The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -40%
Ravensburger- Labyrinthe Junior – Jeu ...
Voir le deal
13.99 €

À l'est de l'Eden
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Min-Oh Yeo-Jeong
Min-Oh Yeo-Jeong
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Docteur Minou
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 393
Sujet: Re: À l'est de l'Eden   Mer 21 Avr 2021 - 21:27
L’enthousiasme mal feint lui rappelle où il est. Ceux qui luttent déjà pour se nourrir n’ont aucune ambition de décoration intérieure. Il doit s’en rattraper. « Ce que je veux dire, c’est que notre vie est semblable à celle que nous connaissions il y a quelques années. Nous avons de la place pour le superflu. » Quand toute la population est déjà nourrie, abreuvée et soignée, qu’aucun mort ne trouve moyen de rôder, tout est permis.

Mais Eden semble refuser de se laisser convaincre, pointe déjà le manque de défaut dont fait preuve le discours déjà rôdé. Un sourire contrit se dessine à ses lèvres. « Je n’ai pas dit ça. » Mais c’est elle qui prend les devants à orienter la question. « En effet, nous sommes nombreux, c’est d’ailleurs pourquoi nos lois doivent être strictement appliquées, et elles le sont. Sinon notre vie serait chaotique. » Quoiqu’une manifestation ou deux vient de temps en temps ébranler le sujet. Toujours très rapidement matée, jugée, punie, et retour à la normalité. La justice est implacable à Walla Walla, Min-Oh a fait le choix de considérer cela comme un sacrifice nécessaire à la cohésion de leur communauté.

Une inspiration vient le faire détourner les yeux d’elle, juste un instant. Cherche ce qu’il peut dire sans se créer lui-même de problème. « Notre communauté est fondée sur des principes religieux, certains peuvent parfois y voir un problème. La messe dominicale n’est pas une suggestion, mais une règle à laquelle tous doivent se plier. » Et les médecins à court de solutions ne se gênent pas pour proposer la prière comme dernière chance aux malades. S’ils ne peuvent plus rien y faire, de toute façon, ils peuvent autant se reposer sur un miracle.

Revenu sur elle, ses sourcils se plissent un peu d'avantage, la déficience de caractère suivante et sans doute plus personnelle. « Et étant donné l’aide que nous apportons régulièrement ici, » Les vivres ont dû stopper, la faute au massacre de George, mais les médicaments eux sont toujours d’actualité. « certains de mes pairs peuvent parfois se montrer très concédant envers ceux qui préfèrent leur vie ici. Je crains que leur sentiment de supériorité tienne d’avantage des conditions de vie que New Eden leur offre que de leur fait. » Et pour peu qu’elle traine au dispensaire dans les jours à venir, elle risque d’y voir le pire, Djamal en personne. « Certains s’aveuglent de la tranquillité de notre communauté, oublient que nous ne sommes pas à l’abri d’une tragédie. » Et que la plupart de ceux qui s'emportent à juger les survivants solitaires vivaient comme eux il y a tout juste une paire d'années. Ils ont la mémoire courte, ceux qui aiment trop leurs préceptes.

« J’ai bien peur que malgré nos aspirations nobles » sauver le monde doit se qualifier « nous restons tous humains, au sein de notre communauté. Nous ne sommes jamais à l’abri d’une mauvaise décision ou d’un excès de zèle. Par moment nous en payons le prix, et c'est regrettable, j'en conviens.   »



Primum non nocere
Revenir en haut Aller en bas  
Eden P. St John
Eden P. St John
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Medic | Reign of Venus
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 195
Sujet: Re: À l'est de l'Eden   Mer 21 Avr 2021 - 22:29
Eden se laissa tomber en arrière, laissant ses bras tomber le long de ses flancs. L’un et l’autre n’avait pas le même parcours. Eden imaginait un mur d’enceinte haut, et solide, des gardes qui se relayaient pour maintenir l’ordre et la sécurité des bons citoyens. De ce que lui racontait le docteur, ils n’étaient même plus des survivants, comme dans chaque grand groupe comme celui de New Eden, il y en avait certains qui n’avaient pas vécu assez de longues nuits d’angoisse à entendre les râles comme berceuse. Eden ne savait pas si elle enviait cela.. Il était certain qu’une partie d’elle-même aurait voulu éviter les épreuves, les nuits sans sommeil à surveiller le moindre signe de réveil de son fils lorsqu’il n’avait que quelques jours pour éviter que ses cris n’attirent les rôdeurs ou les survivants au alentours. La coréenne soupira, pourtant, elle était devenu quelque chose dont au final, elle était profondément fière. Mais forcément, elle était devenue dure, sèche, froide même.

Le voilà, le fameux défaut. Eden eut un sourire rapide sur son visage. Les principes religieux, c’était pas comme la gratuité, elle s’en méfiait comme la peste. Les interprétations de n’importe quel texte était voué à évoluer et à changer en fonction de celui qui le lisait. La messe dominicale obligatoire, les fleurs, les lois strictes,  l’eau courante, le chaos en ennemi, et la condescendance de certains à l’égard de bon nombre de survivants. Eden se pinça les lèvres, la coréenne n’avait jamais estimé que l’Apocalypse avait fait ressortir les meilleures parties de l’être humain. Beaucoup mériterait de passer quelques jours, voire quelques semaines à grelotter de froid, se demandant par quel miracle ils allaient pouvoir passer l’hiver. « Étiez vous religieux … avant d’intégrer cette communauté ? » demanda t-elle. L’était-il devenu par obligation, puisque les messes n’étaient pas des suggestions, ou l’avait-il toujours été ?

Elle hocha la tête, leur communauté n’envoyait pas n’importe qui, ou du moins pas seulement ceux qui faisait preuve de la condescendance dont il parlait. Eden ne pouvait se défaire de sa méfiance, elle n’avait jamais essayé. Alors douter de tout et de tout le monde était une seconde nature, prendre les choses pour argent content, lui semblait tout simplement aberrant. En tant que scientifique, il fallait douter de tout, remettre en question pour pouvoir avancer vers la vérité. Un principe qu’Aide avait toujours appliqué à la lettre. Sa mémoire l’aidait à n’avoir jamais à faire le tri de la moindre informations, elle se servait de tout ce qui était à sa portée. « Vous semblez réellement convaincu… On m’a appris à douter de tout. Il n’est pas dans ma nature de prendre ce que l’on me dit pour argent content. » déclara t-elle quelque peu ébahie. Chacun payait un prix différent pour sa survie, elle en était bien consciente. Avait-elle le droit de juger ? Non, elle savait qu’elle ne pouvait pas être profondément neutre et objective, mais elle essayait, du mieux qu’elle pouvait, même si l’échec n’était jamais loin.

« Tout le monde s’y intègre et s’adapte ? ou y’a t-il quelques brebis galeuses ? Je ne réussis pas à imaginer tout le monde se plier aux principes religieux … c’est une vie particulière qui n’est pas faîte pour tout le monde. »


to disappear completely
Strobe lights and blown speakers, fireworks and hurricanes. I'm not here, this isn't happening, I'm not here, I'm not here


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Min-Oh Yeo-Jeong
Min-Oh Yeo-Jeong
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Docteur Minou
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 393
Sujet: Re: À l'est de l'Eden   Mer 21 Avr 2021 - 23:40
La tension semble s’apaiser, un peu. Min-Oh ne serait pourtant pas prêt à parier qu’elle va le rester bien longtemps. Temps que cette conversation n’est pas terminée, et Eden repartie, il reste en terrain miné, et ses mains croisées. « Non. Ça n’a jamais fait partie de mon éducation. » Inutile de s’étendre d’avantage sur le sujet. S’il doit se plier aux interprétations des uns d’un texte obscur écrit par d’autres pour travailler, il le fera. Les vies sauvées valent plus que son ennui d’avoir à réciter des prières. S’il devait être tout à fait honnête, quand les balles sifflaient près de sa tête, personne n’a eu à le forcer à prier. Tout arrive.

Alors il acquiesce simplement. « C’est une chose saine, je suis certain que cela vous a déjà évité bien des ennuis. » Et la chose devient un peu plus sûre, la jeune femme n’est pas exactement ce que recherche Walla Walla. Si les ordres sont de recruter le plus grand nombre, dans les faits, un tri est effectué. A la discrétion des ambassadeurs, certes, mais personne n’oublie qui a ramené quel résident. Eden a tout l’air d’un grain de sable dans la machine en devenir. Au moins il est certain de son but à présent face à elle, la convaincre que New Eden n’est pas si mauvais que les rumeurs veulent bien leur faire parvenir. Un individu à la fois, il faudra arriver à convaincre la population de survivants, que leur image revienne à ce qu’elle était.

« Certaines personnes ne se feront jamais aux règles de notre communauté, je le crains. » Certains n’ont juste jamais eu l’âme très docile pour commencer. « Nous essayons autant que possible de n’intégrer que des personnes que pensons aptes à les suivre sans qu’elles s’en sentent frustrées. Cela arrange à la fois les nouveaux arrivants, et toute la communauté. » Un peu de propagande finit toujours par arrondir les angles, de toute façon. Le tout est de ne pas tomber sur quelqu’un de trop combatif, et même ce cas-là se trouve vite réglé. Une pendaison publique et s’en est terminé.

« Pour ce qui est des brebis galeuses, telles que vous les appelez, » Il n’irait pas jusqu’à user de ce terme lui-même. « je crains que partout où il existe une autorité, il y aura des gens pour la remettre en cause. Dans une certaine mesure, cela reste une bonne chose. » Même si le gouvernement n'est pas de cet avis.  « Avec notre nombre comme vous le souligniez, c’est impossible que tous soient naturellement du même avis. » La religion à moins à voir dans ce fait que la simple vie en communauté. « Mais la grande majorité des recrues s’y intègre, nos conditions de vie sont difficilement égalables ailleurs, et personne ne le sait mieux que les survivants extérieurs. » Il l’admettra, régulièrement il oublie à quoi ressemble le monde en dehors du QG. Toujours surpris de croiser des morts qui se baladent et des ruines sales.

«Si vous me permettez une question » Maintenant que l’interrogatoire semble être revenu à une forme de discussion civile. « Quel genre de rumeurs circulent à notre sujet ? Les résidents de Seattle semblent toujours plus suspicieux et je ne suis pas certain d’à quoi cela est dû. » Ni comment le régler.



Primum non nocere
Revenir en haut Aller en bas  
Eden P. St John
Eden P. St John
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Medic | Reign of Venus
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 195
Sujet: Re: À l'est de l'Eden   Jeu 22 Avr 2021 - 19:37
Il était donc devenu religieux. Au fur et à mesure qu’il parlait, elle se rendait bien compte qu’elle ne pourrait jamais mettre un pied dans une communauté qui impose un point de vue religieux, peut-importe la religion d’ailleurs. Si certains avaient besoin de foi et d’espoir pour survivre, Eden n’avait pas besoin qu’on lui impose des lois. Eden n’avait rien à gagner à se lier à une communauté religieuse stricte .. un euphémisme si l’on en croyait les rumeurs.

Douter de tout, et douter surtout de Dieu, lui semblait d’une logique implacable. Eden ne pouvait se plier à la volonté de qui que ce soit. Personne n’était au dessus elle, et certainement pas un homme fait de chair et de sang. Dieu était un concept en lequel elle ne croyait pas, mais ne jugerait jamais la foi comme arriérée ou archaïque, c’était plutôt la manière dont elle était toujours instrumentalisée dans les moments de crises qui lui faisait froncer les sourcils.  « J’imagine que l’on peut dire ça. » répondit-elle rebondissant sur le fait que le doute lui avait permis d’éviter des ennuis. Elle se disait que c’était plutôt l’isolement quasi complet dans un parc dont personne ne se souvient.

Malheureusement, il ne réussissait pas à apaiser ses doutes. Surtout si l’on imaginait que le « prix » à payer pour la désobéissance était justifié par la présence de Dieu ou de celui qui faisait l'interprétation des textes. Cette simple pensée la fit frissonner, il semblait que peu importe les âges et peu importe les fictions il y avait toujours des gens pour empêcher d’éclairer les ténèbres. La carotte pour accepter l’obscurantisme, était donc leur condition de vie. C’était … malin, elle devait l’admettre. Pour de l’obéissance, des murs, de la sécurité et de l’électricité. Elle pouvait imaginer ce que les gens pouvaient être capable d’accepter pour ne serait-ce qu’un échantillon de leur vie d’avant, le calme des rues, les rôdeurs qui ne se tapissaient pas dans l’ombre, évidemment qu’elle pouvait imaginer, évidemment qu’elle pouvait comprendre.

Seulement voilà, c’était les rumeurs sur le traitement euphémisme de ces dîtes brebis galeuses, les châtiments d’un autre temps. Et puis surtout les rôles peu avantageux des femmes de leur communauté. C’était là tout le noeud du problème. Minh Oh avait beau faire preuve de toute la diplomatie du monde, il représentait un groupe dont la réputation avait pris un sacré coup dans ces fameuses rumeurs étaient arrivées aux oreilles des survivants. « Les rumeurs portent sur ce qui arrivent aux gens qui ne s’intègreraient pas.. commença t-elle en soutenant son regard. Son visage neutre qui allait avec son ton des plus placide. … Et sur le statut des femmes. » reprit-elle, offrant cette fois-ci un sourire le plus polis, mais qui sous-entendait bien des choses. Dans un premier temps, que les doutes d’Eden venaient des euphémismes du bon docteur, et dans un second temps : bonne chance, car elle avait hâte de voir comment il allait réussir à sortir de cette situation.

« Vous comprenez que la mission séduction puisse avoir du mal à prendre ces derniers temps. » renchérit-elle, oui, car malgré les médicaments, malgré toutes les conditions de vie incroyable, il y avait toujours un moment où la perfection dégoulinait.


to disappear completely
Strobe lights and blown speakers, fireworks and hurricanes. I'm not here, this isn't happening, I'm not here, I'm not here


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Min-Oh Yeo-Jeong
Min-Oh Yeo-Jeong
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Docteur Minou
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 393
Sujet: Re: À l'est de l'Eden   Jeu 22 Avr 2021 - 20:37
Il s’est peut-être trouvé une autre épine en voulant se retirer la première du pied. Le sujet revient, dans les rumeurs qu’il a demandées plutôt que les questions qu’elle aurait posées. Il aurait préféré esquiver la question des châtiments au complet. Mais Min-Oh n’en est pas à son coup d’essai.

Son regard soutient le sien sans sourciller, la vie à Walla Walla ne lui a pas appris à se défendre, certainement pas, mais garder une face irréprochable est une coutume locale. Alors il acquiesce bien docilement, se laissant quelques secondes pour trouver de quoi répondre. « Certainement. Je n’ose pas imaginer à quoi ces rumeurs ressemblent, une fois qu’elles parviennent jusqu’ici. » A vrai dire en l’état, la vérité serait déjà difficile à égaler.

Le tout est de ne pas mentir, disons pas vraiment. « Le fait est que les peines sont proportionnées à la gravité des délits constatés. Nous avons un tribunal, une prison et une police pour assurer la justice. Les règles sont connues de tous, et chacun est en mesure de les respecter. » Sur le papier, le système paraît au moins cohérent, et tout ce qu’il dit, techniquement, est parfaitement vrai. « Pour ce qui est du statut des femmes dans notre communauté, je vous l’accorde, il est différent de celui que vous connaissez ici. » Mieux vaut perdre du terrain sur ce champ là que le précédent.

« Mais si le statut est différent, cela ne veut pas dire qu’il est moindre. » Au contraire même, les femmes en âge d’enfanter sont considérées comme de véritables trésors à surprotéger. « Un des grands axes selon lesquels nous aspirons à la reconstruction du monde est le besoin de retrouver une population après le carnage qu’a été ces dernières années. C’est d’ailleurs pour cela que nous fournissons des médicaments à ceux qui n’ont même aucune volonté de nous rejoindre, pour éviter des morts que nous sommes en mesure de prévenir. Vous en conviendrez, les femmes sont bien plus essentielles que les hommes dans cette entreprise. Nous refusons de risquer la vie d’une mère ou future mère en l’envoyant au front. »

Seattle est une destination de mort, pour ceux qui connaissent le QG. « C’est pourquoi vous ne verrez pas de femmes nous accompagner. Elles sont considérées par ma communauté comme notre seul espoir d’un jour retrouver une vie proche de celle passée, il est hors de question de les mettre en danger quelconque, et quel qu’en soit les raisons. » Finalement les mains se décrochent, se relèvent déjà en signe de reddition avant même qu’Eden ait à parler. « Ce qui peut clairement vous déranger dans le principe, j’en suis conscient. » Il n’ira pas prétendre le contraire devant elle.

« Moi-même, étant médecin, suis considéré comme une tranche de la population à protéger. Je suis nécessaire à ce type d’expéditions, d’où ma présence, mais vous avez pu constater mon escorte à l’entrée. On ne me laissera pas me déplacer sans d’abord assurer ma sécurité. »



Primum non nocere
Revenir en haut Aller en bas  
Eden P. St John
Eden P. St John
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Medic | Reign of Venus
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 195
Sujet: Re: À l'est de l'Eden   Sam 24 Avr 2021 - 15:44
Elle devait admettre qu’il était plutôt habile dans le discours de la langue de bois. Il disait beaucoup de choses, mais ne les disait jamais très clairement. Il ne donnait pas réellement de faits, simplement des idées, des idées souvent bien vagues liées à une idéologie bien imprégnée. Eden tentait tant bien que mal de relever les euphémismes qui lui posait un problème. Les rumeurs sur New Eden allaient bon train, châtiments moyenâgeux et statut plus que problématique de la femme, qu’il justifia d’une tirade qui lui fit hausser un sourcil, avant de laisser échapper un soupir, accompagné d’un sourire bien furtif qui disparaissait aussi rapidement qu’il était apparu.

Une politique de reconstruction qui visait à retrouver une population. Sans langue de bois, et sans diplomatie, Eden le traduisit de cette manière :« Vous gardez donc vos femmes parquées derrière des murs pour qu’elle ne servent qu’à faire un maximum d’enfants, on peut aussi voir les choses de cette manière.» Qu’il lui épargne les grands discours protectionniste des femmes. Certaines devaient sans doute y trouver leur compte, elle ne cherchait pas à infantiliser qui que ce soit, mais qu’il ne se cache pas derrière de grande phrase alors qu’en réalité, il était complice d’une faste hypocrisie qui visait à réduire les femme à leur statut d’utérus. Elle, qui était mère, avait beaucoup de choses à dire à ce sujet, mais elle trahirait les promesses qu’elle s’était faîte, ne jamais utiliser ses enfants comme un argument, ne jamais parler d’eux au no man’s land ou au dispensaire, ne jamais révéler leur existence si elle peut l’éviter.

Elle se mit à rire quand elle lui parla du fait que les femmes étaient leur seul espoir, elle plaça sa main fermé en point devant sa bouche, cherchant à réprimer ce rire, avant d’enfin y arriver. « Mais dîtes moi.. elle marqua une pause, réfléchissant à la meilleure manière de formuler cette question qui désormais lui brulait les lèvres. « Cette fameuse politique de reconstruction comme vous l’appelez, fait-elle partie des règles connues de tous et que chacune doit être en mesure de respecter ? » Elle pencha la tête, il ne la prenait pas pour une imbécile, elle en était convaincue, mais son discours malheureusement avait quelques … failles, comme dirait l’autres. La conversation ne tournait pas en rond, mais Eden devait lier et relier le discours diplomatique aux problèmes de fonds qu’elle rencontrait avec le docteur. Il n’était pas honnête avec elle, il était dans un discours diplomatique, mais il ne cherchait pas à la convaincre de la rejoindre. Il lui aurait proposé depuis. Eden se disait qu’il ne devait pas la considérer comme apte à s’adapter à la vie et aux règles de New Eden. Elle se demandait si son avis pouvait changer s’il venait à apprendre qu’elle était mère de deux enfants. mais après tout, elle n’avait pas eu besoin de murs pour se protéger. Peut-être la jugerait-il comme profondément irraisonnable et irresponsable. Elle haussa les épaules. Des questions auxquelles, elle n’aurait, et ne chercherait pas de réponses.

« Votre escorte m’a donné l’indice qui me fait penser que le statut des femmes de votre communauté n’est pas celui que vous me vendez. Il ne m’a pas regarder deux fois, avant de se dire que je n’ai pas une menace et je n’en suis pas une vous concernant. Pourtant, elle prouve le manque profond d’estime à mon égard et la profonde incompréhension que vous avez des lieux et de ses habitants. Donc dîtes moi, vos femmes sont-elle punies si elles refusent de se plier à votre petit jeu d’espoir biblique de reconstruction ? »


to disappear completely
Strobe lights and blown speakers, fireworks and hurricanes. I'm not here, this isn't happening, I'm not here, I'm not here


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Min-Oh Yeo-Jeong
Min-Oh Yeo-Jeong
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Docteur Minou
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 393
Sujet: Re: À l'est de l'Eden   Dim 25 Avr 2021 - 1:58
Ça ne prend pas, absolument pas. Eden reste fixée sur lui et les mots n’ont aucun effet pour lui faire changer d’avis. Une seconde Min-Oh marque un silence face à la reformulation. « Je suppose que l’on peut, en effet. » Le fait est qu’en une phrase elle est bien plus proche de la réalité. Il y a une limite à ce qu’il peut tourner et détourner du sujet. S’il en venait à mentir réellement, il est certain que ses pairs le révéleraient en une demi-journée. Il est coincé avec les faits.

Et ça va de mal en pire. Comme un coup de chaud qui le traverse à la voir rire, derrière la mine tout à fait professionnelle qu’il s’efforce de conserver. Personne ne viendra le sauver de cet interrogatoire-là. Pas quand il est seul ambassadeur avec le soldat à l’entrée, pas quand les patients potentiels évitent encore tout ce qui attrait à New Eden comme la peste. Il espérerait presque une fusillade dans la rue d’à côté, ça aurait au moins le mérite de la faire filer, ou lui donner une excuse pour l’abandonner. Les deux lui vont, vraiment, temps qu’il peut se dépêtrer. « C’est effectivement le cas, et ce n’est pas un secret d’état. Nous nous assurons que nos ambitions soient claires à l’esprit de ceux qui veulent se joindre à notre cause. »

Minimiser les conditions non négociables de Walla Walla n’est pas chose aisée, et si elle ne mord pas, il lui faut un autre angle d’attaque. Il lui faut surtout détourner le sujet rapidement. Tellement plus simple de parler de leur réseau électrique et de leur service pédiatrie, mais Eden sait exactement ce qu’elle est venue chercher. Il ne va pas pouvoir l’en détourner avec un nuage de fumée et trois belles phrases alignées. Un instant il a l’espoir qu’elle soit assez vexée pour en faire un sujet, les excuses plates, c’est sa spécialité. Mais évidemment que non, la jeune femme retombe parfaitement sur ses pieds. Si jusque-là l’étau se resserrait, Min-Oh se sait à présent encastré. Un sourire simplement poli se peint à ses traits.

« Pardonnez-moi mais vous semblez penser que nous forçons la main des personnes qui souhaitent nous rejoindre. Ce n’est pas le cas. Vous, comme tous les résidents de Seattle à ce jour, êtes parfaitement libres de ne jamais avoir même à nous adresser la parole. » Ce n’est pas leur présence au cours des derniers mois qui le fera mentir, leur futur sur place lui-même est incertain.

« Ceux qui souhaitent nous rejoindre le font en connaissance de cause, de nos valeurs, de nos ambitions, des règles de vie de notre communauté. Ils s’engagent à les respecter, au même titre que nous nous engageons à leur apporter la sécurité et le confort qui nous avons réussi à acquérir par nos efforts continus durant les dernières années. Si celles-ci ne vous conviennent pas, soit, je n’ai jamais forcé qui que ce soit à y adhérer, mais je vous prie de garder votre jugement pour vous seule. Les hommes et femmes de ma communauté n’ont aucunement besoin de votre mépris quand tout ce qu’ils produisent en surplus vient directement vous servir, vous, ou les autres qui partagent vos conditions de vie. » New Eden n’a jamais été timide pour fournir nourriture et médicaments aux plus démunis. La dernière épidémie aurait dû le prouver.

« Je suis conscient que nous sommes des étrangers sur votre territoire, et à ce titre je veux bien éponger votre curiosité et votre inquiétude face à nos intentions. Mais nous sommes tous des volontaires, qui quittons nos foyers, femmes et enfants, dans le seul but d'aider notre prochain. Je ne viens pas porter de jugement de valeur sur votre mode de vie, quel qu'il soit, je vous prierais d'en faire de même. »



Primum non nocere
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: À l'est de l'Eden   
Revenir en haut Aller en bas  
- À l'est de l'Eden -
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: