The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
Mannesmann – Set de tournevis – 18 ...
Voir le deal
13.02 €

True detective
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Apple J. Autumn
Apple J. Autumn
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 256
Sujet: Re: True detective   Ven 9 Avr 2021 - 15:46
Alex se confia enfin. Visiblement, celle-ci était du genre à cumuler les ennemis et la community manager ne la blâmerait pas. Elle-même n’était pas douée pour la sociabilisation et semblait avoir une sale tendance à s’attirer des ennuis. Mais ça n’était probablement pas dû au hasard : les Hommes étaient juste une race composée en énorme majorité d’enflures. Et dans tout ça, ce qu’entendait Apple, c’était que son interlocutrice était une victime.

Ses yeux s’arrondirent devant les marques que sa cadette révéla enfin. Tout en triturant ses menottes, elle livrait un récit à faire froid dans le dos. Deux types masqués qui l’avaient, visiblement, blessée, séquestrée et probablement abusée. C’était en tout cas ce que la trentenaire lisait entre les mots et dans les marques d’Alex. Elle sentit ses entrailles se tordre. Pas vraiment par compassion, mais parce qu’elle ressentit une haine naturelle à l’égard de ceux qui avaient été capables de faire ça. C’était exactement à cause d’eux qu’Apple haïssait ses semblables.

Les menottes qui entravaient la captive tombèrent soudainement, telle une allégorie de ce qui venait de se passer. L’enquêtrice improvisée avait brièvement sursauté et fixa les poignets que son interlocutrice massait. Pour ne pas que Connor intervienne tout de suite, elle leva une main pour lui demander de rester en retrait. Elle le laisserait faire ce qu’il voulait quand elles en auront fini mais pour l’instant, tant qu’Alex ne cherchait pas à s’enfuir, elle pouvait restée libre de ses mouvements.

- Ceux qui t’ont fait ça, quelqu’un les a arrêtés ? Son regard dévia brièvement vers l’athlète, pour vérifier s’il était au courant, et d’ailleurs…, c’est quoi votre histoire à tous les deux ?

Autrement dit, pourquoi il y a trois semaines, le joueur de baseball parlait de la trentenaire comme un membre de sa bande et aujourd’hui, elle était retenue contre son gré. Apple n’entendait pas se mêler de ce qui ne la regardait pas et elle avait la sensation que sa cadette était impliquées dans plusieurs tragédies croisées. Difficile dans tout ça de démêler l’affaire qui lui vaudrait d’obtenir son dû. Mais pour s’y retrouver, elle avait besoin de pouvoir isoler chaque histoire à laquelle Alex était mêlée…


Animadversion
Le sang colle autant de fois que tu y vas, délivre-toi de ce poids avec tes doigts ♫ Tu ne t'arrêteras pas ♪ Telle est cette loi, je la connais : c'est celle que tu bois et c'est celle qui te noie, pour la dernière fois ♫ Succube externe dévisse, éventre, desserre pots, paquets, couvercles ♫ Il ne choisit pas, il les aime tous, voilà, il a faim d'avoir faim l'outremangeur ♪
Revenir en haut Aller en bas  
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2836
Sujet: Re: True detective   Ven 9 Avr 2021 - 22:05
Celle qui devrait se taire



Pas de coups, pas de violence… pendant quelques secondes je me demande si je ne me suis pas juste évanouie, échappant, ainsi a une volée, mais non, je suis toujours bel et bien consciente, surement trop d’ailleurs. Mes poignets brulent là où les menottes ont entamé mes chairs, pas encore guéries, ma tête me cogne et, je passe ma langue sur ma lèvre abimée, sentant une pointe de douleur mêlée a un gout de sang.

Je réouvre les yeux pour découvrir, non sans une certaine surprise, que January est en train de faire signe a Connor de ne pas s’approcher. Je pense qu’elle ne saura jamais a quel point je la bénis intérieurement, quelque soit les raisons de son geste, ne pas être attachée me semble presque aussi vitale que de respirer. Je lui fais un signe de tête pour la remercier et me garde bien de bouger de mon siège. Je n’ai aucun doute qu’a la moindre suspicion de coup fourré de ma part, le chef des Expendable n’en restera pas là et j’ai besoin de ce répit.

Car je ne me leurre pas, c’est juste partie remise. Je croise les yeux de Connor que je ne lâche plus. Ce qui brule dedans est une promesse : celle que je ne perds rien pour attendre. Son visage fermé, sa mâchoire tendue, tout en lui m’assure qu’il ne compte pas en rester là, quoique je dise, quoique je fasse. Je ne sais que prier pour que le bébé survive à la prochaine rossée et que Bruce veille a ce que le groupe n’abandonne pas mon petit frère a son sort. Si j’ai peur, je n’en montre rien, en fait, je me suis frottée a d’autres sortes de prédateurs et je sais a quel point montrer ses craintes, c’est comme saigner dans une mer infesté de requin : c’est un appel a la brutalité.

Je détourné la tête sur la femme brune quand elle demande si mes bourreaux sont traqués, me retenant un rire nerveux, puis quand elle demande ce qui se passe entre « son ami » et moi. J’imagine que, comme moi, elle s’interroge sur la raison de cette entrevue, en plus de s’inquiéter pour son gagne-pain. Je la regarde un peu mieux, en même temps, vue son gabarit, la lancer contre le fou et son ami serait l’envoyé au-devant de beaucoup trop d’ennui, enfin, pour le moment, ce n’est ni le sujet, ni la question. Je secoue négativement la tête et lâchant simplement:

« Je ne pense pas que grand monde s’en inquiète. »


Une façon élégante pour dire que tout le monde s’en fout et d’éviter de penser a ce qui s’est passé par la suite avec Alan, Milow et Connor. Je ne suis même pas sure que Connor m’ait cru quand j’ai essayé de lui en parler et sa réaction a coupé court a tout le reste. Il ne voulait plus m’entendre et personne n’a cru bon d’en reparler. Je suis restée seule avec cela et beaucoup de temps pour revivre ces heures affreuses dans mes pires heures d’angoisses.

Quant a la seconde question, mon attention se reporte, une fois de plus, sur Connor qui me demande d’expliquer. Démerde toi en somme. Surement que la prudence voudrait que je baisse les yeux et dise un truc très attendu comme « c’est a lui qu’il faudrait demander, je confirmerais... » ou « oulalala je suis une vilaine traitresse, fesse moi ». Le gros « hic » avec moi, et ce qui fait, surement, que le fou ne s’est pas encore décidé à me tuer, c’est que, malgré mes apparences fragiles, je suis très loin de l’archétype de la femme soumise et que, plus on essaye de me faire du mal, de me briser et moins je sais fermer ma gueule. Je soutiens le regard de Connor, de toute façon, il y a écrit dedans que je vais passer un sale quart d’heure, alors, pour une fois que le bout de viande a le droit a la parole, il va s’exprimer. Raclée pour raclée, autant savoir pourquoi on me tape :

« Juste que Connor est trop en colère pour voir plus loin que les gros titres et ne pas s’inquiéter du fait que si j’avais vraiment voulu les trahir et leur faire du mal il serait déjà dans une cage et tout le camp serait perdu. Mais au lieu de se souvenir de qui je suis, il préfère en rester a son idée. »

Je garde le menton haut, provocation inutile, mais je n’ai pas conscience que je lui fait surement plaisir a lui donner une raison de passer ses nerfs sur moi. Je prends mon temps pour revenir sur la femme et ajouter :

« J’ai peur que n’ai aucun rapport avec votre enquête. Mais si ca peut vous aider, il n’y avait que deux hommes et l’autre femme avec nous n’était pas leur amie… loin de là. »


Donc je n’en sais pas plus sur la fameuse Sam.  J’ai un frison a repensé a ce qui lui est arrivé dans cet espèce de sous sol sombre et puant, avec les malles pleines d’ustensiles effrayant, les murs décorés de chaines ou de bocaux avec des morceaux humains… C’est avec un regard inquiet que je lui ajoute :

« A votre place j’éviterais a tout prix de croiser leur route… je ne suis pas sur que tous les repas du monde valent de tomber entre leur griffes. Je ne veux pas être insultante visa vis de vos capacités… Même si les apparences sont trompeuses, je sais me défendre sauf que contre eux… »

Cette foi, je baisse vraiment les yeux, honteuse.

« … je n’ai rien su faire.  »


Codage par Libella sur Graphiorum


La vie n'a rien de magique
Revenir en haut Aller en bas  
Apple J. Autumn
Apple J. Autumn
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 256
Sujet: Re: True detective   Mar 13 Avr 2021 - 14:28
Les lèvres d’Apple s’étirèrent en un rictus indéchiffrable pendant qu’Alex expliquait son différent avec Connor. Visiblement, c’était une affaire compliquée et elle n’avait pas l’intention d’y mettre le nez. En réalité, l’ancien athlète était même son bienfaiteur donc s’il y avait un camp à prendre, la trentenaire prendrait le sien. Sans la moindre hésitation, ni le moindre état d’âme. Elle s’enfonça dans le dossier du canapé, face à cette femme angoissée qui lui reparlait de ses autres geôliers. Ceux qui l’avaient blessée, ceux qui avaient suscité ce ricanement nerveux.

- T’as le nom de l’autre femme en question ?

Elle était toujours impassible, avec ces paupières lourdes qui lui donnaient l’air blasée. Pourtant, elle ne l’était plus vraiment. L’image abstraite qu’elle se faisait de ces brutes masquées suffisait à allumer un incendie de rage. Le type d’ordure qu’elle matraquerait pour le plaisir, même si ça ne faisait pas vraiment partie de ses habitudes. Hum… intéressant donc – très intéressant. Un sourire sans joie s’ébaucha sur ses traits pâles, suite à la mise en garde d’Alex.

- Tu me connais pas, rétorqua-t-elle tout simplement.

Dans ce monde dégueulasse, elle était au sommet de la chaine alimentaire. Rares étaient ceux qui avaient eu la chance insolente de la prendre en défaut et… elle ne faisait jamais les mêmes erreurs deux fois. Alors Apple n’avait pas peur de se mettre sur la piste de ces deux sociopathes ; elle se ferait même un malin plaisir à ramener leurs entrailles à la captive de Connor.

- T’as quelque chose à offrir, dans le cas où je me débarrasse d’eux ?

Ses prunelles aux iris crocodiles se tournèrent aussi vers le chaperon de la jeune femme, car il était probablement maître des possessions de la victime. La pauvre semblait vraiment avoir plus d’un ennemi à ses trousses et avoir, en plus, très mal géré son affaire. Mais comme promis, la community manager ne jugeait pas : elle-même avait laissé dans son sillage son lot de survivants mécontents – c’était un bel euphémisme. Mais en attendant, elle était du bon côté du salon et n’était pas sous l’emprise d’un joueur de baseball tout en muscles.

- Si t’as de quoi me dédommager, je fais le sale boulot et ils t’emmerderont plus.


Animadversion
Le sang colle autant de fois que tu y vas, délivre-toi de ce poids avec tes doigts ♫ Tu ne t'arrêteras pas ♪ Telle est cette loi, je la connais : c'est celle que tu bois et c'est celle qui te noie, pour la dernière fois ♫ Succube externe dévisse, éventre, desserre pots, paquets, couvercles ♫ Il ne choisit pas, il les aime tous, voilà, il a faim d'avoir faim l'outremangeur ♪
Revenir en haut Aller en bas  
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2836
Sujet: Re: True detective   Jeu 15 Avr 2021 - 12:20
Celle qui devrait se taire


J’essaye de me reprendre, je sais qu’il le faut. Ne plus être attachée est une délivrance pas seulement physique et je sais qu’il y a trop de choses qui m’échappent dans ce qui se passe ici. La femme, même si elle n’en a pas l’air, y travail pour Connor, elle a suffisamment d’influente pour avoir retenu le buffle prêt a charger. Cela vient il d’elle ou est ce que c’est plus Connor qui n’assume pas sa brutalité devant témoin ?

Je la vois esquisser ce qui me semble être un sourire cynique lorsque j’explique la situation « un peu tendu » entre le chef des Expendables et moi. En vrai, je suis loin du compte, mais ça, ca ne sera que lorsque nous seront dans le parking que je le comprendrais. Je reste sur mes gardes et essaye de ne louper aucun détail de cette entrevue. Je vois January s’adosser dans son siège ce qui, pour moi, est un mouvement de recul, soit elle a besoin de réfléchir, soit elle s’en lave les mains. Au regard du plis de ses lèvres et de l’expression de son regard, je me pencherais plus pour la 2e option. En fait j’ai l’impression de lire en elle du désintérêt et pourtant elle continue de poser des questions ? Se remplir la panse est surement sa seule motivation, sauf que là, elle va tomber sur un os si elle s’entête dans cette voix.

Je fais attention de bouger le moins possible sur mon siège, je sais que Connor me scrute et attend le moindre geste de ma part qui légitimera qu’il me remette ses foutues menottes qui m’étouffent. Je préfère me contenter de masser mes poignets et de me concentrer sur l’observation de la femme, en essayant de lire entre ses trop rares mots.

J’hoche négativement la tête quand elle le demande le nom de la femme qui était avec moi. En 48h de captivité, on pourrait facilement imaginer que nous avons eu l’occasion, elle et moi, d’échanger quelques mots à l’insu de nos bourreaux. Sauf que l’ami du fou avait pris violemment les devant pour éviter « des coups de dents intempestifs ». La voix semble calme et j’essaye vraiment de me maitriser mais mes mains tremblent et mon regard trahis surement quelques brides de la terreur et du cauchemar que je n’arrive pas encore à vraiment assimiler :

« Ils lui ont brisée la mâchoire a peine arrivée, je ne sais absolument rien d’elle… »

Elle n’était que là pour me montrer mon avenir, pour que je vois, impuissante ce que des êtres humains pouvaient faire à d’autres êtres vivants, pour que leur besoin de violence ne mette pas en danger le bébé qui était dans mon ventre et surement pour des centaines d’autres raisons qui m’échappent. « Donovan » avait eu très envie de me mutiler comme il l’avait fait avec l’autre femme, mais le fou l’avait freiné. M’en sortir « aussi bien » a coté de l’autre victime était un poids de plus a porter, au moins, pour l’autre, il était permis d’espérer que c’était fini.

Je la détaille un peu plus quand elle me dit que je ne la connais pas. Elle marque un point, et pourtant, je ne suis pas sure qu’il y ait besoin de la connaitre plus pour comprendre que face a deux monstres déchainés, il y a peu de chances qu’elle fasse le poids, et je ne dis pas ca du fait qu’elle semble ne pas être dans la meilleur des formes :

« Tu as raison, je ne te connais pas, mais je me connais moi et j’ai vu ce qu’ils ont réussi à faire, si je ne te mettais pas en garde, je serais surement la pire des personnes. »

J’ai l’impression qu’elle est sure d’elle, surement beaucoup trop pour son propre bien. Moi aussi je l’étais quand Kaz m’avait mise en garde et au final, mes ressources ne m’avaient permis que de survivre mais pas d’éviter le pire. Même si je ne doute pas qu’elle était débrouillarde, plus que moi qui n’avait jamais eu a vivre seule, je ne la donne pas gagnante en cas de confrontation. Le fou est rusé, son ami est fort et je les suspecte de ne pas être que deux.

Quand elle me demande si j’ai de quoi la payer, c’est a mon tour d’avoir un sourire qui en dit long sur l’ironie de la situation. Sans la présence de Connor surement que je serais tentée de faire de l’humour en lui proposant une belle paire de menottes, mais les seuls choses que j’ai a troquer, c’est mes compétences, et, pour le coup, en ce moment, je n’en dispose pas des masses. Je fais un léger mouvement de tête vers celui qui m’accompagne avant de lui répondre :

« Je vais peut-être t’étonner, mais c’est possible que je n’ai pas grand-chose actuellement a proposer. »


Je la voir regarder vers celui qui dispose de ma liberté, elle est bien consciente que c’est lui qui paye. Connor pouffe et a du mal a cacher son rire. Je pense qu’elle a sa réponse et que ce n’est pas grâce a moi qu’elle mangera avec le sportif. Sa réaction me blesse, a part un léger éclat dans mon regard et quelques secondes de silence, je n’en montre rien. Être chez les Expendables, même sur un mensonge, m’avait donné une illusion de ne pas être seule par moment. C’était un sentiment perfide, surtout qu’au final, j’avais toujours été seule.

« Je suis désolée qu’on te fasse perdre ton temps, mais… au cas où, si la roue venait a tourner, a part de la nourriture, tu te fais payer comment ? »

Parce qu’elle est peut-être ma solution. Peu importe si cette phrase est une nouvelle provocation au Leader des Expendables, mais le fait est que j’ai le temps de ruminer dans ma caravane et de chercher les options qui s’offrent a moi. Connor avait dit qu’une fois les Divas hors d’état de nuire, il s’en laverait les mains de moi, sans que je sache si cela voulait dire qu’il me relâche gentiment ou qu’il termine le travail en me considérant comme une des ennemies. En l'etat actuel des choses, les deux reviennent au même. Que cela soit Connor ou le fou, je ne survie pas et ma seule chance c'est de maitriser ma sortie. Dès que j’ai récupéré mon frère et Violet, je ne compte pas rester a la merci du sportif mais, a part prendre le risque de fuir Seattle, enceinte, avec des enfants a charge et sans savoir ou, ni comment assurer notre survie, avec une liste de "Si" a n'en plus finir, pour le moment, meilleure option, au regard du fou qui me menace, est d’abandonner les enfants aux expendables et d'affronter mon sort. January pourrait peut-être m’offrir d’autres possibilités.

« Et si je trouve de quoi te dédommager, sache que je compte participer au sale boulot… »

Ma voix reste douce mais il y a de la fermeté dans mes mots et une forme de détermination qui n’appartient qu’a moi. Parce que je pense que tu n’as aucune chance seule et parce que je ne suis pas du genre a rester caché quand il s’agit de régler mes problèmes. Je sais aussi que pour me délivrer vraiment du fou, c’est a moi de porter le coup de grâce.


Codage par Libella sur Graphiorum


La vie n'a rien de magique
Revenir en haut Aller en bas  
Apple J. Autumn
Apple J. Autumn
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 256
Sujet: Re: True detective   Ven 16 Avr 2021 - 21:59
Apple avait haussé les épaules et cillé avec indifférence. Oui, oui, les autres étaient des brutes, elle connaissaient la chanson. Mais au jeu de la mutilation, ils ne pouvaient pas rivaliser avec quelqu’un qui découpait littéralement ses semblables pour les dévorer. Toutes ces images, de corps humains réduits à de simples carcasses animales dans des caves sordides, elles hantaient son esprit. Elles la hanteraient jusqu’à la fin des temps. Alors dans la catégorie des monstres, la trentenaire n’était pas certaine que les sociopathes d’Alex remportent la palme mais de toute façon, ce n’était pas un concours.

Elle n’avait effectivement rien – ce n’était pas difficile à deviner. Cette entrevue n’aurait pas totalement fructueuse, hormis l’idée de rencontrer cette Sam. A ce stade, Apple ne savait pas que ça s’avèrerait être un cul-de-sac et qu’elle n’aurait aucun autre fil à tirer pour retrouver ses agresseurs. Ceux qui traquaient son interlocutrice. Alors elle prit une profonde inspiration, réfléchissant à ce qui pourrait bien l’intéresser plus que la nourriture.

- Je sais pas, une bagnole, rétorqua-t-elle sans grande conviction.

Pas sûr que sa cadette soit capable de lui trouver un tel bijou et si elle l’était, le prix était énorme. Pendant quelques instants encore, elle détailla Alex, puis Connor. Leur histoire n’était pas terminée, alors inutile de faire des plans sur la comète. Elle allait s’en tenir aux certitudes, à ce qu’elle était sûre d’obtenir. Ses doigts laiteux se glissèrent dans sa chevelure d’encre, sale et emmêlée, puis elle conclut avec une froide indifférence :

- Si un jour votre… truc se finit, elle fit un geste d’elle au sportif, laisse un message sur le tableau au No man’s land. Si je le vois, et que t’as de quoi me dédommager, on ira faire payer tes deux gars. En attendant…, elle se remit sur ses pieds, choppa la anse de son sac pour y glisser son épaule, puis ramassa sa batte, je continue sur mon affaire avec Connor, elle leva les yeux sur ce dernier et lui déclara : j’ai fini.

Ça voulait dire qu’il était libre de faire d’elle ce qu’il voulait, ce n’était pas son problème. Sans se retourner, Apple quitta les lieux et retrouva la rue. Qu’importe qu’elle se fasse tuer en ce moment même, ce n’était même pas pour elle qu’elle enquêtait. C’était pour remplir son estomac… et pour son propre compte.


Animadversion
Le sang colle autant de fois que tu y vas, délivre-toi de ce poids avec tes doigts ♫ Tu ne t'arrêteras pas ♪ Telle est cette loi, je la connais : c'est celle que tu bois et c'est celle qui te noie, pour la dernière fois ♫ Succube externe dévisse, éventre, desserre pots, paquets, couvercles ♫ Il ne choisit pas, il les aime tous, voilà, il a faim d'avoir faim l'outremangeur ♪
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: True detective   
Revenir en haut Aller en bas  
- True detective -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: