il le peut et qu'il le fait.

J'écoute les échanges en gardant le silence, je pèse l'ampleur de la situation tout en serrant les doigts d'Alex pour l'encourager. Frustré un peu tout de même qu'elle continue de s'enfermer au lieu de délivrer ce qu'elle devrait. Les paroles de Bruce ont du sens, je ne comprends pas moi-même pourquoi elle se refuse autant à parler. A un moment c'est honorable de se sacrifier pour la crédibilité de Connor, mais il s'agit de sa vie putain. Je voudrais qu'elle se batte, qu'elle comprenne qu'elle fait plus de dégâts en agissant de la sorte. Je hoche donc la tête aux paroles de Bruce tout en gardant les yeux posés sur la brune qui continue de surenchérir sur Connor et la loyauté qu'on lui doit. Et je ne veux pas envisager un seul instant que Connor parte, cette situation me rend dingue, ma jambe s'agite, trahissant mon impatience.

Elle parle finalement d'Alan et je fronce les sourcils en secouant la tête. Il ne m'a rien dit, je suis partis trois longues semaines et au pire des moments il semblerait. Au fond de moi je voudrais pouvoir avoir une confiance aveugle en Alan, mais je sais aussi ce dont il est capable. Il en a encore montré l'étendue de soir. Un frisson désagréable me glisse le long de la nuque. Je pose les yeux sur Bruce qui lui répond. Je suis convaincu de l'existence de Mathéo, je l'ai vu dans le cristal. Je ne suis pas certain que cet argument sera suffisant pour les autres. Pourtant, je n'ai rien à perde.

Mathéo existe ! J’en suis convaincu, je l’ai vu quand j’ai lui Alex et qu’on s’est penché sur ma boule de cristal.

Je redresse le menton près a subir ce regard désapprobateur qu'on m'accorde bien souvent. Et finalement, il parle d'Alan et soutient qu'il ment. Mais ? Pourquoi ? Tout cela me perturbe, comme si je n'en avais pas assez. A croire que son procès à lui aussi attends derrière et il serait mal venu que je prenne position sans en savoir plus. J'ouvre les lèvres quand il parle de comment Alex l'a traité même si je me doute que ce soit uniquement de la provocation et je les ouvre un peu plus encore quand il parle de New Eden. Non c'est trop. Il ajoute que si quelqu'un n'est pas d'accord qu'il le dise et bien je ne vais pas me priver. Je bondis sur mes deux pieds en tenant toujours la main d'Alex. Je fais face à Bruce et le regarde droit dans les yeux.

Et comment on la récupère quand on se rend compte qu'elle n'a pas menti ? Elle doit venir avec nous, elle doit avoir la chance d'agir ! Qu'on mette son plan a exécution. Je refuse qu'on donne raison aux autres sans être certain qu'elle le mérite. Même si personne ne mérite d'être forcé à aller chez ses tarés. Je refuse qu'on la dépose là-bas. Et si tu le fais et bien j'y vais avec elle.

Je me tourne vers Alex avec un regard un peu plus dur.

Tu sais très bien ce qu'ils risquent de faire là-bas à quelqu'un comme moi alors Alex putain parle ou fait quelque chose parce que j'ai pas envie d'y aller, pas une seconde mais c'est toi qui m'y forcerais.

Je pousse un soupire rageur.





    We are not written for an instrument alone; I am not, neither are you. I’m not wise at all. I told you, I know nothing. I know books, and I know how to string words together.It doesn’t mean I know how to speak about the things that matter most to me.
Revenir en haut Aller en bas  
Otis A. Copeland
Otis A. Copeland
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 230
Sujet: Re: Even angels deserve to die   Mer 21 Avr 2021 - 18:09

Une fois à l’intérieur de la maison, Otis guide les autres jusqu’au salon, Alex est installée sur le canapé. Le métis jette un œil vers Bruce, le géant fulmine, c’est rare de le voir comme ça. L’artiste, lui, reste silencieux, écoutant simplement Kaz ; puis Peter, l’homme qui les accompagne. Quand ce dernier laisse entendre qu’ils ne sont qu’une bande de Bisounours et qu’il semble se moquer, le plus jeune du groupe baisse les yeux, honteux. Ce genre de brimades, même gentillettes, ça a toujours du mal à passer chez le dessinateur. Plus jeune, le harcèlement qu’il a subi a commencé par ce genre de remarques futiles… Alors pour le coup, il se sent mal à l’aise. Entre ça et l’énervement de son ami, cela ne l’aide pas à rester calme. Il attrape nerveusement les coussins d’un des fauteuils avant de les replacer comme il les avait laissés, la dernière fois qu’il est venu là.

Lorsqu’Alex revient finalement à elle, ses yeux se posent sur la jeune femme, toujours silencieux. Il lui tend une bouteille d’eau, quand on lui demande, avant de reculer de quelques pas. Bruce ne tarde pas à poser des questions. Otis n’a toujours pas bougé, il se contente d’écouter, cherchant à comprendre, cherchant des réponses dans les propos de la brune. Mais quand son ami s’avance un peu trop près d’elle, l’air menaçant, le métis avance d’un pas, se tenant prêt à intervenir. Une idée stupide… Comme s’il pouvait retenir le géant ou l’empêcher de faire quelque chose. Qu’importe, il se rapproche avant de poser sa main sur le bras de son coéquipier. Est-ce qu’il la livrerait réellement à New Eden ? Il regarde son ami avec étonnement. Il hésite, un instant, avant de souffler quelques mots pour l’interpeller.« Bruce ! Regarde dans quel état elle est ?! Calme-toi… Elle est blessée, fatiguée… Je sais qu’on a besoin de réponses… Mais… » Peut-être qu’il tombe encore une fois dans le panneau. Peut-être qu’il est en train de se laisser attendrir par son état… Mais c’est plus fort que lui, c’est insupportable de la voir aussi amochée. Il ne peut s’empêcher de penser à Lucy, à ce bébé qui n’a pas à subir tout ça. « Laisse moi m’occuper de ses blessures… » Sans attendre la réponse de son ami, il prend l’initiative de s’approcher de la jeune femme, s’emparant de son sac qu’il ouvre, les mains tremblantes. Derrière lui, Kaz s’empresse de répondre à Bruce, le métis les écoute d’une oreille, se concentrant sur la jeune femme.

Il s’accroupit face à Alex, l’aidant à enlever sa veste qu’il pose sur son genou. Puis doucement, il attrape son poignet avant d’y appliquer de quoi désinfecter sa plaie, puis un bandage qu’il réalise rapidement. Il s’occupe ensuite de sa lèvre avant de lui demander. « Tu… Tu as mal ailleurs ? » Ses compétences en médecine s’arrêtent à ce qu’il vient de faire… Il aimerait en faire plus mais ce n’est pas possible. Un timide sourire étire ses lèvres alors que ses mains tremblent toujours, il se redresse, la veste d’Alex dans les mains. Puis tandis que Kaz poursuit, Otis recule de quelques pas avant de fouiller le vêtement. C’est dans la poche intérieur que ses doigts rencontrent un petit bout de papier. Il le sort avant de l’observer… Son visage se fige et il relève les yeux vers les autres avant de souffler. « Kaz a raison. Mateo existe… Re-Regardez… » Dans sa main se trouve une photographie d’un petit garçon, pas très âgé… Otis capte alors les yeux d’Alex, pour lui demander « Est-ce que c’est lui ? »


don't give up


Revenir en haut Aller en bas  
Peter S. Hayworth
Peter S. Hayworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 124
Sujet: Re: Even angels deserve to die   Mer 21 Avr 2021 - 20:10
Après mes paroles, je m'étais réinstallé tranquillement et je tirai sagement sur ma cigarette, m'arrêtant uniquement pour rigoler lorsque la jeune femme me prit à parti. Doucement, mon index et mon majeur vinrent tapoter ma tempe gauche, comme une consigne pour m'ordonner le calme et ça marchait. Enfin, je soupirais et haussais les épaules. "Tout doux, chaton. T'as pas entendu quand j'ai dis que je me moquais pas parce que j'en ai des comme ça ? Si j'avais voulu me moquer, j'aurais même pas pris la peine de te donner un conseil. J'disais juste, à ma façon, que j'aurais pas supporté mais que t'as d'la chance d'avoir des copains qui peuvent passer au dessus de tes mensonges." J'avais pas particulièrement le temps d'en placer plus que le bras droit de Connor m'ordonnais presque d'aller dehors pour fumer. Un sourire en coin, légèrement provocateur naquit sur mes lèvres et je m'installais confortablement dans mon siège, prenant même la peine de m'allumer un nouveau bâtonnet de tabac que je portais à ma bouche pour inspirer profondément la fumée. Quelque part, c'était comme faire un doigt d'honneur et comme si je lui disais que je comptais pas bouger d'un iota. Qu'il tente seulement. J'avais pas peur de me battre contre des Goliath, encore moins peur de prendre des coups. Sauf qu'il pouvait bien dire ce qu'il voulait et ordonner ce qu'il voulait, le Bruce mais moi j'étais clairement pas un des membres de son groupe et j'étais encore moins à ses ordres. Mon seul vis à vis, c'était Connor et c'était bien pour ça que j'avais accepté de faire la baby sitter pour le quatuor. Je savais d'ailleurs que je m'empêcherai pas de le lui rappeler, au grand coeur tendre qui s'énervait à présent.

Tandis que chacun y allait de ses paroles et de ses arguments, de ses questions et de ses réponses, je tapotais mon genou du bout de mes doigts, m'amusant même à faire quelques airs de chansons dont je me souvenais, comme Come as you are, de Nirvana. Je me faisais même la réflexion qu'un jour, il faudrait que je parvienne a trouver un cd de ce groupe, ça me changerai de la blonde qui tournait en boucle dans l'autoradio. Finalement, mon attention fût brusquement attiré par la voix de Bruce mais surtout à la mention de New Eden. Rapidement, le brun répondit suivit du métis. Sans me retenir aucunement, je sifflais, surpris et inquiet. "T'sais quoi, t'es le chef de l'escadron Bisounours - c'est toujours pas une moquerie - mais là t'y vas un peu fort." J'écrasais ma cigarette et je me relevais pour m'asseoir au sol, face à la brune. "C'est un mauvais plan de l'envoyer là bas. Déjà, t'as entendu "p'tit pote 1" si t'emmènes la fille, il y va. Et j'suppose que "p'tit pote 2" suivra aussi le mouvement, pour te montrer qu'il est pas du tout d'accord." que j'expliquais au grand baraqué sans jamais le regarder. "En plus, admettons que mademoiselle soit vraiment une traitresse, l'envoyer là bas, c'est lui donner une chance de vous vendre à l'ennemi. Et ils auront plus qu'à venir raser votre camp, p'tete en choper deux ou trois pour en faire des esclaves, des sacrifices ou j'sais pas quoi d'autre d'horrible." disais-je tout en essayant de maintenir le regard de la brunette.

Lentement je me relevais et prit sagement entre mes doigts la photo de l'enfant que je fixais attentivement, cherchant un semblant de ressemblance entre elle et lui. Une moue naquit sur mon visage et je soupirais. "Ton Matéo, là... Si tu y tiens, il serait temps de vraiment parler. Actuellement, on s'en fout de Connor, du camp, d'Alan et de tous les autres. Il faut aussi penser à ton cul. Et au sien, accessoirement. C'est pas en causant plus de dégats au groupe que tu vas arranger quelque chose et encore moins pousser les gens à faire revenir Connor. D'autant plus que s'il part, il viendra chez moi. Il se reposera comme il accepte que je le fasse chez lui." Bon sur ce plan, c'était faux puisque de toute façon, je ne comptais même pas rentrer dans mon "chez moi mais ils étaient pas obligés de le savoir, ça. "C'est qui ? Ton cousin ? Ton frère ? Ton p'tit voisin qu'à tout perdu ?" J'approchais un peu plus de la captive et glissais les doigts sur sa joue pour la caresser avec douceur, la faisant tourner vers moi. "J'ai une soeur, moi aussi. J'donnerai tout pour la retrouver et si elle était captive, j'aurai vendu mon âme pour qu'on la libère. Par contre, p'tete que moi j'aurais moins de chance que toi. J'aurais p'tete pas trois coeurs d'artichauts prêts à m'aider et à se rebeller contre le reste de ma nouvelle famille. Toi t'as cette chance alors, s'teuplait, pour toi, pour Matéo, dis quelque chose qui vaut le coup qu'on t'aide. Enfin, surtout eux." que je concluais enfin, étant le plus sincère du monde. Parce que oui, pour ma soeur, j'aurais pu trahir le monde entier mais si j'avais eu la possibilité d'avoir des amis dispo pour m'aider, alors clairement, j'aurais fais le choix de leur prendre la main.


WHY SO SERIOUS?
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2836
Sujet: Re: Even angels deserve to die   Mer 21 Avr 2021 - 21:14
Celle qui craque


Je détourne le regard, plus qu’honteuse quand Bruce me renvoi mes mots. Je ne suis pas loin de craquer. Je sens mes yeux piquer et mon souffle se faire plus court. Chaque respiration est douloureuse avec les séquelles des sévices d’Alan. Je ne l’avais jamais vu se mettre dans un tel était et j’ai beau me répéter que ce n’est pas ce que je voulais, cela ne change pas le résultat. Le mal est fait et c’est difficile de l’assumer. Oui Alan ment et si Bruce a nettoyé ma caravane, il a surement retrouvé les ongles que j’ai laissé dans la boiserie en me débattant ou les traces de cette lutte vaine contre ce monstre avant de réussir a fuir.

Suis-je vraiment une ingrate ? Le fou se plait aussi a me répéter cela, peut être le suis-je au final. Mes lèvres tremblent, comme mes mains, et un reflet de terreur passe dans mes yeux quand il propose de m’abandonner aux fameux NE. Je me souviens encore de ces mots sur ces gens, des violeurs, des monstres…. Et aussi ces promesses de ne jamais les laisser me prendre. J’imagine que cette promesse n’était valable que pour un membre de l’équipe. Je serais vivante ? Violée a répétition pour faire des bébés qu’on m’arrachera presque du ventre pour en faire d’autres reproductrices ou des soldats fanatiques qui se battront contre eux ? La mort que me réservait le fou semblait soudain presque douce a côté d’une vie d’agonie.

Je reste prostrée dans mon silence. Je ne me sens pas bien. Je ne sais plus ce que je dois faire.  Une fois de plus, la peur est la, perfide et me musèle. Seule la main de Kaz, toujours fermement autour de la mienne, m’empêche de ne pas sombrer. Quand il prend la parole je lève doucement les yeux vers lui. Oui Mathéo existe, oui, Kaz avait deviner ma situation avant tout le monde, mais au lieu d’un voir mon acte perfide, il a préféré regarder mon geste comme celui d’une sœur désespérée.

Otis essaye de temporiser la colère du géant des expendables. Il s’est rendu compte de mon état et je le regarde quand il me dit qu’il va me soigner sans tout de suite comprendre. Porter par les événements et la douleur, j’ai réussi a oublier l’entaille que m’a fait Milow pour me désarmer je me recule un peu lorsqu’il tend les mains vers moi avant de me souvenir que c’est Otis, qu’il ne me fera pas de mal et de me laisser docilement retirer ma veste et penser ma blessure. Je le remercie muettement d’un signe de tête.

Kaz n’a pas compris, c’est un aller simple que le sportif propose, il n’y a aucun billet de retour quoiqu’il puisse arriver. Quand il dit qu’il partagera avec moi mon sort, et je le sais capable de le faire, je commence a paniquer. Je ne fais même pas attention a Otis qui me demande si j’ai mal ailleurs. Cela serait tellement injuste. Je secoue frénétiquement de ma tête dans un « non non non » muet, regardant avec affolement Bruce puis Kaz. Jamais je ne permettrais ca. Je ne sais pas exactement ce qu’on pourrait faire a une personne aussi loin du moule rigide de ces gens et je ne veux pas le savoir comme je refuse que Kaz le découvre. Ma voix me semble faible, comme presque tout mon corps.

« Ne fais pas ca… »


Je sursaute quand Otis s’exclame que mon frère existe avant de saisir qu’il a trouvé la photo de Mateo. J’avale difficilement ma salive quand il me demande si c’est lui et, au bord des larmes, j’opine du chef en regardant ce petit visage que je ne rêverais surement jamais, qui m’attends depuis des mois.

C’est au tour de l’homme mystérieux de prendre la parole. Je reste a l’écouter tout en le suivant des yeux avec une certaine défiance. C’est un homme, je ne sais pas qui il est ni pourquoi il est avec nous et je le sens prompt a s’amuser de la situation. Pour moi, Connor l’a surement envoyé ici au cas ou les autres n’arrivent pas a faire ce qu’il faut. Plus détaché que nous, il arrive a resté plus lucide quant à la situation. Il ne semble pas impressionné le moins du monde par la colère de Bruce. Il a parfaitement raison, les NE pourraient vouloir des informations dangereuses pour les Expendables. Il fini par prendre ma précieuse photo et j’ai envie de lui arracher des mains. C’est tout ce qui me reste, la voir ailleurs qu’avec moi m’est presque aussi pénible que la douleur de mes cotes qui irradie a chaque respiration. Maudit soit Alan.

Sauvez mon cul ? Mais si je le fais, les Expendables vont exploser… qui va les sauver, eux ? Qui ira sauver Mateo ? Sauf que je sais qu’il a raison sur un point, Kaz me suivra dans ma chute… Je reste pensive avant de me raidit violemment et me reculer a heurté le dossier comme un chat terrorisé quand je sens son contact sur ma peau. Je lui lance un regard de pure terreur alors que l’odeur de tabac de ses mains me donne un haut le cœur. Je ne veux pas qu’on me touche, plus jamais… si je sais me raisonner dans mon état normal ou avec des personnes en qui j’ai confiance, cette soirée a été un supplice pour ce qui me restait de nerf. Je baisse les yeux au fur et a mesure qu’il parle. Je ne suis plus en état de raisonner, je vois Kaz qui m’encourage doucement a parler. Je suis perdue… je finis par me lancer avec presque une forme de douleur qui le serre la gorge :

« C’est mon petit frère, il a 7 ans, je ne sais même pas s’il est toujours vivant… ca fait des semaines qu’elles refusent que je lui parle. »


Je tourne doucement ma tête vers Bruce, parler me fait mal a ma lèvre ouverte et ma joue a surement déjà pris une vilaine teinte bleuâtre là ou Milou m’a frappée.  Le sportif n’a pas mérité ce qui lui arrivait ce soir. Je sens une larme qui roule sur ma joue et je sais que ca ne sera surement pas la dernière.

« Je suis désolée Bruce… je…. je ne pensais pas un mot de ce que j’ai dit et… j’ai tiré loin de toi…je te le jure...  je… je voulais juste que vous me voyez comme Connor me voit pour arrêter de diviser l’équipe…Si lui est le leader, tu es le cœur de ce groupe, je savais que tout le monde réagirait dans même sens… je… pardonne moi… »

J’ai tout raté, tout, même ça je n’ai pas été capable de le mener a bien. Quelle grande espionne ! Sauf que, je ne suis qu’une électricienne qui a été choisi parce que j’étais sacrifiable et qu’elles avaient un moyen de pression sur moi, en fait, même deux.

« Connor a juré de sauver Mateo et Violet… mais vous ne vous rendez pas compte de ce qu’il a en face de vous. Elles étaient des combattantes avant l’épidémie. Elles sont redoutables, organisées et équipées. Elles ont déjà réussi a faire tomber des groupes entier pour s’amuser avec leur membre avant de les revendre. Si vous partez sans être capable de vous entendre, avec un leader qui doute et son bras droit qui n’est pas en accord avec lui… elles vont gagner. Je refuse que vous finissiez dans cage pour assouvir leur vengeance vis-à-vis de Connor… »


Je serre mes points et un sanglot m’empêche d’aller plus loin. On va me traiter d’idiote, me dire que je m’en fait pour rien, qu’ils sont les plus forts… personne ne m’écoute ou ne prend au sérieux. Si je n’ai pas osé parler avant, certes, il y a la peur d’Alan, mais aussi celle qu’ils foncent tête baissée dans un piège. J’ai entendu leur promesse de prendre des alliés, de faire un plan, mais, de ma caravane, personne n’a pris la peine de m’expliquer les choses. On m’a laissé seule avec mes angoisses a me sentir impuissante devant ce qui pourrait se finir en bain de sang.

Je m’en fiche qu’ils me jugent, qu’ils me tuent et si je dois aller chez les NE pour qu’ils s’en sortent et sauvent les enfants, ca sera plus que volontiers que j’irais service d’animal de reproduction. Mais pour le moment je ne vois qu’un groupe déchiré, par ma faute, et une issu funeste pour tout le monde.



Codage par Libella sur Graphiorum


La vie n'a rien de magique
Revenir en haut Aller en bas  
Peter S. Hayworth
Peter S. Hayworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 124
Sujet: Re: Even angels deserve to die   Mer 21 Avr 2021 - 21:52
Son mouvement de recul me fit sourire tristement. Il y avait des choses plus flagrantes que les autres. La peur d'autrui, c'était quelque chose qu'il était difficile de combattre. Je reculais ma main pour ne pas l'effrayer un peu plus. J'ignorai tout de sa vie, de ses traumas, de ses batailles mais s'il y en avait une chose que je comprenais, c'était ça : se battre pour les siens et tout faire pour qu'on nous les rende. Je savais que ma soeur m'attendait quelque part, qu'elle patientait pour que je vienne la sortir de la cage où elle se trouvait. J'étais persuadé qu'elle était vivante alors Hoani devait l'être. C'était certain. Avec beaucoup de douceur, je glissais la photo à sa propriétaire et vins regarder les autres hommes qui encerclaient la captive, m'arrêtant longuement sur Bruce pour finalement retourner m'asseoir au sol. "Bien, on avance." que je déclarais alors que c'était l'évidence même, comme le nez en plein milieu du visage. Et maintenant. Mes doigts vinrent jouer sur la barbe couvrant mon visage, tandis que je réfléchissais à ses paroles. Au moins, elle avouait qu'elle était infiltrée, la brune et c'était un bon début. Aussi, elle s'excusait, tentait d'expliquer son raisonnement et le pourquoi du comment. Je soupirais alors avant de me recoiffer et observais la jeune femme une seconde.

"Du coup, p'tit chat, maintenant qu'on a la vérité, tu penses pas que ça remet en cause pleins de trucs ? Est-ce que ça valait vraiment le coup de tout foutre en l'air et de te retrouver ici, alors qu'au camp ils sont probablement en danger ?" demandais-je simplement. On aurait pu croire que j'enfonçais le couteau dans la plaie, bon, c'était un peu le cas mais avec mes nombreux suivis psychologiques, y avait une chose que j'avais retenu, c'était qu'il fallait faire face à ses erreurs, en parler et les accepter. J'peux pas dire que je le faisais souvent, sinon j'serai pas là mais s'il y avait, ne serait-ce qu'une chance qu'un autre groupe évite une fin tragique, alors peut-être que ça vaudrait le coup de tenter, non ? Lentement, je croisais mes bras et observais tour à tour les Expendables. Si certains désapprouvaient, j'm'en fichais complètement. C'était là, la différence entre les Bisounours et moi. Ils étaient bons et confiants, moi j'étais juste un mec qui faisait pas semblant d'être de ce genre. "Maintenant, j'vais te faire une proposition, chaton. Tu nous dis tout sur tout, sur ce camp de Divas ou j'sais pas quoi. Le système de sécu, combien ils sont, les armes, tout ce que tu peux nous dire, sans jamais rien nous cacher et en échange, j'te promet que moi aussi, j'irai sauver ton frangin. Deux personnes différentes te donnent leur parole. Moi c'est plus compliqué, tu m'connais pas mais raison de plus. J'suis pas impliqué dans vos histoires. Vois ça comme un contrat. Tant qu'on est liés par ce contrat, si Connor arrive pas à le ramener, j'ferai ce qu'il faut pour que vous vous retrouviez, comme ça, même s'il abandonne l'affaire, - je pense pas qu'il le fera - pas de risque. T'en dis quoi ?" Personnellement, je trouvais l'échange pas si mal. Elle donnait les infos et je l'aidais en retour. Est-ce que ça valait le coup de vraiment se plonger dans ce genre d'histoire ? Non. J'aimais pas les problèmes et encore moins régler les emmerdes des autres, j'avais suffisamment donné chez les IF mais c'était plutôt mon coeur de grand frère qui parlait. Ce besoin de réunir des familles, c'était comme une façon de me racheter auprès d'Hoani d'avoir trop tardé à la sauver des griffes des enfoirés qui la retenaient encore.


WHY SO SERIOUS?
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Even angels deserve to die   
Revenir en haut Aller en bas  
- Even angels deserve to die -
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: