The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le deal à ne pas rater :
Housse de Transport Power A – Zelda pour Switch
5.03 €
Voir le deal

Red end
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Bill Roth
Bill Roth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | The Gentle Bastards
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 450
Sujet: Re: Red end   Ven 2 Avr 2021 - 16:37
Celui qui se tape l'incruste


HRP:
 

Porter une couronne c’est aussi hériter d’un fardeau disait le sage. Pour ma part, je validerais sans hésiter cette définition, en ajoutant la cible qui va avec. Le pouvoir attire beaucoup de monde, les contraintes liées font que la plupart préfère les jeux dans l’ombre que d’assumer pleinement dans la lumière le rôle de chef. Évidement, ce n’est pas mon cas, loin de là.

Ma Zola est portée disparu depuis bientôt deux long mois, le pas de danse avec les NE continue, les guérillas entre eux et les autres groupes sont des plus tendus et on dénote une augmentation des actes violents dans les zones dites neutres… tout cela n’est pas bon pour les affaires. J’aime a ce que les gens qui viennent me voir ait l’esprit assez léger pour vouloir s’alléger de denrées précieuses et qu’ils ne restent pas assis sur les stock faute d’avoir su récolter assez ou d’avoir peur du lendemain.

C’est aussi la raison qui m’a poussé a donner plus que du crédit a Mr Gray dans son projet d’instaurer une milice « neutre » pour essayer d’enrayer cette montée de violence. Au pire des cas, il se fait assassiner et je ferais un éloge mémorable sur ce héro parti trop tôt, dans le meilleur des cas, je saurais parfaitement tirer la couverture a moi qui ait été le premier a l’encourager, le soutenir et mobiliser des ressources pour l’épauler dans cette noble quête.

Tout a mes nobles pensées, je vois Sansom revenir dans mon bureau et lève le nez de mon livre de compte ou j’égraine soigneusement les rentrées et sorties de le veille selon une codification que seuls Chris, Mr Renard et Zola comprennent en plus de moi.

« Cela devient tendu a vue de nez Monsieur.

-Voila qui est fort fâcheux, je prends le relai. »


Comme si je n’avais pas assez a faire, la rombière qui nous sert de quasi voisine, une de celle dont le commerce a surement le plus a redouter l’arriver des NE, est entrée dans ma maison tel le mauvais œil, pour voir une de ces anciennes filles. J’ai pris partie de ne point m’en mêler, j’estime que Miss Field a suffisamment été secouée ces derniers temps pour ne pas m’avoir sur le dos alors que son ancienne cheffe vient lui rendre visite néanmoins, j’aime a savoir ce qui se passe dans mon royaume. Me dire que la conversation n’est pas agréable signifie que ma venue est surement fort opportune, qui plus est, j’avais justement besoin d’aller voir cette ribaude et il est appréciable de ne pas avoir a me perdre dans son taudis qui lui sert de maison de petite vertu.

Si les choses sont un peu moins tendus entre la vieille gaupe de l’Europe de l’est qui n’assume pas son âge et son caractère anti commercial, notamment parce que j’ai ouvert la cage a un partenariat lucratif pour nous deux et accepté de prendre sous mon aile une de ses aspirantes espionnes, il n’en reste pas moins que la gérante du Rov semble avoir des compte a régler avec toutes la gente masculine, en particulier ceux qui réussissent mieux qu’elle, ce qui regroupe, en somme, presque la moitié de la population. Aussi, je quitte mon antre pour me rendre ou Miss Lyssenko et Miss Field se trouvent avec un sourire de bienvenue.

« Miss  Lyssenko, quelle bonne surprise de vous croiser ici. J’avais justement besoin de vous parler. Oh, j’espère ne pas me montrer discourtois en interrompant une conversation d’ancienne camarade, mais c’est si rare de vous voir en ces lieux que ne pas vous saluer m’aurait blessé. »

Je fais signe pour avoir un verre aussi et on me l’apporte sans tarder. Je laisse, néanmoins une petite minute pour qu’elle sache penser ou cracher son venin. Un des besoins des femmes de l’est, j’imagine, qui prennent la politesse pour une faiblesse. J’avais bien ouïe dire que le Rov avait rencontré quelques difficultés mais je m’étais gardé d’intervenir sans la demande expresse de la Rombière. Je me doute bien qu’offrir son aide spontanément, au regard de sa recherche désespérée du membre qui ne lui poussera jamais entre les jambes, ferait qu’elle prendrait cela pour une insulte a sa virilité.

« J’en profite, aussi, pour vous dire que Miss Field fait un excellent travail ici et que c’est un réel plaisir de la compter parmi nous. Elle sera, d’ailleurs, la bienvenue autant de temps qu’elle le souhaitera ici. »


Je coule un regard bienveillant et paternaliste vers Miss Field. Je n’ai pas pris le temps de connaitre la tenir de leurs échanges, mais je ne veux pas qu’elle doute de mon soutient ou de mon appui.

« Lorsque vous serez disposé, j’aimerais bien vous proposer un autre verre, dans mon bureau cette fois, j’ai un projet qui me tient fortement a cœur a j’aimerais en discuter avec vous. Miss Field, si vous souhaitez vous joindre a nous, c’est avec plaisir, je compte expliquer a Miss Lyssenko les Ambitions de Mr Gray si vous ne l’avez pas déjà fait vous même. »

A savoir cette organisation de milice neutre qui pourrait rassembler des volontaires de plusieurs factions. Peut etre ma co responsable des spectacles en a touché un mon a sa vieille ex patronne qui aurait bien besoin d’un masque hydratant pour cacher ses ridules.




Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas  
Lucy Fields
Lucy Fields
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 468
Sujet: Re: Red end   Dim 4 Avr 2021 - 0:06
Certes, Lexie pouvait avoir besoin d’aide et celle du RoV pouvait se révéler décisive, mais faire une telle proposition serait très mal perçu par Bill et même par Lexi elle-même. La jeune femme était très fière, peut-être qu’elle verrait cette main tendue comme une insulte. La rousse opta pour une pirouette : « Je laisse Lexie s’occuper de ses enquêtes comme bon lui semble, mais faire appel à un tiers pour augmenter les probabilités de pistes et de réponses est une bonne idée. » Oxana serait libre de trouver Lexie pour venir la voir elle-même et Lucy glisserait que d’autres personnes étaient sur la trace de ce groupe.

Pour le reste, la rousse se lavait les mains de ce qu’il pouvait arriver.

La conversation aurait pu s’arrêter là, mais elles furent rejoint par la présence britannique de Bill et son accent et ses manières si particulières. Il s’épandit rapidement en substance sur divers sujet, surtout sur celui de la milice. Lucy se mordit la lèvre car elle aurait voulu tenir ça secret. Oxana s’était montré particulièrement méfiante lors de la réunion de l’été dernier et la rousse aurait aimé la ménager sur ce sujet.

Lucy dit très lentement, ne bougeant pas de sa place et retenant quasiment Oxana d’un signe de main : « Bill. Vous avez le don pour intervenir à un moment qui pourrait semblait important. J’expliquais justement ce que représente le cabaret pour moi et, aussi, les problèmes auxquels nous faisons face.» Elle se retourne vers son ancienne patronne et lui dit d’un ton neutre, désignant autant Bill que les locaux les entourant :

« Tu vois ce qu’il y a autour de toi ? Ce n’est pas grand-chose, ce n’est pas grand, mais c’est ma responsabilité. Une collaboration entre le RoV et les Bastards. Je suis et je resterai toujours reconnaissante de ce que tu as fait pour moi, mais je suis aussi reconnaissante à Bill. » C’était un fait et Lucy décida de trancher dans le vif de poser une bombe entre les deux, quitte à s’en attirer les foudres :

« J’ai toujours choisis la voie de l’observation et de la neutralité. Je me refuse de privilégier l’un ou l’autre dans vos rivalités. Même si, plus le temps passe, plus je trouve que vous vous ressemblez, cessez donc cette guerre infantile et coopérez pleinement et de vous chercher des provocations.» Car Bill avait très clairement eut un malin plaisir à dire que Lucy était bien ici et qu’elle était la bienvenue pour la durée de son choix.




Personne ne t'arrête jamais car tu as l'allure d'une femme
poursuivie par le temps qui passe
Revenir en haut Aller en bas  
Oxana D. Lyssenko
Oxana D. Lyssenko
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | Reign of Venus
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 768
Sujet: Re: Red end   Dim 4 Avr 2021 - 15:36
- Le plaisir n’est pas partagé, rétorqua-t-elle froidement à Bill qui venait les interrompre.

Elle n’en avait pas complètement terminé de sa discussion avec Lucy et, d’ailleurs, l’ukrainienne lui lança un regard glacial. Pourquoi quelqu’un qui était supposée leur trouver un « endroit tranquille », on ne pouvait pas dire qu’elle avait fait de gros efforts. On pourrait presque croire que c’était préparé et, quoiqu’il en soit, ça en disant long sur la soi-disante « amitié » de la rouquine. Elle avait vendu son âme au diable britannique, voilà ce que l’ukrainienne constatait. Quant au regard paternaliste que lui jeta le gérant de la cage, il était tout bonnement à vomir. Honnêtement, la présence de son ancienne protégée ici devenait plus que décevante… et ce n’était pas son discours qui y changerait quelque chose.

- Ce que je vois, c’est pas de la neutralité, Lucy. C’est que tu t’es fait mettre en laisse par un homme qui n’a visiblement aucun respect pour tes échanges privés, sur ces derniers mots, ses prunelles glacés passèrent de la concernée à Bill.

La jeune femme ne le voyait même pas le pire, qu’elle n’était qu’une potiche à son service. Bonne à lui verser des verres, à servir de point de contact avec le motel et, surtout, à être jolie. Lucy était libre au motel, elle n’avait simplement pas saisi sa chance de l’être. Mais ce débat n’avait plus lieu d’être, d’autant plus qu’elle ne s’abaisserait pas à la querelle que cherchait à attiser le propriétaire de la piscine, comme un couple divorcé se battrait pour une garde alternée.

- On ne se ressemble en rien, réfuta-t-elle tout en fixant Bill d’un air hautain – même écœuré, et je ne suis pas « disposée » à passer dans votre bureau, l’image même la révulsait, la proxénète ne pouvait empêcher une part de son inconscient – probablement traumatisé – le visualiser essayer de négocier des faveurs, si vous avez quelque chose à me dire, je vous écoute ici et maintenant.

Sachant que son attention était purement informative : il n’y avait pas un monde où elle accorderait du crédit, et encore moins de l’intérêt, aux « ambitions » de l’anglais ou de n’importe quel autre homme de sa connaissance. Oxana croisa alors les bras et attendit.


Queen among the plague
You probably thought I wouln't get this far ♪  you thought I'd end up in the back of a car ♫ You probably thought that I'd never escape, I'd be a rat in a cage ; I'd be a slave to this place ♫ I can be your whore ♪ I am the dirt you created ♫ I am the sin, I am you whore ♪ But let me tell you something baby : you love me for everything you hate me for ♫
Revenir en haut Aller en bas  
Bill Roth
Bill Roth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | The Gentle Bastards
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 450
Sujet: Re: Red end   Lun 5 Avr 2021 - 15:49
Celui qui aime faire plaisir


Je sens Miss Field peu en confiance et je n’ai pas l’habitude de la voir de la sorte. En fait, j’ai tendance a penser les miens avec un œil paternel et je ne tolèrerais aucune pression extérieure sur mes bastards. J’écoute avec attention l’ex collaboratrice de la Rombière admirant ses capacités de médiatrice et déplorant qu’elle se sente obligée d’en user ou en situation de devoir prendre parti. Même si, pour la vieille ribaude et moi, nos rencontres se font rares, au point que l'on saurait imaginer que c'est notre première, nous n’en sommes des habitués depuis le temps. En fait, nous avons déjà no petites habitudes de vieux couples mal mariés et forcés de se supporter lors des fêtes de famille, ou plutôt, a chaque réunion de chefs de faction. Enfin, c’est surtout elle le problème, parce qu’elle est absolument incapable d’être rationnelle dans sa quête de phallus et qu’elle est affreusement mal polie. J’estime que je me dois de rassurer Miss Field qui a l’ait franchement mal a l’aise entre son ex patronne et moi.

« Miss Field, soyez sûre que je ne vous demanderais jamais quoique ce soit qui irait a l’encontre de vos convictions morales, et, si un jour, par maladresse je le faisais, vous avez ma parole que je saurais entendre un « non » »


Je lui souris avec conviction avant de me préoccuper de la pas souriante qui a l’air aussi ravie de me voir que ses ridules le matin, forcement, cela me met de fort bonne humeur. J’ai plaisir à la contrarier et ma journée n’en est que meilleur. Je l’écoute avec attention avant de lui répondre, amusé :

« Miss Lyssenko, vous ne changerez jamais et c’est toujours une joie indescriptible que d’échanger avec vous..»

C’est possible que cela ne soit pas totalement faux, il y a quelque chose de divertissant a écouter la Rombière piaffer comme un taureau enragé, pardon, une vache enragée, dans son box. Je soupire pour la forme avec un air dramatique lorsqu’elle refuse d’aller ailleurs. En vrai, je ne comprends toujours pas comment elle a fait pour réussir dans les affaires ni pourquoi je n’ai toujours pas mis ma bombe sous son taudis qui lui sert de lupanar. A croire que je suis masochiste ou que ma partenaire de chicanerie me manquerait trop. C’est avec un sourire en coin, celui que je présume qui l’énerve le plus que j’enchaine :

« Je tiens a vous rassurer, Miss Field est totalement libre et je pense qu'elle saurait s'exprimer elle même si elle rencontrait des problèmes au sein de la cage.»

Je lance un regard vers ma co responsable des spectacle pour lui assurer que ce ne sont pas des paroles en l'air pour contrarier son ex patronne.

« Bien, je ne saurais vous contrarier plus que vous ne l’êtes déjà naturellement en imaginant que cela soit possible. »


En vrai je brule d’essayer de faire plus, c’est un de mes petit bonheur du quotidien, mais ce n’est pas le sujet du jour et j’ai vraiment envie qu’elle accepte au moins d’oublier son duel de pénis quelques instants pour entendre ma proposition. C’est donc plus sérieusement que je rentre dans le vif du sujet :

« J’ai ouïe dire que nous ne sommes pas les seuls à avoir essuyer des agressions ou tentatives d’agressions intolérables. Ne pas avoir le bon sexe ou la bonne orientation sexuelle selon des abrutis en manque de violence qui s’imaginent faire la loi ne doit pas être un sujet de peur. Je crois que vous connaissez les sœur Dean, les savonnières ? Elles ont mandaté un des leurs, Mr Gray, pour créer une milice avec tous ceux et celles qui seraient volontaires afin de circoncire cette montée de violence. Je compte lui donner quelques moyens, je sais que déjà des exilés et je crois un expendable ont répondu présents, je me demandais si une ou plusieurs des vôtres voulaient se joindre a ce projet commun. »

Je connais assez la mère Lyssenko pour me douter que les idées de « commun et c’est pas toi la patronne », vont la faire tiquer malgré le soin que j’ai mis dans ma présentation. Toute l’Europe de l’est n‘est pas forcement ouverte aux principes du Marxisme. Qui plus est, je déteste parler affaire ailleurs que dans mon bureau devant agape et verre, mais ça, je suis sûr qu’elle le sait et qu’elle a fait exprès de refuser.

« Comme nous arrivons a des choses intéressantes en unissant nos talents, j’aurais été négligeant de ne pas vous en parler. Apres tout, le cabaret est une réussite, aussi grâce a Miss Field. De plus je permets a l’une des tiennes de recevoir une formation de qualité et d’être en première loge pour vous apporter des informations fraiches. Il me semble que cela vous donne matière a réfléchir quant aux besoins de se souvenir que nous avons des ennemis communs. »





Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas  
Lucy Fields
Lucy Fields
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 468
Sujet: Re: Red end   Jeu 8 Avr 2021 - 22:28
Lucy écouta les deux se parler et débattre, observant avec une certaine fascination scientifique les deux astres se tourner autour, s’attirant et se repoussant, dans un ballet sans fin. Elle eut quelques mots sur les libertés dont elle bénéficiait à la cage : « En toute franchise, je ne suis pas dépaysé par mon travail ici, ce sont les mêmes responsabilités et je ne me sens pas plus mal ou mieux traité que quand j’étais au motel. » Voilà qui donnerait à réfléchir à Oxana sur le sujet… Mais le traitement de Lucy n’était pas la priorité dans la discussion. L’anglais avait lancé le sujet de la milice et ça promettrait un débat ardu.

Silencieuse et attentive, elle l’écouta avant de prendre la parole : « Oxana, il n’a pas tort. » Lucy savait d’avance que les mots qu’elle prononçait équivaudraient à une trahison pour l’Ukrainienne. Mais d’un autre côté, c’était essentiel d’assurer la coopération entre les groupes. Lucy en avait conscience... Une part d’elle, bien que ça ne soit pas son travail, avait envie de convaincre Oxana d’accepter le travail avec Bill. En dépit du fait qu’il soit anglais, il semblait être quelqu’un de droit et de fiable. Sans compter qu’il avait comme bras droit Thaïs, une femme dont la poigne n’avait pas grand-chose à envier à la blonde.

« En unissant nos forces nous pourrions éviter que ce genre de choses arrivent, nous arrive à toutes. » La coopération, l’ensemble est plus fort que l’individuel, Lucy parlait en tant qu’observatrice, oubliant les intérêts et les querelles personnelles. Mais entre la théorie et la pratique, il y avait un monde, une galaxie même… Elle ajouta à l’adresse de l’Ukrainienne:

« Je sais que tu tiens à montrer ta force et ton indépendance, en particulier de certaines personnes… Mais il faut aussi se rendre à l’évidence… Le no man’s land est en train de s’organiser et il faut en faire partit d’une façon ou d’une autre. » Peut-être que si l’idée venait d’autres femmes, Oxana serait plus encline à accepter l’idée ? La rousse ajouta, pensive :

« Amalia pourrait être un atout formidable pour cette milice. Après tout, elle était une combattante acharnée et courageuse, peut-être pas la plus compétente, mais elle savait tirer son épingle du jeu, à n’en pas douter. Et elle saurait très rapidement donner de la voix pour faire entendre le point de vue du RoV au sein de cette fameuse milice.


Personne ne t'arrête jamais car tu as l'allure d'une femme
poursuivie par le temps qui passe
Revenir en haut Aller en bas  
Oxana D. Lyssenko
Oxana D. Lyssenko
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | Reign of Venus
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 768
Sujet: Re: Red end   Ven 9 Avr 2021 - 1:31
- Accouchez, bordel, grogna-t-elle en espérant les couper dans leur numéro de pipeau.

Entre l’un qui minaudait auprès de sa recrue qu’il la respecterait toujours et l’autre qui prétendait qu’elle était aussi bien traitée ici qu’au motel, c’était un vrai cirque. Le seul avantage, c’était que cela obligeait Lucy à se montrer sous son vrai jour et ça renforçait toutes les méfiances de l’ukrainienne à son égard : c’était une vendue à la botte de Bill. Ses histoires d’amitié ou de reconnaissance, c’était du flan.

Oxana les écouta tour à tour, débiter le plan qu’ils avaient visiblement bien préparé. Et oh, surprise, la rouquine volait au secours de son boss ! Celle qui était contre la violence une poignée de minutes auparavant validait désormais une milice indépendante, au jugée. Elle s’attendait à quoi, qu’ils leur passent les menottes et les envoie 24 heures en cellule de dégrisement ? Les personnes appréhendées seraient probablement abattues, tout simplement. Et si la proxénète n’avait rien contre cette chasse aux chiens, ça ne ressemblait pas aux ambitions d’une pacifiste proclamée comme Lucy.

Mais enfin, toutes ces considérations amenèrent la quarantenaire à éclater d’un rire froid et sans joie. Le culot du britannique n’avait aucune limite. Et le pire, c’était que c’était visiblement une maladie contagieuse. Oxana posa brièvement ses prunelles azurés sur sa cadette, cessant son hilarité, mais elle se contenta d’une moue déçue.

- Je résume, Bill : tu veux « financer » une petite armée qui fera régner ta loi dans le quartier, formée dans l’ombre avec quelques brutes piochées dans les communautés qui nous entourent, en substance c’était ça, le résumé de son blabla, et vous pensez pouvoir acheter ma bénédiction en me rappelant grossièrement les accords déjà en cours et en proposant d’embaucher Amalia, c’était tellement grotesque qu’elle avait envie d’en rire encore tiens, Et dans tout ça, qui va décider des consignes de cette « milice » ? Celui qui y met le plus de moyens de présume ?

Elle était blonde mais quand même, là, on la prenait ouvertement pour une poire. Parce qu’ils avaient beau parler des sœurs Dean – avec lesquelles Oxana adorait faire affaire par ailleurs – ça sentait bon les magouilles de Bill en sous-marin. Et l’ukrainienne n’entendait pas tendre le bâton pour se faire battre : elle avait assez de problèmes comme ça.

- Tu sais, ce serais une bonne idée si le timing était pas aussi pourri. Je t’ai jamais vu te soucier du sort des survivantes avant. L’une des tiennes est concernée et c’est miraculeusement ton cheval de bataille, on dirait presque une promesse de campagne, et la proxénète avait toujours détester les politiciens, je crois que tu profites de l’occasion pour placer tes billes, autrement dit, injecter les graines d’un système dont il pourrait tirer les ficelles d’une façon ou d’une autre ; elle se demandait même si l’agression de cette « Reese » n’avait pas été commanditée par Bill lui-même, je veux que les femmes soient safe, mais faudra me tuer avant que je te fasse confiance pour coordonner ça, déclara-t-elle froidement, et je crois me souvenir qu’aux dernières rencontres des chefs de clan, cette option sécuritaire était à proscrire. Alors réunis tout le monde et parle-en, on verra bien ce qui en ressort, ce sera bien le seul contexte dans lequel elle acceptera peut-être de négocier.


Queen among the plague
You probably thought I wouln't get this far ♪  you thought I'd end up in the back of a car ♫ You probably thought that I'd never escape, I'd be a rat in a cage ; I'd be a slave to this place ♫ I can be your whore ♪ I am the dirt you created ♫ I am the sin, I am you whore ♪ But let me tell you something baby : you love me for everything you hate me for ♫
Revenir en haut Aller en bas  
Bill Roth
Bill Roth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | The Gentle Bastards
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 450
Sujet: Re: Red end   Ven 9 Avr 2021 - 18:56
Celui qui tente



Miss Field est une agréable ambassadrice même si je continue de la penser mal a l’aise. Surement que ces vilaines pattes d’oies qui sautent aux yeux a coté de ceux de sa patronne la gêne elle aussi. On ne voit que ça sur le visage de la Rombière.  La fin du monde, les agressions, le climat qui devient fou et l’absence de fashion week n’excusent pas un tel laisser-aller. Dans tous les cas j’ai la victoire modeste quand elle m’appuie, car mon raisonnement tient sur le bon sens, chose qui manque cruellement a vielle ribaude. Visiblement, ma co responsable de cabaret a même déjà un nom en tête en plus d’arguments réfléchie, il faut qu’elle aussi, ne sait que trop les horreurs qui se passent et arrive sur notre pas de porte.

J’évite de soupirer quand elle éclate de rire et me contente d’afficher un sourire blasé. Les négociations avec elle ont toujours été aussi efficaces et abouties que d’essayer d’expliquer l’art dramatique a un bambin en surdose de sucre. Longues, ardues, souvent inefficaces sauf sur un malentendu, pour en finir par arriver a la solution qui aurait pu être prise dès le départ. Il suffit de voir le temps que cela a pris avec l’ego plus surdimensionné que la poitrine d’une pornstar de celle qui a la gentillesse de cessé des couinements de hyène afin de m’expliquer ce qui la contrarie.  

Je serais un tantinet grivois, pour ne pas dire terriblement grossier, je dirais que le comble pour une dame de petite vertu croisée animatrice de trottoirs est de ne pas être comblée coté jeux d’adultes. La rombière est l’illustration même de cette image un peu trop vulgaire pour une personne de mon standing. Il y ‘a tellement de mauvaise fois et de paranoïa que je me sens insulté qu’elle joue aussi franc jeu au lieu d’essayer de tirer la couverture en douce vers sa petite personne comme je compte le faire. Et puis elle est fatigante a si bien me connaitre. C’est pourtant avec une incroyable patience et un visage parfaitement composé, pour expliquer calmement les choses a celle qui a un corps arrivant a l’âge de la décrépitude et un esprit de midinette n’ayant pas encore compris que le monde allait au-delà de son nombril :

« Miss Lyssenko, je pense que vous avez besoin de prendre un peu de temps pour y réfléchir et si vous pensez qu’il faut un conseil des factions, nous le feront, mais je tiens a préciser une chose d’importance : je ne suis pas a la tête ni de cette milice en création, ni n’en suis l’instigateur. Il y a en ce moment un étrange mélange entre un courageux, ou un fou, surement un peu des deux, qui s’est illustré en prenant parti là où d’autres ont baissé les yeux et qui a su mettre en déroute plusieurs agressions sans que personne ne lui demande rien. Mr Gray est de la savonnerie des sœur Dean et je vous invite a le rencontrer. Il n’y a rien de politique dans son initiative, juste une envie sincère que les choses bougent dans le bon sens. Alors, évidemment, nos charmantes querelles pèsent surement dans vos décisions, mais la vraie question est de savoir si on soutient cette personne et ceux qui veulent se joindre a lui, ou si on reste dans notre coin en espérant que les autres le feront. »

Je suis toujours d’une éloquence parfaite, mon professeur de théâtre serait fier de moi s’il n’était pas mort. Pour moi les choses sont aussi simples que ça : Mr Gray a déjà commencé son travail et des gens ont accepté de le suivre. Les chefs des factions n’ont pas la liberté ni la légitimité qu’il a d’agir. Lui a un historique et une image qui font qu’il est déjà « un héros ». Si d’autres s’y risquaient cela pourrait être vue comme une tentative d’invasion du NML. C’est aussi pour cela que j’essaye de faire en sorte que tous se sentent concernés et s’investissent d’une façon ou d’une autre dans ce qui me semble être pour le bien commun, enfin, dans un premier temps du moins. Personnellement, j’avoue que si la Rombière n’en est pas et que l’entreprise se révèle être un succès, il pourrait y avoir une certaine source de jubilation a savoir le rappeler haut et fort.

« Mais en aucun cas la direction de cette milice ne sera prise pas celui ou celle qui y mettra le plus de moyen. Ca sera a eux de s’organiser entre eux avec Mr Gray. »


Certains se sont même amusés a la surnommer Capitaine Seattle. J’avoue que rien que pour le voir en combinaison de lycra moulante, je serais presque prêt a garder ce surnom. En fait, en y pensant mieux, je me rends compte que ce projet n’aura pas la même saveur sans mon éternelle partenaire de chicanerie, c’est donc avec un sourire mutin, espérant la faire fléchir, que je tente :

« De toute les façons, je gage que si vous venez nous prêter main forte, vous aurez toutes latitudes pour vous assurer que je ne sois pas vilement tenté de prendre le contrôle de quoique ce soit. »

J’ai quand même un regard un peu plus sombre quand elle m’accuse de seulement profiter de l’occasion pour gagner du pouvoir, oui je suis le genre de personne qui ne rate jamais une opportunité, c’est un peu ce que j’appelle être un investisseur avisé, mais cette fois, il y a des enjeux qui dépassent mes ambitions : un royaume n’est rien sans ses sujets. Je ne tolérais pas que les miens sont en danger ou vivent dans ma peur, qui plus est, c’est mauvais pour les affaires. Avec surement plus de gravité que je ne le voudrais, les yeux dans les siens je me contente d’un :

« Il y a beaucoup de choses que vous ignorez sur moi, mais je refuse que nous partions dans un monde comme celui qui se dessine actuellement. »

Puis, me reprenant de cette minute de faiblesse, je retrouve ce sourire qui l’agace pour lui faire une proposition qui va, surement, être la cerise sur le gâteau :

« Mais je me ferais un plaisir de vous parler plus du projet ou de ce que vous voudriez savoir au cours d’un bon diner. »

Est-ce que je m’aperçois que faire ce genre d’invitation quelque peut cavalière devant Miss Field est un peu osé ? Certes, je ne pense pas la Rombière aussi attaché a nos joutes verbales que moi et je la sens prompte à décliner avec tout le mépris dont elle sera capable. Toujours cette recherche de phallus qui la rend un peu amère.




Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Red end   
Revenir en haut Aller en bas  
- Red end -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: