The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Don't give up, the begining is always the hardest... | Juliet
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Juliet Rosenfeld
Juliet Rosenfeld
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 316
Sujet: Re: Don't give up, the begining is always the hardest... | Juliet    Lun 31 Mai 2021 - 0:49
À la remarque de Nolan, Juliet se contente de répondre par un sourire doux-amer. Essayer. C’est bien là le début de tous ses problèmes. Depuis plusieurs mois maintenant, elle essaie de préserver les siens, de les tenir éloignés des ennuis. En particulier Selene, qui semble investie d’une mission ; qui semble déterminée à échapper à tout contrôle. Juliet a eu beau s’acharner, discuter, parfois pleurer, rien n’a su convaincre la brune de faire un pas en arrière. Comme toujours, Selene est persuadée d’être celle par qui le malheur arrive et, par conséquent, celle qui devra tout réparer. Se faisant, elle se tue à petit feu, entraînant dans sa chute la cavalière.

Alors oui, Juliet essaie. Mais après avoir, une fois de trop, subi les conséquences d’actes qui ne sont pas les siens, elle n’est plus sûre de vouloir essayer. Pas tant qu’elle n’aura pas fait la paix avec elle-même, pas tant qu’elle continuera de se fustiger pour n’avoir pas imposé à Selene de partir lorsqu’elle le pouvait encore. Ce qui leur est arrivé, Juliet s’en blâme autant que les cerveaux machiavéliques ayant fomenté l’opération. Elle porte chaque jour ce poids sur ses épaules et il lui semble, parfois, qu’il l’empêche de respirer.

Avec l’accord du médecin, ils entament leur promenade sur la plage. Du coin de l’œil, elle surveille qu’il s’adapte à ce nouveau terrain, et croise son regard. Détournant la tête, honteuse d’avoir été prise sur le fait, elle hausse les épaules. Non, ça va, dit-elle d’un ton boudeur. Mais elle ne peut s’empêcher de regarder à nouveau Nolan. Tu n’aurais pas mal, si tu faisais un peu attention à toi, au lieu de te préoccuper des autres… Sous leurs airs de reproches, ses paroles cachent en vérité un drôle de parallèle avec sa propre situation. C’est un conseil qu’elle s’adresse, autant qu’à Nolan.

Soupirant, elle hoche lentement la tête. Le pédiatre n’est pas le premier, évidemment, à lui assurer son soutien inconditionnel. Et à chacun d’entre eux, elle ne sait pas quoi répondre, incapable d’autre chose que marmonner des remerciements. Je ne sais pas moi-même de quoi j’ai besoin, souffle-t-elle avec un pauvre sourire. Je ne sais pas si j’ai envie de partir, envie d’avoir la tête de cet homme au bout d’une pique, ou envie de mourir… Cette pensée, formulée pour la première fois à voix haute, l’effraie autant qu’elle la soulage. C’est la première fois qu’elle prend conscience de cette éventualité, de cette porte de sortie qu’elle seule peut s’offrir. Et même si, au fond, elle sait que cette voie ne sera jamais pour elle, Juliet ne peut s’empêcher d’être réconfortée par l’idée que tout cela – les souffrances, les souvenirs – pourrait s’arrêter un jour.


above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Revenir en haut Aller en bas  
Nolan Wilson
Nolan Wilson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1648
Sujet: Re: Don't give up, the begining is always the hardest... | Juliet    Mer 2 Juin 2021 - 10:51
A son sourire, je me rends bien compte à quel point ce que je demande est difficile. Pourtant, à première vue, rien de plus simple. Essayer. C’est ce que j’ai fait pendant des mois, quand j’étais seul. Essayer de tenir. Essayer de survivre. Essayer de ne pas craquer totalement. Autant dire qu’il y a des jours où c’était clairement moins probant que d’autres. Pourtant, j’ai continué, me demandant parfois pourquoi. Sans avoir toujours la réponse. Alors je peux comprendre qu’elle n’ait plus envie, surtout si elle n’arrive pas à trouver de bonnes raisons de le faire.

Je flatte l’encolure de Snow alors qu’on commence la balade sur la plage. Et je sens ma jambe qui me tire un peu, mais je fais pas plus attention que ça. La force de l’habitude. A son ton boudeur, forcément, j’ai un sourire, même si je sais que je tends le bâton pour me faire battre. Et je souffle, d’une voix légère. « Probablement. Mais c’est toujours plus simple de se préoccuper des autres que de soi-même. J’ai jamais été doué pour ça perso. Et je préfère m’oublier pour me focaliser sur ce qui est vraiment important. » Pas pour rien que j’ai voulu devenir médecin. Aider les autres, veiller sur eux, c’était toujours plus important que ma propre existence. Je suis pas sûr que ça ait beaucoup changé en réalité. Je me demande à quel point elle a parlé pour elle autant que pour moi.

Mais je pousse pas trop le bouchon, alors qu’elle finit par reprendre la parole. Ce qu’elle dit me serre le cœur mais je finis par hocher la tête. « Ca te fait quand même pas mal d’options. Mais y a une différence entre ce dont tu as besoin et ce dont tu as envie Juliet. » Envie de mourir. Ca reste rude à entendre et, à mon regard brillant, elle peut bien voir à quel point ça peut me toucher. Mais je continue pourtant, comme si de rien était. « Je te ferais pas l’affront de dire que je comprends ce que t’as vécu. Parce que je mériterais que tu m’enfonces la tête dans le sable si je disais ça. » Je continue, d’une voix plus douce. « J’ai pensé à en finir. Plusieurs fois. Quand j’étais tout seul. Je m’étais mis à halluciner, à voir des gens que je pensais morts. A leur parler. J’arrivais plus à toucher qui que ce soit. Et j’ai fini par me demander si ça valait le coup de continuer. J’avais juste envie que tout s’arrête. » J’en ai jamais vraiment parlé à personne de tout ça. C’est resté enfoui, comme cette peur panique de l’abandon qui ne me quitte pas. « J’ai juste tenu parce que j’étais une tête de con. Et puis, je suis tombé sur Hope. Et sur vous. » J’ai retrouvé Cass. Puis Tom et Farah. « Je pourrais jamais te dire que mourir est une solution. Mais je comprends que t’en aies envie. Et je te ferais pas de long discours sur le fait que la vie est précieuse. Je peux juste te dire que tu manquerais à un paquet de monde si tu partais. De cette façon ou d’une autre. Et j’en fais partie. » Mais on peut forcer les gens à rien, ça j’ai fini par le comprendre.




“You love me. Real or not real?"

Revenir en haut Aller en bas  
Juliet Rosenfeld
Juliet Rosenfeld
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 316
Sujet: Re: Don't give up, the begining is always the hardest... | Juliet    Mer 16 Juin 2021 - 22:33
Les paroles de Nolan semblent s’appliquer autant à lui qu’à Juliet, et celle-ci détourne le regard. Depuis toujours, elle se fait passer largement après les autres, après leur bonheur, après leur bien-être. Toute son enfance, toute son adolescence, elle les a passées à essayer de plaire à ses parents, à essayer de satisfaire leurs exigences inatteignables. Elle a tenté, tant bien que mal, de se fondre dans le moule d’une société qui ne lui convenait pas, pour ne pas déranger. Silencieuse, se laissant bercer par le pas du hongre, Juliet médite quelques instants les paroles du pédiatre. S’il existe un moyen d’arrêter, de se défaire de ce sentiment de n’être jamais assez bien pour mériter de s’accorder de l’attention, ni lui ni elle ne semblent l’avoir trouvé.

Sans l’interrompre, elle écoute la réponse du pédiatre. Même si elle n’est pas tout à fait certaine que leurs histoires soient comparables, elle comprend tout de même le message qu’il veut lui faire passer. Méditative, à nouveau, elle se contente de s’approcher de Snow et de tendre la main pour presser celle de Nolan, dans un geste plein de reconnaissance. Aussi étrange que soit leur amitié, aussi bancals qu’aient été leurs débuts, le lien qui s’est tissé entre eux compte énormément pour elle. Merci, murmure-t-elle du bout des lèvres. Je vais essayer. Elle n’est même pas sûre qu’il l’aie entendue, mais qu’importe. C’est une promesse qu’elle se fait, plus à elle-même qu’à quiconque.

Avec un soupir, elle s’écarte à nouveau, laissant Django marcher dans l’eau. Le hongre s’amuse et s’effraie du bruit des vagues, s’arrêtant un instant pour taper la surface de l’antérieur. Un sourire éclaire le visage de la cavalière, qui le laisse faire encore un moment. Tête de con ou pas, tu devrais quand même ralentir un peu… Au moins le temps que ta jambe te foute la paix, reprend-t-elle nonchalamment. Comme si la discussion qu’ils venaient d’avoir n’avait pas eu lieu. Pourtant, elle la garde dans un coin de son esprit, sachant pertinemment qu’elle lui donnera du grain à moudre pour les prochains jours. Juliet n’est pas du genre provocatrice, pas du genre à menacer de se tailler les veines pour avoir de l’attention, pour se faire plaindre. Ses paroles, même si elles n’ont rien de prophétique, restent cependant sérieuses, et il lui faudra travailler dur pour qu’elles ne restent que cela ; des paroles échangées sur la plage, dans un moment de faiblesse.

Jetant un regard vers la mer qui s’étend devant eux, Juliet baisse soudain le nez sur son pantalon, puis celui de Nolan. Bien, ils ne craignent rien. Une idée germe dans son esprit, bien plus alléchante que la perspective d’un trotting. Ça te dit de te baigner ? On enlève les selles, nos chaussures, on remonte, et à la flotte, dit-elle avec une lueur impatiente dans le regard. Déjà, elle ôte ses pieds des étriers et laisse ses jambes pendre dans le vide, invitant Nolan à dire oui.


above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Revenir en haut Aller en bas  
Nolan Wilson
Nolan Wilson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1648
Sujet: Re: Don't give up, the begining is always the hardest... | Juliet    Ven 18 Juin 2021 - 9:59
Je vois bien que je fais mouche, même si elle ne fait pas de commentaire. Si on a mis du temps à se lier d’amitié, si les débuts ont été vraiment difficiles entre nous, j’ai quand même fini par la cerner un peu. Et on se ressemble beaucoup sur certains points, notamment cette capacité à fermer les yeux sur ce qui ne pas chez nous pour se concentrer sur les autres. C’est probablement pour ça que j’ai choisi cette carrière perso. Et je me demande si elle en aurait fait de même, dans un autre contexte. Je finis par souffler, à mi-voix, sans vraiment me préoccuper de son silence. « Je me demande au final, à quel point j’suis pas égoïste en vrai. A me dire qu’au moins, je suis utile et c’est pas si grave si je passe après, sans vraiment me demander si ça va pas blesser mes proches. Tu vois ce que je veux dire ? » J’ajoute, toujours sur un ton pensif. « Quand j’étais avec Tom et Cass dehors, ils ont dû m’abandonner, j’étais plus en état de me déplacer et on avait une horde au cul. Je les ai forcés à me laisser. Ca peut paraitre noble et tout mais… au final, ils en ont beaucoup plus souffert que moi. » Je sais pas si j’arrive à bien traduire ce que je veux lui dire, mais, au fond, ça n’a pas tant d’importance que ça.

Au reste, j’ai un temps d’arrêt quand elle se rapproche et qu’elle serre ma main. Je suis toujours pas trop habitué aux contacts dès que ça sort de Cassidy, mais je me rends compte que je me crispe même pas. Et je me contente de lui sourire doucement, avant d’ajouter, à mi-voix. « On est là. Si tu trébuches. Je gère bien les béquilles maintenant. » Au sens propre et au sens figuré.

Snow est toujours aussi sage, même si elle a l’air de bien aimer la balade dans le sable. Je regarde Juliet et Django pendant quelques instants esquissant un sourire à voir le cheval jouer avec les vagues. « Tu devrais pas me dire que je suis pas une tête de con plutôt ? Je suis un petit être fragile tu sais. » Et j’aoute, comme si de rien était. « Ca fait plus d’un an, tu crois vraiment que ma jambe va me foutre la paix un jour ? » J’ai un haussement d’épaule, sachant qu’on connait tous les deux pertinemment la réponse. Et j’insiste pas sur le reste. Après tout, elle sait qu’elle est libre de parler autant qu’elle veut ici, même si c’est pour dire qu’elle en a marre de vivre. Je serais bien mal placé pour la juger. Et parfois, dire les choses à haute voix ça permet d’exorciser. Un peu.

Je plisse des yeux quand elle baisse le nez vers moi. « J’aime pas trop la façon dont tu me regardes là… » Ca pue l’arnaque à plein nez. D’ailleurs, je le vois direct dans son regard. Sauf que, forcément, vu qu’il s’illumine, même pas il me viendrait de lui dire non merci. Alors je lève les yeux au ciel avant de souffler, d’un ton amusé. « Qu’est-ce que tu me fais pas faire sérieux… » Tout en parlant, je l’imite déjà. Je suis pas souvent monté à cru et je sens que ma jambe va vraiment me détester après ça. Mais ça lui fait plaisir. Et ptet que ouais, l’idée me plait bien aussi. « Je te préviens Snow, si je tombe, on accusera Juliet de nous avoir poussés ! D’ac ? »  




“You love me. Real or not real?"

Revenir en haut Aller en bas  
Juliet Rosenfeld
Juliet Rosenfeld
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 316
Sujet: Re: Don't give up, the begining is always the hardest... | Juliet    Dim 27 Juin 2021 - 12:12
Observant Nolan alors qu’il semble penser à voix haute, perdu dans ses réflexions, Juliet fronce les sourcils. Elle peine à comprendre la logique de son raisonnement, surtout au vu de l’exemple qu’il choisit. Elle ne l’interrompt pas, cependant, le laissant terminer avant de lui répondre. Désolée, mais je ne vois pas en quoi c’est égoïste de leur avoir demandé de t’abandonner. Si ton état était si grave que ça et qu’en plus, vous étiez poursuivis, alors c’était la bonne chose à faire de se sacrifier. Tu as pris ta décision avec les données que tu avais devant toi. Tu ne pouvais pas savoir que tu survivrais, et que tu les reverrais. Ce qu’elle essaie de dire, probablement un peu maladroitement, c’est qu’une fois mort – comme il l’avait prévu – Nolan n’aurait plus eu à se préoccuper du ressenti de Cassidy et Tomeo. Mais, défiant ses propres prédictions, il s’en était tiré et avait eu à affronter la douleur qu’il avait provoqué chez ses amis. Mais son calcul, à l’origine, n’était pas mauvais, ni égoïste. Se sacrifier pour permettre à d’autres de voir un autre jour n’est jamais égoïste.

Baissant le nez sur ses mains, elle fixe ses longs doigts fins, sur lesquels ses blessures n’ont laissé que de petites cicatrices blanchâtres. Kaya pense que j’ai été égoïste. Que j’ai abandonné sa mère, Raina, et Corray là-bas… Et Selene… Sa voix s’étrangle, alors qu’elle repense à la culpabilité qui l’a envahie au moment de choisir – qui l’étouffe encore. Depuis le début, elle essaie de se convaincre, de se persuader, qu’elle a fait le bon choix. Elle avait un plan, qui devait lui permettre de les sauver tous. S’enfuir avec Betsy, rentrer à Nisqually, repartir avec les autres, armés, prêts à se battre, prêts à libérer Selene, Nihima, Raina, Corray… Mais en arrivant au camp, elle n’avait trouvé que le chaos. Et Selene et les autres s’étaient évadés, probablement sans la trouver, persuadés d’avoir été abandonnés, ou qu’elle ait déjà été emmenée… Au fond, le résultat importe peu. Tout ce qui compte, c’est cette fuite, lâche, inutile. Kaya a raison, et Juliet le sait. Elle, ne s’est pas sacrifiée. Elle s’est échappée, dans le but de revenir, oui. Mais elle n’a sans doute fait que les condamner à une longue errance sur le chemin du retour.

La conversation se poursuit, s’apaise. Elle parvient même à sourire à la blague du pédiatre, et ne se prive pas de reprendre ses propres mots. Un petit être fragile, mon cul, fait-t-elle en esquissant une moue boudeuse, qui se transforme en sourire amusé. Puis, imitant Nolan, elle hausse les épaules. Les fractures sont difficiles à guérir, d’autant plus sur les os longs des jambes, parce qu’on les sollicite beaucoup. Et toi, tu ne fais pas vraiment attention. Pour autant, elle sait aussi que non, la jambe de Nolan ne sera jamais parfaitement rétablie, jamais exactement comme avant. Mais en prenant un peu plus soin de lui, en se ménageant, il y a une chance qu’il puisse un jour ne plus en souffrir.

C’est ça, oui… Au pire, dis-toi que la natation fera du bien à ta jambe. Avec un sourire malicieux, elle l’invite à le suivre sur la plage, se dirigeant vers le sommet de la dune. Là, elle glisse à terre et entreprend de désangler sa selle, pour l’abandonner dans le sable sec. Puis elle se débarrasse de ses chaussures, de ses chaussettes, et retrousse le bas de son pantalon. Avant, elle l’aurait probablement ôté, sans se soucier d’être à demi nue. Mais avant, c’est Selene qui l’aurait accompagnée. Chassant cette pensée, elle se dirige vers Nolan, lui faisant la courte échelle pour l’aider à remonter sans selle. Puis elle se hisse à son tour sur le dos de Django, et reprend la direction de l’océan. Cette fois, elle laisse le hongre s’avancer plus loin dans l’eau froide, frissonnant violemment. Rapidement, les vagues lèchent le ventre de sa monture, puis atteignent ses épaules. Se tournant vers Nolan pour voir s’il apprécie l’expérience, elle lui lance un grand sourire. Elle est un peu fraîche, mais à part ça, ça va, non ?


above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Revenir en haut Aller en bas  
Nolan Wilson
Nolan Wilson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1648
Sujet: Re: Don't give up, the begining is always the hardest... | Juliet    Mer 30 Juin 2021 - 16:39
J’ai un temps, essayant de trouver les bons mots pour lui répondre. « C’est toujours plus facile d’être celui qui est raisonnable, qui prend la bonne décision. Qui oblige les autres à l’abandonner. Ce sont eux qui ont eu à porter la culpabilité de me laisser sur place. Moi j’étais le type bien qui s’est sacrifié. Tu vois ce que je veux dire ? J’ai essayé de faire avec les cartes qu’on avait en main, c’est sûr, mais j’me suis pas vraiment demandé comment ça allait être pour eux après. J’étais content qu’ils puissent vivre, avec ou sans moi, c’était bien plus satisfaisant que de les voir mourir parce que j’étais incapable de bouger. » Je sais pas au fond, si ça peut être vu comme égoïste ou pas. Je sais juste que ça leur a fait beaucoup plus de mal à eux qu’à moi.

Je penche la tête vers elle quand elle se confie un peu plus. Et je souffle, d’une voix douce, en voyant qu’elle n’arrive pas à finir sa phrase. « Respire un coup. Tu n’as abandonné personne Juliet. Tu as pris la décision qui te semblait la plus cohérente pour ramener un maximum de personnes en vie. A quoi ça aurait servi que tu restes là-bas à te faire torturer en espérant un miracle ? Kaya est bien la seule à penser ça. Et elle n’est pas objective. Je suis à peu près sûr que si sa mère avait fait comme toi, elle aurait dit que c’était une grande guerrière et elle aurait vanté son courage à qui voudrait l’entendre. » Même si elle sait se débrouiller, la jeune fille sait faire preuve d’une mauvaise foi et d’une immaturité assez remarquables quand elle s’y met. Je préfère ne pas trop mettre l’accent sur Selene. Son état mental est vraiment préoccupant et je ne sais pas à quel point il peut être irrémédiable. Trop en parler ne ferait qu’accentuer la culpabilité de Juliet.

Alors je laisse la discussion se dérouler, je la laisse reprendre pied de la façon dont elle le veut. C’est difficile pour elle, j’en suis bien conscient. Et si je ne suis pas le meilleur des interlocuteurs, je me dis qu’être un peu moins proche d’elle que les autres peut l’aider au final. En tout cas, elle arrive à sourire et ça, c’est cool. Même si elle se moque de moi… enfin ça, c’est même carrément cool en vrai. « Hééé ! C’est pas entièrement faux ! » Et je m’autorise une moue vaguement penaude en réponse à son petit sermon. « On fait un deal. Je fais plus attention à moi … et toi aussi. T’en dis quoi ? » Large sourire innocent avant que je me retrouve embarqué dans une autre aventure.

Je mets le pied à terre et je flatte longuement l’encolure de Snow avant de me décider à faire comme elle. Je me débarrasse aussi de mes chaussures avant de jouer un peu avec le sable, esquissant un sourire plus apaisé sans même m’en rendre compte. Et j’ai un clin d’œil pour remercier la jeune femme quand elle m’aide à monter de nouveau sur Snow, avant d’écarquiller un peu les yeux une fois installé. « Ah ouais, ça change sans la selle. » Pas que ce soit inconfortable. C’est surtout… surprenant. Heureusement que Snow est une pâte et ne semble même pas avoir besoin de moi pour savoir ce qu’elle doit faire. Et je suis sagement Django et sa cavalière, un peu plus précautionneux dans mes propres mouvements. Mais ça va, je tiens bien, même si je suis pas super rassuré. Et visiblement, il y en a une qui apprécie de s’enfoncer dans l’eau. « Oooh elle est pas si fraiche ! J’ai grandi dans le coin, j’ai connu largement pire. Mais c’est… cool. » Et, à voir son large sourire, clairement, je regrette pas notre virée.




“You love me. Real or not real?"

Revenir en haut Aller en bas  
Juliet Rosenfeld
Juliet Rosenfeld
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 316
Sujet: Re: Don't give up, the begining is always the hardest... | Juliet    Dim 11 Juil 2021 - 22:48
Réfléchissant aux propos de Nolan, Juliet secoue la tête. Vraiment, elle a beau entendre ce qu’il dit, l’analyser, le retourner dans tous les sens, elle ne voit toujours pas l’égoïsme dans la situation qu’il décrit. Baissant les yeux sur ses mains enroulées autour des rênes, elle fronce à nouveau les sourcils. Non, décidément, elle ne comprend pas. Ce qui aurait été égoïste, c’était de leur demander de rester avec toi, alors que tu savais que tu n’avais aucune chance, murmure-t-elle, plus pour elle-même. Elle pense également à sa propre situation, à la décision qu’elle a dû prendre face à Betsy. Et même si le pédiatre s’efforce de la réconforter, même si elle sait qu’il a raison, elle ne peut empêcher les propos de Kaya de résonner dans sa tête. De faire écho à sa propre culpabilité. Même Nihima dit que j’ai fait ce qu’il fallait faire, qu’elle ne m’en voulait pas… Mais quand ils sont partis, ils ignoraient où j’étais. Je m’étais échappée sans les prévenir, et je connais Selene… elle aurait été capable de se faire embarquer et de se rendre là-bas juste pour s’assurer que je n’y étais pas… Cette idée la fait frissonner, et elle préfère se taire.

Elle hausse un sourcil lorsqu’il propose un marché, bien consciente qu’elle est en train de se faire avoir. Mais c’est avant tout pour son bien que Nolan essaie de la coincer, et Juliet le sait. Elle le sait, et elle lui en est reconnaissante. Pour la forme, elle roule les yeux vers le ciel et souffle. Ok, p’pa, je vais essayer. C’est vrai, bien trop vrai, même, qu’elle ne prend plus soin d’elle. Pas sur le plan esthétique, évidemment. Mais depuis des mois – presque un an, en vérité – Juliet se fait passer après les autres. Depuis la petite expédition pour retrouver Joachim et ses amis, au cours de laquelle elle a été étranglée, jusqu’à ce piège tendu par Oliver, en passant par sa dispute avec Eli et son agression au no man’s land… Elle n’a pas pris le temps de digérer les événements. Pas pris le temps de les assimiler, de comprendre pourquoi ; et surtout, pas pris le temps d’apprendre à se défendre. Toute cette année écoulée n’a été qu’une longue succession de blessures, de convalescence en demi-teinte, puisqu’elle devait aussi gérer la descente aux Enfers de Selene. Le piège d’Oliver n’a été que le point d’orgue, l’apothéose, de cette traversée du désert, qui a fini par avoir raison d’elles. Epuisées physiquement, psychologiquement, elles auraient toutes les deux besoin du soutien de l’autre pour s’en sortir. Mais aucune d’elles n’est apte à fournir cette aide, ce support.

Avec un large sourire, Juliet aide Nolan à remonter à cheval, l’observant alors qu’il découvre cette nouvelle sensation. Sans l’épaisse barrière de la selle entre le cheval et le cavalier, on sent véritablement toute la musculature puissante du dos se mettre en mouvement au moindre pas. L’équilibre est plus précaire sans le soutien des étriers, mais ils ne vont pas loin, et s’y rendent au pas. Très vite, Juliet est immergée jusqu’aux genoux, empêchant le hongre de s’avancer plus loin et le ramenant un peu vers la plage. Il pourrait perdre pied, paniquer, la faire tomber à l’eau, et les choses pourraient prendre une tournure dramatique. Interpellant Nolan, elle esquisse une moue dubitative. Ah ouais, mais c’est parce que t’as pas grandi en Californie toi, aussi… Elle n’était pas vraiment une adepte de la plage, du surf et du farniente, mais il est clair que Juliet a été élevée sous des températures bien plus clémentes que celles de l’état de Washington.


above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Don't give up, the begining is always the hardest... | Juliet    
Revenir en haut Aller en bas  
- Don't give up, the begining is always the hardest... | Juliet -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: