The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-40%
Le deal à ne pas rater :
-30% sur les Baskets Nike Court Royale
33 € 55 €
Voir le deal

Rat mouillé et estropiée
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
Invité
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Rat mouillé et estropiée   Sam 10 Avr 2021 - 18:53

18 MARS 2021

Aujourd'hui, je vais sur une nouvelle affectation, une tâche qui demande d'avoir un minimum confiance en la personne je présume. Vu qu'on m'y avait jamais mise avant, peut-être que malgré mon impression de distance, je suis un peu acceptée ? À vrai dire, tant qu'on me jette pas dehors, ça me va bien. Bref, le plan c'était du nettoyage d'armes, rangement de munitions et éventuellement compte des stocks, bon ça avait jamais été mon point fort ça, mais je serais pas toute seule si j'ai bien compris.

J'allais pas me plaindre de bosser en intérieur aujourd'hui, parce qu'il pleuvait fortement quand j'ai mis le pied dehors pour me diriger vers l'armurerie. Je sais pas trop pourquoi, j'avais rien pris pour me couvrir et le temps du trajet, je m'étais transformée en espèce de cabot trempé, heureusement, je sentais meilleur que ça. J'étais pas la meilleure personne quand il s'agissait d'être à l'heure, mais je faisais au mieux en général. Le truc, c'est que la pluie battante m'a replongée dans les jours où je restais enfermée à la ferme, à attendre que mes parents rentrent... Tout bêtement, ça m'avait fait ralentir.

Je dégoulinais partout à l'entrée de l'armurerie alors qu'un peu plus loin, une femme brune semblait déjà s'activer. Elle me tournait le dos, du coup, je signalais ma présence doucement. "Bonjour, on m'a dit de venir aider ici." Lorsqu'elle se retournait, je découvrais une trentenaire qui portait une attelle au poignet, elle était un peu plus grande que moi, mais vraiment pas de grand chose. Je m'avançais dans sa direction en lui tendant la main, opposée à celle qui lui était bridée. "Moi c'est Jolene, je crois pas qu'on se connait ?" dis-je alors que je continuais à m’égoutter sur le sol. Franchement elle a l'air bien plus dégourdie que moi, qu'est-ce qu'elle fait coincée ici ? C'est à cause de sa blessure minuscule ?

Inconsciemment, je fronçais un peu les sourcils. Finalement, je sortais de mon espèce de torpeur émotionnelle pour réaliser les flasques que je trainais derrière moi. Rapidement, j'essayais de convaincre ma coéquipière de fortune que je gèrerais le bordel que j'avais foutu. "Ah, euh t'inquiète, je vais nettoyer ça, doit bien y avoir une serpillère dans le coin... non ?" dis-je en regardant autour de moi. Fallait pas que la brune commence à m'en vouloir d'avoir sali son lieu de travail. "C'est la première fois que je suis dans... ici, tu sais où je peux trouver ça ?"  demandais-je sur un ton innocent. Comme d'habitude, il vaut mieux passer pour une personne égarée, comme ça, on se méfie pas de nous et on essaie de nous aider ! Enfin de m'aider.
Revenir en haut Aller en bas  
Jill S. Blair
Jill S. Blair
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1049
Sujet: Re: Rat mouillé et estropiée   Dim 11 Avr 2021 - 16:07
Ça ferait un peu cliché de dire que bosser ici me donne l’impression de vivre l’adrénaline par procuration mais… ce serait pas complètement faux en même temps. Mon poignet n’est plus vraiment douloureux mais il doit encore rester immobilisé et je connais la réalité du terrain : même si je promets de « faire attention », je risque de finir par distribuer des mandales à des gens ou à des voraces. Si je veux être bientôt opérationnelle pour des missions importantes, et pas me trainer le même handicap des mois, je dois être pa-tiente. Putain… j’aurais jamais cru qu’on pouvait s’ennuyer autant en ne risquant pas sa vie. Je veux dire : mon quotidien est tellement rythmé par les expéditions et autres rushs punitives que ne plus accrocher un glock à ma ceinture pour aller affronter le monde sauvage, ça fait une impression de vide.

Bref, du coup je suis en avance – même avant ce bon vieux Terrance. Sur le registre de l’entrée, j’ai vaguement que je serai aidée par une certaine « Jolene » aujourd’hui. Je sais pas qui c’est, j’espère juste qu’elle ne sera pas chiante. En faisant un tour des tâches qui nous attendent, je constate donc qu’il y a plusieurs caisses de munitions toute chaude sortie du four, qu’il faudra ranger comme il faut. Il y a également quelques armes à nettoyer et des lames à aiguiser. Largement de quoi s’occuper une journée. Je suis justement en train de récupérer les chargeurs qu’on va pouvoir alimenter quand une voix dans mon dos m’interpelle.

- Hey Jo’ ! Jill, me présenté-je avec une parodie désinvolte de salut militaire, fais comme chez toi.

C’est une jeune fille donc. Mes lèvres se pincent brièvement alors que je la détaille de pied en cap. Je sais pas si c’est son âge, sa bouille ou sa touffe brune aplatie par la pluie, mais y’a un truc chez elle qui… qui me fait penser à Judith. Un peu. Je hausse les épaules et lui adresse un sourire en coin :

- On s’en fout de la serpillère. C’est que de l’eau, on survivra.

Je prends donc la caisse pleine de chargeur que j’avais repéré et l’apporte sur la table en bois au centre de la réserve de l’armurerie. A côté, il y a déjà l’une des caisses de munitions – les balles de pistolet semi-automatique qu’on utilise le plus souvent, pour être exact. Je m’arrête ainsi, le bras nonchalamment posté sur la cargaison, et jette ma chevelure indisciplinée en arrière.

- Ça te va qu’on commence à remplir les chargeurs de 9 mm ? Tu sais comment faire ou t’as besoin que je te montre ? On se connait pas encore, alors je sais pas si elle sait y faire moi ! Sinon, si tu sais correctement démonter les flingues, j’peux te laisser prendre de l’avance sur l’entretien. On en a quelques-uns à décrasser.


Drain the blood
« I walk through the valley of the shadow of death, and I fear no evil because I'm blind to it all. And my mind and my gun they comfort me... because I know I'll kill my enemies when they come. »
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
Invité
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Rat mouillé et estropiée   Mer 14 Avr 2021 - 16:48

Je souriais à la femme qui faisait une sorte de salut en se présentant, me surnommant en même temps, ça fait bien longtemps qu'on avait pas réduit mon nom comme ça, ça me dérangeait pas particulièrement en vrai. "Ravie de te rencontrer Jill !" dis-je à son intention alors que déjà, la brune haussait les épaules et balayait le problème de l'eau dégoulinant de moi. Elle avait pas tort en même temps, c'était que de l'eau, mais dans un endroit plus civilisé, parfois les personnes s'offusquaient. J'hochais de la tête avant de repousser mes cheveux dans mon dos. "Si ça te va alors, c'est pas un soucis."

Je la voyais soulever une grosse caisse de chargeur pour la déplacer vers la table au centre de la pièce. J'aurais bien voulu lui proposer de la porter pour ménager son poignet qui était vraisemblablement blessé, mais ça avait pas l'air de la perturber. Du coup, je la laissais faire en silence, me rapprochant. Jill, elle faisait un mouvement de ses cheveux, le bras posé contre la caisse, franchement, elle avait la classe. Je doute que je puisse donner cette illusion moi, en général je me faisais plutôt passer pour une petite fragile, après quand je me comportais normalement, je sais pas trop ce que les gens pensaient de moi. J'ai jamais vraiment demandé.

Je souriais à ses demandes, avant de tirer un tabouret qui trainait pas loin de la pour m'asseoir à côté de la table. "Ouais y a pas de soucis, je sais remplir des chargeurs, je l'ai déjà fait avant d'arriver ici." J'évitais de rentrer dans les détails, y avait pas besoin de parler du groupe avec lequel j'étais, le principal c'est que je savais faire. "Pour les flingues, c'est bon aussi, par contre je suis moins rapide, mais ça ira !" J'attrape un chargeur que je commence à remplir alors que je continue à discuter avec la femme, l'observant. Après tout, parler pourquoi pas, mais perdre du temps, c'était pas l'objectif. "S'il y a un truc que tu préfères faire, je peux faire l'autre, ou bien on peut faire tout ensemble l'un après l'autre. Je vois que t'as dû te faire mal, donc ça me dérange pas de faire plus pour deux."

Pour une fois, c'était pas une technique pour bien me faire voir, c'était la vérité. J'avais pas de soucis à faire un peu plus si c'était pour qu'elle se blesse pas plus. J'étais pas du tout comme ça avant, mais au final, j'ai appris que s'occuper des autres c'était important, si on voulait qu'ils s'occupent de nous, si on veut. Bon c'était pas une logique imparable mais bon. Je me retrouvais avec un chargeur plein, comme une idiote. "Euh, on les met où ?" demandai-je en regardant autour de moi. Sur la table ? Dans une caisse ? Dans un rangement particulier ? En vrai j'en avais aucune idée, je sais faire, mais je sais pas comment ils fonctionnent ici pour tout ranger et trier.
Revenir en haut Aller en bas  
Jill S. Blair
Jill S. Blair
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1049
Sujet: Re: Rat mouillé et estropiée   Sam 17 Avr 2021 - 14:21
- T’en fais pas pour moi, rétorqué-je avec un sourire à sa proposition de bosser pour deux.

La fracture est déjà sur la fin de sa consolidation et j’ai encore l’usage de mes neuf doigts, ça suffit largement pour ce boulot. Je peux voir qu’en effet, elle se débrouille, et je ne peux qu’être reconnaissant à la personne qui m’a assigné Jolene de ne pas m’avoir collé un boulet dans les pattes. C’est partie pour le rechargement donc ! Une par une, j’enfonce les balles dans les magasins, et plaisante :

- « Tu as dû te faire mal… », à t’entendre, j’ai trébuché dans mon escalier et je me suis foulé le poignet.

C’est peut-être ce qu’elle croit d’ailleurs ? Ce serait le comble ! Enfin, bon, ça n’a pas grande importance. La gamine me demande où ranger son chargeur plein, je lui aurais bien dit de le poser sur la table à côté d’elle, mais vrai qu’on commence à manquer de place. Je vais donc chercher l’une des caisses vides pour la poser par terre, là où on sera toutes les deux en mesures de l’atteindre. J’y dépose même un premier chargeur rempli par mes soins.

- Jolene donc… je me souviens pas t’avoir déjà vue, désolée. Faut dire que je suis souvent en vadrouille, ça m’arrive de rater des visages, je hausse les épaules, sans interrompre ma besogne, t’es arrivée quand alors ? T’étais à Okanogan ?

C’est le dernier recrutement de masse qu’on a eu – et pas qu’un peu ! 120 personnes de rab’ d’un coup – mais je fais peut-être fausse route. Dans tous les cas, je l’observe pendant que mes mains travaillent. Plutôt mignonne, mais je n’attaque pas si jeune. Et puis, je suis une femme rangée maintenant ! je polis encore l’habitude, pas évident de chasser les instincts. Mais bon, de toute façon, elle m’évoque trop quelqu’un d’autre pour susciter une quelconque attirance. Ça pousse même ma curiosité :

- Ça te fait quel âge au fait ?

Je parie sur 20 ou 21, mais la survie a emprunté les traits de tout le monde, avec les privations et la fatigue. On est loin des cosmétiques et des rythmes de vie qui nous donnaient quelques années de moins, du coup, elle pourrait aussi n’avoir que 17 ou 18 ans. En tout cas, c’est dans ces eaux-là !


Drain the blood
« I walk through the valley of the shadow of death, and I fear no evil because I'm blind to it all. And my mind and my gun they comfort me... because I know I'll kill my enemies when they come. »
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
Invité
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Rat mouillé et estropiée   Dim 18 Avr 2021 - 14:28

Elle me disait de pas m'en faire, c'est vrai que je pourrais m'en foutre, mais bon. J'avais décidé de considérer ça alors que je m'étais mise au boulot. J'entendais bien à sa voix qu'elle plaisantait, ce qui me poussait à sourire en répondant. "Écoute ça arrive hein, des fois on regarde pas où on marche et pouf, un poignet en moins." dis-je avec un grand sourire. "Du coup, je présume que c'est pas ce qui t'es arrivé, tu as fais quoi alors, tu as glissé dans ta baignoire ?" ajoutai-je en rigolant. Y avait vraiment aucune chance que ce soit ça, mais tant qu'à mettre trompé autant même les pieds dans le plat jusqu'au bout non ? C'était plus drôle. Bon c'était certainement une blessure qui venait d'une situation bien moins drôle, mais autant en rire maintenant, elle était en vie dans le fond.

Je fini par voir Jill ramener une caisse, en réponse à ma question de rangement, j'esquisse un petit sourire avec de poser mon premier chargeur comme elle le faisait, dans la caisse placée entre nous au sol. Sans vraiment attendre, je prenais de quoi continuer toujours discutant avec la brune qui semblait s'intéresser à moi. C'était sympa d'avoir quelqu'un avoir qui faire la conversation. J'en oubliais presque que je ressemblais à une serpillère vivante. "J'passe pas mal inaperçue donc surtout si t'es pas là, c'est normal." répondais-je simplement avant qu'elle évoque un truc dont j'avais jamais entendu parlé, Okanogan ? Faudrait vraiment que je me renseigne mieux sur les gens ici, je gagnais pas à rester dans mon coin et à avoir des conversations un peu creuses. "Euh, non du tout. Je suis arrivée en octobre dernier, je suis tombée sur un groupe qu'était dehors."

Est-ce que j'avais besoin de préciser que j'étais une loque sur le point de crever quand ils m'avaient récupérés ? Pas vraiment non ? Enfin, en espérant qu'elle me demande pas plus de précisions. C'était clairement la honte et ça influence trop les gens sans que je puisse essayer de diriger ce qu'ils pensent. "Je présume que ça fait longtemps que t'es là toi ?" rétorquai-je. Peut-être que ça m'éviterai d'autres interrogations de retourner la question.

En tout cas, le sujet changeait sur mon âge, un truc où j'avais absolument rien à cacher, je souriais. C'est vrai que l'âge restait importants pour pleins de personnes. J'avais pas vraiment arrêter de le compter ou quoi que ce soit, mais j'avais plutôt arrêter de le célébrer. Dans le fond, survivre un jour de plus maintenant c'était une putain de bonne nouvelle en soit. "J'ai dix-neuf ans, depuis quelques mois maintenant." En plus je les avais passé complètement seule à errer avec la peur et la faim au ventre. Moi j'étais incapable de donner un âge à Jill, je pense qu'elle avait passé sa vingtaine mais à part ça. "Et toi ? Tu as continué à tenir le compte ?" dis-je en souriant alors que je déposais un deuxième chargeur dans la boîte.
Revenir en haut Aller en bas  
Jill S. Blair
Jill S. Blair
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1049
Sujet: Re: Rat mouillé et estropiée   Mar 20 Avr 2021 - 11:43
La répartie de cette petite m’a fait marrer. Ok, c’est une marrante, elle a eu répondant, j’aime ça. Du coup, j’ai pas pu m’empêcher de lui lâcher un « Exactement, dans la baignoire ! » pour entrer dans son jeu. J’écoute son histoire sinon : arrivée seule à l’automne, peut-être un peu avant le banquet. Ça a dû lui faire drôle tiens… un empoisonnement de masse et une tentative d’assassinat sur la big boss ; pas la meilleure période pour débarquer. Mais bon, visiblement, elle a encaissé le choc comme une grande.

- Dépend ce que t’appelles longtemps, ai-je répondu en haussant les épaules, une paire d’année j’crois, un truc comme ça.

J’ai un peu perdu le fil, j’avoue. Je sais juste que Fort Ward m’a sauvée. Moi aussi j’ai été repêchée dehors alors que j’étais seule et que je n’étais que l’ombre de moi-même. Une espèce de créature qui ne fonctionnait qu’à l’instinct. Manger, se défendre, courir, se cacher, tuer. J’avais plus rien dans les tripes que la haine que j’éprouvais pour James. La haine et le désespoir ; parce que je n’avais pas pu me venger, et je n’avais pas pu sauver ma sœur. Ici, je suis redevenue quelqu’un. Même si ce quelqu’un n’est qu’une machine à tuer et à accomplir des méfaits immoraux. Si tant est qu’on puisse encore parler de morale.

Ma collègue a dix-neuf ans donc. Ça me fait un petit choc, mais je ne le montre pas. C’est grosso-modo l’âge qu’aurait eu Judith si j’avais pas été si conne. Si j’avais fait mon job. Du coup je sais pas si c’est dans ma tête, ou si c’est avéré, mais il y a un truc chez Jolene, qui lui ressemble un peu. Les yeux je crois, ou sa coupe… difficile à dire. Je dépose aussi un deuxième chargeur dans la caisse et feint être vexée :

- Pardon, est-ce que je tiens le compte ? C’est une manière de dire que j’suis vieille ? Mon visage se fend d’un sourire : je déconne, bien évidemment, 34 ans. J’suis née en août, alors… je sais pas trop quand ce sera, j’ai pas de calendrier, mais dès qu’il fera beau, on pourra dire que j’ai 35.

Ça passe vite le temps… quand toute cette merde s’est déclarée, j’avais à peine 29 ans. Pendant quelques minutes, je ne dis rien – je bosse consciencieusement ! – puis je reprends soudainement la parole :

- En tout cas, compte pas sur moi pour les questions bateau genre « tu faisais quoi avant » et tout ça, on s’en fout un peu maintenant, pas vrai ? Surtout elle, elle était quoi, au lycée ? Raconte moi plutôt ce qui te branche maintenant miss inaperçue : tu fais quoi quand t’es pas en compagnie de la personne la plus incroyable de cette île ? Questionné-je avec espièglerie.


Drain the blood
« I walk through the valley of the shadow of death, and I fear no evil because I'm blind to it all. And my mind and my gun they comfort me... because I know I'll kill my enemies when they come. »
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
Invité
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Rat mouillé et estropiée   Mer 21 Avr 2021 - 17:17
À la réplique de mon ainée, je rigolais un peu, elle jouait le jeu sans pour autant me dire la vrai raison, mais ça me dérangeait pas, c'était plus amusant comme ça. Puis, on a pas toujours envie de parler de nos blessures, physiques ou non, c'était humain. Elle m'écoutait patiemment, c'était agréable cet endroit quand même, j'avais pas encore eu de gros conflits, la plupart des personnes restaient au minimum amicale. J'hochais un peu la tête avant de répondre. "Ouais c'est ce que j’appellerais longtemps au bout d'un an !" En même temps, le temps avait à la fois beaucoup moins de signification maintenant, mais aussi beaucoup plus. Alors que je m’apprêtais à rajouter quelques choses, je décrochais un éternuement.

"Ola, pardon"
dis-je en souriant, surprise moi-même par celui-ci. Au final, pas mal de monde vivait ici, certains depuis assez longtemps, c'était vraiment le renouveau d'une civilisation, enfin, malgré certains évènements auxquels j'avais assistée. Jill vint déposer une deuxième chargeur à son tour, me répondant un petit air offusqué sur le visage, j'avais dis une bêtise ? Très vite, je me rends compte qu'elle se met à sourire, me parlant de son âge. Je me décrispe en à peine une seconde, reprenant aussi mon sourire en réalisant que la brune c'était bien jouée de moi. "Ouah j'ai cru que t'étais sérieuse pendant une seconde ! En tout cas, t'es plus vieille que moi, mais bon, pour moi un vieux c'est quelqu'un qui te gueule dessus le doigt en l'air en agitant sa canne." annonçai-je en finissant ma phrase un exemple visuel, levant le doigt pour l'agiter et maniant une fausse canne.

"Ah bah on fêtera notre anniversaire à peu près en même temps alors ! Je suis née fin juillet !"
dis-je en reprenant mon travail tranquillement. C'est pas que j'avais un peu tout lâché avec mon imitation à deux balles, mais un peu quand même. Je la laissais reprendre la parole, glissant les balles une à une en la regardant. En vrai, elle faisait pas son âge, après, j'ai l'impression que plus personne le faisait, ou alors j'étais juste très mauvaise pour deviner l'âge des gens, c'était possible aussi. Je lui souriais en l'entendant dire qu'elle se foutait de savoir ce que je faisais avant, lâchant malgré tout "De toute façon, j'étais une merdeuse." Sa réflexion me faisait rire, j'avais envie de la taquiner à mon tour.

"Hein, mais c'est pas possible ça, je suis toujours en ma présence."
dis-je avant d'exploser de rire. Ouais j'étais bon publique, surtout quand il s'agissait de mes blagues pourries. J'avais beau être dévastée sur beaucoup de sujet, j'avais le rire facile. Après tout, il vaut mieux rire que pleurer non ? Après c'est peut-être pour ça qu'on me rabâche tout le temps que je suis lunatique. Enfin, rien à foutre. Plus sérieusement, j'ouvrais la bouche pour dire : "Sinon, quand je suis pas avec la deuxième personne la plus incroyable" dis-je avec un clin d’œil. "Bah, j'aide à d'autres endroits, je passe presque tout mon temps à travailler où y a besoin de moi, je fais un peu de tout, sinon je dessine un peu."

Je laissais planer une petite pause, avant de rajouter un "Et toi ?" me rendant compte que ma vie n'était clairement pas passionnante.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Rat mouillé et estropiée   
Revenir en haut Aller en bas  
- Rat mouillé et estropiée -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: