The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-33%
Le deal à ne pas rater :
Moustiquaires ajustable pour fenêtre avec toile 150×180 cm
11.99 € 17.99 €
Voir le deal

Toi, moi, et ma p'tite aiguille.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Reese B. Maddox
Reese B. Maddox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2173
Sujet: Re: Toi, moi, et ma p'tite aiguille.   Lun 19 Avr 2021 - 14:06
Je crois que je comprends l'idée surtout, ça fait sens, que je lui confie d'une voix douce l'espace d'une seconde. J'analyse rapidement tout ça dans ma tête : Je suis pas d'accord avec toi, j'interviens cependant pour lui dire ça, même si c'est absurde. Les tatouages sont les dessins dans des livres et les cicatrices... Des lignes qu'on peut parcourir...

C'est comme ça que je le vois en tout cas. J'ai eu des partenaires nombreux, avec des marques vilaines, et je pense que jamais ça m'a rebuté d'une quelconque manière. La chance que j'ai, c'est d'avoir un corps totalement vierge de ces marques mais outre ça, est-ce que ça empêche vraiment ma souffrance par exemple ? Est-ce que j'ai moins mal que d'autres ? Je crois pas que les choses fonctionnent comme ça de toute façon.

C'est une histoire que ça raconte, qu'elle soit belle ou non, c'est pas le plus important, toutes les cicatrices sont belles quand on sait comment les regarder ou alors quand elles nous parlent, et je crois en ça en fait.

Je baisse les yeux, relâchant les mains de Chris. Le fait de lui parler de cette manière me permet de relativiser tout ce qu'on se dit, et ça me fait du bien. Il me prévient, ce côté attentif me convient bien il faut dire. Je le scrute néanmoins avec méfiance, parce que c'est dans mon ADN de faire attention.

Ok, je souffle un grand coup avant de lui désigner la zone en question : Je veux que ça soit sur l'avant-bras droit, pas de couleur, mais des pointillés et des tracés fins, et je suppose que si je te dis que j'ai envie de me prendre un verre d'alcool, tu vas essayer de me casser la gueule, hein ?

Le dessin, il l'a. Et c'est son œuvre. Très belle œuvre, elle me parle, elle me fait penser à ce que je suis au passage, à tout ce que je peux être en tout cas.

Je vais résister à cette idée, très fort, ça m'occupera l'esprit, que je lui souffle enfin en haussant les épaules, l'air de dire que l'effort vaudra la peine.


I'll face the night and I'll pretend
I got Something to Believe in

Revenir en haut Aller en bas  
Chris Edison
Chris Edison
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
Chasseur de primes
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 579
Sujet: Re: Toi, moi, et ma p'tite aiguille.   Lun 19 Avr 2021 - 17:12
- Question de point de vue je suppose. J'ai toujours préféré les tatouages aux cicatrices. Et ironiquement, même s'il est immense, je n'ai qu'un seul tatouage, alors que je me traine.. une sacrée quantité de cicatrices. Je relevai un peu les yeux vers elle, pour étirer un sourire malgré moi. J'aime bien ta vision des choses, elle est.. poétique.
Ça fait de moi l'un des dessinateurs de ton livre de vie ? C'est pas rien, comme charge.. Et comme honneur.


J'avais fini par vivre avec mes cicatrices sans plus les remarquer. Elles étaient là, elles faisaient partie de moi, et comme on oublie un grain de beauté, j'avais oublié ces marques. Souvent c'est Aamir qui me les rappelait en les effleurant, en questionnant silencieusement leur origine.

-C'est là que je veux bien te rejoindre : les histoires ne sont pas toujours belles, celles qu'on raconte sont parfois sombres. Et les cicatrices sont rarement joyeuses. Il faut aimer les histoires d'horreur pour certaines. Et je parlais en connaissance de cause.

Doucement, ce fut à moi de prendre ses mains entre les miennes. Je les parcourus délicatement, les yeux oscillant entre sa peau d'albâtre et son regard, pendant qu'elle m'expliquait les derniers détails de ce qui allait suivre.
C'est tout bon pour moi. Et sur une note plus légère, je levai son poignet pour porter sa main à mes lèvres qui, comme dans un vrai baise-main, ne la touchèrent en aucune manière. Puis je la relâchai et partis récupérer mon matériel.

- Je nettoie la zone une première fois. Je reproduis le dessin sur ta peau, directement. Puis si ça te convient toujours, on passe à la meilleure partie de session, celle où tu douilles ta race parce que je fais ça à la main dans une zone sensible. ... Et non, pas d'alcool, ce serait bien trop facile, ma chère !

Bon ok, ça c'était un peu cruel,  j'avoue. En règle général je refusais pas un joint ou un verre à ma victime du moment, mais avec tout ce que ça représentait pour elle, je voulais qu'elle soit pleinement lucide pendant l'encrage.
Je me mis donc à l'ouvrage, venant nettoyer son avant-bras droit, avant de me coller au recopiage de mon propre dessin. Fut un temps où on avait des papiers transferts pour ça. Mais ça.. c'était avant. Je restai en bonne partie silencieux et concentré, et ce n'est que sur la fin que je demandai sur le ton de la discussion :
- Alors... Comment tu te sens, parmi les Bastards ? On a pas souvent eu l'occasion de parler, tous les deux.

Enfin, l'occasion, si. Mais comme je restais un associable notoire...



C'est pas contre toi.
J'aime juste pas les gens.
Revenir en haut Aller en bas  
Reese B. Maddox
Reese B. Maddox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2173
Sujet: Re: Toi, moi, et ma p'tite aiguille.   Lun 19 Avr 2021 - 18:09
C'est une sacrée pression mais t'en fais pas, tant que tu me dessines pas un pâté, je devrais pas être chiante, que j'ajoute en esquissant un petit rictus. J'aimerais que ça soit un sourire mais je suis pas forcément d'humeur à en faire un, du coup je me contente de ça et je crois pas que Chris s'en formalise trop. De fait, moi, je suis plutôt occupée à regarder ce qu'il fait avec ses mains, de peur que ça s'aventure à un endroit que je veux pas qu'il touche. Mais le tatoueur respecte ce que je lui dis, comme si c'était évident pour lui que ça irait jamais plus loin. C'est là que je devrais me dire que je peux lâcher prise. J'y arrive juste pas. Je mettrais pas une bonne note sur trip advisor du coup...

Je rongerais mon frein le temps qu'il fasse son travail, et j'irai demander à Curtis de se montrer sympa et de m'en rouler un petit.

Hm ? Je relève le nez vers lui, détachée de sa décalcomanie du moment pour comprendre ce qu'il me demande. Comment je me sens chez les bâtards ? Pas mal, c'est ma première réponse, en tout cas la plus évidente quand on y regarde bien. C'est juste que l'investissement est différent que pour les autres, j'ai l'impression. Vous êtes nombreux à avoir vu des groupes tombés de manière violente, j'ai juste été témoin d'une fin définie, une dislocation claire la dernière fois...

Je hoche la tête à sa question silencieuse : ce qu'il a fait me convient très bien. Je prends le temps d'y revenir une dernière fois néanmoins pour être sûre de mon coup. Et quand je regarde le dessin, j'ai l'impression d'y voir un reflet de ce que je suis au fond de moi :

Je m'attends à tout pour ici, surtout quand on voit avec qui vous flirtez, New Eden notamment. J'ai pas les mêmes liens avec les gens non plus, je veux dire : regarde toi et moi, on échange jamais plus que nécessaire. J'apprécie qu'on me laisse ma tranquillité, qu'on respecte mes limites aussi, c'est un très bon point. Mais j'ai du mal à imaginer que je fais partie de quelque chose d'aussi grand et ambitieux que Bill le veut...

Sans doute que je vois pas plus loin que le bout de mon nez :

Pour toi c'est différent, non ? Tu y as un compagnon, des amis, presque une famille selon comment on voit les choses, un état de fait. T'es attaché à cet endroit, où on te permet d'être qui tu veux être, tu aurais plus à perdre que moi si cet endroit venait à disparaitre, c'est évident.


I'll face the night and I'll pretend
I got Something to Believe in

Revenir en haut Aller en bas  
Chris Edison
Chris Edison
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
Chasseur de primes
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 579
Sujet: Re: Toi, moi, et ma p'tite aiguille.   Sam 24 Avr 2021 - 0:13
Je soufflai un bref rire nasal à la remarque de la brune. Je suis du genre un peu trop pointilleux, tu risques rien du côté de la qualité, sans vouloir jouer la fausse modestie. C'est même.. probablement la seule qualité que j'accepte de m'octroyer. Enfin du coup, qualité, demi défaut.. question de point de vue, probablement.
Tant pis pour Trip Advisor, je me ferai ma réput' sur le bouche à oreille.. De nouveau un léger sourire, alors que je lui accordais un petit regard rapide par en-dessous.

Le silence retomba un moment, sans être pesant pour autant. Certains ne supportent pas le vide et se sentent obligés de le combler de paroles. Moi non. Et visiblement elle non plus, ce qui nous faisait un point commun non négligeable et plutôt positif à mes yeux.
Quand finalement je la questionnai sur sa place dans les Bastards, j'écoutai la réponse avec attention, sans quitter mon recopiage des yeux pour autant.

- On est plusieurs à avoir morflé par le passé, c'est vrai. Moi le premier, j'ai survécu par accident aux Scarscrows. J'suppose qu'après ça, on a une attache différente au groupe auquel on appartient.. Elle valida en silence mon travail dessiné, et j'attrapai finalement mon matériel, continuant de parler en préparant l'encre, l'aiguille, le tissu pour essuyer.
Moi, c'est différent, oui. Mais parce que j'ai participé à la création de la faction. J'étais là avec Bill et Zola. Zola. Le nom d'un fantôme, désormais. Et t'as pas tort, j'y ai rencontré mon mec et je m'y suis fait des amis. Dany, Curtis en tête de liste.

Je me redressai un peu pour m'étirer, dans le claquement sourd de mes vertèbres. Et posant les yeux sur elle :
- Mais quand j'suis arrivé, j'avais rien de tout ça, alors.. sans doute que ça viendra avec le temps, pour toi aussi ? ça m'dérangerait pas de te compter parmi mes amis, à force que tu passes sous mon aiguille. Je reposai les yeux sur sa peau, et après avoir trempé ma pointe dans l'encre noire, j'entamai mon ouvrage, la prévenant d'un petit signe de tête. Le silence se fit à nouveau, quelques longues minutes. Puis sans prévenir je repris :

- New Eden, on les côtoie par nécessité et survie. C'est bien à eux que tu pensais, hm ? Ils sont immenses, on est minuscule. Donc on les tolère.. comme ça ils nous tolèrent. Et on vous met pas tous en danger de mort.   L'aiguille poursuivait sa danse rapide et douloureuse, régulière et implacable. Bill est mégalomane. ça n'a échappé à personne ici.. C'est pour ça que je suis là pour lui ramener les pieds sur terre régulièrement. Le rappeler à la réalité. Encore un silence, comme une hésitation. Mais crois-moi. Il a pas juste un porte-monnaie dans la poitrine. Sauf que.. pour sa sécurité et la nôtre, c'est mieux que tout le monde pense l'inverse.
Moins de risque de pressions et de chantages. Et merde, d'ailleurs. Pourquoi je lui disais ça, moi ?

- .... ça va, tu supportes côté douleur ?



C'est pas contre toi.
J'aime juste pas les gens.
Revenir en haut Aller en bas  
Reese B. Maddox
Reese B. Maddox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2173
Sujet: Re: Toi, moi, et ma p'tite aiguille.   Dim 25 Avr 2021 - 14:15
L'honneur est sauf alors, que je plaisante avec un presque sourire.

J'écoute Chris néanmoins, et essaie de tout comprendre. J'ai pas la sensibilité aussi affûtée que lui, et parfois ça me fait du tort. J'ai même du mal à reconnaitre certaines émotions sur le visage des gens, surtout quand je fatigue. Toute ma vie, j'ai du mettre en place des stratégies pour essayer de cerner ce que l'autre pense et ressent, dans le seul but de survivre à ce qui m'attend.

Peut-être, que je lui souffle alors que le bruit de la machine se met en route et que je détourne le regard je crois plus par réflexe que parce que ça me fait un truc. Je me crispe un peu sous la douleur, d'ici quinze minutes, les endorphines me feront du bien. Je serre la mâchoire en attendant. Le truc quand on laisse rentrer les gens dans nos vies, c'est qu'on finit par les perdre, que je souffle.

Fataliste, moi ? Putain, oui. Pas ça date pas d'hier, ça date de y'a trop longtemps. Probablement parce que j'ai jamais su comment me créer des attaches, incapable de deviner sur quelle corde je dois tirer pour être ajusté. Avoir Chris dans mes amis me plairait. Mais j'aurais trop peur aussi de lui faire du mal, et comme pour tous les gens qui m'entourent, je tiens pas à les blesser. Je transpose l'image de Liam, mon Liam, sur chacune des rencontres que je peux faire. Et ainsi, je me rappelle que plus personne doit jamais m'aimer.

C'est... Fatalement un cycle, en fait. Les liens se font et se défont, soit on accepte, soit on lutte dans le vent, on se bat contre des moulins, et ça me convient comme ça d'un côté. J'ai pas envie d'aimer les gens pour les voir se faire trancher la gorge pour moi, que je murmure, sans savoir si Chris m'a entendu.

Mes yeux remontent vers lui.

Vous avez vraiment réussi à glaner des infos sur eux d'ailleurs ? sur New Eden. Et je hoche la tête : C'est supportable, que je lui réponds avec un froncement de sourcils. En fait, c'est même... Je saurais pas dire, je crois que j'ai pas le mot : une évidence ? ou nécessaire ? tu vas me prendre pour une masochiste, mais ça me fait du bien, parce que je sais que ça va s'arrêter, que j'ajoute.


I'll face the night and I'll pretend
I got Something to Believe in

Revenir en haut Aller en bas  
Chris Edison
Chris Edison
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
Chasseur de primes
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 579
Sujet: Re: Toi, moi, et ma p'tite aiguille.   Mar 27 Avr 2021 - 10:47
J'étais à l'opposé de Reese. Si elle, peinait à ressentir les sentiments et émotions, et à les reconnaître chez les autres, moi j'entrais dans la catégorie très très select et moyennement prisée des hypersensibles. Chaque émotion dans mon entourage venait me heurter avec plus ou moins de violence. C'était intrusif, c'était perturbant, et je travaillais encore chaque jour à monter mes défenses contre ça. Sans compter bien sur mes propres émotions débordantes et incontrôlables, que je ne parvenais toujours pas, après bientôt trente ans de vie, à juguler et à masquer.

- Hm.. Aujourd'hui oui, s'attacher à quelqu'un c'est risquer de le perdre d'une manière ou d'une autre. Je peux pas te le retirer. L'invasion avait drastiquement changé la donne, côté relations humaines. Il n'y avait plus tous ces faux-semblants, ces sourires de façade, ces compromis qu'on faisait à contrecœur.
Aujourd'hui c'était marche ou crève, accepte ou crève, soumets-toi ou soumets les autres. Ou crève. Les requins aux sourires carnassiers avaient été mangés par plus gros qu'eux, plus violents, plus dangereux. L'argent ne valait rien face aux armes.
Et dans tout ce merdier, si on osait se lier à quelqu'un, c'était devenu à ses risques de périls.

Je levai mon aiguille pour la fixer quelques secondes, après un murmure que j'eus du mal à saisir au vol. Les liens se sont toujours faits et défaits, Reese.. Ça date pas d'aujourd'hui, ça. La différence.. c'est qu'aujourd'hui on peut se protéger les uns les autres pour éviter de se faire trancher la gorge, non ? Mes vairons se plongèrent un instant dans le regard de la jeune femme, sans l'ombre d'un sourire malgré mon ton tout en douceur. Même si .. j'suppose que tu dis pas ça au hasard.

- J'ai pas d'infos en plus sur eux, non. Je sais pas trop si on en a chopé pour le moment, on les voit pas si souvent que ça. A part pour les soirées chrétiennes de Bill, là... Quelle connerie, encore... tss. Je roulai des yeux, ça faisait partie des organisations du dandy que je ne validais pas. A force de trop jouer sur la corde raide, on risquait de se vautrer en beauté. Et se vautrer devant New Eden, personne n'y tenait, je crois.

- T'es pas la première à te faire tatouer parce que c'est douloureux. Voire salvateur. Crois-moi t'es ni bizarre ni cinglée à mes yeux. J'étirai un sourire en continuant de tracer l'image, avançant lentement mais surement. L'encre, la peau, retremper dans l'entre, revenir dans la peau, et ainsi de suite. De toute manière faut avoir un côté masochiste pour se faire tatouer, de base.
D'ailleurs plus ça va, plus ça me tente de m'en faire refaire un. J'ai une seule pièce, même s'il a fallu un sacré moment à Roza pour me la faire. Ça me laisse encore sacrément de place pour recommencer...!






C'est pas contre toi.
J'aime juste pas les gens.
Revenir en haut Aller en bas  
Reese B. Maddox
Reese B. Maddox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2173
Sujet: Re: Toi, moi, et ma p'tite aiguille.   Mer 28 Avr 2021 - 9:57
Je sais pas, je lui articule ça avec une moue pincée, avant de soupirer.

Je sais pas si c'est vraiment aussi efficace qu'on le voudrait d'être tous unis. J'ai un doute, pour tout dire. Mais ça, ça me concerne. Et en effet, mon analogie n'est pas anodine, parce que c'est comme ça que j'ai perdu la seule personne qui a un peu compté dans ma vie. Et ça fait chier. Je pourrais jamais oublier cette image, ni tout le reste. Surtout, les raisons qui l'ont poussé à se jeter en avant pour me protéger de ce qu'il se passait. Je m'en voudrais toute ma vie d'l'avoir conduit à sa chute. Et j'me dis que l'agression de y'a quelques semaines auraient pu être bien plus couteuses pour tout le monde...

T'as pas l'air chaud pour les côtoyer de trop j'ai l'impression, les New Eden. A la fois, je comprends. A la fois, on a pas grand chose comme idée sur ce qu'il se passe chez eux, et comment ça se passe de toute façon. Seulement des échos, des peut-être, des possibilités. La vérité doit se trouver entre ce qu'ils disent et ce qu'on dit d'eux. Il vaut mieux un ennemi qu'on connait, non ?

C'est ce qu'on devrait se dire en tout cas, sauf que c'est pas si facile que ça fondamentalement. C'est pas seulement ça le souci :

Enfin... S'ils sont un minimum honnête, ce dont je suis pas forcément sûre les concernant, ils ont aucun intérêt à l'être. Vérifier les doutes des rumeurs, ça serait possiblement admettre qu'ils ont menti, qu'ils vendent aucun Eden. Et a la fois, jouer sur les mots c'est aussi une possibilité. On a pas tous la même vision du paradis après tout. Roza ? Je fronce les sourcils. Inconnue au bataillon. Je te dirais bien que je peux t'en faire un mais connaissant mes talents en dessin, je préfère éviter, et je hausse les épaules.

J'ai un bref sourire, moqueur. M'imaginant avec la machine. Non, franchement, évitons !

Peut-être qu'Otis peut te redessiner un tatouage, pourquoi pas... Mais je le vois mal tenir la machine, il a pas l'air d'avoir le cœur bien accroché, c'est un coup à ce qu'il s'évanouisse même. Qu'est-ce que ça donne ?


I'll face the night and I'll pretend
I got Something to Believe in

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Toi, moi, et ma p'tite aiguille.   
Revenir en haut Aller en bas  
- Toi, moi, et ma p'tite aiguille. -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: