The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -31%
PC Portable Gamer – LENOVO Legion ...
Voir le deal
899 €

Smoke on the water
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Calypso Ziegler
Calypso Ziegler
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 78
Sujet: Smoke on the water    Jeu 8 Avr 2021 - 19:07

Il y avait les jours avec, et les jours sans. Malheureusement pour elle, cette fin de journée s'était finalement transformée en véritable calvaire, entre le sérum qui peinait à avancer, et le reste. Alors qu'elle était retournée une dernière fois dans son ancienne colocation, avant de comprendre que Stacy s'était contenté de valdinguer ses affaires restantes à la cave, sans autre sommation. Et si elle était bien volontaire pour admettre qu'elle avait pris un peu de retard pour les récupérer, la bienséance aurait tout de même été de protéger les photos de famille qu'il lui restait des dégâts de l'humidité, pour pouvoir agrémenter sa chambre d'enfant comme elle le souhaitait. Mais non. Stacy n'était pas du genre à s'en excuser, moins encore à se sentir coupable.

Et à défaut de l'insulter copieusement comme une partie d'elle lui murmurait, malgré l'envie d'envoyer balader Seth, qui tentait maladroitement de s'excuser auprès de son ancienne amie, rien n'y faisait. Se contentant de récupérer l'une des dernières photos de ses parents piqueté d'humidité sans mots dire, faisant demi-tour pour finalement tomber sur Sally dans un état de panique assez exceptionnel lui annonçant qu'elle devait impérativement venir faire un point de dossier au labo. Sagement, Callie avait pris sur elle, encaissant la mini crise d'angoisse que la brune faisait pour ... Rien. Le dit dossier disparu ayant seulement été emprunté par Sasha, et bien incapable de garder ses se décider à envoyer le monde qui visiblement avait décidé de ne pas la lâcher une minute, s'était contenté d'un bref regard glacial à l'égard de Sally qui s'était confondu en excuses. Sans doute qu'en d'autres circonstances, elle aurait pris la petite bourde avec le sourire, mais là ...  Le coeur n'y était pas. Tout ça pour une photo, après tout. Mais il n'empêchait. Si cette histoire lui avait donné envie de régler ses comptes avec son ancien colocataire avant d'abandonner l'idée, trop fatiguée moralement pour se lancer dans une joute verbale sans fin.

Elle était finalement rentrée à la tombée de la nuit chez Friedrich, venant poser le paquet de photos dans l'entrée en claquant violemment la porte. Ici, personne ne l'entendrait au moins.

Putain. De. Connasse. Insulte bien sentie à l'encontre de la future mère qui n'avait pas jugé un seul instant utile de s'excuser. De ce ras le bol général qui lui vrillait le cerveau en deux, alors qu'elle soupirait en rejetant une seconde la tête vers l'arrière. Avisant le paquet de photos en se promettant de les ranger plus tard, passant une main dans ses cheveux lâchés avant de sentir un parfum qu'elle n'avait pas encore eu l'occasion de connaître dans cette habitation.

Fronçant les sourcils en arrivant au salon pour tomber sur son nouveau colocataire, cigarette en main, qui diffusait une toute autre odeur que celle de la nicotine... Et qui avait sans doute dû profiter de l'audio.

Oh... Vous fumez ? S'étonna t-elle en guise de bonjour, mal à l'aise d'avoir perdu son sang froid en sa présence, se reprenant en levant une main coupable. Bonsoir, pardon. La journée fût longue à se terminer... Ca n'était pas son genre, d'être dans cet état après tout. Lui offrant un léger sourire en guise de bonsoir avant de se rapprocher du canapé dans lequel il était installé, enfonçant une main dans la poche de son jean pour l'observer toujours avec le même air surpris sans émettre le moindre commentaire.

Votre journée s'est bien passé ? s'était-elle enquise avec un sourire. Fried n'y était pour rien, il n'avait pas à subir cette mauvaise humeur personnelle. Parler d'autre chose ne pourrait que lui faire le plus grand bien.


haunted by ghost
I am not the only traveler, Who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, Take me back to the night we met. (c) anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas  
Friedrich W. Eden
Friedrich W. Eden
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Severus Rogue
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 350
Sujet: Re: Smoke on the water    Jeu 8 Avr 2021 - 21:54
Journée terminée. Si la phase de test sur les animaux, la phase d’expérimentation humaine n’en était qu’aux prémices, aux tâtonnements. L’expédition au Canada tournait et tournait encore dans son esprit, suffisamment pour le faire freiner des quatre fers à la moindre hypothèse : Et si ? Deux mots qui embrumaient son cerveau et qui l’empêchaient de réfléchir correctement. Les distractions étaient rares, et même si quelques écarts s’étaient produits récemment, le généticien était bien incapable de trouver en la compagnie de ses compagnes d’infortunes habituelles, le moindre apaisement. Mais Casey avait raison, ce blocage affectait ses humeurs et pouvait le rendre particulièrement difficile, depuis quelques semaines. Mais d’aucun dirait qu’il ne s’agit là que de la frustration de ce travail qui n’aboutissait pas. Il n’y avait bien que l’aînée des Summers pour y voir un autre manque, dans les humeurs sardoniques de l’autrichien.

Et puisque la journée était terminée, qu’il était parvenu à laisser ses notes au laboratoire et que Calypso ne semblait pas être présente à cette heure, le généticien s’offrit une pause. Autant n’en amenait-il pas au complexe, autant à la maison c’était différent. Les plants de Davis avaient finalement trouvé nouveaux preneurs. La première taffe qu’il tira sur son joint lui fit renverser la tête en arrière dans le canapé dans lequel il était assis ; ses longues jambes se dépliants devant lui et ses épaules se relâchant dans l’assise confortable. Fixant le plafond, il laissa les effluves anesthésier son cerveau en surchauffe. Il surélève ses jambes, après avoir ôté ses chaussures, en se posant sur la méridienne modulable du canapé, installé devant lui. Puis il ferme les yeux, en laissant s’échapper un long soupir. Juste une pause.

Putain. De. Connasse. Sa tête se redresse soudain, alors qu’il se demande un instant depuis combien de temps il est assis là, à rêvasser – une dizaine de minute, tout au plus. Était-ce Calypso qu’il entendait là ? A la fois ankylosé par la fatigue, et cotonné par ce qu’il fumait, il ne se redressa pas plus en voyant sa colocataire franchir le seuil de la porte, se rendant compte de sa présence. Elle était visiblement excédée et contrariée, la journée n’avait pas été de tout repos, la voilà qui le confirmait en quelques mots. Elle s’approche de lui, enfouissant ses mains dans les poches de son jeans en le regardant avec curiosité, les sourcils légèrement froncés. Lui, la dévisageait encore. Elle était encore fulminante, il le voyait bien – ou peut-être était-ce dû à la fumée qui s’échappait de ses narines, à cet instant ? « Vous en voulez ? » Proposa-t-il enfin, en désignant le joint qu’il tenait entre les mains. « Il n’est pas trop chargé, mais efficace pour les journées difficiles. » Dit-il, avec un léger sourire. A vrai dire, il n’avait aucune idée de ce qu’elle en pensait, ni de ce qu’elle pensait de lui en cet instant d’ailleurs. Elle avait le droit de refuser, il n’en prendrait pas ombrage – loin de là. Mais il avait comme l’impression qu’elle avait au moins besoin de quelqu’un à qui parler.

Il tapote finalement le canapé à côté de lui, repliant son bras qu’il avait étendu sur le dossier du siège contre lui. « Venez vous assoir au moins, vous n’avez qu’à… Me raconter ? » Proposa-t-il, avec légèreté. Pour sa part, la migraine semblait bien loin à cette heure. Il attendit qu’elle prenne place à ses côtés avant de lui tendre le joint qu’il avait commencé. Si elle n’était pas preneuse, il le saurait très rapidement.



( crawling back to you )
i die everytime you walk away, don't leave me alone with me, see, i'm afraid of the darkness, and my demons, and the voices – see nothing's gonna be okay.


Revenir en haut Aller en bas  
Calypso Ziegler
Calypso Ziegler
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 78
Sujet: Re: Smoke on the water    Jeu 8 Avr 2021 - 22:31

Le voir lui proposer de partager son moment de détente avec une telle désinvolture lui arracha un rire léger, alors qu'elle observait le joint tendu vers elle en haussant les épaules. Pour être franche, je n'en ai jamais fumé. avoua t-elle avec une voix qui se voulait plus douce, moins contrariée que ce qu'elle devait être à son arrivée. Hésitante, sur la marche à suivre alors qu'il assurait qu'il n'était pas trop chargé. Venant passer une main contre sa nuque alors qu'elle déposait sur la chaise du salon la veste en jean qu'elle avait pris pour sortir, avisant ce coin à ses côtés qu'il proposait.

Vous savez quoi ? Au diable les principes. ce n'était que de l'herbe après tout. Si ça ne l'avait jamais intéressé par le passé, qu'est-ce qui pouvait l'empêcher d'y goûter maintenant ? Sa famille, la bienséance ? Ils étaient désormais tous réduit à l'état de papier photo piqueté d'humidité qui ne risquaient pas de lui faire un quelconque reproche.

Venant se laisser tomber bien volontiers aux côtés du scientifique, tendant les doigts qui vinrent frôler les siens pour récupérer la tige roulée, alors qu'il proposait avec légèreté qu'elle ne lui raconte ses déboires du jour.
Souriant sans réelle joie à cette idée, secouant doucement la tête en levant un bref instant les yeux au ciel, songeuse, avant de mettre des mots sur ces ressentis.

En toute franchise, il n'y à pas grand chose à raconter. C'est... une banale histoire de sensibilité, vous verrez. soupira t-elle en croisant le regard de Fried, venant avec lenteur tirer sur la cigarette roulée en aspirant une petite bouffée qui la fit toussoter. A peine chargée pour lui, peut-être. Riant à sa propre naïveté, venant néanmoins tirer une seconde bouffée avant de le lui rendre avec un sourire de remerciement, reprenant.

La... vipère qui à réquisitionné mon ancienne chambre s'est dit que bazarder mon reste d'affaire personnelle dans une cave remplie d'humidité ne poserait pas problème, et ne parvenait pas à saisir ce qui m'énervait. Et Sally m'a fait paniquer pour une histoire de dossier perdu au labo, loin d'être perdu. au moins cette fois-ci avait-elle savamment mesuré ses paroles pour ne pas retomber dans la vulgarité. Entre mes photos de famille ruinées, et la pression du labo en ce moment... Disons que je me suis peut-être laissée aller à un certain ras-le-bol ce soir. Mais au final, en parler avait au moins le mérite de l'aider à prendre un peu de recul sur la situation. Souriant d'un air désolé à Fried, avant de reprendre.

Ce n'est pas la fin du monde - Enfin, pas à nouveau - Mais ce soir, je ne sais pas. C'était moins facile à supporter... Peut-être justement parce qu'elle ne s'autorisait jamais de laisser aller, justement. Comme maintenant, alors qu'elle venait d'insuffler les deux premières bouffées d'herbe de sa vie. Récupérant une cigarette de son paquet et son porte cigarette au bout de laquelle elle vint placer la tige avant de l'allumer à son tour, reprenant à l'égard du scientifique.

C'est pas mal, honnêtement. Est-ce qu'on peut mélanger ça avec un verre de vin, vous pensez ? Elle avait bien le droit de se laisser aller pour une fois, non ? Venant s'installer un peu plus confortablement à ses côtés en ramenant brièvement ses cheveux vers l'arrière, croisant son regard.

Merci. murmuré dans un souffle, pour le remercier de cette proposition double. Et vous alors ? Journée difficile également ? lui demanda t-elle d'un air taquin en écho à ce qu'il avait laissé entendre un peu plus tôt, concernant la charge d'herbe adapté à ce qu'elle avait.



haunted by ghost
I am not the only traveler, Who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, Take me back to the night we met. (c) anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas  
Friedrich W. Eden
Friedrich W. Eden
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Severus Rogue
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 350
Sujet: Re: Smoke on the water    Ven 9 Avr 2021 - 10:37
Il semblait la prendre au dépourvu, avec sa proposition à contrepied de ses principes habituels. L’usage exceptionnel et récréatif de ces herbes ne causerait aucun mal à leur génie bien ancré, après tout. Que risquait-elle vraiment ? Il la voyait bien hésiter, peser le pour et le contre, avant d’envoyer balader des principes qui n’avaient plus vraiment lieu d’être aujourd’hui. Lui se sentait parfaitement détendu à cette heure, s’étant laissé porter par les effluves et les sensations que ces herbes avaient insufflées à ses poumons, rendant tout son corps aussi léger qu’une plume. Quand elle se laisse tomber dans le canapé à ses côtés, il lui offre un doux sourire alors qu’elle se décide à prendre le joint qu’il propose de partager. « Si ça vous allège, vous pouvez me raconter, ça ne me dérange pas… » Dit-il, effectivement trop détendu pour s’agacer de ce genre de conversation. Certes, ce n’était pas ce genre d’écoute qu’il proposait quand il travaillait, mais là, il ne travaillait pas. Et c’était Calypso. Il avait toujours été si aisé d’entrer dans cette bulle d’intimité avec elle, de se sentir en confiance.

Il ne peut se retenir un léger rire quand elle tire sur la cigarette roulée et tousse, légèrement. Oui, d’accord, c’était peut-être un peu chargé pour quelqu’un qui n’était pas habitué, mais elle ne risquait pas de rouler par terre pour autant, promis. « Je préfère vous entendre rire que jurer, c’était assez surprenant d’ailleurs. » Réagit-il, en la regardant avec bienveillance. Il récupéra son joint, en tira une nouvelle taffe alors que la blonde se lance dans les déboires de cette journée difficile et interminable. Il l’écouta, sans vraiment la regarder, laissant son regard errer devant lui. Une affaire de sensibilité, il comprenait mieux à présent. Les souvenirs dont elle parlait, cela faisait bien longtemps que Friedrich n’en avait plus. Excepté dans ce téléphone portable inactif de plus de cinq ans, et qui dormait dans la table de chevet de sa chambre, de temps en temps alimenté quand la nostalgie le prenait. C’était les photos que sa sœur lui envoyait à l’époque ; la famille, son père, ses neveux et nièces. Il évitait de trop se poser la question de ce qu’ils étaient devenus, il ne pouvait pas vraiment se le permettre. La situation en Autriche lui resterait à jamais inconnue, de toute manière.

« Eh bien, vous aviez vraiment quelque chose à raconter, je proposais ça pour être poli… » Dit-il, d’un ton ennuyé, avant de tourner la tête vers elle et de ponctuer d’un clin d’œil et d’un sourire malicieux, pour la taquiner un peu. Si elle se raidit un peu, elle lui offrit rapidement un nouveau sourire. Il eut un rire franc quand elle lui demanda s’il était possible de mélanger ce petit plaisir avec un verre de vin. « Alors, oui. On peut, mais je crains que vous ne supportiez pas les effets qui vont avec. L’alcool a tendance à augmenter la capacité du corps à absorber le THC, mais l’expérience est disons… intéressante. » Admet-il, néanmoins. C’est l’expérience olfactive, améliorée par la combinaison du vin et du cannabis, qui l’est en réalité – ainsi que les effets plus brumeux accordé à l’alcool mélangé à l’herbe, évidemment. « Une prochaine fois, peut-être ? » Lui proposa-t-il, avec insouciance. A vrai dire, il n’avait aucune idée de ce que cela provoquerait pour eux, les rares fois qu’il avait tenté l’expérience, il était en compagnie de femme plutôt présente pour autre chose qu’une sage conversation. Il ne tenait pas spécialement à mener Calypso sur cette voie-là. Pas vraiment.

« Oh disons la même problématique que tous les jours ; entre l’envie d’avancer cette phase de test sur nos cobayes humains et les inconnues qu’il nous reste encore à découvrir au Canada, mon esprit s’épuise de cette frustration. Aujourd’hui, j’avais besoin d’un peu de détente… avant de replonger corps et âmes dans tout ça, demain matin. » Lui explique-t-il, simplement. Il fronce quelques peu les sourcils à l’évocation de ces pensées sombres. Il fallait les chasser, et vite, parce que ce n’était pas pour s’appesantir sur la question qu’il avait roulé ce joint. « Mais passons la discussion sur le travail ce soir, ce serait gâcher mes efforts pour nous détendre. » Dit-il, avant de tourner la tête vers elle, s’appuyant contre le coussin du canapé – la tête lui semblait lourde un peu. Elle semble passer à une cigarette plus traditionnelle, ce qui n’empêche pas l’autrichien de lui proposer à nouveau de partager son plaisir coupable, encore une fois. « Parlez-moi de vous, plutôt… Ces photos, c’était votre famille ? Vos parents ? Votre compagnon peut-être ? … Des enfants ? » Demande-t-il avec une franche curiosité. Finalement, que connaissait-il d’elle réellement ?



( crawling back to you )
i die everytime you walk away, don't leave me alone with me, see, i'm afraid of the darkness, and my demons, and the voices – see nothing's gonna be okay.


Revenir en haut Aller en bas  
Calypso Ziegler
Calypso Ziegler
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 78
Sujet: Re: Smoke on the water    Ven 9 Avr 2021 - 20:27

Alors, elle avait raconté. Expliqué en détail les tenants et aboutissants de cette journée qu'elle espérait enfin voir se finir, alors qu'il l'écoutait avec un air si détendu et bienveillant qu'elle avait là du mal à reconnaître le scientifique de renom du Complexe. Et dans un sens... C'était plaisant. Retrouvant avec une aisance déconcertante cette bulle qu'ils avaient su créer un jour, et qui semblait désormais se reformer timidement entre eux, sans doute aidée par la consommation illicite qui s'échappaient de leurs poumons respectifs.
L'entendre rappeler sa vulgarité lui arracha un rire gêné, venant tirer sur sa cigarette uniquement composée de nicotine.

Désolée... Ce n'est pas dans mon habitude, mais ce soir je ne sais pas. C'était bien la seule chose à laquelle je pensais en continu. Jurer, insulter Stacy comme elle n'avait pu le faire devant elle, embrigadée dans l'idée qu'elle était sur le point d'accoucher, et le regard désolé de son ex colocataire. Fronçant les sourcils quand il fit mine qu'elle avait beaucoup sur le coeur, prenant une mine faussement courroucée avant de mêler son rire au sien. Ne me tentez pas de rajouter un second chapitre alors. lui lança t-elle avec amusement. Il y avait en réalité, si peu de choses qu'ils maîtrisaient l'un de l'autre, même en ayant emménagé ensemble. Visiblement tous deux suffisamment secrets et solitaires pour que peu de monde ici ne sache grand chose de leur vie privée, ou leur vie d'avant semblait-il.

Quand au vin, elle ne put s'empêcher de rire à nouveau en revenant approcher son porte cigarette de ses lèvres, lui lançant un regard qui se voulait défiant. Je sais m'amuser, vous savez ? D'accord, peut-être que ça ne se voyait pas du tout de prime abord. Pas avec cette capacité assez exceptionnelle à fuir les grands événements, ou s'y faire le plus discrète possible. Mais sa remarque lui donnait envie d'enfreindre les règles, bien qu'elle s'accorda à l'écouter pour une prochaine fois, non sans une petite moue faussement déçue.

Une prochaine fois. Promit-elle en observant la nicotine s'échapper de ses lèvres, alors qu'il embrayait sur ses propres raisons de cette soirée détente improvisée. La frustration du travail, de ces questions sans réponses qui ne cessaient de croître, et qui parfois donnaient l'idée que tout était vain. Elle ne pouvait que le comprendre. Visiblement, je n'étais pas la seule à avoir quelque chose à raconter. souligna t-elle, presque taquine avant de s'étirer légèrement, assouplissant ses épaules crispées par la colère de la journée.
Ce fût presque une invitation quand elle laissa son dos aller contre le dossier du canapé, tête contre ce dernier alors qu'elle sentait doucement son esprit se détendre un peu.

Pas chargé, avait-il dit. Elle y croyait de moins en moins, mais il n'empêchait. Ce fût sans hésiter qu'elle récupéra le joint tendu, tirant une nouvelle bouffée plus profonde que la première. Sans tousser, par ailleurs. La recrachant avec lenteur, s'installant plus confortablement dans le fauteuil à ses côtés, souriant à sa nouvelle question.

Je ne vous savais pas de nature curieuse... souffla t-elle, néanmoins encline à répondre à ses interrogations. Mais non. Pas d'enfants, ni de compagnons sur ces photos. Mon ex-mari à préféré en faire un à ma collègue de travail, quand j'ai refusé de lui en donner un quand il l'avait décidé. elle en rirait presque, désormais. Si Nicklaus était sans doute le pire mari qu'elle ait pu imaginé, il n'empêchait qu'elle avait au moins pu éviter la perte ou l'angoisse d'un enfant disparu ici bas. Et rien que pour ça, cela valait tout l'or du monde, non ?

Ce sont des photos de famille, principalement. expliqua t-elle brièvement en pouvant presque en imaginer à nouveau les scènes désormais figée sur ce papier glacé. Mes parents et moi plus jeune. Nous n'avons pas toujours été en excellent termes, mais... Ils ont finalement été là dans les moments difficiles, dirons nous. Peut-être un peu coupable de l'avoir jeté dans un mariage dont elle ne voulait pas ? Elle ne le saurait sans doute jamais. Les effusions de sentiments n'existaient pas chez les siens. Sans doute n'avaient-ils jamais été vu comme une bonne manière, songea t-elle amèrement, revenant tirer sur le joint avant de le lui rendre.

Et vous alors ? Des enfants, de la famille ? Une compagne ? Fried restait encore à ce jour un mystère pour elle. Tantôt apte à la canaliser, être présent une soirée entière à ses côtés pendant un assassinat de masse, comme distant et froid à cet emménagement.


haunted by ghost
I am not the only traveler, Who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, Take me back to the night we met. (c) anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas  
Friedrich W. Eden
Friedrich W. Eden
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Severus Rogue
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 350
Sujet: Re: Smoke on the water    Mer 14 Avr 2021 - 11:10
Il a un rire, chaud et grave, alors qu’elle lui assure qu’elle sait s’amuser. Il n’en doute pas. Simplement, c’était un jeu dangereux dans lequel il ne souhaite pas – de prime abord – l’embarquer. La scientifique n’était pas une femme pour ce genre de plaisir-là. Et les attaches, les sentiments, il continuait à prétendre que ce n’était pas pour lui – quand bien même il avait avoué le contraire il y a quelques semaines, à Casey. Il pose un regard sur elle, assez amusé et taquin. « Je ne crois pas que je vous amènerai sur ce terrain-là. » Dit-il, avec une certaine bienveillance. « Mais si vous avez envie de tenter un jour, faites-le avec quelqu’un en qui vous avez confiance, certaines personnes pourraient abuser de la situation. » Ajoute-t-il, avec malice. Comprenait-elle maintenant, où il voulait en venir ? L’expérience était certes, intéressante. Mais il y avait des instincts qu’il peine à réfréner sous emprise, tant c’était devenu naturel pour lui. Ce n’était pas le genre de chose qu’il voulait pour elle, avec elle. Pas vraiment, dirons-nous.

Et puis, alanguie dans le canapé à ses côtés, elle finit par lui sourire et répondre à sa question. « La curiosité est pourtant mon principal souci, vous savez ? » Les puzzles, les énigmes, les casse-tête. Il en avait toujours été friand, et pas seulement de trouver la réponse, mais bien d’en comprendre le fonctionnement. Là se trouvait bien la base de toute découverte scientifique après tout ? La curiosité de l’Homme les poussait à s’obstiner à vouloir comprendre et reproduire les découvertes et les mystères qui se présentaient à lui. Pas d’enfants, ni même de mari à pleurer. Vraiment ? S’il avait parié, il aurait perdu. « Eh bien… Désolé pour votre ex-mari… Les hommes et leur besoin de marquer leur territoire, ou de perpétuer leur si brillante lignée… Ce sont les pires. Vous pouvez me croire. » Dit-il, avec un clin d’œil et un soupçon de légèreté. Il ne savait de toute façon pas comment aborder cette confidence avec le sérieux qui se devait. Le mariage était une énigme qu’il ne souhaitait pas résoudre, ayant compris les tenants et les aboutissants sans même essayer lui-même.

Et à ce propos. « Juste… Mon père et puis aussi une petite sœur et un frère. J’avais deux nièces aussi et un neveu en route, il me semble. A moins qu’il ne soit né avant que… avant que tout ça n’arrive. Je préfère ne plus trop me poser la question, à vrai dire. » Déclare-t-il, un peu plus soucieux, soudain. Les souvenirs de famille avaient de quoi le plonger dans des idées plus sombres, moins bien agréables. Ce n’était pas pour rien qu’il en parlait si peu. Elle était d’ailleurs la première à qui il en parlait réellement. Sa mère, par contre, restait encore un sujet délicat – décédée il y a des années de cela, elle avait été longtemps le lien qui le reliait à sa famille. Après sa mort, il n’avait plus vraiment su rentrer en Autriche. « Et il n’y a jamais eu personne dans ma vie. Ni d’enfants – Dieu merci. Je n’ai pas le temps pour ces choses-là. » L’utilisation du présent était conscient. Il n’y avait jamais eu – et il n’y aurait jamais – personne pour combler ce vide-là. Il ne le voulait pas. Consciemment du moins. Pourtant, il y avait bien un manque à combler depuis Adrienne. Quelque chose qui manquait et qui le rendait bien moins satisfait de ses passades d’un soir. Mais l’amour rendait tout compliqué, n’est-ce pas ? C’était bien pour cela que l’emménagement de Calypso lui avait paru si difficile. Parce qu’il y avait bien eu quelqu’un, un jour.

« Divorcée et sans enfant… » Répéta-t-il, pensivement. Les préjugés avaient la vie dure, parce qu’il ne l’aurait pas cru ainsi, à vrai dire. « Ça remet en perspective l’image que j’avais de vous, j’avoue. » Dit-il, avec un léger sourire. Il se tourne un peu plus vers elle, appuyant son coude sur le dossier du canapé pour poser sa tête contre sa main. « Je vous voyais avec un mari aimant, et un ou deux enfants. Je n’aime pas me tromper. Pourtant… » Il s’arrête un instant. « Cela vous rend d’autant plus intéressante. » Dit-il, avec malice. Ce joint, chargé ? Noooon. Pas du tout.



( crawling back to you )
i die everytime you walk away, don't leave me alone with me, see, i'm afraid of the darkness, and my demons, and the voices – see nothing's gonna be okay.


Revenir en haut Aller en bas  
Calypso Ziegler
Calypso Ziegler
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 78
Sujet: Re: Smoke on the water    Dim 18 Avr 2021 - 23:29

Sans doute que certains abuseraient de la situation, elle n'en doutait pas une minute. Se contentant de lui rendre son sourire, reprenant. Raison pour laquelle je vous l'ai proposé. Mais ça sera pour une autre fois. Fried ne semblait pas de ce genre à profiter d'une situation extrême pour obtenir un dû. Pour preuve, cette entrevue suite à l'empoisonnement Skagit. Devastée et à bout de nerf, il n'avait pas tenté une seule minute un geste déplacé, pour lui proposer de penser à autre chose. Il était resté là, à ses côtés, simplement.

Souriant à cette curiosité qu'il évoquait sans trouver à y redire, se contentant de revenir tirer sur sa cigarette en souriant, amusée de cette remarque. Dans un sens il n'avait pas tort. La recherche amenait une certaine curiosité maladive, par chez eux. Comme tenter de trouver un vaccin viable, au hasard. Haussant les épaules à cet ex mari disparu, dont il s'excusait de l'avoir invoqué.

Ne soyez pas désolé. Nicklaus et moi... C'était tout sauf une histoire d'amour. Je pense que s'il à survécu, nous nous détesterions toujours de la même façon. En se regardant avec mépris, sans un mot plus haut que l'autre. avait-elle vraiment aimé, un jour ? Si elle avait développé une affection pour Nick, elle n'était pas sûre d'avoir été une seule fois sincère dans ces mots d'amour qu'elle lui servait de temps à autre. Et ce n'était certainement pas la drogue qu'elle était en train d'insuffler qui l'aiderait à y voir plus clair sur cette partie étrange de son mariage par ailleurs...

Quand à lui, ni femme, ni enfants. Seulement des neveux et nièces, une soeur et un père qui amenèrent le souci dans sa voix, alors qu'elle lui offrait un regard compatissant. Je comprends. Souffla t-elle avec un accent de sincérité dans la voix. Je suis désolée si le fait d'en reparler vous mets mal à l'aise. Ce genre de questions devenait tellement tabou, au même titre qu'évoquer une personne disparue au sein du campement. Et dans le même temps, elle comprenait ce remerciement à la vie de ne pas avoir eu d'enfants. Elle même n'en voulait plus depuis cette épidémie. Rien que l'idée ne lui donnait guère envie d'y penser plus d'une minute, et de toute manière, son âge avait rebuté suffisamment de personnes en mal de vie de famille pour qu'elle s'en soit accommodée.

Sa remarque lui arracha un air étonné, alors qu'elle récupérait le joint entre ses doigts, appréciant le délicieux bien être qui venait avec la fumée, incitant son corps et son esprit à se détendre après la journée éprouvante. Ah bon? s'était-elle franchement étonnée à l'idée qu'il se faisait d'elle, l'imaginant mère de famille alors qu'elle éclatait d'un rire franc.

Deux enfants ? Jamais... Pas le temps. Un aurait été parfait, à une époque de sa vie. Mais les chemins n'arrivaient pas toujours à se faire aussi facilement que dans la tête. Quand au fait de la trouver intéressante... Elle avait du mal à comprendre. Lui rendant son sourire malicieux en lui proposant sa cigarette alors qu'elle revenait lui prendre le joint, tirant une nouvelle bouffée en se laissant un peu plus reposer sur le canapé.

Je n'ai rien d'intéressant pourtant. Pas comme vous. fit-elle avec une sincérité désarmante, malgré le sourire qui ne quittait pas ses lèvres. Mais dites moi en quoi ? proposa t-elle de continuer sur la discussion, non sans pouvoir s'empêcher de rajouter.




haunted by ghost
I am not the only traveler, Who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, Take me back to the night we met. (c) anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Smoke on the water    
Revenir en haut Aller en bas  
- Smoke on the water -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: