The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -54%
-54% sur le jeu MOTOGP 21 sur PC
Voir le deal
21.79 €

Visite obligatoire
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2836
Sujet: Re: Visite obligatoire   Ven 23 Avr 2021 - 11:43
Celle qui a de bons conseils

Je lui souris avec bienveillance quand elle m’explique qu’elle s’occupe d’Ava parce qu’elle refuse qu’elle soit triste. Je ne sais pas si elle se rend compte de ce qui se cache sous ses mots ? Alessia est savante de ce qu’elle apprend dans ses livres mais elle semble si fragile et si maladroite avec ce qu’elle aurait dû apprendre a l’école, avec d’autre enfant de son âge.

« C’est ce qu’on fait avec les gens que l’on aime : on veut le meilleur pour eux, on essaye de les protéger de tout, même parfois d’eux même… »


Je me mordille la lèvre. J’ai toujours respecté le besoin d’indépendance de la jeune fille. Je n’ai pas précipité les choses, je lui ai laissé le temps de me découvrir en travaillant et passant du temps ensemble tout en espérant que cela nous permettrait de nous apprivoiser. Il parait qu’il n’y a rien de pire que les Italiennes avec le coté mère louve, cela m’aurait surement amusée plus jeune mais, sans m’en rendre compte, je donnais raison a cette image.

Même si nous nous étions rapprochées Alessia et moi, elle était encore sur une réserve moi. Aussi, je ne pouvais que bénir celles et ceux qui avaient su percer sa carapace en espérant qu’ils lui apportaient assez pour qu’elle se sente bien. A part être patiente et présente, je ne savais guère faire plus et je n’étais pas encore consciente que cela ne survivrait pas a la tempête qui se profilait. J’espère encore qu’elle est venue pour Ava mais va trouver des centaines d’autres raisons de rester ici.

« Tu ne m’as jamais raconté comment vous vous étiez rencontrées mais oui, Ava a cette magie en elle de faire ressortir le meilleur de nous. »


Même si j’avais fini par m’attacher aux Expendables plus que je ne le devrais, prenant des risques irréfléchis pour eux, la fillette avait été le détonateur pour me faire réaliser que je n’arriverais jamais a les livrer. Je la sens mal a l’aise au contact de ma main et ne fait rien pour la retenir quand elle récupère sa main. Est-ce que je sais leur parler de tout ? En fait, je me sens trop en devoir de les protéger pour leur parler des services que j’ai subi et qui me hante, de la peur que j’ai d’Alan pas que pour moi, de cette crainte que les Divas ne gagnent et de la suite pour les Expendables, pour moi, pour mon frère et pour ce bébé qui n’a rien demandé et commence si mal son existence. Sauf qu’avoir peur, ca ne sauve pas, loin de là, et qu’il y a bien assez d’une personne a ne plus savoir ce que le mot « dormir » veut dire :

« c’est gentil Alessia mais pour le moment, je ne vais pas me plaindre, les choses pourraient être pires. »


Son sourire quand elle me parle de Mihai confirme que j’ai bien raison de garder tout le reste pour moi. Se concentrer sur les belles choses et ne pas gâcher les moments de bonheur, ils sont si rares et si précieux. Careste quand même inquiétant de savoir qu’il y a un enfant qui est livré a lui-même dans cette ville de fou. Ca me parait très dangereux. Je me mords la lèvre avant de proposer, avec prudence :

« Est-ce que… est ce que tu crois que si quelqu’un d’ici allait lui parler ? Comme Kaz ? CA ne pourrait pas le rassurer sur le fait que des adultes méritent la confiance ? Oui, il y a plein de monstre affreux et de personne qui font du mal aux autres par plaisir…. Mais heureusement, il reste des gens biens et Mihai serait surement plus en sécurité avec des adultes bienveillant tu ne crois pas ? »


Je me sens impuissante d’etre enfermée ici alors qu’un enfant etait surement en danger dehors. Connor ne me laissera jamais sortir pour cela ni pour rien d’autre et je ne suis pas sur qu’il m’écoute si j’essaye de lui en parler. De même j’ai du mal a comprendre cette Sonia qui avait abandonné Alessia. Elle ne devait avoir bien loin de 10 ans… encore une enfant. C’est difficile de ne pas la juger.

« Je suis tellement désolée pour toi que tu aies vécu cela. Tu n’es pas obligée de me répondre mais… tes parents… ils… ils étaient ou quand ca s’est passé ? Sonia et Jerry étaient de ta famille ? Et si c’est trop douloureux d’en parler, on en parle plus d’accord ? »


Je regarde Alessia avec tendresse quand elle m’explique pourquoi elle n’a même pas envisagé de vivre ailleurs que chez Ava. Elles sont trop jeunes pour savoir que vivres l’unes sur l’autres est le meilleur moyen de s’agacer et se fâcher.

« Rien ne vous empêcherait d’alterner chez laquelle vous dormez et vous voir aussi souvent, mais avoir son espace a soi, a mon sens, c’est le secret pour éviter des disputes. Je te parle en connaissance de cause, j’ai vécu en collocation avec mon ex meilleure amie. »


Codage par Libella sur Graphiorum


La vie n'a rien de magique
Revenir en haut Aller en bas  
Alessia Marino
Alessia Marino
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 390
Sujet: Re: Visite obligatoire   Ven 23 Avr 2021 - 16:05
"Oui... ouais, je suppose qu'on peut dire que c'est de l'amour." Dans le fond, Alex avait raison, c'était bien de l'amour, une amitié qui je croyais si forte, qui me poussait à essayer de tout faire pour Ava, même ce que je regretterais. C'était une petite lueur de joie, d'espoir et d’innocence dans ce monde de bourrique où on tournait pas tous très rond. Je laissais le côté de ma bouche se soulever légèrement, dans un demi sourire maladroit. C'est vrai que maintenant que la femme en parlait, à part Bruce et Connor, je suis pas sûre que grand monde ici sache comment j'ai rencontré Ava. "C'était pas la rencontre la plus fun du monde hein ! Et elle a surtout fait ressortir du sang de moi !" dis-je en expirant un peu plus bruyamment avant de continuer. "J'avais réussi à chasser un lièvre, j'étais trop contente, je l'ai mis à cuir dehors et qui j'entends entrain de se bruler sur mon lapin tout chaud parce qu'elle veut le voler ! Bah c'était Ava ! Après ça on s'est battue et ma jambe s'est ouverte sur du verre." annonçais-je alors que je remontais l'arrière de mon pantalon pour montrer mon mollet à Alex qui avait peut-être remarqué cette cicatrice avant. "Au final, elle m'a recousu comme elle a pu parce que je me vidais de mon sang partout et puis on a mangé le lièvre ensemble."

Une histoire qui me semblait parfaitement logique, par contre, est-ce qu'elle le serait dans les yeux de la brune ? Un peu moins sûre de ça. Quand Alex indiqua qu'elle n'avait pas à se plaindre pour l'instant, je laissais le sujet couler, si elle me disait que ça allait, que les choses pouvaient être pire, j'acceptais de lui faire confiance et de ne pas creuser, comme j'aurais souhaité qu'elle le fasse lors de notre première rencontre. Je savais que désormais je pouvais me confier, que sa bienveillance n'était pas là pour cacher autre chose et donc, j'osais un peu plus parler, m'ouvrir et raconter. Ce n'était pas sensiblement des sujets qui me chamboulaient, mais je n'en parlais pas non plus par moi-même.

"C'est pas vraiment ça le soucis, c'est qu'il était avec des adultes et tout avant, mais moi aussi je connais ça. Les adultes ils te promettent de te protéger et au final, ils finissent par mourir ou te laisser seule."
Je baissais les yeux en pensant au frère d'Alex à qui elle avait certainement dit de nombreuses fois qu'elle le protègerait. Je sais pas si Alex pouvait comprendre cette blessure en étant adulte. "Le monde est pas sympa dehors, mais il est pas bête. Après si tu veux je pourrais lui en parler, éventuellement, mais il va s'en foutre je pense, après Kaz, ouais, je pense que t'as plus de chance si t'envoie Milow ou Ava en fait." ajoutais-je en portant ma main à mon visage en signe de réflexion. Je voyais mal comment quelqu'un aurait pu le convaincre de retourner donner sa confiance à des adultes. Je savais toujours pas en détail ce qui lui était arrivé, mais j'en savais assez pour savoir qu'il y avait du chemin à faire.

J'avais fini par remonter mes jambes sur le lit pour mettre mes jambes en tailleur, c'était pas bien, j'avais mes godasses, mais je l'avais fais par réflexe. Tant pis. Je venais appuyer mon dos à la caravane en tenant mes chevilles avec mes mains, écoutant Alex presque s'excuser de ce qu'il m'était arrivé. Je veux dire c'était pas sa faute. J'haussais doucement avant de lui répondre. Il y a quelques semaines, je l'aurais envoyé bouler, mais maintenant j'étais persuadée que la femme voulait savoir par pure compassion. "C'est bon, ça fait longtemps maintenant. J'ai jamais connu mon père et ma mère était en Italie, elle m'avait envoyé chez mon oncle Diego pour que je puisse aller dans une école pour surdoués, un truc génial, j'ai jamais eu le temps..." dis-je un peu déçue. "Diego il s'est fait mordre dans les premières semaines. Sonia s'était ma fille au pair et Jerry un ami de mon oncle, un militaire qui avait déserté, de ce que j'ai compris. C'est lui qui a abattu Diego devant moi..." Ce coup-ci mes paroles s'arrêtaient, ma voix se faisait plus lourde. La scène, cette scène, je ne l'oublierai jamais. Exécuté quelqu'un devant une personne qui n'a rien d'autre, c'est marquant, une image que l'on arrive jamais à gratter.

Je raclais un peu ma gorge, péniblement. Même Ava, je lui avais pas parlé de tout ça, on avait parlé de mes parents, c'est tout. "Oui tu as peut-être raison, on verra pour faire ça après les Divas alors, quand tu pourras nous aider à préparer tout ça ?" dis-je un peu détachée. Je sais que ça ferait plaisir à ma meilleure amie qu'Alex soit impliquée et puis, j'avais rien contre le fait de pouvoir ranger mes livres à un endroit où ça ne dérange personne.


As I wish you knew : I told you
Revenir en haut Aller en bas  
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2836
Sujet: Re: Visite obligatoire   Sam 24 Avr 2021 - 21:26
Celle qui garde confiance

Je reste à la regarder, surprise, sans trop savoir comment réagir à ce récit. Ava s’était bien gardé de me raconter cette histoire qui est, forcement, de mes yeux d’adultes, inquiétante. Je ne sais pas ce qui me traumatise le plus entre le fait qu’Ava en ait été réduite à vouloir voler de la nourriture, que les filles se soient battues ou qu’Alessia ait été sérieusement blessée. J’essaye de ne pas montrer la panique qui est la mienne et de garder une voix calme pour lui demander :

« Elle ta recousue ? Alessia, c’était il y a combien de temps ? Tu as montré ta blessure a un médecin depuis ? »

J’aime Ava de tout mon cœur, mais je fais suffisamment de travaux pratiques avec elle pour connaitre son habilité et me dire que recoudre une plaie nécessite surement plus de maitrise que les siennes. Mon cœur se serre quand elle m’explique sa vision des choses, d’un certain coté, elle n’a pas tort, les bonnes intentions ne préservent pas des déceptions. Forcement je me sens concerné en imaginant Mateo se resigner comme elle.

« Alessia… aimer, s’attacher, surtout en ce moment c’est un pari avec de grande chance de finir déçue ou souffrir. Mais il y a d’autre fin possible et tellement de choses a vivre avant. Fermer sa porte juste parce que cela fait peur n’est pas une solution. »

Je ne suis pas femme a me voiler la face ou a prendre Alessia pour une écervelée. Je sais bien qu’elle aussi elle a pensé a moi. Je respire un grand coup pour essayer d’ajouter, avec calme et aussi une pointe de tristesse, comme les aveux de la prisonnière que je suis :

« J’ai promis a mon père de veiller sur mon petit frère le temps qu’il revienne… c’était il y a presque 6 ans maintenant. Je… je suis surement une de ses adultes qui fait que ton ami n’a plus confiance. Plutôt que de faire aveuglement ce qu’il aurait fallu pour le sauver, j’ai essayé de protéger toutes les personnes que j’aime et au final, j’ai mis tout le monde en danger. »


Si on regarde le résultat, pour l’un, je l’ai abandonné, pour les autres, je suis une traitresse et le danger est toujours là, sur la tête de tout le monde. Je sais bien qu’on ne me jugera que cela au final :

« Je sais bien que les intentions ne pèsent pas lourd dans ce monde, mais tant que je serais vivante, je ne baisserais pas les bras tu sais ? Jamais… et puis, quelques soient les horreurs qui se passent, personne ne pourra nous retirer ce que j’ai vécu avec mon frère ou avec vous. »

Je lui souris avec affection. J’avais mis du temps a comprendre qu’on ne décidait pas de qui mourrait ni quand. Ce n’était pour autant qu’il fallait baisser les bras et fuir les autres. Quelques soit la fin de mon histoire ou de celle de Mateo, il aura illuminé ma vie et je sais que j’ai tous fait pour adoucir la sienne. Sans lui, je n’aurais jamais eu le courage d’accepter cette fin du monde et serait rester allongé a attendre la mort comme cette fameuse Sonia. Sans moi, personne n’aurait pris soit de cet enfant de 2 ans complétement perdu sans ses parents.

« Même si on sait pas de quoi est fait demain, quand on rencontre des gens avec qui on est bien ou qui essaye sincèrement de nous protéger, il vaut mieux le vivre pleinement tu ne crois pas ? »


Je ne sais pas si mes mots ont un sens pour cette toute jeune fille Aussi douée qu’elle soit intellectuellement, il y a certaines choses qui ne s’apprennent pas dans les livres mais avec l’expérience et le vécu. Même si nous vivons dans des temps où tous semblent aller plus vite, elle n’en reste pas moins une jeune fille de 14 ans.

« Je ne sais pas si Milow est la meilleure personne pour parler de confiance en son prochain, mais je suis sure qu’Ava saura trouver les mots. »


J’ai du mal a restée de glace devant son histoire et comprends mieux son regard dur sur ceux qui devaient veillés sur elle. D’une certaine façon, ils l’ont fait, ils ne l’ont pas sacrifié d’entrée de jeu, même s’ils ont perdu pour en fin de compte, l’abandonné, comme cette Sonia, qui n’avait plus la force de se battre pour sa propre vie, ils avaient surement quand même essayer. Mon cœur se sert quand même en imaginant une enfant de 9 ans devoir survivre à cela ; Ca explique tellement de ses questions et de son regard sur le monde :

« Je n’arrive pas a imaginer comment j’aurais réagi a ta place mais tu n’as pas abandonné, même livrée a toi-même. J’aimerais bien être aussi forte et courageuse que toi. Mais cela n’empêche pas que tu as une famille et un foyer maintenant, peut être que cela ne sera qu’une étape, mais je suis certaine que les Expendables ne t’abandonneront jamais. Tu fais partie de l’équipe… et même s’ils sont maladroits, pas toujours attentifs ou délicats, ils ne feront pas comme Sonia. Promets-moi de leur laisser une vraie chance. »

Au moins mon idée pour qu’elle et Ava puissent cohabiter semble lui plaire. C’est vrai que la charme de se recevoir chacune chez l’autre, avoir leur propre univers et être capable de s’isoler pourra surement grandement changer les choses. Si j’ai une ébauche de sourire, celui si se meurt rapidement quand elle me demande mon aide. La aussi, c’est avec douceur et un peu d’hésitation dans le choix des mots que je réponds :

« Alessia, rien ne me fera plus plaisir, mais… il y a une chose qu’il faut que tu saches. J’ai fait des choses graves et… en fait… je ne sais pas encore la suite pour moi. Mais si Connor me le permet je serais heureuse de t’aider a faire ton chez toi. »



Codage par Libella sur Graphiorum


La vie n'a rien de magique
Revenir en haut Aller en bas  
Alessia Marino
Alessia Marino
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 390
Sujet: Re: Visite obligatoire   Mar 27 Avr 2021 - 18:34

J'avais laissé mon mollet dévoilé un peu plus longtemps, mais je pense qu'Alex n'osait pas y descendre son regard, donc je relâchais mon pantalon sans m'attarder. Mon regard retournait se poser sur son visage qui était certainement plein d'inquiétude. "Ça va faire presque cinq mois maintenant. Mais j'ai surveillé et nettoyer assez longtemps, juste quand fallait retirer le fil, vu que c'était pas des vrais, c'était du fil de pêche ; bah du coup je suis allée au No Man's Land pour voir une femme médecin. Elle m'a retiré le tout, mais c'était presque fini déjà."  Dans le fond, ça c'était pas si mal soigné quand on partait de la situation désastreuse du début.

Je sentais Alex glisser dans le sentimentalisme, peut-être à cause du bébé qu'elle portait. J'avoue que je voyais bien que la femme essayait de me dire quelque chose, de me faire comprendre des choses, des sentiments. Le truc, c'est que c'était trop compliqué pour moi. J'arrivais à peine à formuler mon amitié avec Ava ou avec d'autres personnes. Ma fragilité sentimentale n'en était que dévoilée encore plus dans ce genre de conversation où je me retrouvais là, bête à ne pas savoir dire en essayant d'assimiler sans laisser mon cœur totalement libre. Sentir des choses, vivre, aimer comme le disait Alex était difficile pour moi, même avant tout ça, c'était pas mon point fort.

En général, j'étais plus factuelle que sentimentale et la fin du monde ne m'avait pas aidé dans ce chemin. Je m'efforçais de laisser mon regard posé sur le sien, ou sur son visage en tout cas. L'ancienne magicienne avait raison, c'était la peur qui me guidait, qui m'empêchait de m'ouvrir totalement aux autres, je gardais une part en sécurité avec presque tout le monde. Je sentais dans ses mots qu'Alex semblait s'en vouloir de la situation, de ce qu'il se passait avec son frère. Je sentais son flot de sentiment qui m'oppressait et m'urgeait de me renfermer.

"Je... sais pas quoi répondre Alex. J'ai peut-être peur, je peux pas me dire ce que je pourrais vivrais resterai malgré des horreurs... tu vois ?" Je savais pas si je m'exprimais correctement, j'essayais de reprendre ses mots, de les replacer dans ma bouche pour les assembler dans une pensée cohérente, mais parler de mes sentiments, c'était pas mon fort. La brune avait une vision qui consistait à profiter des choses et personnes tant qu'elles étaient avec nous, je sais pas, elle devait peut-être avoir raison, mais ça me semblait si lointain. J'avais déjà du mal à apprécier les autres et quand c'était le cas, je me l'avouais pas complètement, alors profiter tant que je peux alors que j'étais incapable de repérer la situation.

Je soupirais, sans rien répondre à nouveau. Mon regard s'abaissait vers le matelas, laissant Alex continuait à parler pendant quelques secondes, minutes encore. Je me perdais un peu dans mes pensées, m'efforçant à en sortir, puisqu'à la base j'étais là pour parler avec la femme. J'hochais doucement la tête alors qu'elle évoquait le fait qu'aucun des deux cités n'auraient vraiment l'attitude ou les mots. "Je pourrais peut-être lui proposer, mais j'y crois pas." Et je respectais sa décision de ne pas vouloir s'impliquer à contre cœur.

La conversation repartait vers ma famille, vers Sonia et mes années passées. Le sujet me dérangeait moins, j'avais eu le temps de l'assimiler progressivement, de l'enterrer sous une terre d'émotions infertiles. Sauf que, Alex faisait un nouveau rapprochement avec la situation actuelle qui elle, était déstabilisante pour moi. "Je sais pas... Je suis pas sûre... On reste humains, j'ai du mal à croire qu'on peut être une famille." C'était terrible de dire ça, alors qu'on se voyait tous pour la plupart comme une équipe, des amis, des personnes qui se serraient les coudes. Mais j'étais terrorisée de ne pas y trouver ma place, de m'abandonner à ma solitude. "Je leur laisse déjà une chance... Je me laisse déjà une chance." Cette dernière phrase voulait tout dire, j'avais aussi peu confiance dans les autres qu'en moi-même quand il s'agissait d'émotions. J'étais bien rapide à me manifester quand il s'agissait de connaissances pures, mais quand il s'agissait de mes sentiments, la réflexion était plus compliquée.

J'essayais de lui ofrrir un petit sourire, qui se voulait rassurant. Pour elle plus que pour moi alors qu'Alex évoquait le fait qu'elle ne savait pas comment la situation évoluerait avec Connor. "On verra bien, je peux bien dormir sans chaussettes quelques jours ou semaines de plus." ds-je dans une sorte de blague ni drôle, ni réconfortante.


As I wish you knew : I told you
Revenir en haut Aller en bas  
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2836
Sujet: Re: Visite obligatoire   Jeu 29 Avr 2021 - 9:47
Celle qui parle famille

Je soupire presque de soulagement quant à la débrouillardise des filles. En vrai… a leur place… je n’aurais jamais su gérer tout ca. Je commence a réaliser que les fillettes sont surement mieux armées que moi pour la survie. J’ai passé presque toute mes vies post apo dans un camp a ne sortir que rarement, jouant des coudes pour rester indispensable afin d’assurer que moi, mon frère et violet nous ne soyons pas vendus ou abandonnés.

De nouveau cette petite boule d’angoisse quant a la suite si Connor se contente de me jeter du groupe refait surface. Outre le fait que je sois estampillée lesbienne dans une population particulièrement homophobe ou traquée par un fou, il y a aussi le fait que je ne sache pas faire grand-chose, concrètement, pour me trouver de la nourriture ou gérer des situations extrêmes comme Ava et Alessia l’ont fait. J’imagine qu’avec un bébé à venir et l’étiquette de traitresse, ca ne va pas aider.

« Je suis vraiment étonnée et fière que vous ayez su réagir comme il le faut toutes les deux. Quelque part, je vous envie d’être aussi débrouillardes. »

Je ne suis pas sure qu’Alessia comprenne ce que j’essaye de lui dire. En fait, a sa tête, je sens même le contraire. Je ne peux pas lui en vouloir, certaines choses prennent du temps a s’apprendre et l’école, les premiers émois, les sorties entre copines… tout cela jouait un rôle important. Alessia avait dû grandir sans ça.  Je ne peux qu’espérer qu’elle retienne mes mots et qu’a un moment, a la lueur de son vécu, ils prennent un sens pour elle.  

« Essaye juste de donner une chance aux autres. Au final, même avant, les autres ne font jamais que passer dans nos vies. Ici ca va plus vite, les fins sont plus violentes, mais ce n’est pas pour cela qui faut oublier qu’être en groupe c’est plus compliqué, ca implique aussi de se rendre vulnérable, mais au final c’est une force. »

Visiblement ce Mihai voulait rester un enfant solitaire et cela était des plus inquiétants. Je ne pense pas que Connor m’écoutera moi, mais je suis certaine que s’il savait, il essayerait des trouver des solutions. Sauf que voilà, je devine bien Alessia, qui elle-même n’est pas convaincue de vivre avec des adultes, n’ira jamais en parler avec les autres expendables.  Pour le moment, a part proposer de partager mes repas, je n’ai pas vraiment d’autres alternatives.

J’arrive a retrouver mon sourire quand elle m’annonce qu’elle laisse une chance a Connor et aux siens comme elle se laisse une chance pour trouver sa place au sein de cette drôle de famille. Je suis confiante dans ces hommes malgré ma situation et la violence de leur leader a mon égard.

« Tu sais quand je suis arrivée ici, Connor m’a expliqué qu’il voyait les expendables comme sa famille de cœur, celle qu’il avait choisi et avec qui il se sentait bien ; Alors, même si les choses ne sont pas parfaites même si, comme dans toutes les familles, il y a forcement des disputes, des épreuves, des portes qui claquent… »


Et je suis loin du compte vu ce qui va arriver les prochains jours.

« … tu en fais partie. Tu es de sa famille. Ne tiens qu’a toi de voir si tu as envie qu’ils fassent tous partie de la sienne. »

Place que j’envie maintenant que je l’ai perdu, en admettant que je l’ai jamais vraiment eue. Mais là, nous ne sommes pas en train de parler de moi, de la traitresse qui est peut être déjà condamnée, non, mais d’une toute jeune fille qui a encore la chance d’avoir le choix et d’avoir une vie plus douce qu’elle n’en a jamais eu depuis que ceux qui étaient censés veiller sur elle étaient mort. Je lui souris, a nouveau, quand elle me dit qu’elle pourra se plier au caprice des chaussettes encore quelques semaines sans oser la reprendre. Je ne sais pas si dans quelques semaines on me permettra de sortir de cette caravane ou de rester dans le camp.

« Demande a Otis sinon, il est bon bricoleur et je suis sure qu’il sera d’accord pour t’aider le temps que l’on sache la suite pour moi. »




Codage par Libella sur Graphiorum


La vie n'a rien de magique
Revenir en haut Aller en bas  
Alessia Marino
Alessia Marino
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 390
Sujet: Re: Visite obligatoire   Ven 30 Avr 2021 - 18:19
Les mentions que j'avais fais sur ma rencontre avec Ava avait fini par laisser échapper un soupire à la femme. Je ne sais trop pour quel raison, mais si je pouvais éviter de creuser, je le faisais. Par contre, Alex me partagea rapidement le fond de sa pensée. On était si débrouillardes que ça ? Je sais pas, on essayait juste de survivre que ce soit moi ou Ava, elle aurait dû nous entendre parler pendant notre soirée pyjama. Elle se disait fière, j'aurais voulu que ça me fasse plaisir, mais je sais qu'Ava aurait été beaucoup plus touchée par ses quelques mots que moi, j'essayais quand même de lui offrir un petit sourire en laissant échapper un bref "Merci"

La brune me soulignait le fait qu'il fallait de manière général laisser une chance aux autres et que ça avait toujours été comme ça dans le fond. Elle parlait du fait que de nos jours tout allait aussi plus vite, et ça, je pouvais pas le contredire en voyant comment ma relation avec ma meilleure amie avait évolué, je répondais tout de même sincèrement. "Même avant, je laissais pas les gens entrer dans ma vie, j'ai toujours été très solitaire tu sais Alex..." Je tirais un peu la tronche en disant ça, ça semblait pitoyable de pas avoir d'amis ou quoi que ce soit, moi ça m'avait pas vraiment dérangé ou alors, je m'en rendais pas compte, même aujourd'hui. "Je sais pas si je peux faire ce que tu me dis." dis-je alors que je me montrais justement vulnérable. Involontairement, j'appliquais déjà certaines de ces choses.

Je sais pas ce qu'elle essayait de faire Alex, ça me dépitait, à la fois parce que je comprenais pas vraiment ce qu'elle m'expliquait, j'avais du mal à mettre mes sentiments en ordre, mais aussi, parce que j'avais l'impression que ses idées se trouvaient forcées dans ma tête, comme si elle voulait me protéger de moi-même. Je restais polie, la situation me tendait malgré tout. Je restais un peu contente d'être venue la voir comme Ava m'avait proposé, enfin, demandé. "Je présume.... Je sais pas si je suis faites pour être dans une famille, tes attentions à toi, la gentilesse de Bruce, des fois c'est trop pour moi, tu devrais la savoir." répondais-je doucement avant de reprendre. "Je sais que tu essaies de me faire comprendre que tout le monde tient à moi tout ça, mais j'arrive pas à y croire je suis désolée." Je sentais ma gorge se serrer un peu, une boule se former dans mon estomac alors que j'articulais. "Mais j'essaie d'y croire."

Je m'étais levée sur ses quelques mots, je me sentais mal. En même temps, je refoulais beaucoup de sentiments au fond de moi, des sentiments que je ne voulais pas gérer ou traiter maintenant, c'était nouveau pour moi tout ça. Je les aimais tous, pour des raisons différentes, ils m'agaçaient presque tous, pour des raisons différentes aussi, mais dans le fond, je les remerciais d'être là avec moi. Toutes ces choses que je ne dirais jamais, que je n'oserais formuler et que j'enterrais inlassablement. "Je lui demanderais alors, mais tu sortiras bientôt, comme tu dis, laisse une chance aux autres." Alex pensait rester coincée ici, ça tenait aussi d'un manque de confiance et d'espoir qu'elle tentait de prôner.

Je me retournais en me dirigeant vers la porte, pour camoufler le surplus d'émotions qui voulaient jaillir. J'avais peur de pleurer devant elle, de lui faire comprendre que j'avais surtout pas confiance en moi pour vivre ici, que tout le monde faisait de son mieux. Je tapotais les livres sur la table. "Je vais essayé de t'en trouver un mieux." dis-je avant de passer la porte avec une voix hésitante. "Je.. reviendrais." J'étais pas sûre de moi, mais j’essaierais probablement.


As I wish you knew : I told you
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Visite obligatoire   
Revenir en haut Aller en bas  
- Visite obligatoire -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: