The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -27%
Apple AirPods Pro
Voir le deal
205 €

Empty space
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aamir Rahis
Aamir Rahis
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 906
Sujet: Empty space   Jeu 8 Avr 2021 - 12:35
Empty space

Chris
&
Aamir


Le temps défilait mais lui, il demeurait. Cela faisait plusieurs minutes que le moteur ne tournait plus, ou peut-être bien plusieurs heures. Bien incapable de dire depuis combien de temps il était arrêté, Aamir restait là, interdit. La seule chose qu'il savait, c'est qu'il était parti au petit matin la rejoindre et que la nuit s'était déjà abattue sur Seattle à son retour. Ses mains ne lâchaient pas le volant alors même que la voiture était à l'arrêt, les portes du garage fermées. Il était plongé dans le noir, ses yeux commençaient à peine à s'habituer à l'obscurité. Pourtant, il était sûr que même en plein jour, il n'aurait rien distingué de plus. Sa vision était brouillée, son esprit embrumé. Ses doigts tapaient frénétiquement sur le volant. Il fixait un point invisible, dans l'espoir vain de trouver une réponse, peut-être même une solution. Il devait forcément y en avoir une.

Si l'indien retardait assez l'échéance, peut-être qu'il n'aurait pas cette lourde tâche à accomplir. Peut-être que l'une des portes du garage finirait par s'ouvrir et elle apparaîtrait dans son champ de vision. Elle aurait son visage fier, le menton bien relevé et un sourire satisfait serait accroché à ses lèvres. Elle le regarderait, elle lui dirait que c'était simplement une mauvaise blague; qu'elle s'était jouée de lui, juste pour voir sa tête. Dans leur guerre devenue amicale, elle aurait gagné une grande bataille. Là alors, le chauffeur reconnaîtrait qu'il s'était fait berner. Il la féliciterait même peut-être de ce coup de maître. Voilà, c'est ça, la porte allait finir par s'ouvrir. Elle allait finir par apparaître. Aamir n'avait qu'à attendre encore un peu plus. Quelques minutes, quelques heures. Une éternité même, parce qu'il refusait d'y croire. Il refusait d'être porteur de ce message. Il cligna des yeux une fois. Deux fois. De ces messages.

Son regard glissa sur le drôle de paquet posé sur le siège passager, juste à côté de lui. Difficilement, les bras engourdis par la posture trop statique qu'ils avaient subi, l'indien laissa sa main tomber lourdement sur ce trop petit colis où la vie de l'ORB semblait pourtant suspendue, alors que l'autre allumait la petite lumière du véhicule. Tout était relié par une fine corde sauf une. Celle où son nom était écrit. Nerveusement, il déplia ce bout de papier. Ses yeux sombres passèrent d'un mot à l'autre, parcourant ces trop nombreuses lignes. Sa gorge se noua douloureusement, luttant contre l'humidité qui commençait à baigner son regard. La porte ne s'ouvrirait pas. La porte ne s'ouvrirait plus. Elle ne lui avait pas menti. Elle avait donné ce lourd fardeau à Aamir et c'était à lui de se débrouiller avec ça. Avec ce qui allait ébranler la faction mais surtout, avec ce qui allait briser Chris. Elle lui avait fait promettre de prendre soin du tatoueur, de ne pas le lâcher. Tout ce qu'elle n'avait pas su faire en somme. Mais comment pouvait-il tenir une telle promesse après une telle annonce ?

Aamir replia maladroitement la feuille et la fourra dans la poche arrière de son pantalon. Il attrapa ce maudit paquet et, d'un revers de main, s'essuya le coin des yeux. Un dernier coup d'oeil dans le rétroviseur central pour s'assurer que rien ne filtrait sur son visage, que celui-ci était resté impassible. Qu'aucune larme, qu'aucun sourcil trop froncé ou une moue trop triste ne le trahirait. Il prit une longue respiration et finit par se résoudre à sortir de sa voiture, quitter son abri.

Son pas était vif, ses pieds martelaient le sol. Ce qui résonnait sans doute dans les longs couloirs de l'ORB. Aamir redoutait ce qui allait arriver mais paradoxalement, il voulait en finir au plus vite maintenant qu'il était décidé. Lâcher cette bombe et s'en éloigner au plus vite avant l'explosion. Plus il approchait d'une des salles communes, plus il entendait des voix. Il était bien incapable de les reconnaître, il n'entendait que les battements de son cœur. L'indien s'arrêta dans l'encadrement de la porte. La plupart des Bastards étaient là. Ils étaient trop, bien trop pour lui. Par réflexe, sa main se referma un peu plus autour du petit paquet qu'il tenait et, machinalement, il chercha Chris du regard. Son compagnon était là, dans l'insouciance du moment.

Hésitant, Aamir fît d'abord un pas en arrière. Il ne voulait pas, il ne pouvait pas être celui qui l'accablerait. Il ne supportait pas l'idée d'être la voix qui le briserait. Mais rapidement, il croisa le regard de son amant. C'était trop tard. L'indien s'avança vers lui, suffisamment proche, l'air grave.

- Chris, il faut que je te parle

Il essayait de prendre une voix la plus posée possible mais c'était difficile.

- Seul à seul. S'il te plaît. C'est important.

D'un léger signe de tête, il lui désigna la porte avant de tourner les talons pour s'engouffrer à nouveau dans l'interminable corridor.

Muet, il monta les quelques marches; sa main enveloppant toujours fermement le petit colis. Il se retourna quelques fois, pour s'assurer que Chris le suivait avant de s'arrêter devant la porte de leur chambre qu'il ouvrit rapidement. Il tendit un bras pour laisser entrer son compagnon avant d'y pénétrer à son tour. Il referma la porte, s'adossant à elle. Sa main libre glissa dans sa nuque, se massant nerveusement du bout des doigts.

- Ça va pas te plaire.... je suis désolé


camo©️015


Quiet people have the loudest minds
Revenir en haut Aller en bas  
Chris Edison
Chris Edison
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
Chasseur de primes
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 602
Sujet: Re: Empty space   Jeu 8 Avr 2021 - 18:57
Empty Space.. Quand on tire sur le messager.
5 Janvier 2021.

Les jours n'étaient pas aux rire depuis quelques temps. L'ambiance de la faction était lourde et toute l'ORB semblait être dans un état presque religieux de veille funéraire.
Katherine était revenue seule de cette mission où ils étaient partis à trois. Yue et Papy Warrington n'avaient pas survécu. Qu'on aime ou pas l'asiatique, là n'était même pas la question, car au final même sans l'apprécier, même moi j'avais conscience que certes on perdait un membre important des Bastards, mais surtout, sa disparition et celle du doyen fragilisait l'équilibre précaire de la famille dysfonctionnelle -comme disait Bill- que nous étions.

Le seul point positif du moment, c'était que Zola et Aamir semblaient s'être rapprochés, alors même que celle que j'appelais ma soeur s'éloignait de moi, petit à petit, s'enfermant dans ses secrets qu'elle ne partageait plus avec moi. Au moins, je ne craignais plus que l'un des deux poignarde le second dans le dos un soir d'énervement, et ça, ça me retirait une sacrée épine du pied.
D'ailleurs, tous les deux étaient partis ce matin-là en voiture, Dieu seul sait où, et bien que je ne le laisse pas vraiment paraître, j'avais hâte qu'ils reviennent.

En fin de journée, Aamir se pointa enfin. J'étais attablée à parler avec Curtis et Dany comme souvent, Vendredi très occupé à aller réclamer des caresses en passant d'une main à une autre sur la table. Mon maigre sourire mourut quand je croisai le regard de l'indien, trop grave, trop dur. Quelque chose n'allait pas et il me le confirma.
Je confesse que, lorsqu'il me demanda à me parler en tête à tête, et ouvrit la marche vers notre chambre, mon esprit s'était déjà mis à galoper sur le comment du pourquoi. Et me temps d'arriver à la porte, ce que je croyais être le pire des scénarios s'était imposé à moi. Tout s'expliquait. Leur rapprochement. Leurs escapades. L'éloignement de Zola vis à vis de moi. J'avais haï Aamir avant de l'aimer, et visiblement, il en avait été de même pour elle.

Aussi quand mon Amant me déclara que ce qu'il avait à me dire n'allait pas me plaire, j'avais une boule dans la gorge et je refusai de le regarder en face, les yeux sur le petit furet que j'allai remettre dans sa cage.
La voix un peu rauque, je répondis tout bas.

- Je t'écoute, Aamir..


:copyright: 2981 12289 0



C'est pas contre toi...
J'aime juste pas les gens.
Code by Laxy Dunbar

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Aamir Rahis
Aamir Rahis
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 906
Sujet: Re: Empty space   Lun 12 Avr 2021 - 12:26
Empty space

Chris
&
Aamir


Il n’y avait pas de retour en arrière possible. Aamir était dos au mur. Ce mur sur lequel il était adossé, ce mur qui le soutenait tant il était incapable de réellement bouger. Et puis, il y avait cet autre mur. Celui que personne ne voyait mais qui pesait plus que tout sur ses épaules. Le genre de mur qui était tout sauf un soutien, qui l’empêchait de reculer et qui menaçait de s’écrouler sur lui. Sur Chris. Sur l’ensemble du groupe. L’indien n’avait plus le choix à présent. Il devait affronter les choses. Il aurait pu prétendre le contraire. Il aurait pu laisser entendre que Zola avait fait un détour sur le chemin, qu’elle arriverait dans quelques heures tout au plus tout en sachant que cela n’arriverait jamais. Il aurait pu mentir, garder les choses pour lui comme toujours et feinter l’inquiétude plus tard. Il était doué au mensonge, il n’aurait eu aucun mal à manifester une triste surprise en ne la voyant pas revenir. Il aurait pu. Il aurait du.

Seulement voilà, il y a avait Chris dans cette équation douloureuse. Le chauffeur n’aurait pas pu lui mentir trop longtemps et à n’en pas douter, le tatoueur aurait fini par comprendre que quelque chose clochait dans le comportement d’Aamir. Alors, il avait pris la lourde décision de le confronter. Seul à seul, espérant silencieusement que c’était le meilleur choix à faire. Zola lui avait fait confiance sur bons nombres de choses. Elle lui avait confié ses problèmes, son mal-être qu’il avait mis un point d’honneur à garder sans un bruit. Aujourd’hui, il s’en mordait les doigts. S’il n’avait pas changé son attitude envers elle, elle ne lui aurait jamais accordé sa confiance et donc, jamais donné cet alourdissant fardeau. Mais il devait honorer sa promesse, une dernière fois.

La main toujours logée dans sa nuque, ses yeux sombres étaient ancrés sur son compagnon qui lui, ne le regardait pas. Aamir le connaissait assez pour savoir qu’il était alarmé, anxieux. Ce n’était pas étonnant, il avait beau avoir essayé de paraître le moins grave possible, il n’avait pas réussi. Il avait failli, une fois encore. Il déglutit péniblement alors que son compagnon affirma l’écouter. Le chauffeur resta silencieux, les dents serrées. Il attendit que Vendredi ne soit dans sa cage. Pour ne pas que la petite bête devienne une victime collatérale de ce qui allait suivre. Quelques secondes seulement. C’était une nouvelle excuse. Aamir voulait juste gagner encore un peu de temps, cherchant en vain les mots qui pourraient adoucir l’annonce. Mais rien n’y faisait. Son regard se détacha alors de Chris pour aller se fixer sur un point invisible au plafond.

- C’est Zola, lâcha-t-il à voix basse

Bien incapable de faire un pas vers son amant, l’indien remonta le paquet qu’il tenait, le serrant contre son torse. Des lettres, c’était tout ce qu’elle lui avait laissé. Ses doigts vinrent tirer sur la fine corde, libérant les papiers de ce lien trop serrés. Trop serrés, comme sa gorge et son estomac à cet instant précis. Il finit vers baisser les yeux vers ce qu’il tenait, cherchant nerveusement du regard celle destinée à Chris.

- Elle est partie.  

Il saisit la lettre du tatoueur et se décida à faire un pas chancelant vers lui. Hésitant, il lui tendit le bout de papier épais. Et comme si cela pouvait les sauver, Aamir recula instinctivement.

Zola avait pris le temps d’écrire mais pas de parler aux autres. Seulement à Aamir, le malheureux élu. Dans cette lettre, elle le lui avait dit, il y avait tout son mal-être. Tout ce qu’elle était désolée, tout ce qu’il lui manquerait, tout ce qu’elle l’aimait. Tout ce qu’elle l’abandonnait.  

L’indien laissa le temps nécessaire à Chris de lire cette lettre avant de reprendre la parole.

- J’ai fait c’que j’ai pu… Elle reviendra pas.    

Ce n'était qu'une question de temps avant que la bombe n'explose maintenant. Aamir aurait voulu fuir, partir pour ne pas voir Chris se briser mais il ne pouvait pas. Il se devait de rester, qu'importe ce qui arriverait.

camo©️015


Quiet people have the loudest minds
Revenir en haut Aller en bas  
Chris Edison
Chris Edison
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
Chasseur de primes
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 602
Sujet: Re: Empty space   Mer 14 Avr 2021 - 20:42
Empty Space.. Quand on tire sur le messager.
Ce doute vicieux, insidieux, commençait déjà à faire son oeuvre, à semer des graines dans mon esprit trop fertile pour sa sécurité.
Et si Zola s'était amourachée de lui.
Et si Aamir s'était trouvé une relation bien plus dans ses cordes auprès d'elle.
Et s'il venait m'annoncer tout ça. Comment je devais réagir ? Comment je pouvais réagir ? Leur souhaiter tout le bonheur du monde même si j'en pensais pas un mot ? A qui je devais en vouloir le plus ? La sœur qui me volait mon mec, ou mon mec qui se tapait ma sœur ?
J'étais quelque part entre Freud et Shakespeare, entre Dallas et une tele-realité de bas étage. Aussi quand l'indien annonça de sa voix mortuaire qu'il était question de Zola. Je ne savais toujours pas si je devais le frapper ou pleurer sa trahison.

Je finis par me tourner à demi, prêt à jeter mon venin au premier aveu qu'il ferait. Sauf,.. qu'il n'en fut rien. Ce ne furent pas les bons mots qui tombèrent. Je restais un instant estomaqué, cherchant à retisser les liens qui venaient de s'étioler. Elle avait fui ?

- mais... Qu'est-ce que t'as fait, Rahis ?!

Je lui fis face, le souffle court de colère et d'incompréhension, les poings serrés dans le vide. A quel moment les choses avaient elles encore plus derapées, pour qu'elle veuille partir ??

Une lettre atterrit entre mes mains, que je mis une éternité à me décider à ouvrir et à lire. De battre mon coeur s'est arrêté.
Je la repassait une fois. Deux fois. Trois fois. J'avais tout faux, c'est bien moi qu'elle abandonnait en toute connaissance de cause, alors.

Aamir tenta de se justifier maladroitement, avec trop peu de conviction à mes yeux qui voyaient rouge.


t'as fait tout c'que t'as pu contre quoi, 50kg et 1m60 ? Tu t'fous de moi, Aamir !!
Elle va revenir, elle va forcément revenir avec sa tête des mauvais jours et ...

Aamir, dis-moi qu'elle va revenir !!


Sans m'en rendre compte, je m'étais approché, au point que nos torses se touchaient presque, séparés uniquement par ma main qui était venue l'accrocher au col.



:copyright: 2981 12289 0



C'est pas contre toi...
J'aime juste pas les gens.
Code by Laxy Dunbar

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Aamir Rahis
Aamir Rahis
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 906
Sujet: Re: Empty space   Sam 17 Avr 2021 - 22:11
Empty space

Chris
&
Aamir


C’était palpable, il pouvait presque l’entendre. Ce décompte mortel de cette bombe qu’Aamir venait de déposer, là, dans les mains de son compagnon. Au départ, ce n’était qu’un lointain écho qu’il tachait d’ignorer tant bien que mal. À l’instar du regard de Chris qu’il fuyait sitôt que sa bouche s’était ouverte. Il avait réussi à fermer les yeux sur les poings fermés, sur la détresse et l’incompréhension qu’il venait de faire naître chez le tatoueur, il s’était contenté de secouer la tête à sa question qui sonnait plus comme un reproche. Rien. Il n’avait rien fait. Là était le problème. Rien n’était de sa faute et pourtant, il n’avait rien fait malgré ce qu’il avait vu et entendu chez la danseuse. Rien de plus que sa simple présence qu’elle avait réclamé de plus en plus souvent.

Mais cet écho devenait de plus en plus bruyant à présent. Etait-il le seul à l’entendre ?  Cet atroce bourdonnement assourdissant qui résonnait de plus en plus fort dans son crâne. Les yeux dépareillés de son amant qui parcouraient la lettre en était l’affreux métronome. Et ces mêmes yeux qui remontaient, qui descendaient sur cette lettre. Une fois, deux fois, trois fois. Le temps semblait comme suspendu mais paradoxalement, le compte à rebours criard lui ne s’arrêtait pas dans l’esprit d’Aamir. Jusqu’à ce que le tatoueur ne relève les yeux vers lui. Ce regard qu’il s’était promis de ne plus jamais provoquer chez lui. Le minuteur sadique s’arrêta à l’instant même où la voix de Chris retentit. Et dans son crâne, c’est la bombe qui venait d’exploser avec fracas.

Pourtant, l’indien demeurait cloué au sol, fixant maintenant le tatoueur. Celui-ci s’avançait vers lui, les yeux emplis de rage, le visage presque déformé par la colère. Dans les réactions qu’Aamir avait imaginé, ce n’était certainement pas sur celle-ci qu’il aurait misé. Mais la haine était bien plus facile à recevoir que la tristesse, que les larmes. À nouveau, il secoua la tête à la négative.

- Nan… Je… J’sais pas... je pense pas... Elle reviendra pas

Et alors qu’il essayait tant bien que mal de sortir des mots, Chris s’approchait de plus en plus et ce n’était clairement pas pour le prendre dans ses bras. Du regard, il suivit cette main monter sur son col, s'y resserrer bien trop fermement. Instinctivement, Aamir recula. Encore et encore jusqu’à ce que son dos ne se retrouve une nouvelle fois contre le mur. Contre cette porte par laquelle il aurait dû lâchement fuir lui aussi. Mais c’était trop tard. Il avait l’impression que son univers était entrain de rétrécir pour venir l’écraser. Et puis il y avait cette main qui continuait de sceller trop fort son col.

- Lâche ça s’il te plaît, souffla-t-il

La mâchoire serrée, l’indien releva ses yeux pour rencontrer ceux de son amant. De nature sombre, il sentait son regard devenir noir. Il ne devait pas perdre pied, il ne devait pas s’énerver à son tour. Alors, il remonta sa main pour la refermer autour du poignet de Chris, comme si le simple fait de sentir sa peau sous la sienne l’aiderait à se tempérer.

- T’as besoin de trouver un coupable, j’comprends ça mais sérieusement putain ? Tu voulais que j’fasse quoi ? Que je la foute de force dans mon coffre ? Que je la ramène contre sa volonté ici et qu’on l’enchaine ? Qu’on la foute en cage et qu’on l’interdise de sortir de peur qu’elle se barre définitivement ? Bordel Chris… Tu sais très bien que Zola, quand elle a une idée en tête c’est foutu, c’est pas le genre de femme qui va écouter.

Dieu seul savait qu’il avait essayé. Ils avaient passé des heures à parler mais elle n’avait rien voulu entendre.

- Crois-moi quand j’te dis que j’ai essayé et crois-moi quand j’te dis que je suis désolé        


camo©️015


Quiet people have the loudest minds
Revenir en haut Aller en bas  
Chris Edison
Chris Edison
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
Chasseur de primes
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 602
Sujet: Re: Empty space   Lun 19 Avr 2021 - 11:09
Empty Space.. Quand on tire sur le messager.
La colère bouillonnait, brûlante, insupportable, elle me prenait à la gorge et me coupait presque la respiration. Mon souffle en était devenu sifflant, douloureux, et j'étais pourtant incapable de faire redescendre la pression. Un maelstrom de bruits, de pensées, de cris tournoyaient dans mon crâne, m'empêchaient d'être logique, d'être clair, d'être.. normal ?
Je n'avais jamais été normal, le seul ici à avoir réellement compris, plus encore qu'accepté, était Bill. Bill savait. Bill pouvait sentir les pensées s'engorger dans ma tête, me noyer sans que je sache garder la tête hors de l'eau. Mais Bill n'était pas là. Et merde, Bill. Il devait savoir ! Il ne devait surtout pas savoir, non. Il allait tellement en souffrir. Sa siamoise s'était arrachée à lui sans le prévenir. La garce ! Ma Sœur... Sœur traîtresse.

Le souffle lourd, je peinais à voir Aamir à travers le rideau de larmes qui menaçait désormais de couler. La lettre lue et relue s'envola au sol et ma main vint s'accrocher, au col de l'innocent porteur de message. Innocent ? Pourquoi Innocent ? Bien sur qu'il était coupable. Comment avait-il pu la laisser partir ! Il avait beau dire tout ce qu'il pouvait, on savait tous les deux qu'il ne l'aimait pas, et qu'elle ne l'aimait pas plus. Par quel miracle serait-il devenu son confident, la dernière personne à la voir en vie ? Et s'il l'avait tuée ? Si tout ça n'était qu'une mascarade ?
Non... non. Aamir n'aurait pas fait ça. Non. Calme-toi..

- La ferme ! Mon poing part avant que j'aie le temps de réaliser ce que j'étais en train de faire. Il frappe la pommette, envoie sa tête vers l'arrière qui cogne contre la porte.

Je le relâchai aussitôt en reculant, montant mes mains pour en entourer mon crâne douloureux et qui n'en pouvait plus de taper dans le vide.

- Non.. non non non.. non..

Le coup était parti et je ne pouvais plus rien y faire. Est-ce qu'il le méritait ? Sans doute pas, certainement pas. Il avait toujours été là pour moi, et voilà comment je le remerciais. Mais il avait merdé, il l'avait laissée partir.
L'enfermer ? Pourquoi pas ? Au moins le temps de lui parler, de comprendre, de savoir. Au moins essayer de la convaincre qu'elle était un pilier pour nous, mais que nous aussi étions là pour elle. Pouvait-elle réellement en douter ? A quel moment avais-je merdé pour qu'elle préfère la fuite au réconfort, à la parole ?

- Tu.. t-tu l'as pas retenue, Aamir.. Pourquoi putain..? Elle est où maintenant ? Qu'est-ce qu'on va faire...? Mes dernières questions moururent dans ma gorge quand je relevai les yeux vers lui, visage marqué par ma faute. Je venais de fauter, aussi fort que lui. Pardon.. je suis.. putain, pardon..


:copyright: 2981 12289 0



C'est pas contre toi...
J'aime juste pas les gens.
Code by Laxy Dunbar

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Aamir Rahis
Aamir Rahis
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 906
Sujet: Re: Empty space   Lun 19 Avr 2021 - 17:59
Empty space

Chris
&
Aamir


Il n’y avait rien à faire. Il avait beau parler, tenter de le raisonner ; Aamir était face à un mur. Un mur aux yeux haineux bien que remplis de larmes. Un mur qui lui fonçait dessus et que rien ne semblait pouvoir arrêter. Un mur qui n’écoutait pas, qui ne réfléchissait pas clairement. L’indien avait fini par comprendre, avec le temps, que Chris avait une personnalité à part, une âme singulière. Cette particularité qu’il s’efforçait tant bien que mal d’appréhender. Il n’y avait pas de mode d’emploi pour ça. Alors, il y avait été à tâtons, avec plus ou moins de succès sur certains points. Ses angoisses, ses insécurités, son vide, ses larmes ; il les avait appris. Mais sa colère, son venin, son trop plein d’émotions ; c’était encore quelque chose de flou pour lui.

Alors Aamir se retrouvait là, coincé entre la porte et ce corps raide de colère. Attrapé par le col, c’est à peine s’il osait bouger. C’était à lui de garder les pieds sur terre, de recevoir cette haine dans ses yeux et d’entendre cette colère. Ça, il pouvait le faire. Il pouvait le cautionner. Il n’avait qu’à attendre un peu. Que le tatoueur n’hurle sa hargne, sa déception, sa tristesse. Qu’il se brûle la gorge à l’insulter, que ses maux ne sortent pour les envoyer sur lui. Voilà, c’est ça. L’indien n’avait qu’à attendre. Être le récepteur du désarroi. Ecouter sans ne plus rien dire. Oui, ça, il pouvait le faire. Il s’était déjà mangé la détresse de Zola pendant des heures et des heures, il devait maintenant le faire pour Chris. Le chauffeur n’avait qu’à faire comme il le faisait toujours : ignorer sa propre déroute mentale pour se focaliser sur celle des autres.

La dernière chose qu’il entendit, c’était le tatoueur qui lui intimait de ne plus parler. Il n’avait plus l’intention de le faire de toute façon. Jusqu’à ce que, une fraction de seconde plus tard, un voile noir épais s’abattit sur lui. Et cette noirceur était accompagnée de sa fidèle amie la douleur. Celle qui était vive, éclatante mais surtout inattendue. Ça avait commencé légèrement sous son œil, suivie de très près par une autre douleur là, derrière son crâne qui venait d’heurter violemment la porte. Dans un réflexe aussi idiot qu’inutile, Aamir porta une main sur son visage comme pour tenter d’apaiser cet élancement grandissant alors que son autre main repoussait son assaillant qui fuyait déjà. Dans son crâne, ça bourdonnait, comme un sifflement lointain qui le rendait hermétique à tout autre son. Bien incapable de savoir combien de secondes s’étaient écoulées, il finit par enlever la main qui couvrait sa pommette pour relever son regard assassin sur Chris, sans prêter attention aux excuses vaseuses qu’il lâchait. C’en était trop. Ça, il ne pouvait pas le cautionner. Ça, il ne pouvait pas le faire.

- C’était quoi ça putain ?

Il fît un pas en avant, se stoppant seul dans sa lancée. Sa tête tournait, la douleur envahissante. Il était fatigué, exténué de cette journée sans fin; il voulait fermer les yeux. Mais surtout, il était à présent en colère lui aussi.

- Ça fait un mal de chien bordel ! Va t’faire foutre Edison, va bien t’faire foutre

Aamir ne distinguait même plus le mal-être de son compagnon.

- C’est intelligent de faire ça ? M’frapper, ça va la ramener ? Nan, tu peux me frapper autant qu’tu veux elle reviendra pas

Dans ces moments où il perdait le contrôle, il n’avait qu’une envie, c’était d’appuyer là où ça faisait mal.

- Tu crois que j’essaie de faire quoi depuis des semaines ? Avant de m’accuser à tort, poses toi les bonnes questions. Posez vous tous les bonnes questions. Pourquoi est-ce vous avez tous ignoré son mal-être ? Pourquoi est-ce que vous avez tous fermés vos putains d’yeux sur le mal qu’elle se faisait ? Les bandages qu’elle se foutait sur les bras parce qu’elle se faisait mal ? Ses paumes constamment tailladées!

Sa propre voix qui criait presque résonnait dans son crâne endolori mais il n’avait pas fini.

- Tu trouvais ça normal que ce soit vers moi qu’elle se tourne ?  Pas vers Bill, pas vers toi. Vers moi putain. Ça a pas fait tilt?  J’suis peut-être celui qui a pas réussi à la retenir mais j’suis clairement pas celui qui l’a poussée à partir

C’était peut-être dur, c’était même carrément injuste de dire ça et surtout totalement faux. Aamir ne réfléchissait plus clairement et, à l’instant où il se tut, il réalisa à quel point il aurait dû se taire. Mais il était blessé. Physiquement mais pas que. Blessé que Chris le pense responsable de quelque chose qui l’avait dépassé, qu'il avait essayé de temporiser depuis cette soirée du Nouvel An.

Un vase, aussi discret soit-il, finissait toujours par déborder si on continuait de le remplir sans cesse. L'indien avait vécu bien trop de choses aujourd'hui. Chancelant, il retrouva le mur qui le supportait, sa main couvrant à nouveau son œil, grimaçant de douleur.
       


camo©️015


Quiet people have the loudest minds
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Empty space   
Revenir en haut Aller en bas  
- Empty space -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: