The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -43%
-43% sur la carte mémoire microSD SanDisk ...
Voir le deal
104.66 €

Unlikely scenarios
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Arthur Parrish
Arthur Parrish
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 73
Sujet: Re: Unlikely scenarios   Jeu 20 Mai 2021 - 16:29
Il lui lance un regard de travers, dans lequel brille pourtant une lueur d’amusement. Evidemment, il ne peut pas lui tenir rigueur de sa brûlure, et ne peut s’en prendre qu’à lui. C’est son impatience qui, comme toujours, le trahit et le pousse à faire n’importe quoi. S’il en fallait une, c’est une nouvelle preuve qui s’ajoute à une liste déjà bien trop longue. Goûtant un autre morceau, il s’émerveille des saveurs de ce beignet. Haussant les épaules à la question de la blonde, il baisse les yeux vers la pâtisserie qu’il tient entre ses doigts effilés. J’suis comme tous les mecs tu sais, pour moi y a que ma mère qui sait cuisiner… Il a des tas de souvenirs de sa génitrice en cuisine ; riant avec ses fils tout en préparant leur gâteau d’anniversaire, pleurant en silence au-dessus de l’évier, s’efforçant de masquer son chagrin alors que son couple se délitait… Isabel n’était peut-être pas un chef étoilé mais elle était indubitablement une cuisinière hors-pair, et une mère extraordinaire. Cette pensée lui rappelle d’ailleurs qu’il ne l’a pas vue depuis un moment, et il se reproche immédiatement ce manquement à son devoir filial. Il a été tellement préoccupé par Elliot ces derniers temps, qu’il en a oublié des pans entiers de sa vie.

Elliot lui parle et le ramène à lui. Non merci, c’est très bien tout seul, refuse-t-il poliment. Il aime le sucre, mais par petite dose, et il craint que l’ajout de sirop ne l’écœure et lui gâche le goût du beignet. Avalant une gorgée de café pour faire passer son trouble – l’image de sa mère flotte encore à la lisière de son esprit – il secoue pensivement la tête. Non, j’ai l’impression de connaître par cœur la bibliothèque. Il y a pourtant un nombre de livres conséquent, bien plus qu’il ne pourrait effectivement en lire dans toute sa vie. Mais il ne s’intéresse qu’aux rayons étiquetés fiction. Les livres de développement personnel, les commentaires de la Bible, les recettes de cuisine, tout cela, il le laisse aux autres. Le problème, c’est que les livres ne sont pas une priorité dans les expéditions et il n’en rentre pas de nouveaux. Il faudrait que j’aille voir les bibliothèques des autres districts, mais je suis très occupé par le boulot. Ce n’est pas un si gros mensonge que cela. Si ses cours ne changent pas beaucoup d’une année à l’autre, le travail de correction reste constant et l’occupe toujours une partie de la soirée. Mais ce n’est pas ce qui l’a détourné des livres… D’un geste de la main, il balaie ses remerciements. Je t’en prie, c’est normal… entre amis.

Picorant dans la mie moelleuse du beignet, il laisse s’écouler un instant de silence avant de relever la tête vers elle. Ta famille te manque ?... Ils ont parlé de leur vie d’avant, de la famille qu’ils avaient – et pour lui, ont encore – mais jusqu’à maintenant, Elliot est restée plutôt discrète sur ses émotions. Sans doute par crainte que quelqu’un ne l’entende et rapporte ses propos à quelque haut dignitaire susceptible de la faire arrêter. La seule idée que la jeune femme subisse un quelconque châtiment le fait frissonner d’horreur. Tant que ces atrocités ne touchaient pas son entourage, Arthur pouvait détourner le regard. Chasser ces images, les enfouir dans un coin de son esprit et jeter un voile pudique dessus. Mais depuis qu’il a pris conscience de ses sentiments pour elle… La possibilité qu’elle puisse être blessée le hante et le terrorise.



    no saint, no savior / your revelations don't look nothing like the pictures, you read between the lines and don't stick to the scriptures. you only follow rules if others follow with you.
Revenir en haut Aller en bas  
Elliot Müller
Elliot Müller
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 225
Sujet: Re: Unlikely scenarios   Lun 24 Mai 2021 - 16:39

J’arque un sourcil quand Arthur me répond qu’il est simplement comme tous les hommes, qu’il n’y a que la cuisine de sa mère qu’il apprécie.

- Tu m’apprends quelque chose. C’est nul franchement, de penser comme ça.

Je retrouve rapidement mon sourire cependant, puisqu’il dit aimer mes beignets. Ça veut dire que ma cuisine est presque équivalente à celle de sa mère ? Je suis comme prise un petit sentiment de compétition d’un coup, j’ai envie de la surpasser sa cuisine. Cooper ne m’a jamais fait de remarque jusqu’à présent. Il n’est pas super difficile non plus et mange avec appétit. Je ne sais pas pourquoi j’ai envie de me prouver plus à Arthur…

Il refuse d’ailleurs le sirop que je lui propose et mon sourire s’élargit. Je suis pareille en fait. Trop de sucre tue les saveurs, mais mon père lui n’en avait jamais assez. J’aime le goût de la pâte, le goût de la confiture, celui du sucre en poudre, le mélange des textures. À mon goût à moi, ça gâche un peu tout le sirop, puisque ça noie tout ça, toutes ses différences qui se marient bien.

- Je dois avouer que moi aussi j’ai déjà lu une bonne partie de ce qui s’y trouve. Bien avant d’arriver ici en fait… J’imagine que ce n’est pas une priorité de ramener d’autres œuvres, sauf si ça traine du rôle réducteur des femmes pour bien nous bourrer le crâne. Oui, j’imagine que tu dois être occupé ! Les autres bibliothèques, je n’y suis pas allée encore, ce n’est pas bête.

Je m’accoude au comptoir en y réfléchissant, en me demandant si je pourrai aller si loin dans Walla Walla seule. Sans doute ? Non ? Je sais que pour beaucoup de choses, je dois être accompagnée comme une enfant, mais pour une bibliothèque, ça passe non ? C’est Arthur qui me ramène sur la planète Terre en balayant mes remerciements. ÇA me fait vraiment plaisir qu’on soit amis, mais la façon qu’il a de le dire… je ne sais pas... Ça sonne drôle à mes oreilles, je me sens drôle à l’intérieur. Je ne vais pas commencer à faire ma difficile quand même ! J’ai tellement de chance de m’être entourée des gens que j’ai autour de moi, je ne vais pas me mettre à rouspéter sur je ne sais quoi. Hors de question.

On profite un peu du silence d’un coup. J’apprécie toujours qu’avec Arthur on soit confortables dans ces moments-là. Je ne sens pas la pression de parler, d’aborder mille et un sujets, tout se fait toujours avec tant de naturel. Comme avec Tasya en fait. Ce moment sans paroles est alors brisé quand mon ami me pose une question au sujet de ma famille.

Mes yeux retrouvent les siens et y plongent l’espace d’un instant, tandis que mon cœur se serre dans ma poitrine. Je lâche un soupire avant de me redresser et de retirer mes coudes de sur le comptoir.

- Tu ne peux pas t’imaginer. Que je souffle le cœur lourd. Tu as de la chance d’avoir la tienne. Je t’envie je l’avoue. Ta mère, ton frère, Judith… Tes enfants... Pourquoi j’ai ce goût amer en bouche ? Je ne peux pas jalouser mon ami, c’est pas juste pour lui ! J’ai beau essayer de poser des questions, tu sais comment s’est. Si on a pas beaucoup parlé de nos vues sur le régime de Walla Walla, c’est que je m’en abstiens le plus possible avec lui. Pas que je ne lui fais pas confiance, mais je n’ai pas du tout envie qu’on se confronte peut-être dans nos idées.

Je fais l’autruche à vrai dire. Je sais que c’est peut-être idiot, mais je n’ai pas envie de perdre Arthur en fait.

- Comment va ta petite famille d’ailleurs ? Que je lui demande en essayant de faire preuve d’entrain, alors que finalement… Je ne sais pas si j’ai vraiment envie de savoir. Tu n’es pas trop absorbé par le travail au moins ? Tu peux te reposer ? Ça, c’est plus sincère.


Freedom
IN MY HEAD
A SOUL ON FIRE AND A WILL TO LIVE

Revenir en haut Aller en bas  
Arthur Parrish
Arthur Parrish
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 73
Sujet: Re: Unlikely scenarios   Mer 26 Mai 2021 - 22:59
Sa réponse semble surprendre la jeune femme et il devine, à son ton, qu’elle ne l’apprécie pas vraiment non plus. Il y a pourtant un fond de vérité, tristement machiste, dans sa réflexion. Leur société, avant même son effondrement et sa renaissance sous cette forme, privilégiait l’apprentissage de la cuisine pour les femmes, les épouses, les mères. On laissait aux pères le soin de jouer avec les enfants, et aux mères, celui de préparer le goûter. Rien d’étonnant donc, à ce qu’une majorité de personnes grandissent avec le souvenir ému de la cuisine maternelle – et à fortiori les hommes.

Il balaie cependant cet échange. La conversation dérive, comme à chaque fois, sur les livres, et il repense avec nostalgie aux études qu’il avait entreprises. A l’heure qu’il est, Arthur pourrait être en train d’achever son cursus, peut-être même de travailler dans une maison d’édition. La perspective de lire chaque jour les manuscrits reçus par dizaines, de dénicher le diamant brut et de le polir jusqu’à le présenter au public… ce frisson est mort en même temps que des millions de personnes à travers le monde, et le jeune homme le regrette chaque jour. En y réfléchissant bien, et en prenant en compte le nombre d’habitants, il y a forcément parmi eux des écrivains en herbe… des écrivains qui, même à cette petite échelle, seraient heureux de voir leurs œuvres publiées. Une piste à méditer, et qui lui permettrait peut-être de se dégourdir un peu l’esprit.

On pourrait y aller ensemble, si tu veux. Plus qu’à l’intérêt d’Elliot, qui ne pourrait sans doute pas se déplacer seule, c’est avant tout au temps passé avec elle qu’Arthur pense. Egoïstement, il ne voit que le trajet, les heures écoulées entre les rayonnages, les coups d’œil furtifs et le plaisir éphémère d’être à ses côtés. La moindre occasion est bonne à prendre pour satisfaire son appétit, pour combler ses attentes.

Puis il pose la question de trop, celle qui amène sur le visage de la jeune femme un air qu’il ne pensait pas voir un jour. Elle n’a jamais véritablement été heureuse ici, il le sait, mais la tristesse profonde qui se peint désormais sur ses traits l’atteint en plein cœur. Honteux, il ne baisse pourtant pas le nez. Il lui doit d’affronter en face le chagrin qu’il a provoqué. Elliot, je suis désolé, je… j’ai pas réfléchi, dit-il, sourcils froncés par la supplique. Désolé d’être un tel idiot, de ne pas avoir pensé, un seul instant, qu’elle comparerait leur situation. Et de n’avoir pas pensé que l’évocation de sa famille, à lui, lui ferait aussi mal. Qu’il regretterait autant ses choix passés.

Esquissant un geste vers la main de la jeune femme, il se rétracte finalement, et glisse les siennes entre ses cuisses, mortifié. Lèvres mordues, il hausse les épaules, cherchant un moyen d’esquiver la question. Ils vont bien, merci… Vraiment, il n’a pas envie de parler d’eux. D’invoquer dans cette cuisine l’image de Judith et de leurs enfants, de ce ventre qui s’arrondit peu à peu et qui forge une nouvelle chaîne à son doigt. Plus que jamais, son alliance pèse une tonne, et son cœur semble fait de pierre. Attrapant maladroitement sa tasse, Arthur la renverse sans le vouloir, le liquide chaud se répandant autant sur le comptoir que sur ses cuisses. Merde, crie-t-il sous l’effet de la brûlure. Une distraction comme une autre, certes, mais passablement douloureuse.



    no saint, no savior / your revelations don't look nothing like the pictures, you read between the lines and don't stick to the scriptures. you only follow rules if others follow with you.
Revenir en haut Aller en bas  
Elliot Müller
Elliot Müller
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 225
Sujet: Re: Unlikely scenarios   Ven 28 Mai 2021 - 18:23

Je balaye ses excuses d’un revers de main. Ce n’est pas grave qu’il me demande au sujet de ma famille, non au contraire je suis contente qu’il s’y intéresse en fait. Beaucoup préfèrent éviter le sujet, par pitié à n’en point douter.

- Ne t’inquiète pas. Que je lui réponds avec un sourire sincère. Je ne veux pas que l’on commence à éviter certains sujets par peur ou quoi que ce soit du genre.

C’est ce que j’apprécie chez Arthur, l’on parle de tout et n’importe quoi, enfin pratiquement ! Je ne supporte pas de voir cet air sur son visage non plus, il regrette, il est inquiet, il s’en veut. J’ai un geste pour lui toucher la main, mais je l’avorte rapidement. Ce ne serait peut-être pas un geste à poser, je crois, pas ici, pas en ne sachant pas quelles sont ses vues sur New Eden et leur régime de terreur. Je ne sais pas si je veux le savoir et j’évite soigneusement tout ce qui pourrait nous mener sur cette conversation. J’ai trop peur d’être déçue, trop peur de le perdre pour une idéologie aussi tyrannique. Juste d’y penser… Ça me tord le cœur. Sans doute parce que j’ai peu d’amis, c’est sans doute pour ça. Je ne veux pas perdre le peu de gens que j’ai autour de moi.

- Ça me ferait bien plaisir pour les bibliothèques. Si ta femme n’y voit pas d’inconvénient bien entendu. Je ne voudrais pas t’attirer des soucis. C’est mon tour d’avoir cet air inquiet sur mes traits.

Je joins mes mains dans mon dos, comme pour les empêcher d’être visibles, pour ne pas être tenté de poser un geste déplacé parce que je suis un peu plus tactile que la moyenne.

Arthur me dit brièvement que les siens vont bien, avant d’accrocher sa tasse de café brûlant et de tout renverser sur lui.

- Oh ! Arthur, ça va ?!

Je ne réfléchis pas et j’attrape un linge pour courir jusqu’à lui et commencer à éponger le café bouillant sur ses cuisses. Je me stoppe, mais peut-être un peu trop tard et je me rends compte de ce que je fais. Les joues écarlates je fais un bond de recule en réalisant ma connerie.

- Je… je… je… J’arrive plus à parler, bravo. J’aurais pu en rire dans un autre contexte, mais ici… avec lui. Excuse-moi, je n’ai pas réfléchi, je voulais juste t’aider, je suis vraiment incroyablement intensément désolée, je ne voulais pas… je… J’ai envie de disparaître entre les lattes du plancher.


Freedom
IN MY HEAD
A SOUL ON FIRE AND A WILL TO LIVE

Revenir en haut Aller en bas  
Arthur Parrish
Arthur Parrish
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 73
Sujet: Re: Unlikely scenarios   Sam 29 Mai 2021 - 23:34
Elle le réconforte, bien sûr. C’est lui qui lui cause du chagrin, elle qui souffre de ne pas savoir ce qu’il est advenu de ses proches, et c’est elle qui le réconforte. Merde, il est vraiment le dernier des cons. Un imbécile fini, un idiot. Avalant sa salive, Arthur adresse un sourire contrit à Elliot, ses longs doigts effilés coincés entre ses cuisses. Appuyée sur le barreau du tabouret, sa jambe est pourtant agitée de soubresauts nerveux, qu’il n’essaie même pas de contrôler.

T’en fais pas pour ça, ça ira, dit-il sans se départir de son air désolé. Judith n’a jamais été du genre jalouse avec lui, lui accordant une confiance totale quoi qu’il se passe. Il faut dire aussi que jusqu’à l’arrivée d’Elliot, il a eu assez peu d’amies féminines… La plupart des femmes qui fréquentent leur maison sont des épouses, qui viennent essentiellement pour passer du temps avec Judith. Arthur ne fait que les saluer avant qu’elles ne disparaissent au salon et que lui quitte la maison, ou s’enferme dans son bureau. Ces réunions sont le jardin secret de son épouse et pour rien au monde il ne voudrait s’y immiscer. Baissant le nez sur sa tasse, il commence à tendre la main vers elle. De toute façon, si je lui dis que je travaille tard, elle ne dira rien.

Lorsqu’il renverse sa tasse, le bruit de la céramique semble résonner dans le vide de la maison, à peine couvert par son exclamation douloureuse. Aussitôt, Elliot se précipite pour l’aider, armée d’un torchon et épongeant ses cuisses malgré ses protestations. Déjà rougi par la douleur, le visage d’Arthur vire au cramoisi et il s’efforce de repousser les mains de la jeune femme. Elliot ! Elliot, arrête ! Ça va, je t’assure ! Elliot ! Il ne sait pas vraiment s’il fini par se faire entendre ou si elle prend conscience seule de son geste, mais elle s’interrompt subitement et recule d’un pas, mortifiée. Les cheveux en bataille, les joues pivoine, Arthur relève le nez vers Elliot, dans un instant de silence qui s’étire à l’infini.

Puis, sans plus réfléchir aux conséquences de son geste, il franchit la distance qui les séparent et attrape son visage en coupe, plaquant désespérément ses lèvres sur celles de la jeune femme.

Le fracas du tabouret qu’il renverse dans son geste empli l’espace, mais Arthur ne l’entend pas. Tout entier absorbé par ce contact, par le goût sucré qui s’attarde sur les lippes d’Elliot. Il semble tenir entre ses doigts tous les trésors du monde, et s’accroche à elle à la recherche de son oxygène. Si elle le repousse, il refuse de céder. Si elle lui répond… c’est son univers tout entier qui s’illumine.



    no saint, no savior / your revelations don't look nothing like the pictures, you read between the lines and don't stick to the scriptures. you only follow rules if others follow with you.
Revenir en haut Aller en bas  
Elliot Müller
Elliot Müller
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 225
Sujet: Re: Unlikely scenarios   Dim 30 Mai 2021 - 18:07

Tous les deux aussi rouges que le cramoisi, je regrette amèrement mon geste naïf. Ce désir d’aider, de soulager la douleur, sans trop réfléchir et par simple impulsivité. Je ne suis pas impulsive de nature, mais de voir quelqu’un que j’apprécie souffrir, je…

Nos regards se croisent, je me sens honteuse, mais avant de pouvoir à nouveau bafouiller des excuses, Arthur se lève d’un coup et je sens ses mains se poser de part et d’autre de mon visage, puis ses lèvres se poser contre les miennes. Les yeux grands écarquillés, sous le choc, le monde autour de nous se fait silencieux d’un coup, complètement étouffé par les bruits des battements de mon cœur qui emplissent mes oreilles. J’ai l’impression que mon cerveau vient de faire un court-circuit. J’ai un mouvement de recul, mais Arthur ne me laisse pas m’enfuir.

Mon cœur bat à tout rompre, j’ai un petit vertige. J’ai l’impression d’avoir une armée de papillons dans l’estomac, aux ailes métalliques m’infligeant d’innombrables estafilades douloureusement délicieuses. Je… je ferme les yeux et je me détends un tout petit peu. L’espace de quelques secondes, je crois que je m’abandonne un tout petit, avide des sensations que je ressens, avide en fait de ce que je redécouvre en moi, de ce que je découvre même alors que mon ami m’embrasse.

C’est peut-être que l’excitation de l’interdit ? Je me sens peut-être vraiment seule, puisque Cooper n’est pas là ? J’ai besoin d’affection sans doute… Ou peut-être que je… Non. On ne peut pas. Je ne veux pas aller là dans mon esprit, je ne peux pas y aller en fait.

Mes mains trouvent ses avant-bras et glissent contre ceux-ci. Il faut qu’on arrête, mais j’ai du mal moi-même à le repousser. Qu’est-ce qu’on fait ? Comment on en est arrivé là ? Mes mains se referment sur ses poignets, mais je ne les repousse pas encore, égoïste malgré la peur et la culpabilité qui me tiraille méchamment, mais je n’ai pas le choix, nous n’avons pas le choix. Alors je le repousse, et nos lèvres se séparent finalement. Je cherche un peu mon souffle, étourdi par ma respiration un peu trop rapide et les battements affolés de mon cœur.

Je n’ose pas le regarder dans les yeux. Honteuse, mais aussi inquiète de ce que je pourrais faire. Je ne peux pas faire ça à Cooper. Je ferme les yeux un petit instant en me mordant la lèvre inférieure. Il faudra que je lui dise ce qu’il s’est passé, je lui dois ça. J’ai peur de sa réaction. Je m’en veux. Terriblement, parce que j’ai aimé qu’Arthur m’embrasse, vraiment. Parce que ce n’est pas pareil avec mon mari. Parce qu’il a confiance en moi et j’ai l’impression d’avoir trahi celle-ci. Parce qu’Arthur et moi on pourrait avoir de sérieux problèmes, parce que je me demande si ce n’est pas de ma faute s’il m’a embrassé et qu’il se met dans une position pareille…

- Arthur… On… on ne peut pas. Je n’ai toujours pas lâché ses poignets. J’en suis tout simplement incapable. J’ai peur qu’il disparaisse. Je ne veux pas encore me séparer de sa chaleur. Je ne sais pas ce qui se passe et ce que je veux, je ne comprends rien, ma tête est un véritable capharnaüm. Ce que je sais sans aucun doute, c’est que je ne veux pas le perdre. Je ne peux pas le perdre. Vaut mieux oublier ce qui vient de se passer.

Faire comme si rien ne s’était passé. Oui voilà. Une petite erreur. Le stress sans doute, voilà tout ! L’ennui, la solitude… J’ai été faible, mais on ne m’y reprendra plus. Je vais le dire à Cooper, nous allons en discuter, puis voilà on va avancer. Je suis en mode panique, je pense. Je relâche enfin les poignets d’Arthur et je m’écarte un petit peu pour mieux me pencher et récupérer le linge que j’ai fait tomber sous la surprise un peu plus tôt.

- Je peux te prêter un pantalon de Cooper si tu veux. Je n’ose toujours pas relever les yeux. Je vais juste nettoyer le comptoir et je te refais un café. Le déni, je sais que c’est stupide, mais c’est la seule chose qui me fait tenir bon en cet instant.


Freedom
IN MY HEAD
A SOUL ON FIRE AND A WILL TO LIVE

Revenir en haut Aller en bas  
Arthur Parrish
Arthur Parrish
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 73
Sujet: Re: Unlikely scenarios   Sam 5 Juin 2021 - 0:56

Il la sent d’abord réticente, surprise, mais pas dégoûtée. Pas furieuse. D’ailleurs, passé le premier instant, elle s’ouvre même un peu… Lentement, avec hésitation, elle l’effleure, s’agrippant à ses bras, à ses poignets. Cherchant, quelque part, un soutien auquel se raccrocher. Encouragé par ce geste qu’il prend pour une invitation, Arthur accentue le baiser, se risque même à caresser du pouce la peau douce de sa joue.

Mais, loin de l’inciter à plus, Elliot fini par le repousser. Par le rejeter, même. Sitôt le contact rompu, Arthur se sent orphelin. Comme si tous les matins du monde venaient de mourir sur ses lèvres, parce qu’elle vient de lui dire non. Parce qu’elle le supplie d’oublier, de faire comme s’il ne s’était rien passé. Parce qu’elle nie même jusqu’à l’existence de ce baiser – ce geste fou, désespéré, d’un homme rongé par la douleur de l’absence.

Elliot, je -…, articule-t-il péniblement. Mais les mots restent bloqués dans sa gorge, emmêlés, empêtrés dans le fracas de ses émotions. Il a joué, et il a perdu. Il a tenté sa chance, et elle n’en a pas voulu. Il vient probablement de tout gâcher, en vérité. Pas seulement ses espoirs, ses rêves, ses idéaux ; mais aussi leur amitié.

Levant un regard douloureux sur elle, Arthur ne parvient pas à détacher les yeux de son visage. Traquant la moindre trace de mensonge. Cherchant à soulever le masque, pour découvrir la vérité. Le rejette-t-elle avec sincérité ? Le déteste-t-elle, désormais ? Pourra-t-elle lui pardonner, surtout ? Autant de questions dont il cherche les réponses dans les yeux fuyants d’Elliot.

Alors qu’elle se relève et lui propose un pantalon de son mari, Arthur se fige. Non, merci, répond-t-il avec raideur, refusant du même coup le pantalon et le café. Il vaut mieux que je rentre. Ces mots lui arrachent la bouche, allument un incendie dans le creux de son estomac. Il a envie de les ravaler aussitôt, de se traîner à ses pieds et de la supplier d’avouer la vérité. La vérité nue, et pas ce masque de faux naturel dont elle s’est parée.

Mais Arthur reste immobile, les bras le long du corps et les poings serrés, les ongles enfoncés dans la chair de sa paume, à s’en déchirer le derme. Tournant les talons sans un regard pour Elliot, il se dirige vers la porte d’entrée. Mais à nouveau il se fige, juste avant de quitter la cuisine. Je suis désolé…

Puis il prend la fuite, la laissant seule au milieu du désordre.



    no saint, no savior / your revelations don't look nothing like the pictures, you read between the lines and don't stick to the scriptures. you only follow rules if others follow with you.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Unlikely scenarios   
Revenir en haut Aller en bas  
- Unlikely scenarios -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: