The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

A whore new world !
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 8597
Sujet: A whore new world !   Mer 31 Mar 2021 - 18:35
« J'aimais pas sa gueule ! »
Bon, oui, Zelda a un peu merdé. Mais quand ces types les ont repérées, se sont approchés et leur ont proposé leur aide, elle trouvait déjà ça louche. Alors quand en plus ils ont jugé bon de leur indiquer qu'ils étaient de New Eden et que tout ce qu'ils souhaitaient, c'était les aider, l'australienne s'est laissée guider par son impulsivité. Sans doute un peu trop. « Mais ok, d'accord ! J'ai merdé ! » avoue-t-elle tandis qu'elles courent sans trop savoir où pour échapper à leurs poursuivants.

Quelque part ils ont une bonne raison. Si ce n'est le plat de sa main qui s'est écrasé contre la gorge de l'un des deux hommes, c'est peut-être ce qu'elle leur a dit en agitant son index quelques infimes auparavant sous son nez. Bainbridge vous encule ! Non, c'était pas forcément le truc le plus malin à balancer. Mais bordel... Elle ne regrette pas une seule seconde ! Et pour être honnête elle n'est même pas sûre que Kassy lui en veuille. Parce qu'ils méritaient quoi d'autres, ces connards, hein ?

Toujours est-il qu'elles doivent maintenant échapper à deux mecs bien plus solides qu'elles. Et qui, sans être plus rapides, sont sûrement plus endurants. Ils avaient l'air bien nourris ces cons, en plus ! « Gauche ? Droite ? » Elle suit son amie lorsque cette dernière opte pour la première solution. Quelques longues secondes s'écoulent. Zelda tourne la tête et constate ce qu'elle redoutait : « T'arrêtes pas ! » Oui, ils sont toujours sur leurs talons.

Évitons les détails inutiles et passons directement à l'essentiel. Les adolescentes se cachent et leurs poursuivants les dépassent. Le stratagème fonctionne. Mais pour combien de temps ? Et c'est à peu près à ce moment-là que la porte de ce qui semble être un ancien hôtel s'ouvre devant un peu plus loin, devant elles. Le duo échange un regard et se précipite à l'intérieur, rassurées sur le fait qu'il n'y ait pas de rôdeurs et que l'endroit semble un minimum fréquenté.

Les voici qui se retrouvent dans ce qui devait être autrefois l'espace dédié à la réception de la clientèle. En soi l'australienne a l'impression de se retrouver dans un environnement naturel, tout ce qu'il y a de plus conventionnel. Mais il y a cette femme qui les observe un brin décontenancée. Cette femme... pas trop habillée. Avec un masque en dentelles sur le visage. Quelque part elle a envie de cacher les yeux de Kassy mais elle s'abstient. À la place elles échangent un nouveau regard et Zelda fait un autre pas en avant en s'éclaircissant la gorge. « Heu... Bonjour ? » se hasarde-t-elle. « J'crois pas trop m'avancer en disant qu'vous êtes une... enfin excusez-moi mais... vous êtes bien une pute, on est d'accord ? » Elle voit mal comment résumer ça autrement. Et puis elles manquent de temps, là ! Elle fait simplement de son mieux pour concilier l'urgence avec un ton qui ne se veut pas trop insultant. « Par curiosité... Si on vous loue, on a accès à une chambre ? » Un endroit où se planquer, donc. Parce que les autres gus ne devraient peut-être pas trop tarder avant de songer à fouiller les lieux vu que c'est dans les coins qu'ils ont perdu les deux adolescentes. « Vous coûtez combien à peu près ? » Voilà bien une question qu'elle ne pensait jamais poser un jour...

Kassy et elle avaient déjà entendu parler de ce fameux motel où certains survivants de Bainbridge se sont déjà rendus. On dirait bien qu'elles viennent de le trouver...


War means fighting, fighting means killing

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Kassandra Taylor
Kassandra Taylor
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1118
Sujet: Re: A whore new world !   Dim 4 Avr 2021 - 20:10
« Economise ta salive... et continue d’courir ! »

Bon. Elles ont merdé, et pas qu’un peu. Elles s’attendaient bien évidemment à rencontrer des gens pas vraiment fréquentables là-dehors, c’était même sûr. Mais se retrouver face à des mecs de New Eden... c’était vraiment le truc qu’elles voulaient éviter. Parce qu’elles ne veulent faire que rentrer chez elles, pas terminer dans un camp à se retrouver forcées à se marier à un quarantenaire avec qui elles devraient fonder une famille... Ça, c’est l’pire cauchemar possible, et c’est très certainement ce qu’elles ont vu juste avant de prendre leurs jambes à leur cou et de filer tout droit vers l’inconnu !

« Gauche ! » qu’elle lui répond à moitié essoufflée en empruntant quasi directement la voie de gauche, au pif, sachant pertinemment que leur conclusion ne dépend de toute façon désormais plus que du destin. Elle n’ose pas regarder par-dessus son épaule mais elle se doute qu’ils ne sont pas loin derrière... elle les entend cavaler, et ça, ça leur donne une bonne raison de se surpasser et de faire de grands derniers efforts pour ne pas disparaitre dans la nature et ne plus jamais revoir le magnifique portail de Fort Ward !

Elles finissent par trouver un endroit où se cacher. Un genre de petite ruelle étroite où trainent tout un tas de sacs poubelle derrière lesquels elles décident de se cacher le temps d’un instant. L’une d’entre elles soufflent, mais elles n’ont pas spécialement le choix. « Bouge pas... et t’as qu’à t’boucher le nez ! » qu’elle lui soupire en lui tirant le bras pour l’amener derrière une gigantesque benne à ordures où elles se dissimulent quelques instants... Autant dire que les minutes leur paraissent longues. L’odeur des ordures ne leur plait guère, mais elles ravalent leur fierté et relativisent quant à ces odeurs corporelles avec lesquelles elles n’arrêtent pas de se chambrer l’une l’autre depuis plus d’un mois...

Puis... le silence. Les deux adolescentes n’en sortent que lorsque les deux hommes passent et qu’elles se savent hors d’ennui. Kassandra dé-couvre son nez du t-shirt dont elle s’est servi pour échapper aux odeurs, donne des petits coups dans l’air pour repousser les mouches qui la prennent d’assaut... et sans qu’elles ne s’y attendent, elles trouvent un nouvel Eden. Un vieil hôtel.

«  T’es sûre qu’c’est une bonne idée ? » demande l'américaine à l'australienne alors que celle-ci lui tient la porte d’entrée et lui permet de se hisser dans ce qui semble être le hall d’entrée, la réception du petit hôtel. Il n’y a pas à dire, l’endroit est plutôt bien conservé. Propre, nettoyé, c’est un endroit qui sert de lieu de passage à pas mal de monde, pense-t-elle... Puis son regard finit par se poser sur cette jeune femme dressée derrière le comptoir. À moitié dénudée, le visage dissimulé derrière un masque de dentelle... Elle n’a jamais vu ça avant, Kassy ! C’est peut-être pour ça qu’elle est bouche bée devant un tel spectacle et qu’elle se fait toute petite à côté d’une Zelda bien trop à l’aise avec ce genre de trucs... « Ça s’dit pas, ça... » qu’elle lui souffle dans un chuchotement avec peut-être un peu trop d’intonation. Mais pute, c’est quand même censé être un gros mot...

Mais le problème reste le même, et elle est heureuse de la voir le pointer du doigt : il leur faut un endroit où se cacher le temps que ça se calme, là-dehors... Le procédé que Zelda met en avant la laisse de marbre, mais si ça peut leur sauver les fesses... « Mais... si on vous loue, c’est juste pour se cacher ! On veut rien faire avec vous, hein... » prend-t-elle finalement la parole d’un air timide et quelque peu gêné, veillant tout de même à mettre les choses au clair. Ça a beau être une pute, elles s'intéressent pas à c'genre de choses, elles !

Les deux gamines s'échangent un regard. Elle ne commentera pas les propos de Zelda, même si elle n'a aucune idée de la façon par laquelle elles finiront par la payer... si l'inconnue accepte de les aider. Elles trouveront un moyen de négocier, comme d'habitude.


    Life After God
    “And then I felt sad because I realized that once people are broken in certain ways, they can't ever be fixed, and this is something nobody ever tells you when you are young and it never fails to surprise you as you grow older as you see the people in your life break one by one. You wonder when your turn is going to be, or if it's already happened.” + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas  
Ellie Ardley
Ellie Ardley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 225
Sujet: Re: A whore new world !   Lun 5 Avr 2021 - 17:22
Les après-midi sont toujours plus calmes que les nuits et comme à son habitude, Ellie profite de l’absence de clients pour aller discuter avec Thea. La masseuse occupe souvent la réception, laissant aux autres filles le soin de s’occuper des rares hommes qui se présentent en journée. Apparemment, certaines choses ne changent pas et même en pleine fin du monde, fréquenter des prostituées n’est guère reluisant. On se cache, on ment sur sa destination, sur les heures passées au motel. Le monde de la nuit n’a jamais aussi bien porté son nom et Ellie ne peut s’empêcher de ressentir un petit frisson à l’idée d’en faire partie.

Appuyée contre le mur, derrière le comptoir, la brune tend sa main gauche à l’esthéticienne, qui observe d’un air dubitatif ses ongles rongés. Elle avait réussi à se défaire de cette mauvaise habitude mais depuis quelques mois, son stress a grimpé en flèche et elle s’y est remise, allant parfois jusqu’à se mordre au sang. Heureusement pour elle, dans le feu de l’action, ses clients ne prêtent que peu d’attention à l’état de ses mains. Néanmoins, elle espère que Thea pourra redonner un aspect normal à ces dernières.

La discussion finit par dériver et les deux jeunes femmes échangent en riant, se moquant des clients du motel et de leurs lubies étranges. Mais elles sont brusquement interrompues par l’arrivée de deux adolescentes essoufflées. Sourcils froncés, Ellie se redresse et se hisse sur la pointe des pieds pour mieux les voir. La question de l’une d’elle lui fait esquisser un petit sourire sardonique. Négatif, je suis une mite en pull-over, dit-elle en jetant un coup d’œil complice à Thea, toujours assise sur sa chaise et dissimulée par le comptoir.

S’arrachant du mur, la brune contourne le meuble, les bras croisés sous sa maigre poitrine. Autour d’elle, son kimono élimé ne cache pas grand-chose de son corps, mais elle s’en fiche. Ces deux gosses en verront d’autres. T’es sûre que vous voulez rien faire ? glisse-t-elle d’un ton moqueur à la seconde, visiblement intimidée. Leur inconfort amuse Ellie, et la rend encline à les aider. N’est-ce pas le but premier du motel ? Il est, certes, un antre des plaisirs, mais c’est aussi un refuge pour les femmes martyrisées par la vie. Ces deux jeunes n’en sont peut-être pas encore là, mais elles ont visiblement l’air d’avoir des soucis.

Se tournant vers Thea, elle croise le regard de la masseuse. J’suis pas disponible pour l’heure qui vient, apparemment, dit-elle d’un air malicieux. On parlera du payement après. Venez, ajoute-t-elle en adressant un signe aux deux filles, les invitant à la suivre. Sans vérifier, elle quitte la réception et se dirige vers sa chambre. Entendant le pas des adolescentes derrière elle, la brune jette un coup d’œil dans leur direction. J’suis Ellie, au fait. Avec un sourire, elle ouvre la porte et les laisse entrer, refermant derrière elles.


CROWN OF SCARS

bury underneath your feet the remains of what's been left behind --
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 8597
Sujet: Re: A whore new world !   Lun 5 Avr 2021 - 17:59
« Une mite en pull-over ? »
Zelda plisse les yeux et esquisse une petite moue dubitative. « Ah d'accord... » Si c'est de l'humour, elle ne le trouve pas très drôle. Mais cette femme a au moins eu le bon goût de ne pas avoir été offusquée par leur arrivée impromptue et les remarques qui ont suivi. L'australienne découvre alors la présence d'une autre personne derrière le comptoir. « Oh, b'jour ! » Elle agrémente sa salutation d'un petit signe de la main.

Et puis quand la dame de petite vertu fait le tour du mur pour les rejoindre, elle pose instinctivement sa main sur la crosse de son flingue. Une réaction qui est vite devenue habituelle pour les deux adolescentes dans les ruines de Seattle. Cette femme n'a pas l'air de représenter un danger dans son kimono qui ne cache pas grand chose. Mais c'est justement pour cette raison qu'il faut s'en méfier, non ?

L'ennui c'est que c'est plutôt compliqué de garder un oeil sur une personne vêtue de la sorte. Par pudeur, l'australienne détourne le regard. Et il suppose qu'il en va de même pour K' puisque cette dernière précise bien qu'elles ne souhaitent rien faire avec elle. « Oui oui, on est sûres ! » affirme-t-elle dans la foulée quand l'inconnue lui demande si elle en est certaine. Quoique... « Après si vous faites des massages des pieds ou des épaules... Pourquoi pas, hein, j'ai envie de dire ! » Elle pose les yeux sur sa camarade pour la questionner de son regard clair. Si un tel service existe, elles auraient tort de se priver.

Quoi qu'il en soit elles semblent chanceuses puisque l'autre accepte de se louer et indique à ce qui doit être sa proxénète qu'elle sera indisponible pour l'heure qui vient.  « Ca prendra p't-être plus longtemps pour être honnête... » Tout dépend de l'opiniâtreté de leurs poursuivants. Et des rabais qu'elles pourront obtenir de la part de cette femme. « L'âge avant la beauté ! » insiste-t-elle en invitant, d'un mouvement du bras, K' a emboîté la première le pas à la prostituée.

Les voici qui s'engagent donc à la suite de leur guide dans les couloirs. C'est sans doute un peu stupide mais Zelda prend bien soin de ne pas toucher quoi que ce soit. Par crainte d'attraper des maladies, déjà. Et puis par peur de mettre les doigts dans un truc gluant ou quelque chose du genre, ensuite. L'autre se présente. « Ellie ? » Ce prénom lui dit quelque chose. Elle a besoin de quelques instants pour se souvenir pourquoi. « Vous auriez pas égaré un pâtissier dernièrement ? » plaisante-t-elle avant d'agiter vaguement sa main. Elle ne doit pas comprendre la référence et c'est bien normal. « Moi c'est Maddie ! »  indique-t-elle très vite, histoire de ne pas froisser leur pute de location. Et puis bien sûr, K' est assez grande pour se présenter elle-même. Sous un faux nom, espère-t-elle.

Elles finissent par arriver à une chambre - comme c'est inattendu ! - et Zelda observe vaguement les lieux tout en prenant soin de rester plantée à équidistance des meubles les plus proches. Les microbes, de ce qu'elle en sait, peuvent sauter sur leurs proies. « C'est désinfecté tous les combien de temps à peu près ? » se hasarde-t-elle à demander. Lorsqu'il s'agit de diplomatie, K' n'a pas son pareil. C'est donc bien naturellement que l'australienne laisse son amie se charger des éventuelles négociations. D'autant plus qu'elles n'ont pas grand chose à proposer à cette femme en échange du temps qu'elle veut bien lui accorder.

Ou plutôt de cet abri qu'elle leur offre, sans doute en méconnaissance de cause. Ainsi, la main tapotant nerveusement la crosse de son arme, l'adolescente continue de décocher des regards réguliers vers la porte et le couloir qu'elle cache. New Eden ne va quand même pas venir les chercher jusqu'ici, si ?


War means fighting, fighting means killing

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Kassandra Taylor
Kassandra Taylor
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1118
Sujet: Re: A whore new world !   Lun 5 Avr 2021 - 18:55
« Ça vient du Cinquième Elément... t’es naze. »

Zelda plisse les yeux, Kassandra lâche un rire qu’elle essaie à tout prix d’étouffer... Elle est visiblement la seule à comprendre la blague de la prostituée. Elles l’ont pas vu quelques mois plus tôt, ce film avec l’autre tarée qui porte une perruque rousse ? « J’ai... j’ai compris la référence, moi. » qu’elle dit tout bas à la jeune femme derrière le comptoir, pas peu fière d’elle, il faut le dire. Celle qui est à ses côtés, elle ne la calcule pas vraiment. Elle la regarde avec une certaine curiosité mais ne lui adresse pas un seul mot, déjà quelque peu intimidée à l’idée de se retrouver dans un tel endroit. Mais elles sont certainement mieux à l’intérieur qu’à l’extérieur... à condition qu’elles ne voient rien de plus traumatisant que quelques bouts de peau découverts...

Elles semblent toutes les deux être aussi gênées que l’autre par autant de nudité, même si Kassandra laisse sa paire d’yeux bien curieux parfois détailler du regard le corps de celle qu’elles ont décidé de louer le temps d’une heure ou plus. C’est pas tous les jours qu’on passe la tête dans un bordel... puis elle peut pas s’en empêcher. C’est maladif. « Nan... Ça nous intéresse absolument pas ! On est pas c’genre de personnes, nous. » qu’elle lui confirme à son tour tout en secouant la tête sans pour autant penser que ses propos puissent être mal perçus... C’est juste qu’on lui a toujours appris qu’ce genre de trucs étaient mal perçus... et cette Ellie lui fait plus pitié qu’autre chose. Elle aimerait franchement pas être à sa place. « Mhm, ouais, voilà... » finit-elle par acquiescer lorsque sa meilleure amie propose, à la limite, qu’elles passent sur une table de massage si cela fait partie de ses services... même si ce n’est pas la première chose qui lui vient à l’esprit quand elle se met à penser au mot « pute ».

Les joues rosées et le regard un peu fuyant, Kassandra doit s’y reprendre à deux fois pour détourner les yeux lorsqu’ils glissent d’eux-mêmes du visage de la grande brune. Zelda gère la discussion, propose qu’elles la « louent » le temps d’une heure ou deux... mais tout ce à quoi pense l’américaine, c’est à la transaction qui devra avoir lieu à la fin de la séance. Et c’est pas comme si elles ont beaucoup de choses à échanger avec elle... « Ouais... mais pas trop longtemps quand même non plus ! On a des trucs à faire... » Puis elle a pas spécialement envie de passer une minute de trop dans cet endroit à l’odeur un peu spéciale...

Puis elles se mettent finalement en route et quittent la réception du motel. C’est... pas vraiment comme Kassandra l’aurait imaginé, ce coin de passe dont elle entend souvent parler dans les discussions de leur groupe d’ados. Ils en blaguent souvent, ont même pensé au fait d’y emmener un jour Clayton pour essayer d’en retirer l’emprise qu’a Misha sur lui sans penser un jour y mettre les pieds. « C’est pas c’que j’imaginais quand on parlait d’putes... » confie-t-elle à l’australienne dans un léger murmure alors qu’elles suivent la concernée de très près dans des couloirs un peu trop étroits à son goût. Elle ne paye pas grandement attention à la petite blague de son amie et se contente juste de la suivre dans les présentations, comprenant qu’elles ne doivent aucunement donner leurs vraies identités. « Et moi, j’suis Casey... ! » qu’elle leur répond sans trop y réfléchir...

Elles passent la porte de cette chambre où elles passeront l’heure prochaine. Les deux adolescentes laissent la seule adulte fermer derrière elles alors qu’elle observe cette nouvelle pièce... Et c’est plutôt propre par rapport à ce qu’elle imaginait. La lumière tamisée en fait même un endroit presque chaleureux...

La première chose qui lui vient à l’esprit, c’est de se demander si le grand lit qui lui fait face est sale ou non... Kassandra s’autorise même à poser les fesses sur le bout du matelas. Elles marchent depuis bien trop longtemps pour ne pas s’autoriser un minimum de confort. « Et... au niveau des tarifs, ça se passe comment... ? Vous êtes considérée comment, vous, sur l’échelle des pu... des prostituées ? » ose-t-elle quand même demander d’un air gêné. Parce que ce serait bête qu’elles aient choisi de louer la pute la plus chère du motel... Ça, ça lui ferait vraiment chier.

Ses yeux se perdent à nouveau sur le reste de la chambre. Sur les nombreux miroirs qui lui permettent d’apercevoir son corps aminci et bien trop sale pour la première fois depuis un bail... puis il y a aussi ce dressing qui attise sa curiosité. Le temps d’un instant, elle envisage même de demander s’il est possible de peut-être voir pour récupérer un haut avant de se rappeler qu’elle n’a peut-être pas envie d’être habillée comme une pute, Kassandra... Ouais, cette heure risque d’être plutôt longue.


    Life After God
    “And then I felt sad because I realized that once people are broken in certain ways, they can't ever be fixed, and this is something nobody ever tells you when you are young and it never fails to surprise you as you grow older as you see the people in your life break one by one. You wonder when your turn is going to be, or if it's already happened.” + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas  
Ellie Ardley
Ellie Ardley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 225
Sujet: Re: A whore new world !   Ven 9 Avr 2021 - 22:23
Visiblement, sa blague n’amuse pas la gamine. Probablement trop jeune pour avoir la référence. Mais sa copine, elle, ne passe pas à côté et lève le nez vers Ellie avec une tête de chiot en quête de récompense. Vaguement attendrie par ses grands yeux bleus, la brune hésite un instant à lui tapoter la tête, se retenant avec un sourire. C’est ça. Écoute ta pote, toi, lance-t-elle à l’inculte en étouffant un rire. D’où que sorte ce duo de comiques, elle sent qu’elle ne va pas s’ennuyer avec elles. Leur gêne face à sa proposition achève de ruiner ses efforts et elle éclate de rire, en même temps que Thea. Le massage non, c’est pas trop ma spécialité. Mais je dois avoir un jeu de cartes dans ma chambre, ça fera l’affaire ? Se mordant les lèvres pour apaiser son hilarité, elle invite les filles à la suivre, prenant la direction de sa chambre.

Marchant en tête, elle est surprise par la question de la première. Haussant un sourcil interrogateur, elle ralenti le pas pour laisser les deux jeunes la rattraper et se mettre à sa hauteur. Si, y a deux ans. Pourquoi ? A la fois perplexe et amusée par la question, elle ne peut s’empêcher d’être interpellée. Ça aurait pu être un plombier, un charpentier ou un éboueur, mais il avait fallu que ce soit un pâtissier. En voyant la gamine balayer sa blague d’un revers de main, Ellie décide de ne pas s’y attarder. Probablement une coïncidence. Les deux jeunes filles finissent par se présenter, et elle hoche la tête machinalement, avant de refermer la porte derrière elles.

Un instant, elle prend le temps d’observer Maddie et Casey, qui étudient sa chambre avec curiosité. Elles n’ont pas l’air trop mal nourries, et à part la crasse qui les couvre de la tête aux pieds, elles semblent en bonne forme. Probablement que, comme Joachim et Ruben cet été, elles viennent d’un camp d’où elles se sont échappées, sans doute pour fuir des parents jugés trop autoritaires. Avec un petit sourire à cette idée, Ellie pose les yeux sur Maddie, qui la questionne sur la propreté des lieux. Loin d’être offusquée, elle hausse les épaules. A peu près tous les 36 du mois, je dirais… Son expression ne laisse aucun doute sur le fait qu’elle se moque, une nouvelle fois, de la jeune fille.

Tournant la tête en direction de Casey, elle reprend son sérieux. Celle-ci semble avoir un peu plus la tête sur les épaules que son amie. Je vais pas vous dépouiller, si c’est ça qui t’inquiète, dit-elle avec un sourire. Mais on va dire que pour cette fois, le Père Noël a beaucoup d’avance. De toute façon l’après-midi est calme et elle doute de vraiment perdre un quelconque revenu en abritant les deux adolescentes pour une heure. Qu’elle reste à papoter avec Thea à la réception ou qu’elle soit ici ne change rien. Puisqu’on est d’accord sur le deal, je vais enfiler un truc un peu plus confortable si ça vous dérange pas. Et sans attendre leur réponse, elle rejoint en quelques enjambées son placard, y pioche un jeans et un pull, abandonnant son kimono sur le paravent et passant les vêtements sans cérémonie.

Puis, elle se dirige vers sa table de chevet et pioche dans le petit tiroir un jeu de cartes, qu’elle lance nonchalamment sur le lit. Allez-y, les draps sont changés tous les jours, précise-t-elle comme si de rien n’était. Elle joint le geste à la parole et s’installe en tailleur, commençant à sortir le jeu. Sans relever les yeux vers ses visiteuses, elle glisse une mèche de cheveux derrière son oreille. Puis si vous voulez, y a une douche… l’eau est froide mais c’est toujours ça. Aucune obligation, mais si les filles veulent se débarbouiller un peu…


CROWN OF SCARS

bury underneath your feet the remains of what's been left behind --
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 8597
Sujet: Re: A whore new world !   Sam 10 Avr 2021 - 15:56
« Le Père Noël ? »
Elle fait une petite moue, Zelda. Il faut dire qu'elle perçoit la remarque de la prostituée comme un manque de respect, quelque chose qui indique que l'intéressée les considère comme des gamines tout juste sevrées. « J'ai pas vraiment envie d'me montrer cruelle mais... Il n'existe pas, tu sais ? » Elles sont entre adultes alors peut-être qu'elles peuvent utiliser un vocabulaire adéquat ? « Et puisqu'on est en aux confidences, j'peux aussi t'annoncer qu'le lapin de Pâques et la petite souris non plus ! » Vexée, Zelda ? Oui, un peu ! Un peu beaucoup !

Mais leur aînée leur offre un abri et vient au moins de confirmer à K' qu'elle ne compte pas les délester de leurs maigres ressources. Et ça c'est plutôt chouette même si l'australienne ne comprend pas vraiment ce qui peut justifier ce geste qu'elle associe à une étrange générosité. « T'es pas cannibale, hein ? » Elle suppose qu'elle est en droit de se poser cette question puisque les mangeurs de chairs humaines, il semble y en avoir pas mal dans cet étrange monde qui s'étale au-delà des murs de Fort Ward...

Quoi qu'il en soit et même si elle suppose que la question était plus rhétorique qu'autre chose, l'australienne ne voit pas de réel inconvénients à ce que la prostituée aille se changer. Il faut dire que ce kimono n'a rien d'une tenue adéquate. Pas pour les clientes qu'elles sont devenues, du moins. Aussi Ellie revient-elle avec un pull et un jeans avant de se diriger vers sa table de chevet et d'en extirper un jeu de cartes. « J'pensais que c'était pour rigoler, moi ! » avoue-t-elle en se frottant l'arrière du crâne. « On est sensées parier quelque chose ? » Il faut dire que Zelda n'est pas exactement une bonne joueuse. Et qu'en plus, elle est plutôt mauvaise perdante. Alors l'idée de se faire arnaquer par une prostituée et un éventuel jeu de cartes truqué, ça ne l'emballe pas particulièrement.

Tout comme la perspective de se retrouver sur ce lit qui semble propre et ces draps qui sont donc nettoyés chaque jours. Pour des raisons qui lui semblent évidentes. Pourtant l'australienne rechigne toujours à s'y précipiter malgré le confort apparent de cette couche. Il faut dire que K' et elle sont dans un état lamentable et loin d'être propres. Quelque part elle n'a pas envie de salir les lieux et d'apprendre par la suite qu'elles doivent contribuer et faire la lessive. Quoique... « Vous avez une machine à laver ? » demande-t-elle, restant toujours en retrait du lit. C'est ce que laisse présumer les draps mais aussi ce pull et jeans propre dont est maintenant revêtue la prostituée. « Et... on pourrait l'utiliser ? » Parce que le sang séché, la crasse et cette odeur de transpiration qui ne cesse d'agresser ses nasaux ne sont pas exactement des compagnons de voyage agréables...

Et puis elle ne voit pas de réelle logique à l'idée de prendre une bonne douche - froide - pour se glisser ensuite, à nouveau, dans des vêtements sales. « Ca t'ennuie pas si j'y vais la première ? » interroge-t-elle son amie. Concrètement elle souhaite surtout savoir si elle se sent de rester seule avec leur hôte. Et ça semble être le cas ! « Tu m'la violes pas, hein ! » met-elle en garde Ellie dans la foulée. Elle assortit sa mise en garde d'un regard évocateur avant d'appuyer sur la poignée menant à la salle de bain à l'aide de son coude. Ce n'est pas vraiment pratique mais... Qui sait quelles saloperies peuvent bien se trouver sur le métal ?

La voici qui commence à se déshabiller tout en prêtant l'oreille à la discussion qui prend place dans la pièce adjacente. L'australienne se dénude derrière cette porte à moitié fermée puis se glisse sous la douche avec, il est vrai, une certaine forme de dégoût lorsque ses pieds s'y posent. Elle ne veut pas savoir ce qu'il s'est passé dans cette antre de la propreté. Et puis elle fait de son mieux pour s'imaginer à la maison, dans cette salle de bain chargée de beaux souvenirs.

« Eh, la pute ? » interpelle-t-elle Ellie. « Nathan, ça t'parle ? » Elle a donc perdu un pâtissier, non ? Ce n'est pas exactement tombé dans l'oreille d'une sourde. Et poser la question ne lui a pas coûté grand chose sinon un peu de salive et deux ou trois secondes. La voici qui tourne le robinet d'eau. Elle remarque alors que le sélecteur est resté enfoncé et qu'au lieu de couler à ses pieds, l'eau l'asperge directement depuis le pommeau. Leur hôte n'a pas menti : l'eau n'est pas chauffée. Et un retentissant « PUTAIN !! » ne tarde pas à s'élever de la petite pièce...


War means fighting, fighting means killing

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: A whore new world !   
Revenir en haut Aller en bas  
- A whore new world ! -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: